RSS
RSS
Maddison Williams-The story behind her mask

 

Partagez | 
 

 Maddison Williams-The story behind her mask

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Maddison Williams
Élève de 1ère année



Féminin
Nombre de messages : 39
Localisation : Cherche et trouve par toi-même
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de personnage
Particularités: Tu crois que je vais te les dire juste comme ça? Si ça t'intéresse vient donc me parler par toi-même.
Ami(e)s: Mes livres et ma solitude
Âme soeur: Je n'ai pas de temps à perdre avec ce genre de concepts

MessageSujet: Maddison Williams-The story behind her mask   Lun 8 Juin - 13:05

Nom de famille: Williams
Prénoms: Maddison Olivia
Parents: Peter Michael Williams – Moldu
Eleanor Catherine Sertis – Sang-Pure
Baguette: 28 cm en bois de Noyer rigide contenant un crin de licorne.
Particularités: Une mémoire presque parfaite
Couleurs préférées: Le gris, vert et bleu
Phobie: Les hauteurs
Plus grande peur: Perdre sa petite soeur comme elle a perdu sa mère.


Famille :

Peter Williams est né dans une famille moldue, mais tout de même aristocratique. Son père Vincent Williams était à la tête d’une des plus grosses compagnies de Londres, et même d’Angleterre, et avait épousé Abigaël Jones, une jeune fille de famille bourgeoise. Né dans la richesse, Peter était naturellement légèrement arrogant. Réussissant à alliés richesse et talents, il disait fièrement avoir tout pour lui. Il aimait relever des défis et utilisait tout les moyens possibles pour gagner. Avec son coté rebelle et sa langue qu’Il ne gardait pas dans sa poche, il faisait fureur auprès de la gente féminine.

Eleanor Sertis était la plus jeune fille d’une famille de Sang pure très aristocratique. Née à Londres, mais du coté Sorcier, elle avait toujours vécu dans le luxe et l’éducation très stricte. Lors de son entrée à Poudlard, Eleanor fut répartie à Serpentard, comme tous les membres de sa famille avant elle. Malgré la vision très strict que lui avait inculqués ses parents, Eleanor avait toujours eut une fibre plus rebelle. Elle aimait défier sa famille sur les différences d’opinions qu’elle avait sur certains sujets. Elle avait de grandes ambitions et se montrait souvent cinglante et manipulatrice. Sa grande beauté faisait qu’elle était courtisée par plusieurs bon partis, mais aucun homme n’avait sut la charmer.

Eleanor et Peter se rencontrèrent dans une soirée moldue où Eleanor, alors âgée de 17 ans, avait su s’inviter. Elle avait toujours eu une certaine fascination pour le monde moldu, tout au contraire de sa famille qui les méprisait. Après avoir parlé tout la soirée de plein de sujet, les deux durent se séparer, ne pensant jamais se revoir. Malgré la distance, ils continuèrent de penser l’un à l’autre et finalement, tout juste après qu’Eleanor ait fini sa scolarité, ils eurent la chance de se revoir. Décidant de ne pas laisser repasser une autre occasion, ils commencèrent à se fréquenter. Eleanor finit par avouer son coté magique à Peter, qui l’accepta sans trop de problème. Après un an de relation, secrète du coté d’Eleanor, Peter finit par la demander en mariage. Lorsque la famille Sertis finit par apprendre la nouvelle de leurs fiançailles, Eleanor fut forcée de choisir entre sa famille et le monde sorcier ou son futur mari. Après avoir hésité, elle finit par choisir ce qui l’avait rendue le plus heureuse et partit avec Peter. Reniée et calomniée par sa famille, Eleanor et Peter décidèrent de partir voyager à travers le monde durant un an et à leur retour, Eleanor Sertis devint Eleanor Williams, lors d’une cérémonie inoubliable.

Depuis Peter à repris la tête de l’entreprise familiale et a emmener celle-ci au niveau internationale, créant un réseau important d’import-export avec d’autre pays et villes. Quant à Eleanor, ne pouvant complètement dire adieu au monde sorcier, à réussis à se trouver un travail comme langue-de-plomb au Ministère de la Magie. Auprès de leurs amis moldus, Eleanor a un travail vague au gouvernement. Les choses restèrent au beau fixe jusqu'à la naissance de leur premier enfant.



Histoire :

Maddison Olivia Williams vit le jour un 2 janvier 2004. Elle fut le cadeau de la nouvelle année pour ses parents. Étant enfant unique, elle fut adorée et gâtée par ses parents, mais étant également unique héritière, elle eut droit à une éducation stricte et aristocratique. Elle avait tout de même le droit à plus de liberté que sa mère avait eu. Bien qu’elle ait appris les bonnes manières, Maddison avait tout de même le droit de jouer dehors avec des amies et il lui arrivait de se salir lors de ses jeux d’enfant. Ses parents exigeaient une conduite exemplaire uniquement lors des soirées ou rencontres importantes avec des gens de la haute société. Maddison n’était pas très sociable, mais elle avait réussis à se faire deux très bonne amies, Lucy et Maria. Parfois certaines choses étranges arrivaient autour de Maddison, mais ce n’était rien de bien alarmant. Un jour elle entendit ses parents parlés de secrets et de famille. Elle ne comprenait pas très bien de quoi il en retournait, et décida de ne pas s’en formaliser. Maddison adorait apprendre à faire la cuisine et était une très bonne joueuse de piano. Mais ce qu’elle adorait le plus c’était lire des livres. Elle avait maitrisé la lecture très vite et on il était très difficile de la décoller de ses livres lorsqu’elle plongées dedans.

Elle avait 5 ans lorsque sa petite sœur Abigaël vit le jour, durant le mois de mai. Sa petite sœur fut nommée ainsi en l’honneur de leur grand-mère paternelle, puis que cette dernière et son mari avait perdu la vie, lors d’un accident plus tôt dans l’année. Maddison adorait sa petite sœur. Elle était très proche de cette dernière et s’assurait de toujours la protéger. Elle faisait plein d’activité ensemble et en famille. Abigail était une petite fille plus expressive et sensible que Maddison. Elle pouvait pleurer pour pleins de choses peu importantes, mais avait une façon adorable de s’émerveillée devant tout ce qu’elle voyait. Les deux sœurs étaient inséparables, au bonheur de leurs parents. À 6 ans Maddison entra dans une école privé huppée, situé très proche de chez elle. De plus, Maddison assistait régulièrement à des rencontres modernes avec ses parents et gagnait le cœur de la plupart des gens influents de part son coté charmeur et sa très bonne éducation.

Peu de temps après avoir fêter ses 8 ans, Maddison sentait que des problèmes émergeaient dans sa famille. Ses parents tentaient d’être discrets, mais Maddison les avait souvent surpris à s’échanger des regards inquiets ou à discuter de « problèmes » tard le soir. Lors d’un fatidique soir de Juillet, Maddison rentra chez elle et fut accueillie par des policiers, qui lui apprirent que sa mère est morte et que personne ne savait ce qui s’était passé pour l’instant. Après lui avoir posé quelques questions et tenter de la rassurer ils lui laissèrent aller rejoindre son père et sa petite sœur. Sa petite sœur, trop jeune pour complètement comprendre ce qui se passait se réfugia dans ses bras en pleurant. Alors que Maddison tenta de chercher du réconfort du coté de son père, elle vit que se dernier n’était plus vraiment là et qu’il ne semblait même pas voir ses enfants. Elle prit donc la décision d’être là pour sa petite sœur afin qu’elle souffre le moins possible. Les souvenirs de Maddison de cette fameuse nuit sont assez flous et il lui semble qu’elle oublie quelque chose d’important. Ce qui la surprenait assez considérant sa mémoire presque parfaite, mais elle mettait cela sur le compte du choc. Bien que les circonstances du décès d’Eleanor ait été assez suspectes, la police manquait de preuves pour pouvoir faire une enquête et le cas fut clos. Les médecins en conclurent à une crise cardiaque.

Durant les années qui suivirent son père sombra dans la dépression et se mit à se concentrer uniquement sur son travail afin d’oublier sa douleur et sa peine. Durant ce temps Maddison continue de s’occuper d’Abigaël, prenant comme un rôle de mère auprès d’elle. Prise sous le poids de son stress face à la situation et sa peine et douleur, Maddison commença à s’éloigner de tout le monde autour d’elle et les évènements bizarres autour d’elle reprirent de plus belle. Elle finit par perdre ses amies et par se retrouver complètement rejetée. L’intimidation commença quand juste avant de partirent pour le congé des fêtes, certaines élèves de l’école qui la détestait, se mirent à la pousser et à la frapper, tout en l’insultant, dans la cours de l’école. Elle dut passer le congé de noël avec des bleus et de marques et tenter de cacher le tout à sa petite sœur. Lorsqu’elle revint à l’école après avoir fêter ses 9 ans, l’intimidation continua et les gens ne cessaient de l’insulter. Même les professeurs et les surveillant la craignait et n’était pas prompt à la défendre.

Deux mois après être de retour à l’école, l’intimidation atteint son summum. Maddison était particulièrement stressée cette journée-là, car Abigaël était très malade, et alors qu’elle attendait à la cafétéria pour manger, tous les plats sur le comptoir se mirent à voler dans les airs, avant de s’écraser bruyamment à terre. Alors qu’elle allait tenter de s’excuser, Cassie, la fille populaire de l’école qui la détestait, se mit à la pointer du doigt en la traitant de monstre, d’horreur et de sorcière maléfique. Encouragée par Cassie, les autres enfants se mirent eux aussi à insulter Maddison avant qu’un petit malin se mette à lui lancer de la nourriture dessus, entrainant les autres à sa suite. Elle se retrouva seule au milieu de la cafétéria pleine de nourriture gluante, collante et dégoutante sur elle. Elle en avait dans les cheveux, sur ses bras, dans son linge…. Elle en sentait même dans ses souliers. Maddison ne pouvait rien faire sauf retenir ses larmes qui menaçaient de couler. Surtout lorsqu’elle aperçut Lucy et Maria, dans la petite gang de Cassie, qui ne se gênait pas pour l’humilier et l’insulter. Elle ne leur donnerait pas la satisfaction de l’avoir vu pleurer. Les surveillants finirent par intervenir, mais cela sembla comme une éternité aux yeux de Maddison. Elle put rentrer chez elle pour se changer et eu l’après-midi de libre.

Après cet horrible évènement, Maddison se mit à passer ses midis à la bibliothèque afin d’éviter la foule d’élèves et les odeurs de nourriture de la cafétéria qui lui rappelait le fameux évènement. Elle se mit à étudier comme jamais et finit l’année scolaires avec les meilleures notes de son niveau. Elle lâcha complètement son apprentissage de la cuisine, car la nourriture ne l’inspirait plus du tout. Durant les vacances un plan de vengeance émergea dans sa tête. Elle commença à le mettre en place et se mit à sauter des repas de temps en temps afin de se consacrer à son plan. Maddison s’assurait de passer du temps avec Abigaël afin qu’elle ne sente pas seule et parce que sa petite était la seule chose qui lui apportait du bonheur innocent à présent. Son père était toujours aussi absent, mais elle réussie à le persuader de ne pas envoyer Abigaël à la même école qu’elle afin de lui éviter les même problèmes qu’elle vivait. Lorsque le mois de septembre arriva, elle commença à mettre son plan en marche. Elle se mit à sauter tous les repas que lui préparait sa nounou pour libérer son temps, et parce que la nourriture lui levait le cœur dès qu’elle en voyait. Ayant gagné la confiance de ses professeurs grâce à ses notes et son comportement exemplaire, elle réussie à fabriquer de fausse preuves et à faire incriminer ses principales intimidatrices de vol et triche. Un beau jour de novembre et elle put savourer sa victoire alors que ses anciennes amies et le reste de la bande de Cassie, incluant cette dernière, furent renvoyés de l’école.

Cependant le mois suivant, les conséquences de son manque de nutrition la rattrapèrent, alors que tentant de se lever de son lit, elle s’évanouie de faiblesse. Elle fut trouver une heure plus tard par sa petite sœur, alors âgée de 4 ans, qui se dépêcha d’aller chercher l’aide de leur nounou et qui accompagna Maddison dans l’ambulance. Maddison se réveilla à l’hôpital entouré de sa petite sœur, de son père et de sa nounou. Après avoir expliqué sa situation à l’infirmière, elle fut hospitalisée à l’hôpital afin qu’il puisse traiter son trouble alimentaires. Maddison se rappellera toujours du regard effondrer d’Abigaël quand elle comprit que sa grande sœur devrait passer noël et sa fête à l’hôpital. Une fois sortie de l’hôpital, Maddison promis Abigaël de ne plus jamais sauter de repas afin que la situation ne se répète jamais. Malgré sa difficulté à ne pas voir la nourriture dans son assiette comme quelque choses de dégoutant, elle se forçait à tous les repas afin de tenir sa promesse. Sa santé redevenait meilleure et elle pur retourner à l’école pour finir son année scolaire.

Après tous ces événements, elle s’enferma dans un masque de froideur et coupa les liens avec tout le monde sauf sa sœur et son père. Elle ne laisserait plus jamais personne voir ce qu’elle ressentait et ne laisserait plus ses sentiments prendre le dessus. Elle ne voulait plus souffrir comme avant et on ne peut avoir mal si on ne ressent rien. Durant l’été elle reçut sa lettre de Poudlard et fut confronter à la réalité de sa famille qu’on lui avait toujours cachée. Bien que fâchée contre son père et contre sa mère pour lui avoir cachée cette facette d’elle toute sa vie, elle décida d’y aller afin de reconnecter avec ce coté d’elle qu’elle n’avait jamais connue. Elle réussie à convaincre Abigaël que tout irait bien et qu’elle allait lui écrire souvent. Elle lui assura qu’elle n’allait pas déroger à sa promesse face à la nourriture et Abigaël accepta de laisser partir sa grande sœur, non sans inquiétude. Lorsque le 1er septembre arriva, Maddison prit le Poudlard Express en route vers Poudlard, se demandant ce que le monde de la magie allait lui réserver…



Physique :

Physiquement, Maddison à de magnifiques cheveux bruns avec des dégradés de blonds qui lui arrive au milieu du dos. Elle les laisse lousse et droit la plupart du temps, mais aime bien les ondulés de temps en temps. Ses yeux sont d’un gris profonds, mais impénétrables. Maddison a un nez fin, des lèvres rondes et lisses et un menton prononcé. Elle a un visage ovale, avec une peau lisse et blanche et très blanche, sur lequel on ne déchiffre aucune émotion. Maddison mesure 5 pieds/152 cm et est très mince, presque maigre, conséquence de son trouble alimentaire. Elle s’habille toujours avec des vêtements propre et bien habillés, digne de son éducation, mais s’assure que ses derniers ne moule pas son corps, parce qu’elle déteste attirer l’attention sur sa taille trop mince. Elle a conscience d’être une belle jeune fille, mais ne s’attarde pas à ce point, ni ne s’en sert à son avantage, car elle n’a pas cette fibre superficielle.


Caractère :

Lorsqu’elle était plus jeune Maddison était une jeune fille réservée et calme, mais elle était joueuse et rieuse et aimait bien socialiser avec les gens quand ces derniers venaient vers elle. Elle avait un petit coté aventureux et aimait jouer pendant des heures avec ses amis. C’était une grand lectrice et une grande pianiste et elle adorait faire la cuisine. Elle a une mémoire presque parfaite et se rappelle de plein de petits détails. Elle aimait beaucoup jouer avec sa petite sœur et elle était très aidante des gens autour d’elle, en particulier de sa nounou.

Depuis les récents événements, Maddison est devenue plutôt froide et calculatrice et est extrêmement renfermée. Elle ne montre presque jamais ses émotions et déteste socialiser avec les gens. Elle veut toujours être dans les meilleurs car elle se valorise par ses performances. Au fond d’elle-même elle vit avec une grande tristesse et une grande colère et n’arrive à s’exprimer que quand elle joue du piano. Elle déteste tout acte d’intimidation et de méchanceté gratuite, mais n’hésitera pas à répondre à ces derniers par la vengeance. Elle n’est pas le genre à se lever pour défendre la veuve et l’orphelin (sauf en cas d’extrêmement rare occasion) mais elle peut tout de même tendre une main aidante. Bien que Maddison ne soit pas contre l’idée de se faire des ami(e)(s), elle rejette à prime abord ceux qui l’approche, car elle n’ose pas s’ouvrir aux autres par crainte de revivre le passé. Sa confiance est quelque chose de difficilement acquis et très vite perdu. Par contre une fois que vous êtes vraiment son ami elle saura vous le redonner, à sa manière, fois mille. Elle en néanmoins un coté très aristocratique et à tendance à se penser au dessus des autres, ce qui n’a pas changé malgré les évènements.




RP en cours:

It feels like i'm running in circles (PV Anthea Wright)

The power of teamwork (PV Daisy Daniels)

L'effet calamar (PV Isobel Huxley)

RP terminés:

Standing on frozen water (PV Emma Berry)

_________________
Without the mask, where will you hide?
Can't find yourself lost in your lie.

 ------------
We are not who we say we are
We are not who we claim to be
These are masks that we hide behind
A mask that hides the face beneath


Revenir en haut Aller en bas
 
Maddison Williams-The story behind her mask
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Story Of Tiger Mask
» Maple story
» Love et Story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant le jeu :: Répartition :: Fiches des personnages :: Élèves de Serpentard :: Corbeille des fiches des élèves de Serpentard-
Sauter vers: