RSS
RSS
En avant la musique ! [libre]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En avant la musique ! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité




MessageSujet: En avant la musique ! [libre]   Lun 29 Déc - 17:18

Spoiler:
 


Quelle agitation ! Je n'avais jamais vu de filles faire autant d'allers et retours entre le dortoir et la salle de bain. Les portes claquaient, ça gloussait, ça jacassait, ça criait ! Je les voyais, toutes, leurs cils brossés et leurs yeux noircis, leurs paupières colorées et leur visage fardé. Des cheveux farouchement ordonnés, relevés en chignon, tressés, avec parfois quelques mèches sauvages qu'elles s'empressaient de lisser ou de boucler. Rien n'était laissé au hasard. Du côté des « hommes », c'était à mon avis tout aussi bordélique. Chemises et pantalons gisaient sur et sous les lits, quelques chaussettes rebelles et solitaires rôdaient un peu partout. Néanmoins, c'était assez calme. Au fait, si on ne savait pas faire, on renonçait, point final. Moi par exemple, j'avais renoncé à la cravate dont l'arrangement était plus difficile à résoudre qu'un sudoku de niveau 6. Ce n'était pas la peine d'en faire toute une esclandre, je ne porterai que ma chemise et puis voilà. Après tout, ce n'était pas comme si j'avais une copine ou une cavalière qui risquait de m'enguirlander pour ces négligeances.

Je voyais certains de mes camarades sur leur 31, chaussures cirés, chemise repassée. Tous enveloppés d'un beau costume, digne de celui de mon père le jour de son mariage. En soit, à ce bal, j'y allais pour faire comme tout le monde. Pas question d'être exclu d'un des moments les plus importants de l'année. Je n'avais pas encore décidé si je préférai la solitude déprimante ou une foule hystérique. J'espèrai secrètement faire des rencontres intéressantes et vivre une expérience un peu folle, malgré la forte chance que j'avais de rester seul dans un coin avec mon pauvre verre de jus de fruits.

Je revoyais une dernière fois mon accoûtrement que j'avais vaguement essayé de faire coïncider avec le thème. Eh oui, car en plus cette année il y a un thème ! Quels petits chanceux nous sommes ! Il fallait accorder notre tenu de gala avec notre maison. Alors quoi, je devais porter un masque de serpent ? Parce qu'il fallait non seulement être dans le thème, mais il s'agissait d'être imaginatif, pour reprendre le terme de Madame Woodley, notre directrice bien-aimée. Il ne s'agissait pas de la contrarier. Alors j'avais opté pour une chemise verte foncée, assez discrète et ça irait très bien.

J'arrivai dans la salle de bal sous un tonnerre d'applaudissements. Le discours d'ouverture venait de s'achever et la musique prit la relève. Il y avait vraiment beaucoup de monde déjà et, avançant dans la foule, je me frayais un chemin en quête d'une boisson fraîche.


- Bonjour, un... euh, un cocktail de fruits... de la passion s'il-vous-plait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Hazel Woodley
Professeur de Sortilèges & directrice de Serpentard



Féminin
Nombre de messages : 2800
Localisation : Tu souhaites ne pas me croiser, c'est tout ce qu'il est utile de dire à ce sujet.
Date d'inscription : 17/05/2008
Célébrité : Eva Green

Feuille de personnage
Particularités: J'adore les enfants, surtout farcis aux marrons
Ami(e)s: SERPY VAINCRA
Âme soeur: SERPY VAINCRA

MessageSujet: Re: En avant la musique ! [libre]   Dim 4 Jan - 18:09

Spoiler:
 


Merveilleux. Absolument merveilleux... Les rires des élèves qui résonnaient sous le plafond magique et voletaient au milieu des petits flocons dorés de fausse neige qui tombaient un peu partout... Les jolies tenues moirées, les ors et les décors de la salle de bal, l'ambiance féérique du château en ce joli soir de bal de Noël... Le buffet chargé et qui donnait envie, les professeurs tous sur leur 31 et qui, pour une fois, se mélangeaient avec leurs élèves et partageaient tous la même chose : la bonne humeur de la fête...

... Quelle angoisse. Hazel Woodley avait beau contempler cet étalage de mièvrerie et de tissus étincelants, de sourires et de coupes de champagne, il n'y avait absolument rien de la magie de Noël qui attendrissait le bloc de glace qu'elle était. Pourtant, elle avait joué le jeu : en digne représentante de sa maison, elle avait revêtue une robe dont le tissu rappelait la peau de serpent, dont le bustier noir était brillant et presque luisant comme de l'écaille, elle avait également chaussé des hauts talons noir et vert, comme sa tenue, sur lesquels s'enroulaient deux serpents. Pour finir, elle s'était coiffée en relevant ses cheveux et s'était maquillée de façon sombre, du noir sur les yeux, des lèvres rouges foncées, assorties à ses ongles. Rien qui ne lui avait valu trop de complications : elle n'était pas femme à se triturer les méninges pour de si simples considérations matérielles. Elle aimait faire bonne impression, bien paraître, oui. Mais elle avait le goût sûr et l'absence d'hésitation de son caractère : elle ne tergiversait jamais. Elle choisissait, elle faisait. Il en était ainsi, d'ailleurs, pour beaucoup de choses.

Néanmoins, contrairement à ce que la majorité de l'école aurait pu penser, elle n'était pas dans de si mauvaises prédispositions. Il fallait dire que cet étalage de bêtises et ce bain d'élèves tous plus nigauds et prépubères les uns que les autres était son pain quotidien à Poudlard ; rien de bien changeant, donc, si ce n'était peut-être une concentration particulièrement forte en une telle occasion. Mais au moins, le thème choisi par les professeurs renforçaient l'aspect corporatif des quatre maisons et attisaient un peu plus les rivalités : les Serdaigle, évidemment, souhaitaient être les plus originaux, les Poufsouffle les plus... Poufsouffle, les Gryffondors les plus remarquables et colorés, les Serpentars les plus chics et racés. La directrice de Serpentard buvait comme du petit lait les regards incendiaire que se lançaient les pouliches des différentes écuries : c'était une véritable empoignade, et tout le monde rivalisait silencieusement, espérant avoir la plus belle et la plus originale des tenues. En résumé, c'était une belle démonstration de la stupidité de ces jeunes sorciers, qui distrayait Hazel lorsqu'elle était dans la bonne humeur correspondante. Surtout que, la soirée avançant, il y avait l'escouade de ceux qui essayaient de se faire servir des boissons alcoolisées quand il n'en avait pas le droit contre l'escouade de ceux qui les regardaient de haut car il ne mangeait pas de ce pain-là - rien de tel pour se divertir.

Fort de cette pensée, un jeune garçon passa alors juste à côté de Hazel et demanda :

- Bonjour, un... euh, un cocktail de fruits... de la passion s'il-vous-plait !

- Tss tss, fit-elle entre ses dents, en lui jetant un regard méprisant. Il aurait demandé de l'alcool qu'elle l'aurait trouvé ridicule de jouer au grand, mais comme il n'en demandait pas, elle le trouvait inutile pour ne pas oser courir le risque. Et à 22h au lit ? se moqua-t-elle avec un petit rire grinçant. Allons, un peu de nerf, conclut-elle en lui mettant une petite tape sur l'épaule.

Mais il était de sa maison, et elle décida de le gracier un peu plus que les autres - allez savoir pourquoi. Il fallait bien rompre un peu la monotonie des choses, sinon, on finissait vraiment par s'ennuyer.

- Votre tenue n'est pas si mal, dit-elle alors après l'avoir attrapé par un pan de sa chemise, sans ménagement, et traîné un peu plus loin afin qu'ils puissent discuter sans se faire bousculer par une horde d'adolescents en furie aux abords de la buvette. Vous m'avez au moins épargné les fanfreluches ridicules de la majorité de vos camardes. Sur ces mots, elle attrapa le verre de jus du Serpentard et vida dedans la moitié de sa propre coupe de champagne, avant de lui tendre à nouveau. Allons, trinquons, et ne faites pas la fine bouche, Levead (son nom ressemblait à quelque chose de ce genre, lui semblait-il, mais elle avait des préoccupations bien plus importantes que de retenir ce genre de balivernes). Et dites-moi, vous êtes venu accompagné ? Seul ? Pourquoi ? Vous êtes timide ? Impuissant ? Puceau ? - Oui, sûrement. Vous aimez les hommes ? Divertissez-moi un peu, conclut-elle en agitant la main avec impatience sous le nez du garçon.

_________________

SLYTHERINS DO IT BETTER.
DIRECTRICE DE SERPENTARD - WE ARE THE BEST !


Hazel & Dean *____*
Daniel Kelsey est un génie!!!!
Patate a écrit:
Non mais j'ai du faire un RP Jo/Ju dans ma tête pour trouver la solution !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En avant la musique ! [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour porte la musique [Libre]
» Bnflowers: Promotionons la musique libre :)
» En avant la musique || GABRIEL -- FLACK BACK
» Petite route avant la grotte (Libre)
» Musique et Histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal :: Année 2014/2015-
Sauter vers: