RSS
RSS
Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2349
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Dim 21 Déc - 19:41



Robe:
 


La jeune fille se tenait devant la glace en pied de son armoire, mais elle ne regardait pas vraiment sa tenue : elle était plongée dans ses pensées. Pourtant sa robe avait de quoi attirer plus d'un regard; d'un vert émeraude et recouvert de petites pierres qui scintillaient, elle passait sur une seule épaule et était cintrée à la taille avant de s'évaser. Le tissu, vaporeux et transparent, voletait à partir de sa taille à chacun de ses mouvements. Il mettait bien en valeur sa silhouette athlétique et ses longues jambes ; Heather avait par ailleurs remonté ses longs cheveux roux et les avaient tressés autour de sa tête, après quoi elle avait piqué dans la tresse quelques petits barrettes surmontées des même petites pierres vertes de sa robe. Elle se maquilla pensivement - juste un peu de cuivré autour de ses yeux, du mascara, et du rouge ses lèvres, puis elle enfila ses chaussures à talons grises et s'assura qu'elle avait tout ce qui lui fallait dans sa pochette, à savoir sa baguette magique et de quoi reprendre son maquillage s'il y avait un problème. Elle était prête, et depuis quelques minutes d'ailleurs, mais elle n'arrivait pas à se décider. Elle trouvait que quelque chose n'allait pas dans sa tenue, voilà pourquoi elle observait pensivement son reflet dans le miroir, mais ce n'était rien de précis. C'était quelque chose de très léger, quelque chose dans le pli de son front ou l'éclat de son regard, et au fond elle le savait très bien, mais elle refusait de se l'avouer... Ce n'était pas un bal comme les autres, c'était le premier bal de Noël qu'elle faisait à Poudlard en n'était plus élève, et si elle s'était très bien acclimatée à cette nouvelle vie au château, le bal était pour elle trop chargé de souvenirs pour qu'elle s'y rende le plus normalement du monde. Il y avait eu ses premiers bals avec Harry, puis cette fameuse fois où il l'avait demandé en mariage... Mais ils étaient si jeunes, et elle le voyait bien plus clairement aujourd'hui. La vie les avait fait grandir de manière différente, et si elle avait gardé bon contact avec lui, il y avait bien longtemps que ses sentiments avaient changé à l'égard de l'ex-Gryffondor. Son coeur avait battu pour d'autres, depuis, mais là n'était pas le question. Lors du bal, elle avait dansé avec Phil et fini la soirée avec lui... Et leur relation avait été bien plus "sérieuse" après ce soir, si tant est qu'on pouvait la qualifier ainsi. Mais Phil s'était évaporé lui aussi, et maintenant, si Heather était passée à autres choses, c'était tout de même bien particulier de fouler de nouveau le sol de la bal en tenue de gala compte tenu de tous les souvenirs qu'elle recelait.

Heather regarda la pendule : il était l'heure d'y aller. Comme elle faisait partie de l'équipe de l'école dorénavant, ils devaient tous se retrouver dans la salle un eu avant afin de s'assurer que tout était fin prêt. Elle attrapa sa pochette, d'un gris brillant, que ses frères lui avaient offert l'année dernière pour Noël justement, et sortit de sa chambre. A peine la porte fermée, elle frissonna : si la salle de bal était toujours bien chauffée comme il le fallait, les couloirs de Poudlard, eux, étaient plus frais. Mais tant pis, elle tiendrait bien jusque là : elle se mit en chemin. Alors qu'elle quittait le couloir, elle se stoppa d'un coup et fit demi-tour : elle était stupide ! Dan aussi y allait, et il devait probablement être dans sa chambre, prêt à sortir. Elle revint sur ses pas et frappa à sa porte :


- Hé, c'est Heather, tu es prêt ?...

Ils auraient pu tout aussi bien se retrouver en bas, mais elle avait besoin d'un soutien et cette espèce de morosité qui ne voulait pas s'en aller, malgré l'esprit de fête qui régnait dans le château, la pousser à chercher de la compagnie. Dan n'était pas une roue de secours pour autant, ils travaillaient souvent ensemble et apprenaient à plutôt bien s'entendre, et ce fut vers lui qu'alla son premier élan lorsqu'elle songea qu'elle ne voulait pas spécialement être seule. Il sortit et Heather ne put retenir un regard plutôt appuyé et une expression admirative : son costume le mettait particulièrement en valeur, valorisait sa stature et sa prestance, et la couleur s'accordait curieusement bien avec la propre tenue d'Heather. Elle sourit :

- Très classe, lui dit-elle en toute honnêteté. Ils n'avaient pas l'habitude des compliments, pourtant, mais celui-là n'aurait pas pu rester non-dit.

Quand ils se mirent en marche, Heather ressentit une curieuse excitation dans son ventre : se rendre à un bal, bien habillée, en compagnie d'un fort joli garçon, tout cela réveillait ses ardeurs de la midinette qu'elle restait malgré tout. Elle essaya de se reprendre : Dan n'était pas franchement celui avec qui elle pourrait flirter un soir pareil, surtout avec leur histoire passée... Et de toute façon elle n'était pas vraiment d'humeur, un peu affectée de ce à quoi elle avait pensé en se préparant.

Ils arrivèrent dans la salle de bal, où les professeurs ajustaient les dernières décorations. Heather s'était proposée pour servir à la buvette - elle avait hâte de voir de ce côté-là cette fois, et le fait que les élèves allaient sans doute essayer d'avoir de l'alcool quand ils n'y étaient pas autorisés... Elle était passée par là, justement, et cela l'amusait beaucoup. Avec Dan, ils prirent connaissance des instructions de la directrice, puis s'affairèrent à aider les derniers réglages, ranger les bouteilles et les verres sur la table de la buvette. Quand ils se retrouvèrent tous les deux dans un coin, Heather se mit tout d'un coup à lui parler de manière beaucoup plus déliée, elle qui n'avait pas dit grand chose jusque là. Mais les ors de la salle de bal, les couleurs chatoyantes mêlaient habilement chaque emblème des quatre maisons et chaque teintes, le doré, l'argenté, la fausse neige pailleté qui tombait du plafond magique... tout cela était si beau et si festif ! Elle se sentait d'un peu meilleure humeur, même si le fait de passer cette soirée avec des responsabilités ne l'enchantait pas plus que ça. Elle avait envie de faire la fête, sans se prendre la tête, elle avait envie de profiter de sa soirée et de danser et de finir sans doute un peu trop ivre - il lui semblait que depuis qu'elle travaillait ici, elle en avait moins l'opportunité.


- Tu vas voir, c'est drôle comme les couples se forment le soir du bal, et l'évolution au cours de la soirée... L'alcool aide pas mal, et d'ailleurs tu vas voir ils sont futés pour trouver un moyen de boire quand ils n'en ont pas le droit, moi la première je pense avoir essayé tous les stratagèmes possibles ! Elle eut un petit rire en alignant une nouvelle rangée de verres. Mais d'un autre côté c'est super drôle, tu vois tes profs un peu pompettes à la fin de la soirée, ça donne toujours des situations surprenantes. En tout cas je peux te dire que le fond de la salle là, derrière le grand rideau de velours... Tu vas en voir qui vont y disparaître et je te laisse imaginer que...

Mais elle s'interrompit : non seulement après un regard vers Dan elle se rendit compte qu'elle devait l'ennuyer à parler comme si elle s'adressait à sa meilleure amie, il ne connaissait pas tout ça puisqu'il n'avait pas été à Poudlard en tant qu'élève, et en plus, surtout, parler de ces détails lui rappelait tous les souvenirs qu'elle voulait éviter, et elle détourna son regard du fameux rideau de velours et se pencha sur ses dernière vérifications de la table devant elle.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Daniel O'Brien
Assistant de Défense contre les Forces du Mal



Masculin
Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 03/09/2014

Feuille de personnage
Particularités: Comme tout le monde, je suppose...
Ami(e)s: Oui ?
Âme soeur: Non ?

MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Lun 5 Jan - 20:56

Tenue:
 


J’étais impatient, étrangement impatient. J’avais entendu des histoires sur le bal de Poudlard depuis toujours. Je me rappelais des autres enfants du village qui rentraient pendant les vacances de Noël et ne pouvaient juste pas cesser de parler du château décoré à Noël, de cette fameuse soirée, du buffet, des tenues, de la musique… Je me souvenais parfaitement qu’à chaque fois, j’avais ma poitrine qui se contractait, parce que moi aussi j’avais envie de vivre ces moments féériques dont tout les gens de mon âge me parlait… Surtout que je n’avais jamais vraiment eu l’occasion d’assister à ce genre de soirée. Là où j’habitais, c’était plutôt ambiance fête de village durant l’été, on ne sortait pas les robes et les costumes pour ce genre d’occasion. A vrai dire, je n’avais assisté qu’à une seule réception durant l’un de mes stages pour fêter la fin d’une mission qui s’était bien déroulé. J’avais du louer un smoking pour la soirée, et admettre non sans gêne que je n’avais aucune de comment nouer une cravate. Si j’avais été à Poudlard, je l’aurais sûrement appris, n’est-ce pas ? C’était ce genre de petits détails qui me taraudaient, et je ne cessai de me dire que ma vie aurait été bien différente si j’avais vécu le même quotidien que les centaines de sorciers de mon âge du Royaume-Uni. Je m’étais endormi en rêvant de ce quotidien, de ces moments dont me parlait, et ce soir, j’allais finalement en vivre un. J’avais l’impression d’être un simple adolescent, tout excité par mes premières fêtes. Pourtant, je n’allais pas être là pour m’amuser, j’étais en charge de la sécurité, et j’allais avoir du mal à me mêler à la foule des élèves comme si de rien n’était… Mais ça ne changeait rien à cette étrange excitation que je ressentais.

J’avais décidé de m’acheter un costume pour ce soir, parce que l’occasion était spéciale et j’avais vraiment envie de…
posséder cette soirée. Je n’avais aucune idée de quoi prendre, j’imaginais quelque chose de chic mais qui ne me vieillirait pas trop. Mais il y avait quelque chose qui me chiffonnait un peu… C’était le thème de la soirée. Représenter sa maison. Pour moi qui n’avais jamais été à Poudlard, c’était bien compliqué. Je me demandais toujours où j’appartenais. Je me retrouvais dans beaucoup de traits de Poufsouffle, la loyauté, le travail acharné… Et à la fois, je trouvais que cette maison ne représentait pas assez l’individualité dont j’avais besoin, et l’ambition grandissante en moi. Je retrouvais plutôt ça chez Serpentard, leur fierté, leur ruse. Et à la fois, je n’étais pas insensible au courage des Gryffondors, à la créativité des Serdaigles… Au final, je ne rêvais que de pouvoir mettre ce maudit choixpeau sur ma tête. En attendant, j’avais décidé de faire aucun choix pour ma tenue, de la garder plutôt neutre. Du moins, c’était mon idée de départ. J’avais été à Pré-au-Lard et demandé conseil au vendeur de la boutique, qui avait d’ailleurs des opinions très arrêtées sur ce qu’ « un jeune homme aussi charmant que moi » devait porter, mais je devais avouer qu’il avait été de très bon conseil. Mon choix s’était arrêté sur un costume vert – très Serpentard – ce qui semblait montrer que peut-être inconsciemment, je voulais être à cette maison ? A la fois, je me voyais mal mettre un costume jaune poussin pour Poufsouffle…

A présent, devant la classe, tandis que je vérifiais ma tenue pour la énième fois, je ne regrettais pas mon choix. Je devais avoir l’air d’une petite midinette, à vouloir être parfait pour le bal de Noël, mais ça m’était égal. Je savais que j’y attachais une importance particulière, et j’avais mes raisons… Je sursautai – quelqu’un venait de toquer à ma porte.


- Hé, c’est Heather, tu es prêt ?...

Je réajustai mon nœud papillon pour la huitième fois, et me dirigeai vers la porte. En l’ouvrant, je fus surpris l’espace d’une demi-seconde… La robe d’Heather brillait tellement qu’il me fallut m’adapter aux milliers de petits éclats qui dansaient devant mes yeux. Je ne voulais pas paraître insistant, mais à la fois, ce genre d’occasions appelaient à détailler la personne en face. Heather n’avait pas fait les choses à moitié, et j’avais toujours eu un certain… Faible pour elle, enfin pour son physique. Il faut dire qu’elle était vraiment jolie, grande, avec une peau laiteuse couverte de petites tâches de rousseurs – un détail qui me plaisait étrangement – et ses cheveux qui ressemblaient à une cascade de flammes… Heather avait de quoi plaire, c’était sûr. Et ce soir, sa robe laissait deviner ses longues jambes, la couleur du tissu rappelait sa maison mais aussi ses yeux dont l’éclat se reconnaissait dans les paillettes de sa tenue. Elle était bien coiffée, bien maquillée, et comme j’étais d’excellente humeur, je ne retenais pas mon sourire. Après tout, c’était une vision très agréable.

- Très classe, glissa la jeune fille, ce qui me sortit de ma réflexion. Je fus un peu surpris, mais j’eus un sourire sincère. J’avais envie que cette soirée soit parfaite, et ce compliment me fit plaisir, compte tenu de toute l’importance que j’avais attaché à ma tenue.
- Je te retourne le compliment, tu brilles littéralement de milles feux, admis-je.

Nous descendîmes ensemble jusque dans la Grande Salle, et en arrivant, je retins ma respiration. Les décorations étaient… Magnifiques. Je n’étais pas déçu, c’était bien au-delà de tout ce que j’avais imaginé. Je fixais tous les détails, les yeux brillants, souriant probablement un peu stupidement, mais je ne m’en cachais pas. Je n’avais pas pu m’empêcher de remarquer qu’Heather semblait un peu plus sur la réserve, ce qui m’étonnait de sa part, elle qui était habituellement si bavarde. Elle semblait un peu perdue dans ses pensées, mais nous dûmes écouter patiemment les dernières instructions concernant la soirée, ce qui sembla nous concentrer tous les deux sur la même chose. Nous ajustâmes la buvette comme demandé, nous assurant que tout était en place. Heather semblait de meilleure humeur, et nous nous mîmes à discuter plutôt joyeusement – depuis que nous étions ensemble à Poudlard, nos anciennes histoires et rancunes s’étaient petit à petit effacées, et j’étais de trop bonne humeur de toute manière pour être désagréable.


- Tu vas voir, c'est drôle comme les couples se forment le soir du bal, et l'évolution au cours de la soirée... L'alcool aide pas mal, et d'ailleurs tu vas voir ils sont futés pour trouver un moyen de boire quand ils n'en ont pas le droit, moi la première je pense avoir essayé tous les stratagèmes possibles ! Mais d'un autre côté c'est super drôle, tu vois tes profs un peu pompettes à la fin de la soirée, ça donne toujours des situations surprenantes. En tout cas je peux te dire que le fond de la salle là, derrière le grand rideau de velours... Tu vas en voir qui vont y disparaître et je te laisse imaginer que…

Je l’écoutais attentivement, mais elle s’arrêta d’elle-même, détourna son visage pour continuer à ranger. Je fronçai légèrement les sourcils, regardant le rideau, me demandant quel genre de souvenirs il inspirait à Heather. J’haussai les épaules, je me doutais qu’elle s’était bien amusé à Poudlard, après tout lorsqu’elle m’avait repoussé elle avait un petit ami, et j’avais bien vu par la suite qu’elle savait séduire, je ne doutais donc pas qu’elle avait pris du bon temps ici. Après tout, les occasions comme ça appelaient à la fête, à l’ivresse et à l’amusement, ça n’avait rien d’étonnant.

- Je sens que tu es une connaisseuse de la cachette du rideau, plaisantai-je d’un ton enjoué. Par contre, pour les profs ivres, je demande à voir… Parce que Wayland ivre, j’y crois pas trop !Continuai-je en riant. Je m’approchai d’Heather, m’assurant que personne ne nous écoutait. Je propose qu’on ouvre les paris. Un gallion que c’est Pendagron la première à partir, et toi ?

Je me sentais d’humeur joueuse, et mon excitation ne se calma lorsque les élèves commencèrent à rentrer. J’étais réellement émerveillé par la féérie qui entourait cette soirée, tous les élèves jouaient le jeu, et bientôt la musique s’éleva, l’atmosphère se faisant encore plus magique. Je continuai à discuter avec Heather en riant, mais bientôt, les élèves commencèrent à se presser pour avoir leurs boissons, et je les servais d’un coup de baguette tout en m’assurant qu’ils avaient tous l’âge pour boire ce qu’ils avaient le droit de boire.

- Un whisky pur-feu, me demanda alors une jeune fille qui me semblait bien jeune. Elle dût remarquer ma suspicion, car elle s’appuya sur le comptoir avec un sourire séducteur, minaudant, continuant sa demande, ce n’est pas pour moi mais pour mon amie là-bas, elle est en septième année, moi je voudrais seulement un jus de citrouille… Ou n’importe quoi que l’on me conseille, Monsieur, acheva-t-elle en battant des cils. J’eus un sourire amusé, et interpellai Heather qui rechargeait la Bierraubeurre à la pression.
- Heather, la demoiselle a une demande particulière, je ne sais pas si je peux y répondre, je me penchai à son oreille et continuai en murmurant, Tu avais raison, je crois que c’est notre première tentative fraude, je te laisse faire, tu es l’experte !

Je me remis à servir, et profitai d’un cours instant où les élèves s’étaient mis à danser la première danse pour faire voler jusqu’à nous un peu de nourriture du buffet. Les petits fours s’alignèrent derrière le comptoir, accompagné d’une petite montagne de macaron, et j’en profitai pour nous remplir deux coupes de champagne et deux shooters de Whisky Pur-Feu. Heather en avait fini avec l’élève qu’elle servait, et je me tournai vers elle, lui tendant le shooter.

- Je nous conseille de trinquer rapidement avant que Woodley vienne nous remonter les bretelles ! Joyeux Noël ! Nous trinquâmes notre shooter et le burent d’une traite, soufflant pour expier la chaleur de l’alcool qui nous brûlait la gorge. Je lui tendis la coupe de champagne, et commençai à piquer dans les petits fours. Ils étaient délicieux, comme prévu. J’ai toujours voulu assister à ce bal, et je dois avouer que je ne suis pas déçu… Confiai-je alors, avec un petit sourire sur le coin des lèvres. Je ne faisais pas vraiment confiance à Heather, et je n’étais pas du genre à confier mes sentiments, mais j’avais décidé de me laisser emporter par cette joyeuse atmosphère, et après tout, je ne faisais dire ce que Heather avait sûrement deviné ; moi qui avait toujours été privé de Poudlard et qui mourrait d’envie d’y aller, mon émerveillement pour le bal ne passait sûrement pas inaperçu.

_________________


My thoughts are crabbed and sallow,
My tears like vinegar,
Or the bitter blinking yellow
Of an acetic star.

Tonight the caustic wind, love,
Gossips late and soon,
And I wear the wry-faced pucker of
The sour lemon moon.

While like an early summer plum,
Puny, green, and tart,
Droops upon its wizened stem
My lean, unripened heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2349
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Lun 12 Jan - 20:40

Bien entendu, Heather avait rougi délicieusement quand Dan l'avait complimentée en retour. Et si elle avait rougi, ce n'était pas seulement pour le compliment en lui-même, mais pour la sincérité qu'elle avait sentie dans les mots du jeune homme. Un peu ragaillardie, elle avait senti une nouvelle fois cette once de culpabilité à son sujet... Elle n'avait pas été de plus correctes avec lui même si elle aimait à se rappeler qu'ils avaient été jeunes et un peu stupides, tout de même. Il ne fallait pas qu'elle s'en tienne rigueur et puis à ces âges-là, on fait toujours un peu des bêtises de la sorte !... Mais c'était une chose plus aisée à se dire quand Daniel était loin, qu'il restait à Clifden - maintenant qu'elle le côtoyait tous les jours, c'était autre chose. Elle n'avait rien à se reprocher et elle ne regrettait rien mais parfois... Parfois, oui, elle se sentait un peu mal d'avoir un peu trop joué avec lui, pour la seule et unique raison qu'on avait un peu trop joué avec elle et qu'elle avait été bien plus insouciante qu'elle ne l'était à présent. D'un autre côté, ils n'en avaient jamais reparlé, et sans doute que Dan s'en contre-fichait - étant donné le départ un peu « froid » de leur relation, Heather était même certaine qu'il l'avait juste rangée dans le coin des personnes qu'il n'appréciait pas trop, et l'affaire était pliée. Peut-être qu'avec le temps ils oublieraient la chose, qui sait ! Pour l'instant, puisqu'ils travaillaient ensemble, mieux valait faire comme si de rien n'était. De toute façon, l'entente était cordiale sur tous les points : ils se parlaient mais pas trop, se posaient des questions, mais pas trop personnelles. La preuve, si elle s'était allée à ce petit discours et s'était perdue dans ses pensées, Dan ne parut pas le relever - ou vouloir le relever, et la conversation continua sur le même ton léger qu'elle avait commencé.

Le bal, en tout cas, se suffisait à lui-même. Si Heather avait craint que d'être de l'autre côté, dans l'organisation, aurait pu enlever un peu de charme à la chose, il ne fallut pas longtemps pour que ses doutes volent en éclat. Les élèves arrivés, la musique lancée, le discours de Sara Wayland clos, il régnait tout de suite une si joyeuse atmosphère, toute étincelante de partout, que rien n'amenuisait la magie de la soirée. Poudlard était décidément le lieu le plus cher à son coeur après chez elle, après la colline où reposait sa maison et où elle avait grandi ; la jeune fille savait pertinemment que Poudlard garderait toujours cette seconde place dans son coeur, car l'école contenait en plus toutes les histoires qu'elle y avait vécu, et toutes les rencontres qu'elle avait faites.

A cette pensée, et tandis que Dan s'occupait de servir un groupe d'élèves un peu plus loin, elle se demanda une nouvelle fois ce que cela devait être d'avoir, comme Dan, grandi en dehors de Poudlard, de n'avoir pas vécu le passage presque obligatoire des apprentis sorciers de la région entre les murs du château écossais. Est-ce qu'il le regrettait ? Il était si fier, bien que toujours aimable et gentil, qu'elle se demandait à quel degré il aurait pu le reconnaître. Peut-être, après tout, qu'il s'en fichait complètement. Il avait tout de même forcément bénéficié d'une autonomie bien plus importante, bien plus vite, en étant éduqué de son côté. Mais au fond, ne regrettait-il pas toute cette vie à laquelle il n'avait jamais eu droit, cette petite communauté d'élèves qui restait ensemble durant sept années d'études ?

- Je sens que tu es une connaisseuse de la cachette du rideau. Par contre, pour les profs ivres, je demande à voir… Parce que Wayland ivre, j’y crois pas trop ! Je propose qu’on ouvre les paris. Un gallion que c’est Pendagron la première à partir, et toi ?

Elle lui sourit et se re concentra sur la réalité, en tendant un verre de jus de citrouille glacé à un petit première année. Etouffant un petit rire aux paroles de Dan, elle répondit :

- Pari tenu ; et même un autre Gallion que c'est Bosworth qui va devoir la gérer et essayer de cacher que Pendragon est ivre ! Et pour le rideau : surveille-le bien, tu verras ce que je veux dire... ajouta-t-elle avec un sourire mystérieux. Elle aurait pu lui raconter quelques anecdotes, mais elle n'était pas vraiment à l'aise pour raconter tout naturellement que, oui, le rideau avait été son meilleur ami, et qu'elle avait d'ailleurs bien bécoté son assistant de Métamorphose l'année dernière, à l'abri du lourd tissu...

Il y eut un afflux d'élèves pendant quelques minutes, si bien qu'ils furent plutôt occupés. De toutes parts, et ayant déjà un peu dansé, donc la gorge sèche, les élèves demandaient des boissons - de toutes parts, ils essayaient aussi, quand ils avaient l'âge limite, de mentir sur leur âge pour avoir un peu de précieux nectar alcoolisé. Pour la majorité, c'était bien simple : Heather se souvenait très bien d'eux, et savait leur année. Pour ceux qui pouvaient avoir le bon âge... La soirée était encore à ses débuts, et la jeune fille décida de ne pas accorder discrètement quelques verres en douce, pas tout de suite tout du moins. Après tout, ils pouvaient aussi très bien s'amuser sans boire ! Elle eut en tout cas un bon fou rire quand Dan l'appela à la rescousse et qu'elle observa tout le manège : la fille, décidément trop jeune, faisait un tel charme à Dan qu'Heather avait peur que tous les professeurs le remarquent. Mais c'était bien amusant, et cela acheva de la mettre de très bonne humeur.

Puis il y eut une accalmie, et Heather se dit qu'il leur faudrait profiter de tels moments pour, eux aussi, profiter un peu de la soirée ; apparemment, Dan pensa à la même chose.


- Je nous conseille de trinquer rapidement avant que Woodley vienne nous remonter les bretelles ! Joyeux Noël ! Ils trinquèrent et Heather lui sourit bien sincèrement, heureuse tout de même qu'une bonne ambiance règne de la sorte, jusqu'entre eux. J’ai toujours voulu assister à ce bal, et je dois avouer que je ne suis pas déçu…

Elle sentit ses joues s'empourprer un peu sous l'effet de la puissance de l'alcool, et une agréable chaleur lui glissa depuis la gorge jusque dans le ventre. Une seule ombre apparaissait au tableau : elle avait envie de danser, elle avait envie de faire la fête, et surtout, où était son cavalier ? C'était une chose bien étrange de ne pas en avoir, elle qui en avait toujours eu un, et en plus digne de ce nom, car il la courtisait en même temps... Mais ce soir, ce n'était pas le cas, et cela ne le serait pas. Quand bien même elle aurait eu des vues sur un septième année, maintenant qu'elle était dans le personnel de Poudlard, ces choses-là lui étaient interdites... Encore plus qu'avant. Pour pallier à ce petit bémol, elle leur resservit un petit verre, qu'ils burent après avoir encore une fois choqué leurs verres. Cette fois, elle sentit que tout son corps pétillait un peu plus, gagné par les délicieux assauts du Pur-Feu. La musique battait son plein et tout d'un coup, elle eut une idée. Poudlard n'était pas non plus un camp de travail : les professeurs eux-mêmes s'accordaient des petites danses de temps à autre, et tout le monde surveillait en s'amusant. Alors, Heather agita sa baguette pour que sur la table apparaissent une dizaine de verres de chaque boisson, directement servis, tandis qu'elle fit disparaitre momentanément les breuvages alcoolisés. Quand elle se fut assuré que tout était bien, elle se tourna vers Dan avec un grand sourire :

- Ca se fête, un premier bal à Poudlard ! Il faut absolument que tu en profites aussi ! Joyeux Noël !

Et sans attendre une quelconque réponse de la part de son nouveau cavalier, elle lui attrapa le bras et l'emmena sur la piste de danse.

Heather avait toujours été une particulièrement bonne danseuse, et devait d'ailleurs une bonne partie de son agilité au Quidditch à tous les cours de danse qu'elle avait pris, et à cette aisance qu'elle avait à se déhancher ou suivre des pas en musique. Elle mit la main de Dan sur sa taille et les entraîna dans une première valse tourbillonnante - puisque c'était la musique qui passait ; Poudlard aimait bien conserver un peu de classicisme, il fallait croire - avant que le rythme s'accélère et que la danse soit un peu plus libre et endiablée, dans laquelle elle se donna à coeur joie. Dan s'avérait être un bon compagnon de danse, et ils profitèrent pendant plusieurs minutes avant de revenir du côté de la buvette pour surveiller - on ne savait jamais - et reprendre un peu leur souffle.


- Il fallait bien que tu aies ton baptême de bal ! fit-elle en riant. Voilà, en tout cas, comment on danse à Poudlard... conclut-elle avec un petit regard provocateur - l'alcool et la danse lui avaient un peu monté à la tête, et elle se sentait d'humeur joueuse, à nouveau, et surtout en de pareilles circonstances, bien qu'une partie d'elle lui criait de bien faire attention : elle avait déjà joué avec Dan, et elle ne devait surtout pas le recommencer, oui lui rappeler d'une quelque manière que ce soit.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Daniel O'Brien
Assistant de Défense contre les Forces du Mal



Masculin
Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 03/09/2014

Feuille de personnage
Particularités: Comme tout le monde, je suppose...
Ami(e)s: Oui ?
Âme soeur: Non ?

MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Mar 27 Jan - 22:29

L’ambiance joyeuse me mettait encore de meilleure humeur, parce qu’il était facile de laisser contaminer par l’atmosphère festive de la Grande Salle. Elle était magnifiquement décorée, je n’avais jamais vu les élèves et les professeurs aussi bien apprêtés, et la musique suffisait à faire le reste. Je m’amusais bien d’ailleurs à observer certains duos d’élèves – ils n’étaient pas en couple, même si je voyais bien que certains attendaient simplement que ça se concluent – dont j’ignorais qu’ils avaient des affinités. Je retrouvais avec surprise par exemple l’un des Gryffondors que j’avais en cours, un certain Hadrian, que je trouvais d’ailleurs assez détestable par sa prétention, danser avec une Serpentarde plus jeune que lui. J’avais cru comprendre que ces maisons étaient rivales, et ça m’amusait de voir que ce soir, la danse semblait en rapprocher plus d’un. Je trouvais aussi assez drôle de voir les professeurs. Woodley n’avait pas vraiment changé, elle continuait d’être une tyran mêlée à une impératrice folle, et je pense que cet étalage de bonheur lui était d’ailleurs parfaitement insupportable, ce qui me faisait personnellement plutôt rire. Nous avions d’ailleurs ouvert les paris avec Heather, et j’allais garder un œil sur Pendragon pendant la soirée et sur Bosworth aussi. Elles faisaient d’ailleurs parti des enseignants avec qui je m’entendais le mieux, elles étaient jeunes et sympathiques, Rose était un peu renfermée mais beaucoup plus douce au final que Seth, et les deux n’étaient pas dévorés par l’ambition comme Will. C’était un peu paradoxal puisque j’étais moi-même ambition, mais chez quelqu’un d’autres, je supportais mal ce trait de caractère, pas par esprit de compétition mais… J’avais l’impression que beaucoup utilisait l’excuse de l’ambition pour être désagréable et écraser les autres au passage, et je considérais avoir un peu plus de moral que ça – mais à la fois, je n’avais jamais vraiment été dans cette situation, n’est-ce pas ?

En tout cas, si Pendragon risquait de décoller, j’avais plutôt intérêt à rester vigilant, car nous venions d’enchainer quelques verres avec Heather, et ils avaient plutôt réchauffé mes entrailles. Evidemment, avec ma carrure, j’avais une certaine marge de manœuvre, mais je ne tenais pas forcément très bien l’alcool car je n’avais jamais été habitué. En grandissant, mon père avait commencé à me laisser boire une bière ou un whisky de temps en temps au repas, mais comme je n’avais pas été à Poudlard, je n’avais pas vraiment pris l’habitude de faire des fêtes et d’augmenter mon seuil de tolérance. Bien sûr, l’été, nous faisions tous des fêtes et j’étais déjà eu de bonne gueules de bois, mais comme c’était moins régulier, je me retrouvais à être moins habitué. Et ce soir, il fallait garder le cap puisque j’avais des responsabilités, et je n’avais pas envie de gâcher mon premier bal – et en même temps mon boulot à Poudlard – en me faisant réprimander par Wayland. Je jetai un coup d’œil à Heather : elle avait les joues un peu rosies, mais je lui faisais confiance pour garder un peu contenance, elle devait être habituée.


- Ca se fête, un premier bal à Poudlard ! Il faut absolument que tu en profites aussi ! Joyeux Noël !

Sans me demander mon avis, Heather prit mon bras et m’amena sur la piste de danse. Je me crispai un peu malgré moi – je n’avais jamais appris à danser une valse, et en tant qu’homme, j’étais changé diriger ?! Mais Heather était une bonne danseuse et je compris vite qu’il fallait évoluer en trois temps, et je la suivis, étant petit à petit plus à mon aise. Je n’aimais pas vraiment être dans cette position, lancé dans quelque chose que je ne maitrisais pas, mais l’ambiance de la foule était prenante et je me détendis finalement plus vite que prévu. Surtout qu’au bout de quelques minutes, la musique changea pour laisser place à un rythme bien moins réglé, et nous nous mîmes à danser avec entrain, riant en même. C’était étrange, en cet instant, j’avais l’impression que tout notre passé commun avec Heather s’était envolé, et ma rancune avec, et que nous n’étions plus que deux bons collègues, voire amis, qui s’amusaient ensemble à une soirée. C’était inattendu, mais je décidai de ne pas combattre ce sentiment, puisqu’après tout je passai un aussi bon moment. Mais il fallut tout de même se reprendre un peu car nous devions encore gérer la buvette, et nous abandonnâmes la piste, un peu à contre cœur.

- Il fallait bien que tu aies ton baptême de bal ! Voilà, en tout cas, comment on danse à Poudlard…
- Il ne me manque plus qu’explorer le rideau et j’en aurais connu toutes ses merveilles !
Plaisantai-je.

Mais quelque chose me fit alors tiquer dans le regard d’Heather. C’était une expression que je reconnaissais peut-être parce que je l’avais déjà vu, mais cette manière d’avoir le regard un peu sous les cils et un sourire énigmatique… Je détournai immédiatement mes yeux, m’occupant de la buvette, ma bonne humeur redescendant légèrement. Je n’avais pas envie qu’Heather pense que ma sympathie et notre danse soient des invitations à une séduction. J’avais déjà donné de ce côté-là, et je n’avais pas envie de recommencer. Heureusement, au même moment, deux élèves étaient en train de se déchaîner sur la piste de danse, dont un garçon perché sur des talons assez impressionnants, ce qui fit beaucoup rire Heather et moi. Lorsqu’il vint à la buvette et nous demanda une coupe de champagne pour goûter avec sa cavalière, nous hésitâmes un peu avant d’accepter. Après tout, ils étaient honnêtes, et ce n’était pas une petite coupe qui allait leur faire du mal – après avoir aussi bien dansé, ils le méritaient bien !


- Ah, regarde, glissai-je à Heather, amuse, Je crois qu’on avait raison…

Sur la piste de danse, Jane hurlait les paroles – fausses – de la chanson en train de passer, sautillant partout, tandis que Rose essayait visiblement de la tempérer, ce qui encouragea Jane à la traîner sur la piste avec elle. Le spectacle était assez amusant, et je me tournai vers Heather avec un sourire amusé. Elle ne m’avait pas menti, les professeurs savaient aussi passer du bon temps, et les élèves avaient l’air assez enchanté de le remarquer aussi.

- Alors, ça fait pas trop étrange d’être là en tant que prof et non d’élève ? Je parie que tes amis doivent être assez dégouté de rater le bal maintenant qu’ils ne sont plus à Poudlard, non ? Parce que je comprends mieux pourquoi tout le monde en faisait un tel éloge à chaque fois… C’est quoi ton meilleur souvenir au bal ? Demandai-je, poliment mais par réel intérêt. Après tout, nous allions passer la soirée ensemble, et elle avait très bien commencé, malgré ce regard qui m’avait légèrement crispé, je n’avais pas envie de m’arrêter dessus, j’étais là pour m’amuser et je faisais – étrangement – confiance à Heather pour être une bonne camarade de soirée.

_________________


My thoughts are crabbed and sallow,
My tears like vinegar,
Or the bitter blinking yellow
Of an acetic star.

Tonight the caustic wind, love,
Gossips late and soon,
And I wear the wry-faced pucker of
The sour lemon moon.

While like an early summer plum,
Puny, green, and tart,
Droops upon its wizened stem
My lean, unripened heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2349
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Lun 2 Fév - 12:30

Toute emportée dans cette gaieté qui émanait de partout, Heather ne se rendit pas forcément compte que son attitude avait légèrement basculé – non seulement parce que la changement était infime, mais surtout parce que c’était un de ses traits de caractère principaux, et très naturel. L’âge venu, elle avait vite compris qu’elle plaisait aux gens et comment elle pouvait leur plaire d’avantage (surtout aux garçons) ; fait également un peu exacerbé par son histoire familiale et son poste de petite chouchoute de la famille, préférée de ses frères et de son père, qui l’avait habituée à être mise sur un petit piédestal. Ainsi, ce soir, il y avait tout : une fête, de la musique, une humeur joyeuse, une occasion à célébrer, de quoi boire et manger, de quoi danser ! Si elle s’était fait la réflexion quelques instants plus tôt qu’il était bien triste de ne pas avoir de cavalier, ses quelques pas sur la piste avec Dan avait tout d’un coup rééquilibré la donne. Elle en avait un, finalement, et tout trouvé ! Alors, sans y réfléchir d’avantage parce que l’ivresse de la fête n’était pas synonyme de retenue, son attitude avait quelque peu évoluée, et voilà qu’elle jouait de grands sourires et de petites œillades, tandis que ses gestes sûrs de danseuse achevaient le tableau. Resplendissante dans sa robe, elle était réellement charmante, tout en sourire et en traînées cuivrées et brillantes qui étincelaient de ses cheveux… Mais on est toujours puni par où l’on pèche, et elle avait beau écouter les battements enjoués de son cœur, cela ne lui suffisait pas à avoir le recul nécessaire. Il y a quelques années, Dan avait été victime de ce petit jeu charmeur, qui ne s’était pas bien terminé pour lui, puisqu’elle avait joué avec lui. Ce soir, ce n’était décidément pas une bonne idée de faire comme si l’histoire se répétait, alors qu’ils reconstruisaient plutôt prudemment une amitié qui n’existait plus depuis un bout de temps. Ce n’est que quand Dan eut un léger mouvement de recul – il parut se raidir, et vu sa stature imposante, un tel changement était visible chez lui plus qu’à la normale – et détourna les yeux, ce qui mit un terme à leur danse, et ce qui ramena Heather un peu trop brutalement à la réalité.

Heureusement, deux élèves qui faisaient les zouaves sur la piste servirent de contre-pied, et Heather se mit à rire de bon cœur devant le spectacle hilarant qu’ils offraient (la fille blonde bougeait dans tous les sens et le garçon se déhanchait, perché sur des hauts talons) ; quand ensuite ils vinrent se désaltérer à la buvette et demandèrent une coupe de champagne alors qu’ils étaient un peu trop jeune, Heather échangea un regard amusé avec Dan : ils avaient bien mérité leur petite récompense.


- Ah, regarde, dit-il ensuite, Je crois qu’on avait raison…

Elle suivit son regard : en effet, Bosworth et Pendragon confirmaient leurs prédictions. Mais Heather ne sut pas quoi rajouter, elle qui avait pourtant une grande facilité de parole, car tout d’un coup elle avait l’impression d’avoir fait une terrible bêtise. Elle était idiote, idiote : elle savait bien qu’il fallait être prudente avec Dan, déjà qu’elle avait plutôt de la chance qu’il ne lui tienne pas ouvertement rigueur des sales coups qu’elle lui avait fait et de ce qu’elle avait raconté à son égard, un été. Voilà que l’équilibre un peu fragile venait de se glacer à nouveau, et elle se sentait coupable, et étrangement prise sur le fait comme une petite enfant.

L’alcool étant souvent la solution à ce genre de problèmes, elle avala un nouveau verre un peu trop vite, sentant que ses joues s’embrasaient un peu plus.


- Alors, ça fait pas trop étrange d’être là en tant que prof et non d’élève ? Je parie que tes amis doivent être assez dégouté de rater le bal maintenant qu’ils ne sont plus à Poudlard, non ? Parce que je comprends mieux pourquoi tout le monde en faisait un tel éloge à chaque fois… C’est quoi ton meilleur souvenir au bal ?

Cette soudaine question la surprit, mais elle s’y accrocha de toutes ses forces, reposant son verre un peu trop fort sur la table. Elle répondit avec empressement :

- C’est tellement étrange, en effet ! Je n’ai qu’un an de plus que les septième année, j’ai l’impression que je n’ai pas du tout de crédibilité, parce que j’étais à leur place l’année dernière… Du coup, mes cours préférés sont ceux des plus jeunes années, je les trouve plus intéressants, et plus drôles aussi, ils sont si mignons ! Ce qui est étrange aussi c’est que mes anciens profs sont mes nouveaux collègues… Et que certains de mes amis, ou camarades, sont devenus mes élèves, regarde, Gabrielle par exemple, comme elle a un an de moins que moi !

Elle marqua une pause pour respirer : elle avait tant sauté sur l’occasion pour se rattraper et discuter le plus simplement du monde avec Dan qu’elle avait parlé vite et avec un entrain particulier, se perdant dans ses pensées qu’elle livrait à voix haute sans pour autant se demander si tant de détails intéressaient le pauvre Daniel.

- Mais c’est vrai que j’ai de la chance, reprit-elle plus doucement, car je crois que tous mes amis aimeraient être de la partie ce soir. Ce n’est pas si facile de quitter Poudlard !

Elle ne s’appesantit pas sur la chose pour autant – Dan aurait très bien pu répliquer que ce n’était pas si facile non plus de ne pas y étudier. Mais ce n'était pas exactement cela qu'elle voulait faire passer comme message - tout simplement que, ici, ils avaient partagé tant de choses que ce n'était vraiment pas un endroit comme un autre pour quiconque y avait passé toute son adolescence.

La question de Dan, cependant, lui donna une bonne occasion de réfléchir et de se concentrer sur autre chose... Quel pouvait bien être son meilleur souvenir au bal ? Il lui semblait que tous les bals étaient inoubliables, tous spéciaux, tous tellement marquants qu'elle ne pourrait jamais choisir. Elle se rappelait du premier, de sa robe, de l'excitation, puis elle se rappelait de Harry et elle, ensemble pour les quatre bals qui suivirent... Elle se rappelait le bar de cinquième année, et la demande qu'on  lui avait faite en bas des grands escaliers alors qu'elle les descendait comme une princesse joliment parée... Et ensuite, c'était autre chose, c'était des souvenirs bien plus précis, bien plus adolescents aussi. Elle se rappelait de la sixième année... Des horreurs, de la terreur, et puis de la libération, et du bal, mais quel bal !! De sa robe inoubliable, des danses effrénées, de tous les professeurs qui avaient fait la fête avec eux. Quant au dernier... Il avait été particulièrement savoureux, car Phil avait été dans l'équation...

Comme c'était étrange aujourd'hui de regarder cette évolution, ces souvenirs, avec un recul de quelques mois ou quelques années, et de ne plus du tout se sentir dans la même perspective ! Les fiançailles n'avaient pas tenues puisqu'elle n'était plus avec Harry, Phil n'était plus là et ne comptait plus, de toute façon...


- Je crois que mon souvenir le plus marquant, répondit-elle alors d'une voix bien plus mesurée cette fois, est le bal où Harry, mon... copain de l'époque, rappela-t-elle avec un geste vague de la main, un peu gênée de savoir si elle avait besoin de le préciser ou pas, m'a demandé en mariage, en cinquième année ; mais je croyais que mon meilleur bal restera pour toujours celui de sixième année, parce que tu te rappelles des Mangemorts à Poudlard ?... Elle sentit sa gorge se serrer un peu mais continua, la tête haute : j'avais été torturée avec ma meilleure amie, Katie Bell, tu l'as déjà vue probablement à Clifden je l'invite souvent, et quand le château a été libéré et que tout est revenu à la normal, le bal était le moyen de célébrer tout ça, j'ai passé la meilleur des soirées avec elle et je me souviens de l'ambiance... Elle était inoubliable, conclut-elle avec un petit sourire.

Là-dessus, Heather se sentit étrangement mise à nu : évoquer Harry puis ce souvenir douloureux des Mangemorts lui parut un peu trop « personnel » surtout en présence de Dan avec qui elle n'était pas non plus intime, bien qu'ils passent beaucoup de leur temps ensemble... Elle croisa son regard et eut un étrange petit sourire d'excuses, comme si elle s'excusait de l'accaparer. Il lui vint à l'esprit qu'il devait bien se ficher de tout ça, de toute façon...


- Enfin bref, assez parlé de moi et de mes souvenirs, reprit-elle en riant, c'est toi le roi de la fête ce soir je te signale ! Et puis en matière de soirées tu as du en faire des pas mal à Dublin, j'imagine ?! Sur ce, elle attrapa un verre dans lequel elle fit un petit mélange qu'elle cacha à Dan, avec un petit sourire amusé. Tiens, c'est un cocktail dont on se partage secrètement la recette, à Serpentard, et qui t'assure de bien t'amuser, goûte-le pour que ton initiation soit complète !

Elle le défia avec un petit clin d'oeil, totalement amical cette fois, en lui tendant le verre plein d'un liquide d'un joli vert ambré qui dégageait une odeur fruitée de pomme et un peu plus piquante du Pur-Feu qui s'y cachait.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Daniel O'Brien
Assistant de Défense contre les Forces du Mal



Masculin
Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 03/09/2014

Feuille de personnage
Particularités: Comme tout le monde, je suppose...
Ami(e)s: Oui ?
Âme soeur: Non ?

MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   Jeu 12 Fév - 20:49

Être ici était encore un peu surréel. J’avais tellement espéré être Poudlard, toute mon enfance et mon adolescence… Mais j’avais tellement ancré en moi que jamais je ne le pourrais que je n’avais jamais vraiment imaginé y être. J’avais déjà vu des photos, je m’étais déjà imaginé dans les couloirs, dans le parc, sur le terrain de Quidditch, m’amusant comme tous les sorciers de mon âge. Mais c’était resté un fantasme dans mon esprit, un fantasme que je n’avais jamais pleinement achevé de rêver. C’était étrange d’ailleurs, car peu importe combien je m’étais convaincue que je n’irais jamais à Poudlard, j’avais toujours cette hargne dans le cœur, cette espèce de rancœur et de jalousie étrange qui ne me quittait pas. Je n’arrivais pas à me faire à l’idée que je n’irais jamais, et à la fois, cela m’était tellement douloureux d’espérer et d’imaginer y être que je me retrouvais à nier en bloc. J’étais d’ailleurs persuadée que c’était de ce manque que s’était nourrie mon ambition d’aujourd’hui, et ma tendance à toujours vouloir me dépasser. J’avais le sentiment d’être parti avec un handicap par rapport aux autres, un handicap qui n’était pas seulement scolaire. Je n’avais pas eu les études égales aux autres, certes, mais je n’avais surtout pas eu leur compagnie. Mes sœurs avaient été mes seules véritables amies durant mon adolescence, et l’été, je retrouvais ceux qui passaient l’année à Poudlard. Je ne me faisais pas d’illusions, pendant qu’ils s’amusaient et se rapprochaient à l’école, ils s’éloignaient de moi, et je ne m’étais jamais vraiment senti avec eux. Je savais que beaucoup avait de la pitié pour moi, moi qui était trop pauvre pour aller à Poudlard, et j’avais toujours secrètement espéré qu’un jour, ils m’admirent. Être assistant ici était peut-être le début de mon ascension ?

- C’est tellement étrange, en effet ! Je n’ai qu’un an de plus que les septièmes années, j’ai l’impression que je n’ai pas du tout de crédibilité, parce que j’étais à leur place l’année dernière… Du coup, mes cours préférés sont ceux des plus jeunes années, je les trouve plus intéressants, et plus drôles aussi, ils sont si mignons ! Ce qui est étrange aussi c’est que mes anciens profs sont mes nouveaux collègues… Et que certains de mes amis, ou camarades, sont devenus mes élèves, regarde, Gabrielle par exemple, comme elle a un an de moins que moi !

J’hochai la tête, songeur. Je n’avais jamais vraiment vu ça sous son point de vue, bien trop occupé à profiter de mes découvertes, mais il était vrai que cela devait être étrange pour elle, de passer comme ça de l’autre côté du mur. C’était toujours l’expression qu’employait mon père lorsqu’il parlait de grandir : tomber de l’autre côté du mur. Toute mon adolescence, il l’avait répété « tu es en train de passer de l’autre côté », à tel point que ça me fatiguait presque car je ne comprenais pas toujours ce qu’il voulait dire. L’exemple d’Heather était parfait pour illustrer, elle était littéralement de l’autre côté du décor, devenant assistante et enseignant si rapidement après sa sortie… Cela devait lui faire bizarre, c’était sûr…

- Mais c’est vrai que j’ai de la chance, car je crois que tous mes amis aimeraient être de la partie ce soir. Ce n’est pas si facile de quitter Poudlard !

Malgré moi, je me sentis me renfrogner un peu. Ce n’était pas contre Heather, je savais qu’elle ne savait pas attention, mais ce n’était pas la première fois que j’entendais ça. L’été, certains des adolescents du village n’hésitaient pas à parler de comment Poudlard leur manquait ou de comment ils avaient hâte d’y retourner. C’était toujours quelque chose qui m’avait énervé au plus au point, et que je n’avais jamais pu empêcher. Poudlard était leurs vies pendant neuf mois, bien sûr qu’ils allaient en discuter ! Je me sentais à part plus que jamais dans ces moments, avec la furieuse envie de faire mes preuves pour me venger. Oui, c’était sûrement difficile de quitter Poudlard, mais j’aurais préféré y passer mon adolescence et partir plutôt que de ne jamais y avoir étudié. Je finis mon verre, un peu contrarié de voir mon humeur redescendre ainsi. Mais ça ne servait à rien de s’énerver, et j’allais profiter de ma soirée et de la compagnie d’Heather malgré tout.

- Je crois que mon souvenir le plus marquant est le bal où Harry, mon... copain de l'époque m'a demandé en mariage, en cinquième année ; – mes yeux s’agrandirent sous la surprise et je ne cherchai même pas à cacher mon étonnement –  mais je croyais que mon meilleur bal restera pour toujours celui de sixième année, parce que tu te rappelles des Mangemorts à Poudlard ?... J'avais été torturée avec ma meilleure amie, Katie Bell, tu l'as déjà vue probablement à Clifden je l'invite souvent, et quand le château a été libéré et que tout est revenu à la normal, le bal était le moyen de célébrer tout ça, j'ai passé la meilleur des soirées avec elle et je me souviens de l'ambiance... Elle était inoubliable.

Je devais probablement avoir l’air parfaitement stupide en cet instant, mes yeux grands ouverts et mon air surpris que je n’arrivais pas à contenir. Pour le coup, ça en faisait des surprises ! Je ne pensais pas qu’Heather était du genre à avoir un copain sérieux au point qu’elle manque de se marier avec ? Ou c’était-elle mariée avec ? … Non, ça aurait été trop étrange ! Et cette histoire de Mangemorts, je ne savais pas qu’Heather avait été torturée… Surtout qu’elle était à Serpentard, ce qui en général offrait une protection. Cela signifiait sûrement qu’elle avait été dans la résistance ? Je ne m’y étais pas attendu non plus, et sur le coup, je me sentis un peu… Con ? Il y avait un tas de choses que j’ignorais à propos d’Heather, et bizarrement, je m’étais toujours contentée de la visualiser comme une fille un peu égoïste et habituée à avoir du succès, sans jamais penser qu’au final, elle allait sûrement au-delà de ça. Malgré moi, je fronçai les sourcils. Décidemment, cette soirée était riche en rebondissements…

- Je ne savais pas que tu avais été… Euh, non attends du coup tu l’as épousé ou pas ? Tu as divorcé ? Tu es divorcée ? En le disant tout haut, je réalisai combien ça sonnait stupide, et Heather se mit à rire, et nous fûmes alors pris d’un étrange fou rire – et je réalisai que je commençai peut-être à avoir un peu bu. J’ignorai que tu… Hm, que tu avais été la cible des Mangemorts, tu es… Hm, courageuse, achevai-je en me dépêchant de me pencher pour servir de nouvelles coupes et éviter son regard.

Je n’étais pas encore tout à fait à l’aise avec partager mes émotions avec Heather, et je n’avais pas trop envie de m’attarder, surtout que j’avais été sincère et… Non, décidemment, ça me mettait mal à l’aise non seulement d’apprendre des choses sur elle qui me faisait passer pour un idiot qui l’avait jugé trop vite, et en plus je me retrouvais à la complimenter, c’était trop d’un coup !


- Enfin bref, assez parlé de moi et de mes souvenirs, c'est toi le roi de la fête ce soir je te signale ! Et puis en matière de soirées tu as du en faire des pas mal à Dublin, j'imagine ?!  Tiens, c'est un cocktail dont on se partage secrètement la recette, à Serpentard, et qui t'assure de bien t'amuser, goûte-le pour que ton initiation soit complète !

Je pris le verre, intrigué, et le portait à mes lèvres. Je fronçai les sourcils, un peu surpris par l’odeur fruitée et acidulée en même temps, mais le goût était très agréable. Je fis un sourire à Heather pour la remercier, songeant à ce qu’elle venait de dire. Mes soirées à Dublin ? Hmm, elle s’imaginait sûrement des choses folles, car au final, j’avais surtout travaillé avec des gens plus âgé qui ne faisait pas forcément la fête comme on devait la faire à Poudlard. C’était plus… Sérieux ?

- Honnêtement, la plupart de mes collèges étaient plus âgés, pour la plupart de mes stages j’étais dans des bureaux qui demandaient de l’expérience pour y avoir un vrai job, donc… Après bien sûr on sortait, on allait boire des coups, mais j’ai pas fait beaucoup de soirées comme vous deviez en faire à Poudlard ou comme on en faisait parfois l’été. En tout cas, ça manquait un peu de… J’hésitai, cherchant mes mots. D’une ambiance de groupe comme peut y avoir ce soir, je suppose. J’haussai les épaules. Mais après tout j’aurais au moins fait un bal à Poudlard, et je dois dire que je passe une très bonne soirée !

… J’avais définitivement un petit coup dans le nez. Je fis un sourire étrange à Heather, légèrement gêné, comme si je voulais m’excuser d’avoir conclu de manière aussi enthousiaste. Je sentais que son cocktail avait été un peu traitre, j’avais chaud et la tête un peu cotonneuse, mais c’était très agréable et comme la soirée était bien entamé, l’ambiance de la salle était électrique, clairement à son apogée.

- Bon, on va pas rater le clou de la soirée ?! Tu crois qu’on peut s’absenter encore un peu  pour aller danser ?! Je pointai du doigt Pendragon qui se déchaînait sur la piste. Je pense que plus personne ne suit ce qui se passe ! Riai-je. Maintenant que j’avais un peu bu, je n’avais plus envie de gérer la buvette, mais bien de continuer à profiter de mon premier bal !

Heather sembla approuver, et nous laissâmes la buvette un instant pour aller nous amuser sur la piste de danse. Ma tête était légère, et Heather avait les joues rosies - j'attrapai sa main pour la faire tourbillonner, riant, mes yeux attirés par les paillettes de sa robe qui me rappelaient les flocons qui tombaient du plafond magique.
(Terminé)

_________________


My thoughts are crabbed and sallow,
My tears like vinegar,
Or the bitter blinking yellow
Of an acetic star.

Tonight the caustic wind, love,
Gossips late and soon,
And I wear the wry-faced pucker of
The sour lemon moon.

While like an early summer plum,
Puny, green, and tart,
Droops upon its wizened stem
My lean, unripened heart.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Have yourself a merry little Christmas ! (Dan)
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ? Roxanne
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal :: Année 2014/2015-
Sauter vers: