RSS
RSS
Une réponse qui n'arrivera jamais (Clos)

 

Partagez | 
 

 Une réponse qui n'arrivera jamais (Clos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Carmen Itala
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1062
Localisation : Si tu vois des cheveux rouges se ballader, crie Carmen, c'est sûrement moi!
Date d'inscription : 28/07/2008

Feuille de personnage
Particularités: Un peu miraculée. Reprends sa vie en main.
Ami(e)s: On efface tout et on recommence
Âme soeur: Je n'en ai pas pour le moment :)

MessageSujet: Une réponse qui n'arrivera jamais (Clos)   Lun 11 Aoû - 21:03

Ulrich,

Je t’ai vu aujourd’hui dans le château. Je n’y crois pas ! Tu es pourtant diplômé alors que fais-tu ici ?
Je suis déçu de ne pas avoir eu de tes nouvelles cet été. J’aurais pensé qu’on était suffisamment proche pour que tu m’envoies de tes nouvelles. Ou au moins que tu étais suffisamment poli pour répondre à ma carte … Tu dois avoir tes raisons. Je ne t’en veux pas. Je ne vais pas te blâmer ce n’est pas mon but.

On m’a dit que tu étais l’assistant de Naoko. Je ne sais pas comment ce « miracle » est arrivé. Tu es amoureux d’elle et tu ne me l’as pas dit ? Est-ce elle qui t’a fait cette drôle de proposition ? Ou toi qui lui a demandé ?

Ulrich, j’ai certaines choses sur le coeur dont je voudrais te parler. Je ne sais pas si tu voudras bien me parler mais après les cours, près du lac, tu voudrais bien venir ?
Disons 16h30. J’ai un cheesecake du tonnerre de Dieu que j’aimerais te faire goûter.

Je t’y attendrai.

Carmen.

_________________



Merci mon Elleira *-*:
 


Dernière édition par Carmen Itala le Mer 13 Aoû - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Carmen Itala
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1062
Localisation : Si tu vois des cheveux rouges se ballader, crie Carmen, c'est sûrement moi!
Date d'inscription : 28/07/2008

Feuille de personnage
Particularités: Un peu miraculée. Reprends sa vie en main.
Ami(e)s: On efface tout et on recommence
Âme soeur: Je n'en ai pas pour le moment :)

MessageSujet: Re: Une réponse qui n'arrivera jamais (Clos)   Mer 13 Aoû - 16:21

HJ: Je me permets ce double post car il est nécessaire à l'histoire de Carmen. J'espère que ça ne pose pas de problème   


Ulrich,

Je ne sais pas si tu liras ma lettre mais même si ce n’est pas le cas je m’en fous. Je veux juste t’écrire et te dire à quel point tu es un connard.

Tu es parti d’un jour à l’autre sans donner d’explications, sans un mot, un sourire, un petit signe de la main. T’es parti comme ça et franchement tu me dégoûtes de par ton attitude à la fois si égoïste et si puérile. Je t’ai envoyé une lettre te donnant un rendez-vous auquel tu n’es jamais venu. Pourtant je t’ai croisé le lendemain dans le couloir, je te croise tous les jours dans les couloirs et je t’ai encore croisé tous les jours. Et toi quoi, tu vas me dire qu’avec ma chevelure rouge tu ne m’as jamais remarqué c’est ça ? Que t’osais pas me déranger ? Ou alors tu t’en fous à ce point de moi ? On n’a tellement jamais rien vécu ensemble ? Ce que je croyais être une amitié c’était de la merde sur laquelle tu t’assoies?

Et bah, laisse-moi te dire que tu n’es qu’un gros con. On m’en avait faîte des bonnes franchement, et avec toi je m’attendais à tout sauf à ça. J’aurais dû comprendre que tu me prenais pour une gamine pas suffisamment intéressante mais excuse-moi j’ai été aveuglée. J’ai été aveuglée par le fait qu’on avait l’AIR d’être des amis, qu’on était des coéquipiers de quidditch. Pour moi ça signifiait quelque chose. Pour toi apparemment ça ne signifiait rien.

J’ai été conne et j’ai été stupide. Tu sais ce que je voulais te dire ? C’était pas bien compliqué hein. Je voulais te dire que je t’aime. OUI, que je suis amoureuse de toi. Cet été a été sûrement le plus long et déprimant de ma vie depuis des années parce que je me disais que je n’allais pas te revoir à Poudlard pour l’une des années les plus difficiles de la scolarité. Je me disais que tu étais parti et qu’on se reverrait jamais. Comme tu ne répondais pas à mes lettres, je m’étais dit que j’allais demander à ta connasse de soeur que tout le monde déteste tellement apparemment elle tient des Liechtenstein si tu n’étais pas mort ou s’il ne t’était pas arrivé quelque chose de grave.

Mais non, à la rentrée tu étais là et bien là. Tu ne m’as pas adressé la parole une fois. Tu ne m’as jamais regardé droit dans les yeux. Tu ne m’as jamais répondu. J’aurais préféré que tu me brises le coeur en face tu sais ? Je suis pas non plus si stupide au point de croire que mes sentiments étaient réciproques. Je voulais justement te les dire pour les enterrer définitivement. C’est moi qui tenait le couteau, je voulais juste que tu me donnes le courage de l’enfoncer. Et bien non, tu n’es pas venu et en plus maintenant tu as disparu.

Parce que quand tu étais dans les couloirs de l’école, je me disais que tu te foutais juste de ma gueule. Après tout, il n'y en a que pour ta petite gueule de Mister Serpentard. Maintenant t’as disparu. C’est super… Bah tu sais quoi, j’irai pas voir ta soeur car que tu sois mort ou vivant ça ne change rien pour moi. Et toi, je te hais de m’avoir fait ça ! S’il y a des tâches sur le papier je m’en fous. Je n’ai que des larmes de rage. Je te hais. Je te hais. Je te hais.

JE TE HAIS !!!!


Alors voilà, je vais finir. Je ne te souhaite aucun bonheur. Je sais que tu n’es pas du tout mort. Je sais donc que tu auras cette lettre. Je sais que tu n’y répondras pas. Alors je te le dis: si un jour tu reviens, n’essaies pas de me contacter, n’essaies pas de m’envoyer de hibou, de mail, de sms. Et si un jour tu me croises dans la rue, ne tente pas un bonjour, un salut, un au revoir ou bien même un merde. Parce que pour moi tu n’existes plus, tu es mort à mes yeux. Je vais faire mon deuil. Et une fois que j’aurai fini, tu ne seras plus qu’un souvenir d’une vie d’avant.

Adieu.
Carmen.

_________________



Merci mon Elleira *-*:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Une réponse qui n'arrivera jamais (Clos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. [Cassiopea] Clos.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Les Tours :: La Volière :: Correspondances-
Sauter vers: