RSS
RSS
Message Non reçu [Libre]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Message Non reçu [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Message Non reçu [Libre]   Jeu 20 Mar - 2:54

Incisif, dur, Harry avait perdu sa naïveté d'antan. Sa rupture avec Heather n'avait pas été difficile, elle avait été intolérable. Et s'il était probablement celui qui avait le plus de peine à s'en remettre, c'était parce qu'il était le plus fautif des deux. Heather lui avait expliqué que les "choses n'allaient plus" quand lui s'en contentait. Furieux l'adolescent n'avait même pas réagi, tournant le dos. Il avait soupçonné l'Irlandaise d'avoir trouvé mieux que lui mais sans jamais avoir de preuves. Finalement le sorcier avait même laissé tomber cette hypothèse qui lui semblait rocambolesque. Sa "vengeance" de la voir comme une traînée traîtresse était forcément injuste. Il avait la majorité des torts probablement. Des fois c'était ce qu'il pensait, oui. Trop fragile à l'époque, peureux même, le jeune homme avait blessé son amie de part son manque de confiance. Il était si simple de rester entre l'amitié et l'amour, aucune prise de risques, que du bonus. Enfin de son point de vue. Maintenant bien des choses avaient changé. A l'extrême, Harry avait apprit de ses erreurs, à cela s'étaient ajoutés des ennuis d'un genre particulier. L'ombre des Mangemorts planait toujours, grondante, sans que le Survivant ne puisse réellement l'identifier. Les douleurs persistantes à sa cicatrice et les cauchemars le rendaient fous. Totalement dépendant de son don d'Animagus, le sorcier avait contrôlé ce mal en se transformant parfois des nuits entières. Il disparaîssait souvent après les cours sans laisser de traces, une seule personne pouvait résoudre l'énigme, enfin si cette personne s'y intéressait seulement... Pour tout dire, le brun avait même quitté le château pendant des jours entiers, rôdant dans la forêt interdite sous sa forme de renard, ratant des cours qui ne l'intéressaient même plus. Jusque là, les professeurs se montraient assez cléments, enfin une partie en tout cas. Les Adultes comprenaient ses tourments disaient-ils, ils compatissaient au malheur de cet adolescent à la vie particulièrement dissolue. Souffrant de nombreuses carences de plus en plus visibles au fur et à mesure qu'il grandissait, Harry ne trouvait plus sa place.

Heureusement, quand on touche le fond, vient un moment où il n'est plus possible de creuser. Remontant doucement la pente le brun était petit à petit revenu en cours, profitant du travail en retard pour s'assomer lui-même, évitant ainsi de penser à son passé ou le futur qui l'attendait avec toutes ses menaces. L'adolescent gardait cependant un air sauvage et farouche, presque asocial, il faisait tout pour éviter le contact avec autrui bien qu'il garde des relations épileptiques avec ses plus anciens amis, trop fidèle pour rompre le coeur de ceux qui avaient placer un jour leur confiance en lui. D'ailleurs, aussi solitaire soit-il, Harry demeurait un être humain, il avait besoin de relations avec ses congénères pour espérer guérir. Deux personnes en particulier l'aidaient. Sirius Black son parrain bien sûr et Juan... Oui Juan, l'étudiant en école de magie avancée que le Survivant avait rencontré lors de sa première rupture avec Heather. Ce bel étranger à l'accent intrigant l'avait abordé d'une manière fort curieuse du point de vue du brun qui avait bien évidemment fuit à l'époque. Aussi étrange cela puisse paraître Harry l'avait finalement retrouvé par hasard et n'avait pas fuit cette fois.

Les deux garçons étaient cependant plus amis qu'autre chose, Harry préférant largement la gente féminine. S'ils dérapaient parfois et que le jeune homme était loin d'être insensible, il n'était pas sûr de souhaiter se compliquer encore plus la vie. Comme quoi, finalement, l'ancien petit garçon ultra timide sur le sujet n'avait peut-être pas disparu totalement encore... Sirius était au courant pour leur relation un peu bizarre mais il préférait ne pas y faire référence sous peine de rougir ou de s'étrangler à cause du mal être ressenti. Admettre que son filleul puisse apprécier les bras d'un garçon (quand bien même preuve avait été faite qu'Harry préférait quand même ceux des filles), c'était assez dur à avaler.

Mis à part cela, le Gryffondor avait perdu de nombreux contacts; il savait être une personne très difficile à gérer, un ami frustrant qui ne laissait pénétrer personne dans son jardin secret. Oh non, surtout pas après Heather, ce n'était plus possible ça. Suivant d'ailleurs l'évolution de cette dernière de loin, le brun avait fini par s'apaiser, il était heureux qu'elle avance bien que ce soit sans lui et espérait pour elle tout le bonheur du monde. Enfin, il n'en était pas encore à lui sauter dessus pour le lui souhaiter de vive-voix, néanmoins son esprit s'était adouci en ce qui la concernait. Pourquoi lui en vouloir après tout ? C'était lui le "retardé" dans leur couple, celui qui n'avait pas suffisamment su prendre les devants, se montrer "homme" en anticipant, en la faisant briller de mille feux. Résultat des courses, en punition, c'était lui qui avait plus ou moins fini avec un homme. Ahah, ironie. Mais avec Juan bien entendu, rien n'était pareil. Il n'y avait pas cette complicité semblable, rien ne le serait jamais, d'ailleurs Harry soupçonnait fortement que ses capacités à apprécier les garçons soit dû au fait qu'il ne pourrait jamais comparer une autre fille à Heather. Aucune ne saurait prendre son coeur, enfin c'était ce qu'il pensait tout du moins.

Plongé dans ses pensées le Survivant atteignit finalement sa destination, la volière. Il caressa pensivement Hedwige et écrivit un petit message à Sirius. Son esprit lui flottait toujours entre deux rêves. Plus positif, le sorcier était en train de songer aux cents coups qu'il avait fait avec son ex petite amie... Tous les lieux de Poudlard étaient envahis de leurs souvenirs, de leurs rires pleurs ou embrassades, tout Londres même et en particulier Pré-Au-Lard. Accoudé au rebord de la terasse, Harry poussa un petit soupir, il avait l'air d'un amoureux transi. Oui... D'un Amoureux. Mais le Gryffondor la laisserait partir, il se l'était promis, c'était un Amour passé, magnifique qui l'aidait encore à passer les journées les plus languissantes, et les moments gris. Forcément adouci par cet antan béni, le brun accueillit la personne qui arrivait sans même la voir avec un petit hochement de tête accompagné, ô miracle, d'un léger sourire. Des fois il la haïssait, des fois il l'adorait, mais toujours de loin. Penser à sa petite renarde Irlandaise le rendait parfois très triste, mais aussi joyeux par moments.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Brooke Mickaels
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 590
Localisation : Dans les bras d'un jeune et sexy milliardaire, à bord de son yatch, une coupe de champagne à la main. Et vous? <3
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Comme si ce n'était pas évident...
Ami(e)s: Mes paires de chaussures ! et j'en ai des tonnes.
Âme soeur: Difficile à dire... elle change toute les semaines !

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Dim 23 Mar - 14:54


    Le plus difficile dans la vie, c’était de faire un choix. Un vrai choix. Le genre de choix qui pouvait changer le cours d’une vie. Et Brooke était face à un cruel dilemme. D’un côté, il y avait les escarpins rouge vif qu’elle s’était acheté lors de son dernier week-end à Londres et de l’autre, les bottines en daim sur lesquelles elle avait flashé l’autre jour dans une des boutiques de pré-au-lard. Les bottines étaient magnifiques, et elle tenait chaud. Elles étaient douces et elles se mariaient à la perfection avec son jean moulant et son petit top marron à fourrure, mais d’un autre côté, il y avait les escarpins rouges. Ses escarpins étaient la classe incarnée, l’élégance à l'état pur et surtout, si elle mettait la petite robe rouge et dorée qu’elle avait acheté le mois dernier, il aurait été difficile pour qui que ce soit, et surtout pour cette timbrée de Caroline de rivaliser avec elle. Le samedi était le jour décisif de la semaine. Celui où les règles du jeu étaient remises en question. Un peu comme dans une jungle. Le week-end, le plus puissant des lions faisait pourvoir son autorité à tous. Et il était hors de question que Brooke passe pour une stupide lionne juste bonne à suivre les autres. Le week-end, l’uniforme n’était pas obligatoire, alors évidemment, toutes les filles, ou du moins celles qui ont un minimum d’estime de soi, s’habillent correctement. Il fallait que ce soit naturel, mais pas trop pour ne pas faire trop « commun ». La garde-robe de Brooke n’avait plus à faire sa réputation dans le dortoir et c’était bien parce qu’elle avait des goûts sûrs en matière de mode qu’elle était la cheftaine des lionnes de 3èmes années. C’était simple pour elle : la crédibilité d’une fille se calculait en fonction du nombre de ses paires de chaussures. Une fille se devait d’avoir au moins autant de pairs de chaussures que de tenue dans son armoire et pour être au moins respecté, il fallait en compter le double, parce qu’une tenue pouvait s’accorder avec plusieurs paires de chaussures. Cependant, la gryffondor se différenciait des autres. Elle, elle regardait d’abord quelles chaussures elle allait mettre, pour enfin accorder la tenue. On fait souvent attention aux vêtements, mais la plus belle robe du monde peut paraître immonde si elle est mal accessoirisée. C’était sa philosophie. Et puis qu’elle avait envie de marquer le coup, elle porterait sa robe rouge avec les bottines en daim.

    Une petite ceinture brune à la taille, et un nœud rouge dans ses cheveux en cascade. Parfait. Brooke fit un tour sur elle-même devant le miroir à pied de la chambre, un second, puis un troisième parce qu’elle aimait bien le mouvement de rotation de ses cheveux quand elle tournait sur elle-même, et après un large sourire sur le visage en signe de félicitation personnelle pour une fois de plus, être au top, elle sortit de la chambre, se dirigeant vers la salle commune déjà impatiente de cette nouvelle journée qui commençait.

    Un autre sourire traversa son visage quand elle découvrit Taylor sur le canapé de la salle commune en train d’écrire un devoir qu’elle supposait être celui de botanique qu’ils devaient faire par deux. Tay avait beau être souvent chiant, au moins, il étudiait. Elle n’irait pas à dire qu’il était brillant, ou très intelligent, mais au moins, il travaillait, chose qu’elle ne faisait pas, et qui, était une des raisons premières pour lesquelles elle se mettait avec lui. Il faisait les devoirs, et elle ne gâchait pas tout en insistant pour lui donner un coup de main ! Chacun y trouvait son bonheur et Brooke était la première à encourager les études…tant que ça ne la concernait pas. Mais là, maintenant, tout de suite, elle avait envie de sortir, et surtout, de s’amuser, chose que taylor ne semblait pas comprendre, ou du moins, sa définition ne s’adaptait pas vraiment à celle de la lionne. Elle abandonna donc très vite de convaincre le gryffondor et partit à la recherche de Lesly.

    Lesly ou LA fille qu’il faut avoir dans son camp, et ça, pour plusieurs raisons : la première, était inévitablement le fait qu’elle soit classe, et que, comme Brooke, elle accordait une importance primordiale à la mode et au physique des gens. La seconde, c’était qu’elle avait toujours deux ou trois ragots à raconter et que Brooke ADORAIT les ragots. C’était la base de tout ! Franchement, il n’y avait rien de plus distrayant que de connaitre les secrets des autres, et c’était encore plus amusant d les entendre de la bouche de quelques qui n’avait absolument rien à voir dans l’histoire non ? Ça permettait d’en parler en toute impunité et d’en rire sans craindre que la personne en question le sache. Alors oui, certains iront dire que c’est cruel mais ces gens-là sont toujours les pires, parce qu’on le veuille ou non, tout le monde ragote et tout le monde adore ça ! Et en parlant de ragot, Brooke avait cru entendre qu’Harry Potter avait enfin repris réellement les cours, que soit disant, il n'avait pas remis les pieds en cours depuis un bail. Mais personne n'était capable de lui dire pourquoi. En fait, Brooke avait toujours cru qu’il avait terminé ses études depuis un bail comme elle ne le voyait plus. Mais la conversation n’avait pas vraiment d’intérêt, alors elles revinrent sur le mec de poufsouffle qui organisait une fête ce soir dans un des cachots et le fait qu’il y avait des soldes exceptionnels chez Gucci.

    Les soldes chez Gucci…elle en bavait d’avance. Et en pleurait en silence. Ici elle n’avait pas d’ordinateur pour commander à distance et ce n’était pas vraiment le trip de la maison de recevoir des hiboux avec la liste de produits qu’elle voulait acheter. Il fallait donc qu’elle passe par sa mère, sauf que sa mère était une calamité quand on parlait mode et accessoire. Sa mère ne semblait pas se rendre compte que la mode avait changé depuis les années 80…enfin non. C’était faux. Ce n'est pas qu’elle ignorait que la mode avait changé, mais plutôt, elle ignorait qu’elle n’avait aucun style. Ses vêtements. Non… Brooke ne pouvait même pas concevoir qu’on puisse acheter ce genre de chose, alors la rouquine préférait encore se dire qu’elle les avait fabriqué elle-même et qu’elle était à fond dans le vintage bizarre. Le truc donc, c’était qu’elle n’était pas capable de repérer ce qui était classe et que, même si la gryffondor connaissait la nouvelle collection de Gucci sur le bout des doigts, ainsi que les 4 dernières, cela va de soi, elle ne savait pas ce qui était en réduction, et de ce fait, n’avait pas une idée globale de la chose. Il allait donc falloir que sa mère lui envoie le catalogue…mais comment faire s’il arrivait trop tard ? Brooke n’arrivait même pas à songer aux conséquences terribles que cette catastrophe engendrerait pour elle et pour le monde.

    Pour elle, parce qu’elle n’aurait pas la dernière robe Gucci à 2000$... à 2000$ quoi ! C’était une affaire en or ! Le cerveau de Brooke était en ébullition rien qu’en s’imaginant la porter lors d’un futur bal, mais aussi parce que, si elle arrivait trop tard, elle serait forcé de laisser évacuer toute la haine et la tristesse qui l’envahirait sur les autres, et elle pleurerait beaucoup, donc utilisé plein de mouchoirs, donc il faudrait détruire plein d’arbres, et pour cacher ses yeux rouges, elle devra mettre des solutions dans les yeux, ce qui, tout le monde le sait, est pleins de produits chimique qui seront déversées dans les nappes phréatiques et elle ne parlait pas encore du plastique qu’elle ne recyclerait pas, parce que, quand on est triste, on s’en fiche du tri sélectif, donc ! Pour elle, l’environnement et toutes les personnes qui l’entouraient, il valait mieux que sa mère ne se loupe pas sur son coup.

    Et c’est avec une lettre à la main qu’elle se dirigea d’un pas certain vers la volière, sa lettre à la main, demandant avec beaucoup de politesse et de jolis mots à sa maman qu’elle lui envoi d’urgence le catalogue des promotions Gucci.

    La gryffondor regarda avec dégout les marches qui menaient à l’espace confiné où étaient tous les hiboux de l’école. C’était répugnant et elle avait beau regarder ou elle mettait les pieds, elle avait envie de fondre en larmes en imaginant l’état dans lequel devaient être les semelles de ses magnifiques bottines. Elle poussa doucement la porte, et s’avança dans la pièce ou un hibou se posa devant elle. Elle eut un léger mouvement de recul devant l’animal –Brooke n’avait jamais été très à l’aise avec les oiseaux- et lui accrocha sa lettre à l’une de ses pattes. « Pour maman ». L’oiseau décolla en quelques secondes et partit en direction de la maison. Il y avait une chose qu’elle trouvait classe chez eux malgré leur apparence douteuse, c’était qu’ils étaient très intelligents. Les hiboux étaient capables de comprendre la destination qu’avaient les lettres sans problème. La gryffondor prit une bonne bouffée d’air. Enfin, elle avait l’esprit en paix. Espérons que sa mère comprendrait le sens du mot urgent.

    Brooke jeta un rapide coup d’œil autour d’elle et capta la présence de Potter qu’une fois que leurs regards se croisèrent. Elle afficha son éternel sourire sympathique et se dirigea vers lui, comme s’ils étaient amis depuis des années. C’était toujours agréable de rencontrer quelqu’un de célèbre, même si un jour elle comptait bien l’être aussi. Quoi qu’il en soit, la « célébrité » qui l’entourait était réellement ennuyeuse et sans intérêt. Enfin…techniquement si, c’était intéressant, mais Brooke se fichait éperdument des combats, des rivalités et des gens qui survivent à des sortilèges de morts. C’était déprimant tout ça ! Et ce n’était pas étonnant, en voyant ses cheveux mal coiffés –elle avait une de ces envies de lui prêter sa brosse ! - et son allure de garçon bof, que lui-même ne devait pas vraiment être en joie d’être toujours reconnu pour un truc qu’il n’avait même pas prévu à la base. Qui prévoit, enfant, de survivre à un monstrueux mage noir ? En tout cas, il aurait au moins pu prévoir de survivre aux baffons de l’étudiant poudlarien…c’était quoi CA ! . Il était en uniforme ! Non mais Hého ! Nous sommes SAMEDI. C’était quoi cette horreur . On ne s’habillait JAMAIS en uniforme le weekend end ! Il fallait changer ça tout de suite !


    « Crois-moi Harry, faut VRAIMENT qu’on te trouve une autre tenue parce que là… c’est hyper déprimant. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Dim 23 Mar - 15:31

Black out. Le sourire ne prit même pas le temps de s'afadir, il s'effaça directement des lèvres du Gryffondor. Ce dernier considéra un instant l'inconnue qui lui parlait, inclinant légèrement la tête. Le problème de la célébrité, tout du moins l'un d'eux, était qu'Harry ne pouvait jamais vraiment savoir s'il connaissait la personne ou pas. En effet, l'adolescente venait de l'interpeler par son prénom avec une familiarité assez déconcertante. Le Survivant fit un effort pour fouiller dans sa mémoire, après avoir passé son temps sous forme animagus et en marge de Poudlard, il voulait bien croire que beaucoup de visages lui étaient désormais inconnus. Pourtant cette folle furieuse, il ne savait pas qui elle était. De toutes façons c'était même plutôt évident, sans être du genre à dénigrer gratuitement, le brun était à peu près certain qu'il n'aurait jamais supporté une telle gamine dans son cercle, déjà bien restreint, d'amis.

-Et si tu changeais de ton, crois-moi, ce serait bien moins déprimant.

La réprimanda Harry du tac au tac, d'un air lassé, pas violent, mais blasé d'avance oui. Sans oublier l'once de surprise qui habillait subtilement ses quelques mots. Le jeune homme recula même d'un pas devant sa cadette, il faut dire qu'un tel piège n'avait rien de rassurant, il se sentait acculé au mur tout à coup. Alors ça y est ? Le fait de sortir avec un garçon l'avait suffisamment rendu efféminé pour que toutes les gamines pré-pubères le considèrent comme leur "copine" et viennent lui parler mode ? Harry eut momentanément un court-circuit, revenant en arrière et s'observant le plus objectivement possible. Non, pas de manières bizarres à noter, et de toutes façons il n'était pas GAY. Bon alors qu'est-ce qui lui prenait à cette folle ?

Le Survivant la regarda de haut en bas, elle était vêtue d'une jolie robe rouge et de petites bottines fourrées. Il n'y avait pas à dire, cette adolescente était fort jolie, les accessoires de mode savaient la mettre en valeur. Bon, lui personnellement ça ne l'intéressait guère même si Juan aurait apprécié quelques efforts parfois. D'ailleurs ça allait bientôt être son anniversaire, faudrait peut-être songer à s'améliorer... Juste un peu parce que même Sirius charmeur de ces dames et ancien prisonnier-donc très tolérant sur la mode de base évidemment- avait insisté pour qu'il s'habille mieux. Son parrain arguait qu'il "faisait honte" au visage de tombeur de James et devrait profiter des magnifiques yeux de sa mère au nom de tous les moches de la Terre. Oui il avait toujours été modeste Sirius.

M'enfin, aujourd'hui ça n'était pas une de ses premières préoccupations, il devait... Euh devait... Ah non tiens. Son travail en retard entièrement rattrapé vu la façon dont il s'était jeté sur cette occupation salvatrice, ça n'était pas étonnant. De plus, à part attendre son destin face à Voldemort, Harry ne pouvait pas s'épuiser à chercher un hypothétique mage noir partout. Pas sans Heather pour fomenter des plans, ou se promener en dehors du château. Désoeuvré, Harry était totalement désoeuvré. Il pensa un moment tourner le dos à l'inconnue mais l'idée de redevenir un renard ne lui plaisait plus tellement, il avait trop abusé de son don. Sans compter que renoncer dès le premier contact avec une personne de son espèce depuis des lustres-à part Sirius et Juan- serait un peu trop facile.

-Bon commençons par le début, comment t'appelles-tu ? Moi c'est Harry

Concéda Harry avec un nouveau sourire, très prudent celui-ci, prêt à déguerpir en cas d'attaque de modiste en herbe. Plein de bonne volonté le Survivant lui tendit la main. Presque réussi la leçon de politesse ! Bah oui, les filles on était sensé leur faire un petit baiser sur les doigts disait toujours Sirius... Oui sauf que Sirius était un dragueur invétéré et qu'il venait d'un autre siècle se plaisait à lui rappeler le brun. 40 ans cette année, héhé ! De ce fait le brun se contenta d'offrir sa main pour un échange en bonne et dûe forme. Déjà que la gamine semblait surexcitée, mieux valait essayer de la tempérer avec un ton courtois mais calme, surtout calme !

-Tu es dans quelle maison ?

Allez, encore un petit effort pour socialiser. Voilà... Pfiout, pas trop difficile mais ce n'était que le début attention !

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Brooke Mickaels
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 590
Localisation : Dans les bras d'un jeune et sexy milliardaire, à bord de son yatch, une coupe de champagne à la main. Et vous? <3
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Comme si ce n'était pas évident...
Ami(e)s: Mes paires de chaussures ! et j'en ai des tonnes.
Âme soeur: Difficile à dire... elle change toute les semaines !

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Lun 24 Mar - 0:21

    Harry Potter, le survivant, le type qui avait survécu. Le survivant quoi. Bref, Harry Potter. Un gryffondor de 5ème année que tout le monde connaissait parce qu'enfant il n’était pas mort. Déjà l’histoire en elle-même était d’un sombre, mais alors, quand la gryffondor regardait le personnage, elle déprimait elle aussi. Un peu comme une vague d’énergie négative qui se répandrait dans la volière. Un vent froid et plein de poussières qui allait salir ses cheveux…après elle allait devoir faire trois soins différents…et puis ses chaussures gardaient vachement la poussière…non vraiment, elle ne pouvait pas rester ici, en face de lui, sans venir à son secours. SuperBrooke était au service des âmes égarées. Et vue l’allure du gryffondor, SuperBrooke sentait qu’elle était dotée d’une nouvelle mission.

    Elle avança vers lui un sourire sur les lèvres. Mais commença à ralentir le pas quand elle croisa son regard par spécialement très accueillant la regarder comme si elle débarquait dans son univers parallèle plein de cupcake et de cookies. Du sourire niais qu’il avait sur le visage alors qu’il était habillé avec son uniforme, qui, elle le rappelait, était le summum de l’abomination poudlarienne, il était presque à montrer les crocs comme un chien à qui on arrachait son nono. Et puis il la détaillait du regard ! C’était presque humiliant…pour lui ! Elle, savait qu’elle était incroyablement belle et classe dans sa tenue, mais c’était triste qu’il la regarde comme ça. À croire qu’il avait passé ses derniers mois dans une forêt à avoir pour seule compagnie un latino gay adepte du nudisme et des relations malsaines. Mais elle prit sur soi, respirant calmement, faisant comme si rien n’était. Après tout, même les super héros avaient leurs faiblesses, comme Superman et la kryptonite. Pour SuperBrooke c’était… non, elle devait le garder pour elle. Ho ! Il avait un hibou . Sale bête.

    -Et si tu changeais de ton, crois-moi, ce serait bien moins déprimant.

    C’est toujours comme ça. Les mecs ! Elle s’y connaissait en mec Brooke ! Elle changeait de copain assez régulièrement pour savoir au moins une chose commune sur eux : jamais ils n’avoueraient qu’ils avaient besoin de ses conseils. Pour Taylor c’était différent. Moins il s’habillait, plus elle le préférait ! Alors elle n’allait certainement pas lui conseiller de porter quelque chose ! Mais Harry…soyons réaliste ! il avait du charme ! Bon, ok, c’était dur à percevoir parce qu’il n’était pas vraiment peigné, d’ailleurs, elle connaissait un SUPER coiffeur. Il s’appelait Henry. Un dieu ce mec ! Il avait de l’or dans les mains. Et ce n’était pas une métaphore. En fait ses instruments étaient tous parsemé d’or. Il avait gagné pas mal de concours et comme il était à fond dans son travail il s’était fait cette réput d’avoir des instruments tellement cher que tout le monde voulait être coiffé avec. Sinon c’était un bon coiffeur. Enfin bref, il pourrait lui faire une coupe. Quelque chose d’assez court, mais pas trop non plus…il n’était pas assez musclé pour être rasé. Les mecs rasés étaient toujours musclés, d’ailleurs une fois elle était sortie avec un mec musclé et…il venait de l’insulter ! Non mais ! On n’insultait pas Brooke Michaels sans en payer le prix !

    Brooke posa ses mains sur ses hanches en continuant de l’approcher avec une étincelle de tueuse en série dans les yeux, puis elle s’arrêta à quelques mètres de lui ne le quittant jamais du regard.

    « Si tu portais des lentilles tu n’aurais pas l’air aussi niais. Et si je n’étais pas là pour te faire la remarquer, je ne suis pas certaine que tu trouverais quelqu’un qui aurait l’honnêteté de te le faire remarquer. »

    D’ailleurs, c’était qui ses amis ? C’était bizarre de le voir ici. Brooke avait toujours été persuadé, et quand elle pensait « toujours », c’était depuis ce matin quand Lesly lui avait fait la réflexion au sujet du rescapé, enfin brève, c’était bizarre de le voir, parce qu’elle pensait qu’il avait terminé ou abandonné les études. Et en même temps, son idée concernant le lieu paumé n’était plus vraiment à exclure. Ho mon Dieu…peut-être qu’il avait tout simplement loupé la sortie des nouvelles modes et qu’il n’avait pas su quoi mettre ! alors pour ne pas avoir honte, il portait l’uniforme…mais bien sûr ! Le pauvre… Brooke eut de la compassion pour lui. Mais pas longtemps. Même à l’autre bout du monde, elle ferait en sortes de se faire livrer « Vogue ». On en revenait au fait que c’était avant et contre tout un mec…ça le pardonnait. Un peu.

    -Bon commençons par le début, comment t'appelles-tu ? Moi c'est Harry.

    Sans blague ? Elle n’aurait jamais deviné ! Mais puisqu’elle jugeait que le regard qu’elle lui lançait exprimait à la perfection cette pensée, elle ne rajouta aucun commentaire sur son prénom. Il commençait à se montrer sympathique et ouvert, elle n’allait pas le braquer.

    « Brooke. »

    Il lui tendit la main et elle l’a saisi amicalement. Outch…il avait la main vraiment sèche…elle savait très exactement quelle crème il devrait utiliser pour les garder aussi douces que celle d’un jeune enfant. Les siennes étaient douces et ses ongles…elle aurait pu regarder la manucure de malade qu’elle s’était payé le weekend dernier et qui était encore parfaite. Existait-il un moment plus doux et agréable que lorsque l’on vous chouchoute dans un sofa avec un verre de jus d’orange frais dans la main ? Certes elle aurait préféré du champagne mais apparemment « On ne peut pas servir d’alcool à des mineurs » blablabla, pff ! On verra si elle fera encore sa maligne quand elle reviendra et qu’elle sera majeure Na !

    -Tu es dans quelle maison ?

    Quelle question ! Brooke ne put retenir un léger rire.

    « Gryffondor bien sûr ! Ho la vache ! Tu as manqué tellement de choses Harry ! Tu t’étais perdu dans quel univers parallèle . »

    C’est fou qu’on ne puisse simplement pas connaitre les gens de sa propre maison ! Certes, ils n’étaient pas de la même année, mais ce n’était pas une raison ! Et ce n’était pas comme si elle était qu’une fille comme une autre. Brooke était…bon, elle n’était pas aussi célèbre que lui, c’était certain, mais elle était assez connue…dans son année. Et de toute évidence, même s’il n’avait jamais vraiment entendu parler d’elle, quand un mec la regardait, il se renseignait sur elle, évidemment. C’était Brooke quoi !

    « En tout cas… Re-bienvenue au collège ! Quoi que tu aies pu faire. Mais avant que je te raconte tout ce que tu as loupé… Faut arranger tes cheveux. »

    Brooke sortis sa baguette de sa bottine droite et la pointa sur le gryffondor.

    « Alors je te préviens, je suis nulle en sortilège, donc peut-être que tu finiras blond…ho ça pourrait être Chou ! Tu as déjà pensé à te faire des reflets . Ok, ce n’est pas trop la mode en ce moment, mais tu sais, parfois le vintage ça peut-être sympa. Faut juste avoir le physique pour et une fois qu’on t’aura métamorphosé je pense que ça pourrait carrément le faire ! Alors prêt ? oui, non ? Peut-être importe ! Domptinius ! »

    La seconde suivante, Brooke souriait. Quand on regardait Harry Potter on ne pouvait se dire qu’une chose : qu’il s’était enfin acheté un peigne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Lun 24 Mar - 0:57

-Euh, merci pour le rebienvenue... C'est gentil, mais alors qu'est-ce que j'ai manqué ?

Alors là, oui, il avait l'air niais tandis qu'elle lui débitait une vérité absolument... Euh... Bizarre. Etait-ce bien une vérité d'ailleurs ? Harry les aimait bien lui ses lunettes rondes. Et puis elle se mêlait de quoi d'ailleurs cette gamine ? Pourquoi se posait-il seulement la question de savoir si ses racontards étaient fondés ? Juan lui ne se plaignait pas de ses... Non mais lui non plus d'ailleurs n'avait pas son mot à dire ! Harry toisa la pré-adolescente d'un air boudeur, calquant ses lunettes qui avaient glissé-comme vexées- sur son nez comme pour appuyer ses nons-dits. Lesquels voulaient tout dire d'ailleurs ! Le jeune homme écarquilla ensuite les yeux, oubliant tout ce qui s'était raconté plus tôt, à voix haute ou non d'ailleurs. Comment ça il avait loupé des choses ? Super importantes en plus... Erf, Voldemort avait attaqué ? Non il l'aurait su. Le château avait reçu des menaces, Dumbledore quittait les lieux... Non vraiment aucune idée mais ça devait être grave ! Harry somma son interlocutrice de parler à travers un regard oblique, toujours protégé par ses verres. Sans lui dire ce qu'il avait fait pendant son absence, comme par exemple qu'il était resté au château mais très souvent planqué dans la forêt sous sa forme animale, le jeune homme attendit, le souffle court les paroles de la pré-adolescente.

La réponse le souffla. Avec le ton qu'elle avait employée, Brooke de son prénom semblait prête à annoncer la fin du monde. Commençant à se détourner de la stupide bécasse, le brun ne put finalement que reculer d'un air effrayé, acculé au mur. Tout à coup, enchaînant mots et gestes la Gryffondor-misère, elle était dans sa maison.- leva sa baguette magique. Ce qu'elle devait dire de "super important" ne devait pas l'être tant que ça puisque l'adolescente semblait vouloir le transformer en blond. EN BLOND QUOI ! Y'avait pas plus gay qu'un blond platiné, ou avec des reflets ! Harry ne connaissait rien à la mode mais pour ça il était au courant. Non mais oh, personne ne touchait à ses mèches noires... C'était compris dans le Package naissance avec ses yeux verts. Blond décoloré, lui, jamais ! Le sorcier dû se retenir de jeter un maléfice à l'impudente. Au lieu de ça il s'était contenté de se saisir de sa baguette et de rester figé. Non le brun-plus pour longtemps peut-être- ne pouvait se résigner à balancer un sort sur une gosse. Si cruche soit-elle...

Fermant donc les yeux, le jeune homme accepta le mauvais coup-du sort^^-. Il se promettait de l'enguirlander copieusement puis de filer voir Madame Pomfresh en s'asseyant sur sa dignité pour retrouver sa chevelure normale. De toutes façons sa tignasse rasée avait survécue à sa tante, alors ça devrait aller en ce qui concernait cette gamine complètement folle. En rouvrant les yeux prudemment, le Survivant se saisit doucement d'une mèche qu'il observa en louchant. Ouf, la couleur était demeurée au moins ! Ensuite il passa une main dans ses cheveux, très sceptique. Quelle ne fut pas sa surprise de les sentir... Sages ! L'Animagus tâta un peu mieux ses mèches, attentif, et force lui fut de constater que sans gel, ils étaient... Peignés. Le choc !

-Mais mais... Comment t'as fait ça ? Personne n'a jamais pu...

Lui aussi prisonnier d'un monde parallèle quelques dizaines de secondes, Harry en fut sortit par un hibou débarquant soudain dans la tour à une allure folle. Le vieil animal semblait avoir une grande affection pour lui. Après l'avoir observé d'un oeil aussi rond que sceptique surtout au niveau des cheveux, il se frotta contre le Surivant qu'il avait reconnu puis lui tendit la patte. Haussant les épaules, le jeune homme détacha la missive, elle venait de Juan. L'étudiant n'avait bien sûr pas déjà répondu à son message mais lui en avait envoyé un autre. Autant dire que leurs mots s'étaient croisés. Rougissant à ce constat qui prouvait une certaine complicité le sorcier oublia Brooke un moment, complètement plongé dans sa lecture. Or pour accueillir l'oiseau, le brun s'était tourné face à la fenêtre, donc dos à la petite harpie qui pouvait désormais voir par-dessus son épaule. Tout du moins en partie.

Ton espagnol préféré a écrit:
"Salut toi !

Tu me manques beaucoup, je sais que la rentrée vient à peine de commencer, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à toi. Et ça tombe bien parce que ce Wee-Kend il y a une fête foraine géante en plein centre du Londres Magique. C'est pour un anniversaire, un événement, enfin on s'en fiche mais je sais qu'il y aura bien plus de manèges, jeux et autres que d'habitude... Donc encore plus géant ! Dis-moi que tu peux venir !

J'attends ta réponse.
Bien à toi, je t'embrasse
Juan."

Toujours dans son propre monde de Cupcakes et de Cookies, Harry rougit légèrement. Il aurait dû être en colère que son aîné soit aussi explicite sur leur relation. Malgré le fait que l'homme avait fait attention, le "je t'embrasse" n'avait pas échappé au brun. Bon concrètement ça ne voulait rien dire, et Harry était sensé être l'unique lecteur de la lettre mais l'adolescent était très rigide sur ce point. Personne ne devait savoir, ni même avoir l'occasion d'être mis au courant. Pourtant cette fois, ce fut l'écriture gamine et enthousiaste du grand dadais qui l'avaient emporté. Le destinataire de la lettre qui comptait mettre fin à cette relation décidément bizarre (il n'était pas GAY d'accord ?!) pensa directement à comment sortir de l'école discrètement. En renard ce serait facile. De plus le Survivant n'y avait pas réfléchi à deux fois avant de déballer la lettre, il l'avait fait sans attendre, fébrile bien que cela ne se remarque pas trop non plus. Pfffft, crédible en mec pas amoureux pour un sou n'est-ce pas ? Bon Heather freinait encore beaucoup ses émotions, pourtant le jeune garçon se voyait prendre un chemin qu'il n'aimait pas du tout ! Si lui-même n'était pas suffisamment aveugle pour l'ignorer, c'est que c'était véridique, et c'était d'autant plus inquiétant. Il voulait rester amoureux d'Heather lui, totalement amoureux d'elle !

Seul sur son petit nuage donc... Attendez, seul ? Un épi se redressant sur sa tête lui rappela une certaine présence. Puis ses cheveux s'échappèrent presque tous ensemble. Evidemment, si miraculeux soit-il, le sort de Brooke ne pouvait résister face à la légendaire tignasse du brun.

-Ahem... Désolé, mais t'es pas la première à te casser les dents sur mes cheveux.

Euh, pourquoi il lui répondait gentiment là au lieu de la sermoner sur les dégâts qu'elle aurait pu faire ? Harry resta incrédule un bon moment. Ayé, la lettre l'avait rendu gaga et concon à la fois. Grand Merlin, il lui fallait se resaisir.

-Oui mais bon, surtout tu n'aurais pas dû essayer quoique ce soit sans ma permission ! Mais où te crois-tu.

Fit-il d'un ton pas très convainquant, hésitant sur la position à prendre devant Brooke qui l'avait sûrement surpris à rougir. Catastrophe, catastrophe, catastrophe.

-Et sinon t'es en quelle année ?

Aussi doué qu'un mec pour la subtilité hein. Surtout dans l'art de noyer le poisson.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Brooke Mickaels
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 590
Localisation : Dans les bras d'un jeune et sexy milliardaire, à bord de son yatch, une coupe de champagne à la main. Et vous? <3
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Comme si ce n'était pas évident...
Ami(e)s: Mes paires de chaussures ! et j'en ai des tonnes.
Âme soeur: Difficile à dire... elle change toute les semaines !

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Mer 26 Mar - 3:17

    C’est fou comme le temps avait passé ! En général on disait ce genre de chose quand on retrouvait un ami après de longues années, mais il était clair que Brooke et Harry n’avaient jamais été amis pour ainsi dire, et que la dernière fois qu’elle l’avait aperçu c’était le mois dernier ? A vrai dire, elle n’aurait jamais cru qu’un jour elle lui parlerait comme ça, dans la volière, comme s’ils étaient amis, et surtout, qu’elle tenterait de lui donner des conseils de mode. Bon, ce point-là était dormi probable, parce qu’elle ne se gênait pas pour donner son avis à toutes les personnes qu’elle rencontrait, et ça, même si c’était la première et la dernière fois qu’elle leur adressait la parole. Ou peut-être pas. Brooke n’aurait jamais adressé la parole à quelqu’un qui n’avait réellement aucun style vestimentaire, ni même aucune lueur dans les yeux qui donnaient le sentiment qu’il ou elle voulait changer. Et même si Harry cachait cette lueur très profondément en lui, la gryffondor sentait qu’en réalité il lui criait « Aide-moi Ô. Brooke déesse de la mode, je te bâtirais un temple et t’offrirais du chocolat »

    -Euh, merci pour la rebienvenue... C'est gentil, mais alors qu'est-ce que j'ai manqué ?

    Ouais…non…il faudrait revoir le scripte. Mais bon, pas de soucis ! Ce n’était pas facile non plus d’être génial 24h/24 ! C’était un travail à plein temps et tout le monde n’avait pas le don de l’être naturellement. Elle lui pardonnait. Et puis, il était vraiment temps de le remettre « dans le coup ». Donc. Qu’est-ce qu’il avait loupé ? Beaucoup de choses. Ok. Mais c’était difficile de sortir une liste, comme ça, d’un coup, sans prendre vraiment le temps d’y songer…mais après tout, Brooke était géniale tout le temps, et c’était pour ça qu’elle pouvait se permettre de faire de commentaires donc…

    « Et bien…l’élection des nouveaux miss et mister, la boule puante en plein couloir sud, et…les jeans flashy étaient à la mode. Enfin…ça je préfère ne pas en parler. Terrible erreur de l’humanité… J’avais beau leur dire tu vois ? j’avais beau crier : « mais arrêter ! C’est horrible ! » Ils continuaient…et voir…non harry crois-moi…c’était…comme un massacre de tout ce qui avait de beau et de sensé dans le monde tu vois ? En fait…tu as bien fait de ne pas voir ça. »

    Brooke se laissait retomber dans ses pensées en évoquant ce fait marquant. Elle en parlait avec une triste nostalgie dans la voix.

    « D’ailleurs, tu faisais quoi ?. »

    Mais oui ! Ou étais le célèbre gryffondor pendant tout ce temps .Sans doute dans une mission secrète pour sauver le monde de la magie. N’empêche sa vie devait être tellement excitante parfois ! Certes, la gryffondor n’aurait surement pas changé sa vie contre la sienne, et surement pas avec la coupe de cheveux qu’il avait, mais quand même ! Et en parlant de ses cheveux, elle devait y faire quelque chose parce que ça devenait grave. Alors elle sortit sa baguette et la pointa sur le gryffondor, sans même attendre qu’il lui donne la permission. De toute manière, elle se fichait bien de sa permission. Là on était plus dans la discussion, il fallait agir ! Et vite ! Et elle avait eu bien raison parce qu'en plus de n’avoir pas loupé son coup, il avait déjà un peu plus la classe.

    -Mais mais... Comment t'as fait ça ? Personne n'a jamais pu…

    La gryffondor lui fit un clin d’œil.

    « Qui crois-tu que je sois ? Je suis Brooke Mickaels gars ! Rien ni personne ne me résiste ! »

    Sauf peut-être le vendeur de chez Prada…il ne voulait pas lui faire de réduction ! Non mais c’était un crime ! Il y avait ce sac à main, et ces chaussures et elle devait choisir .! C’était juste impossible ! C’était comme dire « tu préfères un Gucci ou un Versace . » Choix IMPOSSIBLE. Alors dans ces cas-là, c’était même plus une question d’argent, mais de morale, de bienfait de l’humanité : éviter de mettre quelqu’un dans un choix aussi crucial. Brooke avait toujours eu du mal à se remettre de toutes les émotions qui en étant ressurgis et…et…laisser le Gucci en magasin avait été très éprouvant. Encore parfois, elle en rêvait la nuit et tout devenait sombre… alors non ! elle ne mettrait pas Harry devant un choix aussi difficile ! Elle allait l’aider ! Et il ne la regardait même plus ! et en plus il avait du courrier. Dans une situation tout à fait banale elle n’aurait pas essayé de lire la lettre mais…non mais à qui elle aurait pu faire croire ça ? Surtout qu’il lui tournait le dos ! alors une fois qu’il fut plongé dans sa lecture, la gryffondor s’avança vers lui, se mettant sur la pointe des pieds pour lire de derrière son épaule.

    Citation :
    "Salut toi !

    Tu me manques beaucoup, je sais que la rentrée vient à peine de commencer, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à toi. Et ça tombe bien parce que ce Wee-Kend il y a une fête foraine géante en plein centre du Londres Magique. C'est pour un anniversaire, un événement, enfin on s'en fiche mais je sais qu'il y aura bien plus de manèges, jeux et autres que d'habitude... Donc encore plus géant ! Dis-moi que tu peux venir !

    J'attends ta réponse.
    Bien à toi, je t'embrasse
    Juan."

    Hoho ! Il y avait du potin dans l’air ! Alors comme ça Juan « embrassait » Harry . Hihi... Brooke se recula rapidement, l’air de rien, attendant que le rouge et or sortes de sa petite bulle. C’était tellement excitant. Il se passait un truc, elle le sentait et elle mourrait d’envie de savoir quoi, comment, pourquoi et surtout qui était ce Juan ? Bon sang, c’était trop ! elle allait exploser de question et elle n’arrivait pas à retenir son sourire « Je sais tout ».

    Et le gryffondor se retourna vers elle, presque stresser. Et ses cheveux retrouvèrent leur forme habituelle, donc, aucune forme. Le bordel complet. Si Brooke n’avait pas l’esprit bloqué sur le « Je t’embrasse, Juan » elle aurait surement pesté contre lui et sa tignasse d’ours mal léché. Mais, elle pensait à autre chose. Et elle était comme une lionne affamée. Elle avait vu son morceau de viande bien dodu et elle n’allait surement pas le laissé filé !

    -Ahem... Désolé, mais tu n'es pas la première à te casser les dents sur mes cheveux. Oui mais bon, surtout tu n'aurais pas dû essayer quoi que ce soit sans ma permission ! Mais où te crois-tu ?!... Et sinon tu es en quelle année ?

    Brooke leva les yeux au ciel, comme réponse à toutes ses remarques et sautillait sur place en se dirigeant vers lui. Elle lui attrapa les poignets et plongea son regard dans le sien, un large sourire sur les lèvres.

    « On s’en tape ! Dis-moi tout ! Juan ? Ho mon Dieu ! J’arrive pas à y croire ! Tu as une relation secrète ! c’est qui ? Il est comment ? parce que c’est un homme non ? Ho mon Dieu c’est tellement osé ! Si on m’avait dit un jour que tu étais quelqu’un d’aussi libre d’esprit je l’aurais jamais cru ! Tu as l’air si…coincé. Mais c’est trop cool ! et tellement…sauvage ! non ! plutôt…sexy ! Il doit être canon non . Et le « Je t’embrasse » . Haa ! »

    Brooke le libéra pour faire un tour sur elle-même dans la volière. Puis elle s’arrêta. Si c’était secret, aucune chance qu’il lui raconte tout s’il n’était pas certains qu’ils seraient seuls, alors elle se dirigea vers la porte et l’ouvrit légèrement pour vérifier que personne n’arrivait ou n’étaient trop proches. Personne. Ils étaient seuls. Brooke revint dans la salle et se mit assise sur la table prévu pour écrire les lettres. Elle tapota la place à côté d’elle en regardant le gryffondor.

    « On est seul. Viens. Il faut ABSOLUMENT que tu m’en dises plus ! Je meurs d’entendre les croustillants détails. Et promis, je ne dirais rien. Motus et bouche cousus ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Jeu 27 Mar - 6:25

-Oh je vois

Répondit Harry d'un ton un brin sarcastique tout en évitant de trop casser la jeune fille. Un juste milieu difficile à trouver bien entendu. Le garçon aurait pu rejeter en bloc tout ce qui avait attrait à Brooke, ça aurait été facile, c'était le style de personne qui l'insupportait. Pour autant il avait décidé de faire des efforts et question de fierté personnelle le brun voulait continuer son expérience de "resocialisation", sans quoi il n'en sortirait jamais. Et puis avec sa cadette c'était comme la Magie Noire. D'abord les sorts les plus violents dans la tronche, ensuite tout paraîtrait simple. Si le Survivant la supportait alors il pourrait se considérer comme réintégré à la société. Enfin ça n'allait pas être de la tarte comme épreuve, Harry dû souffler un bon coup avant de re-répondre à la curieuse qui avait finalement lu sa lettre.

-C'est... Euh... -Pas fameux, mais il avait été surpris aussi, ne s'attendant absolument pas à ce que la fille ait l'impudence de lire par-dessus son épaule ou même qu'elle y parvienne. C'est vrai quoi, ça sait lire une cruche- un ami à moi... Mais il est espagnol. Alors les subtilités du genre "je t'embrasse"... Et flûte ! Pourquoi je me justifie hein ? C'est vrai ça j'n'ai aucun compte à te rendre, d'ailleurs je peux savoir pourquoi tu as lu ?

Furieux le jeune sorcier était passé du mode "gêné" à "en colère". Lui qui protégeait ses secrets avec jalousie venait de se retrouver acculé au mur.

-Et je ne suis pas coincé !

Ajouta-t-il d'un ton légèrement boudeur alors qu'en effet, il l'était plutôt et dans les deux sens, au figuré comme au propre coincé dans son petit coin de de volière. L'adolescent n'aimait pas du tout cette réputation qu'on lui donnait d'esprit fermé, enfin ça c'était une cruche qui le pensait après, une de ces poufs typiques qui devait vivre de potins et d'autres conneries du genre. Non ce n'était pas du jugement hâtif mais un constat. Il l'avait écouté lui parler des choses qu'il avait raté et bim, elle avait échoué au test d'intelligence, maillon faible. Harry ne pouvait rien espérer d'une telle plaie. Ou plutôt si... Des ragots, lesquels figuraient parmi ses pires ennemis. Oh non ! Si jamais Brooke se vexait elle pourrait aller raconter n'importe quoi et sûr qu'elle saurait faire passer ça pour une vérité générale. Le garçon tilta soudainement, il avait intérêt de paufiner son mensonge pour éviter que la gamine se fasse des idées et aille ensuite les colporter. Les cruches, mieux valait pas les vexer, sinon c'étaient elles qui vous brisaient.

-Désolé, je... J'ai été surpris, faut dire que lire par-dessus le dos des autres c'est quand même... Euh Bref, oui donc c'est un copain d'Espagne. Un ami de mes parents... Enfin le fils d'amis de mes parents.

Y'avait pas juste un bug là ?

-Quand ils étaient encore en vie naturellement... On a repris contact en fait.

C'était crédible, hein, hein hein ? Là il commençait vraiment à avoir chaud tout à coup, pris au piège par Miss Mode, LA fille qui avait le pouvoir de bousiller sa vie à Poudlard. Non mais sérieusement, pourquoi il ne pouvait pas juste avoir 24H normales ? Pourquoi c'était toujours des journées Potteriennes ?

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Brooke Mickaels
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 590
Localisation : Dans les bras d'un jeune et sexy milliardaire, à bord de son yatch, une coupe de champagne à la main. Et vous? <3
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Comme si ce n'était pas évident...
Ami(e)s: Mes paires de chaussures ! et j'en ai des tonnes.
Âme soeur: Difficile à dire... elle change toute les semaines !

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Sam 29 Mar - 6:21

    -Oh je vois

    Vraiment ? Vu le regard qu’il osait lui lancer il devait être à des années-lumière d’imaginer ce que ça avait pu être. Non mais les weekends de fou qu’elle avait dû supporter à regarder toutes ces idiotes se pavaner avec des pantalons ridicules juste pour être « à la mode » il y avait mode et mode. La mode que toutes les petites idiotes suivaient et celle que les créateurs lançaient. Brooke ne suivait que la seconde bien sûr. C’était ça aussi avoir la classe, mais visiblement, ce n’était pas le truc de Potter. Harry tirait tout le temps cette tête de type qui n’a simplement gout à rien et qui, dès qu’il parle avec quelqu’un de passionné est juste désagréable au possible. La vie ne se résumait pas à un enchainement de truc chelou ! Si seulement il ouvrait les yeux et acceptait se regarde au-delà de sa vision primitive et si restreinte de la vie peut-être qu’il pourrait réellement voir. Mais pour l’instant, elle doutait fortement de son jugement. Et bien qu’elle ait voulu lui faire la réflexion, le destin en décida autrement et se matérialisa par l’arrivée d’un hibou.

    Brooke détestait les hiboux. Ça puait, faisait caca partout et on ne savait jamais vraiment où ils trainaient alors c’était cruellement sale. Et le pire, c’était qu’ils venaient toujours se poser juste à côté de nous, et ça, même si on mangeait ! Ou était l’hygiène ? Si Brooke devait avoir un animal de compagnie ce serait sans doute une espèce de chat, parce que les chats se lavent tout le temps, quoiqu'en fait, elle ait un chien chez ses parents et elle l’adorait. Même s’il était sale et bête…mais Snowbell était gentil et sage. Il se mettait sur son lit et la regarder se vernir les ongles, ou se brosser les cheveux et elle lui racontait des trucs, parce que lui au moins ne partait pas en courant ! Pas comme Willow ! pff ! à quoi ça servait une sœur si ce n’était pas là pour être le défouloir de ses pensées . Mais peu importe son chien et sa sœur, car pour le moment, ce qui l’intéressait c’était la fameuse lettre d’Harry et plus précisément son contenu ! parce que le gryffondor la cachait et qu’on cachait toujours les choses les plus intéressantes.

    Et c’était en effet des plus intéressants. Juan hein ? Brooke regardait le gryffondor avec une impatience mêlée d’une malsaine curiosité. Elle avait besoin d’en savoir plus.


    -C'est... Euh... un ami à moi... Mais il est espagnol. Alors les subtilités du genre "je t'embrasse"... Et flûte ! Pourquoi je me justifie hein ? C'est vrai ça j'n'ai aucun compte à te rendre, d'ailleurs je peux savoir pourquoi tu as lu ?

    Brooke leva les yeux au ciel. Bon sang, ce type était tellement coincé ! Il avait ce côté timide et mal à l’aise, comme un gamin qu’on prend en flagrant délit alors qu’il vient de recevoir son premier baisé d’amour à l’âge de 10 ans ! Fallait qu’il se détende deux minutes !

    -Et je ne suis pas coincé !

    La gryffondor imita le fait qu’elle s’étouffait après cette révélation. Lui ? Pas coincé ? S’il ne l’était pas, elle était première de la classe !

    « Ho je t’en prie ! Regardes-toi ! Tu caches un truc avec ce Juan. Un étudiant espagnol ami à toi . Et genre il sort d’où ce mec . Il s’est trompé de chemin entre son école en Espagne et s’est perdu au fin fond de l’Angleterre . Et comme par hasard tu croises la route d’un inconnu qui parle pas ta langue et tu deviens son meilleur pote ?...Sérieux, même moi j’y crois pas. À qui veux-tu faire croire un truc pareil ? »

    Brooke se prit d’un fou rire. Ok, ok ! il ne voulait rien dire ! mais ça ne rendait la chose que plus mystérieuse et plus attrayante. Et puis…elle savait qu’il aurait rendez-vous avec mister Juan ! Manque de bol pour lui, Brooke l’attendrait à son retour pour lui arracher des détails. Il manquait dans la vie de la rouquine un évènement extérieur croustillant sur lequel elle pourrait rire, pleurer et fantasmer et elle venait de le trouver !

    -Désolé, je... J'ai été surpris, faut dire que lire par-dessus le dos des autres c'est quand même... Euh Bref, oui donc c'est un copain d'Espagne. Un ami de mes parents... Enfin le fils d'amis de mes parents.

    Brooke se pinça les lèvres pour ne pas rire aux éclats. Elle se racla la gorge, prit une respiration, et plongea son regard dans le sien.

    -Quand ils étaient encore en vie naturellement... On a repris contact en fait.

    Ouais ouais…mais bien sûr ! La gryffondor se mordit la lèvre inférieure, comme à chaque fois qu’elle était surexcitée à cause de quelque chose mais qu’elle se retenait de le dire. Jusqu’au moment où c’était trop fort pour qu’elle le garde pour elle.

    « Avoue que c’est ton mec ! Ho mon Dieu tu es gay . D’accord, d’accord, ne répond pas ! Juste écoute moi. Tu essayes de me faire croire qu’après avoir disparu de la circulation sans que personne ne sache avec qui, tu reçois des messages pleins de sous-entendu de… Juan. Sexy comme prénom. Il l’est ? . »

    Brooke se leva et se dirigea vers lui en courant, faisant claquer ses talons sur le sol en pierre de la volière.

    « Mais c’est trop adorable ! Et tellement… dramatique ! Holala… quand tout le monde saura que le célèbre Harry Potter est gay ! tu n’imagines pas combien de filles seront blasés de la vie mais… »

    Brooke avait commencé à tourner le dos au garçon, marchant doucement vers la porte, puis elle s’arrêta dans sa lancée. D’un côté c’était excitant de savoir ce genre de secret, et encore, peut-être qu’elle se faisait juste des films parce que ça l’arrangeait, parce que c’était drôle. Mais…elle n’était pas certaine de vouloir le dire à quelqu’un. Pas tant qu’il ne lui aurait pas tout dit dans les moindres détails !

    La gryffondor se retourna vers lui, un sourire beaucoup plus gentil et tendre vers lui.


    « Mais je ne le dirais pas. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Sam 29 Mar - 13:17

-Mais si, il parle notre langue, c'est juste qu'il y a toujours des petites subtilités qui échappent... Il vit ici depuis un certain temps, maintenant y'a les moyens de transports hein. Tu sais la mondialisation, les pays ça ne veut plus rien dire, on va et on vient facilement.

Oula, Harry semblait vraiment prêt à tout pour proéger son secret ! Mais en tout cas le brun devait reconnaître quelque chose, soit il était un très mauvais menteur, soit Brooke était intelligente. Bon d'accord, il n'avait jamais été doué pour justifier quelque chose, le cacher oui. Habituellement pas un secret ne lui échappait, mourrant dans un coin de sa tête seul. Mais présentement le hasard avait permis à une Gryffondor écervelée d'entrevoir une des facettes de sa vie. Il y avait diverses catégories d'intelligence, celle théorique, celle pratique comme la sienne -même si il ne se rangeait pas dans les personnes très douées par pure modestie-etc... Et une nouvelle catégorie venait d'ouvrir: l'intelligence des potins ! Brooke semblait capable de flairer un mensonge sur les histoires de coeur de loin, Harry faisait face à un véritable limier en la matière, manque de chance, lui était très limité pour cela, ne sachant la distance. Lorsque l'hypothèse de Booke concernant son homosexualité supposée franchit les lèvres de la bavarde, Harry ouvrit de grands yeux. Bon sang, elle avait une sacrée imagination la gamine. La voilà en train de monter tout un scénario à partir d'une pauvre lettre. Elle avait aussi l'intelligence du cinéma apparemment. Une grande perte pour Hollywood, une catastrophe pour Poudlard. Cependant le brun ne se laissa pas démonter cette fois, il était intimement persuadé par sa réponse. Pas de doutes en la matière, le garçon était très capable d'apprécier les filles. Oh ça, aucun souci à se faire ! Mais comment on appelait une personne qui pouvait aller avec les deux déjà ? Ca existait au moins ? ... N'importe quoi, il était hétéro ! Content d'avoir trouvé son explication, le sorcier la sortit sans savoir qu'elle se retournerait contre lui dans un sens. On aimait les filles ou les garçons dans sa tête de pauvre mioche maltraité qui n'avait jamais été éduqué, à qui on n'avait jamais ouvert les yeux. C'étaut plus simple comme ça.

-Mais non je ne suis pas gay voyons ! Je suis sorti avec Heather Lass des années durant !

Pim, elle avait réussi à lui extorquer un autre secret, et de sa propre bouche, ou plutôt des tréfonds de son esprit cette fois. Bon, après en y réfléchissant bien, les deux anciens amoureux ne s'étaient pas vraiment cachés bien qu'ils restaient discrets les derniers temps. La mine d'Harry se renfrogna légèrement, il avait vraiment aimé l'adolescente et elle continuait de lui manquer quelque part, ça se voyait, et encore plus pour le détecteur sur pattes qu'était Brooke sûrement. Chassant pourtant cet instant d'égarement, le Survivant revint au coeur de la tempête. Comprendre Brooke qui gesticulait et parlait avec un langage de fille -pauvre garçon qu'il était- n'était pas simple, mais il essayait histoire de se défendre. Parfaitement, parce qu'il était attaqué en ce moment même !

Une pause apparut dans leur étrange jeu pourtant, lorsque l'adolescente sembla s'étouffer et le Survivant faillit voler à son secours avant de s'apercevoir que ça allait mieux-comment ça il n'avait pas fait le lien entre le mot "coincé" et la moquerie ?   - Pour son plus grand malheur, elle effilcha entièrement la toile de son si beau mensonge. Enfin, légèrement emmêlé quand même ! S'avançant grandement l'adolescente fit le tour de la volière, folle de joie, soit pour exprimer son contentement, soit pour vérifier que personne n'était là, mais qu'est-ce que ça changeait de toutes manières ? Sans pitié, assassin des secrets cette fille aurait tôt fait de déblatérer la scène à ses copines n'est-ce pas ?

Harry fut pourtant surpris de son dernier sourire, il semblait... Sincère ? Gentil même, bizarre, comment ranger correctement Brooke si elle faisait des choses contradictoires ? Une cruche intelligente, une pouf gentille ? Le brun leva les yeux vers elle, depuis qu'il avait évoqué Heather il était moins combattif, se contentant d'avoir l'air retranché mais de manière moins agressive qu'au début. Mince, c'était les deux de l'Amour à Poudlard, la honte, il ressemblait à un de ces acteurs de mauvaises séries pris entre deux filles, comme s'il avait pas autre chose à faire.

Furieux contre lui-même le Survivant tourna la tête vers la fenêtre, Hedwige vint quémander quelques caresses qu'Harry lui offrit distraitement, montant sur son épaule -et sans crotter^^- la chouette des neiges mordilla gentiment l'oreille de son maître bien pensif avant de se tourner vers Brooke. Penchant légèrement la tête, elle huhula doucement et avança son noble bec.

-C'est bizarre, Hedwige est du genre assez exclusive, mais on dirait qu'elle t'aime bien.

L'oiseau de nuit restait prudemment en retrait, sauvage, mais son regard ne semblait pas "prévenir" Brooke de cesser de faire du mal à son maître. Elle avait même l'air de l'inviter à "continuer" à entrer dans leur monde. Comme tout animal le jeune rapace sentait ce qui était bon ou pas, et la Gryffondor quoiqu'agaçante n'avait pas l'air méchante, avait-elle conscience que la Rouge et Or pouvait être une sorte de remède pour le brun ?

Retrouvant un gain d'intérêt pour Brooke, le Survivant l'observa de la tête au pied. Depuis qu'il passait sa vie dehors sous forme de renard, partageant ses parties de chasse avec Hedwige, l'oiseau se montrait particulièrement protecteur, sauvage à l'instar de son maître mais là, on aurait dit l'ancienne chouette, curieuse et gentille. Toujours avec cet air noble pour ne pas dire fier, mais oui, gentille.

-Tu peux la caresser, doucement si tu veux.

Lança Harry en s'ouvrant de nouveau à elle, moins sur la défensive. Il était très étonné par le phénomène, lequel avait d'ailleurs constitué un magnifique échappatoire au sujet de conversation précédent. Ouais enfin il faudrait quand même que le jeune sorcier réponde à Juan et comme ce dernier s'y était encore pris au dernier moment, il n'avait pas intérêt à tarder. Dilemne, dilemne. Mais bon, pour l'instant il voyait sa cadette d'un oeil nouveau, ayant repris assez de courage pour voir s'il pouvait la supporter ou pas finalement.

-Ben alors, et toi tu as un garçon... ou une fille ?

OUPS ! Harry perdait-il déjà sa personnalité ? Non bien sûr que non, c'était une stratégie pour éloigner la gamine de ses propres histoires et... Peut-être que son point de vue l'intéressait au fond, mais tout au fond et JAMAIS il ne l'avouerai !

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Brooke Mickaels
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 590
Localisation : Dans les bras d'un jeune et sexy milliardaire, à bord de son yatch, une coupe de champagne à la main. Et vous? <3
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Comme si ce n'était pas évident...
Ami(e)s: Mes paires de chaussures ! et j'en ai des tonnes.
Âme soeur: Difficile à dire... elle change toute les semaines !

MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   Dim 30 Mar - 23:49

    Certes, il n’y avait rien d’exceptionnel à être gay dans le monde dans lequel nous vivions et il n’y avait aucun mal à ça, Brooke en convenait très bien, mais c’était un peu cette frénésie qui emparait les jeunes gens quand il découvrait quelque chose qu’ils ignoraient juste alors qui donnait à la gryffondor cette énergie et cette positivité nouvelle à son altercation avec le célèbre survivant. Brooke n’avait pas d’avis tranché sur la question comme certaines filles pourraient se l’imaginer. Bien sûr, elle était de celles qui tombent amoureuses du premier mauvais garçon qu’elle croise, mais elle n’en détestait pas pour autant les hommes qui avaient les mêmes attirances qu’elle. A vrai dire, elle ne le voyait même pas comme un concourant ou comme un peut être futur rival. Non, elle trouvait juste la situation cocasse. Et regarder le gryffondor rechercher des explications à la situation ne le rendait que plus coupable encore d’actes qu’elle ne soupçonnait pas.

    -Mais si, il parle notre langue, c'est juste qu'il y a toujours des petites subtilités qui échappent... Il vit ici depuis un certain temps, maintenant ya les moyens de transport hein. Tu sais la mondialisation, les pays ça ne veut plus rien dire, on va et on vient facilement.

    Ouais… son petit discourt était logique, mais il mettait un peu trop d’acharnement à se justifier que c’était un peu trop louche pour n’être que ça.

    -Mais non je ne suis pas gay vois ! Je suis sorti avec Heather Lass des années durant !

    Ha oui. C’est vrai qu’elle avait entendu quelque chose comme ça. Comme quoi il était sorti avec une serpentard pendant longtemps et que justement, c’était super-bizarre parce qu’il était pour beaucoup de personnes le symbole même du fait que lesserpentard et les gryfondor n’avaient aucun point commun. Chose sur laquelle elle crachait étant donné que Lesly était uneserpentard et qu’elle était pour ainsi dire son alter ego mais en vert.

    -Possible. Même si on peut toujours changer d’avis.

    Petit sourire taquin. Elle voyait bien qu’elle ne pourrait rien tirer de lui concernant le bel espagnol, parce que oui, maintenant Brooke avait une image très précise de lui : grand, musclé, brun, des yeux noirs, un accent délicat et exactement la même tête que le mannequin espagnol qui posait dans son magazine du mois dernier page 24…ouais…lui…rien que d’y penser elle avait presque de la bave sur les lèvres… miam ! Elle irait volontiers à la fête foraine elle aussi !

    -C'est bizarre, Hedwige est du genre assez exclusive, mais on dirait qu'elle t'aime bien. Tu peux la caresser, doucement si tu veux.

    Brooke reporta son attention sur le gryffondor et son hibou qui venait d’entrée. La chouette fit quelques pas dans sa direction, confrontant son regard. Elle n’aimait pas les hiboux, c’était sale. Mais elle avait toujours eu un bon feeling avec les animaux et la chouette en était presque à mettre son bec dans sa main, alors la gryffondor leva la main et passa un coup léger et délicat le long des plumes de l’animal.

    -Les animaux m’aiment bien. Ils ont une manière bien à eux de comprendre les humains qu’on ne peut pas définir. Tu as beau leur crier dessus, puis juste après les enlacer, ça ne change rien pour eux. Ils ont cette facilité incroyable de décrypter ce qu’on est en réalité. Ce qui les rend… cool. Ils ne jugent pas, ils font simplement confiance aveuglément quand la personne en face d’eux en est digne et… tu ne chercherais pas à changer de sujet ? Espèce de manipulateur !

    Brooke cessa de caresser la chouette qui pencha sa tête sur le côté, comme si elle n’arrivait pas à saisir réellement la situation puis se retourna à nouveau vers son maître.

    -Ben alors, et toi tu as un garçon... ou une fille ?

    Brooke soupira. Harry n’était vraiment pas fait pour mentir. Il ne savait pas s’y prendre et d’un côté, elle avait envie de lui mettre des baffes et de lui apprendre et d’un autre, elle se disait qu’un jour ou l’autre ça pourrait être à son avantage donc…l’un dans l’autre, elle préférait encore le laisser éviter le clash.

    -Aucun des deux. Je n’ai pas d’enfant, j’ai 13 ans. Mais je n’ai pas de petit copain. Pas en ce moment. Le dernier m’a vite énervé. Et je ne fais pas dans les filles. Je ne supporterais pas je crois. Je détesterais qu’elle me pique mes chaussures. Et toi alors ? si tu n’es pas avec Juan, à quoi as-tu passé ton temps derniè…

    La porte de la volière s’ouvrit pour laisser entrer Caroline. Caroline. Toujours là quand il ne le fallait pas celle-là… Brooke lui lança un regard meurtrier tandis qu’elle lançait des regards de biais entre Brooke et Harry.

    -Brooke ?

    La gryffondor s’avança vers Harry avec un grand sourire sur les lèvres. Pouvait-on faire plus hypocrite ? Hier encore elle disait qu’elle détestait Harry potter et que toute sa réputation n’était qu’une manière pour lui de se mettre en avant… Brooke ne supportait pas cette fille. N’avoir aucun respect pour les autres c’était une chose, mais ne pas en avoir pour soi, c’était malsain. Encore si Brooke n’avait pas été là pour l’entendre dire qu’elle le crierait bien sous tous les toits ! Brooke jeta un regard presque désolé au gryffondor. Même elle, elle avait de la compassion pour lui. Personne ne devrait avoir à se coltiner Caroline… Brooke s’y était habitué étant donné qu’elles étaient dans le même dortoir et fréquentait plus ou moins les mêmes personnes mais qu’est-ce qu’elle pouvait l’énervé… rien que là ! Elle portait un pantalon flashy vert pomme ! Mais quel mauvais gout ! Le pire c’était que cette espèce de mode était terminée maintenant. La honte…enfin ! C’était son problème ! et si elle continuait à minauder devant lui, elle n’aurait plus aucune chance de l’approcher encore parce qu’il fuirait l’école ! Brooke s’avança donc Caroline et passa son bras sous le sien.

    -Tu me cherchais . C’est trop gentil ! Et si on y allait .
    -De...qu…
    -On y va.

    Le ton de la gryfondor était sec. Cassant. Caroline lui lança un regard sombre. Le regard typique de regard qu’on pourrait qualifier de « tu vas me le payer d’avoir fait foirer mon coup » sauf qu’un chiot nouveau-né était plus menaçant qu’elle. Quoiqu'elle était capable de lui flanquer de sacré migraine et son style vestimentaire avait parfois de quoi donner une crise cardiaque… mais en dehors de ça, ce n’était qu’un mouton.

    -On se voit bientôt Harry. Je compte sur toi pour tout me raconter.

    La gryffondor lui fit un clin d’œil, puis sortis de la volière en tirant avec elle Caroline au passage.


_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Message Non reçu [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Message Non reçu [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profite du beau temps ( Libre )
» Codes en libre service ? aka J'ai que ça à faire [FERMÉ]
» Fiches de RP / Liens [Aide & Libre Service]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Les Tours :: La Volière-
Sauter vers: