RSS
RSS
Put on your red shoes and dance the blues. [PV]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Put on your red shoes and dance the blues. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Sasha Greenhorn
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 303
Date d'inscription : 08/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Aveugle.
Ami(e)s: Casey est la plus chouette. Les cookies après.
Âme soeur: J'ai une soeur moi?

MessageSujet: Put on your red shoes and dance the blues. [PV]   Mar 17 Déc - 17:33

Spoiler:
 

J’avais décidé que ce bal serait amusant, parce que j’en avais envie, et que peu importe si je ne voyais pas les jolies robes ou les beaux cavaliers, si je trébuchais en marchant sur les traines et que je n’aimais pas le champagne : j’allais profiter de cet instant qui pouvait être magique, parce que ça ne tenait qu’à moi. J’avais beaucoup hésité, parce que Casey n’avait pas trop la tête à faire la fête au milieu de couple. Ça faisait déjà un petit moment qu’elle n’était plus avec Seb-le-connard, mais ça n’empêchait pas qu’elle avait du mal à digérer, et qu’elle gardait la face, était toute sourire, alors qu’au fond, je savais qu’elle n’avait plus trop le cœur à être toute heureuse. Je l’entendais dans le son de sa voix, et puis, maintenant que nous étions très proches, elle s’était confiée plusieurs fois à moi. J’avais d’ailleurs fait de même, et je lui avais donc tout naturellement parlé du bal, de mes craintes, parce que je voulais passer la soirée avec elle, et à la fois j’avais une idée en tête… Je répétais qu’elle passait avant tout, ce qui était vrai, et nous avions conclu que nous passerions une partie de la soirée ensemble tout de même, mais elle avait d’autres filles de nos classes qui lui tiendraient compagnie, elle avait donc insisté pour que je tente ma chance dans le projet que je voulais mettre à exécution.

C’était simple sur le papier : je voulais passer la soirée avec Garrett. Parce que… Bon, voilà, c’était un secret pour personne – enfin si, pour tout le monde, sauf Casey et moi – mais je l’aimais vraiment bien, je ne savais pas si c’était de l’amour ou simplement de l’attirance, ou si c’était parce qu’une fois un garçon me montrait de l’attention, mais j’aimais passer du temps avec lui et il m’amusait… Il était différent des autres, tout comme Casey était différente pour moi, ça faisait partis des gens importants pour moi. Mais la différence, c’est que Garrett était si populaire que je n’avais pas l’impression qu’il comprenait qu’il comptait un peu plus pour moi, et pour ma part, je ne voulais pas simplement être une parmi tant d’autres, et je souffrais de ne pas réellement avoir de place… Ou du moins, de place aussi importante que je donnais à Garrett. Par exemple, il ne m’avait pas invité au bal, et je savais que si je ne m’y prenais pas rapidement, une foule de filles qui craquait pour lui aller me devancer. Et m’aurait-il choisi, parmi toutes les autres ? J’avais peur de la réponse, alors j’avais pris mon courage à deux mains, et c’est moi qui étais allé le voir. Sans vraiment me situer, d’ailleurs, j’avais juste proposé qu’on y aille comme ça, sans préciser que c’était entre amis ou non d’ailleurs, parce que pour moi pas vraiment mais… Je ne pouvais pas lui dire. Et puis, je n’étais pas bête. Je n’avais pas mes chances… J’espérais peut-être un miracle de Noël ?

Cette année, j’essayais d’être un peu plus enjouée que l’année dernière pour les préparatifs. J’étais d’ailleurs très excitée car mes parents voulaient m’envoyer une robe, et elle viendrait donc du Japon et je savais qu’elle serait unique. Je leur faisais confiance, il connaissait mes goûts un peu originaux, et puis ce n’était pas parce que je ne pouvais pas voir la robe que je ne pouvais pas la sentir sous mes doigts ou la deviner. J’avais vu les couleurs, les formes, avant de perdre la vue, et je pouvais reconstruire dans mon cerveau et imaginer. C’était donc avec le cœur battant que j’avais ouvert le paquet avec Casey qui avait lâché une exclamation de surprise et d’admiration. Elle était en satin, glissant sous mes doigts, avec des broderies et la forme était complexe, pleine de plis et de replis, et elle était assez courte – je préférais ça à me prendre les pieds dans ma propre robe. Mes parents avaient même pensé à des chaussures qui allaient avec, dans la même couleur d’après Casey, et j’étais trop impatiente du grand soir pour pouvoir sortir cette tenue. J’avais aidé Casey à choisir la sienne, et on avait décidé de se préparer ensemble. Dans cette robe, je me sentais bien, elle glissait sur ma peau et je sentais qu’elle captait la lumière, Casey me l’avait dit, et elle brillait et faisait ressortir ma peau pâle, mes grands yeux et mes cheveux bruns. Je les avais bien bouclés pour l’occasion, et Casey m’avait aidé à me maquiller. On avait choisi des teintes plutôt dorés, parce que la robe était déjà en elle-même assez voyante et que je ne voulais pas non plus avoir l’air ridicule.

En sortant dans les couloirs avec Casey et les autres filles, je me sentais vraiment bien. Je reçus plusieurs compliments, mais au fond, le seul qui m’importait vraiment était l’avis de Garrett… L’année dernière, il avait aimé ma robe, mais cette fois-ci ? Elle était bien plus originale, et je ne voulais pas qu’il soit mécontent de m’avoir comme cavalière, d’autant plus qu’il était assez attaché à l’apparence… Et je voulais être à la hauteur. Nous avions rendez-vous à 8 heures devant la grande salle, et Casey me souhaita bonne chance tandis que j’attendais, debout dans un coin, le cœur battant. J’écoutais tout autour de moi, car cette fois-ci je ne voulais pas que Garrett s’amuse une nouvelle fois à faire semblant de pas être là ! Mais j’avais pris l’habitude, et j’entendis son rire puis son parfum lorsqu’il s’approcha, et je fis un grand sourire. J’aurais voulu voir son regard sur moi, savoir s’il aimait ma tenue, mais je ne pouvais pas…


- Bonsoir, lui dis-je de bonne humeur. Puis, il était temps de mettre à exécution l’autre partie de mon plan… Je me sentis sourire, toute amusée que j’étais. Je t’avais pas dit, mais j’ai prévu un truc pour ce soir, mais je sais pas si tu es capable…

C’était la technique parfaite pour avoir ce que je voulais de la part de Garrett. Il supportait tellement peu l’échec que je savais qu’en touchant sa petite fierté, il ferait tout ce que je proposais. Et j’avais une idée bien précise qui promettait de rendre la soirée intéressante.

- Je te propose de prendre mon rôle ce soir… D’être aveugle, expliquai-je d’une voix amusée. Dans mon petit sac, j’avais pris un foulard pour lui bander les yeux, et je le sortis, comme pour illustrer mon propos. Pas le droit de tricher, tu verras rien, et tu vas voir ce que ça fait d’être à ma place ! Chiche ?

Maintenant on allait voir s’il était courageux qu’il le disait !

_________________
« in the dark »



« it's not the day that falls,
it's the night that rises »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Garrett Garrison
Élève de 3ème année



Masculin
Nombre de messages : 265
Localisation : Tu vois le groupe là bas ? Tu vois LA personne au milieu du groupe là bas ? Plutôt pas mal, hum ? Je sais, je sais, tu as bon goût...
Date d'inscription : 25/09/2012

Feuille de personnage
Particularités: ... Et tu poses la question ?
Ami(e)s: Skillet et Isobel ! Wow... Tu touches qu'avec les yeux !
Âme soeur: Les Patacitrouilles !

MessageSujet: Re: Put on your red shoes and dance the blues. [PV]   Jeu 16 Jan - 12:59


Toutes les filles de l'école m'avaient invité au bal. Ce qui n'avait rien d'une grande surprise puisque comme elles m'aimaient toutes, bien évidemment, elles cherchaient toutes également mon attention. Très vite, c'était devenu un challenge, parce que j'avais remarqué que les groupes d'amies chuchotaient dans les couloirs sur mon passage, et l'autre soir, en salle commune des Gryffondor, il y avait eu une dispute entre une fille de deuxième année et une de troisième et comme me l'avait expliqué mon pote qui avait suivit toute la scène, ça venait d'un coup bas de l'une qui avait réduit à l'état de confettis celle de l'autre pour optimiser ses chances. Comment ça, c'était à moi de faire quelque chose à ce stade en essayant de calmer la gente féminine ??? Oui, ça pouvait faire de moi un héros, c'est vrai, c'est vrai... mais ce n'était pas de ma faute si je déchainais les foules tout de même, c'était moi la pauvre victime de cette histoire finalement !

Au beau milieu de tous ces complots soigneusement organisés, j'avais terminé par dénicher qui allait être ma grande chanceuse pour être ma cavalière au bal. Elle était blonde, les cheveux lisses comme je les aimais, semblables à de la soie. Pourquoi est-ce que je lui avais dit oui à elle plutôt qu'à une autre ? Je sais pas, mais je m'étais dit qu'avec cette nana à mon bras, on allait détoner et on allait nous remarquer à coups sûr, donc on allait me remarquer moi surtout parce que tous le monde avait conscience d'à quel point j'étais génial, et voilà, emballé c'est pesé, j'avais celle qu'il me fallait, avec un gros nœud papillon qui serait sans doute niché quelque part, sur sa robe.

On connaît tous la suite de l'histoire, c'était pas avec elle que j'allais me pointer au bal finalement. Quand je lui avais annoncé, j'avais bien vu qu'elle était au bord d'ouvrir les vannes et de pleurer toutes les larmes de son corps, mais qu'est-ce que j'y pouvais, je ne pouvais pas être sur tous les fronts à chaque fois, une autre fille était venue me voir entre temps et j'avais changé d'avis, c'était aussi simple que ça et puis je n'étais engagé à rien et faisait ce que je voulais de ma vie donc c'était pas non plus le plus grand big deal de tous les temps, et puis pourquoi est-ce qu'on parlait d'elle encore ? Celle qui m'avait fait revoir mes positions ? C'était Sasha. Ce qui m'avait fait accepter ? Rien de très extraordinaire, elle était sympa, on s'entendait bien. Et puis elle, c'était pas pareil, personne allait l'inviter si elle le faisait pas elle même, pas parce qu'elle était moche, encore heureux pour elle déjà qu'elle était pas gâté à cause de son handicap mais parce que un bal avec une fille qui voit pas plus loin que le bout de son nez, pardon qui le voit pas tout court,, c'était vachement limité et on pouvait franchement pas dire qu'on puisse faire grand chose avec ça. Sauf que contrairement aux autres, même si c'était ma B.A de fin d'année, je n'envisageais pas la perspective de cette façon, telle une corvée mais plutôt comme un défi à relever ; je l'avais déjà fait l'année dernière, certes, mais pas dans la même configuration. On allait bien voir ce qu'allait donner cette soirée.

Elle était déjà présente lorsque j'arrivais à mon tour, parfait j'allais pas avoir à attendre comme ça et en descendant les marches du hall, je ne pus m'empêcher de sourire avec admiration et observer sans me gêner dans les moindres détails, jusqu'à arriver à sa hauteur, la robe que Sasha avait revêtu, d'un rose bien pétant, ainsi que ses chaussures qui allongeait sa silhouette.

- Dis donc on met les petits plats dans les grands ce soir !
La complimentai-je lorsque je fus tout en face d'elle. Tu cherches à impressionner quelqu'un en particulier ?

C'était quand même plus que jouissif de se dire que ce quelqu'un n'était autre que moi. Je les faisais décidément toutes tomber, y'avait pas à dire !
- Bonsoir. Je t’avais pas dit, mais j’ai prévu un truc pour ce soir, mais je sais pas si tu es capable…
J'eus un petit éclat de rire moqueur. La provocation marchait assez bien chez moi parce que j'aimais rappeler inlassablement à tous que j'étais le meilleur, donc, quoi que Sasha propose, ça n'allait nul doute n'être qu'une formalité.
- Je te propose de prendre mon rôle ce soir… D’être aveugle. Pas le droit de tricher, tu verras rien, et tu vas voir ce que ça fait d’être à ma place ! Chiche ?
Désabusé, je l'observais faire son petit manège tandis qu'elle dégainait son arme de son sac de soirée. Euh, quoi, pourquoi, c'était quoi ce délire ??? On pouvait pas faire ça je sais pas quand... Mais une autre fois ??? J'allais quand même pas rater tout le bal juste pour lui faire plaisir ! Sur le coup, je fus tenté de la planter et de lui dire que non, ça m'intéressait pas, salut au revoir, mais ma réflexion juste après, c'était aussi lui donner raison et c'était encore moins possible surtout qu'en plus c'était une fille, et non, non non, pas moyen.

- Si tu t'imagines un seul instant que je vais avoir peur du noir...
Sans attendre, je pris son foulard des mains avant de lui attraper le poignet pour la traîner dans la Grande Salle avec moi.

Je jetai un long coup d'oeil à l'ambiance qui défilait sous mes yeux et ce dont j'allais devoir me passer, avant de nous mettre dans un coin, histoire qu'on se fasse pas bousculé dès le début, merci bien. Je bandais mes yeux à l'aide du foulard de Sasha qui sentait son parfum, un peu déçu quand même parce que c'était pas comme ça que j'envisageai la soirée, mais incapable en même temps de refuser cette proposition, parce qu'elle pourrait répéter ça à qui voulait l'entendre et c'était pas possible ça allait jeter un froid sur ma popularité et il en était hors de question.

- Seulement, tu viens de perdre ton guide pour la soirée, lui rappelai-je que y'avait quand même un sacré avantage d'avoir une sur deux personnes dans le couple qui pouvait y voir clair normalement, je disais ça, je disais rien, si ce n'est qu'on était pas sortis de l'auberge. Je peux te proposer... je posai mes mains sur la table à proximité pour voir un peu ce qu'il y avait de bon à goûter dans les parages et le premier truc qui passa termina pas longtemps après sa course dans ma bouche, et j'en pris aussitôt un autre pour le donner à Sasha, tiens essaye ça, je sais pas ce que c'est mais en tout cas ça se mange, c'est pas dégueu cette histoire !!!

On pariait que j'étais meilleur aveugle qu'elle de la soirée ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Sasha Greenhorn
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 303
Date d'inscription : 08/06/2012

Feuille de personnage
Particularités: Aveugle.
Ami(e)s: Casey est la plus chouette. Les cookies après.
Âme soeur: J'ai une soeur moi?

MessageSujet: Re: Put on your red shoes and dance the blues. [PV]   Sam 8 Fév - 23:43

On disait souvent qu’il fallait se mettre à la place des autres, mais dans mon cas, c’était un peu compliqué. C’était facile d’être triste pour moi, de parler en mon nom, mais sincèrement : personne ne pouvait comprendre ce que ça faisait. Ce n’était pas comme jouer à colin-maillard, on ne pouvait pas juste retirer le bandeau et décider d’arrêter de jouer. Je n’aimais pas me plaindre, et j’avais fini par me faire à l’idée de toute manière. Le noir ne me quitterait jamais, mais ça ne signifiait pas que je ne pouvais pas m’habituer. Je n’étais pas encore morte, et je voulais montrer aux autres que non, aveugle ne me coupait pas du monde. C’était peut-être ce que j’essayais de prouver ce soir, à Garrett. Il était le seul à ne pas prendre de pincettes avec moi, et même si j’en étais heureuse, parfois j’avais envie de le frapper – avec toute mon affection – parce qu’il ne comprenait pas qu’à certains moments je n’avais pas envie de rire. Je savais que j’étais lunatique, mais et alors ?! Je me considérais dans mon droit, j’avais toutes les raisons du monde de me plaindre et je trouvais que je faisais assez d’efforts comme ça pour avoir le droit de parfois, ne pas être aussi forte que je voulais être. Je voulais que Garrett voit qu’être aveugle n’était pas facile, et puis, il avait la chance, lui, de pouvoir enlever le voile quand il voulait…

- Dis donc on met les petits plats dans les grands ce soir ! Tu cherches à impressionner quelqu'un en particulier ?

J’eus un petit sourire satisfait face à son compliment. J’étais contente de lui plaire, et puis, j’aimais me dire que ce n’était peut-être pas que physique puisque… Je savais que beaucoup de filles l’avaient demandé pour le bal de ce soir, et même qu’il avait accepté avant d’annuler pour me choisir, et j’avais envie de me dire que c’était parce qu’il m’appréciait un peu plus que les autres. Je ne me faisais pas trop d’illusions face à mes… chances, mais tant pis, j’étais déjà heureuse de passer la soirée avec lui. Je comprenais ce que m’avait dit Yuria une fois : ce n’était pas parce qu’on aimait quelqu’un que l’on s’imaginait forcément avec…

- Hm, oui, ton copain Matt, je l’aime bien, j’aimerais qu’il me remarque, plaisantai-je.

Evidemment, je n’en avais rien à faire de Matt. Et puis, mes plans pour la soirée était bien trop amusant, si toutefois, Garrett acceptait… Mais je savais que la provocation avait de l’effet sur lui. Cependant, lorsque je proposais donc au Gryffondor de passer la soirée dans le noir, je sentis l’hésitation planée dans l’air, et mon estomac se noua. Qu’allait-il penser et… Et s’il ne voulait pas ? Si toute ma soirée tombait à l’eau et qu’il me laissait là en plan ?!

- Si tu t'imagines un seul instant que je vais avoir peur du noir…

Je m’entendis soupirer de soulagement tandis qu’il prenait ma main pour me tirer dans la salle. J’entendis bientôt les rires et le bruit des escarpins sur le sol, et en fond, un peu de musique. Pour une fois, ça me mettait de bonne humeur, et j’avais hâte d’assister à ce bal en compagnie de mon cavalier bientôt aveugle ! J’avais envie de rire, parce que j’étais impatiente de voir comment ça allait tourner. J’entendis le bruit du tissu qui crisse, et je compris que Garrett venait de se bander les yeux, je l’espérais, dans les règles de l’art. Mais je crois qu’il voulait trop admettre qu’il était le plus fort, et ceux dans tout, pour tricher… Mais tout de même, j’allais vérifier et être sur mes gardes.

- Seulement, tu viens de perdre ton guide pour la soirée, dit-il, et j’éclatai de rire.
- Je n’ai pas besoin d’un guide, objectai-je.

C’était vrai, je me débrouillais comme une grande, toute seule ! Même s’il était vrai que parfois, un peu d’aide pouvait arranger les choses, mais ça, j’avais un peu trop de fierté pour l’admettre.

- Je peux te proposer… Tiens essaye ça, je sais pas ce que c'est mais en tout cas ça se mange, c'est pas dégueu cette histoire !!!

J’éclatai de rire et pris ce qu’il m’avait donné, le mangeant avec entrain : c’était un petit four, vraisemblablement au fromage, et c’est vrai que c’était plutôt bon. Je me concentrai tout de même un instant, pour écouter autour de moi, voir s’il y avait des voix connues – je faisais toujours ça, c’était ma manière à moi d’être un peu plus alerte de mon environnement.

- Tu sais, j’ai l’avantage ce soir, dis-je d’une voix plutôt fière. Mes sens se sont développés avec le temps pour compenser ma cécité. J’entends et sens bien mieux que toi, mouhahaha, ajoutai-je avec un faux rire diabolique. Mais je veux bien t’aider un peu. Par exemple, attends… J’attrapai après quelques secondes de recherche une bouteille sur la table, et la portai à mon nez pour sentir – vraisemblablement de la limonade. Puis je tâtonnai doucement pour trouver les verres sans rien renverser. Regarde, pour te servir un verre sans dépasser le bord, tu dois mettre ton doigts sur le bord du verre, comme ça, expliquai-je en positionnant son doigts sur le bord du verre, l’index dans la coupe. Maintenant, tu verses ça, ajoutai-je en lui mettant la bouteille dans les mains, et quand tu sens le liquide arriver à ton doigt, tu t’arrêtes, conclu-je plutôt fière de moi. Intelligent n’est-ce pas ? Maintenant sers nous que l’on puisse trinquer et aller danser !

Non parce que tout de même, aveugle ou pas, il avait intérêt à être un gentleman !


_________________
« in the dark »



« it's not the day that falls,
it's the night that rises »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Garrett Garrison
Élève de 3ème année



Masculin
Nombre de messages : 265
Localisation : Tu vois le groupe là bas ? Tu vois LA personne au milieu du groupe là bas ? Plutôt pas mal, hum ? Je sais, je sais, tu as bon goût...
Date d'inscription : 25/09/2012

Feuille de personnage
Particularités: ... Et tu poses la question ?
Ami(e)s: Skillet et Isobel ! Wow... Tu touches qu'avec les yeux !
Âme soeur: Les Patacitrouilles !

MessageSujet: Re: Put on your red shoes and dance the blues. [PV]   Dim 16 Fév - 18:58


- Je n’ai pas besoin d’un guide.
Djkbdfkjb tu parles ! C'était pas avec sa canne magique qu'elle allait aller bien loin au milieu de toute cette foule qu'est-ce qu'elle racontait encore ! J'étais sûr qu'elle faisait ça exprès de toute façon, et qu'en fait c'était comme d'hab hein, elle attendait que j'insiste et lui dise, mais si, mais si j'insiste (justement!), sauf que je ne pouvais pas être sur tous les fronts ou enfin si ! Parce que c'était aevc plaisir que je relevai son défi qui n'en était pas vraiment un, parce que hein, pff, ça devait pas être très bien sorcier c't'affaire !

- Dommage pour toi, dans ce cas tu ne sais vraiment pas ce que tu rates
, me vantai-je pour le plaisir, mais c'était désormais la bouffe qui était devenue le plus important.

Et ils nous avaient pas arnaqué sur la marchandise ! D'une année à l'autre j'avais trop l'impression qu'ils se surpassaient pour ravir nos papilles et j'allais pas cracher dessus, même si bon j'avais pas trop le loisir de me servir de ce que je voulais à cause de ma nouvelle cécité, mais d'un autre côté c'était cool de se dire que Sasha le prenait comme ça au lieu de faire la meuf trop triste de sa condition, ce qui était très con ça va sans dire parce que ça aurait rien changé au problème, alors tant qu'à faire, autant profiter de ce qu'on avait.

Et à ce propos il me venait une idée... Après lui avoir filé un premier amuse gueule je saisi deux autres trucs à bouffer... C'était à l'olive. Mais ça, Sasha, elle n'avait aucun moyen de le vérifier...

- Et ça, c'est à la betterave ! Ce qui était trop con en revanche, c'était qu'à cause de ça, il m'était pas vraiment possible de voir quelle allait être sa réaction, mais à défaut, au moins, j'allais pouvoir l'entendre. Quand elle eut gouté, je lui demandais : On te le fait souvent ce coup là pour te forcer à manger des choses que t'aime pas ? Demandai-je avec un intérêt soudain, parce que moi, ben, si j'avais été ses parents...

Bon c'était bien beau, mais en attendant les activités elles étaient super limitées, et en fait je pensais au plus important pour moi : regarder les filles toutes endimanchées, parce qu'elles devaient être encore plus canons que les autres jour, et ça arrivait qu'une fois de l'année, elle était quand même pas cool Sasha de vouloir m'imposer ça !!!
- Tu sais, j’ai l’avantage ce soir. Mes sens se sont développés avec le temps pour compenser ma cécité. J’entends et sens bien mieux que toi, mouhahaha. Mais je veux bien t’aider un peu. Par exemple, attends… Regarde, pour te servir un verre sans dépasser le bord, tu dois mettre ton doigts sur le bord du verre, comme ça. Maintenant, tu verses ça, et quand tu sens le liquide arriver à ton doigt, tu t’arrêtes. Intelligent n’est-ce pas ? Maintenant sers nous que l’on puisse trinquer et aller danser !
C'était moi où maintenant que j'étais aussi non voyant qu'elle Sasha était carrément plus à l'aise comme si la salle de base était un parfait terrain de jeu pour elle ? C'était joli joli, mais moi à présent je passais pour un crétin et j'aimais pas vraiment, même si je n'en laissais rien paraître, et c'était ça qu'il y avait de bien, c'était qu'elle avait jamais aucun moyen pour le vérifier.

- C'est pas franchement le genre de questions que je me pose, comme tu t'en doutes
, en profitai-je pour la narguer, ce qui était vrai parce que j'avais pas besoin de ces astuces puisque normalement j'avais des yeux pour voir. Enfin, je me prêtais au jeu puisque j'avais verre et bouteille dans la main, et je grommelai un peu parce que j'étais allé trop vite la première fois donc ça avait débordé. Je bus une gorgée ni vu, ni connu – donc ça, ça devenait ma coupe.

Je réitérai l'opération, en m'en sortant beaucoup mieux cette fois ci. Pas peu fier, je tâtonnais pour chercher la main de Sasha toute fraîche malgré la chaleur qu'il y avait dans la salle pour qu'elle puisse s'emparer de sa boisson.

- Madame est servie ! Désaltère toi bien, parce que maintenant, on va pouvoir aller danser !!!

Parce que c'était pas ça qui allait m'arrêter ! Et moi j'avais ma technique perso pour libérer la voie qui était celle de tendre le bras en avant parce qu'on était jamais à l'abris d'une table perdue par ici tout en ordonnant d'une voix forte à tout ceux qui se trouvaient dans le secteur de dégager et à un moment je donnais même un coup d'épaule à une autre épaule sans aucun scrupule ; non mais ils allaient nous faire un peu de place oui ou non ???

- Je m'excuserai pas si je marche sur tes pieds, parce que c'est toi qui l'a voulu !
Lui rappelai-je, parce que si elle voulait un gentleman, de toute façon, de base, c'était pas à moi qu'il fallait s'adresser, mais comme c'était un truc de fille ça de se plaindre dès qu'on leur en laissait l'opportunité, à la place, je préférais parer la moindre de ces éventualités. Maintenant, c'est parti !

Je l'attirai vers moi et comme c'était une danse assez rapide, je bougeai un peu au gré de la musique, sans vraiment me soucier de mes mouvements. En avant la musique !!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Put on your red shoes and dance the blues. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Put on your red shoes and dance the blues. [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» St-Louis Blues
» Alignement LNH des Blues de St-Louis
» Club école des Blues de St.-Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal :: Année 2013/2014-
Sauter vers: