RSS
RSS
Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]

 

Partagez | 
 

 Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Dim 18 Nov - 1:38

Nan mais genre Keith devenait le post-Directeur des Ressources Humaines de son équipe de Quidditch, les Golden Flyers. Sa capitaine, la troisième année Pauline Klemente, avait demandé au Serdaigle d'aller papoter avec leur nouvelle recrue, une Poufsouffle qui s'appelait Rita Minithya, du moins sur le papier, pour voir un peu la psychologie de la personne. Et pourtant, ce n'était pas le batteur de l'équipe le plus calé pour les relations humaines. Il avait déjà fait pleurer quasiment chaque fille avec qui il avait parlé. Quel record personnel ! M'enfin, là n'était pas la question. Il avait accepté la proposition de son ancienne petite amie et s'était résigné à donner rendez-vous à la-dite Rita dans le prestigieux Bar des Trois Balais de Pré-au-Lard. Ce n'était certes pas le meilleur endroit pour entretenir une discussion à caractère discrète, mais vu le temps que l'Automne leur réservait, un tête-à-tête en extérieur ne bottait pas trop le quatrième année.

Le Serdaigle s'était donc chaudement préparé pour une petite randonnée vers Pré-au-Lard, qui n'était tout de même pas la porte à côté. Un petit bonnet sur la tête et des gants en laine pour affronter le blizzard du mois de Novembre. Bon, "blizzard" fait un peu office d'hyperbole là, m'enfin la température n'était pas à négliger. Se gelant un peu les c... Pieds, Keith se pressa d'aller jusqu'au point de rendez-vous. Levant la tête malgré le vent qui faisait pleurer ses yeux, il aperçut la porte d'ébène des Trois Balais. Il entra donc dans le gigantesque bar, bondé de monde, et s'assit à une table vide. Etant un peu en avance, il en profita pour commander une petite Bierraubeurre, histoire de se réchauffer un peu en attendant son invitée. Il ota ses moufles en laines et regarda les fiches d'informations que lui avait passée Pauline. Rita remplaçait donc Makie Sasaki, une très grande amie à Keith, qui fut blessée il y a peu. Elle occupait donc le poste de Poursuiveuse dans l'équipe. Intéressant. D'après les quelques photos qui figuraient dans ce dossier, elle paraissait de taille moyenne, un brin asiatique et l'air hyper innocente.

Les rires autour du garçon s'intensifièrent, et le temps s'écoulait lentement. Il commanda au moins trois Bierraubeurres avant de voir apparaître une silhouette filiforme à travers la porte. Celle-ci s'ouvrit et une grande fille aux longs cheveux bruns entra dans le bar. Cette jolie jeune élève concordait parfaitement avec les photos représentant Rita Minithya, Keith laissa donc échapper un petit sourire. Il se leva pour qu'elle puisse le voir et fit un petit coucou de la main. La troisième année marcha d'un pas assurée vers lui et ne semblait pas du tout mal à l'aise, ou du moins, ne le montrait pas. Elle serra la main du Serdaigle et ils s'assirent.


- Alors comme ça, c'est vous notre nouvelle Poursuiveuse ? Je pensais que nous avions une équipe de Quidditch, pas de mannequinat. Fit-il d'un ton ironique, sans pour autant vouloir la brusquer.

Il fit signe au barman et commanda une autre Bierraubeurre, à lui ainsi qu'à la Poufsouffle, sans franchement lui demander son avis. Le garçon voulait d'abord savoir si elle serait réceptive à son humour ou non...

_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Dim 18 Nov - 12:15




Ce qu’il y a de drôle chez les sorciers, c’est qu’ils communiquent encore par hibou et lettres alors que les moldus peuvent communiquer entre eux en quelques secondes, comme s’ils étaient face à face. Comme quoi, être sorcier comportait tout de même des inconvénients majeurs. Cette pensée m’a traversé l’esprit quand j’en recu une de lettres –et comme j’avais un peu la phobie des lettres maintenant, j’avais demandé à une camarade de l’ouvrir pour moi-. Une lettre qui venait d’un certain Keith Taylor, et j’avais beau réfléchir, je ne savais pas qui il était ni à quoi il ressemblait. Il me demandait, au nom de l’équipe des Golden Flyers de le rejoindre aux trois Balais, au pré u lard auquel j’avais désormais accès. Tout de suite, je pensais à prévenir Nath que je ne pourrais pas le rejoindre dans l’après-midi pour me souvenir la seconde d’après que nous n’étions plus ensemble. Dure réalité.

Mais ce n’est surement pas cette pensée morose qui allait gâcher ma journée ! J’étais carrément surexcitée à l’idée d’enfin rencontrer un membre de l’équipe, qui plus est, un des anciens parce que si j’avais bien compris, je remplaçais Makie Sasaki, l’ancienne capitaine et poursuiveuse de l’équipe, qui avait malheureusement du quitter l’équipe suite à une grave blessure. Je pouvais comprendre ma position. J’étais la petite nouvelle recrue, la plus jeune de l’équipe, qui débutait et remplaçait la fille que tout le monde avait adoré. C’est comme ça généralement, dans les équipes de Quidditch, ça créait des liens très forts entre les personnes. Je traversais, emmitouflée dans ma cape, le chemin boueux permettant l’accès au Pré au lard – et j’avais eu beaucoup de mal à obtenir l’autorisation de ma mère qui, bien que n’ayant jamais pu y accéder car elle était une cracmol, avait fini par céder parce que je n’y étais pour rien, moi-.

Mes botes se liaient dans la boue, laissant mes traces de pas encrée dans le sol. J’aimais l’automne, c’est une saison très coloré, et même si les feuilles meurent, je sais que c’est nécessaire. Les arbres sont marrons, jaunes, rouges ou encore un peu verts. Quand j’arrive enfin au Pré au Lard, je ne peux pas m’empêcher de sourire devant les boutiques qui s’offrent à moi. J’en avais marre de voir les troisièmes années revenir avec les bras chargés tandis que nous étions obligés de rester dans Poudlard. Je repère facilement le bar aux trois balais et quelque part je me dis que c’est plutôt le bon endroit pour parler Quidditch. Ouais, trois balais/ Quidditch… Enfin bref, j’ouvre la porte et me débarrasse de mon bonnet, savourant la chaleur que m’offre le bar.

Je regarde autour de moi, espérant que ce… Taylor soit déjà arrivé et qui regarde dans ma direction histoire que nous n’attendions pas tous les deux dans notre coin. C’est alors que je vois un élève se lever et me faire signe de la main. Il est brun, assez grand et je dirai qu’il est soit en 4ème, soit en 5ème années. Je lui souris et lui fait également signe de la main pour ensuite le rejoindre. Je dois avouer que je suis un peu angoissée, je ne sais pas quel est le but de cet entrevue et ça m’inquiète mais pas au point de me déstabiliser. Hors de question de paraitre pour la petite fille à sa maman. On parle de Quidditch là, un sport super dangereux quand on y pense ! Un sport où on a besoin de fortes têtes, pas de poupées fragiles. Je lui tendis la main et nous nous la serrons. Il a l’air super sympa, c’est dumoins la première impression que j’ai parce que qu’il me sourit, il n’a rien de froid. Nous nous asseyons et Keith nous commande deux bierraubeurre.

Mais c’est quoi cette manie de toujours commander pour moi ? D’abord Nath à Halloween, puis ce – tiens, d’ailleurs, il était de quelle maison ?- cet élève au sourire amusé.

-Alors comme ça, c’est vous notre nouvelle poursuiveuse ?


Ohhhh…

Mais on en est à se vouvoyer, là. C’est assez gênant, nous ne devons pas voir plus de deux ans d’écart. Je lui jetais un regard perplexe.

-Il faut croire…
je lui souris d’un air entendu.

-Je pensais que nous avions une équipe de Quidditch, pas de mannequinat.


Outch. Un Serdaigle, sur ! Serieux, on ne palais plus comme ça depuis… eh bien depuis au moins un siècle ! Heureusement, je connaissais beaucoup l’ironie depuis que j’avais rencontré Nath. Et puis, je ne considérais pas que ressembler à un mannequin était un compliment. Ca voulais simplement dire que j’étais faible, maigre et trop fragile en apparence. Mais c’est oublier toute mes années d‘entrainement. A ce niveau, j’étais comme Ana. Un corps qui paraissait tellement fragile que nous imaginer combattre sur un terrain de Quidditch était presque risible. Sauf que nous étions, elle comme moi, de très bonnes sportives.

-Il ne faut pas se fier aux apparences, dis-je avec un sourire espiègle. Ceux qui ont fait cette erreur l’ont vite regretté, j’explique en haussant les épaules et en pensant à Ana qui avait fait cette erreur aussi. C’est un atout pour l’équipe, je souligne.

Maintenant, allez savoir comment le Serdaigle allait réagir. J’avais au moins réussit à emmener la discussion à mon avantage.

-Je peux te tutoyer ?
J’attends qu’il me réponde avant de continuer.
Alors, tu voulais me voir ?

Comme je l’ai dit, il n’est jamais facile de s’intégrer dans une équipe déjà formée. Et je ne comptais pas m’adapter aux autres. Oui, je comptais belle et bien rester qui je suis, moi, Rita Minithya, espiègle, aventureuse, sportive et blessée, certes.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Ven 30 Nov - 11:13

-Il faut croire…

Elle parut blessée du fait que le Serdaigle ne l'eut pas reconnu tout de suite en tant que joueuse de Quidditch. Il faut dire que chez les sorciers, les apparences pouvaient être trompeuses. Un joueur de n'importe quelle corpulence, s'il était bon, pouvait intégrer une équipe de Quidditch. C'est ce qu'il était arrivé à un certain Harry Potter, qui n'était ni très grand, ni très costaud...

-Je pensais que nous avions une équipe de Quidditch, pas de mannequinat.

Keith lâcha un petit sourire en coin, comme pour montrer qu'il n'était pas spécialement sérieux dans ses dires. A vrai dire, vu le nombre de jolies filles présentes dans son équipe (il n'y avait quasiment que des filles à vrai dire), il avait préparé cette petite blague pour d'éventuelles nouvelles recrues féminines. Malheureusement, elle n'eut pas l'effet ironique qu'il eut voulu sur Rita.

-Il ne faut pas se fier aux apparences. Ceux qui ont fait cette erreur l’ont vite regretté, c’est un atout pour l’équipe, dit-elle d'un assurée.

Entièrement d'accord sur ce point. Et Keith l'avait déjà remarqué auprès de sa meilleure amie, Helena Dashwood. Cette dernière avait beau être plus petite que le quatrième année et pas bâtie comme un homme du bâtiment, elle pouvait tenir tête au garçon en ce qui concernait les duels à la baguette ou les renvois de Cognards à la batte. D'ailleurs, maintenant que le Serdaigle regardait plus en long et en large la jeune Rita, il se rendit compte qu'en effet, la Poufsouffle et son corps de sirène semblaient tout de même résistants et préparés à affronter les pires équipes du championnat de Quidditch de Poudlard. Cela plu au jeune homme, qui voyait en elle un gros potentiel en tant que remplaçante de Makie Sasaki, elle-même très bonne poursuiveuse et très jolie fille. Remplacer complètement leur ancienne capitaine semblait impossible, mais couver son poste et l'assurer au maximum, cela pouvait être viable avec une élève comme Rita Minithya.

- Je peux te tutoyer ? Fit-elle, sortant d'un seul coup Keith de ses pensées.

Aïe oui, c'est vrai qu'il n'avait pas du tout pensé à ça à son arrivée. Le garçon l'avait vouvoyée, comme pour un entretien d'embauche, alors qu'au final, ils venaient de la même école et faisaient partie de la même équipe. Surtout que Keith n'avait pas l'habitude de vouvoyer les gens, hormis les professeurs et les vendeurs. Il s'étonna lui-même d'avoir fait ça.

- Oh, oui oui, je ne sais pas où j'avais la tête. Bien sûr que tu peux me tutoyer Rita. Dit-il avec un sentiment de malaise, qu'il réussit à supprimer assez rapidement avec un sourire.

- Alors, tu voulais me voir ? Demanda-elle ensuite au jeune homme.

Keith réfléchit à la manière de s'y prendre pour exprimer ce qu'il devait dire, sans pour autant paraître barbant en y passant des heures. Le Serdaigle préféra couper court.

- Ah oui ! Pauline m'a dit qu'elle t'avait recruté depuis peu, et elle voulait que je te voie pour faire connaissance un peu. Rien de bien méchant rassures-toi. Si tu ne veux pas qu'on discute, je ne t'obliges à rien moi.

En réalité, il espérait la connaître mieux. Cette fille semblait très intéressante. Extérieurement, du moins. Puis bon, le Serdaigle n'avait rien de spécial à faire, alors autant rester ici, dans ce bar, à papoter. Tout de suite, il démarra les présentations.

- Mmh donc moi c'est Keith Taylor, quatrième année chez Serdaigle, El Battero del Equipo ! Et toi ?

Après le petit incident du vouvoiement et du mannequinat, qui n'avait pas démarré l'entretien dans l'entente cordiale, le Serdaigle essayait maintenant de faire attention à ce qu'il disait...

_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Sam 15 Déc - 22:18


Ce que j’adore dans le Quidditch, c’est de pouvoir se défouler en plein air, la vitesse qui chamboule cœur et vous aère les pensées. Alors, pensez bien que quand j’en avais eu l’occasion, j’avais postulé pour intégrer une équipe ! Donc, il ne restait plus qu’à se faire accepter par l’équipe et on sait que c’est jamais bien facile, surtout quand elle est déjà super unie. On se sent comme le reclus du groupe et c’est un peu le sentiment que j’avais eu en recevant la lettre du Serdaigle.
De l’appréhension mais aussi du soulagement, parce qu’après tout, s’il était devant moi, c’était qu’il se préoccupait de l’équipe et de moi. Je le détaillais un moment. Il n’avait pas l’air extrêmement grand mais était vachement baraqué ! Il devait surement être un batteur – qui sont généralement les plus fort, les poursuiveurs, les plus agiles-, oui, oui, indéniablement et avait un constant sourire ironique sur le visage qui me rappela instinctivement Nath. Non, non, ne pas penser à Nath !

-Oh oui oui, je ne sais pas où j’avais la tête. Bien sur que tu peux me tutoyer Rita.

Plus il parlait et plus j’avais l’impression d’avoir Nath en face de moi mais en moins bridé. Du coup, je le trouvais vraiment sympa, et l’atmosphère se fit beaucoup moins pesante. Parce que c’est vrai que c’était vachement formel de se vouvoyer, ça me faisait limite flipper ! Je lui souris à mon tour, l’air de rien mais appréciant ses efforts. Le serveur nous amena nos bierraubeurre et je remerciais le Serdaigle pour le verre offert. Au moins lui, il restait poli en toute circonstance, c’était agréable. Tandis que je sirotais il sembla m’observer, ce qui entre nous ne me dérageais pas plus que ça, c’était plutôt normal quand on parle de Quiddicth et en sachant que j’avais fait la même chose.

-Ah oui, Pauline m’a dit qu’elle t’avait recruté depuis peu, et elle voulait que je te voie pour faire connaissance un peu.

Je hochais la tête en repensant aux sélections. Bien évidemment, je n’avais pas été la première à me présenter et on avait passé des tests de passe pour être choisie. Donc bon, si je su là je suppose que c’est parce que j’étais la meilleure de ceux qui se proposaient. Je dus avoir un regard inquiet parce que le Serdaigle me rassura aussitôt.

-Rien de méchant rassure-toi. Si tu ne veux pas qu’on discute, je ne t’oblige à rien moi.

-Y a pas de problème
, je ris en attrapant mon verre.

Oui, parce que le but c’était justement de se sociabiliser, j’avais vraiment aucune raison de l’envoyer balader ou quoi que ce soit ! D’ailleurs, je remarquai au passage qu’il avait de beaux yeux bleus clair. C’est assez marrant mais je connais peu de personnes qui ont de tels yeux, mis à part Ruby. Ahhh Ruby. La distance qui s’était créé entre nous me laissait perplexe. Qu’avait-elle ? Et surtout, que cachait-elle ? Bon, elle était bien entourée mais, on racontait de ci de là qu’elle avait passé la nuit quelque part. Et que Chuck n’était pas non plus rentré dans la salle commune. Carlton avait encore frappé ! J’ai jamais pu voir ce mec en peinture.

-Mmh, donc moi c’est Keith Taylor, quatrième année chez Serdaigle, El bottero del equipo ! Et toi ?

Ahhhh, disais-je ! Keith Taylor donc, le batteur des Golden Flyers. Bon, en outre, il me connaissait déjà non ? Je ne pus pas m’empêcher d’avoir un sourire amusé par son accent espagnol pas vraiment maitrisé et je répondis avec joie :

-Enchantée, senor, riais-je. Rita Minithya, nouvelle poursuiveuse donc ! Je me présente avec une réverence amusée. Alors, comment se passent les entrainements ? Et les matchs ? Y a pas de remplaçants ? Je ne sais pas vraiment à quelle vitesse je vais progresser mais crois bien que j’ai jamais été aussi déterminée ! Je récupère mon souffle et je me rends compte que je suis à moitié sur la table tellement je suis surexcitée à l’idée de commencer à jouer !

J’accorde que je me suis laissée emporté, j’y ai été un peu fort sur le coup, mais disons que c’est mieux que de ne poser aucune question !

-Désolée, je ris, j’adore le Quidditch enfaite. Je… je dirais pas que c’est un rêve parce que j’étais encore moldue y a pas longtemps mais… je fis mine de réfléchir, mais j’ai trouvé quelque chose que j’aime, je lui avoue un sourire heureux aux lèvre et regardant la mousse de ma boisson. Ça a pas été trop dur de la voir partir ? Je lui demande un bon coup parce que la question me brûle les lèvres depuis un bon moment.

Je lui souris tristement parce que je sais que ça ne doit pas être facile de parler de la fille que je remplace. Je n’aime pas vraiment cette idée d’ailleurs mais bon, dans la vie, on vient, on s’en va. Pas le choix. Mais je sais pertinemment que je ne remplacerais jamais cette pauvre fille, parce qu’elle a gagné le cœur de son équipe, parce qu’elle en était le capitaine. Et comment dois-je le prendre ? Je devrais également gagner leur cœur, en leur montrant qu’ils ne m’ont pas choisis pour rien.
Je suis déterminée.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Dim 23 Déc - 17:04

Les mots de Keith firent rire Rita. Oui bon, détendre l'atmosphère avec un mauvais accent espagnol, tout en ayant une grande classe n'était pas donné à tout le monde. Le Serdaigle s'était appliqué à associé les mots avec le sourire et le regard qui convenait, tout en effectuant un petit haussement de sourcil, comme dans les pubs Pépito. Ma quel bordel ! Pépito était mexicain, m'enfin c'était du pareil au même, ils parlaient tous espagnol. Anyways, ce petit numéro amusa donc la jeune Poufsouffle qui se présenta à son tour avec un petit accent du sud de l'Europe. Tellement dans le jeu d'actrice qu'elle se leva même pour faire une petite révérence à Keith, comme dans les bals costumés des nobles chez Louis XIV.

En parlant de bal, celui de Noël ouvrait ses portes depuis peu et Keith n'avait pas encore de partenaire. M'enfin, belle comme elle était, Rita devait surement avoir déjà un cavalier et il ne vînt pas à l'esprit du Serdaigle de demander. Après tout, après Liinky et Pauline, le quatrième année n'allait pas se faire toute l'équipe non plus. Bref, la troisième année fit un discours qu'on pouvait qualifier d'amusant.


-Enchantée, senor, Rita Minithya, nouvelle poursuiveuse donc ! Elle s'allongea carrément sur la table afin de se retrouver nez à nez avec Keith. Celui-ci fut tellement surpris qu'il manqua de tomber de sa chaise. Alors, comment se passent les entrainements ? Et les matchs ? Y a pas de remplaçants ? Je ne sais pas vraiment à quelle vitesse je vais progresser mais crois bien que j’ai jamais été aussi déterminée !

Discours amusant, certes, mais également épuisant. La belle respira ensuite de grandes bouffées d'air afin de récupérer tout le souffle qu'elle avait perdu à poser milles et une questions. M'enfin, toutes ces questions n'étonnaient pas Keith. Lui-même à ses débuts dans le métier s'attendaient à se voir faire énormément de choses. Il fut vite déçu. Le Quidditch, c'est beaucoup de responsabilités pour assez peu de plaisir finalement. M'enfin le peu de plaisir en jetait ! Cela restait quand même des choses inoubliables ! Voulant calmer un peu la poursuiveuse, Keith ria et répondit à toutes les questions en une.

- Ouh là, du calme ma jolie ! C'est pas moi le capitaine. Tout ce que tu demandes est organisé par Pauline quant ça lui chante. Sauf les matchs bien sûr, qui ont des dates assez précises. J'crois qu'on a pas de remplaçants, on recrute sur le tas.

Le Serdaigle s'arrêta d'un coup, soudain mal à l'aise. Il ne voulait pas préciser "lors de la blessure de nos membres" car Rita fut justement recrutée suite à la blessure de Makie, leur ancienne capitaine. Ce qui aurait voulu insinuer qu'au retour de leur chère poursuiveuse, Rita serait virée de l'équipe. Chose peu probable évidemment, mais il préférait éviter de semer le doute dans le cerveau très enjouée de la nouvelle recrue. Rendre les gens tristes, même si ce n'était jamais sa volonté, était une chose que Keith arrivait souvent à faire, malgré lui.

La troisième année poursuivit, toujours avec cette fraîcheur et cette bonne humeur que Keith aimait bien.


-Désolée, j’adore le Quidditch enfaite. Je… je dirais pas que c’est un rêve parce que j’étais encore moldue y a pas longtemps mais… Mais j’ai trouvé quelque chose que j’aime.

Cette petite lui plaisait, non pas physiquement, bien qu'elle était taillé comme une sirène, mais de par sa personnalité. Cette dernière l'aiderait à intégrer le groupe, qui n'était pas très difficile niveau entente. Elle sympathiserait surement et rapidement avec tout le monde et le tour serait joué. L'atmosphère devînt cependant un peu plus morose lorsque Rita aborda un sujet quelque peu piquant.

- Ça a pas été trop dur de la voir partir ?

"Si très." aurait aimé répondre Keith, qui fut très proche de Makie. Mais il se devait de ne pas rester là à sombrer dans la nostalgie mais plutôt avancer vers l'avenir. La Poufsouffle fut une excellente capitaine, une poursuiveuse de génie et une amie extraordinaire. Sa blessure a affecté pas mal de monde, dont le quatrième année, et il ne saura jamais si ce manque sera remplacé un jour. Mais pour le moment, il pouvait être comblé par la charmante joueuse qui se tenait en face de lui, et qu'il laissait exprès languir en attendant sa réponse.

- Comme toute personne à qui l'on tient, c'est toujours dur. Mais bon, avec le temps, on s'y fait.

On s'y fait ? On s'y fait ? Sérieusement ?! Cette punchline aurait mérité qu'on mette des baffes au Serdaigle. Cela lui faisait mal de dire ça, mais il devait se montrer fort. Par chance, Rita semblait quelqu'un à qui on pouvait accorder un minimum de confiance et de responsabilités, et c'était ce dont l'équipe avait le plus besoin. Il poursuivit donc avec une mine un peu enjouée.

- En tout cas, je suis content que Pauline t'ait recrutée. Tu m'as l'air d'une jeune fille remplie de qualités.

Keith qui se mettait à faire des compliments maintenant, on aura tout vu. Il va finir par devenir gay avec tout ça...

_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Sam 26 Jan - 20:18



Ça faisait un bien fou de me retrouver là, avec Keith ! Parce que l’ambiance chaude et accueillant m’avait manquée, parce que la rencontre d’une personne qui avait les mêmes passions que moi était génial, j’étais quelque part rassurée. Rassurée d’être encore sociale, de pouvoir parler librement, sans peur, de la magie. C’est vrai que depuis James, je pars en vrille. Je ne m’en veux pas ! Enfin, je veux dire, c’est pas la mer à boire et puis de toute manière, je faisais bien ce que je voulais, mais y avait toujours des gens qui réagissaient plus ou moins bien que d’autres ! Tenez Ruby par exemple. Depuis la dernière fois où je lui avas parlé, elle sentait l’alcool. Et j’étais bien la dernière personne à devoir lui faire la moral même si je m’en inquiétais. Quelque part, j’avais tout aussi mal tourné, puisque je passais la plupart de mon temps avec Caleb, et au final, je n’étais plus aussi sérieuse en cours.

Je ne prenais plus rien au sérieux à vrai dire. Et je savais pertinemment que ça allait me couter. Mais je m’en foutais ! C’était ma vie ! Et si je pouvais oublier les cauchemars, les insomnies et les douleurs à mon poignet, je n’allais pas me priver !

-Oula, du calme ma jolie !


Tiens, c’était une drôle de façon de parler ! Mais ma foi pourquoi pas ! Il devait probablement dire ça à tout le monde, non ?

-C’est pas moi le Capitiaine.

-Je me suis emportée, je lui souris en prenant une gorgée de Bierraubeurre.

Ca me mettait dans tous mes états le Quidditch ces temps-ci. J’aimais tellement ça ! Et au poste de Poursuiveuse en plus ! Voler à toute vitesse dans les airs me donnait un sentiment d’euphorie incontrôlable. Je me sentais légère, libre, hors de danger. Hors, des dangers, il y en avait dans ce sport et pas qu’un peu ! Mais bon, disons que j’avais pas mal d’expérience dans le domaine de la souffrance…Tout ce que tu demandes est organisé par Pauline quand ça lui chante. Sauf les matchs bien sur, qui ont des dates assez précises. J’crois qu’on a pas de remplaçants, on recrute sur le tas.

-Sur le tas ? Je lui demande, inquiète. Parce qu’on peut quand même pas recruter sur le tas. Si ? C’était assez étrange dis comme ça, limite vexant. Tu crois que j’ai été recruté sur le tas Keith ?

Parce que je n’osais pas l’imaginer ! Moi qui était persuadée que j’étais ; je ne sais pas trop : Unique ! Voilà que maintenant, je me sentais carrément nulle. Après, les explications de Keith répondaient à mes questionnements, et je me demandais même pourquoi ce n’étais pas lui, le capitaine. Il en avait bien l’allure, avec son air un peu responsable mais aussi très décontracté qui pouvait faire passe toutes sortes de remarques. Désobligeantes ou pas. Et je n’avais toujours pas parlé en face à face avec la Capitaine, Pauline. Mouais. J’avais déjà un accueil, y avait pire. Mais se posait évidemment la question banale de : Sont-ils prêt à m’accueillir ? Ca c’était moins sur ! Après tout, leur ancienne poursuiveuse était leur amie, c’était normal qu’ils soient tous un peu réticents à mon encontre.

-Comme toute personne à qui l’on tient, c’est toujours dur.

Et je ne pouvais que comprendre. Quand Nathanael m’avait laissé tombé, était parti, c’était comme si le monde s’était écroulé. Sans rire, j’étais complètement déprimée ! Et puis, il y avait Candy ! Quand elle avait appris que je partais en pension, elle avait presque éclaté en sanglot. Et je ne parle même pas du moment où je lui ai précisé que les portables étaient interdits, faute de réseaux. Elle a pété un plomb et s’est mise à me hurler dessus. Moi qui croyait être un peu colérique et autoritaire de nature, le désespoir de mon amie était bien pire que le mien ! Et pourtant, c’était moi qui était partie, loin, trop loin de mon monde. Et voilà que maintenant, je tentais de me raccrocher à celui de la magie qui m’apportait le malheur et le bonheur. Donc je comprenais tout à fait le sentiment des joueurs des Golden Flyers, je ne pouvais décemment leur en vouloir !

-Je m’en doute
, je murmure, soudain maussade.

-Mais bon, avec le temps on s’y fait.


Je lui souris tristement et décide de parler d’autre chose. Parce que je n’étais pas là pour foutre l’ambiance en l’air quand même ! L’heure devait être à la fête ! Le quiditch est toujours joyeux et pleins de surprise !!!

-En tout cas, je suis content que Pauline t’ait recrutée ! Tu m’a l’air d’une fille remplie de qualités.


Et de défauts ! Mais c’était vraiment gentil de sa part ! J’avais au moins le mérite d’être super motivée et enthousiaste quand je le voulais. Mais un jour, il se rendrait compte que je n’avais rien à faire à Poufsouffle, désagréable comme j’étais devenue. Pire ! J’étais un peu comme… Ana, maintenant. Enfin, la Ana horrible d’avant parce qu’elle s’était quand même améliorée avec le temps. Mais bon, j’étais agréable avec qui je voulais l’être. Etre gentille avec tout le monde pour rien me laissais, je préférais rester seule ou avec Caleb.

-Et tu m’as l’air d’être le parfait coéquipier ! Je lui souris de toutes mes dents en levant mon verre. Santé ! Pourvu qu’il comprenne ce que ça signifiait ! Après tout, je ne savais pas du tout s’il était né chez des moldus, je ne voulais pas me prendre un vent.

Mais il eut l’air de comprendre parfaitement et nos deux verres entrèrent en collision. Un peu de bierraubeure s’en échappèrent d’ailleurs et j’éclatais de rire alors qu’une grande flopée atterrissait sur mon visage. Zut ! Je toussais alors, ramenant ma main à mes yeux pour les essuyer mais j’étais prise d’un fou rire incontrôlable ! C’était bien ma vaine !

-Tu sais, je crois qu’on peut quand même devenir de bons amis, non ? Je lui dit en souriant, m’essuyant avec un mouchoir. Je la remplacerais jamais mais je sais que t’es un gars génial !

J’avais jamais eu beaucoup de mal pour parler avec les gens, mais dernièrement, j’étais probablement la dernière personne à faire des compliments ! Mais le grand Serdaigle le méritait bien ! Il était super sympa, et y avait vraiment aucune raison de m’inquiéter !


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Sam 2 Mar - 4:06

Plus les minutes filaient, plus Keith se sentait à l'aise dans ce pub avec Rita. Cette fille avait décidément une aura remplie de bien-être et était très sociable. Elle pourrait servir de modèle de yoga à elle toute seule ! Ils passaient le temps à papoter gaiement tout en prenant quelques lampées de Bierraubeurre à chaque fin de phrase. A vrai dire, le Serdaigle n'avait pu que très rarement vivre des rendez-vous comme celui-là dans sa vie. Il était allé si peu de fois à Pré-au-Lard avec ses amis que très peu de souvenirs lui revinrent. Il se rappela d'une fois, chez Honeydukes, où il avait retrouvé Makie Sasaki, d'ailleurs l'ancienne capitaine de l'équipe, avec qui il avait partagé de nombreux fous rires autour de multiples bonbons et friandises, et notamment une sacré chute de sa part pendant l'Hiver.

M'enfin, trêve de souvenirs d'évènements passés, s'il se remettait à penser à Makie, il allait avoir une humeur morose pour tout le reste de la journée, et ce n'était pas du tout son dessein. Le bleu et bronze était venu là pour sourire et non pour pleurer. Et devant la joie de vivre de son interlocutrice, autant montrer le même bonheur ! Bonheur qui maigrit un instant lorsque le Serdaigle eut l'extrême maladresse de terminer une de ses phrases par "
J'crois qu'on a pas de remplaçants, on recrute sur le tas." Outch ! Coup dur pour la jeune Poufsouffle qui prit les derniers mots pour elle. Elle regarda inquiète le cinquième année et lui demanda :

- Sur le tas ? Tu crois que j’ai été recruté sur le tas Keith ?

Se rendant tout de suite compte de son énorme boulette, le jeune garçon balbutia un coup, puis se reprit rapidement.

- Ahem non ! C'est pas vraiment ce que je voulais dire ! "Sur le tas", c'était pour dire qu'on ne recrutait pas nos remplaçants à l'avance, mais qu'on attendait que l'un des nôtres se blesse pour y penser. Mais ça n'enlève en rien tes superbes qualités personnelles ! On ne t'a pas pris pour rien. Parmi toutes les prétendantes, tu te décrochais bien du lot !

Il espérait chasser ainsi toutes pensées inquiètes du visage de la nouvelle Poursuiveuse, et pouvoir passer à un autre sujet plus joyeux. Ce dernier ne fut pas des plus heureux pour autant puisqu'il se concentrait essentiellement sur le départ de Makie. Keith expliqua que, comme toujours, le départ d'une personne à qui l'on tient était toujours dur, mais qu'au final, la nostalgie reste mais on arrive quand même à aller de l'avant et à combattre ce manque.

- En tout cas, je suis content que Pauline t’ait recrutée ! Tu m’a l’air d’une fille remplie de qualités.

Rita eut enfin un sourire amusé et dissipa toutes mauvaises ondes autour d'elle. Autour d'eux, les clients du bar défilaient en flèches. Qu'ils soient élèves, professeurs ou simples clients du village, la fin de la journée approchait et ils repartaient tous vers leur domicile. Les dernières commandes étaient passées et les derniers repas étaient pris. Keith n'avait rien pour vérifier l'heure mais au pire, ce n'était pas sa principale préoccupation. Il se sentait bien avec sa nouvelle amie. Et elle lui rendait bien.

- Et tu m’as l’air d’être le parfait coéquipier ! Santé !

Elle leva aussitôt sa chope de bière, en voulant la faire taper contre celle de Keith, à la manière des pirates. Heureusement, le cinquième année comprit directement son idée et leva lui aussi vivement son verre en beuglant "Santé !" aussi fort que ses cordes vocales l'autorisèrent. Une flaque de bière gicla dans les yeux de Rita qui rigolait tellement qu'elle arrivait à peine à reprendre sa respiration. Le jeune garçon était lui aussi hilare, encore plus avec l'action qui venait de se passer. Tout en s'essuyant délicatement avec un mouchoir, la Poufsouffle lui dit, enjouée :

- Tu sais, je crois qu’on peut quand même devenir de bons amis, non ? Je la remplacerais jamais mais je sais que t’es un gars génial !

Le bleu et bronze afficha un sourire complet. Of course, il avait envie de devenir ami avec cette charmante jeune fille, si le processus n'était pas même déjà en cours. Elle était tout à fait le genre de personne avec qui il aimait rester. Joviale, gentille, souriante, jolie et surement beaucoup d'autres qualités qui échappaient actuellement au Serdaigle. Tout en rigolant toujours, ce dernier répondit :

- Bien sûr ! On a l'air d'être exactement sur la même longueur d'ondes, ce serait dommage de ne pas sympathiser ! Tu m'as toi aussi l'air d'une fille sacrément géniale !

Et comme pour sceller leur nouvelle amitié, Keith but une nouvelle gorgée de Bierraubeurre puis souleva sa chope afin de pouvoir à nouveau trinquer avec elle...


_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   Mar 19 Mar - 12:07



Visiblement, ma question l’avait pris au dépourvu. Pas étonnant, j’avais la certitude d’être direct et franche, au moins, on ne tournait pas autour du pot. Il me regarde, gêné, et j’en aurai probablement souris d’en d’autre circonstances. Je ne voulais pas être choisie sur le tas, c’était hors de question ! Je voulais mériter ma place, me prouver que j’étais douée au Quidditch. Me prouver que j’avais surement une vocation. Je ne supportais même pas l’idée qu’on me choisisse par défaut. Alors, non, ça ne me plaisait pas du tout. Déjà quand j’étais petite, je haissais qu’on me choisisse à la fin. Non pas que ça m’arrivais souvent, parce qu’après, on se rendait compte que j’étais rapide, mais sur le coup, c’était humiliant. Et personne n’aime être le dernier à être choisi, logique. Je ne suis cependant pas tout à fait furieuse, juste blessée. J’étais douée en Quidditch, je le savais. Personne ne pourrait me le retirer, jamais.

C’est alors que Keith balbutia pour s’expliquer. Bon, il ne m’avait pas choisie sur le tas, c’était déjà ça. Mais dans un autre sens, ça signifiait aussi que l’équipe ne prévoyait pas de remplaçant. En soit, c’était quand même une erreur. J’haussais un sourcil perplexe puis hochais les épaules. Tant pis, pour le moment, je n’allais pas commencer à donner des ordres ni même à leur casser la tête. Peut-être que plus tard je pourrais donner mon avis, quand j’aurais bien mérité ma place.


- Mais ça n'enlève en rien tes superbes qualités personnelles ! On ne t'a pas pris pour rien. Parmi toutes les prétendantes, tu te décrochais bien du lot !

Ah, tant mieux ! J’avoue que je serais sortie comme une furie du bar si c’était vrai. J’aurais probablement renversé le reste de ma chope sur la tête de Keith aussi. Mais c’était bien inutile désormais. Ce qui était cool avec Keith, c’est qu’il comprenait très vite, surement une qualité des Serdaigles. Si bien que quand je criais « santé », il se joignait à moi avec une brève hésitation. Nous explosons d’un rire tonitruant dans le bar et nous faisons tellement de bruit avec cette coutume bien moldue (qui permettait auparavant de vérifier que notre verre n’état pas empoisonné –comprenez, si mon verre l’était, celui du gars qui me faisait face le serait aussi quand les flasques de bierres se seront mélangées-) que les autres clients se retournèrent un moment. Je passais un super bon moment, et ça me faisais le plus grand bien !

Je lui proposais alors de devenir amis. Même si ça tombait sous le sens, je n’avais récemment pas fait des étincelles dans mes relations sociales…

- Bien sûr ! On a l'air d'être exactement sur la même longueur d'ondes, ce serait dommage de ne pas sympathiser ! Tu m'as toi aussi l'air d'une fille sacrément géniale !

-J’aimerais bien, je ris ironiquement. T’es vraiment un chouette gars Keith, je dis surtout pour moi-même. Le prochain match, on va tous les dégommer, je déclare avec un entrain un peu exagéré. Il fallait être optimiste.

J’aurais les chevilles vachement gonflées si j’étais toujours d’accord avec Keith, ce qui en soit était vachement drôle ! Surement pensait-il que j’étais la fille sympa qu’on aime bien. Je l’avais été, il y longtemps, quand j’étais intacte, innocente. C’est très loin maintenant. Je lui souris et nous trinquons une nouvelle fois en éclatant de rire. Oui. Il y avait vraiment de quoi être heureux maintenant, j’allais mieux et Keith était du genre gentil et bien joviale. Ca nous ferait du bien. Je termine avec lui ma chope dans une espèce de course et la mousse recouvre même mon nez ! A cette allure, je me demande même s’il est possible d’être bourré à de la bieraubeurre ? Nous posons fortement notre chope en même temps sur la table, si bien qu’elle en tremble. C’est ainsi que nous quittons le bar, sous le soulagement général, et que nous nous engouffrons avec joie dans le paysage d’hiver.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour d'une petite Bierraubeurre [PV : Rita]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autour d'une bonne bierraubeurre
» petite histoire...
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-au-Lard :: Promenade dans Pré-au-Lard :: Bar des Trois Balais-
Sauter vers: