RSS
RSS
« En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Lun 21 Mai - 16:40



J’étais réveillé depuis 6h du matin. Je n’avais pas bien dormi cette nuit, j’étais encore hanté par l’histoire entre mes parents. Et pour parfaire le tout, Cameron m’avait envoyé une lettre pour me demander si je voulais le voir au hangar au canot. Cela avait l’air urgent. Peut-être avait-il des choses à me dire ? Peut-être allait-il accepter de venir chez moi ? Enfin en ce moment cela allait être un peu compliqué mais bon.

Je filais sous la douche afin de me rafraichir un peu avant d’enfiler mes vêtements. J’avais opté pour quelque chose pratique c’est-à-dire un sur vêtement et un tee-shirt un peu enfin beaucoup original. Ce n’était pas le style que j’arborais d’habitude mais changer de style ne pouvait pas me faire de mal et puis j’étais jeune j’avais le temps de trouver un style qui me va parfaitement. Et puis il avait beau être original, il m’allait parfaitement et n’était pas trop moche. Voyant mais pas moche.

Je descendis dans les cuisines faire des compliments aux elfes pour avoir un petit déjeuner en avance sur les autres. Par chance cela fonctionna et je pu prendre mon petit déj sans attendre 7h comme tous les autres. C’était vraiment délicieux, d’ailleurs je leur avais dit, on ne savait jamais au cas où j’aurais eu à retourner les voir pour avoir de la nourriture. Je les remerciais du repas puis partie dehors.

Je mis mes écouteurs et me mis à courir vers les hangars. Pour une fois depuis le depuis de l’année j’étais de bonne humeur, j’espère que cela aller durer. J’avais pris le soin de prendre un sac avec divers choses à l’intérieur pour m’occuper au cas où. Je venais de traverser toute l’école en courant j’étais un peu fatiguer et surtout j’avais soif. Mais là où j’étais on ne pouvait pas dire que je manquais d’eau. Enfin je me voyais mal boire l’eau du lac surtout qu’elle n’était pas très propre. Je préférais prendre ma bouteille d’eau dans mon sac. Cameron n’était pas encore là, alors je décidais de garder mes écouteurs et de m’installer au bord d’un ponton. Le sourire aux lèvres je continuais d’écouter ma musique tranquillement en attendant mon ami.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nathanaël Oryon le Dim 10 Juin - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cameron McAllister
Élève de 2ème année



Masculin
Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 10/01/2012

Feuille de personnage
Particularités: Quelque petite choses... sans gravité ...
Ami(e)s: Ouaip 8D
Âme soeur: Oui ! Lila, es tu la ?

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Mar 22 Mai - 0:03

Cameron avait été une nouvelle fois réveillé par son hibou. Celle si c’était mit devant lui, les serres de la bête était planté dans le matelas et commença à battre des ailes. Le vent frais et les ailes qui frappaient le visage du jeune garçon. Celui si fut obliger de se réveiller. Une fois les yeux ouverts, Athéna entreprit de ne pas le laisser ce rendormir.

- Non, mais arrêter Athéna ! C’est bon, je suis réveiller !

La femelle poussa un léger hululement comme pour dire qu’elle avait comprit. Elle arrêter son ménage et ce pausa sur la table de nuit. Il était 7h, Cameron devait ce dépêché si il ne voulait pas arrivé en retard ! Il devait voir son ami, et lui parlé. Il n’allait rien dire à Rita, mais à Nathanaël il pouvait. Le jeune garçon commençait à stresser. Qu’allait-il dire ? Et si il ne voulait plus l’aider ? Ni même lui parlé ? Mais le jeune Gryffondor devait lui parlé… Cameron alla se douché et s’habiller. Il enfila un pantalon noir, une chemise blanche et gilet noir cintré qui ce ferme devant avec des pressions(*). Le garçon attrapa son vieux baladeur cd, attrapa une pomme et parti voir son ami. Il descendit l’escalier, les écouteurs sur les oreilles. Le garçon arriva bien vite a la grande porte et commença à courir pour ne pas arrivé en retard. Comme à son habitude, Cameron manqua de tomber plusieurs fois mais ce rattrapa de justesse. Tomber était devenu une habitude chez lui. Ça lui arrivait tout les jours.
Arrivé au hangar, il vit bien vite Nathanaël. Il était habiller bien bizarrement, qu’es ce qui lui avait prit ?
*Remarque, ça lui va bien* pensa Cameron avec un sourire.
Il arriva doucement, sentant la boulle dans son ventre se contracté. Il pourrait très bien parti en courant, il ne l’avait pas vu. Mais, ça n’allait pas l’aider…

- Bonjour, Nathanaël.


(*)
Spoiler:
 

_________________


__________________[b]° °[/b] Cameron McAllister ° °__________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Mar 29 Mai - 19:01



J’étais assis sur le ponton en écoutant ma musique. Mes yeux étaient plongeait dans l’eau. Ma musique était à volume bas pour que je puisse entendre si quelqu’un arriver. Je pensais à Rita depuis ma rentrée, elle avait été là pour moi. Je n’avais pas encore eu le temps de la remercier pour le cadeau qu’elle m’avait fait. D’ailleurs je n’avais pas encore choisi ce que j’allais lui faire, peut être un dessin ou une chanson. Je ne savais pas vraiment, enfin j’avais le temps de penser à cela plus tard.

Et puis pour le moment je devais penser à ce que Cameron avait de si urgent à me dire. Cela me tracassé un petit peu. Car je savais que nous étions amis mais de là à me voir de façon urgente pour me parler je ne pensais pas. Quoi que comme je le considérais comme mon petit frère c’était plutôt normal. Il se pourrait aussi que le sujet de discussion me concerne. Toutes ses questions commençaient à me faire mal à la tête.

Mais quand aillait-il arriver ? Ce n’est pas que je m’ennuyais parce que j’avais ma musique. C’est juste que je fusse impatient de savoir ce qu’il avait à me dire. J’étais patient habituellement mais là c’était un cas extrême qui était super important à voir ce que m’avait écrit Cameron. La musique changea et je me mis mécaniquement à bouger la tête.
Citation :
- Bonjour, Nathanaël
Je sursautais et me retournai. C’était Cameron. Il n’avait vraiment pas l’air bien. Alors la chose qui voulait me dire avait l’air vraiment important. C’était la première fois depuis le rencontre à la table des Poufsouffle que l’on se retrouvait à deux. Généralement il y avait Rita avec nous, et là étrangement il n’y avait que moi. Qu’avait-il de si important à me dire pour que Rita ne soit pas là ?

« Tu m’as fait peur. Salut Cameron »

Je me relevais doucement pour être face à lui. Je sentais le stress monté en moi. Cette situation était vraiment stressante surtout pour moi, enfin cela devait l’être aussi pour Cameron mais je n’étais pas dans sa tête ni dans son corps pour le savoir. Alors pour faire court à mes angoisses, je pris une grande inspiration.

« Que ce passe-t-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cameron McAllister
Élève de 2ème année



Masculin
Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 10/01/2012

Feuille de personnage
Particularités: Quelque petite choses... sans gravité ...
Ami(e)s: Ouaip 8D
Âme soeur: Oui ! Lila, es tu la ?

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Ven 1 Juin - 23:58

« Tu m’as fait peur. Salut Cameron »

Cameron sourie légèrement. Toujours aussi stresser, il regarda Nathanaël ce levé. Que pouvait- il bien ce dire ?

« Que ce passe-t-il ?»

*Voila, tu ne peu plus reculé, Cameron.* ce dit-il.
Le jeune Gryffondor était mal. Il stressait, il avait peur de décevoir ses amis. Comment allait il lui expliqué tout ça ? Comment lui dire que lui, son ami, avait embrassé ça petite amie ? Et qu’en plus, il était tombé amoureux d’elle… Mais que, heureusement, elle n’en savait rien… Et, d’ailleurs, elle n’en saurait jamais rien, il n’était pas fais pour elle. Elle était trop bien pour lui.

- Faudrait qu’on parle… Mais surtout, ne te met pas en colère !

*C’est bien de lui dire ça, abruti !* pensa Cameron en fermant les yeux. *Bon aller, comporte toi en homme, ne pleure pas et ne lui saute pas dans les bras !*
Mais si il pleurait, ça passerait peut être mieux… Le jeune garçon avait honte de ses sentiments. Rita ne serait jamais avec lui. Elle était avec Nathanaël, et il ne devait pas gâcher leur bonheur ! Même si cela rendait triste le jeune garçon. Rita l’avait choisi et Cameron ne pouvait rien faire contre.
Il poussa un long et profond soupire. Par quoi commencer ? Le baiser lui avait fait comprendre ses sentiments, il était normal de commencer par la. Le Gryffondor baissa la tête et dit :

- Bon, je vais faire coure… Il y a quelque jour, bah… j’ai vu Rita… un soir.

Devait-il lui parlé de la lettre ? C’était à cause de ça qu’elle l’avait embrassé… Oui, il devait lui dire, et peut être qu’avec un peu de chance, elle le lui avait dit !

- Elle avait reçu une lettre de mon père… Le jeune garçon marqua une pose et continua. Et à cause de ça, ben on c’est embrasser…

Cameron était avait vraiment peur de la réaction de Nathanaël. Il avait les mains jointes dans le dos, la tête basse. Il commençait même à reculé. Craignant qui lui arrive quelque chose. Il n’avait jamais vu Nathanaël en colère. Et il n’avait pas envie de le voir maintenant. Le stresse montait. Bien qu’il ce soit promit de ne pas pleuré, le jeune garçon commençait à avoir les larmes aux yeux.

_________________


__________________[b]° °[/b] Cameron McAllister ° °__________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Sam 2 Juin - 19:21



J’étais un peu inquiet de savoir la raison de sa demande. Il fallait dire que son message n’était pas des plus rassurantes et son attitude non plus. Je sentais que la conversation s’annoncé mal voir même très mal. Pas que je n’avais pas confiance en Cameron mais en fait si. Il ne fallait pas se mentir à soi-même. Je n’avais pas confiance en Cameron, c’était un garçon et comme la plupart des garçons, il devait s’intéresser aux filles. Et malheureusement, il trainait souvent avec Rita alors j’avais peur qu’il essaie de me la prendre. Enfin il ne fallait pas que je saute trop vite aux conclusions, l’amitié entre un garçon et une fille était possible, comme par exemple ChaeRin et moi.

- Faudrait qu’on parle… Mais surtout, ne te met pas en colère !
« Mais pourquoi je me mettrais en colère contre toi, voyons j’en ai pas l’intention… »

A ce moment-là dans ma tête c’était un peu sauve que peut. Et ma vrai pensé était, tu vas finir défigurer si ce que tu me dis me plait pas du tout. Quand quelqu’un disait qu’il ne fallait pas ce mettre en colère c’est que cela sentait mauvais. Et encore j’étais gentil, parce que colérique de nature, habituellement quand on me disait cela je bouillonnais à l’intérieur et sois je tapais sans attendre une explication, soit je cris dessus sans aucunes raisons. Mais là étrangement, j’étais serin, peut-être trop bête pour penser un seul moment que Cameron est pu faire quelque chose qui me ferait du mal ou simplement parce que je m’attendais à une révélation qui ne me surprendrai pas.
Cameron soupira profondément et longtemps. Le stress montait un peu plus en moi. Je ne savais pas à quoi m’attendre de sa part. Surtout avec ce qu’il m’avait raconté sur son père. Généralement on ressemble à nos géniteurs, donc peut être que le Gryffondor était maléfique, qui savait après tout.

- Bon, je vais faire coure… Il y a quelque jour, bah… j’ai vu Rita… un soir.

« Oui moi aussi j’ai déjà vu Rita le soir, ce n’est pas surprenant… »

Bon en fait c’était surprenant de savoir que Rita voyait Cameron le soir. Mais enfin je n’allais pas empêcher Rita de sortir de la salle commune après 20h pour ne pas qu’elle voit des gens le soir, moi aussi je m’autorisais des sortis nocturne et elle ne le savait pas forcement. J’étais jaloux mais pas étouffant comme garçon, j’avais besoin de liberté et je savais que les autres aussi donc. Je fus coupé dans ma réflexion par la petite voix timide de Cameron.
Citation :
- Elle avait reçu une lettre de mon père…
Rita recevait des lettres du père de Cameron. Non cela n’était pas une bonne nouvelle. Cela me mettait en colère mais Cameron marqua une pause. Alors les révélations n’était pas fini apparemment.
Citation :
Et à cause de ça, ben on s’est embrassé…
Je finis des yeux ronds. Ils se sont embrassés, comme ça. Hop elle reçoit une lettre et au lieu de me le dire elle va embrasser mon ami, celui que je considérais comme mon petit frère. Je ne devais pas blâmer qu’elle, lui aussi était en faute. Pourquoi ne l’avait-il pas repousser ? Cherchait-il à me faire du mal ? Je le regardais interloqué tandis qu’il reculait. A voir, il avait peur de moi, au plutôt de ma colère. Je serais le poing et m’écriais de colère et de rage

« Quoi ? Tu l’as embrassé et tu ne t’es pas dit que cela aller me faire quelque chose ? C’est le genre de truc qu’il ne fallait pas dire en ce moment… Tu vas le payer morveux !!! »

Je m’élançais sur lui rapidement prêt à lui donner un coup. Quand je me stoppai net devant lui. Je le regardais un instant avant de me mettre à éclater de rire.

« Tu as vraiment cru que j’allais te taper ? Je savais que tu voulais me parler d’un truc du genre depuis le début. Bon tu aurais pu éviter de l’embrasser, et surtout pas après ce qui se passe dans ma famille mais bon, on ne choisit pas le moment. »

Je soupirais légèrement. Il ne devait surement pas être au courant de ce qui se passer dans ma famille. Mais Rita oui, pourquoi m’avait-elle trahi alors qu’elle savait à quel point j’étais fragile en ce moment. Je le regardais le sourire aux lèvres.

« Sinon c’était comment ? Je veux dire ton premier baisé avec une fille. C’était où ? Vous étiez qu’à deux ? »

Oui je posais beaucoup de question, mais c’était pour ne pas m’énerver contre lui d’avoir embrassé ma petite-amie, alors qu’il savait que l’on était ensemble. D’ailleurs c’était le seul. Mais dans la chance de Cameron, je n’étais pas rancunier donc je n’allais pas le taper, le détruire moralement ou autre.

« Tu l’aimes, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cameron McAllister
Élève de 2ème année



Masculin
Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 10/01/2012

Feuille de personnage
Particularités: Quelque petite choses... sans gravité ...
Ami(e)s: Ouaip 8D
Âme soeur: Oui ! Lila, es tu la ?

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Dim 3 Juin - 1:25

« Mais pourquoi je me mettrais en colère contre toi, voyons j’en ai pas l’intention… »

Cameron sourit crispé. Que pouvait-il bien répondre à ça ? Il décida de ne pas en tenir compte et de continué. Il lui apprit qu’il avait vu Rita un soir.

« Oui moi aussi j’ai déjà vu Rita le soir, ce n’est pas surprenant… »

Déjà la, Nathanaël réagissait bien. Mais qu’es ce que ça allait donner plus tard… Il l’informa de la lettre puis du baiser.
Cameron s’attendrait à subir ça colère. Il commençait déjà a reculé.
Nathanaël fit les yeux ronds. Il était surprit, et c’était normal. Cameron ne respirait plus attendant la sentence. Le Poufsouffle serait le poing. Ce n’était pas bon, pas bon du tout. Puis il s’écria ça colère et ça rage

« Quoi ? Tu l’as embrassé et tu ne t’es pas dit que cela aller me faire quelque chose ? C’est le genre de truc qu’il ne fallait pas dire en ce moment… Tu vas le payer morveux !!! »

Nathanaël s’élança sur le jeune Gryffondor le poing levé, celui si ferma les yeux et ce laissa tombé à genoux les bras levé pour protégé ça tête. Puis attendit le choc en laissant ses larmes coulé. Mais au lieu de ça, le Poufsouffle rie. Cameron ouvrit un œil. Non il n’allait pas le frappé, pas tout de suite en tout cas.

« Tu as vraiment cru que j’allais te taper ? Je savais que tu voulais me parler d’un truc du genre depuis le début. Bon tu aurais pu éviter de l’embrasser, et surtout pas après ce qui se passe dans ma famille mais bon, on ne choisit pas le moment. »

Nathanaël soupira légèrement. Cameron ce releva et sécha les larmes qui avait coulé, le cœur battant.

- Oui, je… je le croyais… Je… Je suis désolé. Rita avait reçu la lettre de papa. Il lui a dit de ne plus s’approché de moi. J’ai toujours peur pour elle… Mais qu’es ce qui c’est passer, dans ta famille ?

« Sinon c’était comment ? Je veux dire ton premier baisé avec une fille. C’était où ? Vous étiez qu’à deux ? »

Cameron s’était préparé a tout sauf a ça… Pourquoi voulait-il savoir ça ?

- Bien… dit il timidement. On était seuls, a la tour d'astronomie.

Cameron avait adoré ! Il aurait bien voulu en avoir d’autre ! Mais ça, Nathanaël n’était pas obligé de savoir. Et pis, il n’en aurait plus jamais d’autre.

« Tu l’aimes, n’est-ce pas ? »

Cameron rougie puis dit :

- Oui. Mais ne lui dit pas ! Elle est avec toi. Et moi, je ne suis pas fais pour avoir une fille comme elle. Toi si. Garde le secret s’il te plait. Elle ne doit jamais le savoir… dit-il la voix de plus en plus faible.

Cameron était fou d’elle. il allait tout faire pour éviter qu’il arrive quelque chose à cette fille si belle. Cameron ce retourna et s’assoir contre le mur en pierre. Puis éclata en sanglot. Il ce laissait aller complètement. Il ramena ses genoux contre lui. Il était fou amoureux, ça le rendait triste. Chaque jour il devenait de moins en moins gai. Il ce laissait aller… ça devait ce voir…

_________________


__________________[b]° °[/b] Cameron McAllister ° °__________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Dim 10 Juin - 15:48



- Oui, je… je le croyais… Je… Je suis désolé. Rita avait reçu la lettre de papa. Il lui a dit de ne plus s’approché de moi. J’ai toujours peur pour elle… Mais qu’es ce qui c’est passer, dans ta famille ?

Je préférais détourner la conversation pour ne pas avoir à parler de ma famille. Enfin pas maintenant. Je voulais plutôt savoir ce qu’il avait ressenti, si c’était ce qu’il attendait d’elle. Alors je lui posais des questions pour avoir des réponses. Je savais que je devais troubler le jeune garçon parce que, quel homme sur terre aurait aimé savoir comment le traitre qui avait embrassé sa petite amie avait ressenti ce baisé ? J’étais quelqu’un t’étrange dans tous les sens du terme. Et malheureusement cela déplaisait à pas mal de personne. Mais cela fessait mon charme aussi, bien que je me cache parfois de cette qualité ou défaut selon les personnes.
Citation :
- Bien… On était seuls, a la tour d'astronomie.
Il dit cela de façon tellement timide que j’en avais pitié pour lui. Mais j’avais une certaine rancœur en moi. Je venais de me faire trahir par deux personnes en même temps, c’était normal. Surtout quand l’une était ma petite amie et l’autre qui était comme mon petit frère. Je soupirais légèrement et hochais la tête.
Puis je lui demandai s’il l’aimait. Je voulais savoir la nature de ses sentiments pour Rita. Même si je savais que cela aller me faire mal de l’entendre, mais je devais l’entendre. Mon cœur se serrait dans ma poitrine, j’avais l’impression qu’il étouffait comme jamais. Un nœud se formait dans mon estomac. J’avais peur, peur de sa réponse, peur de savoir ce qu’il pensait réellement.
Citation :
- Oui. Mais ne lui dit pas ! Elle est avec toi. Et moi, je ne suis pas fait pour avoir une fille comme elle. Toi si. Garde le secret s’il te plait. Elle ne doit jamais le savoir…
Voilà la triste vérité venait de tomber. Il était amoureux d’elle, comme moi je l’étais. En fait, je pensais que Cameron méritait mieux Rita que moi mais je ne voulais pas me l’avouer. Il était pratiquement du même monde. Sauf peut-être qu’il était un sang pur, lui. Moi je n’avais pas souffert comme eux dans mon enfance, la seule chose qui m’avait fait souffrir c’était le manque d’affection de mon père, et encore c’est parce que j’avais besoin de beaucoup d’affection, sinon il était le meilleur père que l’on pouvait avoir.
Je ne garderais pas cela secret très longtemps, j’aurais besoin d’en parler à quelqu’un. Même si je savais que cela aller faire des ravages dans notre amitié, je ne pouvais pas m’en empêcher. Et puis c’était eux qui avaient commencé pas moi. Je dis d’un ton calme et un peu sinistre.

« D’accord, alors tu l’aimes autant que ça. J’aurais dû me douter que tu aurais ce genre de sentiment pour elle. Elle ne doit pas le savoir, mais elle finira par le savoir. Tout ce sait un jour, la preuve. Je n’aurais jamais du savoir que vous vous êtes embrassés et pourtant je l’ai su… »

Cameron se douterait peut être avec cette phrase que je n’allais pas tarder à le trahir et que j’irais tout raconter à Rita. Je savais garder des secrets mais il ne fallait pas pousser non plus. Je voulais bien être compréhensif vis-à-vis de ses sentiments mais quand même, il devait se douter que je ne resterais pas les bras croisés. Je le regardais dans les yeux puis reprit.

« Mes parents sont en plein divorce, ma mère a trompé mon père et a choisi de vivre avec un autre, voilà ce qui ce passe dans ma famille. Et les lettres dont tu parlais, c’est quoi au juste ? Maintenant plus rien ne peut me faire peur. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cameron McAllister
Élève de 2ème année



Masculin
Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 10/01/2012

Feuille de personnage
Particularités: Quelque petite choses... sans gravité ...
Ami(e)s: Ouaip 8D
Âme soeur: Oui ! Lila, es tu la ?

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Dim 10 Juin - 17:05

« D’accord, alors tu l’aimes autant que ça. J’aurais dû me douter que tu aurais ce genre de sentiment pour elle. Elle ne doit pas le savoir, mais elle finira par le savoir. Tout ce sait un jour, la preuve. Je n’aurais jamais du savoir que vous vous êtes embrassés et pourtant je l’ai su… »

Ce baiser ne devait pas compter pour elle… c’était peut être pour le rassuré… Mais qu’entendait-il par « Tout ce sait un jour » ? Tout lui dire, il va tout lui dire ! Il n’aurait jamais du lui dire tout ça !

- S’il te plait ! Elle ne doit jamais rien savoir ! dit il à genoux, le ventre tortu par le stresse. Je l’aime oui, mais je ne ferais jamais rien pour te la prendre. Avec toi elle est bien.

Cameron ne se sentait pas capable de plaire, ni d’être aimer. Il était son ami, et à Nathanaël aussi, si il ne l’avait pas trop déçu… Comment s’en sortir ! Cameron ce prit la tête dans les mains pour ce calmé, il resta comme ça un instant.

« Mes parents sont en plein divorce, ma mère a trompé mon père et a choisi de vivre avec un autre, voilà ce qui ce passe dans ma famille. Et les lettres dont tu parlais, c’est quoi au juste ? Maintenant plus rien ne peut me faire peur. »

Cameron releva la tête. Ce n’était vraiment pas le bon moment pour lui dire ça… maintenant il allait lui en vouloir a mort, c’était sûr. Et en plus, il mettait en danger Rita. La lettre, cette fameuse lettre. Cameron ce souvenait de chaque mot comme si il l’avait sous les yeux.

- Je suis désolé pour tes parents… Je n’aurais pas du t’embêté avec ça… c’était débile. Pour la lettre… ben, c’est mon père qui la met en garde… il a écrit « Ne t'approches plus de mon fils, immonde fille de Cracmol, moitié-sang-de-bourbe! ». Crois moi Nathanaël, j’ai essayé de la dissuadé, mais je n’ai pas réussi… J’ai peur pour elle, et pour toi. Dit Cameron en séchant ses yeux.

_________________


__________________[b]° °[/b] Cameron McAllister ° °__________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Dim 10 Juin - 18:26



- S’il te plait ! Elle ne doit jamais rien savoir ! dit il à genoux, le ventre tortu par le stresse. Je l’aime oui, mais je ne ferais jamais rien pour te la prendre. Avec toi elle est bien.

J’avais envie de rire, mais je ne le fis pas. Il venait de me dire qu’il avait embrassé ma copine et je n’avais pas le droit de me venger. Quelle ironie… De toute façon même s’il ne le voulait pas, même si Cameron m’implorait de tout son être, je ferais en sorte que cela arrive aux oreilles de Rita. Que ce soit de ma bouche ou de celle d’un autre. Je n’aimais pas faire du mal aux autres, surtout pas à mes amis, mais parfois je me sentais obliger. Et puis qui avait-il de mal à dire la vérité aux personnes qui nous sont chers ? Rien, il n’y avait rien de mal. Mais parfois les mots que l’on allait utiliser comme des armes allaient faire du mal, beaucoup de mal. Et c’est ce qui allait arriver entre nous, j’allais détruire notre amitié bien que Cameron ne le voulait pas. Pour sur je ne le ferais pas aujourd’hui mais je trouvais le bon moment pour le faire, et je le ferais bien.
Il avait l’air surpris d’apprendre ce qui ce passer dans ma famille. J’avais envie de lui dire « Eh oui la famille Oryon n’est pas aussi parfaite que tu le pensais. » Mais je préférais me taire. J’allais faire assez de mal dans le futur pour en faire aujourd’hui. Enfin j’espérais faire du mal. Oui je sais je suis un mauvais garçon, mais bon je mets tout sur le coup de la colère et de la tristesse. Après tout peut être que je ne me vengerais pas, ou bien peut être que si.
Citation :
- Je suis désolé pour tes parents… Je n’aurais pas dû t’embêté avec ça… c’était débile. Pour la lettre… ben, c’est mon père qui la met en garde… il a écrit « Ne t'approches plus de mon fils, immonde fille de Cracmol, moitié-sang-de-bourbe! ». Crois-moi Nathanaël, j’ai essayé de la dissuadé, mais je n’ai pas réussi… J’ai peur pour elle, et pour toi.
Il était désolé pour mes parents… C’est moi qui étais désolé qu’il ait des parents comme les siens. Les miens divorçaient peut-être mais jamais ils ne ferraient du mal à mes amis. Mon père n’avait pas approuvé que je vois Rita et pourtant il ne l’a pas menacé pour autant. Pauvre garçon, pensais-je, il doit vraiment souffrir d’avoir un père pareil. Je devrais peut être ne pas me venger de lui ? Oui je ne me vengerais pas de Cameron. Bien que cela me fasse du mal, je ne pouvais pas lui faire ça. Je n’en avais pas le droit, et surtout ma conscience me l’interdisait.

« C’est moi qui suis désolé que tu es un père pareil… Envoyait des lettres de menaces à une fille de 12 ans n’est-ce pas un peu honteux ? »

Je m’arrêtais un instant, détournant la tête pour ne plus le voir. Son visage enfantin me donnait des nausées. C’était surtout le ressentiment que j’avais pour lui qui me rendait malade. J’allais surement être méchant mais je ne pensais pas à mal en disant ce que j’allais dire.

« Si tu as vraiment peur pour elle, pourquoi tu n'irais pas voir ton père pour qu’il la laisse tranquille ? Pourquoi ne fais-tu rien pour la protégée ? Pourquoi tu es à coter de moi à me dire toutes ses choses alors que, alors que… »

Je n’arrivais pas à finir ma phrase tellement j’étais submerger par mes émotions. Jamais de ma courte vie je n’avais été aussi en colère contre quelqu’un. Je lui lançais à la figure de façon méchante et vile tout en criant

« Comment tu veux que je te crois après ce que tu viens de me dire !!! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cameron McAllister
Élève de 2ème année



Masculin
Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 10/01/2012

Feuille de personnage
Particularités: Quelque petite choses... sans gravité ...
Ami(e)s: Ouaip 8D
Âme soeur: Oui ! Lila, es tu la ?

MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   Dim 10 Juin - 19:58

« C’est moi qui suis désolé que tu es un père pareil… Envoyait des lettres de menaces à une fille de 12 ans n’est-ce pas un peu honteux ? »

Ce n’est pas un peu honteux, ça l’ai entièrement ! Mais on ne choisi pas ses parent. Nathanaël détourna la tête. Cameron lui baissa la sienne. Il aurait tout donné pour ne pas être venu au monde. Comme ça Rita ne serait pas en danger.

« Si tu as vraiment peur pour elle, pourquoi tu n'irais pas voir ton père pour qu’il la laisse tranquille ? Pourquoi ne fais-tu rien pour la protégée ? Pourquoi tu es à coter de moi à me dire toutes ses choses alors que, alors que… »

Ses mots furent comme un coup de poignard pour le jeune garçon. Il resta bouche bée, sentant son cœur partir en morceau. Cameron ferma les yeux, laissant échapper des larmes. Ça lui faisait mal, mais il avait raison. Tout devin clair d’un seul coup. Pour sauvé Rita, il devait aller voir son « père » et en finir. Au fond, si son père s’occupait de lui, il ne le ferait pas à Rita.

« Comment tu veux que je te crois après ce que tu viens de me dire !!! »

La aussi, Cameron du admettre qu’il avait raison. Le seul moment de bonheur qu’il avait eu, c’était ici, avec Nathanaël et Rita. Nathanaël lui en voulait, et c’était normal… il y avait peut être plus aucune chance qu’ils soient encore amis. Mais si il restait un seul minuscule espoir de sauvé Rita, la fille qui avait volé son cœur, il devait tout faire. Et si il n’était plus la, Rita serait sauvée. Son avenir était aussi sombre que son passer. Alors pourquoi ne pas tout arrêter en sauvant celle qu’il aimait ?
Cameron essuya ses larmes puis ce redressa. C’était comme si Cameron était devenu une autre personne. Il avait arrêté de pleuré, enfin évité de faire coulé les larmes. Il dit d’un ton clair et clame qui ne lui ressemblait pas.

- Tu a raison. Je vais tout faire, même si cela devrais être la dernier chose que je ferais. Encore désolé de t’avoir trahi. Je ne pensais pas à mal, il rit gêné. Tu ne me croiras pas de toute façon. Alors on en reste la. Au revoir.

Cameron retient ses larmes, il se retourna et parti comme si de rien n’était. Il laisserait tout éclaté plus tard. La il devait préparer comment il allait en même temps sauver Rita, et en finir avec cette vie noir.

_________________


__________________[b]° °[/b] Cameron McAllister ° °__________________





Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« En vérité, la vérité, il n'y a pas de vérité ! » -P.V- [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parc de Poudlard :: Le parc :: Hangar à canots-
Sauter vers: