RSS
RSS
Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Mer 15 Fév - 22:12

En cette période, Rita se sentait quelque peu...perdue. Pas à cause de la St Valentin. Ce n'était pas ce qui la préoccupait le plus. Rita était très angoissée à cause d'une lettre. Cette lettre qu'elle venait juste de recevoir l'avait abattue. C'était sa grand-mère qui lui avait écrit quelque chose d'étrange:

"Ma chère petite fille.

Je me dois de t'annoncer une triste nouvelle. Effectivement, puisque ta mère ne l'a surement pas fait, je suis navrée de te dire que, malgré ta majorité moldue, tu ne peut pas faire partie du clan familial.
Quand nos successeurs atteignent leur majorité, il est de notre devoir de leur annoncer les règles. Les règles du pacte honoré par tes ancêtres, par tes os et ton sang. Seuls des sang-purs peuvent honorer le pacte. Comme tu le sais, tu as du sang sale dans tes veines. Ta sotte de mère a préféré rejoindre son moldu de mari et ainsi, bafouer l'honneur de notre famille.Tu en paies le prix aujourd'hui.

Je te renie. J'en suis réellement navrée. Peut-être pourras-tu un jour pardonner ma soumission aux jugement même de notre conseil. Si seulement ma fille avait honorée le pacte en se mariant avec un sang pur... et en espérant que tu ne fasse pas la même erreur... Mais je garde espoir. Ta partie sorcière vaincra un jour ta partie moldue.

Nous ne te blâmons pas. Je pense à toi.



Gridriella Minithya
Le 15/02/2012, Le pacte des Amazones

PS: Tu es à Poufssouffles? Si tu avais eu le sang pur, tu serais à Serpentard, comme la majorité de la famille, ou au moins à Serdaigle. Mais garde courage, nous trouverons une solution pour toi."



Et voilà que sa grand-mère maternelle la reniait. Rien que ça. Rita avait tant souffert de sa séparation avec sa famille sorcière, elle aurait tant aimé être acceptée. Ils ne voulaient pas d'elle. A cause de son sang. Son sang impurs. Souillé. Sale. Rita retint une larme. Elle était sous le choc. Son esprit était vide. C'était trop. Des pensées entrèrent subitement dans sa tête: Mais c'était quoi ce délire!? Sa grand-mère: Une Serpentard?! C'était quoi ce truc de sangs purs?! Reniée, reniée, reniée, reniée...

Rita respira lentement, tentant de se calmer. Elle prit sa tête entre les mains et s’accroupit. C'était trop pour elle. Mensonges, obligations, trahisons, encore obligations, men... Rita poussa un grand cris dans la volière. Les chouettes et hiboux, apeurées s'envolèrent. Rita, sous l'emprise d'une crise de nerf déchira la lettre. Elle n'était pas reniée. Sa grand-mère ne lui avait pas écrit. Sa famille entière l'aimait et l'estimait.

Voilà. Rita inspira. Mais c'était la réalité. Elle encaissa le coup et resta quelques instants accroupie. Finalement calmée, elle se dit qu'elle y réfléchirais plus tard. C'en était trop pour aujourd'hui. Elle descendit de la tour et se dirigea vers le parc. Arrivée, essoufflée, elle pensa à se poser au bord du lac. Il faisait beau, et elle pouvait s'assoir sur l'herbe fraîche sans se tremper. Penser à autre chose. Curieusement, Rita ne voulait pas passer sa journée à penser à la lettre. Elle ne voulait voir personne. Si, peut être son meilleur ami finalement. Pas pour lui raconter quoi que ce soit, elle voulait garder ça pour elle. Elle voulait rire, sourire, être aimée et aimer. Peu importait. Elle effaça toute marque d’inquiétude et de frustration sur son visage.

Néanmoins, malgré les apparence, une pensée mauvaise traversa l'esprit de Rita. Une chose était sure. Rita détestait les sang-purs.

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Rita Minithya le Mar 28 Fév - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Mer 15 Fév - 23:37

Journée de Saint Valentin. Journée niaise que les amoureux fêtes entre eux. Et pourtant cette année les petits anges avaient envahi le château. Cela aurait pu avoir du bon, seulement Nathanaël n’avait pas envie de se faire piquer et tomber fou amoureux de la première personne venu. Il était déjà amoureux de quelqu’un. Enfin il ne savait pas très bien si c’était de l’amour ou de l’amitié mais enfin, il ressentait des sentiments assez forts envers une demoiselle.
Il fallait prendre son courage à deux main et sortir du dortoir, histoire de ne pas faire l’Hermite une journée durant. Cela serait plutôt pas mal, vu comment les gens avaient agi ce matin au petit déjeuner, Nathanaël aurait eu de très bonne raison de rester caché. Au fait en parlent de petit déjeuner, il avait reçu une lettre qu’il n’avait pas encore ouverte.
Citation :
Très cher Fils ;
J’ai appris que tu voyais une sang mêlé. Je n’ai rien contre le fait que tu sois ami avec ce genre de personne, mais je souhaiterais que tu en sache plus sur sa famille et comment cela se fait-il que son sang soit salie ? Je te prierais de ne pas tomber amoureux d’elle. Nous avons su préserver notre pureté depuis toujours garde bien cela en tête.
Ton père, Boris Oryon.

Comment avait-il appris pour Rita ? Enfin, il s’en fichait c’était surement l’œuvre d’une de ses relations ou d’un sang pur qui trainait dans l’école et puis de tout façon il se voyait pas demander à Rita pourquoi elle était sang mêlé et depuis quelle génération. Il prit son violon et sorti de la salle commune. Une fois arrivait près de la grande salle, il distingua une petite silhouette caché. Nathanaël le voyait déjà décoché une flèche sur lui et sur la demoiselle au pied des escaliers. Alors avant même que la petite bestiole puisse bouger le petit doigt, le jeune poufsouffle prit la poudre d’escampette. Il courut le plus vite possible ne sachant pas très bien dans quel direction il allait. Ce ne fut qu’une fois arriver devant la flaque d’eau géante qu’il sut qu’il était arrivé au lac. Pas mal comme endroit, il était sûr que les petits chérubins ne le suivraient pas jusqu’ici, quoi que, il se méfiait un peu de ses petits trucs. Son regard se balada autour de lui, et il vit une fille qui ne lui était pas inconnu. Et pour cause c’était Rita. Il s’avança vers elle, posa ses mains sur les yeux de la jeune fille.

« Devine qui vient de se faire pourchasser par les chérubins ? »

Nathanaël voulait oublier la lettre de son père, et il voulait profiter de la saint valentin avec Rita, la seule personne qui comptait beaucoup à ses yeux dans cette école et avec qui il nourrissait de drôle de sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Jeu 16 Fév - 8:57

Rita était restée assise un petit moment. L'air frais lui caressait le visage. C'était parfait. Cependant, il manquait quelque chose... Elle pensa de nouveau à Nathanael. Récemment, et depuis la fin du bal, des rumeurs avaient circulé parmi les Poufsouffles. On la regardait de travers. Mouais. Personne n'était au courant qu'elle avait "rejeté" Nathanael quand même. Parce qu'elle se sentait vraiment mal à ce propos. Et elle avait eu le temps de réfléchir aussi. De beaucoup réfléchir.

Peut être qu'elle pouvait retourner au château et aller voir Nathanael? Et si... Et si il était avec quelqu'un d'autre pour la St Valentin? Et si il ne l'aimait pas suffisamment? Trêve de questions, Rita avait juste peur d'affronter la réalité. Car, cette année, de petits anges avaient étés lâchés ( par erreur? ou mauvaise farce?) dans tout le château. Rita était parvenu à en éviter un de justesse. Car si elle se faisait piquer, elle pouvait dire adieu à sa raison. Elle tomberait amoureuse du premier venu. Et ça, c'était hors de question!

Cela aurait pu être drôle, mais curieusement, c'était catégoriquement non! Elle ne comprenait pas très bien elle-même, elle était partagée. Ah mais oui! Un sentiment de jalousie la traversa soudain. Et si son meilleur ami ( c'est vrai quoi, ils ne sortaient pas ensemble pour le moment) était piqué? Elle se renfrogna. Elle ne voulait absolument pas qu'il se fasse piquer. Elle ne voulait pas le faire souffrir de nouveau, et ne voulait pas souffrir encore plus. Subitement, elle sentit des mains recouvrir ses yeux.

« Devine qui vient de se faire pourchasser par les chérubins ? »


Cette voix qu'elle aimait tant. Ces larges mains. Nathanael. Elle sourit, oubliant toutes ses inquiétudes, et ria, soulagée. Il n'avait pas été piqué. C'était génial! Elle lui prit les mains pour les retirer de ses yeux en disant:

-L'homme de ma vie.

Et elle éclata de rire devant le regard perplexe de son ami. Que c'était bon de pouvoir plaisanter librement avec lui. Le garçon s’assit à côté d'elle. Rita se rapprocha et lui déposa un baiser sur la joue, en souriant. C'était devenue une habitude. C'était comme ça qu'elle lui disait bonjour. Et puis, ce n'était pas déplaisant non plus. Elle vit que Nathanael avait ramené son violon. Rita adorait la musique. Elle avait été trop pauvre pour en faire, mais l'accord des notes était quelque chose qui l'émerveillait. Alors, en plus, si c'était son ami qui en faisait...

-Tu me joues un morceau?

Et, alors que Nathanael prenait son violon, Rita s'allongea sur l'herbe et posa sa tête sur la cuisse musclé du garçon. Et elle ferma les yeux, attendant le doux son du violon. Nathanael avait le don de lui faire oublier tous ses soucis.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Jeu 16 Fév - 17:32

Nathanaël était aux anges aujourd’hui. Il débordait d’énergie, normal il avait dormi treize heures d’affiler. Oui, oui treize heures, de 19h à 8h ce matin. C’était beaucoup mais il adorait dormir autant que jouer du violon ou faire du sport.

Citation :
« L'homme de ma vie »

Le visage du jeune garçon devint rouge et il eut un large sourire. Là il était encore plus heureux qu’il y a quelques minutes. Mais est-ce qu’elle disait cela parce qu’elle s’était faite avoir par un ange ou bien juste par ironie ? Pas le choix, il devait lui poser la question.

« Tu t’es faite piquer par un de ces trucs toi ? En même temps je ne vais pas me plaindre si je suis le premier que tu as vu. »

Rita se mit littéralement à exploser de rire. Nathanaël resta perplexe. Riait-elle pour sa phrase ou parce qu’elle était devenu folle ? Enfin, il s’en fichait dans les deux cas il aimait la voir souriante. Sans doute parce qu’il avait peur de la voir malheureuse et qu’il la trouvait jolie avec ce sourire. Le poufsouffle se mit à rire avec elle, puis il s’installa à coter d’elle.
Avant qu’il ne puisse prendre la parole pour savoir ce qu’elle fessait ici, la demoiselle lui déposa un baisé sur la joue et le jeune garçon lui rendit sur la joue également. C’était devenu une habitude pour eux. Les gens pouvaient trouver cela étrange mais pour eux c’était naturel.

Citation :
Tu me joues un morceau?

« Bien sûr »

Pendant que Nathanaël sorti son violon blanc de son étui, Rita s’allongea et posa sa tête sur les genoux du jeune homme. Il sentit ses joues devenir rouge. Mais il se ressaisit vite, il se dit que c’était normal pour deux amis de faire cela, surtout si c’était une fille et un garçon. Le jeune poufsouffle se mit à jouer les premières notes. L’endroit était idéal pour jouer, les notes étaient portées par le vent. Le visage de Rita rayonnait, Nathanaël espérait que la musique lui plaise. Quand les notes prirent fin, le jeune garçon déposa un baisé sur le front de la jeune fille.

« Cela t’as plu ? Au fait je voulais te demandé qu’est-ce que tu viens faire ici, enfin si c’est trop indiscret ne répond pas. »

Nathanaël fit un sourire et attendu. Le vent caressait son visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Jeu 16 Fév - 19:14

« Tu t’es faite piquer par un de ces trucs toi ? En même temps je ne vais pas me plaindre si je suis le premier que tu as vu. »

Rita sourit de plus belle. Elle avait pensé la même chose. Elle était si bien désormais qu'elle se sentait comme piquée par un de ces chérubins. Heureusement, ce n'était pas le cas. Elle préférait garder la raison, surtout devant son ami. "Je ne vais pas me plaindre si je suis le premier que tu as vu": Il pensait la même chose qu'elle alors, cela la soulageait. Il n'aurait surement pas supporté qu'elle se retrouve amouraché du premier inconnu.

-J'ai toute ma tête ne t'inquiètes pas, sourit Rita , et puis, ce n'était pas entièrement de l'ironie non plus...

Rita le regarda avec un sourire malicieux et se remit à rire, comme si cette situation était des plus agréable. Et c'était ce qu'elle pensait. C'était tout simplement idéale. Et puis Nathanael lui souriait, et instinctivement, elle ne pouvait pas s'empêcher d'en faire autant. Il avait un sourire superbe. Rita allait le surveiller de prêt, s'il souriait comme ça à toutes les filles, elle allait rapidement faire une crise de jalousie. Elle sourit en pensant que Nathanael était tout aussi possessif et jaloux qu'infidèle. Ça constituait un certain charme.

Le jeune homme se rapprocha d'elle et l'embrassa sur la joue à son tour. Rita ne pu empêcher son corps de réagir en rougissant légèrement. Oh que oui, c'était agréable! C'était que leur relation était... étrange, inhabituelle. Ils ne s'étaient pas avoué leur amour ( si amour véritable il y avait) mais il y avait comme une attraction. Alors, ils étaient amis. Mais des amis... disons... très proches. Du genre, on sort pas ensemble mais on est amis et on se plait. Un petit bisou par ci, un câlin par là. Et pour le moment, cela convenait parfaitement à Rita, et aussi probablement à Nathanael. Ça évitait les crise de jalousie et les grosses disputes, enfin, presque... Du moins, cela limitait le sentiment de possession et celui d'être enfermé.

« Bien sûr »

Nathanael sortit son violon blanc -la classe quoi!- tandis qu'elle s'allongeait, la tête sur sa cuisse. Le garçon se mit à jouer les premières notes. Les yeux fermés, Rita était en paix. C'était superbe, il était vraiment doué. Dans son imagination, Rita voyait les notes, aussi légères que des plumes, emportées par le vent. Sans s'en rendre compte, Rita sourit. C'était vraiment une journée superbe finalement. Enfin, quand les notes prirent fin, le jeune Poufsouffles déposa un baisé sur son front. C'était tendre et cela réchauffa encore plus le cœur de Rita. Ils n'étaient pas véritablement des amis, c'était plus que cela. Entre l'amitié et l'amour. Cela semblait indéfinissable.

-Cela t’as plu?

-C'était parfait... Tu es très doué!

Elle avait un sourire niais aux lèvres, encore dans son rêve. Elle était admirative de Nathanael, et ouvrit les yeux. Nathanael était vraiment beau. Et puis, cette musculature qu'elle n'avait jamais remarqué... On en mangerait. Elle se dit qu'elle lui demanderait quel sport il pratiquait.

-Au fait je voulais te demander, qu’est-ce que tu viens faire ici, enfin si c’est trop indiscret ne répond pas.

-Il n'y a pas de problème... Et bien..., je voulais changer d'air. J'ai appris une mauvaise nouvelle..., elle fit la moue en le regardant dans les yeux, la mine boudeuse et décida de lui dire la vérité, et puis je me suis rendu compte qu'on était la St Valentin... je voulais te voir, mais j'avais trop peur que tu te sois entiché d'une autre fille...

Elle se sentait honteuse de lui dire qu'elle était jalouse, car ils ne sortaient même pas ensemble. Cependant, comme si de rien n'était, elle répondit au sourire de Nathanael. Elle prit sa main et la garda sur elle comme pour se rassurer qu'il était bien là, avec elle et avec personne d'autre. Tout allait pour le mieux.

-Et toi, qu'est-ce qui t'amènes?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Jeu 16 Fév - 22:50

Pas de l’ironie totale !? C’est-à-dire qu’elle pensait ce qu’elle venait de dire. Alors Nathanaël pouvait être le type idéal pour quelqu’un. Cela lui fit très plaisir. Il remarqua le sourire malicieux sur le visage de la demoiselle et il lui en fit un à son tour. Aux yeux de Nathanaël, Rita avait un charme naturel qui la rendait irrésistible. Après ce n’était que ses yeux à lui, il ne savait pas comment les autres garçons pouvaient la voir. Et cela lui fessait peur, car il était très jaloux et surtout extrêmement possessif. Il se doutait bien que Rita devait être jalouse aussi. C’est pour cela qu’il fessait très attention quand il parlait avec d’autres filles. Bien qu’un peu infidèle, il fessait attention car il ne voulait pas briser les liens qui exister entre Rita et lui. Il aimait l’ambigüité de leur relation, certes très compliqué, mais comme il n’était pas sûr de ses sentiments, cela lui permettait de mieux connaitre Rita et de laisser le temps faire son œuvre. En plus, il n’était pas contre les petites attentions, car c’était bien la première fois que cela lui arriver.
Citation :
-C'était parfait... Tu es très doué!

Un sourire ce dessina sur le visage de Nathanaël. Il avait du talent certes mais il était loin d’être doué.

« Merci »

Il ne put que la remercier pour ces douces paroles. Beaucoup de personne, lui fessait savoir qu’il était doué mais venant de Rita, une véritable amie comme il n’avait jamais eu, en dehors de ChaeRin peut être, cela lui réchauffer le cœur et il en était très heureux.

Citation :
-Il n'y a pas de problème... Et bien..., je voulais changer d'air. J'ai appris une mauvaise nouvelle
Une mauvaise nouvelle ? Qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Le genre de mauvaise nouvelle où on apprend qu’un proche à un problème ou quelque chose de moins grave qui nous fait de la peine car nous ne pouvons pas changer le destin ?

« Mauvaise nouvelle ? Du genre ? »

Et oui attiser pas la curiosité, Nathanaël poussait des questions vraiment indiscrète et surtout qui pouvait raviver des souvenirs que l’on voulait oublier à jamais. Mais il était comme ça, et il espérait que Rita ne le prendrait pas mal.

Citation :
-Et puis je me suis rendu compte qu'on était la St Valentin... je voulais te voir, mais j'avais trop peur que tu te sois entiché d'une autre fille...
Alors Rita était jalouse, les pensées du jeune homme furent donc confirmer. Deux jaloux, cela aller promettre pour la suite. Nathanaël se mit à rire doucement. Il laissa Rita prendre sa main. Ce moment était vraiment magique, un peu sorti d’un film mais tellement merveilleux.

Citation :
-Et toi, qu'est-ce qui t'amènes?
« Eh bien, je ne voulais pas passer la journée enfermer dans le dortoir, j’étais un peu en colère à cause d’une lettre de mon père donc j’ai décidé de sortir et dans le grand hall un de ses petits anges à essayer de décocher une flèche sur moi. Je me suis mis à courir et je suis arrivé ici, sans savoir pourquoi j’ai voulu me caché ici. C’était peut-être un tour du destin afin que l’on se voit pour la fête des amoureux. »

Nathanaël fit un sourire tout en enlaçant ses doigts dans ceux de Rita.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Ven 17 Fév - 10:20

"Merci

-Y a vraiment pas de quoi, sourit-elle.

Rita lui sourit, elle le pensait vraiment. Sa mélodie l'avait emmenée dans un rêve. Un très beau rêve. D'ailleurs, elle pensait y être, tellement elle était à l'aise. Lorsqu'elle lui avait dit qu'elle avait appris une mauvaise nouvelle, Rita ne s'attendait pas à ce qu'il approfondisse. C'était le genre de problème qui créait des tensions. Mais bon, après tout, elle n'avait rien a craindre avec Nathanael. Il comprendrait.

-Mauvaise nouvelle ? Du genre ?

-Du genre qui fait péter un câble... Ma grand-mère ma écrit... elle... elle m'a reniée, dit Rita, tendue.

Et puisqu'elle se sentait vraiment à l'aise avec Nathanael, comme si elle pouvait tout lui dire, elle ajouta:

-Tu sais, j'arrive pas à croire qu'elle me jette parce que j'ai pas le sang assez bleu! Elle dit que ma mère a fait l'erreur de se marier à un moldu, non mais de quoi je me mêle, et puis c'est pas le plus beau. Ma mère était une Gryffondor, le reste de ma famille des Serpentards ou au moins des Serdaigles. Je suis la première Poufsouffle et elle dit que c'est à cause de mon sang.

Rita commençait à s'énerver, elle savait qu'elle pouvait tout dire, tout lâcher, ça lui ferait du bien.

-Ça m'énerve... elle ne veut pas que je fasse la même "erreur" que ma mère, elle veut que je sorte avec un sang pur... Je ne lui donnerai jamais raison, elle peut toujours rêver...

Rita se rendit soudain compte qu'elle ne connaissait pas du tout la famille de Nathanael, juste qu'elle était assez riche. Elle venait de faire une belle bourde. Et si Nathanael était un sang pur? Pour changer rapidement de sujet, Rita lui demanda ce qui l'amenait ici.

-Eh bien, je ne voulais pas passer la journée enfermer dans le dortoir, j’étais un peu en colère à cause d’une lettre de mon père ...

-Une lettre? Pourquoi étais-tu en colère?

Dis donc, elle était pas la seule, ça la rassurait.

-...Donc j’ai décidé de sortir et dans le grand hall un de ses petits anges à essayer de décocher une flèche sur moi. Je me suis mis à courir et je suis arrivé ici, sans savoir pourquoi j’ai voulu me caché ici. C’était peut-être un tour du destin afin que l’on se voit pour la fête des amoureux.


Rita sourit. Après tout oui, c'était la fête des amoureux, et ils s'étaient rencontrés par hasard. Quel coïncidence tout de même. Leur attraction semblait plus forte qu'elle le pensait, songea Rita. Nathanaël lui fit un sourire en enlaçant ses doigts dans ceux de Rita. C'était tellement agréable. Dans un élan et avec toute l'innocence du monde elle demanda:

-Tu penses qu'on est amoureux?


En disant cela, Rita se rassit à côté de Nathanael, toute proche, les yeux pleins d'interrogations, attendant sa réponse en le regardant dans les yeux. Elle ne le savait pas bien elle même, mais la question semblait trotter dans leur deux esprits. Ils étaient plus qu'amis. Mais cela ne voulait pas dire qu'ils étaient "amoureux"... Mais après tout, c'était quoi l'amour?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Ven 17 Fév - 16:04

Nathanaël se sentait bien avec Rita, cela lui donner le sourire. Il aimerait que l’instant présent dur une éternité, mais ce n’était pas possible, temporairement parlant.
Citation :
-Du genre qui fait péter un câble... Ma grand-mère m’a écrit... elle... elle m'a reniée.
Il aurait aimé voir Rita, en fait non pas vraiment. On dit souvent qu’une fille en colère peut être la plus dangereuse des choses sur Terre. Mais pourquoi sa grand-mère voulait-elle reniée la demoiselle ? Nathanaël se demandait si Rita n’avait pas fait quelque chose de mal. A se moment précis, il voulait la prendre dans les bras mais il se retint.
Citation :
-Tu sais, j'arrive pas à croire qu'elle me jette parce que j'ai pas le sang assez bleu! Elle dit que ma mère a fait l'erreur de se marier à un moldu, non mais de quoi je me mêle, et puis c'est pas le plus beau. Ma mère était une Gryffondor, le reste de ma famille des Serpentards ou au moins des Serdaigles. Je suis la première Poufsouffle et elle dit que c'est à cause de mon sang.
C’était ce dont son père lui avait parlé. Le jeune garçon se dit aussi que la mère de Rita avait fait un mauvais choix, mais par amour on écoute son cœur pas les alleux. Nathanaël allait être dans la même posture s’il sortait avec Rita. Mais c’était quoi le délire de cette grand-mère sur les maisons. Etre en Poufsouffle n’avait aucuns liens avec la pureté du sang, le jeune garçon en était la preuve il était sang pur et pourtant il était en Poufsouffle.
Citation :
-Ça m'énerve... elle ne veut pas que je fasse la même "erreur" que ma mère, elle veut que je sorte avec un sang pur... Je ne lui donnerai jamais raison, elle peut toujours rêver...
Aïe, alors si elle ne voulait vraiment pas donner raison à sa grand-mère, Nathanaël n’avait plus aucunes chances de sortir avec elle. Et ce voyait déjà avec le titre d’ami super sympa mais sans plus. Le visage du poufsouffle afficha une mine triste et il détourna le regard de Rita. A ce moment-là, il se dit qu’il serait peut-être temps pour lui de dire qu’il était un sang pur, mais il avait peur qu’elle réagisse mal donc il ne dit rien. Vu la tête qu’il affichait, Rita changea de sujet.
Citation :
-Une lettre? Pourquoi étais-tu en colère?

« Oui, mon père m’écris très souvent pour suivre mon évolution scolaire et pour si ma mère ne m’envoie pas de lettre assez étrange dont il n’en connait pas l’existence. Ma mère est un peu…originale dans son genre. J’étais et je le suis toujours en colère parce que mon père se mêle un peu trop de ma vie privée, et il sait que nous sommes amis et que tu es un sang mêlé et il voulait savoir quelque petites choses sur toi.»

Nathanaël lui fit un sourire. Il la tendit à Rita. Ils étaient vraiment bien sur l’herbe devant le lac. Tout semblait vraiment bien. Bien avec innocence Rita lui demanda s’il était amoureux. C’est vrai qu’ils étaient très proche l’un de l’autre. Et Nathanaël savait que son cœur battait pour elle mais comme elle l’avait dit plus tôt Rita ne donnerait pas raison à sa grand-mère, il se dit que c’était peut-être le moment de lui dire qu’il était sang pur.

« Moi je suis amoureux de toi, enfin je crois parce que je n’ai jamais été amoureux. Mais comme tu as dit que tu ne donneras pas raison à ta grand-mère donc je ne sais pas comment te l’annonçait mais je suis un sang pur. Donc par ailleurs, ce qu’a dit ta grand-mère c’est de la connerie, parce que je suis en Poufsouffle et pourtant je suis sang pur. Oh fait, tien lit la lettre de mon père, j’ose pas trop te posé ses questions. »

Nathanaël sorti de sa poche la lettre et la donna à Rita. Il ne savait pas très bien les sentiments qu’il avait pour Rita mais si on lui demandait de choisir entre elle et son rang, il la choisirait elle, car même s’il venait à se rendre compte qu’il ne l’aimait plus, il serait toujours sang pur, et ses parents l’accepter toujours, surtout sa mère qui ne supportait pas de voir un de ses enfants partirent. Quel sentiment étrange l’amour, enfin si c’était de l’amour car qui peut dire ce qu’était l’amour ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Sam 18 Fév - 16:07

-Oui, mon père m’écris très souvent pour suivre mon évolution scolaire et pour savoir si ma mère ne m’envoie pas de lettre assez étrange dont il n’en connait pas l’existence. Ma mère est un peu…originale dans son genre.

Rita sourit, la mère de Nathanael avait l'air d'être le genre de femme un peu originale et que Rita adorait. Elle espérait secrètement la rencontrer un jour. Au contraire, son père avait l'air de le surveiller sans arrêt.

-J’étais et je suis toujours en colère parce que mon père se mêle un peu trop de ma vie privée, et il sait que nous sommes amis et que tu es un sang mêlé et il voulait savoir quelque petites choses sur toi.

Ah, bah voilà, tout juste. Son père était beaucoup trop après lui. Là était le problème. Et comment savait-il que Rita et Nathanael étaient amis, Nathanael lui en avait parlé? Et c'était quoi le problème avec le fait qu'elle était sang-mêlée? Rita ne le sentait pas du tout là. Pour la soulager, son ami lui fit un beau sourire.

Nathanael répondit à la question qu'elle lui avait posée.

-Moi je suis amoureux de toi, enfin je crois parce que je n’ai jamais été amoureux.

Le cœur de Rita battait à tout rompre. Elle se tenait face à Nathanael. Quelqu'un l'aimait. Au moins, c'était plus fort que de l'amitié. L'aimait-elle, elle? Bien sur! Mais à quel degré? Au moins, son corps réagissait quand elle se trouvait en présence de son ami. Et puis elle se sentait heureuse rien qu'en le voyant. Et elle était jalouse quand elle le voyait avec une autre fille. Et en plus, elle avait besoin de le voir. C'était ça l'amour? Nathanael allait ajouter quelque chose, ça se lisait sur son visage. Quelque chose qui n'allait pas lui plaire. Mais Rita décida de plaisanter un peu avant d'affronter la révélation qu'elle venait de deviner.

-Alors, la pureté du sang, c'est râté, hein? Rit-elle tout de même.

Nathanael la regarda avec la mine triste. Qu'est ce ...?

-Mais tu as dit que tu ne donneras pas raison à ta grand-mère donc je ne sais pas comment te l'annoncer mais je suis un sang pur.

Oui. Elle s'en doutait. Mais elle avait peur de se l'avouer. C'était un sang pur. L'homme qui l'aimait, et qu'elle aimait également, était un sang pur. Rita faisait face à un dilemme. Sa grand-mère serait la femme la plus heureuse du monde si elle apprenait leur relation. Rita lui donnerait raison, et elle ne le pouvait pas. Mais si elle ne sortait pas avec Nathanael, ce serait ne pas s'assumer elle même. C'était même se renier et être triste. Allait-elle sortir avec Nathanael tout en sachant que sa dignité en serait bafouée? Ou bien, elle ne sortait pas avec lui, et là, c'était les deux jeunes gens qui serait triste?

-Donc par ailleurs, ce qu’a dit ta grand-mère c’est de la connerie, parce que je suis un Poufsouffle et pourtant je suis sang pur. Oh fait, tiens lit la lettre de mon père, j’ose pas trop te posé ses questions.

Nathanael lui tendit la lettre, Rita l'ouvrit et commença à la lire:

"Très cher Fils ;
J’ai appris que tu voyais une sang mêlé. Je n’ai rien contre le fait que tu sois ami avec ce genre de personne,..."


Ce... ce "genre de personne"? lit Rita abasourdie.

"mais je souhaiterais que tu en sache plus sur sa famille et comment cela se fait-il que son sang soit salie ? Je te prierais de ne pas tomber amoureux d’elle. Nous avons su préserver notre pureté depuis toujours garde bien cela en tête.
Ton père, Boris Oryon.


Encore une fois, le sang de Rita faisait des fureurs. Elle finirait par devenir célèbre tiens. Des renseignements sur sa famille... il en aurait, et elle écrirait la lettre elle-même. Après la lettre qu'elle avait reçu ce matin, celle-ci faisait grise mine. Voilà qu'elle pouvait perdre son meilleur ami. Cependant, même si elle était énervée, Rita apprécia que Nathanael lui montre cette lettre et ne la lui cache pas. Nathanael faisait face au même combat intérieur.S'il sortait avec elle, le père du Poufsouffle serait l'homme le plus triste du monde, et surement le plus énervé. Leur relation serait compliquée. Mais il semblait mieux l'accepter qu'elle.

Rita en avait marre de toute cette foutaise! FUCK le monde! FUCK la vie!!! Elle voulait vivre, être heureuse. Même si elle ne savait pas bien ce qu'elle ressentait, la chose la plus importante c’était que Nathanael et elle s'aimaient. Très probablement de la même manière. Et c'était la vraie vie ça. Tant pis pour sa grand-mère, tant pis pour le reste! Elle était là, au présent, avec l'homme qu'elle aimait. Et puis c'était la St Valentin, il y avait comme de la magie dans l'air. Rita regarda Nathanael toujours assise près de lui. Leur visage était très proche.

-Je m'en contre fiche de ce que ma grand-mère pense, et je dois t'avouer que je me fiche de ce que ton père pense aussi. Je crois que... je suis aussi amoureuse de toi.

Et là, tout de suite, Rita aimait le monde. L'amour? Un mystère. Ce qui était sur aujourd'hui, c'est qu'elle était attirée par un garçon et qu'elle se sentait bien avec lui. Rita, les yeux intense essaya de transmettre un message tout simple au garçon. Embrasse-moi.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Mar 21 Fév - 10:58

Citation :
Alors, la pureté du sang, c'est râté, hein?
Nathanaël appréciait vraiment Rita. Il la trouvait jolie, joyeuse et gentille. Il savait que son cœur bâter pour elle mais de quel façon ? En t’en qu’ami ou comme amour ? Il ne savait pas très bien. Mais s’ils venaient à être ensemble, la pureté du sang ne serait qu’un lointain souvenir. Il afficha une mine triste, mais il ne voulait en aucun cas rendre Rita triste.
Le jeune garçon laissa Rita lire la lettre que Boris avait envoyée à Nathanaël. Normalement c’était une lettre qu’il devait garder pour lui, mais vu les circonstances il se devait de la partager avec quelqu’un et surtout avec la personne concernée. Il savait que certains mots pouvaient choqués, alors il se prépara à toutes éventualités. Et une réaction ne tarda pas à se faire connaitre. Elle s’était arrêtée sur ce genre de personne. Oui son père avait beaucoup de mal avec les sorciers qui étaient nés avec un parent moldu, il n’avait rien contre enfin pas à la connaissance de Nathanaël mais il ne le considérait pas comme des sorciers à par entière, c’est peut-être d’ailleurs pour cela que son père avait été envoyé à serpentard quand il était à Poudlard.
Nathanaël voyait que Rita était un peut gêner par la situation et ne savait pas quoi choisir. Lui était résolu à suivre ce que son cœur lui dicter, mais elle que choisirait-elle ? Il n’allait pas tarder à avoir la réponse

Citation :
Je m'en contre fiche de ce que ma grand-mère pense, et je dois t'avouer que je me fiche de ce que ton père pense aussi. Je crois que... je suis aussi amoureuse de toi.
Nathanaël sourit, lui aussi se fichait bien de savoir ce que la grand-mère de Rita pensait, mais le père de Nathanaël c’était une autre paire de manche. Il serait capable de beaucoup de chose s’il savait que son fils sortait avec une sang mêlé. Le père de ce dernier avait un horrible caractère, encore pire que celui de Nathanaël. Il valait mieux ne pas le mettre en colère mais le garçon savait qu’il ne pouvait pas dire non à ses sentiments aussi il avait décidé depuis très longtemps à suivre son cœur. Il savait que son père serait triste mais il l’accepterait surement avec le temps. Et le temps c’était une affaire de famille. De plus, le poufsouffle savait qu’il aurait le soutient de sa sœur, qui elle aussi n’avait pas laissé son père choisir avec qui elle devait vivre. C’était peut-être pour cela que le beau-frère de Nathanaël n’était pas très accepter dans la famille. Mais pour Rita tout serait différent Nathanaël voulait sans persuader et si ce n’était pas le cas, il s’en fichait car il allait enfin prendre une décision par lui-même.

« Je me fiche pas mal de ta grand-mère et de la pureté du sang, je veux être avec toi, même si mon père ne l’accepte pas. »

Leurs visages étaient très proches. Nathanaël pouvait lire dans les yeux de Rita un message qui le choqua un peu. Mais il ne s’attarda pas trop et l’embrassa doucement. Il y avait quelque chose d’étrange entre eux. Le jeune homme ne savait pas quoi, mais il adorait ne pas savoir. C’était la première fois, qu’il courait vers l’inconnu, cela lui fessait plaisir. Il détacha ses lèvres de celles de Rita. Les lèvres étaient sucrées. L’endroit était calme, Nathanaël espéra secrètement que personne ne les aient vu, afin qu’il puisse dire lui-même à son père la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Dim 26 Fév - 21:59

A sa déclaration, Nathanael lui sourit. Son sourire réchauffait toujours le cœur de Rita, comme quand il jouait de son instrument. Cela le faisait s'évader, l'amenait dans un monde alors inconnu. Et elle adorait cela. En repensant néanmoins à la lettre, Rita se dit qu'elle devait absolument parler au père de Nathanael. Au moins lui écrire. C'était sa dignité qui était jouée. Et cela, non, elle appréciait pas du tout. Ce qui pouvait la rassurer, c'était que Nathanael l’aimait au moins autant qu'elle l'aimait. Elle ne savait pas du tout s'il lui serait fidèle - il n'était pas vraiment connu pour cela- ce qui m'était mal à l'aise Rita. Mais elle savait que tant qu'il l'aimerait, il la défendrait et la protégerait contre son père.

Alors que Nathanael allait lui répondre, la même question se reposa dans sa tête. Nathanael. Serait-il capable d'arrêter de draguer à gauche à droite pour elle? Alors qu'il se montrait si jaloux... Rita sentait bien qu'il voudrait l'avoir que pour lui. Qu'il préférait que les autres garçons ne l'approche pas trop. Elle comprenait, elle avait des frères qui avaient étés toujours comme ça avec elle. Pour la protéger. Mais avec Nathanael, c'était de la possession. Quoique, pour le moment, ils ne sortaient pas vraiment ensemble. Alala, cela lui donnait des mots de tête -ou était-ce le beau regard du Poufsouffle?-.

« Je me fiche pas mal de ta grand-mère et de la pureté du sang, je veux être avec toi, même si mon père ne l’accepte pas. »

C'est à ce moment là que Rita prit compte de l'importance des sentiments de Nathanael. Il l'aimait, oui, mais savait-il à quel point? Car ce n'était pas une mince affaire que de se liguer contre son père. Il le ferait pour elle? Oui, les poufsouffles sont loyaux jusqu'au bout des ongles - mouais, quoique, en amour Nathanael...-Bref. Rita continuait d'explorer les grand yeux noir de son petit-ami/ami/copain (c'était probablement ce qui se rapprochait le plus de leur relation). Et elle ne pu s’empêcher de lui envoyer un message assez provocateur. Nathanael parut surpris -mais c'est qu'il est timide?- mais ce rattrapa vite et la pris doucement par la joue avant de l'embrasser avec délicatesse ( mais les baisers fougueux, c'était bien, aussi).

Rien n'était comparable à celui qu'ils avaient échangés au bal. Au bal, ce n'était que de l'attirance physique. Là, c'était plus... puissant. Comme si à travers ce doux baiser, tout un monde de sentiments les immergeaient. C'était magnifiquement... troublant. Et délicieux. Jamais Rita n'avait eut pareille sensation. A peine leur lèvre s'étaient-elles touchées qu'elle avait sentie de petits pétillements dans son cœur. Comme un frisson. Mais en plus agréable. Quand Nathanael cessa de l'embrasser, Rita le regretta. C'est comme cela qu'elle su que ses sentiments étaient désormais sincères. Elle en revoulait. Et puis il y avait cette sorte de sensation qui planait autour d'eux. Une situation étrange, pour un couple étrange. Tout était calme.

Rita ne put s'empêcher d'agir à son tour, elle voulait non pas que Nathanael se vexe de ses initiatives, mais lui montrer ses sentiments, elle aussi. Alors, elle déplaça une main vers ses cheveux, lui caressa quelques mèches et l'embrassa avec un peu plus de passion que lui. La sensation fut la même quand leurs lèvres s'épousèrent. Un émerveillement. Rita logea ses mains autour du cou de Nathanael quand elle sentit que celui-ci glissait ses mains dans son dos, pour rapprocher leur corps, tout en reprenant l'avantage. C'était indescriptible. Elle sentait désormais que Nathanael était fort -musclé-, qu'il la protègerait, qu'il se battrait pour elle. Et c'était merveilleux de ressentir cela. Comme elle tenta, tout en s'embrassant, de caresser le cou, le visage et les cheveux du garçon. Comme si, à sa manière, elle promettait de le protéger. De l'accompagner, de le choyer.

Tout était calme et ils se trouvaient - ou du moins elle- dans un tourbillon - leur tourbillon- de plaisir et de joie. C'était trop calme. C'est ce qui inquiéta Rita, et la déconcentra quelque peu. Nathanael du le sentir car il sembla se déconcentrer aussi. Rita entendit un bruit et se détourna à toute vitesse, s'arrachant à l'étreinte chaleureuse à ses dépend. Et elle eut bien raison de le faire. A peine s'était-elle retournée qu'elle se retrouva fasse à un ... une créature. Ou plutôt un enfant. Avec des ailes. A moitié à poils. Pourquoi est-ce que... Une flèche la touchait en plein front. Et Nathanael venait de s'en prendre une aussi à en croire un petit gémissement qui précéda le sien.

Ils étaient touchés par les anges. Le jour de la St Valentin. La dernière pensée de Rita fut de se demander s'il était possible de tomber amoureux d'une personne que l'on aimait déjà alors qu'elle se tournait vers Nathanael.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Lun 27 Fév - 0:25

Nathanaël était très jaloux des garçons qui côtoyaient Rita. Cela en devenait presque maladif mais comme il ne sortait pas réellement ensemble, il ne pouvait pas lui dire quoi que ce soit à ce sujet et devait s’efforcer de tout garder pour lui. Il était possessif et il le savait que trop bien, cela ne lui fessait pas très plaisir d’être comme ça mais c’était l’un de ses traits de caractères et il n’avait d’autre choix que de l’accepter bien qu’il essayait toujours de passer outre cette possession qui lui gâcher la vie. En même temps, elle aussi aurait eu des raisons d’être jalouse. Car il fallait dire que le jeune homme aimait draguer toutes les filles, il en oublierait même qu’il est éperdument amoureux d’elle. Mais même par amour, il se voyait mal renoncer à la drague, enfin il savait qu’il pouvait le faire mais il ne savait pas encore s’il serait prêt à le faire pour elle, il faudrait peut-être qu’il en parle ensemble afin de savoir à quoi s’en tenir pour leur relation futur. Comme il le pensait si bien, il n’était pas ensemble enfin pas officiellement, alors il ne pouvait pas aborder ce sujet qui aller surement ce révélé conflictuel et pour le moment il ne voulait pas de conflit avec elle.
Nathanaël avait de fort sentiment pour Rita, il le sentait dans son cœur. Mais il ne savait pas vraiment jusque où il irait pour elle. Il savait qu’il pourrait couper les ponts avec son père pour elle, mais avec le reste de sa famille, il s’en voyait incapable. Le doux baisé qu’il donnait à Rita était plein de sentiment. Tous ceux qu’il avait en lui, certes il n’était pas fougueux, mais il ne voulait pas se montrer brusque avec elle, alors il prenait le soin d’être délicat. A la fin du baisé, il plongea ses yeux dans ceux de Rita, il voyait qu’elle en voulait plus mais il ne savait pas très bien comment si prendre sans paraitre trop entreprenant. Alors il la laissa faire.
Quand elle glissa sa main dans les cheveux du jeune homme, des frissons traversaient son corps. Cela le flatta, il aimait qu’elle soit tendre avec lui, et lui aussi voulait être le plus tendre possible avec elle. Puis elle l’embrassa avec plus de vigueur que lui. Il fut un peu désemparer, mais cela lui plaisait. Il aurait dû le faire lui-même, mais il avait peur. Peur qu’elle le rejeté. Cet instant était tout bonnement merveilleux. Il délectait tous les microsecondes, tous les petits gestes qu’elle entreprenait avec lui. Mais il ne voulait pas se laisser diriger, alors il serra ses bras autour d’elle, et l’approcha un peu plus de lui, comme pour lui montrer qu’il voulait dominer la situation. C’était un homme quand même il n’allait pas se laisser charmer aussi facilement. Ce moment était magique. Son cœur battait très fort pour elle, et là il savait les sentiments qu’il avait pour. Il était raide dingue d’elle, il en était certains et il espérait au plus profond de son être qu’ils deviennent de vrai amoureux pas juste un flirt sans plus. Il libera une de ses mains pour caresser le visage de Rita, il voulait que l’instant dur une éternité même plus.
Tout était calme même un peu trop d’ailleurs. Mais il ne pouvait rêver mieux comme rendez-vous de Saint Valentin. Un amour passionné dans une situation étrange avec un couple étrange, tout ce que Nathanaël aimait. Mais voilà, toute bonne chose avait une fin. Il sentit que Rita devenait mal à l’aise. Est-ce ce baisé ? L’étreinte de Nathanaël ? Ou tout simplement la situation qui la rendait ainsi ? Cela le déconcentra. Un bruit ce fit entendre, Rita ce dégagea de lui. Et ils se trouvairent nez à nez avec l’un de ses stupide ange. Alors il l’avait suivi. Mais franchement, ce petit truc ne voyait pas qu’ils n’avaient pas besoin de lui ? Avant que Nathanaël ne puisse dire quoi que ce soit, le petit être lui décocha une flèche. Il se la prit en plein front et poussa un petit gémissement qui suivi celui de Rita. Nathanaël devint rouge de colère.

« Tu ne vois pas qu’on est déjà amoureux. Je suis dingue d’elle j’ai pas besoin de toi et de tes enchantements qui prendront fin ce soir au coucher du soleil, alors part maintenant et laisse nous tranquille, tu veux!? »

Nathanaël se frotta la tête d’agacement. Puis il regarda Rita. Il ne se sentit pas plus différents qu’il y a quelque minutes, alors cela ne marcher pas ou bien cela voulait peut être dire qu’il était réellement amoureux de Rita. Cette vérité ne lui fit pas peur.

« Tu sens une différence toi ? Moi pas du tout, à part que j’ai faim sinon je suis pareil que tout à l’heure, je mangerais bien une glace d’ailleurs ? »

Le poufsouffle se mit à rire. Mais c’était bien vrai, il mourrait de faim et son estomac se fit lui-même entendre. A croire qu’il n’avait pas mangé. Il se demandait bien quelle serait la réaction de Rita ? Ce sentait différente ? Etait-elle un peu plus amoureuse de lui ? Il allait vite être fixé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Rita Minithya
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 1080
Localisation : Je sais où toi, tu es, coquin.
Date d'inscription : 10/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: Oh, il suffit d'une petite étincelle pour que ça fasse BOUM! Ca vous donne une idée?
Ami(e)s: Oh, j'en ai des tttassss! Heureusement, j'en ai aussi des vrais.
Âme soeur: La pyrotechnie. Entre elle et moi, c'est la passion folle. On s'embrase, on s'enflamme et on se fout en l'air!

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Lun 27 Fév - 22:54

Nathanael avait libéré une de ses mains afin de caresser le visage de Rita. E aurait pu rester des heures ainsi si les petits anges ne les avaient pas attaqués de la sorte. C'était quoi ces sales bestioles? Les petits anges qui étaient censés piquer les élèves pour les faire tomber amoureux. Cool quoi. D'autant que Rita pensait qu'elle aimait déjà suffisamment Nathanael. Elle en était presque sure. Nathanael s'adressa alors à l'ange, surpris:

"Tu ne vois pas qu’on est déjà amoureux. Je suis dingue d’elle j’ai pas besoin de toi et de tes enchantements qui prendront fin ce soir au coucher du soleil, alors part maintenant et laisse nous tranquille, tu veux!?"


Rita fut littéralement surprise par le ton de Nathanael. Il était furieux. Presque comme si l'idée que l'on teste son amour et celui de Rita était totalement ...ridicule...voir effrayant. C'est vrai qu'après le bal, il ne lui avait plus parlé. Pendant un bon mois. Il l'avait carrément évité. Elle le méritait dans un sens, vu qu'elle l'avait ... hum... repoussé. Mais tout de même. Il semblait particulièrement sensible à ce niveau. L'envoyer balader une nouvelle fois n'était pas une bonne idée et Rita n'y songeait pas de toute manière.

Nathanaël se frotta la tête d’agacement et la regarda dans les yeux quand elle se retourna vers lui. Il semblait tout à fait normal. Ce qui rassura et agaça Rita. Pourquoi l’agaça? Parce qu'au moment où elle l'avait vu, il s'était mit à briller de milles feux. Comme s'il devenait lui-même un ange. C'était curieux ça... Il ne semblait pas la voir de cette manière, elle. Un effet de la flèche? Mais, elle était déjà attirée par Nathanael. Alors...?

« Tu sens une différence toi ? Moi pas du tout...

Rita ne voulait pas lui répondre qu'il brillait désormais de milles feux. Mouais, c'était pas une super idée. Et si Rita ne l'aimait pas assez? Elle était très attiré, c'était indéniable. Mais il manquait quelque chose néanmoins. Dans son cœur, la flèche n'avait rien changé. Elle éprouvait au contraire un sentiment supplémentaire inconnu. Elle était toujours aussi attiré par le jeune et beau garçon. Avec ses épaules larges comme il le fallait, ses grands yeux noirs, ce sourire constant et cette force mêlée de douceur. Peut-être... peut-être que cela venait de l’intérieur alors? Pouvait-elle faire confiance au Poufsouffle dans leur relation? Pouvait-elle se lier à quelqu'un de peu fidèle en amour? Alors qu'elle était terrifiée par l'infidélité. C'était d’ailleurs bien pour cela que Nathanael et elle ne sortaient pas ensemble. Ils ne pouvaient pas prendre d'engagements pour le moement. L'un envers l'autre. Comme elle ne voulait pas qu'il devine quoique ce soit elle plaisanta:

-Nathanael mon amour! Jamais je n'ai rencontré d'homme aussi beau, intelligent et talentueux de toute ma vie! Marions-nous!


Et elle explosa de rire devant la mine confuse de Nathanael. Ce qu'elle avait dit n'était pas entièrement faux. Mais elle l'avait tellement exagéré que tout cela devenait ridicule. Avec Nathanael, récemment, elle se sentait bien. Super bien même. Comme avec un ami qu'on pouvait embrasser. Avec qui on pouvait rire, se disputer, charrier, sans contraintes. Sans obligations. Une sorte de relation libre.

...à part que j’ai faim sinon je suis pareil que tout à l’heure, je mangerais bien une glace d’ailleurs ? »

Lorsque le poufsouffle se mit à rire, les pensées de Rita cessèrent pour sourire avec lui. La lumière autour de lui s'estompait un peu. Voilà, c'était mieux! Nathanael avait bien raison, elle avait drôlement faim. Le ventre de Nathanael lâcha une petite plainte. Cela tombait très bien. Rita raffolait des glaces. Ce qui estompa encore plus le petit halo autour de Nathanael. Il était plus beau sans cette lumière.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   Mar 28 Fév - 14:09

Nathanaël était littéralement furieux. Furieux que l’on puisse oser tester son amour. S’il n’était pas sincère dans ce qu’il venait de dire, il n’aurait pas réagi mais là ce n’était pas le cas. Même s’il avait quelque doute sur ses sentiments réel pour Rita, il savait qu’il en était quelque peu amoureux et donc il n’avait pas besoin d’un bébé en couche culotte pour lui compliquer la tâche. Il était sensible sur certaines chose dont son amour propre et sa volonté de vouloir tout faire seul, enfin dans le cas présent à deux puisque Rita en était l’un des acteurs principaux.
Nathanaël était agacé de la tournure des évènements, il ne voulait pas que tu partes à vau l’eau. Il avait un tel désire de tout contrôler, que le moindre petit changement pouvait lui faire perdre tous ses moyens. Mais il essayait de se contrôler pour ne laisser rien paraitre aux yeux de la demoiselle. Alors il préféra parler et savoir les impressions de la jeune fille.
Citation :
Nathanael mon amour! Jamais je n'ai rencontré d'homme aussi beau, intelligent et talentueux de toute ma vie! Marions-nous!
Nathanaël resta sans voix. C’était quoi ça ? L’un des effets du charme. Quoi que cela le flatter de savoir que quelqu’un le trouver beau, intelligent et talentueux. C’était la vérité mais l’entendre sortir d’une autre bouche que de la sienne l’un fessait du bien aux oreilles. Un rire ce fit entendre, le jeune garçon ria avec elle afin de ne pas la laisser seule.

*J’espère qu’elle rigole vraiment sur le marions-nous, parce que je me vois mal me marier à mon âge.*

Il aimait la relation qu’il avait avec Rita c’était sympathique, il était sûr de ne pas se prendre trop la tête avec. Quoi que il aimait aussi quand il se disputait avec elle, il aimait plus se disputé avec ChaeRin car il avait le même caractère explosive, mais les disputes avec Rita ne lui déplaisait pas non plus. Il savait que Rita lui cacher quelque chose mais quoi, il ne voulait pas réellement le savoir.

Son ventre fessait vraiment trop de bruit. Pourquoi avait-il toujours aussi faim ? C’était peut-être l’environnement qui fessait ça ? Ou bien le fait qu’il soit en pleine croissance ? Il n’en savait vraiment rien mais il préférait le faire taire au plus vite.

« Je suis désolé je crois que je vais devoir te laisser. Parce que si je ne mange pas tu vas devoir me rendre visite à l’infirmerie. On se voit bientôt »

Nathanaël s’approcha du visage de Rita et lui fit un baisé sur la joue. Oui la joue, il savait que ce n’était pas l’endroit où la demoiselle voulait être embrassée, mais il aimait bien taquiner les gens. Il prit son violon, se leva et parti vers le château.

*Les cuisines attention me voilà*
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Il n'y a qu'une frontière qui nous sépare ? avec James Stuart
» Nous aurons le destin que nous méritons. ? caly
» C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain »
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parc de Poudlard :: Le parc :: Au bord du lac-
Sauter vers: