RSS
RSS
Etude des Runes - Cours 1 - Page 2

 

Partagez | 
 

 Etude des Runes - Cours 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 12 Fév - 17:24

Je m'apprêtais à porter toute mon attention sur le serdaigle du premier rang quand la voix de Charles Carlton raisonna une fois de plus -une fois de trop!- à mes oreilles.

- Moi, j'ai une question! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant?

Et c'était fini. Adieu calme et sérénité au sein de cette classe, tout le monde semblait soudain très concerné par l'orientation du Gryffondor et une polémique s'engagea rapidement pour savoir si oui ou non il avait un cerveau, s'il ferait un métier et si oui lequel... Hum hum, peut-être que je gênais, non? Non, parce que sinon, je pouvais sortir, hein?
Je me pinçai l'arête du nez, tentant de rassembler tout mon sang froid, de faire le vide dans ma tête pour garder mon calme. Inspirer, expirer... Inspirer, expirer... Et...


« J’avais faux sur le nom de lettre ou bien vous avez cherché la simplicité en le disant à l’anglaise. »

Non, décidément ils s'étaient tous ligués contre moi pour m'énerver aujourd'hui! L'influence de Carlton était très mauvaise pour la classe, donnait des envies de rébellion à des élèves qui, d'ordinaire, ne représentaient pas des menaces majeurs... Il fallait que je mette un terme à tout ça. Je savais que si mon premier cours se terminait dans cette ambiance, je n'aurais plus aucune autorité au sein de ma classe pour le restant de l'année.
Je fis claquer ma langue contre mon palais et répondis un peu plus sèchement que je l'aurais voulu:


-Vous n'aviez pas "faux", Mr Oryon, mais vous devriez savoir que ces runes sont très anciennes et qu'au fil des âges, leurs noms ont été maintes fois modifié! Thurisaz, par exemple, se prononce aussi thiuth, thauris, thora, thorn, thurs ou thursi. Votre interprétation est d'ailleurs trop succincte et laisse à désirer.

Bon, j'avouais avoir été un peu dur avec cet élève qui ne faisait que suivre le mouvement. Je décidai donc d'enrayer le mal à sa source pour que les choses soient un peu plus justes. Une fois de plus, donc, mon regard se posa sur Charles Carlton.

Ce n'était pas tant qu'il m'exaspérait, en fait, ni qu'il me mettait en colère! Non, il me faisait plutôt pitié, avec son air supérieur qui donnait l'impression qu'il pourrait gagner contre moi, et sur mon propre terrain de jeu, qui plus est! Que cet enfant était naïf...
Je connaissais les élèves comme lui, j'en avais déjà eu quelques-uns et, sans vouloir me vanter, je pouvais prétendre comprendre comment ils fonctionnaient. C'était très curieux à dire, mais plus ces gars se retrouvaient à astiquer des trophées, plus ils étaient populaires et donc, plus ils avaient envie d'aller en astiquer! Le problème, c'était qu'on les retrouvait souvent quelques années plus tard en tant que techniciens de surface et ça, ça n'avait plus rien de glorieux!
Bref, dans tous les cas, si cet élève pensait qu'il allait s'en tirer avec un exclusion de mon cours et un mois de retenue, il se fourrait le doigt dans l'oeil! Pour qui est-ce qu'il m'avait pris? Mère Teresa? Sans blague...


-Carlton... fis-je lentement et plutôt bas, pour l'obliger à se concentrer sur ce que je disais. Je vous prierai de cesser ce petit jeu avec moi.

Je le fixai un instant sans rien dire. Je ne voulais pas m'énerver contre lui, il n'en valait pas la peine. Mais je voulais frapper là où ça ferait mal et à cette pensée, je me retins de détourner les yeux vers la jeune fille à ses côtés.

-Je ne vais pas vous virer de mon cours, pas du tout... Je ne vous ferai pas ce plaisir, j'ai trop conscience que ce serait vous rendre service. Mais vous savez, j'ai toujours été le premier à vouloir m'amuser, voilà pourquoi je vais fixer de nouvelles règles entre nous.

Je lui fis un petit sourire aimable avant de reprendre:

-J'aimerais que vous preniez vos affaire et que vous alliez vous asseoir au dernier rang. Vous ne direz plus un mot jusqu'à la fin du cours, et si jamais vous ne voulez pas obéir, j'enlèverai cinquante points à Gryffondor à chaque fois que vous prononcerez une stupidité dont vous seul avez le secret. Cela s'applique à partir de maintenant, je vous conseille donc d'éviter de protester.

Suite à ces quelques mots, je regardai le jeune homme rassembler ses affaires avec la plus haute satisfaction. Ce n'était pas très compliqué, en fait, ce qui se passait dans ce petit crâne de piaf! Plus je le punirais, plus il serait content car son image de rebelle s'en trouverait renforcée. En revanche, faire perdre une montagne de points à sa maison ne produirait pas le même effet auprès de ses admirateurs! Quant à la gryffondor à côté de lui et avec qui il semblait si bien s'entendre, je doutais qu'elle apprécie le fait qu'il sacrifie tous les points de participation qu'elle avait si durement gagné... C'était dommage pour elle, mais je me moquais pas mal qu'elle fasse partie des dommages collatéraux si je devais en passais par là pour obtenir le silence dans mon cours.

- Feoh… Heu… Cette rune signifie la richesse, dans un sens global et pas uniquement matériel. La Fortune, le partage, le bétail… tout ça quoi… Et comme c’est la première rune, elle représente aussi la vie, le bonheur. En gros, tout ce que l’homme pourrait souhaiter. Il me semble aussi qu’elle est utilisée pour représenter l’opposé, et donc l’infortune, je crois, finit par dire le petit Serdaigle du premier rang.

Pas mal du tout! Plus le cours avançait et plus il m'impressionnait! J'étais presque certain que ce gosse allait devenir l'un de mes meilleurs éléments. J'écoutai ensuite les réponses suivantes:


-Wynn, c'est l'harmonie..?

Moui, mais encore...?

-Kennaz c'est... la rune du feu non?

Résumé en un mot, oui, en effet...

- Naudiz, hmm... C'est l'envie, non?

Ahem... Je levai un sourcil, perplexe. Naudiz était la rune du feu du sacrifice, de l'obligation du destin! Comment pouvait-on l'interpréter comme étant "l'envie"?! Heureusement que les réponses s'enchainèrent car je sentais presque déjà mes cheveux se dresser sur ma tête.

– Désolé. Je n'ai pas pu me procurer ce fameux, hum, ouvrage. Je suis très pauvre, comme vous pouvez le constater. Et pour être honnête, je n'ai aucune idée de ce que… Isaz, c'est ça ? – Isaz peut bien vouloir dire. La détermination, peut-être ? Regardez-moi donc ce brave petit bâton, bien dressé ! On dirait qu'il va à la guerre. Par contre, il n'est pas très épais… Le régime ? Oh, merci. Nous allons savoir ce que cette rune signifie… Suspense suspense ! Et donc… il semble qu'Isaz soit la rune de… la glace. Original.

Pfiou, quel moulin à parole!!! Mais pour lui, je me contenterai seulement d'un regard réprobateur. Il n'étais pas menaçant juste... perché. Et les gens perchés n'étaient malheureusement pas fait pour ma matière. Mais enfin, passons.

-Écoutez, dis-je en m'adressant à l'ensemble de la classe. Vous ne pouvez pas vous contenter d'un seul et unique mot pour définir une rune! Je vous rappelle que les runes servent à prédire l'avenir! Que ferez vous si vous tombez sur Kennaz, par exemple? "Feu". Ça ne nous avance pas beaucoup sur l'avenir, ça!

Je me raclai la gorge et observai un instant les visages qui me fixaient. Bon, ils avaient fait l'effort de regarder dans le bouquin, c'était déjà pas mal...

-Nous ne pourrons pas avancer dans cette matière tant que vous ne maîtriserez pas le Futhark et son interprétation, ça me semble une évidence. Cependant, je ne vous donnerai pas la réponse moi-même, ce serait trop facile! En attendant, quelqu'un dans cette salle saurait-il me dire à quoi correspond cette rune blanche que vous avez tant cité au début du cours?

Qui allait bien pouvoir répondre? Le suspens était intenable dites-donc! Avec lassitude, je reportai mon regard sur le petit serdaigle, mais on ne savait jamais, quelqu'un d'autre dans la pièce pouvait toujours me surprendre... .

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 12 Fév - 19:28

Nathanaël sentait son sang bouillir en lui. Le professeur le prenait pour quoi un dico sur pieds. S’il venait en cours c’était pour apprendre pas pour se la raconter et faire acte de présence. Il savait pertinemment que les runes avait plusieurs noms, il n’était pas un idiot. Mais il ne fallait pas croire qu’il avait cette remarque pour suivre Carlton, il adorait juste tout savoir. Son interprétation laissait à désirer, il voulait quoi un roman sur la rune en question, il n’était pas voyant et si le prof s’expliquait un peu mieux il aurait surement mieux répondu.

« Thurisaz, th étouffé ce qui donne thorn. Thurisaz représente le géant, le fort, le marteau du dieu Thor qui combat les géants, une épine sur une branche. Son élément est le feu, sa couleur est le rouge vif et lumineux du feu de l’expérience, pour les arbres se sont ceux qui présentent des épines et des aiguilles, l’animal qui le représente c’est le scorpion. Thurisaz est la rune de l’épine, du choc, issue d’une force statique inerte qui concentre son énergie en un point. L’épine est celle qui réveille et stimule l’expérience. C’est la rune de la confrontation, lorsque l’on concentre toutes ses forces, que l’on unie ses parties les plus opposées pour détruire, casser et annihiler, Thurisaz s’exprime. Elle n’a pas de subtilité, pas de nuance. C’est la rune de Thor. Elle ressemble à ce dieu : offensif mais aussi protecteur et défenseur, voir même quasi passif. C’est aussi une rune lumineuse, elle est intimement liée à Sowilo. Thurisaz est une rune masculine, liée à Berkano. C'est l'union d'un pôle négatif mis en contact avec un pôle positif: c'est un processus d'enfantement, fruit de l'union de Fehu et Uruz: c'est la vie tout d'abord instinctive et inconsciente, comme le géant qui deviendra un homme grâce aux nombreuses expériences d'éveil qui apporteront la conscience. En divination, cette rune évoque notre potentiel d'attaque et de défense, ainsi que notre capacité à vaincre et à combattre. Elle désigne éventuellement une expérience d'éveil par la confrontation à quelque chose de violent, de fort. Si elle est tirait à l’endroit, elle annonce un événement heureux ; à l’envers la rune accentue encore plus les indications qu'elle donne lorsqu'elle est droite ; à l’endroit face caché le consultant est en position délicate et fragile ; à l’envers face caché désillusion et déception sont au rendez-vous»

Nathanaël reprit sa respiration. Comment avait-il réussi à sortir tout ça en aussi peu de temps ?

« Maintenant c’est mieux ? »

Le ton qu’il employée était calme, voir même glacial. Et pourtant il bouillonnait de l’intérieur. Il ne voulait pas être mal poli ou quoi que ce soit mais il n’aimait pas la façon d’agir de ce prof. Ce n’était parce qu’il avait un problème avec un élève qu’il devait s’en prendre aux autres. Et le fait qu’il prenne le petit serdaigle pour son chouchou, et oui les yeux de Fleming l’avait trahi, ne lui donnait pas le droit de rabaisser les autres. Il fallait avouer que Nathanaël manquait un peu même beaucoup de tact quand il était question de répondre à quelqu’un, mais il avait son amour propre et il ne voulait pas le voir bafouer. Il se doutait que dans tout ce qu’il venait de dire, la moitié devait être faux et que l’autre moitié était laborieuse mais ce n’était pas grave.
Pendant que les autres prenaient la parole, Nath se calmait intérieurement. Pour qu’il soit totalement apaisé il lui aurait fallu de la musique et un endroit assez sombre pour qu’il dorme mais il se voyait mal quitter la salle pour aller se calmait. Quoi que cela pourrait peut-être l’aider. Il fallait vraiment qu’il arrête de vouloir se faire la mal de ce cours, il était là et il devait y rester point.

Citation :
« En attendant, quelqu'un dans cette salle saurait-il me dire à quoi correspond cette rune blanche que vous avez tant cité au début du cours? »

Nathanaël vit les yeux du professeur se dirigeait une fois de plus vers le serdaigle. Mais ce n’était pas possible, s’il voulait que lui en cours pouvait le dire. Mais comme le jeune poufsouffle aimait embêter son monde, il décida d’essayer de répondre l’exercice allé être dur, surtout qu’il n’était pas de taille face à l’intelligence du petit être seul sur sa table.

« La Rune Blanche, appelée également Wyrd, complète comme 25éme Rune le Futhark à 24 Runes.
Toutefois elle serait d’invention récente même si sa création pourrait bien être plus ancienne. Symbolisant donc le Destin incontrôlable, elle interdit la consultation d’un tirage ou au contraire souligne qu’il est immuable et au seul bon vouloir du Wyrd… »


Non mais franchement, ou allait-il cherché tout ça ? Il attendit calmement que le professeur poursuive son cours. Même si le jeune garçon s’attendait à des représailles.


Dernière édition par Nathanaël Oryon le Lun 13 Fév - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Lun 13 Fév - 1:35

__« L'intelligence ? De l'orgueil anobli. »

Il était fatigué. Il était désespéré et épuisé. Désabusé, et mé-con-tent. Ce n’était que le début et il sentait déjà la lassitude lui monter au nez. Cette classe était de la moutarde qu’il avalait à grande cuillerée. Et bientôt, il allait virer au rouge, et prendre des mesures de spartiate. Peut-être qu’il commettait déjà des avada kedavra dans ses rêves les plus fous, là. La bêtise humaine allait l’achever. Nous parlons du professeur. Mais Edwin était empathe. Donc c’était kif kif. On parlait de quoi déjà ?

Monsieur Fleming fixait le petit Serdaigle tout devant, collé au mur comme une créature tapis dans l’ombre, avec ce petit regard doux et anodin typique du "Pitié, sauve-mwaaaaa." Il le sentait dans ses trips, le message tacite derrière la mine de l’enseignant. Edwin, t’es mon unique espoir. Pour l’instant, t’es mon chouchou. Mais si tu ne réponds pas juste, je serais contrarié. Je t’affligerais un regard plein de déception, tu baisseras dans mon estime jusqu’à atteindre le négatif, et je me démerderais pour que tu culpabilises bien comme il faut. Du chantage muet, carrément. De l’autre coté, il y avait les autres et leur ennui égal au dépit du professeur. Un peu d’amusement par-ci, de la rage par là, saupoudré du champ lexical de l’épuisement. Ca vous donnait un bon. Gros. Joyeux.

Bordel.

Les autres appellent ça de la prudence mais que nenni. Ed’ est un fou. Un peu sadique sur les bords pour ne pas avoir répondu à l’appel silencieux du maitre. Pas tout de suite. Il voulait prolonger encore un peu le "suspens" — à ce stade là c’était de la torture — et laisser un peu les autres s’exprimer, histoire de ne pas se faire traiter de lèche-cul dès le début. Ça laissait une minute et quatre secondes au Poufsouffle pô content de devant pour s’exprimer.

« Thurisaz, th étouffé ce qui donne thorn. Thurisaz représente le géant, le fort, le marteau du dieu Thor qui combat les géants, une épine sur une branche et blabla — On t’a demandé une signification, par un article de Wikipédia — Thurisaz est une rune phallique. — Phal… Oh putain. — En divination, cette rune évoque notre potentiel d'attaque et de défense — Dans le sens sexuel du terme ou… — Elle désigne éventuellement une expérience d'éveil par la confrontation à quelque chose de violent, de fort — Hard core ! — Si elle est tirée à l’endroit, elle annonce un événement heureux, à l’envers la rune accentue encore plus les indications qu'elle donne lorsqu'elle est droite ; à l’endroit face caché le consultant est en position délicate et fragile — On a même les positions du kamasutra ! — à l’envers face caché désillusion et déception sont au rendez-vous — Ça veut dire pas d’orgasme — Maintenant c’est mieux ? — Mec, t’as tout compris à la vie.

Mais il y a un hic.


Parler avec une entité supérieur avec froideur ne ramène que souffrance, humiliation et… Souffrance. Le petit Nathanaël allait bien morfler. Ou peut-être pas. Avec sa définition de la rune blanche, peut-être qu’il allait se rattraper. Si les autres ne protestaient pas. Si Mr.Fleming était laxiste. Si… Si…

- La rune blanche provoque pas mal de débat. Elle serait, parait-il, l’équivalent du zéro. A elle seule, elle ne signifie rien. Suivit d’un chiffre elle en augmente la puissance. Le 1, suivis d’un zéro, devient 10. Je pue le génie là. Et donc la rune blanche, suivit de Feoh par exemple, signifie l’enrichissement accentué, sans effort ou lié à un évènement imprévu. Et de la même manière qu’on utilise le zéro pour divers métaphores lié au vide, la rune d’Odin était utilisée pour représenter des notions flous, complexes ou aléatoires, comme l’inconnu, le hasard, le silence, le néant, la mort et j’en passe. Mais c’est vrai que plusieurs livres s’accordent à dire que c’est une invention moderne, et beaucoup conseillent de ne pas l’utiliser en magie comme en divination. Mais comme j'aime contredire tout le monde...Quant à ceux qui en prennent compte, ils interprètent ça comme étant une vérité qui doit rester secret, ou, comme je l’avais dit, le renforcement d’une autre rune. Elle n’est pas utilisée dans les talismans, et personne n’a parlé de son utilité en magie runique, mise à part dans les cercles de protections pour dire qu’elle constituait une faille et qu’il fallait la retirer.

Finish it !

- Et donc… Je ne pense pas que sa signification soit le destin : il y a déjà Perthro pour ça, et les runistes les plus sérieux affirment qu’elle n’est qu’une invention moderne. Le huit était un chiffre sacré à l’époque de la création de ces runes, on a trois Oettir de 8 runes chacune. Trois fois huit, ça fait vingt-quatrePlus matheux que ça tu meurs.Ajouter une 25ème rune contredirait la logique runique. Ceci-dit, qu’elle soit une invention moderne n’implique pas son inutilité. Il est possible qu’elle soit simplement mal exploitée. Peut-être même que cette rune était bannie dans le passé à cause de sa puissance magique, et que justement, elle ne fut découverte que récemment. Mais ce ne sont que des hypothèses.

Et ça petit, ça s’appelle "devenir un chouchou, like a boss.".
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chuck Carlton
Adulte



Masculin
Nombre de messages : 2909
Localisation : Là où on peut faire la fête !
Date d'inscription : 03/03/2010

Feuille de personnage
Particularités: i should have known better
Ami(e)s: Emmy-Nem, Haley, mon petit lapin! Oh vous inquiétez pas, ça nous choque autant que vous... ; Joy, eh ouais comme quoi ! ; Ruby Miss Parfaite ; Lilian, the one and only
Âme soeur: come to me my sweetest friend can you feel my heart again i'll take you back where you belong and this will be our favorite song

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mar 14 Fév - 19:53

Ce petit effet que je venais de produire n'était pas sans me satisfaire, évidemment. Je ne retins pas un petit rire moqueur après la réaction des deux Serdaigle, signifiant clairement qu'ils me prenaient pour le roi des demeurés; comme toujours, ceux qui se clamaient les plus intellisgents ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez. Alors que moi je les menais par le même bout. C'était un peu comme Fray : il se serait retrouvé tout d'un coup dans une chambre avec Haley couchée sur le lit en petite tenue l'attendant de la manière plus suggestive possible qu'il lui aurait expliqué qu'elle pouvait se rhabiller parce qu'elle ne risquait pas de bronzer à travers une vitre puisque le plomb contenu dans les vitres empêchait les UV de passer, et que e=mc² et que d'après la théorie de la relativité, l'univers serait curviligne ce qui explique les voyages dans le temps en passant par les trous noirs, la fission nucléaire et tout le bordel.

Oui, je raconte n'importe quoi, mais c'est exactement le genre de conneries qui sort de la bouche de notre tristement célèbre Mister Serdaigle, et moi dès qu'il l'ouvrait j'avais envie de me loger une balle entre les deux yeux. Ajouté à cela qu'il ne captait rien à ce qui se passait réellement autour de lui et qu'il vivait perché dans ses théories à la con, non mais vraiment, honnêtement, est-ce que je pouvais décemment apprécier les Serdaigles quand j'avais à disposition ce genre de spécimen?!

Bref, je n'eus pas le temps de relever la défense de Taylord - bien déguisée mais défense quand même, surtout qu'elle m'avait clairement dit juste avant que c'était moi qui faisais chier dans l'histoire - que l'autre jeune premier qui tentait d'assoir son autorité sur moi coupa court :

-Carlton... Je vous prierai de cesser ce petit jeu avec moi.

Dommage, je commençais tout juste à m'amuser! Je continuai de me balancer sur ma chaise avec un sourire moqueur sur le visage, les bras croisés.

-Je ne vais pas vous virer de mon cours, pas du tout... Je ne vous ferai pas ce plaisir, j'ai trop conscience que ce serait vous rendre service.

- ... Vous marquez un point, le raillai-je. Lui laisser le dernier mot?! Ca ne va pas, non?!

- ... Mais vous savez, j'ai toujours été le premier à vouloir m'amuser, voilà pourquoi je vais fixer de nouvelles règles entre nous.

Son sourire affable ne trompait personne : il avait envie de m'en coller une bonne, aussi sûr que 2 et 2 font 4. Et moi dans tout ça, je me marrais! Ohlàlàlà, j'ai peur! Une retenue? Privé de dessert? Bouuuuh!...

-J'aimerais que vous preniez vos affaire et que vous alliez vous asseoir au dernier rang. Vous ne direz plus un mot jusqu'à la fin du cours, et si jamais vous ne voulez pas obéir, j'enlèverai cinquante points à Gryffondor à chaque fois que vous prononcerez une stupidité dont vous seul avez le secret. Cela s'applique à partir de maintenant, je vous conseille donc d'éviter de protester.

Bon, j'avoue qu'il avait plus ou moins botté en touche. Mais j'allais bien me garder de lui montrer. Je reposai les deux pieds avant de ma chaise sur le sol d'un coup sec et entrepris de fourrer mes affaires en vrac dans mon sac, sans pouvoir me retenir quand même :

- Ce qui ne m'explique toujours pas en quoi les runes vont changer le cours de ma vie. Merci m'sieur!

Là, j'avais deux options : soit jeter un coup d'oeil à Taylord pour lui montrer que j'étais désolé parce que j'avais envie de rester à côté d'elle et que c'était à cause de moi qu'on se retrouvait séparés, soit, et c'était la seule solution si je voulais sauver ma vie, j'évitais tout regard en sa direction car je savais qu'elle m'attendait au tournant avec des bazooka à la place des yeux. Option numéro 2 que je choisis, et je me tirai vers le fond de la salle en prenant bien garde de faire le plus de bruit possible - je raclai ma chaise par terre, balançai mes affaires sans ménagement sur le bureau, me jetai sur la chaise - à côté de qui, je vous le donne en mille?!

... Ce cher petit Stephen Fray, qui venait d'ailleurs de nous baver un discours de trois kilomètres avec son air supérieur et un peu précieux. Quelle blague! Fleming lisait dans mes pensées ou quoi? Et puis, qu'est-ce qu'il foutait là Fray, les nerd comme lui sont toujours collé au bureau, le nez sur la table du prof, non?!


- J'suis déçu, t'es vachement moins mignonne que Taylord, chuchotai-je d'un air moqueur avant de déverser le contenu de mon sac sur la table, ce qui fit un bruit non négligeable. Des bouts de crayons, de plumes, un vieux briquet, des petits caillous même, un cahier à moitié déchiré et des tas de bouts de papiers s'étalaient devant moi - tant mieux, ça allait m'occuper un peu de ranger toute cette merde. Autour de moi les élèves récitaient je ne sais pas trop quoi sur ces conneries de runes, mais en me reléguant au fond de la classe et surtout en me séparant de Taylord le prof m'avait définitivement enlevé toute motivation.

C'était bien la première fois que je me retrouvai assis à côté de Fray en cours, et ça me faisait, je dois bien le dire, un peu bizarre. Les choses n'étaient pas à leur place : soit c'était lui qui avait tout d'un coup décidé d'ouvrir les yeux et de profiter de la vie et de se ranger dans les rangs de ceux qui aiment le fond de la classe, soit c'était moi qui me transformais en geek sans m'en rendre compte. Hmmm... Cette solution n'était pas du tout envisageable. Ca me faisait d'autant plus bizarre que la dernière fois que j'avais été si proche de lui c'était sous un porche, dans un état complètement high, sous la pluie, après qu'on ce soit fait foutu dehors par le patron du pub, et après aussi qu'il ait manqué de me foutre une patate. Ce soir-là finalement je m'étais dit qu'il était peut-être un peu cool finalement, mais je ne sais pas, à Poudlard, dans une salle de classe, j'avais l'impression que ce n'était pas le même Stephen que le soir à la Tête de Sanglier.

Maintenant, l'enjeu était de trouver quoi faire. Voyons, voyons...

Taylord me tournait délibérément le dos - en même temps, elle était devant moi. Soit. J'attrapais un bout de papier et gribouillai dessus "Tu boudes?" avant d'en faire une petite boulette de papier et de l'envoyer voler jusqu'à la table de Taylord avec ma baguette, alors que le prof ne regardait pas dans notre direction.

Question purement rhétorique évidemment, mais c'était pour voir, sur une échelle de 1 à 100, à quel point elle tirait la tronche. A 10, elle se retournait et me fusillait du regard, à 50 elle me répondait "ta gueule", et à 100 elle me faisait un doigt. Réaction de l'intéressée : elle lut le papier et ne se retourna même pas. Pas d'un cheveux. Très bien : donc on était à 1000.

Très bien très bien, je n'allais pas me laisser abattre si vite. J'écrivis sur un deuxième bout de papier "Et si je trouve le moyen de me faire pardonner?" puis sur un troisième "T'es quand même la plus belle.". Un peu de flatterie ne faisait pas de mal hein, à la guerre comme à la guerre... Toujours à l'abri du regard du prof je lui envoyais les deux boulettes de papier, avant de me reconcentrer dans mon rangement.

Quant à la question sur la rune blanche, Fleming qui malgré son nom n'avait vraiment rien de Jamesbondesque, désolé mon petit, pouvait se la carrer dans le cul, car si je prenais ses menaces au pied de la lettre, je n'allais certainement pas faire perdre 50 points à Gryffondor pour une pauvre rune dont je me battais l'oeil assez franchement. Et apparemment, certains avaient avalé le manuel en 50 volumes de Tout savoir sur les runes et le vomissaient comme des bons petits soldats au garde à vous, donc j'allais franchement m'épargner cette peine. Je n'étouffai pas un bâillement et jetai un coup d'oeil à ce que Fray faisait de son côté - peut-être que j'allais trouver de quoi l'embêter un peu histoire de passer le temps?


_________________

CHUCK CARLTON
I should have known better, nothing can be changed - the past is still the past, the bridge to nowhere - I should have wrote a letter, explaining what I feel, that empty feeling - Be my rest, be my fantasy

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 19 Fév - 18:08

Visiblement, la remarque que j'avais fait à Mr Oryon précédemment ne lui avait pas plu et ce dernier crut bon de dévoiler au grand jour tout son savoir, me récitant la signification de Thurisaz comme si son livre de runes était coincé au fond de sa gorge. À l'évidence, le jeune homme n'avait pas compris que ce que j'avais à lui reprocher n'était pas la qualité de son travail mais bien le timbre impertinent avec lequel il s'adressait à moi...

-Votre interprétation de Thurisaz est tout à fait juste, bien que très... érotique! répondis-je avec un mince sourire. J'aurais cependant aimé l'entendre sur un autre ton.

J'écoutai ensuite attentivement les descriptions de la rune blanche que j'avais demandé. Tandis que le Poufsouffle resta assez évasif, le petit Serdaigle du premier rang - dont je n'avais toujours pas retenu le nom - me fit grâce d'une description studieuse et largement étoffée.

-Vous avez tous les deux raison, conclus-je. Je ne vous donnerai pas ma propre interprétation de cette rune aujourd'hui, à l'instar des autres, mais je peux d'ores et déjà vous affirmer que nous l'utiliserons lors de nos futurs tirages!

À ces mots, je me rassis derrière mon bureau et me raclai la gorge afin de déclarer:

-Le cours est terminé. Pour la prochaine fois, j'aimerais que vous me rédigiez un parchemin sur la rune qui vous a été attribuée, cela vous donnera l'occasion de faire quelques recherches! En attendant, si vous n'avez pas de question - et j'étais sûr qu'il n'y en aurait pas - vous pouvez partir.

Le menton posé sur mes doigts entrecroisés, je regardai ma salle de classe se vider. Ce premier cours ne s'était pas trop mal déroulé au final! Ou plutôt, disons que nous avions évité le pire...!


Remarques:

-Comme je viens de l'ajouter dans le règlement, vous n'êtes pas obligés de décrire votre départ, ça a vraiment peu d'intérêt... (Mais enfin, si vous y tenez, je ne vais pas vous en empêcher! )

-Le devoir que je viens de donner est à m'envoyer par MP avant le 11 mars! Même les élèves n'ayant pas participé au cours peuvent tenter de faire gagner des points à leur maison: envoyez-moi un MP et je vous attribuerai une rune!

-Le système de notation est le suivant:

T - Toll: 0 pts (Devoir non rendu)
D - Désolant: 2 pts
P - Piètre: 5 pts
A - Acceptable: 10 pts
E - Effort exceptionnel: 20 pts
O - Optimal: 35 pts

__________


Décompte des points pour ce cours:


Poufsouffle:

Aure: 15
Makie: 15 + 5 = 20
Nathanaël: 15 + 5 + 5 + 5 =30

Total des points = 65



Serdaigle:

Ruby: 15 + 5 = 20
Elly: 15 + 5 = 20
Kiira: 15
Edwin: 15 + 5 + 5 + 5 = 30
Stephen: 15 + 5 = 20

Total des points = 105



Gryffondor:

Taylord: 15 + 5 + 5 = 25
Chuck: 15

Total des points = 40



Serpentard:

Heather: 15

Total des points = 15



Merci à tous pour votre participation!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Taylord Reegan
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 2744
Localisation : Ben regarde, sur ma licorne magique... Ah, tu la vois ? Okay, arrête le jus de citrouille alors, visiblement ça te fait pas que du bien.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Particularités: J'ai dix doigts. C'est fou hein.
Ami(e)s: C'est comme la poussière d'étoiles. Si t'y prends pas gaffe, elle s'effrite entre tes doigts...
Âme soeur: Il a un petit faible pour les cow-girls.

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Lun 20 Fév - 19:45

Je n'écoutais plus le cours que d'une oreille distraite, tout en m'acharnant sur un coin de ma feuille avec ma plume, si bien qu'il commençait à se déchirer. Pour le coup j'en voulais à la classe entière. A commencer par Chuck bien sûr, parce qu'il était toujours en première ligne de mire, qu'il me laissait en plan à cause de son caractère à la con, et qu'il était au bord de nous faire perdre cinquante points à Gryffondor, alors merci, mais non merci. Je n'étais pas tant attachée que ça aux points, ou plutôt, même si j'en avais fait gagné plus d'une fois à notre maison, j'en avais aussi fait perdre plus d'une fois, parce que le règlement, je le respectais quand ça m'arrangeait. Mais bon, voilà, fallait pas pousser non plus, cinquante points, c'était cinquante points, pas la dernière bague en plastique à assembler qu'on trouve dans les Kinder Surprise ! Ceci entraînant cela, c'était à Fleming contre qui j'avais une dent parce que c'était lui l'auteur de ces deux idées, qu'il devait au passage trouver tellement géniales ! Et puis venait ensuite, mais pas dans l'ordre, la ribambelle d'autres élèves qui m'embrouillait encore plus le cerveau avec leur grands discours dignes des émissions politiques télévisés que mon oncle nous forçait à regarder en même temps que le repas en nous demandant de nous terre, alors que le reste de la table n'en avait rien à faire et parlait déjà de la prochaine balade de plusieurs jours que nous devions organiser.

-Écoutez, Vous ne pouvez pas vous contenter d'un seul et unique mot pour définir une rune! Je vous rappelle que les runes servent à prédire l'avenir! Que ferez vous si vous tombez sur Kennaz, par exemple? "Feu". Ça ne nous avance pas beaucoup sur l'avenir, ça!


Il ne voulait pas mettre la charrue avant les bœufs aussi ?! Je soufflai d'agacement en reprenant mon dessin que j'avais stoppé quelques secondes plus tôt. Mon espèce de fleur que j'avais tenté d'entreprendre, parce que rien d'autre ne m'était venu à l'esprit, ne ressemblait plus à une fleur mais à un genre de balles collées les unes contre les autres. Pour moi, l'avenir il me semblait très clair en cet instant : il n'était pas dans les runes, ça c'était clair et net ! Je soupirai encore une fois. Je trouvais ça encore plus énervant de potentiellement admettre que Chuck avait raison. Ce que j'allais bien me garder de lui préciser !

- ...souligne qu’il est immuable et au seul bon vouloir du Wyrd…

Hmm, d'où elle sortait cette boulette de papier ? Je l'attrapai machinalement, parce qu'il n'avait toutefois pas besoin d'être un expert en runes pour deviner qui était l'auteur de cette petite offensive surprise. Je pinçai les lèvres en le lisant et m'arrangeai pour que Chuck me voit le pousser négligemment par terre pour lui faire comprendre que c'était un peu tard pour poser la question. Au deuxième je répondis à la question en chuchotant un « rien » clair net et définitif que moi seul pus entendre. Je n'eus toutefois pas le temps de me dire que si troisième il y avait, je me tournai pour lui lancer le sortilège de chauve furie, car au moment où j'y songeai, j'étais entrain de le lire également, sans pouvoir m'empêcher de sourire. Ce qui eu donc pour effet d'annuler mes premières pensées meurtrières. C'était ça qu'il y avait d'embêtant avec Chuck, c'était que quoi qu'il arrive – le pire c'était que ça ne le faisait qu'avec lui – je finissais toujours par rentrer dans son petit jeu débile, qui en fin de compte m'amusait bien aussi, parce qu'on venait de la même racine. Je repris le second papier pour griffonner un « t'as qu'à trouver tout seul » en l'agrémentant d'un point d'exclamation et me retournai enfin en affichant un petit air provocateur. J'attrapai sa main pour le lui coller dedans pour lui faire comprendre qu'il devait l'ouvrir à nouveau et ne le laisse pas traîner dans un coin.

- Récupère tes saletés Carlton, ça m'gêne, c'était vrai qu'on ne s'y retrouvait plus franchement sur sa table. J'en profitai pour faire un grand sourire à Stephen, parce que je savais que ça allait l'énerver. Oui ben c'était un guise de compensation !

-Le cours est terminé. Pour la prochaine fois, j'aimerais que vous me rédigiez un parchemin sur la rune qui vous a été attribuée, cela vous donnera l'occasion de faire quelques recherches! En attendant, si vous n'avez pas de question. Vous pouvez partir.

Je fermai prestement mon livre tout en prenant soi de glisser le troisième bout de papier à l'intérieur pour ne pas l'égarer, et fourrai tout mon fatras dans mon sac à la va vite ; moi non plus je n'étais pas un exemple d'organisation... Je fis exprès de me lever dans les premiers et de quitter la salle tout en prenant soin de saluer poliment le prof pour qu'on m'entende. De toute façon, même avec de l'avance, je savais que ce n'était pas ça qui allait empêcher Chuck de me rattraper, tout comme de l'aider à faire ce devoir fraîchement donné où il s'y prendrait au dernier moment. Dans le couloir, je ralentis même un peu l'allure, en prenant le chemin pour le cours suivant.

_________________
"Elle lui a appris à vivre.


Mend Your Heart ♪♫♪ The American Girl ♪♫♪ Two Hungry Black Birds

Il lui a appris à aimer."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mar 21 Fév - 14:39

Heather se rembrunit un peu alors que Nathanaël Fleming sembla considérer sa réponse comme la plus banale des réponses, et certainement peu exacte, de surcroît. Sa mince consolation siégeait dans le fait qu'elle n'était pas la seule à se trouver dans cette mauvaise passe: à part un ou deux au premier rang, tous approchaient vaguement le sujet des runes, et c'était d'ailleurs sûrement cela qui rendait le professeur légèrement cassant. La jeune fille soupira et regarda son livre avec une certaine animosité - tout ce qui avait toujours touché au non palpable, aux arts divinatoires, aux prophéties, tout cela ne lui avait jamais vraiment parlé. Elle avait besoin de concret. Et pour l'instant dans la culture celte ce genre de pratiques étaient courantes; Heather y connaissait un rayon en légendes et mythes, mais c'était justement parce que ce n'était que des histoires qu'elle s'y intéressait. Les runes concrétisaient les légendes, et elle n'y trouvait pas vraiment d'ordre logique.

Carlton fut relégué à l'arrière de la classe et le Serdaigle de devant lâcha tout une tirade sur un sujet qu'Heather n'écouta que d'une oreille. En vérité, elle se plaisait à être lâche ce matin-là, et n'essaya nullement de se rattraper aux branches. Les runes lui pompaient l'air et elle n'avait apparemment aucune prédisposition dans ce domaine. Pourquoi s'acharner?

Seulement, une nouvelle planète gravitait dans la galaxie, fraîchement arrivée, et pas des moindres, et se résumait en deux mots : Nathanaël Fleming. Consonance britannique, se dit-elle. D'où venait-il? Elle se plaisait depuis longtemps à s'imaginer la vie de ses professeurs et la plupart du temps elle leur inventait des vies et des passions ridicules, surtout quand elle ne les aimait pas. Mais pour Fleming, elle n'arrivait à rien imaginer, sans doute trop subjuguée pour l'instant à ce charme indéniable. Elle eut un mouvement d'énervement contre elle-même: c'était trop facile, un professeur un peu trop craquant, des petites élèves jeunes et tout à l'écoute. C'était ridicule. Mais... Mais voilà, c'était le cas.


-Le cours est terminé. Pour la prochaine fois, j'aimerais que vous me rédigiez un parchemin sur la rune qui vous a été attribuée, cela vous donnera l'occasion de faire quelques recherches! En attendant, si vous n'avez pas de question vous pouvez partir.

Un peu prise de cours, elle referma son livre en s'obligeant à regarder ailleurs que Fleming, ses mains, son dos quand il se retournait, ses yeux, ses cheveux. Enfin, ce cours était fini, mais si le sujet ne l'avait vraiment pas branchée et que ses efforts étaient tombés à l'eau, elle regrettait tout de même un peu de quitter cette salle si vite...

Soudain, elle eut une idée. Une idée qui depuis tout à l'heure traçait son petit bonhomme de chemin dans l'esprit de la Serpentard. Elle avait les ASPIC, à la fin de l'année. Elle voulait des notes correctes pour tout envisager; et elle les avait, sauf en runes, où elle stagnait péniblement au bord de la médiocrité. Elle était une bonne élève et les profs le savaient, alors, ils lui devaient bien ça, non?!

Plutôt satisfaite de pouvoir saisir une telle occasion, elle rangea lentement le reste de ses affaires, en s'efforçant de calmer les battements de son coeur qui s'étaient accélérés, et de respirer bien pour se calmer, car elle sentait que ses joues avaient légèrement rosies. Après que les élèves soient partis, elle mit son sac sur son épaule et s'approcha résolument du bureau de Fleming.

Hmm, de près, encore plus, il était décidément vraiment ultra sexy...


- Professeur, fit-elle avec un petit sourire poli, plantant ses grands yeux verts dans les yeux de l'homme. Elle sentit un petit frisson lui parcourir l'échine. Je voulais vous demander...

Elle avait peur, au fond, qu'il lui rie au nez et découvre son petit stratagème, mais n'avait-elle pas en même temps de bonnes raisons?

- Je voulais vous demander si vous accepteriez de me donner un petit coup de main en runes. Je voudrais vraiment réussir mes Aspic et... comme vous l'avez constaté, cette matière me pose problème.

Elle ponctua sa demande d'un nouveau sourire et le regarda. Habituellement, on ne lui refusait pas grand chose, parce qu'on la trouvait adorable. Allait-il accepter?...

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 26 Fév - 14:41

Il me fallait bien l'avouer, à l'instant même où j'avais prononcé les derniers mots de ma phrase, à savoir: "vous pouvez partir", mon esprit s'en était lui aussi allé vagabonder hors de cette salle. Après tout, pour qui est-ce qu'un cours était le plus épuisant? Un élève, qui restait bien tranquillement assis sur une chaise en faisant semblant d'écouter et en griffonnant n'importe quoi sur une feuille pendant une heure? Ou un prof, qui ne cessait de gesticuler dans tous les sens, dévoilait son savoir en s'efforçant de ne pas bafouiller, de ne pas trébucher sur une chaise et de rester calme quand ses élèves se mettaient à se rebeller?
Non, décidément, les gens dans ce métier devaient être déstinés à mourir jeunes! Et ce fut sur cette joyeuse pensée qu'une voix féminine me ramena sur Terre.


- Professeur...

Je relevai prestement la tête des documents qui se trouvaient sur mon bureau, un peu surpris qu'une élève se soit attardée dans ma classe alors que j'avais annoncé la fin du cours. C'était une rouquine flamboyante aux yeux verts et aux sourire poli. Impossible de me rappeler son nom, mais en revanche, s'il y avait bien une chose dont je me souvenais, c'était de son interprétation de Naudiz et du fait que j'avais dû me mordre la langue pour ne pas pousser une plainte de protestation!

- Je voulais vous demander... Je voulais vous demander si vous accepteriez de me donner un petit coup de main en runes. Je voudrais vraiment réussir mes Aspic et... comme vous l'avez constaté, cette matière me pose problème.

Je papillonnai des cils un instant, pas exactement certain d'avoir bien entendu. L'idée qu'un élève puisse demander à faire des heures supplémentaires dans ma matière ne m'avait pas encore traversé l'esprit, et cela ne m'était encore jamais arrivé au cours de ma carrière. Cependant, il était vrai que peu d'étudiants osaient choisir les runes comme option pour leurs aspic!

-Je crois en effet que quelques heures supplémentaires dans ma matière ne seraient pas superflues...

J'allongeai le bras jusqu'à l'agenda qui se trouvait au coin de mon bureau et l'ouvris à la page de cette semaine. Je le parcourus rapidement du regard; ce n'était pas que je croulais sous le travail, mais je n'avais pas encore mémorisé toutes mes heures de cours...

-Jeudi soir, à dix-huit heures. Si cela-vous convient, cette salle sera libre.

Je relevai les yeux vers elle, observai la jeune fille accepter et me remercier avant de tourner les talons et de quitter les lieux en refermant la porte derrière elle. Le silence m'enveloppa et me laissa pensif: j'avais hâte, en quelque sorte, de redresser ce niveau catastrophique! Qui sait, nous étions peut-être à l'aube d'une nouvelle ère, dans laquelle les élèves auraient tous de bonnes notes aux aspics, en études des runes...?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etude des Runes - Cours 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Etude des Runes - Cours 1
» Etude des Runes - Cours 2
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» BUSE & ASPIC d'Etude des Runes
» Inscriptions au cours d'Etude de Runes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: 2ème étage :: Etude des Runes :: Archive des cours-
Sauter vers: