RSS
RSS
Etude des Runes - Cours 1

 

Partagez | 
 

 Etude des Runes - Cours 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Etude des Runes - Cours 1   Sam 21 Jan - 21:26

Spoiler:
 


Huit heures moins le quart. J'entrai en trombe dans ma salle de classe, mallette sous un bras, pile de volumineux ouvrages sous l'autre. Je vous le concède, ouvrir la porte ne fut pas chose facile, chargé comme je l'étais, mais au cours de ma vie, j'avais appris quelques principes simples que je m'efforçais de suivre si je ne voulais pas que des choses horribles et dangereuses ne se produisent autour de moi. Et l'une de ces règles de base consistait à ne PAS se servir d'une baguette AVANT huit heures du matin.

Dans un soupir, je posai les gros livres sur mon bureau et laissai mon porte-document tomber sur la chaise qui m'était dorénavant destinée. Poudlard était une très charmante bâtisse, il fallait le reconnaître, et j'avais essayé de faire en sorte de m'y sentir comme chez moi. J'avais remanié ma salle en y ajoutant deux ou trois bibliothèques contre les murs parce que je ne pouvais décemment pas stocker tous mes livres concernant les Runes Anciennes dans ma chambre sous peine de ne plus pouvoir m'y déplacer! (Oui, j'étais du genre collectionneur...)
J'avais changé les rideaux, recentré le bureau, rapproché les tables et enlevé les tableaux les plus immondes, manquant au passage d'y perdre quelques doigts. (Il ne fallait pas non plus exagérer! Ces personnages étaient enfermés dans des cadres! On ne pouvait pas rêver d'une vie plus monotone et ils trouvaient le moyen de se plaindre lorsqu'on les changeait de place?! C'était vraiment l'hôpital qui se foutait de la charité!)

Je me dirigeai vers la fenêtre et l'ouvris. L'air frai était vraiment agréable et allait rapidement chasser cette odeur de poussière que mes chers ouvrages trainaient avec eux, telle une marque d'authenticité. La vue, du deuxième étage, était splendide, mais je regrettais presque de ne pas avoir obtenu une salle dans les cachots. Sous terre, sans fenêtre, les jeunes filles de mon cours ne seraient pas déconcentrées par les bôôô joueurs de Quidditch en train de s'entrainer! (Mais, réflexion faite, j'avais fini par lâcher l'affaire. En effet, RIEN ne pouvait empêcher une adolescente de quinze ans de penser à de bôôô joueurs de Quidditch.)

D'un coup de baguette, je rangeai les livres que j'avais apporté à la place qui leur était réservée. Effectivement, utiliser la magie à huit heures moins cinq m'empêchait d'enfreindre ma deuxième règle de base qui consistait à ne JAMAIS monter sur une échelle avant d'avoir bu trois cafés.
Dans un soupir, je m'assis à ma place et commençai à trier mes papiers. Les premiers élèves ne devraient pas tarder à arriver et je savais que ces carnassiers n'attendaient qu'une occasion pour me passer au rayon X, m'analyser, faire un portrait de moi et tester toutes mes limites.
Oui, je sentais que ça allait être une heure sympatoche.



Edit: Ah, j'ai oublié de vous dire!!! Précisez où vous vous asseyez comme ça je pourrais faire un plan de classe!



Plan de classe:


Nat' - Tableau


Edwin-__..........Kiira-Nat'..........Aure-Ruby

Elly-__..........__-__..........__-Taylord

Heather-__..........__-Makie..........Stephen-Chuck

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Nathanaël Fleming le Sam 18 Fév - 11:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 21 Jan - 21:58

Les cours… C’était pas marrant. Cette vérité étant énoncée je me levais plus facilement. Une fois prête je regardais mon emploi du temps et constatais ,ravie, que je commençais par l’études des runes. C’était de loin ma matière préférée, car je n’avais pas besoin d’avoir recours à une baguette magique ou de me frotter à des animaux peu recommandable comme ceux étudié en cours de soins aux créatures magiques. Forte de cette constations je filais prendre un petit déjeuner dans la grande salle et rejoignais au plus vite la salle de cours.

Sur le chemin je me rappelais que ce serait désormais un nouveaux professeurs qui nous ferait cours désormais. Des tas de questions se bousculèrent dans ma tête : a quoi ressemblerait-il ? Nous apprendrait-il bien ? Comment s’appelait-il ? Avait-il traduit d’anciens ouvrages comme notre prof’ précédent ?Alex viendrait-il au cours ? Réflexion faite cette question n’avait rien à voir avec le nouveau professeur, mais je me la posais tout de même étant donné que ce … traître semblait m’éviter à tout prix et séchait donc les cours que nous avions en commun. Hors les runes en faisaient partie.

Je mordais dans la pomme que j’avais vite prise dans la grande salle tandis que je montais les marches qui conduisait à la salle de cours. Qui viendrait ? Je me doutais bien que plusieurs personnes allait profiter de la démission de l’ancien professeur pour ne plus jamais ce rendre à ce cours. C’était à prévoir. D’un autre côté je n’étais pas le prof et ça n’avait donc que peu d’importance pour moi. Au contraire : moins il y aurait de monde plus le professeur pourrait s’attarder auprès de ses élèves.

J’étais devant la porte : L’heure de vérité. Avant de l’ouvrir je regardais le nom du nouveau professeur : Fleming, ok. Lorsque je faisais basculais la porte je regardais dans la salle et ma mâchoire se décrocha. Bon d’abord par ce que j’étais la première ( chose incroyable si il en est) mais en plus le prof’ était super jeune. Avait-il au moins l’expérience nécessaire ? Malgré ma stupeur je me ressaisissais me disant que si on l’avait embauché c’était qu’il y avait sans doute une raison.

- Bonjour Monsieur.

Je m’asseyais à une place au premier rang et continuais d’observer le prof en essayant d’estimer son âge. Comme je n’étais décidément pas doué pour ça je sortais plutôt mon livre et mes parchemins et relisais mes notes. On verrait bien assez tôt de quoi il en découlait. Et comme disait Rosie : il fallait toujours laisser une chance aux gens.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ruby Standiford-Wayland
Apprentie à Sainte Mangouste



Féminin
Nombre de messages : 2172
Localisation : Cachée.
Date d'inscription : 03/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: « and from the rain comes a river running wild that will create an empire for you. »
Ami(e)s: Lizlor; « Maybe home is nothing but two arms holding you tight when you’re at your worst. »
Âme soeur: « Lover, when you don't lay with me I'm a huntress for a husband lost at sea. »

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 21 Jan - 23:40

Etude des Runes, salle 3, deuxième étage. Bon, on va être honnête, sur le papier, ça ne semble pas passionnant. Pourtant, lorsque faisant son sac, Ruby lu sur son emploi du temps que sa journée commençait par ce cours, un sourire fendit son doux visage. C’était certes une matière plutôt difficile, mais au final intéressante. Il avait fallu tout de même une année avant qu’elle s’y fasse complétement et qu’elle rentre dans cet univers assez particulier. Surement le temps qu’elle s’habitue aux Runes. Peu à peu, les déchiffrer était devenu un jeu pour la jeune fille qui prenait un réel plaisir à suivre les cours. Mais ce n’était pas tout, ce matin ci, elle allait faire la rencontre du nouveau professeur : Monsieur Fleming. Autant dire qu’elle avait hâte, vu sa curiosité naturelle, de voir à quoi il ressemblait. Probablement un vieil homme aux cheveux blancs avec des lunettes, toujours un énorme livre sous le bras. Ca semblait une bonne supposition aux yeux de la Serdaigle qui boucla sa besace de cuir et l’enfila, prête à partir petit-déjeuner avant d’entamer sa journée.

Elle s’installa tranquillement à sa table, dans la grande Salle à moitié vide. La jolie blonde avait l’habitude d’être dans les premières réveillées, mais surtout prêtes : elle ne passait pas une heure à faire son brushing ou à se maquiller. D’ailleurs, elle passa sa main dans ses boucles blondes : elles étaient emmêlées et partaient dans tous les sens. La jeune fille les noua en un chignon désordonné sur son crâne, et mangea rapidement un bref petit déjeuner, mais tout de même assez consistant pour tenir la matinée chargée de cours qu’elle allait avoir. Une tartine de confiture, deux tranches de bacons, parce que tout le monde avait un pêché mignon, et une clémentine. Une fois son repas fini, elle souhaita une bonne journée à ses amies qui pour la plupart, avaient abandonné ce cour depuis longtemps. A vrai dire, aucune de sa bande n’y était encore. Ruby songea avec qui elle pourrait bien passer ce cours. La classe serait-elle à moitié vide ?

Elle monta les marches tranquillement, un thermos de thé à la main, buvant quelques gorgés de temps à autre. Elle n’avait pas besoin de se presser, consciente d’être surement dans les premier à arriver. Cela lui fut confirmé lorsqu’elle arriva devant la salle, dans un couloir presque désert. Pas le moins du monde anxieuse de ce qu’elle allait trouver dans cette salle, professeur comme élève, elle poussa la porte délicatement, et passa son visage fin à travers l’entrebâillement. Ses grands yeux bleus s’ouvrirent en une expression étonnée lorsqu’elle vit… Etait-ce le professeur ? Non, surement un élève. Mais alors pourquoi était-il assis derrière le bureau destiné à… Non. Il était si jeune ! Si… Beau ! Ruby ouvrit plus grand la porte, se faufilant dans la pièce. Cette fois, c’était sûr, c’était Monsieur Fleming. Pourtant, il devait avoir quoi, 30, 35 ans ? Il n’avait rien, rien d’un vieillard. La Serdaigle fit un sourire un peu gênée à son professeur, n’osant pas regarder dans ses pupilles d’un bleus si éclatant.


-Bonjour Monsieur. Et bienvenue à Poudlard.

Elle acquiesça un second sourire poli, mais plus franc cette fois ci. Une fois le premier choc passé, elle avait repris une expression normale, une expression plus… Rubyesque. Pétillante. Elle balaya la salle du regard et réalisa qu’elle n’était pas la première. Aure était déjà là. C’était une jeune fille de Poustouffle avec qui Ruby avait déjà rapidement conversé au cours de différentes classes qu’elles partageaient. C’était une fille qui avait toujours lui avait toujours inspiré une certaine sympathie. Surement à cause de son grand sourire et de son petit air naturellement… Vivant. Elle demanda rapidement à la jeune fille si elle pouvait s’asseoir à côté d’elle, et suite à sa réponse positive, Ruby déposa son sac à terre et posa son thermos sur la table. Elle sortit ses affaires, ses cours proprement écrit de sa jolie écriture italique, et son matériel pour écrire. La Serdaigle se pencha vers Aure et lui murmura :

-Ce mec là… Il est… Il a pas une tête de prof de Runes, tu trouves pas ?!

_________________
Even Closer | Forever Young | So Cold | If Stars



« 'I feel things,' I said. 'I'm not a robot!' I stamped my foot and screamed. Then I burst into tears.
I touched the wet little drops and held them toward her. 'See, I'm not a robot. This is proof.' »



Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 22 Jan - 12:25

Réveillée une heure et demie trop tôt, même après avoir pris l'équivalent de trois petit-déjeuners, m'être changée six fois de tenue, et avoir terminé mon devoir de potions, j'étais toujours en avance d'un bon quart d'heure sur mon premier cours de la journée, l'étude des Runes. C'est donc en prenant tout mon temps, et en observant chaque tableau du couloir menant à la salle en question que j'essayais de faire passer le temps. Pourtant, une fois arrivée devant la porte, j'avais toujours dix bonnes minutes d'avance. Je soupirais. Je ne voulais pas être la première en cours! Et...et si j'étais la seule?
Tremblante, je poussais la porte.
Bon. Je n'étais pas la première mais... la troisième. Deux élèves de 3ème année, dont une de Serdaigle, étaient déjà là, assises l'une à côté de l'autre. Je me sentais comment dire... petite. Je tournais à présent mon regard vers le professeur... Oh. Il était... jeune. Et...et beau aussi. Un peu dans le genre "brun ténébreux", avec une mâchoire très carrée, et des yeux clairs qui contrastaient avec ses sourcils épais. Ayant toujours été très mauvaise pour estimer l'âge de quelqu'un, je n'essayais pas de le faire. Mais il paraissant si jeune!
Je me rendis compte que je le détaillais depuis cinq minutes sans dire un mot. Je m'empressais de le saluer, d'une voix que j'aurais cependant voulue plus assurée.


-Bon...bonjour Monsieur.

Gênée, je m'installais au deuxième rang, tout près d'une bibliothèque pleine à craquer de livres sur les Runes. J'étais stressée et j'espérais qu'il y aurait d'autres élèves de première année. L'étude des Runes m'avait semblé être une matière difficile, mais néanmoins passionnante. Du moins c'était ce que les livres que j'avais lu sur ce thème m'avaient inspirés. Et je n'allais pas tarder à être fixée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Taylord Reegan
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 2744
Localisation : Ben regarde, sur ma licorne magique... Ah, tu la vois ? Okay, arrête le jus de citrouille alors, visiblement ça te fait pas que du bien.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Particularités: J'ai dix doigts. C'est fou hein.
Ami(e)s: C'est comme la poussière d'étoiles. Si t'y prends pas gaffe, elle s'effrite entre tes doigts...
Âme soeur: Il a un petit faible pour les cow-girls.

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 22 Jan - 20:01

Je regardai sans le voir le fond de mon gobelet qui était censé contenir du jus de citrouille, si bien entendu c'était ce que j'avais fait, comme toute personne prenant place à la table de sa maison, comme chaque matin avant de prendre son petit déjeuner journalier. Mes yeux étaient endormis par le sommeil duquel je venais tout juste de sortir, car cette fois encore la nuit avait été courte et là maintenant, tout de suite, je n'aurais pas été contre plusieurs heures en plus bien méritées. Je finis par réaliser mon erreur en tendis la main pour me servir à boire et mordre sans enthousiasme dans le premier pain au chocolat qui s'était retrouvé être à ma portée.

Le premier cours du matin était toujours le pire à mon sens, pas parce qu'il était forcément inintéressant, mais être au top de toutes ses capacités physiques et mentales à huit heures du matin, ce n'était pas chose aisée. Le degré de difficulté augmentait d'autant plus selon la matière, et l'étude des Runes, dans le genre, c'était pas mal pour terminer sa nuit et ce n'était pas un choix très tactique de la part des profs. Comme dans tout les autres cours, j'avais toujours fait des efforts pour m'en sortir, mais rien n'y faisait, je n'avais pas d'atomes crochus avec les Runes et j'avais beau à chaque fois solliciter toute mon attention pour essayer de comprendre quelque chose, rien y faisait. C'était comme les maths, quand ça veut pas rentrer, ça veut pas rentrer. C'était frustrant, et la seule perspective qui pouvait éventuellement me réjouir, c'était de savoir que nous avions un nouveau professeur – et qu'il était soi disant canon selon les propos des filles de ma classe – et ce qu'il y avait de certain, c'était qu'il ne pouvait pas être pire que le précédent.

Je me levai parce c'était l'heure et franchis la porte de la grande salle au moment même où Chuck passait en sens inverse pour y rentrer, tout en profitant de l'occasion pour me demander rapidement de lui garder lui garder une place. Je ronchonnai, comme à chaque fois qu'on m'adressait la parole lorsque je n'étais pas réveillée avec dans l'idée de lui dire que s'il en voulait une il avait qu'à faire comme tout le monde et se lever plus tôt, mais qu'on se prenne le chou de bon matin ne faisait pas partie de mes projets, et je n'insistai pas. Je hochai la tête pour signifier que c'était d'accord et trouvai même la force de sourire, ce qui n'était au fond pas si compliqué, parce que c'était ce que j'avais envie de faire à chaque fois que je croisai son regard ces derniers temps, et montai jusqu'au deuxième étage.

Le cours n'avait pas encore débuté et il n'y avait que quelques personnes de présentes lorsque je faisais irruption dans la pièce. Okay, ils n'avaient pas fait d'erreur sur la marchandise cette fois et je constatai de mes propres yeux que les autres ne m'avaient pas menti à son sujet. En même temps, cela nous revenait presque de droit, parce que toutes les profs de l'école étaient belles et en fait... ben il n'y avait que des nanas quasiment, et vu que certaines n'étaient pas commodes, ça avait été un véritable soulagement le jour où était arrivé McFarlan qui était aux antipodes, certes, mais l'air rassurant et chaleureux en plus, comme l'idée qu'on se fait d'un bon enseignant en gros. Et qu'il était. Avec Fleming en plus, à présent, ça équilibrait.

- Bonjour, lui adressai-je d'une voix plus claire, à présent que l'ascension des deux étages dans les couloirs froids de l'hiver avait éveillé chacun de mes sens.

Mes lèvres s'étirèrent tandis que je saluai d'un signe de la main les autres filles qui avaient pris place derrière leur table. Je me dirigeai vers les rangées du milieu pour m'installer à mon tour à celle qui était le plus contre le mur, sortis ce dont j'allais avoir besoin et posai nonchalamment mon sac – que je n'avais pas pris soin de fermer et qui laissait voir qu'à l'intérieur, c'était Beyrouth, tellement il y avait des feuilles et des livres dans tout les sens – sur l'autre chaise libre pour indiquer qu'elle n'allait pas tarder à être occupée. Enfin, je ne me faisais pas trop de bile là dessus, parce qu'il n'y avait pas de doutes que dans tout les cas Chuck serait en retard.

_________________
"Elle lui a appris à vivre.


Mend Your Heart ♪♫♪ The American Girl ♪♫♪ Two Hungry Black Birds

Il lui a appris à aimer."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mar 24 Jan - 7:48

La plupart des matins, je me réveillais avec une hâte de débuter ma journée et rares étaient les jours où je me levais de mauvaise humeur. Ce matin était bien normal et, comme tous les autres, je partis à la bibliothèque tôt le matin puis j’allai manger dans la grande salle, à la table des Serdaigles déserte. Entre deux bouchées de muffin au chocolat, je consultai mon horaire que j’avais déposé dans mon sac auparavant; 8h: Étude des runes avec le professeur Fleming. Au début de l’année, j’avais décidé de prendre le plus possible de cours. Le nombre de devoirs que j’allais avoir ou le temps que je devrais consacrer à l’étude ne m’importait peu. Le principal était que j’apprenne tout ce que je pouvais apprendre. Avant de m’inscrire à l’étude des runes, j’avais consulté quelques livres à ce propos, mais bien trop peu à mon goût. Dans la plupart des bouquins à ce sujet, il était mentionné que c’était assez difficile, mais je savais qu’aucune matière ne pouvait me résister. Peu m’importait si le «Manuel des Sorciers: Bien choisir ses cours» avait conseillé ou non d’étudier les runes dès la première année. J’étais très impatiente de connaître plus profondément le sujet et, après avoir bu une dernière gorgée de jus de citrouille, je partis dans les couloirs en gambadant à moitié. Je saluai tous les personnages qui se trouvaient dans les tableaux, puis, un peu surprise que je sois déjà à destination, je m’arrêtai devant la porte du local indiqué sur mon horaire. J’ouvrai la porte délicatement puis entrai dans la classe sans faire de bruit. J’étais la cinquième à arriver, après une Poufsouffle, deux Serdaigles et une Gryffondor. J’adressai un grand sourire au professeur et le saluai de ma voix aigüe et lunatique.

Bonjour monsieur le professeur.

Sans accorder une grande importance à la seule première année dans la salle à qui je pourrais parler, je m’assis complètement à l’avant, au centre de la classe, pour porter toute mon attention à m. Fleming. Je sortis parchemins, plume et encre puis, le regard pétillant, je fixai le professeur, avide d’apprendre de nouvelles choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Makie Sasaki
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 841
Localisation : Comme ça t'aimerais savoir où je suis ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Feuille de personnage
Particularités: -Suis-je folle ? - Oui . (oui,je me parle à moi-même)
Ami(e)s: En parlant d'amis , vous ai-je déjà parlé de la fois où.... *soufflements*
Âme soeur: Ben.. Entre nous, je dois vous avouer que j'ai craqué sur une jolie boîte de chocolats !

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mer 25 Jan - 18:32

Envahie par une sensation étrange dans l'estomac. Makie Sasaki avait enfin trouvé ce qu'elle cherchait depuis si longtemps. Qu'avait-elle trouvé ? A vrai dire, elle préparait la surprise. Donc il ne vallait mieux pas en parler. Cependant le truc en question allait sûrement surprendre beaucoup d'élèves mais, tant pis. La brunette s'en foutait franchement de ce qu'on pensait d'elle. Elle rangea rapidement ce qu'elle cachait dans son armoire tout près de son lit. Personne ne devait la voir avec ça, sinon, la surprise serait totalement fichue. Avant de la faire, elle avait mûrement réfléchis , ce n'était pas des choses que l'on faisait comme ça. Pour être franc, elle changeait la petite gamine de poufsouffle.. Elle se transforme en une adolescente sûre d'elle et bien de choses qui ne lui ressemblait pas auparavant. Souvent la quatrième année racontait ces petits secrets à sa meilleure amie, mais, là.. Rien du tout ! Il vallait mieux , au risque de ce prendre une droite. A penser aux bétises et aux secrets, Makie en avait perdu la notion du temps. En effet, dans pas plus d'une dizaine de minutes elle avait son tout premier cours d'études des Runes. L'année passé, les premiers cours de l'année l'affolait. Aujourd'hui, elle suit les cours seulement parce qu'elle en est obligée. Ce n'est pas qu'elle ne s'intéresse pas à la magie, au contraire cela la fascinait tellement ! Mais.. La fille de moldus préfèrait sa vie d'avant. La magie ,en elle-même, est neutre. Ni positif, ni négatif. Pourtant, elle n'en pouvait plus. Du moins pour le moment. Sans doutes, cela passerait au cours des mois qui suiveraient.

Makie s'apprêtait à partir. Elle empoigna son sac déjà préparé pour les toutes les heures de cours se trouvait au bord de son lit. Là, à l'attendre. Enfin le lourd fardeau sur le dos, elle s'en alla d'un pas vif. Peut-être marchait-elle vite, mais, c'était sûrement pas pour arriver première en classe. Qu'est-ce que ce serait horrible. Ce qu'elle appréciait, c'était d'arriver quand il y avait déjà quelques masses d'élèves. C'était comme ça, qu'elle se faisait plus petite. Et arriver en retard ? Catastrophe. La poufsouffle détestait ça de tout son coeur. Quel enfer ! Une seule fois de sa vie, elle était en retard. Il n'y aura jamais de deuxième fois. Tout ces regards curieux qui se tournent vers elle et les yeux colériques virés sur la petite brune.. Juste à y penser et d'imaginer encore une fois la scène, faisait hérisser les poils du dos de la fille de quatorze ans. Brr.. Allez.. Courage.. Plus que quelques minuscules étages à monter. Des fois, tant de gymnastique donnait des douloureuses crampes à s'en plier le dos. Surtout qu'en on a peur d'arriver en retard ! Attendez.. Quelle heure était-il ? Makie regarda sur son poignet vide, et commenca à panniquer. Elle avait l'air idiote de regarder son bras qui n'avait donc , pas de montre. Elle commenca à se tortiller dans tout les sens pour enfin commencer à courrir à travers les marches et tout les obstacles.

A quelques mètres de l'entrée de salle de classe , son coeur battait à tout rompre. La jaune et noir était essoufflée. Elle avait monté trois étages en sprintant. C'était donc assez normal qu'elle se retrouve dans cet état-là. Elle ignorait clairement si elle était en retard mais, elle n'allait pas tarder à le savoir. Elle passa la porte pour se trouver dans une pièce quasi vide. Au début, elle pensait s'être trompée. Mine de rien, elle s'asseya en quatrième vitesse tout au fond de classe, le banc le plus loin possible des autres. Sacrée ermite cette Makie. Ensuite, après s'être confortablement installée , elle reprit son souffle et observa les élèves déjà présents. Il n'y avait que des filles, tant mieux. Mais, qu'est-ce que la classe était vide. Makie se rendit compte qu'elle avait totalement ignorer le professeur Fleming. La brune se sentit d'un seul coup , très mal. Qu'est-ce qu'elle était impolie. Mieux vallait se faire petite et discrète pour ce cours-ci.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mer 25 Jan - 23:41

__« Tout recommencer, à en apprendre un nouvel alphabet… »

Les runes ne lui évoquaient rien. Ah si peut-être – Les symboles bizarres lààà, sur la porte des étoiles, dans Stargates ! – Mais mince alors ! Ils apprenaient vraiment ce genre de chose ici ? Mais c’est supeeer ! Si si, les autres élèves lui avaient prévenu hier. Les runes, c’est difficile. C’est long et chiant à apprendre, tu vas t’ennuyer. Il s’était contenté de se boucher virtuellement les oreilles, et de déconnecter son cerveau à ce moment là. La force des choses le poussa devant la porte de la classe, à sept heures cinquante-cinq du matin. Pas en retard, pas non plus en avance. Avec seulement quelques acquis datant d’hier, pour ne pas faire honte à sa maison. Mais sinon oui, il débarquait. Royalement. Mais pas plus que dans les autres cours. Sa main glissa avec précaution sur la poignée et une petite tête brune à la crinière ébouriffée dépassa de l’entrebâillement de la porte. Souris et sois discret, mon p’tit !

Il existait des stratégies de partout et surtout ici. Comme la position de votre bureau par rapport au champ de vision des adultes. Seul l’élite apte à riposter de manière efficace aux assauts des professeurs se permettaient les places de devant. L’arrière en revanche n’était qu’un leurre pour la délinquance juvénile, et également la deuxième zone d’attaque des entités supérieures. Le milieu devenait alors un miraculeux compromis en cas de faiblesse. Droite ou gauche ? Le plus loin possible du tableau, ou du bureau pardi ! Mais Edwin était un fou. Un vrai. Celui qui n’avait pas plus d’intellect’ que les autres et qui avait l’audace de se mettre DEVANT. Mais toujours à une distance maximale du professeur, tout près d’un mur, cela va de soi…

Ses prunelles balayèrent l’ensemble de la classe, sans vraiment s’attarder sur ses quelques compatriotes de Serdaigle ou de première année. Clignement de paupière. Oh mein god, une PLACE ! Làààà ! Il fixait nerveusement le pupitre convoité. Cœur rapide, pas normal. Sa pensée lui ordonnait d’accélérer. S’assoir avant de se faire remarquer, furtif tel un ninja. Vous n’avez rien vu, rien entendu. Et si vous pensez le contraire, et bien ce n’était pas moi, c’était un autre. Voilà. Il n’eu le temps que de marmonner un 'b’jour..." intimidé que déjà, les livres et le matos émergèrent du sac, tassés anarchiquement sur le bureau. Il pouvait enfin poser son derrière et… méditer sur des faits existentiels. C’est lui le prof ? A être si jeune, peut-être qu’il sera plus compréhensif que les autres tiens… Bon, Edwin, c’est ton premier cours de runes, on ne fait pas l’con, on est sérieux et… Ohh ! Une fenêtre ! Ses doigts feuilletèrent distraitement les pages du livre pour y redécouvrit ses notes, avant de lever son visage vers les quelques présents.

Ha ha ! Des gens tout devant ! Bandes de fayots !


Il ne connaissait personne. Il n’avait jamais vu ces têtes qui se dressaient devant lui. "Fleming, un nouveau", soufflèrent quelques voix derrière. Ah ? Ah bah oui. C’est vrai qu’il paraissait un tantinet anxieux. Il étira les bras dans un vague sursaut de volonté, creusant son dos, puis se retourna lentement, une fois, deux fois, guettant l’arrivé des autres d’un œil indifférent. Let's begin ~

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 28 Jan - 17:32

Avec une satisfaction non-dissimulée, j'observais ma salle de classe se remplir peu-à-peu. Non pas que la peur de me retrouver seul en tête à tête avec le tableau noir m'ait traversé mais en fait... si. (Enfin, entre nous soit dit, je serais retourné me coucher et tout aurait été parfait comme ça! J'aurais touché mon salaire sans lever le petit doigt et sans l'ombre d'une copie à corriger... Argh, maintenant ça m'énervait presque qu'ils soient là ces zigotos!!!)
Je regardai ces cocasses petits enfants prendre place, répondant aux plus polis qui prenaient la peine de me saluer en arrivant... Mais il était déjà huit heures pile et il était temps de commencer mon cours! Si je ne me montrais pas ponctuel et assidu, ils allaient me prendre pour un laxiste, or ce n'était pas du tout l'impression que je voulais donner!


-Bonjour à tous! m'exclamai-je, ravi.

D'un coup de baguette, je refermai la porte de la salle. Et oui! L'heure c'est l'heure! Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure! Voilà. Image du prof maniaque et ponctuel? Transmise. Prochaine étape? Ne pas laisser de vide, ils pourraient en profiter pour me jeter des boulettes de papier mâché ces petits démons!


-Hum hum, fis-je en me raclant la gorge. Je suis le professeur Fleming et c'est moi qui assurerai cette année vos cours d'études des runes.

Je marquai une légère pause afin de voir si personne ne s'était trompé de salle...? Bon, visiblement non.
Je me levai et contournai mon bureau pour m'appuyer contre le meuble, tout en faisant face à l'ensemble de mon auditoire.

-Étant donné que je n'ai pas la moindre idée de la qualité de l'enseignement que vous avez déjà reçu, je pense qu'il est nécessaire de reprendre quelques bases, pour que nous puissions démarrer du bon pied.

Let's play! Huhu, ça allait être sympa!
D'un coup de baguette, j'écrivis le nom de ma matière au tableau tout en commentant ce que je faisais.


-Certains d'entre vous le savent peut-être déjà, mais l'étude des runes ne se limite pas à une simple forme de traduction où je ne sais quoi! Il s'agit en fait d'une forme de magie très puissante et très ancienne, conservée au fil des âges à travers ces fameuses runes. Lorsque vous saurez les déchiffrer et les utiliser, elles seront pour vous une source de grand pouvoir, notamment en vous permettant de déchiffrer le futur.

Balayer les a priori, impressionner, appâter? Fait! Et maintenant, un peu de théorie! Ils allaient bien y mettre du leur à présent que j'avais prononcé les mots "magie très puissante" et "grand pouvoir", non? Sinon je ne savais pas ce qu'il leur fallait!

-Mais nous verrons cela plus tard, conclus-je. On ne va pas mettre la charrue avant les bœufs, il nous faut commencer par le commencement!

À ces mots, je me détachai de mon bureau et et me dirigeai vers le tableau sur lequel j'inscrivis une série de symboles.

-Quelqu'un sait-il ce que représente ceci? demandai-je en désignant mes inscriptions.



C'était le moment de voir qui, parmi ces élèves, étaient les plus courageux...!



Edit: N'oubliez pas que vous pouvez parler directement en admettant que je vous interroge! ^^

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 28 Jan - 19:05

__« On stresse en se disant que la première impression est toujours la bonne… »

Mr. Fleming, trentaine d’année, jeune et ponctuel, collectionneur mais organisé, esthète et rigoureux, l’image type du professeur qui semblait aimer sa matière. Il était nouveau, il était intimidé, mais ce n’était pas grave parce qu’il savait garder son sang froid devant les morveux prépubères qu’était cette classe devant lui. Il avait de la chance ceci-dit. Les serdaigles dominaient. En nombre, en point, en intellect’… C’était ce qu’Edwin avait pu constater lorsque la porte se ferma et que son regard toisa la salle de long en large. Sacré veinard ouai. Sa main balaya ses cheveux vers l’arrière, glissant sur son crâne du front à la nuque. Fatigue. Ces cernes en témoignaient, sa posture plus ou moins écroulée sur le bureau en témoignait, ce bâillement qu’il réprimait aussi. Discrétion. Lorsqu’il y réfléchissait sérieusement, il trouvait cette compétition inter-maison assez drôle, assez sadique aussi. Passons.

Ce qui était important, c’était qu’il était là, présent, comme l’élève modèle qu’il souhaitait discrètement devenir, tourner la page sur son passé chaotique et sur cet autre lui, un peu lamentable et enfermé dans un 14m² purement moldu. Oublier Autrefois et se considérer comme une réincarnation dans ce monde. Voilà grosso modo ce qu’il souhaitait. Mais il le sait, il le sent, les choses se passeront autrement. Sa vie antérieure le rattrapera, comme un frisbee qui revient. Il s’entêtera à nier doucement ses souvenirs les plus anciens. Et là. Il y avait la motivation du début d’année. Celle qui vous quittait pour peu, qui vous rendait laxiste et pire qu’empoté dès le deuxième cours dans la journée. Comme des bonnes résolutions du nouvel an si vite oubliées. Ça se passait toujours comme ça et ça n’allait pas changer.

Porter un masque qui nous refuserait ? La bonne blague, et pourtant…


Il voulait faire bonne impression, là tout de suite. Par simple orgueil. Juste pour le plaisir de voir les autres le traiter en respect. Et puis… Il avait ses notes, ces écrits barbares et barbants qui se dessinaient sur son cahier de brouillon comme une liste de choses à faire pour appâter la galerie. Son doigt s’était levé doucement. Ceci monsieur, est du vieux Futhark, le plus ancien alphabet runique. Apparu entre le deuxième et le huitième siècle dans les populations germaniques. J’ai quatre pages ici qui vous déballent l’histoire de ce dialecte antique, mais j’ai la flemme, je suis aussi intimidé que vous, et j’ai la profonde certitude que ces petites informations seront source d’agacement de la part de la classe. Alors voilà le deal. Je vous résume ça en disons… trois mots ? Je pencherais ma tête vaguement sur le coté avec un air incertain, je chuchoterais presque ma réponse, et vous, vous vous contenterez d’acquiescer, ou au moins de m’encourager. Pitié, ne demandez surtout pas de détail, ne cherchez pas à connaitre mes limites parce qu’elles vont se montrer vite. Considérez cela plus comme un tremplin. Tout à fait. Un tremplin au cours qui allait venir.

- Du vieux Futhark ?

Il se sentait déjà épuisé d’avoir parlé, et il attendait la suite, la suite qui pourrait le faire taire pour de bon jusqu’à la fin de l’année, ou qui pourrait le faire briller de joie et de fierté, feintant l’indifférence la plus totale. Stratagème pathétique pour cacher l’angoisse de perdre l’estime de sa maison, et l’honneur du rapace céruléen, vous ne pensez pas ?


Dernière édition par Edwin Lorelans le Dim 29 Jan - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 29 Jan - 16:06

Parfait Edwin!!!!!

Les autres, développez un peu! Formation du mot et classification de l'alphabet! Go go go! Et je serai généreux en points!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ruby Standiford-Wayland
Apprentie à Sainte Mangouste



Féminin
Nombre de messages : 2172
Localisation : Cachée.
Date d'inscription : 03/09/2011

Feuille de personnage
Particularités: « and from the rain comes a river running wild that will create an empire for you. »
Ami(e)s: Lizlor; « Maybe home is nothing but two arms holding you tight when you’re at your worst. »
Âme soeur: « Lover, when you don't lay with me I'm a huntress for a husband lost at sea. »

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 29 Jan - 21:47

Peu à peu, la salle commença à se remplir de quelques élèves que Ruby détailla du coin des yeux. Elly, Kiira et Edwin, trois premières années de Serdaigle, que la jeune fille ne connaissait que de noms. Makie Sasaki, quatrième année à Poustouffle. Et pour terminer, la fameuse Taylord Reegan, septième année à Gryffondor. Fameuse, car elle sortait visiblement avec Chuck, ex de Lilian Easter. Bref, il était inutile rentrer dans les détails, il vous suffirait d’ouvrir la page « Potins » du Daily Poudlard pour trouver tout ce que vous voulez sur le sujet. Ou plutôt, tout ce que les gens pensent savoir sur le sujet. Les rumeurs… Si simple à créer, à changer, à améliorer ou mieux, à empirer. Que s’était-il vraiment passer dans ce triangle amoureux ? Ruby n’en savait rien, et honnêtement, elle préférait rester loin de toutes ses rumeurs qui faisaient tourner sa tête. Elle avait plutôt pris l’habitude d’observer ce qui se passait autour d’elle de ses propres yeux, ne se fiant qu’à son propre jugement. Vous savez ce qu’on dit hein ? L’opinion, c’est comme les montres. Aucune ne dit la même chose mais tout le monde se fit à la sienne.

Ruby revint sur terre, préférant se concentrer sur la classe et ce qui se passait. Elle s’interrogerait sur la vie des autres plus tard car pour le moment, elle avait intérêt de se concentrer sur les Runes. Car c’était le genre de matière où, si l’on n’écoutait pas, on se perdait très vite. Et rattraper son retard était presque impossible. Et puis, ce n’était pas comme si c’était désagréable de se concentrer sur un cours animé par un prof pareil. De sa voix suave, il présenta lui et sa matière, avec une introduction plutôt alléchante. Si seulement les autres filles avaient su la tête du nouveau professeur, la salle aurait peut-être été un peu plus remplie ! Cela faisait d’ailleurs de la peine à la jeune fille qui se demandait ce que ressentait Fleming en voyant la salle si peu pleine. Surement savait-il que sa matière, plus que compliquée, n’était pas la préférée du grand public… Mais peu importe alors, la jolie blonde allait lui prouver que sa matière plaisait à certains. Dont elle.

Cela commença avec la première question du professeur qui, montrant l’alphabet des Runes, demanda à la classe ce que cela était. Bon, il commençait en douceur, ce qui semblait normal pour un premier cours. Ruby connaissait bien évidemment la réponse, alors elle leva timidement la main, avide de faire gagner des points à sa cher maison. Mais Fleming interrogea d’abord le petit Edwin, mais peu importait car lui aussi était de Serdaigle de toute manière. Ce dernier répondit d’une voix incertaine. « Du vieux Futhark ? » En plein dans le mille, et la fillette sourit en voyant que ce charmant professeur approuvait d’un signe de tête. Il se dirigea alors vers la troisième année qui frissonna lorsque ses yeux bleus si intenses si posèrent sur elle. D’une voix qu’elle voulait assurée, elle répondit avec un petit sourire.


- C’est l’alphabet original des runes. Son origine serait nordique, et il contient 24 lettres organisées en trois groupes de 8 runes chacun, qui représenteraient les 24 constellations visibles des anciens Scandinave.

_________________
Even Closer | Forever Young | So Cold | If Stars



« 'I feel things,' I said. 'I'm not a robot!' I stamped my foot and screamed. Then I burst into tears.
I touched the wet little drops and held them toward her. 'See, I'm not a robot. This is proof.' »



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Lun 30 Jan - 13:57

7h57 à sa montre et Nathanaël était déjà devant la porte de la salle de classe. En même temps, il avait décidé d’arriver à l’heure à ses premiers cours de la journée, afin de suivre un peu mieux et d’avoir de meilleur résultat. Il allait avoir cours d’étude des runes, chose qui ne l’intéresser pas vraiment mais qu’il se sentait obliger de suivre pour plaire à son père. Il ne connaissait pas le nom du professeur, et ne savait plus s’il allait y avoir beaucoup de monde.
Il passa la porte et constata qu’il y avait déjà beaucoup de personnes dans la salle, et surtout des visages qui lui étaient inconnu. Il fixa le professeur quelques instants avant de détourné son regard, s’en doute gêner de constater que le professeur était jeune pour une matière aussi vieille, enfin c’était juste son avis. Il le salua avec respect.

« Bonjour monsieur »

Suite à ses mots, il alla s’installer au près d’une serdaigle, Kiira Johnson. Habituellement il n’était pas adepte du premier rang, mais sans ses lunettes qu’il avait laissées au dortoir dans la peur d’être en retard à ce cours et avec le manque de motivation dont il fessait preuve pour cette matière qui l’intéresser autant qu’un repas de famille ou une sortie entre amis, il devait se faire un peu de mal en s’installant là. Il se retourna sur sa voisine et se présenta à voix basse afin de ne pas se faire trop remarquer.

« Nathanaël Oryon, enchanté et toi c'est? »

*Sourit tu vas lui faire peur sinon, elle va croire que c'est par pitié que tu lui parles. En même temps je lui parle dans mon intérêt personnel mais il vaut mieux que je sois un minimum gentil qui sait on pourrait peut être devenir ami.*

Il fit un sourire plutôt gêné, puis Nathanaël sortit un cahier. Le professeur se présenta, Mr.Fleming, le poufsouffle le nota sur un coin de feuille si jamais sa mémoire lui ferait défaut lors du cours. Puis il regarda le tableau perplexe. Un ensemble de dessin plus étrange les uns que les autres était inscrit dessus, c’était l’alphabet original de rune le Futhark. C’est alors que quelqu’un prit la parole et dit de quoi il s’agissait. Puis une autre continua. Stylo en main, il inscrivit méthodiquement tous ce que ses camarades de classes venaient de dire. Nathanaël avait lu quelques petites choses là-dessus et hésita un instant avant de prendre la parole.

« Le nom de cette alphabet est composé des six premier lettres, Fehu, Uraz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz. Chacune des lettres possèdent un nom et une signification. La rune en forme de losange est aussi appelé rune blanche, elle sert en magie divinatoire. »

Nathanaël s’arrêta là pour ne pas entendre de commérage dans les couloirs après le cours, comme cela lui arriver souvent. Oui il n’avait pas beaucoup d’amis et préférer lire des livres plutôt que de s’amuser. Il prit son stylo et se mit à récrire l’alphabet présent au tableau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chuck Carlton
Adulte



Masculin
Nombre de messages : 2909
Localisation : Là où on peut faire la fête !
Date d'inscription : 03/03/2010

Feuille de personnage
Particularités: i should have known better
Ami(e)s: Emmy-Nem, Haley, mon petit lapin! Oh vous inquiétez pas, ça nous choque autant que vous... ; Joy, eh ouais comme quoi ! ; Ruby Miss Parfaite ; Lilian, the one and only
Âme soeur: come to me my sweetest friend can you feel my heart again i'll take you back where you belong and this will be our favorite song

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Lun 30 Jan - 14:25

Ruby a écrit:
car elle sortait visiblement avec Chuck,
"Visiblement" non, pour l'instant on le cache, même si ça ne t'empêche pas d'avoir des doutes évidemment



C'était ce qu'on appelle un acte manqué. Ce matin, j'avais éclaté mon réveil du plat de la main quand il avait sonné, et quand il avait émis un son bizarre en mode coucou avec une aile froissée quelques minutes après, puis re-quelques minutes après et ainsi de suite, j'avais fini par me lever avec 3 bons quart d'heure de retard. J'étais complètement dans le coltard évidemment, et je m'habillai à la vitesse de l'escargot, maudissant d'avance ce foutu cours de runes de merde et ce connard de nouveau prof tout autant de merde qui déclenchait sur son passage des "haaaaan il eeeest trooop beaaaau" hystérique chez toutes les pintades de Poudlard.

... Comment ça, jaloux?! Mais pas du tout, j'en avais rien à foutre de ce bellâtre qui était de toute façon coincé comme un con parce que si il avait voulu se taper des jolies petites étudiantes, il pouvait tout aussi bien dire adieu à sa carrière, parce qu'au château les rumeurs allaient bon train et quand un prof se tapait une élève, ça faisait plutôt tache. Je doutais fortement que Wayland et sa rigidité apprécient ce genre de petite sauterie. Donc Flemming, il était marron, et autant vous dire que ça me faisait plutôt plaisir. Je ne savais pas pourquoi mais ce mec je ne le sentais pas trop, indépendamment du fait qu'il se la raconte un peu trop. Il me paraissait louche et névrosé, et ce genre de pressentiment chez moi s'avéraient souvent justes - dommage pour lui.

Bref, j'avais à peu près autant envie de me rendre à ce putain de cours de runes que d'embrasser un dragon en furie. Ce qui expliquait mon réveil peu énergique. Je finis de m'habiller, attachai machinalement ma cravate rouge et or que je laissai lâche, enfilai à la tête mon pull, mis mes chaussures et me tirai du dortoir. Il était vide depuis longtemps - si j'avais encore eu le moindre doute, oui, cette fois, j'étais vraiment en retard.

Pourtant, je marchai bien tranquillement, tout en me frottant le visage et en me recoiffant en passant mes doigts dans mes cheveux au passage devant les vitres qui me renvoyaient mon reflet. J'étais crevé mais je ne pouvais m'empêcher de sourire du coin de la bouche. Ces derniers temps, il se passait trop de choses cool pour que je me mine le moral pour un vieux cours de runes qui ne m'intéressait pas. Je me couchais tard souvent, à moitié parce que je faisais la fête et que depuis le départ des Mangemorts les fêtards de Poudlard étaient plus déchaînés que jamais, et l'autre moitié, surtout, depuis que le soir du bal de Noël, on avait décidé - enfin, on avait décidé... Ça avait été plus fort que nous, à vrai dire - avec Taylord de se caser ensemble, histoire de rompre un peu nos relations plutôt en dents de scie et de les faire passer à un niveau supérieur. Je devais bien reconnaître que ça marchait parfaitement, parce que si - on ne change pas une équipe qui gagne - elle m'agaçait toujours avec ses sales manies, ses yeux au ciel et ses côtés de Serdaigle, et que pour elle ça devait être pareil, maintenant, ces petits différends ça nous faisait plus marrer qu'autre chose, et on avait pas eu de grosse dispute depuis. Chose incroyable d'ailleurs, puisqu'on passait notre temps fourré ensemble... Mais bon, je n'allais pas m'en plaindre, c'était plutôt cool. A part qu'on avait décidé de cacher tout ça et que donc en public on ne se comportait qu'en potes, et que c'était super frustrant. Moi j'avais envie de me jeter sur elle et de l'embrasser - et plus d'ailleurs - dès que je la voyais, et je devais me retenir, à tel point que je passais la moitié des cours à fantasmer sur elle, encore plus qu'avant. Mais bon, ça avait du bon quand même, parce que quand on se retrouvait à l'abri du regard des autres, juste tous les deux, on pouvait laisser libre cours à nos envies...

Quand on parle du loup : à peine rentré dans la Grande Salle, je la croisai, avec sa tête du matin. Ce qui instantanément m'arracha un petit rire. Non mais Taylord et le matin, c'était un poème! Elle était à peu près aussi aimable qu'un troll et aussi loquace qu'un Veracrasse. Du coup je ne pus pas me retenir et la coinçai en lui disant bonjour d'un air super enjoué et en lui recommandant de me garder une place à côté d'elle, pour le simple plaisir de l'entendre me répondre :


- HmmmSalut jkgrrfz ouais ok pfiuezljuh en retard grrrrmfrgh.

Bien content de ma petite blague, je la regardai partir du coin de l'oeil en me disant que cette mauvaise humeur du matin la rendait sexy à souhaits et j'avalai pensivement mon jus de citrouille, tout en me marrant bien tranquillement avec mes potes qui eux commençaient une heure plus tard, sans m'inquiéter le moins du monde de mon cours qui devait être en train de débuter.

Et puis, après m'être assuré d'un bon petit quart d'heure de retard - le minimum syndical - je quittai la table et gagnai tout aussi tranquillement que précédemment la salle de classe, ne pouvait retenir quelques bâillements sur le chemin. Pfouuu, j'étais rarement motivé pour aller en cours, mais alors les runes, mais les runes! Les langues mortes, je ne kiffais déjà pas trop, mais alors les runes c'était un petit mix entre une langue morte, un système décimal à la mort moi le noeud et un truc incompréhensible et chiant comme la mort. Rien que d'y penser, j'avais envie de pioncer. Enfin bon, j'allais passer le cours avec Taylord, heureusement qu'il y avait ça pour rattraper le tout!

Je poussai la porte avec la ferme certitude qu'elle allait me jeter un regard mi-exaspéré, mi-plein de reproches, et rentrai tout souriant dans la salle de cours, coupant la parole à l'autre bellâtre de prof :


- ...ce que représente ceci?

Oh, génial, il avait déjà écrit tout plein de hiéroglyphes au tableau, hiéroglyphes dont je n'avais strictement rien à carrer, au risque de me répéter.

- Ah tiens, vous êtes là! Eh bien, bonjour! lâchai-je d'une voix forte en enjouée et pas gênée le moins du monde. Je lui fis un petit signe de la tête avant de traverser la salle et de me laisser tomber sur la chaise où Taylord avait laissé son sac plein de foutoir - je le pris et le posai sur la table derrière nous.

Je lui lançai un petit regard en coin suivi d'un petit sourire un peu provocateur, lui laissant le soin de parler la première pour qu'elle exprime combien j'étais exaspérant et immature et patatitata. Ce que j'aimais l'embêter!

Je me contentai, quand personne ne regarda, de lui attraper sa main sous la table et de la serrer, tout en me concentrant follement pour retenir les envies que j'avais de l'embrasser et de la coucher sur la table, mais, bref, non, chut, stop!!


- Du vieux Futhark ?

Hmm? A tes souhaits!

- C’est l’alphabet original des runes. Son origine serait nordique, et il contient 24 lettres organisées en trois groupes de 8 runes chacun, qui représenteraient les 24 constellations visibles des anciens Scandinave.

- Le nom de cette alphabet est composé des six premier lettres, Fehu, Uraz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz. Chacune des lettres possèdent un nom et une signification. La rune en forme de losange est aussi appelé rune blanche, elle sert en magie divinatoire.

Rhhhpfffff, je sentais déjà ce cours chiant, mais chiant, putain!! Et dire que j'avais quitté mon lit pour ça! Evidemment, il n'y avait que des Serdaigle et un pauvre Poufsouffle geek pour dire des trucs comme ça. Je ne me retins pas et dis d'une voix forte, tout en m'étirant sur ma chaise :

- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?

Ravalant mon rire, je lançai un regard entendu au prof que j'étais bien destiné à pourrir, juste pour le fun. Manque de bol pour lui et le reste de la classe, aujourd'hui, j'avais une folle envie d'être insupportable!

_________________

CHUCK CARLTON
I should have known better, nothing can be changed - the past is still the past, the bridge to nowhere - I should have wrote a letter, explaining what I feel, that empty feeling - Be my rest, be my fantasy

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Makie Sasaki
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 841
Localisation : Comme ça t'aimerais savoir où je suis ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Feuille de personnage
Particularités: -Suis-je folle ? - Oui . (oui,je me parle à moi-même)
Ami(e)s: En parlant d'amis , vous ai-je déjà parlé de la fois où.... *soufflements*
Âme soeur: Ben.. Entre nous, je dois vous avouer que j'ai craqué sur une jolie boîte de chocolats !

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Lun 30 Jan - 22:14

Après l'arrivée silencieuse de Makie, quelques autres élèves se sont installés. Si elle n'avait pas forcé pour voir de qui ils s'aggissaient, elle n'aurait jamais découvert le serdaigle et le poufsouffle. Même si ça n'allait rien changer à sa vie. C'était une habitude d'observer les gens, sans vraiment les connaître. Elle trouvait ça assez amusant, surtout quand elle annalysait leur comportement quand ils se trouvaient seuls. C'est vrai qu'espionner les gens, était plutôt mauvais. Mais bon, elle était ainsi la Sasaki. Rapidement, le professeur de Runes , Monsieur Fleming, nous salua et fit les présentations. Rien de très surprennant. Bizarrement, il ne voulait pas savoir leurs prénoms. Tant mieux, la poufsouffle avait une tendance flemmarde à se mettre en avant. Il niait aussi leur niveau d'apprentissage et donc, il préfèrait reprendre les bases des Runes. En faite, la jaune et noir prenait cela avec indifférence. Réellement, elle connaissait déjà pas mal de choses sur cette très vieille magie. En clair, elle possèdait un livre qui parlait de tout ça mais, elle n'avait lu que les premières pages. Ca l'avait épuisé. C'était bien et intèressant, mais largement soporifque. D'alleuirs, Makie commencait à être distraite. Rien de très glorieux. Peut-être était-ce à cause de ce qu'elle migotait...? Cependant on était encore loin de là, donc mieux vallait ne pas trop y penser.

-Certains d'entre vous le savent peut-être déjà, mais l'étude des runes ne se limite pas à une simple forme de traduction où je ne sais quoi! Il s'agit en fait d'une forme de magie très puissante et très ancienne, conservée au fil des âges à travers ces fameuses runes. Lorsque vous saurez les déchiffrer et les utiliser, elles seront pour vous une source de grand pouvoir, notamment en vous permettant de déchiffrer le futur.

Tout ce blabla avait coupé la pensée de la petite brune qui redescendit immédiatement sur terre. C'était bien beau de rêver, mais, des fois , c'est vrai qu'il fallait rester sur pieds. En tout cas, ce cours n'avait pas l'air d'une rigolade. Cela avait vraiment l'air, d'un truc de casse-cou qui aime se faire du mal en étudiant pendant des heures. Juste à y penser, la quatrième année était obligée de penser aux examens. Cela devait êtes vraiment effrayant , surtout pour les runes. Bon c'était décidé, elle resterait bel et bien attentive !


-Mais nous verrons cela plus tard, conclut-il. On ne va pas mettre la charrue avant les bœufs, il nous faut commencer par le commencement!


Quelle expression. Méler la cuisine et la magie ? Pourquoi pas ? Après tout ça pourrait être drôle. Bah oui, c'est vrai. Imaginer , une casserole avec de l'eau dedans et.. Oh mais quelle débile aussi. Des fois, elle pensait vraiment à des choses complètement folle. Rapidement, il se retourna et commenca à écrire précisément toutes sortes d'écritures, qui étaient bien entendu les fameuses runes. D'un léger coup d'oeil, la poufsouffle , les compta et prit soin d'y faire bien attention.

-Quelqu'un sait-il ce que représente ceci?

A ce moments, bien précis, un élève rentra. Comme prévu, tout le monde tourna le regard vers..Chuck Carlton qui lanca une bête salutation pour se jeter à côté de Taylord. Pas très étonnant à vrai dire. Même si Makie ne les connaissait pas personnellement, elle les trouvait bien proches ces temps-ci.

- Du vieux Futhark ? dit un première année du premier rang.

- C’est l’alphabet original des runes. Son origine serait nordique, et il contient 24 lettres organisées en trois groupes de 8 runes chacun, qui représenteraient les 24 constellations visibles des anciens Scandinave. coupa Ruby, une élève de serdaigle.

Quelles bandes d'intellos. Comment ce faisait-il qu'ils sachent tous ce que c'est . Mots pour mots ? Makie fixa les yeux grand ouverts la fille qui venait de parler. Depuis quand les gens étaient surdoués. Sasaki s'attendait que quelqu'un en rajoute une . Et elle avait raison.

- Le nom de cette alphabet est composé des six premier lettres, Fehu, Uraz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz. Chacune des lettres possèdent un nom et une signification. La rune en forme de losange est aussi appelé rune blanche, elle sert en magie divinatoire.


D'accord. Tout le monde est intelligent , ici .Elle était décidément tombée dans la mauvaise classe.

- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?

Enfin ! Makie se senta moins seule, mais, trouvait ça vraiment osé. C'était le légendaire gryffondor qui avait parlé, alors pourquoi pas en rire ? Par contre, elle n'aimerait pas être à sa place. Avoir le regard de Fleming posé sur elle. Cela la fit frissonée de peur, c'est pas qu'elle avait peur, non. C'est qu'elle détestait qu'on la regarde. Même si elle essayait de ne pas rire , elle ne put s'empêcher. Un éclat de rire résonna dans la classe. Mal à l'aise, elle attrapait mal au bide. Elle s'imaginait déjà les sanctions qu'elle auraît. Quand tout d'un coup, elle éclata sa tête sur la table et glissa ses mains sur sa bouche. C'est bon. Elle avait arrêté de rire. Quelle maladroite. C'était bien la pemière fois qu'elle osait rire en classe. Plutôt effrayant, non ? De plus, que son rire était largement éxagèré.

-Pardon monsieur.. s'excusa-t-elle, elle était bien décidée à continuer sa phrase,pour se faire un peu oublier. .. Mais, Je ne suis pas sûre mais.. Il devrait il y'en avoir 25.. Il existe une rune vide.. Non ? Et ..ce n'est pas Odin étant suspendu à l'arbre du monde, comme offrande, bien avant notre ère qui les avait découvertes...?


_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Makie Sasaki le Mar 31 Jan - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Taylord Reegan
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 2744
Localisation : Ben regarde, sur ma licorne magique... Ah, tu la vois ? Okay, arrête le jus de citrouille alors, visiblement ça te fait pas que du bien.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Particularités: J'ai dix doigts. C'est fou hein.
Ami(e)s: C'est comme la poussière d'étoiles. Si t'y prends pas gaffe, elle s'effrite entre tes doigts...
Âme soeur: Il a un petit faible pour les cow-girls.

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mar 31 Jan - 17:56

Le bruit sourd de la porte qui claque me sortit une nouvelle fois de la torpeur dans laquelle j'avais commencé à plonger. On avait pas idée aussi, de faire ce genre de choses à huit heures du matin ! Je lançai un regard mauvais en direction de Fleming, que sa bonne humeur fit fondre instantanément; c'était clair que ça changeait de Nakamura qui était sans aucun doute dépourvue de cette fonction, tellement elle avait l'air heureuse d'être là, cette toquée. Je l'écoutai déblatérer son discours d'une oreille distraite, perdue dans la contemplation de mon « R » majuscule que j'entrepris de customiser, pour qu'il soit plus joli – alors que ça ne servait strictement à rien.

-Quelqu'un sait-il ce que représente ceci?

Je levai la tête à cet instant précis pour savoir de quoi il retournait exactement et ce fut également ce moment que choisit Chuck pour faire son entrée fracassante dans la pièce; je l'avais presque oublié – en fait c'était archi faux puisque c'était plutôt lui qui occupait la plupart de mes pensées, mais j'avais pour espoir qu'un jour ou l'autre, l'auto persuasion finirait pas l'emporter. Je baissai de nouveau les yeux vers mon morceau de parchemin un peu chiffonné pour faire genre « non-non-je-ne-connais-pas-cette-personne-c'est-même-la-première-fois-que-je-la-vois-je-ne-sais-pas-du-tout-pourquoi-elle-s'assied-à-côté-de-moi » mais malheureusement, il apparut bien vite que c'était tout d'une performance raté. Comme un miroir, je lui renvoyai son regard.

- Tu vas devoir changer de place, celle-ci est déjà prise, chuchotai-je d'un ton narquois, en référence à la conversation que nous avions eu un peu plus tôt. Enfin, conversation, c'était beaucoup dire, c'était plutôt lui qui avait fait son monologue et moi qui avait grogné dans mon coin.

Toutefois, je sentis l'expression que j'avais peinte sur mon visage se volatiliser aussitôt que sa main serra la mienne sans que j'y sois préparée – c'était lâche de prendre les gens par surprise. Je le dévisageai pendant quelques secondes, prise de court, avant d'entrelacer nos doigts et de sourire. Puis je posai précautionneusement ma paume sur la table, tout en concentrant toutes mes pensées vers le cours, ce qui allait s'avérer être plus compliqué que prévu, parce qu'il y avait à présent trop de facteurs qui entraient en compte. Et dire que la première demie heure n'était même pas passée..!

- Du vieux Futhark ?

Jusque là, c'était dans mes cordes. Je n'étais pas une adepte des runes, mais quand même, si on s'en tenait à ça, ça devrait aller.


- C’est l’alphabet original des runes. Son origine serait nordique, et il contient 24 lettres organisées en trois groupes de 8 runes chacun, qui représenteraient les 24 constellations visibles des anciens Scandinave.

Ce n'est pas grave, elle est à Serdaigle, ils savent tous ces choses là. J'entrepris de contempler la chevelure blonde juste devant moi, toute brillante et soyeuse et j'avais bien envie de glisser mes doigts dedans tellement ses cheveux étaient beaux – ou faire pareil avec ceux de Chuck tiens – Hmmm, comment elle s'appelait déjà..?! Ruby, c'est ça, Ruby, fixer son attention sur Ruby, c'était très bien comme initiative...


- Le nom de cette alphabet est composé des six premier lettres, Fehu, Uraz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz. Chacune des lettres possèdent un nom et une signification. La rune en forme de losange est aussi appelé rune blanche, elle sert en magie divinatoire.

Tout ces signes, ça me rappelait la soupe de pâtes qu'on nous servait quand on était petit, car ce n'est rien d'autre qu'un subterfuge pour nous faire manger quelque chose dont on ne raffolait pas. Dans ma tête, c'était un peu le même genre, version soupe à la grimace...


- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?

- Faudrait déjà que tu saches à quoi ça ressemble, avant d'dire ça...
murmurai-je presque automatiquement à la voix qui venait de s'élever à côté de moi, en me moquant gentiment. La routine habituelle quoi, je te lance une pique, tu m'en relances une autre... on ne perd pas les bonnes habitudes aussi facilement ! Je regardai innocemment Fleming, pour faire comme si de rien était – c'est vrai que je me rinçai l'œil aussi en même temps – mais n'y tenant plus, j'inclinai la tête dans la direction de Chuck, presque impatiente de connaître sa réaction et me mordis instinctivement la lèvre inférieure, parce que sitôt que je voyais les siennes, c'était plutôt elles que j'avais envie de croquer...

Heureusement – mais plutôt malheureusement pour Makie – le rire qui s'éleva derrière nous coupa court à mes idées tordues et je ne pus m'empêcher à mon tour de lui adresser un sourire. Bah oui, c'est ce qu'on appelle l'effet boule de neige, et quand on est en cours, on y est tous victime au moins une fois dans sa vie : quelqu'un se marre, donc on a envie de se marrer aussi. C'était d'une logique implacable en fait.


-Pardon monsieur.. Je ne suis pas sûre mais.. Il devrait il y'en avoir 25.. Il existe une rune vide.. Non ?


Elle s'était reprise, tout en se rattrapant au passage. Je tiquai.

- La rune vide, c'est pas la rune blanche justement, un truc comme ça ?
Je n'étais même pas sûre de ce que j'avançai, mais il fallait bien que je donne l'illusion de faire croire que je n'étais pas venue ici seulement pour chauffer ma chaise, et imaginer que j'étais bien avec Chuck, n'importe où, mais pas ici...

_________________
"Elle lui a appris à vivre.


Mend Your Heart ♪♫♪ The American Girl ♪♫♪ Two Hungry Black Birds

Il lui a appris à aimer."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 4 Fév - 0:01

Ce n'était pas que je n'avais pas confiance en mes élèves, non, je savais qu'ils avaient une grande culture générale, mais la pensée de me retrouver au milieu d'un gros blanc embrassant et d'être obligé d'interroger quelqu'un au hasard ne me plaisait pas des masses... J'allais encourager les étudiants les plus courageux à parler quand la porte s'ouvrit à la volée sur un jeune homme pour le moins... impertinent.

- Ah tiens, vous êtes là! Eh bien, bonjour!

Je tiquai et laissai ma langue claquer contre mon palais. Mais je me contins, pour cette fois. Toutes les classes avaient leur bad boy qui aimait marcher en roulant des mécanique et dont le seul but dans la vie se résumait à impressionner les filles... Je connaissais ça, j'avais eu seize ans aussi et la manière dont ce gryffondor regardait la fille à côté de lui ne me laissait aucun doute quant à son profil.

- Du vieux Futhark ?

La voix su petit Serdaigle au premier rang me coupa dans mes réflexions, aussi, je répondis immédiatement, détournant mon attention de cet énergumène.

-Je préfère dire l'ancien Futark, mais c'est tout à fait ça, j'ajoute cinq points à Serdaigle!

D'autres mains ne tardèrent pas à se lever et j'aimais l'ambiance qui régnait soudain dans ma classe.

- C’est l’alphabet original des runes. Son origine serait nordique, et il contient 24 lettres organisées en trois groupes de 8 runes chacun, qui représenteraient les 24 constellations visibles des anciens Scandinave.

-C'est tout-à-fait exacte jeune fille, mais je préfère que nous ne nous avancions pas encore sur la représentations des runes, c'est un sujet pour le moins... délicat!

-Le nom de cette alphabet est composé des six premier lettres, Fehu, Uraz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz. Chacune des lettres possèdent un nom et une signification. La rune en forme de losange est aussi appelé rune blanche, elle sert en magie divinatoire.

Aïe... Ça commençait un peu à déraper... Je m'apprêtais à expliquer ce qu'était exactement la rune blanche quand une voix, grave, insupportable et molle me coupa dans mon élan.

- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?

Je levai un sourcil, sceptique, tandis que la poufsouffle du dernier rang éclatait littéralement de rire. Évidemment, le tombeur avait ses groupies, j'aurais dû m'en douter. Le spectacle m'amusa, je devais bien l'avouer, et je répondis moi aussi tout en dissimulant mal mon sourire.

-Si les panneaux de signalisation ressemblent à ça pour vous, je vous déconseille vivement de prendre le volant!

Lentement, je me rapprochai de mon bureau et sortis ma feuille de présence d'un porte document. Il y avait peu de Gryffondor inscrits à mon cours et beaucoup étaient en première ou en deuxième année. Je n'eus donc pas trop de mal à trouver ce que je cherchais.

-Charles Carlton, je présume? demandais-je avec affabilité en relevant le nez de mon bureau.

Apparemment, je présumais bien, puisque le jeune homme eut l'air de se sentir visé. Je contournai alors avec soin le meuble qui nous séparait et m'avançai jusqu'à sa table.


-Si vous redites une imbécilité de ce genre, je vous envoie nettoyer les cachots de fond en comble, affirmai-je d'un ton beaucoup plus ferme. Et avec votre langue, puisqu'elle est si bien pendue.

Au moins, les choses étaient dites. Je connaissais ce genre de garçon qui se trouvait plus malin que tout le monde et qui considérait que le fait de mal parler à un professeur augmentait considérablement sa côte de popularité. Cependant, il était temps que ce joli cœur comprenne que dans ma classe, il ne pouvait pas gagner contre moi.
Je relevai la tête et déclarai avec lassitude, attardant particulièrement mon regard sur la poufsouffle au fond de la salle.


-Quelqu'un d'autre pour défier mon autorité ce matin, ou pouvons-nous continuer?

Le silence qui suivit cette phrase me laissa penser que l'affaire était désormais pliée. Je retournai donc devant le tableau pendant que la jeune fille que je venais de foudroyer du regard prenait la parole.

-Pardon monsieur... Mais, Je ne suis pas sûre mais.. Il devrait il y'en avoir 25.. Il existe une rune vide.. Non ? Et ..ce n'est pas Odin étant suspendu à l'arbre du monde, comme offrande, bien avant notre ère qui les avait découvertes...?


-Oui, nous aborderons l'aspect mythologique des runes plus tard, vos connaissances semblent un peu... confuses à ce propos.

- La rune vide, c'est pas la rune blanche justement, un truc comme ça ?

-Bien
, tranchai-je. Je crois qu'il est plus que temps de mettre de l'ordre dans tout ce fourbi d'idées!

Je pris d'abord la peine de démêler cette masse de connaissances à l'oral avant d'en faire un schéma.

-Le futhark est le nom de l'alphabet runique dont nous nous servirons tout au long de l'année. Ce mot est formé par la contraction des six premières lettres: Feoh, Ur, Thorn, As, Rad et Kan. C'est exactement comme le mot "alphabet", ajoutai-je, formé par l'accolement des lettres "alpha" et "bêta".

Je parcourus la classe du regard afin de voir si tout le monde suivait toujours, mais comme ça avait l'air d'aller, je poursuivis sans ménagement:

-Le Futhark est divisé en 3 Oettir de 8 runes chacun: l'Oett de Fehu rassemble les runes liées au monde matériel, l'Oett d'Hagalaz celles représentant les forces élémentaires et l'Oett de Tiwaz les runes donnant des conseils sur la vie. La rune blanche est une rune vierge que nous étudierons plus tard et que je n'ai pas représenté ici.

Afin d'illustrermon propos, j'inscrivis sur le tableau:

Oett de Fehu: f u w a r k j w
Oett d'Hagalaz: h n i x y p z s
Oett de Tiwaz: t b M m l d o

Puis je me retournai vers ma classe et ajoutai, ravi:

-Des questions? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter.

Je concentrai mon attention sur le petit Serdaigle du premier rang qui avait parlé en premier et m'exclamai:

-On commence par toi avec la première rune: feoh.

J'avais hâte de voir ce que ce petit exercice allait donner...


[HJ: -Alors, je ne le dis pas à chaque fois mais chaque participation rapporte 5 points à votre maison.
-En ce qui concerne l'attribution des runes, on fait l'exercice selon le plan de classe, donc Edwin, Kiira etc... puis arrivé à Ruby on passe à Elly. Par contre, vous pouvez poster dans n'importe quel ordre, histoire que ça ne prenne pas trop de temps!
Bon courage!!! ]

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Nathanaël Fleming le Dim 12 Fév - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chuck Carlton
Adulte



Masculin
Nombre de messages : 2909
Localisation : Là où on peut faire la fête !
Date d'inscription : 03/03/2010

Feuille de personnage
Particularités: i should have known better
Ami(e)s: Emmy-Nem, Haley, mon petit lapin! Oh vous inquiétez pas, ça nous choque autant que vous... ; Joy, eh ouais comme quoi ! ; Ruby Miss Parfaite ; Lilian, the one and only
Âme soeur: come to me my sweetest friend can you feel my heart again i'll take you back where you belong and this will be our favorite song

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 4 Fév - 16:29

- Tu vas devoir changer de place, celle-ci est déjà prise...

Je ne répondis rien qu'un petit sourire en coin au charmant accueil de ma chère petite Taylord, mais je la voyais sourire sous son masque elle aussi, et je ne pus m'empêcher de bloquer quelques secondes sur son visage, ses cheveux, et chaque parcelle que je pouvais voir d'elle. L'embêtant à me mettre très souvent à côté d'elle, c'est que parfois je sentais mon cerveau se vider d'un coup et je ne pouvais plus penser à rien sinon à elle. Ce n'était pas pour me déplaire en soi, parce qu'imaginer des tas de choses avec elle, c'était plutôt sympathique. Mais 1) j'avais peur que ça vende un peu trop vite notre secret et 2) je ne voulais pas non plus qu'elle voit que je craquais ouvertement pour elle, parce qu'entre elle et moi c'était trop un rapport de forces pour que je cède le premier.

J'avais sorti un vieux bout de parchemin et une plume à moitié cassée pour faire croire un minimum que j'étais là pour travailler, et sous la table nos doigts s'étaient mélangés un instant. Elle me serra la main et finit par relâcher la pression, trop tôt à mon goût, avant de poser sa main sur la table, entre nous. Je m'efforçai de ne pas la regarder - j'avais bien chaud tout d'un coup. Je retirai aussi ma main de sous la table et de sur sa cuisse, car je sentais que mes idées étaient de moins en moins nettes.

Me mettant à l'aise, j'étendis mes jambes sous la table, et comme les tables n'étaient pas immenses, ma jambe vint tout naturellement se poser contre celle de Taylord sous la table, et je me gardais ensuite bien de bouger. Plus je regardais le prof qui s'efforçait de parler tout sérieusement, plus il me courait sur la haricot. Il y avait un truc chez lui, dans sa gueule, dans sa manière de parler, qui me donnait envie de lui foutre ma main dans la figure, et avec pas plus de temps qu'il n'en faut pour le dire. J'étais à peu près certain qu'il se regardait tous les matins dans la glace avant d'aller en cours avec la ferme certitude qu'il était le sosie brun de Brad Pitt et que les petites minettes apprenties sorcières allaient lui manger dans la main. Coup d'oeil dans la salle : les filles le regardaient avec une certaine insistance, pas faux. Mais Johnny Depp aurait certainement eu plus de succès - désolé, mon petit Fleming.

Du coup, j'avais un malin plaisir à foutre son cours en l'air, et je n'étais pas prêt de m'arrêter : le diesel était enclenché. Deux réactions à mon intervention qui, vu la gueule du prof, ne lui avait pas trop trop plu :


- Faudrait déjà que tu saches à quoi ça ressemble, avant d'dire ça...

Du tac au tac, je lançai un regard moqueur à Taylord avant de lui chuchoter :

- Oh toi, Miss Serdaigle, ça va hein...

Petit sourire content de moi. Et puis je lançai un coup d'oeil derrière moi, à la Poufsouffle qui avait rit : au moins une qui me comprenait dans mon ennui profond en ce matin de cours... Sauf qu'elle se reprit, et :


-Pardon monsieur... Mais, Je ne suis pas sûre mais.. Il devrait il y'en avoir 25.. Il existe une rune vide.. Non ? Et ..ce n'est pas Odin étant suspendu à l'arbre du monde, comme offrande, bien avant notre ère qui les avait découvertes...?

Arf, même pas drôle. Bon, au moins, une chose était sûre : j'avais botté en touche et Fleming me lançait un regard passablement agacé, apparemment décidé d'en découdre avec moi avant de répondre aux autres.

-Si les panneaux de signalisation ressemblent à ça pour vous, je vous déconseille vivement de prendre le volant!

Je fis exprès de rire courtoisement, pour lui montrer que je voulais l'assurer que sa blague était drôle, avant de cesser de rire et de lui répondre sur le ton de la conversation, me balançant nonchalamment sur ma chaise :

- Vous avez donc des origines moldues, Professeur? Dites-nous tout, puisque vous êtes si fraîchement débarqué parmi nous!...

C'était également le moyen de lui faire comprendre que n'importe quoi serait plus intéressant que son cours merdique sur les runes merdiques dont je n'avais strictement rien à carrer - et j'avais d'ailleurs fortement envie de dire aux autres "sérieusement, vous croyez vraiment que les runes vont vous êtres utiles dans votre vie professionnelle?!".


-Charles Carlton, je présume? fit le bellâtre en s'approchant de ma table.

.... Évidemment. C'était ça qui était chiant avec les nouveaux : ils n'avaient pas encore enregistré qu'il était vraiment inutile de m'appeler comme ça. Les autres profs avaient enregistré dès la première année que, comme d'autres d'ailleurs, le diminutif de mon prénom de suffisait amplement. Je ne pus m'empêcher de me sentir vaguement en colère, parce quand on m'appelait comme ça, j'avais trop d'images de chez moi, de mon inutile mère qui ne m'avait jamais appelé autrement que Charles et que j'avais envie d'étouffer avec un des coussins de son fichu canapé à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Mais bref. Faisons comme si de rien n'était.

- Lui-même, répondis-je avec un petit sourire et un salut de la tête. C'est un honneur, continuai-je, toujours en me balançant sur ma chaise. Il s'avança au même moment, et je ne bronchai pas, tout en arbhorrant l'air insupportable de quelqu'un de bien fier de sa petite personne.


- Si vous redites une imbécilité de ce genre, je vous envoie nettoyer les cachots de fond en comble. Et avec votre langue, puisqu'elle est si bien pendue.

Oh ooooh, c'est qu'il n'était pas commode, notre cher petit professeur! J'eus une moue vaguement dégoûtée à cette évocation - les cachots, l'antre des serpentard, tout ça, c'était pas trop mon kiff.

-Quelqu'un d'autre pour défier mon autorité ce matin, ou pouvons-nous continuer?

Pffff, même pas drôle. Ces profs qui nous envoyaient au trou à la première remarque un peu trop haute, c'était d'un chiant, mais d'un chiant! Quelle couille molle, non mais je vous jure!

- Oh, non alors, votre cours m'intéresse bien trop pour que je veuille le quitter! répondis-je d'un ton fort et faussement angélique avant de me rassoir correctement en bon petit élève et de faire mine d'écrire quelque chose sur mon papier tout sale. Je jetai un coup d'oeil sur la feuille de Taylord, et puis, alors que le dialogue sur les runes reprenait, je soupirai d'ennui.


- La rune vide, c'est pas la rune blanche justement, un truc comme ça ?

Ah, tiens, elle s'y mettait aussi! Quand je disais qu'elle avait des bons petits côté Serdaigle... Les laissant tous à leur dissertation je regardai par la fenêtre et perdis mon regard dehors, tout en me sentant petit à petit gagner par une torpeur très agréable.

- ... Feoh, Ur, Thorn, As, Rad et Kan... Hein?! Allô bonjour, on m'avait téléporté en Norvège ou quoi? Le Futhark est divisé en 3 Oettir de 8 runes chacun: l'Oett de Fehu rassemble les runes liées au monde matériel ... Putain, quel ennui, mais quel ennui... l'Oett d'Hagalaz celles représentant les forces élémentaires et l'Oett de Tiwaz les runes donnant des conseils sur la vie. La rune blanche est une rune vierge que nous étudierons plus tard et que je n'ai pas représenté ici.

Nouveau soupir. Je le regardai écrire au tableau, puis les autres qui inscrivaient la même chose sur leurs feuilles. Je me tournai vers Taylord, de qui je m'étais rapproché d'ailleurs. Putain, j'avais vraiment envie d'être ailleurs avec elle plutôt qu'à perdre mon temps ici. Je savais qu'elle supportait jusqu'à un certain point le fait que je sois insupportable, mais là, c'était trop m'en demander. Je lui chuchotai :

- Bon désolé, mais là, ce cours me fait vraiment trop chier...

Je voyais déjà son regard courroucé quand j'allais - sûrement très prochainement - me faire virer et il y avait 90% de chances qu'elle me fasse un peu la gueule ce midi, MAIS, en même temps, je devais aussi reconnaître que Taylord qui boudait avait un petit truc en plus de furieusement sexy - et puis, je la connaissais trop bien pour savoir que ça ne durerait pas.


- Des questions? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter.

Coupant court à tout ce qui allait commencer, avant que le petit Serdaigle de devant puisse commencer à répondre, je me redressai sur ma table et repris comme si ma conversation avec le prof venait de se terminer :

- Moi, j'ai une question! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant?

Pas comme professeur de runes, quoi, mon gros. Compris? Je le toisai d'un petit regard provocateur, bien content de le faire chier comme il se devait.

_________________

CHUCK CARLTON
I should have known better, nothing can be changed - the past is still the past, the bridge to nowhere - I should have wrote a letter, explaining what I feel, that empty feeling - Be my rest, be my fantasy

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 4 Fév - 19:07

Citation :
- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?
Nathanaël rigola le plus discrètement possible, il ne voulait pas se faire remarquer durant la première heure quand même.
*Ça ? Des panneaux de signalisation ? Leur jour où il décide de conduire il vaut mieux que je n’habite pas dans le même pays que lui et que tous les moldus soient bien cachés chez eux. Peut-être qu’il sera dans le livre des records comme étant l’homme à avoir tué le plus de personne sur la route. *
Citation :
-Si les panneaux de signalisation ressemblent à ça pour vous, je vous déconseille vivement de prendre le volant!
Tient le professeur pensait comme lui. Etrange. En fait non, toutes personnes, un minimum sensé et aillant vécu chez les moldus aurait pensait la même chose. La discussion entre Mr. Fleming et Charles Calton continua. Non mais franchement pourquoi ce gryffondor se sentait supérieur, il ne comprendra jamais les gens comme ça. Le jeune poufsouffle commençait à trouvait le temps long. Il se mit donc à dessiner sur son parchemin. Il n’était pas très douer en dessin mais il se défendait pas mal contre un enfant de 5 ans, au-delà il ne pouvait pas rivaliser. Il devrait peut être demandé à ses parents de lui prendre des cours de dessins. Tout bien réfléchis non, il aurait semblé encore plus bizarre auprès des autres.

Citation :
-Quelqu'un d'autre pour défier mon autorité ce matin, ou pouvons-nous continuer?
Nathanaël se retint de lever la main, il avait vraiment envie de quitter le cours au plus vite mais il savait pertinemment que s’il fessait cela il allait courir droit vers les ennuis. Ce n’est pas le professeur qui lui fessait peur, c’était la réaction que pourrait avoir ces parents qui l’effrayer. Il dit d’une voix presque inaudible :

« Moi je voudrais bien mais je suis trop intelligent pour ça. »

Nathanaël se tourna vers le gryffondor et fit un sourire qui retomba aussi vite. Il espérait qu’il l’avait entendu. Ensuite, il fit semblant de s’intéresser à ce que disait sa compatriote poufsouffle. Nathanaël ouvrit doucement son livre. Effectivement il avait commis une erreur, la rune vide ou rune blanche était une rune supplémentaire et pas celle qu’il avait dit. L’erreur est humaine comme dirait l’autre, mais bon son moral en prit un coup quand même. Le cours était vraiment ennuyeux, à cette vitesse là le garçon allait finir par s’endormir sur la table. C’est vrai qu’elle pourrait être confortable cette table, se dit-il.

Citation :
-Le futhark est le nom de l'alphabet runique dont nous nous servirons tout au long de l'année. Ce mot est formé par la contraction des six premières lettres: Feoh, Ur, Thorn, As, Rad et Kan. C'est exactement comme le mot "alphabet", ajoutai-je, formé par l'accolement des lettres "alpha" et "bêta".
C’est quoi ces noms de lettres bizarres, il s’était pas tromper une seconde fois quand même. Enfin, si c’était possible vu que la matière le passionner pas il aurait très bien pu dire que des bêtises. Mais il en était pas sur il fit une moue un peu déranger et continua d’écouter le cours à moitié.
Citation :
-Des questions? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter
Nathanaël avait déjà ouvert son livre pour passer le temps mais cela l'avait ennuyer plus qu'autre chose alors il avait vite refermer. Des questions? Il en avait plein la tête mais il se dit que c'était le moment de savoir s'il avait eu faux tout à l'heure, au pire des cas il se ferait passer pour un sombre crétin devant une classe entiere c'était rien. Il regarda le professeur et dit :

« J’avais faux sur le nom de lettre ou bien vous avez cherché la simplicité en le disant à l’anglaise. »

Dit comme cela, ça avait l’air d’un reproche, mais en fait c’était le but rechercher. Nathanaël ne savait pas comment le dire plus délicatement, il était un peu gêner de l’avoir dit ainsi, mais ce qui était fait était fait. Il n’y avait plus moyen de revenir en arrière.

Citation :
- Moi, j'ai une question! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant?
Nathanaël se mit à rire. C'était quoi son problème a celui-ci? Il adorait embêter le prof ou quoi. Mais le jeune garçon avait également la même question quand son père lui avait dit de suivre ce cours, la seule réponse qu'il avait reçu était... il ne valait mieux ne plus penser à ça.

« Ça peut servir à être moins idiot. Et tout métier est intéressant pour la personne qui l’aime. »

Franchement, il ne pouvait pas arrêter de penser à voix haute, cela devenait chiant et il allait encore être mal vu pour les gens présent dans la salle. Il sentit des regards sur lui, il fallait peut être qu'il s'excuse. C'est vrai que c'était pas très sympa ce qu'il venait de dire, enfin il avait déjà fait pire dans le passer.

« Désoler, pour ce que je viens de dire, j'éviterais de recommencer. »

Nathanaël regarda le tableau en face de lui, histoire de se faire un peu oublier, et il savait combien cela aller être difficile. Il attendit son tour passiement.

« Thurisaz c’est la force dirigée, réactive, destructive et régénératrice. »

Nathanaël fit un léger sourire, espèrent ne pas s’être trompé enfin s’il était le cas ce n’était pas si grave vu qu’il n’apprécier pas trop ce cours.


Dernière édition par Nathanaël Oryon le Dim 5 Fév - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 4 Fév - 19:13

__« Les résurgences indésirables, dit-il. »

Regarde. Les autres te devancent. Leurs connaissances explosent alors que toi, tu restes un peu en retrait. Tu n’es plus cet Edwin du passé, un peu féroce, un peu arrogant et qui avait beaucoup trop d’atouts de son coté pour un corps aussi frêle que le tiens. Tu n’es plus Edwin, juste un freluquet hargneux que les aléas ont gâté. Un gamin farouche dans un monde qui l’effraie, et qui crierait bien à la manière des nouveau-nés. Mais en silence. Dans ta caboche dérangée. Ta plume qui se pose et ton rictus amusé aurait pu signifier bien des choses. Comme l’arrivée de cette horreur spectrale, ce don psychotique qui te susurre à l’oreille que tout ça allait finir. Ce petit être aux apparences sérieuses et au minois intimidé, c’est du passé ! Désormais ton visage affiche ce que les gens pensent symboliser, du sarcasme teinté d’indifférence tranquille. Et tout bas, tu te dis qu’à présent, c’est différent. C’est différent parce-que, après tout, tu n’es plus vraiment le même, et surtout, tu n’as plus rien à perdre. Ni ta fierté ni ton intégrité. Tu l’aimais bien ce type. Chuck. 6ème année. Les gens parlent, et tu écoutes d’une oreille distraite. C’est Chuck, siii… Comme Chuck Norris, mais en plus jeune. Tu l’aimais bien mais voilà. Il puait d’amour à dix kilomètres à la ronde. C’était trop flagrant, ses petits regards énamourés pour la jolie Gryffondor. Flagrant pour qui avait tes yeux. Tu avais envie de le faire chier. Mais gentiment. Tu te fais représentant de Serdaigle à présent. Parce-que tu allais parler, parce-que les runes sont la seule fierté de ta Norvège natale, et parce-que t’avais une fucking d’envie de te foutre dans la merde.

- Sans dec’ ? Tu envisageais un métier ? Non mais Charles quoi, c’est un nom plus vieux que l’ancien Futhark ~

Tu testais l’adrénaline. Ta nouvelle drogue depuis quelques secondes. Une hormone qui pouvait anesthésier un corps écrasé par un camion parait-il. Ton dernier tranquillisant se dissipait lentement dans ton sang. Tu sais ? Le comprimé fraichement moldu, attesté et approuvé par des moldus pour garantir ta santé mentale… Non-moldu. Malgré la mine bienveillante que tu avais affiché au Poufsouffle – Sa réplique avec les métiers, c’était joliment dit et mignon tout pleins. Digne de sa maison. – tu n’allais pas tarder à te montrer désagréable. Mais avec le sourire aux lèvres. Un sourire masochiste et un tantinet agacé. Sixième année durement entrainé contre un gosse de douze ans. No fake. Toi non plus tu n’avais pas réalisé. Bref.

- Feoh… Heu… Cette rune signifie la richesse, dans un sens global et pas uniquement matériel. La Fortune, le partage, le bétail… tout ça quoi… Et comme c’est la première rune, elle représente aussi la vie, le bonheur. En gros, tout ce que l’homme pourrait souhaiter. Il me semble aussi qu’elle est utilisée pour représenter l’opposé, et donc l’infortune, je crois.

T’avais des points à gagner. T’avais des bonnes résolutions, souviens-toi. Oublie-les, eux, leur ennui, leur problème. Emmerde tout ça, et surtout ton empathie qui te brulait tes nerfs. C’était important d’oublier, presque aussi important que la vicotine pour Dr.House, les runes pour Mr.Fleming ou la belle étudiante pour Chââârles. L’autre derrière toi n’allait pas tarder à réagir, tu le savais. Colère ? Rire nerveux et "morveux, à la sortie des cours je vais t’éclater ta tête !" ?

Surprend-moi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Fleming
Professeur d'Etude des Runes



Masculin
Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 18/10/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 5 Fév - 20:30

Ooookay, je constate qu'il y a un petit pépin avec mes consignes donc je vous mets quelle rune vous devez analyser d'une manière plus explicite:

Edwin: f
Kiira: u
Nat': w(th)
Aure: a
Ruby: r
Elly: k
Chuck: g (Enfin, je crois qu'on va devoir se passer de la signification de celle-là... )
Taylord: v(w)
Makie: h

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Taylord Reegan
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 2744
Localisation : Ben regarde, sur ma licorne magique... Ah, tu la vois ? Okay, arrête le jus de citrouille alors, visiblement ça te fait pas que du bien.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Particularités: J'ai dix doigts. C'est fou hein.
Ami(e)s: C'est comme la poussière d'étoiles. Si t'y prends pas gaffe, elle s'effrite entre tes doigts...
Âme soeur: Il a un petit faible pour les cow-girls.

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Dim 5 Fév - 21:51

- Oh toi, Miss Serdaigle, ça va hein...

Je tapai ma langue contre mon palet de mécontentement. Chuck savait que je n'aimais pas quand il faisait ça et, c'était d'ailleurs bien pour ça qu'il était précisément en train de s'en amuser. A regrets, je me reculai un peu de lui pour me rapprocher du mur, juste histoire de lui faire comprendre que c'était donnant donnant et que l'évolution de notre relation ne changeait rien au reste; pas question de me laisser marcher dessus. Enfin, dans une moindre mesure, parce que je ne pouvais pas m'empêcher de lui lancer des regards en coin...

Je le laissai continuer son petit manège avec le prof et ne pris même pas la peine de cacher un sourire satisfait lorsqu'il l'appela finalement par son prénom, rien que pour l'énerver un peu plus qu'il ne devait déjà l'être, parce qu'il n'avait pas besoin de le dire pour que je sache que c'était le cas – je n'avais pas de doutes là dessus, puisque moi, j'avais un jour payé cette affront en terminant dans le lac de Poudlard. Bref. Je n'aurais su dire si ce petit de faux semblant m'agaçait plus qu'avant ou pas, parce que la donne avait changé. S'il voulait passer pour un con, dans l'absolu, c'était son problème, il était assez grand. Mais d'un autre côté ça m'agaçait, parce que moi, je savais qu'il n'était pas aussi bête qu'il ne le laissait penser à première vue, puisque que quand on révisait ensemble, il était loin de toujours dire des choses stupides. J'avais envie de leur montrer, de leur faire comprendre à sa place, mais puisqu'il m'énervait et qu'en même temps, j'avais envie de lui rouler des pelles en plein cours, il allait se démerder tout seul, hein !

J'étais partie avec l'idée ferme de l'ignorer, mais en fin de compte, ce n'était pas si facile, d'une part parce qu'il faisait trop de ram-dam pour ça, mais aussi parce qu'il s'était finalement un peu rapprochée encore une fois, et que je n'avais toujours pas bougé ma main, juste à côté de la sienne . Un simple petit mouvement vers la sienne me permis de les coller l'une contre l'autre, comme si de rien était. Rêveuse, j'écoutai d'une oreille distraite Fleming qui à l'inverse restait imperturbable et cela même après l'intervention du Poufsouffle.


- Bon désolé, mais là, ce cours me fait vraiment trop chier...


Soudain piquée au vif, je tournai un peu rapidement la tête dans sa direction, ne cherchant même pas à masquer ma déception à l'idée qu'il puisse partir, et mon regard lourd de reproches. Cela m'avait suffit pour saisir qu'il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. Sympa pour moi.

- Ouais bah toi aussi, répliquai-je froidement sans pour autant expliciter complètement le fond de ma pensée, à savoir que c'était super égoïste de sa part de vouloir se faire jarter de la pièce, mais par contre, de me laisser ici. Il pouvait toujours espérer pour que je lui garde quoi que ce soit maintenant, oui !

C'est fois ci, je me reculai pour de bon dans mon coin, c'est à dire complètement contre le mur, vexée.

- Des questions? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter.

A ces mots, j'ouvrai sans entrain le livre posée sur la table – et que j'avais ramené bien en face de moi, mais ce n'était pas comme s'il allait servir à Chuck de toute façon.

- J’avais faux sur le nom de lettre ou bien vous avez cherché la simplicité en le disant à l’anglaise.

C'est qu'il ne faisait pas que des heureux Nathanaël Fleming... Heureusement qu'il avait la classe, ça rattrapait tout le reste..!


- Moi, j'ai une question! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant?

Gnagnagna. J'avais bien envie de le couper dans son élan, mais si je faisais ça, on allait droit dans le mur, alors pour une fois, je m'abstenais.

- Ça peut servir à être moins idiot. Et tout métier est intéressant pour la personne qui l’aime.

- Sans dec’ ? Tu envisageais un métier ?


Et en plus, je n'avais même pas besoin de m'en charger ! Seulement, au lieu de me faire sourire, cela eut plutôt l'effet inverse et je me renfrognai un peu plus.

- Bien sûr. Répondis-je à sa place. C'est juste que même lui, ça l'étonne toujours de découvrir qu'il en a u peu dans l'crâne...

Ceci dit l'intéressé en question m'avait trop mis les nerfs en pelote pour que je le défende plus longtemps. J'attendis patiemment mon tour alors que chacun – ou presque – expliquait à haute voix la signification de la rune qui lui était attribuée. Lorsque ce fut à moi de parler, j'employai volontairement un timbre, qui je le savais insupporterait Chuck, à titre de vengeance, puisqu'il aimait tant les Serdaigle !

Je laissai d'abord le silence s'installer durant quelques secondes, parce que je lisais le livre en même temps. Le truc, c'était que ça avait l'air tellement compliqué tout ça, dans le bouquin il y avait écrit la signification mais deux lignes plus tard, le contraire, et déjà, ça se mélangeait dans ma tête, déjà bien embrouillée à la base...

- Hmmm, en fin de compte, je n'avais même pas envie de croire que ce racontait le livre, Wynn, c'est l'harmonie..?

… Et nous en avions tous bien besoin, là, maintenant, tout de suite..!

_________________
"Elle lui a appris à vivre.


Mend Your Heart ♪♫♪ The American Girl ♪♫♪ Two Hungry Black Birds

Il lui a appris à aimer."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mar 7 Fév - 21:46

L'ensemble des cours était globalement agité, même ceux où il n'y avait que des premières années, mais celui-ci l'était tout particulièrement. L'heure m'avait pourtant semblée bien partie, le cours organisé. Mais lorsqu'un élève de 6ème année à Gryffondor que j'avais déjà aperçu de nombreuses fois dans les couloirs -impossible de le rater- fit irruption dans la salle, saluant le jeune professeur d'une manière assez familière, je commençais à douter de l'autorité de Mr Fleming et donc de l'intérêt du cours.
Il était certes intéressant, pour le moment deux Serdaigles avaient donné des réponses, nous avions gagné 5 points. Mais voilà...


- Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation?

Le Gryffondor de 6ème année -qui d'autre?- avait parlé. Et bien sûr, voilà ce qui était sorti de sa bouche: une blague. Pas drôle en plus -c'est quoi, des panneaux de signalisation? Bien qu'elle déclencha le rire d'une Poufsouffle de 4ème année qui s'en excusa aussitôt. Pourtant, ça ne sembla pas faire rire Mr Fleming -pas plus que moi d'ailleurs- et celui ci m'apporta la preuve de son autorité que j'attendais.

-Si les panneaux de signalisation ressemblent à ça pour vous, je vous déconseille vivement de prendre le volant!

Voilà que ça parlait de volant maintenant! C'est quoi ça un volant? Quelque chose comme...un balai volant?

- Vous avez donc des origines moldues, Professeur? Dites-nous tout, puisque vous êtes si fraîchement débarqué parmi nous!...

C'est moi où il parlait avec ironie des origines moldues?! Je lui lançais un regard irrité.

-Charles Carlton, je présume? répondit Mr Fleming.

Charles Carlton... Si le nom Carlton me disait bien quelque chose, Charles, pas du tout, je m'en serais rappelée... non mais vraiment, qui s'appelle encore Charles de nos jours?

-Lui-même, c'est un honneur, fit ce dernier avec un sourire fier. Mais je l'avais vu grimacer -je vois tout, moi- en entendant le prénom Charles, et je doutais que quelqu'un de populaire comme il devait l'être se fasse appeler comme ça tous les jours. Il ne devait pas aimer son prénom... et ça se comprenait.

- Si vous redites une imbécilité de ce genre, je vous envoie nettoyer les cachots de fond en comble. Et avec votre langue, puisqu'elle est si bien pendue. Quelqu'un d'autre pour défier mon autorité ce matin, ou pouvons-nous continuer?

Et voilà. Maintenant c'était moi qui arborait un sourire fier. C'était puéril, mais tellement bon! Mr Fleming avait remballé comme il se devait ce pitre de Carlton, et la preuve de son autorité était maintenant faite.

- Oh, non alors, votre cours m'intéresse bien trop pour que je veuille le quitter! répondit l'autre, un air faussement angélique qui ne trompait personne, et qui me fit lever les yeux aux ciel. Pas très subtil tout ça...

- La rune vide, c'est pas la rune blanche justement, un truc comme ça ?

Cette fois, c'était la fille à côté de ce Carlton qui avait parlé. Elle ne semblait pas ressembler à son voisin, au moins pour ce qui est de l'intelligence, et c'était tant mieux pour elle.

-Bien. Je crois qu'il est plus que temps de mettre de l'ordre dans tout ce fourbi d'idées! Le futhark est le nom de l'alphabet runique dont nous nous servirons tout au long de l'année. Ce mot est formé par la contraction des six premières lettres: Feoh, Ur, Thorn, As, Rad et Kan. C'est exactement comme le mot "alphabet", formé par l'accolement des lettres "alpha" et "bêta".

Jusque là, je comprenais à peu près, ce qui me soulagea. J'avais eu l'impression au début du cours d'être inculte, par rapport aux réponses que donnaient certains. Enfin, j'avais beau avoir compris l'essentiel -pas comme l'autre Gryffondor qui tirait une tête d'ahuri-, je me promis néanmoins de passer toute la soirée à la bibliothèque à lire ce que je trouverai sur le sujet.


-Le Futhark est divisé en 3 Oettir de 8 runes chacun: l'Oett de Fehu rassemble les runes liées au monde matériel, l'Oett d'Hagalaz celles représentant les forces élémentaires et l'Oett de Tiwaz les runes donnant des conseils sur la vie. La rune blanche est une rune vierge que nous étudierons plus tard et que je n'ai pas représenté ici, continua le professeur.

Il inscrivit des symboles au tableau, puis se retourna vers nous, l'air ravi, avant de s'exclamer:


-Des questions? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter. Puis il se tourna vers Edwin Lorelans, un Serdaigle de première année.

-On commence par toi avec la première rune: feoh.


J'ouvrais mon livre, et commençais à rechercher la rune Kennaz, dont j'allais devoir donner la signification.

- Moi, j'ai une question! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant?

Et voilà qu'il recommençait! Décidément, qu'est ce qu'il pouvait m'agacerrrrrrrr ce Carlton! Il n'avait qu'à sortir de cours si ça ne l'intéressait pas! Je réprimais une remarque que je n'aurais de toute façon pas dit, étant trop discrète pour ça, et me contentais de grincer des dents. Pourtant, d'autres se chargèrent bien vite des piques que j'avais gardé pour moi, et je n'étais visiblement pas la seule à en être contente.


-Ça peut servir à être moins idiot. Et tout métier est intéressant pour la personne qui l’aime, dit un Poufsouffle de deuxième année.

- Sans dec’ ? Tu envisageais un métier ? Non mais Charles quoi, c’est un nom plus vieux que l’ancien Futhark, ajouta Edwin très justement, ce qui m'arracha un sourire.

- Bien sûr. C'est juste que même lui, ça l'étonne toujours de découvrir qu'il en a un peu dans l'crâne...

C'était la fille à côté de lui qui avait dit ça. Décidément, je n'arrivais pas à la cerner, elle avait eu l'air contente qu'il se fasse remballer, pourtant elle prenait sa défense. Bah, après tout, s'ils étaient à côté et qu'ils se chuchotaient à l'oreille depuis tout à l'heure, ils devaient bien être amis... voire plus.

-Feoh… Heu… Cette rune signifie la richesse, dans un sens global et pas uniquement matériel. La Fortune, le partage, le bétail… tout ça quoi… Et comme c’est la première rune, elle représente aussi la vie, le bonheur. En gros, tout ce que l’homme pourrait souhaiter. Il me semble aussi qu’elle est utilisée pour représenter l’opposé, et donc l’infortune, je crois.

J'ignorais si cette réponse était correcte ou non, mais je décidais de me concentrer sur ma rune, Kennaz.


- Hmmm, en fin de compte, je n'avais même pas envie de croire que ce racontait le livre, Wynn, c'est l'harmonie..? dit la Gryffondor à côté de Carlton.

Voilà, maintenant, c'était à moi, je décidais de me lancer sans vraiment avoir préparé ma phrase.

-Kennaz c'est... la rune du feu non? balbutiais-je d'une voix incertaine.

Bon, ça ne ressemblait pas aux longues et incompréhensibles réponses qu'avaient donnés les autres Serdaigles au début du cours, mais ça viendrait avec le temps. Et puis là, ce n'était pas le problème principal dans ma tête. Et si je me trompais? Le stress envahit soudain tout mon corps. Je fixais mon regard sur Mr Fleming, attendant avec impatience sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Mer 8 Fév - 0:38

C'était une journée comme les autres, comme tant d'autres, une de plus qui allait se dérouler dans le long égrenage du temps. Heather se fit une étrange remarque ce matin-là : bientôt sept ans!! Bientôt sept ans qu'elle était ici, à Poudlard, dans ce dortoir, dans ce même lit, à fréquenter les mêmes gens, à découvrir les mêmes têtes un peu timides qui arrivaient en première année à chaque rentrée. Sept années, presque, bien remplies, car quand elle se remémorait ses débuts, ses premiers pas à Poudlard, l'enfant qu'elle était alors et le chemin qu'elle avait parcouru jusque là... Cela lui paraissait des décennies. Paradoxalement, tout était passé si vite; il lui semblait que cette évolution, brutale, s'était effectuée avant même qu'elle ait eu le temps de rire au revoir aux jours passés.

Il faisait gris et froid en cette matinée d'hiver et la jeune fille frissonna lorsqu'elle sortit un peu de sous sa couette. Rapidement, elle se re-polotonna dessous et attendit le dernier moment, la toute dernière limite à laquelle elle pourrait se lever pour avoir juste le temps de se préparer. A regrets, elle s'arracha de la douce torpeur qui la berçait bien au chaud sous les draps brodés aux couleurs de Serpentard, puis posa un pied par terre, puis l'autre. La même agitation, comme chaque matin, peuplait le dortoir des filles de Serpentard. Se frottant la tête et passant pensivement la main dans ses longs cheveux roux, Heather décida qu'il était temps qu'elle s'agite un peu, sans quoi jamais elle n'aurait le courage de se lever de son lit de toute la journée. Assez rapidement elle fit sa toilette, se coiffa et s'habilla. Comme elle avait changé physiquement également; elle s'était énormément allongée et était aujourd'hui grande et mince, bien plus élancée que lorsqu'elle avait encore sa taille de petite enfants. Elle avait abandonné une partie - mais pas entièrement - de ses airs de garçon manqué et paraissait beaucoup plus féminine, ses gestes étaient plus fluides, plus élégants; elle prenait plus soin d'elle, comme toute jeune fille qui atteint l'âge de ses 17 ans. Mais au fond de ses grands yeux verts la même détermination brillait, toujours autant, et on sentait bien présent son fort caractère et son tempérament au sang plutôt chaud. Fière de ses origines, l'irlandaise n'avait jamais envisagé ne serait-ce qu'une seconde l'idée de baisser les bras, en quelconque circonstance.

Pourtant, il y en avait eu des obstacles, et même un peu trop au cours de ces six dernières années. Mais Heather haussa les épaules en y repensant et reposa sa brosse avant de jeter un dernier coup d'oeil dans le miroir et de tourner les talons : rien ne servait de s'apitoyer.

Le château était, enfin, revenu à la normale, après l'épisode désagréable de l'invasion des Mangemorts. Heather s'était trouvée dans une position bien inconfortable et en avait beaucoup souffert, bien plus qu'elle ne l'avait pensé : traître aux yeux des siens alors qu'elle les avait toujours aimés, elle passait pour une ennemie aux yeux de ceux dont elle soutenait la cause, et pour qui elle oeuvrait, d'ailleurs. Elle s'était engagée très vite dans la résistance de Poudlard, et si leurs actes n'avaient rien de furieusement héroïque, ça avait été salutaire aux yeux de la jeune fille, qui ne se voyait pas rester là sans rien faire.

Mais une nouvelle page se tournait, et d'ailleurs, elle ne croyait pas si bien dire, car au moment même où elle gagna le couloir de la salle des runes, elle se rappela qu'aujourd'hui ils rencontraient leur nouveau professeur. Nathanaël Fleming - le nom ne lui disait rien. En même temps, les runes avaient toujours été sa bête noire, et elle accordait franchement peu d'intérêt à tout ce qui en découlait. Tout de même... Piquée par la curiosité, elle se demanda si ce nouveau professeur - qu'elle imaginait vieux et poussiéreux et grincheux, l'image qu'elle avait des runes - allait l'éclairer un peu sur cette matière qui lui échappait. Heather n'avait jamais été un cancre ni non plus un as, mais elle avait toujours filé droit, travaillant juste ce qu'il fallait - et surtout pas plus - pour s'assurer une place bien confortable. Il y avait juste en Potions et en Sortilèges où elle se démarquait plutôt, non pas par son travail acharné mais par son aisance, qui la rendait d'ailleurs plutôt fière. Le reste des matières suivait, sauf les runes, ce sombre gribouillis obscur qui ne lui parlait pas, car bien trop abstrait. Elle n'y avait jamais franchement rien compris, et à vrai dire, elle n'y avait jamais franchement trouvé un quelconque intérêt - mais lequel avait entraîné l'autre, le cercle était plutôt vicieux.

Quelle ne fut pas son heureuse surprise - il fallait bien l'avouer - lorsqu'elle entra dans la salle et que le professeur en question n'avait rien de décrépi... Au contraire. Vaguement surprise, Heather alla s'installer dans le fond de la classe près de la fenêtre, le plus tranquillement du monde - il y avait peu de Serpentard à ce cours là, et elle avait l'habitude de le suivre dans son coin - sans pouvoir s'empêcher de jeter des regards à Fleming à la dérobée... Il. Était. Carrément. Sexy.

Brusquement, les runes apparurent nettement plus intéressantes à la septième année qui sortit son livre avec un entrain nouveau, comme si cette matinée plutôt morose allait tout d'un coup lui révéler que les runes étaient prodigieusement amusantes. Le cours commença, et Heather se laissa aller sans aucun mal à la rêverie, reportant toute son attention sur Fleming et ses manières qu'elle trouvait à la fois posées et viriles. Consciente de n'être qu'une midinette, elle ne s'en formalisa pas pour autant et écouta d'une oreille les autres parler des runes, tout en notant distraitement et en triturant une mèche de ses cheveux, alors qu'elle faisait tout pour paraître le plus intéressé du monde.

Non pas qu'elle ait une dent contre les Gryffondor - elle en côtoyait, et un en particulier, depuis bien longtemps - mais c'était généralement eux qui l'ouvraient, aussi ne fut-elle pas trop surprise d'entendre la voix de Carlton venir à la fois perturber le cours et le cours de ses pensées des plus agréables. Fronçant les sourcils, elle lui jeta un regard agaça, sans daigner pour autant prendre part aux remous qu'il avait provoqué. Après tout au fond il n'avait pas tort, et elle n'avait jamais porté les runes dans son coeur. Seulement, les runes de Nathanaël Fleming... C'était un peu comme vendre un très vieil objet, très moche et très inutile par un très joli garçon, très musclé et très charmant. Ce genre de garçons qui vendrait du sable à un bédouin. Fleming donnait autant envie de s'attarder sur les runes que de faire une bonne sieste au bord d'une piscine sous un soleil d'été.

Les autres répondirent chacun à leur tour, et Heather commenca à s'inquiéter et à s'arracher de sa torpeur admirative juste quelques minutes avant son tour : voyons, voyons... Sa rune ressemblait à une croix de travers, et Heather ne put s'empêcher de songer aux vieilles histoires de son pays qui tournaient autour des croix, aux croyances des Celtes, et à toutes les légendes et les chansons du peuple irlandais et de l'Irlande qu'elle avait apprises et entendues. Mais, là n'était pas le sujet, et elle s'efforça de dire le plus clairement possible le flou de ses idées, le vide d'ailleurs, puisque les runes dansaient toutes devant ses yeux et qu'elle n'avait jamais réussi à les reconnaître vraiment entre elles, parce qu'elles se ressemblaient toutes, et qu'elle avait toujours eu la flemme de s'obliger à quelque chose de si peu concret :


- Naudiz, hmm... C'est l'envie, non? fit-elle de sa voix à l'accent irlandais chantant, croisant de pleine face le regard de Fleming. Un frisson d'envie lui chatouilla le ventre, mais elle s'obligea à rester la plus innocente possible.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Stephen Fray
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 2075
Localisation : Prohibée.
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille de personnage
Particularités: Défenses.
Ami(e)s: Risques.
Âme soeur: Danger.

MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   Sam 11 Fév - 18:40

Bon. On a beau dire qu'il se passe des choses passionnantes à Poudlard, ça reste une école. Avec des cours. Et, très franchement, les cours, pour tout vous dire… Comment me faire comprendre sans verser dans la vulgarité, hummmmmmmm voyons voyons – insupportable, dénué du moindre intérêt et une perte de temps ? Je pense que oui, c'était ça que j'en pensais, grosso modo. Pardon, “en gros” – j'avais promis à Taylord récemment d'arrêter avec mes expressions latines. Ce n'était quand même pas de ma faute si ma famille avait un passé, faute de présent. Mais bon, vous savez, on ne discute pas trop avec Taylord Reegan. Vous risquez de vous attirer des problèmes. Genre, un bon mètre quatre-vingt de problèmes, avec des cheveux bruns et des gros poings.

Puisqu'on en parle, d'ailleurs. J'étais donc en train de somnoler en runes, comme d'habitude, quand quelque chose m'interpella. Le bruit des chaussures de notre prof avait changé. D'habitude elles émettaient ce petit grincement caractéristique, du cuir de dragon de chez Dorothy – gay refoulé, sang-pur, probablement marié à une riche héritière – or à présent je n'entendais rien. Je redressai donc la tête, curieux. Se passerait-il quelque chose qui vaille la peine que je porte un peu d'attention à ce cours soporifique et inutile ? Je plissai les yeux en direction du bureau, dont j'étais séparé de trois rangées.

– Allons bon ! m'exclamai-je soudain en constatant que le visage de l'enseignait différait de celui auquel je m'étais attendu. Ils en ont mis un nouveau !

Un « chuuuuuuuttttt !! » courroucé siffla à ma droite, mais le professeur ne devait pas avoir entendu. Il faut dire qu'il régnait, comme d'habitude, un chahut innommable. Pour commencer, Carlton était dans la pièce, assis juste devant moi en fait. Mauvais. Ensuite, Taylord était là elle aussi, juste à côté de lui, et si vous mettez Taylord Reegan dans la même pièce que Carlton, il n'est pas bien difficile de deviner ce qui s'ensuit. Perte d concentration immédiate, suivie de tentatives de séduction primaires par des fanfaronnades.

– Ce serait pas plutôt des panneaux de signalisation ?


Rires gras. Parfait, donc, on en était aux fanfaronnades.

– Si les panneaux de signalisation ressemblent à ça pour vous, je vous déconseille vivement de prendre le volant ! répliqua le professeur.
– Vous avez donc des origines moldues, Professeur ? Dites-nous tout, puisque vous êtes si fraîchement débarqué parmi nous !...

Je jetai un coup d'œil à l'enseignant, l'observant de bas en haut. Avec ce look ? Clairement.

– Charles Carlton, je présume ?

Deux litres de sang de grenouille que Kelsey s'était plainte en salle des profs qu'il lui pinçait les fesses. Oui, ce type avait seize ans.

– Lui-même. C'est un honneur.
– Si vous redites une imbécilité de ce genre, je vous envoie nettoyer les cachots de fond en comble. Et avec votre langue, puisqu'elle est si bien pendue.


Je hochai la tête d'un air approbateur. Pas mal, pour un jour de rentrée. Et il l'avait appelé Charles. Bonus.

Et c'était reparti, ils étaient tous très sérieux ma parole. Les réponses fusaient. Souvent plus aberrantes les unes que les autres, d'ailleurs. Ça m'avait amusé et émerveillé les deux premières années, peut-être, de voir la détermination que montraient mes camarades à apprendre, leur admirable assiduité. Je reconnais qu'aujourd'hui, j'étais un peu blasé.


– Pardon monsieur... Mais, blah blah blah blah… Blah blah blah blah blah… Blah blah blah blah ? Blah blah, blah blah blah ?
– Blah, blah blah blah.
– Blah, blah blah blah, blah ?


(C'est à peu près ce que j'entends en cours, en général.)

– Des questions ? Si non nous allons passer à la suite. J'aimerais que chacun d'entre vous me donne la signification d'une rune, d'après ses connaissances ou bien le livre d'étude des runes que je vous ai demandé d'acheter.

… Oups.

– Moi, j'ai une question ! Honnêtement, à quoi ça va nous servir, les runes, dans la vie ? Je veux dire, dans l'optique où on envisage de faire un métier intéressant ?

Pour une fois, j'étais d'accord avec Carlton.
(… Brrrr.)


– Ça peut servir à être moins idiot. Et tout métier est intéressant pour la personne qui l’aime.
– Sans dec’ ? Tu envisageais un métier ?
– Bien sûr. C'est juste que même lui, ça l'étonne toujours de découvrir qu'il en a un peu dans l'crâne…


Un moment, je restai émerveillé. Carlton venait-il juste de se faire remettre à sa place par trois élèves, y compris sa bien aimée ?

– J'aime cette classe, annonçai-je.

L'exercice se poursuivit et je m'amusais de la réaction de Carlton, le narguant discrètement, quand ma voisine me tapa sur l'épaule.
« Quoi ?… Mon tour de quoi ? Ah !… » chuchotai-je avant de comprendre. Je me tournai vers le professeur et m'excusai à haute voix :

Désolé. Je n'ai pas pu me procurer ce fameux, hum, ouvrage. Je suis très pauvre, comme vous pouvez le constater (je tirai un peu sur mes joues pour montrer que mon visage était creusé – c'est vrai que j'avais perdu du poids depuis le départ des Mangemorts, ce qui était sans doute paradoxal, mais bref). Et pour être honnête, je n'ai aucune idée de ce que… Isaz, c'est ça ? – Isaz peut bien vouloir dire. La détermination, peut-être ? Regardez-moi donc ce brave petit bâton, bien dressé ! On dirait qu'il va à la guerre. Par contre, il n'est pas très épais… Le régime ?

Je finis par me rendre compte qu'on me tendait un livre, ouvert à la bonne page.

– Oh, merci. Nous allons savoir ce que cette rune signifie… Suspense suspense ! ajoutai-je en m'autorisant un sourire. Et donc… il semble qu'Isaz soit la rune de… la glace.

La glace ? Sérieusement ? Je ne pris pas la peine de relire l'explication apporté par le bouquin et le repoussai en concluant :

– Original.

_________________

love is like a sin, my love | so i think we should run…
we both knew it, right away


:. There's a niche in his chest where a heart would fit perfectly .:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etude des Runes - Cours 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etude des Runes - Cours 1
» Etude des Runes - Cours 2
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» BUSE & ASPIC d'Etude des Runes
» Inscriptions au cours d'Etude de Runes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: 2ème étage :: Etude des Runes :: Archive des cours-
Sauter vers: