RSS
RSS
Avion en feu [FINI]

 

Partagez | 
 

 Avion en feu [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Avion en feu [FINI]   Dim 8 Jan - 17:36

Janvier, la neige tombait drue au dehors et… Et en fait je m’en foutais car, vive la magie, à l’intérieur il faisait chaud : Si c’est pas beau la vie ! Comble du bonheur je n’avais aucun devoirs, les profs étaient certainement tombés sur la tête, ou bien leurs alcoolémies depuis le nouvel an n’étaient toujours pas retombées, toujours est-il qu’en fait de ça aussi je m’en fichais : on allait tout de même pas ce plaindre de n’avoir aucun travail à faire non ? Les cours avaient repris depuis une semaine et j’attendais déjà les nouvelles vacances : quoi de plus normal me diriez vous pour une gamine de treize ans. Surtout que je dévorais l’album d’Asterix que ma sœur m’avait offert à Noël, confortablement installée dans un des fauteuils défoncés des jaunes et noirs.

Mais la grande question qu’il fallait se poser en ce début d’année était : à quand les vœux de ma mère ? N’étant pas rentrée à la maison cette année je me doutais qu’elle m’en voulait… Beaucoup. Et ca aussi finalement je n’en avais rien à faire… C’est vrai quoi ! Je ne vais pas commencer à me faire du mauvais sang pour une réprimande qui arrivera cet été non ? Quoi que… « Maman est très imaginative quand elle s’y met… Elle pourrait confisquer mes Bds » Non décidément je ne pouvais le tolérer ! J’allais prendre les devants cette fois-ci, et lui envoyer mes vœux! «  Waouh ! Mais quelle décision de rebelle » fit dans ma tête une voix sarcastique. Allons bon si je commençais à devenir schyzo en plus d’être parano…

Je me levais à regret et retournais dans mon dortoir. En passant je regardais les groupes d’amis qui riaient ensemble et pensait avec une pointe de regret que mon véritable et seul ami, en dehors d’Amy, était à gryffondor. Mais bon c’est la vie, tout le monde ne peut pas être super sociable chez les pouffsoufle. Bon c’est vrai que dans mon cas je ne le suis particulièrement pas…

Dans mon dortoir je trouvais deux de mes « colocataire » qui parlaient joyeusement de on ne sait quel garçon dont on n’a d’ailleurs rien à faire. Je rangeais soigneusement mon album dans mon armoire, puis m’installé au bureau où je commençais à rédiger une lettre pour mes très chères « môman » et « pôpa.». Quand je l’eus finit je la cachetais et m’apprêtais à sortir quand je me rendis compte que je n’étais en aucun cas prête pour affronter le froid polaire qui régnait dehors. J’enfilais donc mon bonnet, une écharpe, des gants, des grosses chaussettes, des bottes fourrés, ma cape d’hiver et me voila enfin habillée pour défier les basses températures.

Je devais être complètement folle car quand je fus dans le parc je ne vis personne autant habillé que moi alors qu’eux étaient en train de s’envoyer des boules de neiges, en pleine tête ! Finalement c’était bien eux les plus fous…. Arrivée à la volière ,sans avoir été transformée en glaçon, j’eus la surprise de voir Pan, le hiboux familial me « larguer » une lettre en pleine main avant de repartir sans demander son reste… Génial. Ca, ca n’annonce rien de bon… Et effectivement en lisant la lettre je me rendis compte que c’était encore pire que ce que j’aurais pût imaginer : j’avais pensé à une grosse colère de ma mère bien explosive du genre : beuglante, mais non. C’était quelque chose de plus sourd plus froid : Des reproches masqués. Tout ce que j’aimais quoi. Sans trop savoir pourquoi , et surtout par quel miracle je savais faire ca, je pliais la lettre de ma mère en un avion de papier que je lançais . Il eut le temps de faire quelques loopings avant que je ne lui jette un sort et qu’il prenne feu dans les airs… Beau spectacle, dommage que ma mère ne l’ai pas vu…

_________________






Spoiler:
 



Dernière édition par Aure Strangle le Mar 6 Nov - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Lun 30 Jan - 16:02

Janvier, premier mois de l’année. Mois qui s’annonçait bien enfin le jeune homme ne pouvait pas juger. En effet, Nathanaël venait juste de rentrer d’Amérique où il avait passé les fêtes de fin d’année. Il avait reçu une lettre de ses parents un mois plus tôt, l’informant que son frère s’était gravement blessé lors de son travail et qu’ils partaient le rejoindre d’urgence en Amérique. Suite à quoi sa mère avait décidé de ne pas laisser son frère seul pour les fêtes de fin d’année et avait décidé de fêté les fêtes en famille dans la villa d’Aspen. Et pour couronné le tout, Nathanaël fut obliger de servir son frère, car il jouait le garçon mal en point devant tout le monde mais une fois seul avec Nath il se montrait des plus horribles, enfin comment quand il était en pleine forme d’ailleurs. Il avait tout de même passé de bonnes vacances, car il avait pu revoir toute sa famille et surtout les paysages qui lui manquaient tant. Cela lui fit très plaisir, et lui donner du courage pour recommencer l’école.

Enfin, il était revenu une semaine après le début des cours, son père avait bien entendu prévenu l’école afin qu’il le laisse rentrer. Nathanaël avait donc une semaine de cours à rattraper, chose qu’il fit facilement grâce à l’aide de quelques amis. Quelques jours après son retour, il avait reçu une lettre de sa sœur qui lui expliquer qu’elle attendait un heureux évènement. Nathanaël n’était pas très emballé par l’idée d’un nouveau venu et encore moins de la progéniture de ce Marc Smith, que le jeune homme ne portait pas dans son cœur. Bref, il allait devoir lui envoyer une lettre de félicitation. Il commença à écrire et se rendit compte qu’il était trop gentil dans ses propos et que sa sœur allait croire que ce n’était pas lui qui avait écrit. Il recommença une seconde fois, puis une troisième, puis une quatrième. Et là il arracha la feuille car elle était remplit de mots gentils, dont il avait horreur. Si seulement, sa sœur avait laissé son père choisir son mari au lieu de faire tout un cinéma parce qu’elle voulait choisir une personne qu’elle aime et qu’elle aimerait jusqu’à la fin de sa vie. Breuk, c’était le seul mot qui était venu à son esprit ce jour-là et le seul mot qui lui venait à l’esprit aujourd’hui aussi. Il chassa ses choses de sa tête, puis reprit une feuille en espérant que ce soit la bonne cette fois ci.

Spoiler:
 

Voilà, ça c’est une lettre naturelle, enfin pas vraiment il aurait dû mettre des mots grossiers dedans pour qu’elle fasse vraiment naturelle mais bon son bon sens l’avait empêché de le faire. Il se leva, prit sa cape d’hiver et une écharpe, et partit vers la volière. En chemin, il avait vu beaucoup de personnes faire des batails de boules de neige. Il aimait ça lui aussi mais pas avec eux. Il continua son chemin en évitant quelques balles perdu, puis grippa en haut du grand escalier. Une fois en haut quelqu’un était déjà là. Nathanaël la vit faire un avion avec une feuille de papier qui semblait être une lettre puis la faire exploser en plein vol, ce qui le fit rire.

« Je ne suis pas le seul à avoir des problèmes avec quelqu’un on dirait…»
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Dim 1 Juil - 15:27

Non mais franchement : Ma mère n’était pas obligée de me pourrir la vie dès qu’elle le pouvait non ? J’avais déjà bien assez de soucis comme ça avec Alex pour avoir d’avantages de préoccupations… Parfois me jeter de la tour d’Astronomie me semble la meilleure solution… Bon, quand j’y réfléchis un peu plus je me souviens que j’ai une peur bleue de la hauteur donc je renonce à cette idée : Quand on est pas fichue de monter sur une échelle sans avoir le vertige il ne faut pas espérer pouvoir monter en haut de la plus haute tour de Poudlard… Je vous racontes pas les cours d’astronomie…

Déjà que je me tienne en haut des escaliers de la volière, à quelques pas du vide, me terrifiais, mais j’étais encore assez éloignée pour le voir, donc ca pouvait aller. Tant que je ne m’approchais pas de la barrière et que je restais près du mur j’étais certaine qu’il ne pouvait rien m’arriver. Sure et certaine.


« Je ne suis pas le seul à avoir des problèmes avec quelqu’un on dirait…»


Je sursautais. J’étais pourtant certaine d’être seule ! Je me retournais et découvrais un garçon asiatique aux cheveux blonds. Je fus encore plus surprise. Je ne savais pas que c’était possible. Pourtant il ne m’étais pas totalement inconnu et le blason qu’il arborait fit revenir ma mémoire : Nathanaël Oryon, il s’était présenté comme Mister Pouffsoufle. J’avais dut échangé deux mots avec lui à cette occasion, mais pas plus. Méfiante, je n’aimais pas raconter ma vie au premier venu, j’hochais la tête.

- On peut dire ca effectivement. Soupirais-je avant d’ajouter, Ma mère est parfois très énervante…

Je suppose que toute les mères le sont un peu… Mais la mienne l’étais particulièrement. D’ailleurs maintenant que Rosie vit à Pré-au-lard je pourrais peut être envisager de déménager chez elle. Quoi que vivre avec elle n’est peut être pas la meilleure idée qu’on puisse avoir : qui sait ce qu’elle pourrait me faire ingurgiter comme choses étranges : après tout même si elle avait renoncée à être stone vingt-quatre heures sur vingt-quatre elle n’avait pourtant pas coupée totalement les ponts avec son ancienne vie de junkie, et il lui arrivait parfois de remettre ça. Quoi que… Je me demandais si me droguer n’était pas la meilleure solution pour supporter ma mère et Alex… Non… Ce n’était pas une solution : déjà que je n’étais pas douée en pleine possession de mes moyens qu’est-ce que ca donnerait si mes réflexes étaient amoindris ? Non effectivement j’étais condamnée à toujours avoir conscience du moindre de mes soucis… Ma vie est injuste.

Revenant à la réalité je me rendais compte que je faisais toujours face au garçon. Fallait-il que je continue la conversation ? Après tout il m’avait adresser la parole et avait évoqué ses propres problèmes alors peut-être désirait-il en parler ? Je ne voyais pas d’inconvénient à cela : écouter les problèmes d’une autre personne me distrairait surement des miens.

- Donc toi aussi tu as des soucis avec quelqu’un ?

En fait, il pouvait tout aussi bien m’envoyer paitre car effectivement ce n’étais pas mes oignons mais bon…

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Lun 16 Juil - 19:25

Quand je me mis à parler, je vis la demoiselle sursauté, puis se retournait vivement. Elle parut encore plus surprise en me voyant. Et moi donc, elle ne me reconnaissait pas !? C’est vrai maintenant j’avais les cheveux blond au lieu de brun, mais ce n’était pas si choquant tout de même ? Cette fille c’était Aure Strangle. Elle s’était présentée à l’élection de miss poufsouffle. J’avais eu l’occasion de parler avec elle car je m’étais présenté pour mister poufsouffle. Enfin quand je dis parler, on s’était juste dit deux voire trois mots pour se présenter rien de plus. J’avais appris qu’elle n’avait pas été élue tout comme moi, mais je n’avais jamais eu l’occasion de vraiment lui parler.

- On peut dire ca effectivement. Ma mère est parfois très énervante…

Ma mère était aussi énervante, pensais-je. Enfin la mienne devait surpasser les autres, car entre ses manies étranges et son apparence, je ne savais pas trop ce qui était le plus énervant. Car elle s’habillait vraiment bizarre parfois, elle dégageait une aura menaçante et elle avait une sale manie de ridiculiser ses enfants quand elle le pouvait.

« La mienne aussi est énervante parfois, enfin tout le temps même… »

Bien que je ne la connaisse pas vraiment, cela ne me déranger pas plus que cela de lui parlait de ma mère en ses termes. D’ailleurs, je ne voyais pas quels autres termes utiliser. Alien ? Folle ? Ou bonne à enfermer ? Non je n’aurais pas pu dire ça à Aure, enfin pas pour notre premier réelle échange de parole. Et puis dire que ma mère me tape sur les nerfs H24 n’était pas aussi mauvais que cela.

- Donc toi aussi tu as des soucis avec quelqu’un ?

Des soucis avec quelqu’un ? J’en avais pas mal. Devrais-je lui parler de mon père ? Ou bien de ma sœur ? Enfin mon problème n’était pas réellement ma sœur, mais plutôt mon beau-frère. La première fois que je l’ai vu passé la porte de la villa d’Aspen, je me suis dit : C’est pour ce truc qu’elle a fait toute une scène. Mon père lui avait proposé bien mieux, autant en termes de physique que de mentale, et elle avait tout refusé pour « ça » comme je le qualifiais si bien. Je n’avais pas très bien compris son choix, et encore maintenant je ne le comprenais pas. La seule qualité que je lui trouver c’était son travail et encore il aurait pu avoir mieux s’il n’avait pas raté ses études. Ce qui me boulverser le plus c’est qu’ils se soient marier et que maintenant ils allaient avoir un enfant. Je sais que ma sœur avait la fibre maternelle, mais elle allait réellement pouvoir regarder l’horrible monstre qui allait être son bébé tout en se disant que c’était la plus belle des merveilles que le monde est porté ? Pour ma part, j’allais regarder se déchet vivant comme un monstre venu de la planète mars.
Je regardais la blonde, et me demander ce que j’allais pouvoir lui dire. Je pouvais aussi lui dire de se mêlait de ses affaires, mais c’est moi qui avait commencé la conversation donc je ne pouvais pas faire cela. Mais pourquoi je n’avais pas choisi la couleur du ciel pour commencer cet échange de parole. J’avais eu raison de ne pas choisir ce sujet, il avait l’air vraiment pourri.

« Ma sœur est enceinte, dis-je avec un aire faussement réjouit. »

Je fis une longue pause. Je cherchais la meilleure manière de dire que je n’étais pas d’accord pour qu’elle ait cet enfant sans ressembler au pire de salaud sur terre. Mon sourire sur le visage s’effaça bien vite et je repris la parole.

« Ce n’est pas le fait qu’elle soit enceinte le problème, c’est plutôt l’homme qui l’a mise enceinte qui est mon soucis. Enfin, pas trop dur les résultats des élections ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Ven 20 Juil - 1:23

Mais bon… Si chaque fois que quelque chose n’est pas nos oignons on ne demandait jamais alors on ne ferrait jamais de rencontre. C’est vrai quoi ! Quand on y pense un simple «  ca va ? » c’est déjà se mêler des affaires des autres. Donc en résumé si l’on n’est pas un brin curieux au sujet des autres alors on est complètement associable. Même quand cette curiosité peut être confondue avec de la simple politesse ( dans le cadre du « comment ca va » par exemple). Mais bon, là n’est pas vraiment la question.

« La mienne aussi est énervante parfois, enfin tout le temps même… »



J’hochais la tête en mode : « je comprends parfaitement ce que tu veux dire ». S’il y avait eut un club pour les enfants dont les mères étaient particulièrement énervante je m’y serait inscrite illico : La mienne entrait particulièrement dans ce genre de catégorie. Après tout elle m’avaient en quelque sorte séquestrée toute mon enfance donc bon… Elle gagnerait au la main s’il y avait une élection de la mère la plus enquiquinante d’Ecosse.

« Ma sœur est enceinte,

J’haussais un sourcil, ne comprenant pas : Comment devenir oncle pouvait-il être un soucis ? Enfin je veux dire, certes il était jeune, mais pour autant c’était un événement heureux. A moins que sa sœur soit quelqu’un de peu recommandable. Par exemple moi-même je me ferrais du soucis si Rosie venait à avoir un enfant. Déjà je me demanderais qui pourrait bien être le père, car pour l’instant ma sœur est célibataire, mais en plus, vu son passé, j’aurais peur que l’enfant naisse mal formé. Et même s’il naissait avec ses deux jambes, ses deux bras, une seule tête, cinq doigts à chaque main, en sommes bien formé, je m’inquiéterais pour la suite des éléments. La connaissant Rosie pourrait très bien oublié de le nourrir comme elle l’avait fait avec son poisson rouge. Ou bien elle pourrait lui faire boire des potions avec des herbes pas très recommandables dedans…

- Ce n’est pas le fait qu’elle soit enceinte le problème, c’est plutôt l’homme qui l’a mise enceinte qui est mon soucis.

Ha, lui aussi sa sœur était célibataire ? Ou bien avait-il des problèmes avec son beau frère ? Après tout c’était tout à fait fréquent ce genre de choses : Il était difficile d’accepter un nouveau venus dans la famille. Surtout quand il était un peu différent. J’imaginais parfaitement Rose ramener un espèce de hippie à la maison. La tête suspicieuse que ferait maman… Rien que pour ca je l’aimerais bien à ce type .

- Mouai je comprends, si ma sœur tombait enceinte moi aussi ca me poserait quelques problèmes. Elle est un peu étrange et je m’inquièterais sérieusement pour la survie du bébé.

Je me retins de rire mais lui adressais un sourire.

- Enfin, pas trop dur les résultats des élections ?

Je le regardais sans comprendre pendant quelques instants : Mais de quoi pouvait-il bien me parler ? Avant que cela ne fasse « clic » dans mon esprit : L’élection de miss Pouffsoufle. Pour le coup je rigolais vraiment. Était-il sérieux ? J’étais bien contente de ne pas avoir gagné ! Etre Miss Pouffsoufle ca aurait vraiment été la loose ! J’avais été inscrite de force par mon meilleur ami… Tout ca par ce que je l’avais moi-même inscrit… Mais bon lui, manque de pot, il avait été élu. Comme je me rendais compte que c’était un peu malpoli et surement déroutant pour lui de me voir rire toute seule je me calmais et lui expliquais :

- Et bien en fait non pas du tout : Pour moi c’était plus un jeu de faire ca qu’autre chose. Je savais très bien que je ne serais jamais élue. En vérité c’est mon ami Alex qui m’avait inscrite. Non, non, je suis bien contente que ce soit Mégane Parry qui ai gagnée : elle est bien plus à sa place en tant que Miss. Mais toi pas trop déçu ?



Après tout peut-être que lui l’avait pris au sérieux ce concours. C’était en fait le cas de pas mal de personnes d’ailleurs qui s’y était inscrite. J’en avais même vu qui pleuraient après les résultats car ils n’avaient pas été élus. Mais bon ca c’est une autre chose et je doutes que Nathanaël se soit mis à pleurer après que Wayne Harris ai gagné. Pour ma part j’avais pour mon interlocuteur.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Mar 24 Juil - 16:34

Je comprenais qu’elle trouvait sa mère agaçante d’ailleurs je lui en fis part, et elle hochait la tête en signe de compréhension. J’étais heureux de ne pas être le seul à avoir une mère comme cela. Bon j’aimais ma mère comme il était possible d’aimer une mère mais parfois elle me tapait tellement sur les nerfs que j’en venais à la haïr. Enfin j’étais un gosse et comme tous les gosses je pense que mes parents sont méchants mais je les aime malgré tout. Je voulais savoir pourquoi sa mère lui tapait sur les nerfs. Mais bien que curieux je ne voulais pas être impoli, ni même qu’elle parte de la volière de ma faute.
C’était une manie qui prenait pas mal de monde : se mêlait de la vie des autres. Cela était agaçant mais on le faisait tous, surement pour avoir bonne conscience et surtout par curiosité. Oui parce que quand vous voyez quelqu’un pleurer sur un banc, généralement vous passez à coter sans faire attention à elle. Mais dans votre tête vous vous demandez bien pourquoi elle pleure comme une madeleine. Et pour le plus courageux et curieux, vous allez la voir. Vous faites semblant d’être gentil alors quand fait vous nourrissez votre curiosité personnel. Enfin c’était mon point de vu, et ma façon de penser que je le faisais aussi.
Je lui dis que ma sœur attendait un heureux évènement, et je vis l’un de ses sourcils se levait. Elle devait se poser un tas de question. Je la comprenais normalement annoncer la venue d’un petit nouveau dans une famille devait rendre heureux tout le monde. Mais moi je ne l’étais pas et je ne le serais surement pas. Toute l’affection que ma sœur me porter, car elle aimait s’occuper de moi plutôt comme son fils que comme son frère, allait revenir à ce petit être. Je savais que c’était égoïste et que je ne devais pas penser comme ça mais bon je n’aimais pas passer au second plan, surtout pas dans le cœur de quelqu’un. J’avais déjà vu d’un mauvais œil la venue de ma petit-sœur alors une nièce cela aller être surement pire.
Je soupirais doucement avant de finir ma phrase. Je devais quand même lui donner quelque explication. Car dire ma sœur est enceinte et ne rien préciser n’était politiquement pas correcte. Pourtant j’aurais très bien pu ne pas me justifier, après tout c’était mes affaires si j’avais certains soucis avec des personnes donc pourquoi en parler ? Surement pour aller mieux et me confier à autres choses qu’à mon journal intime.

- Mouais je comprends, si ma sœur tombait enceinte moi aussi ça me poserait quelques problèmes. Elle est un peu étrange et je m’inquièterais sérieusement pour la survie du bébé.

Je me mis à rigolais. Moi ce n’est pas pour la survie du bébé que je m’inquiétais c’était pour la santé mentale de ma sœur. Enfin je changeais volontairement de sujet. Je n’avais pas envie de me justifier un peu plus sur la raison de mon énervement contre ma sœur. Et puis à parler d’autre chose cela me permettrait d’oublier mes problèmes. Oublier c’était la seule chose que je voulais réellement.
Je lui parlais des élections. Pas vraiment que je voulais parler de cela, mais d’après moi c’est la seule chose que nous avions en commun. Enfin nous devions surement en avoir d’autres mais nous ne nous connaissions pas assez pour le savoir. Pour en revenir à l’élection de mister et miss, je n’avais pas gagné. J’avais été un peu choqué du résultat, pas que je pensais avoir tous mes chances face à adversaire mais quand même je m’y étais inverti un minimum. Et puis en y réfléchissant bien j’étais plutôt heureux de ne pas avoir gagné, comme cela j’avais pu aller au bal avec celle que je voulais, je n’avais pas eu à ouvrir le bal et je ne voulais pas être vu comme l’image de la maison poufsouffle. Certes j’avais eu un pincement au cœur en ayant perdu mais je le prenais plutôt bien maintenant. Et Wayne Harris faisait un meilleur mister que moi.

- Et bien en fait non pas du tout : Pour moi c’était plus un jeu de faire ça qu’autre chose. Je savais très bien que je ne serais jamais élue. En vérité c’est mon ami Alex qui m’avait inscrite. Non, non, je suis bien contente que ce soit Mégane Parry qui ai gagnée : elle est bien plus à sa place en tant que Miss. Mais toi pas trop déçu ?

Dommage j’avais pensé bien voté pourtant. Oui je ne m’étais pas cacher d’avoir voté pour Aure. Oui voir une miss poufsouffle qui ne ressemble pas à toutes les autres miss était quelque chose qui m’avait tapé dans l’œil et dans le cœur. Enfin Mégane Parry était parfaite dans le rôle de miss. Bref je regardais Aura dans les yeux.

« Un peu mais Wayne est mieux que moi pour être Mister. Je crois que je n’aurais pas supporté tous ses regards sur moi. Et j’aurais fait un peu tache au bras de Mégane, tu ne trouves pas ? »

Un second année au bras d’une 4ème c’était même certain que cela aurait fait tache. Enfin je la regardais un peu amuser par notre conversation. Enfin c’était surtout le lieu qui me donner le sourire. Des volatiles nous regardaient avec leurs petits yeux. C’était assez amusant.

« Tu trouves pas qu’ils ont l’air glauque tous ses hiboux ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Lun 6 Aoû - 15:31

Ma cousine, elle, en apprenant sa défaite avait éclaté d’un long rire qui m’avait plongé dans une frayeur inexprimable : cette fille me faisait peur. Mais je crois que le plus drôle ce jour là avait été la réaction d’Alex qui était passé par plusieurs stades : en premier lieu il avait commencé par nier «  c’est pas possible », puis lorsqu’il avait compris que ce n’était pas une blague il avait ouvert grand la bouche - à vrai dire j’avais peur qu’il ne gobe une mouche- et avait pâlit à vu d’œil - Si bien que je craignais qu’il ne s’évanouisse- avant de souffler un de ses «  Sérieux ? ». Lorsqu’il était redescendu de l’estrade je n’avais bien sure pas oublié de lui rappeler le streap-tease tant attendu par son électorat féminin.

Et puis il y avait eut le bal et toute cette histoire des Miss et Mister qui devaient ouvrir le bal. Ca avait été le moment le plus drôle de la soirée : Alex et Taylord. Le couple le moins assortis de tous. Et en plus mauvais danseurs. Alors finalement je n’avais pas regardé les autres- comme Harris et Parry- le spectacle que les gryffondors nous offraient étant bien plus divertissant. Donc je ne savais pas vraiment « avec quelle grâce » avait virevoltait Mégane ou « avec quelle classe » avaient dansé les Serpentard. Mais en tout cas j’étais bien contente de ne pas ouvrir le bal. Et visiblement Nathanaël pensait pareil :

- Un peu mais Wayne est mieux que moi pour être Mister. Je crois que je n’aurais pas supporté tous ses regards sur moi. Et j’aurais fait un peu tache au bras de Mégane, tu ne trouves pas ?

Je lui souriais l’un comme l’autre n’aurions été adaptés aux bras de ces grandes «  célébrités » de Poudlard dont les noms étaient sans cesse cité dans le Daily Poudlard, enfin parait-il par ce que je ne lisais jamais le journal de notre école : trop de ragout à mon gout. Et puis peut-être que si nous avions été élu tous les deux nous aurions été moins ridicules qu’élus séparément.

- C’est pas faux. Dis-je avec un sourire. Si nous avions été élus tous les deux on aurait moins fais tâche. Mais bon le problème ne se pose pas vu qu’aucun d’entre nous… - Je lui souriais avant qu’une étincelle ne se fasse dans mon esprit : La prochaine fois, si quelqu’un me réinscrit et si tu te re-représente, peut-être pourrions nous faire «  équipe », tu vois ? On dit que l’union fait la force, donc pourquoi pas non ? Enfin bien sure je comprendrais que tu ne veuilles pas mais ca pourrait être marrant.

En vérité ce qui venait de sortir de ma bouche était totalement improbable, surtout quand on savait comment je fonctionnais : je détestais me mettre en avant et préférais passer inaperçue. Mais si jamais j’étais de nouveau inscrite alors je me ferrais une joie de faire une alliance avec mon compatriote Pouffsoufle.

- Tu trouves pas qu’ils ont l’air glauque tous ses hiboux ?




Je n’y avais jamais réfléchis mais maintenant que je regardais autours de moi c’était vrai que ces volatiles faisaient peur… Avec leurs grands yeux… et leur tête capable de faire un tour à 360 degrés. J’acquiesçais : oui effectivement c’était un peu glauque… Cette soudaine constatation me donna envie de rentrer au château, dans la salle commune des Pouffsoufle qui m’était bien familière et en aucun cas effrayante. De plus il faisait vraiment, vraiment mais alors vraiment froid : pour preuve le bout de mon nez devait commencer à s’être transformé en glaçon. « Forte » de cette constatation je décidais de rentrer.

- Ils me font peur… Et j’ai plutôt froid, tu veux qu’on rentre ensemble à la salle commune ? Ca nous permettra de faire plus ample connaissance sur le chemin.

J’attendais patiemment sa réponse, songeant que le facteur moldu faisait moins peur que ces foutus oiseaux et qu’en tant qu’école sorcière je ne comprenais pas qu’on n’ait toujours pas eut l’idée de lancer un sort météorologique autours du château qui nous permettrait d’avoir une température clémente tout au long de l’année.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Ven 10 Aoû - 21:51

Ce bal je l’avais plutôt bien vécu dans l’ensemble. Si j’oubliais la fin de soirée que j’avais passée seul au bord du lac tout avait été plus que parfait. Oui la possibilité qu’il y avait quelque chose qui pouvait être plus que parfaite chez moi était très grande. Enfin bref, j’avais passé ma soirée en compagnie de Rita Minithya, qui il faut l’avouer m’avais coupé le souffle tellement elle était jolie. Je n’avais pas fait très attention à l’ouverture de bal, enfin mon regard avait surtout était posé sur le couple de Grynffondor qui avait très mal dansé, j’en avais même eu mal pour leur chaussures.
Je lui dis vaguement que j’étais heureux de ne pas être Mister poufsouffle. Enfin c’était purement intentionnel car après les élections, il y avait eu un article sur les misters et miss, et je pense honnêtement que cela m’aurait embêté d’avoir ma photo placardé, ou même simplement mon nom, dans le Daily Poudlard. Je le lisais parfois mais pas toujours, c’était bien pour en apprendre sur les personnes les plus connu de Poudlard mais rien de plus. En fait j’adore quand on parle des profs ou bien quand on parlait des mangemorts à l’intérieur juste pour rire d’eux en cachette ou quand je n’ai pas le moral.

- C’est pas faux. Si nous avions été élus tous les deux on aurait moins fais tâche. Mais bon le problème ne se pose pas vu qu’aucun d’entre nous…

Il était vrai que nous aurions surement été mieux assortie que si nous avions été élus séparement. Enfin comme elle venait de le dire il n’y avait pas de problème vu que nous n’avions pas été élus. Mais pourquoi s’arretait-elle et me souriait ainsi ? Je lui rendis tout de même son sourire. En regardant ses yeux, je compris qu’Aure avait une idée derrière la tête. Je m’attendais au pire comme à chaque fois que quelqu’un me proposer quelque chose.

- La prochaine fois, si quelqu’un me réinscrit et si tu te re-représente, peut-être pourrions-nous faire «  équipe », tu vois ? On dit que l’union fait la force, donc pourquoi pas non ? Enfin bien sûr je comprendrais que tu ne veuilles pas mais ça pourrait être marrant.

Elle était plutôt pas mal son idée. Même très bien. C’est vrai que si nous étions deux nous aurions plus de chance de gagner… Je lui souris heureux de savoir qu’à la prochaine élection j’aurais peut-être un peu plus de chance.

« Dans ce cas, je pense que c’est moi qui te réinscrirais. La tête des autres pourrait être marrante en nous voyant gagner… Mais tu es vraiment prête à apparaitre dans le Daily Poudlard juste pour t’amuser ? Moi oui mais après je peux comprendre que tu ne veuille pas courir le risque que toute l’école te connaisse… »


Moi joueur, non pas du tout. J’aime juste relever des défis et les gagner si possible. Je me mis à lui parlait des hiboux qui me flaquant une peur bleu. Il était encore plus terrifiant que des loups garous. Ils tournaient leur tête de façon étrange et leurs cris me glacer le sang à chaque fois que je montais ici.

- Ils me font peur… Et j’ai plutôt froid, tu veux qu’on rentre ensemble à la salle commune ? Ca nous permettra de faire plus ample connaissance sur le chemin.

J’enlevais mon écharpe et lui passa autour du cou. Je n’allais pas lui donner ma cape car je ne voulais pas finir en bonhomme de neige une fois sorti d’ici. Je la regardais de mes yeux noirs

« Bien que l’on peut rentrer ensemble. Tu as raison cela nous permettra de mieux nous connaitre. »

Je lui souris doucement et nous prîmes l'escalier pour descendre de cette tour à volatiles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Sam 8 Sep - 23:58

Mine de rien on se les caillaient grave ! Je grelottais me maudissant d’avoir oublié mon écharpe et mon bonnet. Ce que je pouvais être bête parfois ! Pourtant je savais qu’on était en Janvier par merlin ! J’étais vraiment…étourdie. Voilà c’était le mot. Et il était fort probable qu’un menhir me soit tombé sur la tête comme à ce pauvre Panoramix dans « Le combat des chefs ». Sauf, qu’effectivement, je ne vivais pas en plein cœur du village d’irréductible gaulois d’Uderzo et Goscinny mais bel et bien à Poudlard, donc peu de chance qu’un menhir soit la cause de mon « étourderie ». Dommage… Ca aurait put être cool mais bon.

La remarque au sujet des volatiles que venait de me faire Nathanaël m’avait fait prendre conscience qu’ils étaient vraiment totalement flippant avec leurs grands yeux qui m’observaient sans ciller. Le plus effrayant c’était qu’ils étaient silencieux et dans mon esprit prompt à voir partout des machinations, même de la part d’oiseaux, j’avais l’impression qu’ils complotaient contre mon camarade et moi-même. Non non, voyons Aure… S’ils complotaient ils hululeraient. A moins qu’ils n’aient déjà leur plan de préparé. Auquel cas… Brr, j’en avais des frissons dans tout le dos. Est-ce que ma gentille chouette était comme ca elle aussi ? Une vile intrigante ? Non ! Je ne voulais pas le croire ! Si un seul oiseau devait rester fidèle à son maitre se serait bien elle ! Quoi que… Elle aussi des fois me regarde bizarrement… Non ! Ca suffit Aure !

Je reportais toute mon attention sur mon camarade, éloignant ainsi mes pensées des complots aviaires. Il était étonnant que nous ne nous soyons pas adresser la parole plus tôt. D’un autre côté, il est vrai que je passais tout mon temps libre avec Alex. Ou bien avec mes bandes-dessinées dans mon dortoir. Et lui-même fréquentait… rha comment s’appelait-elle bon sang ! Ha oui, Rita. J’avais entendus dire qu’ils sortaient ensemble ou un truc du genre, mais je n’y avais pas vraiment prêté attention : tout ce genre de ragots ca me passait complètement au dessus de la tête ! La voix de mon camarade me ramena sur terre:


- Dans ce cas, je pense que c’est moi qui te réinscrirais. La tête des autres pourrait être marrante en nous voyant gagner… Mais tu es vraiment prête à apparaitre dans le Daily Poudlard juste pour t’amuser ? Moi oui mais après je peux comprendre que tu ne veuille pas courir le risque que toute l’école te connaisse…

 

Voir ma tête apparaitre dans le Daily Poudlard, accolée surement d’une interview ? Non désolé c’était pas vraiment mon rêve effectivement. Apres pour le fait que l’école me connaisse… Ben je m’étais déjà totalement ridiculisé cette année en faisant mon discours donc… Non c’était pas trop un problème, et puis si on était pas élu, et il y avait de grandes chances pour que ca arrive, les autres ne se souviendraient même plus de nous. Donc non c’était pas un si grand risque, et puis ce serait drôle d’y aller en équipe. Beaucoup plus rassurant que toute seule.

- Bof, c’est pas si grave que ca, et puis bon, même si en équipe on a plus de chance, on pourra toujours se faire devancer par des élèves plus âgés et populaires que nous. Mais au moins on se sera bien amusés. Si tu es d’accord on se la claque,
fis-je en lui présentant la paume de ma main comme nous le faisions si souvent avec Rosie.

Malgré mon grand sourire je sentais toujours la morsure du froid sur ma peau, et surtout le regard perçant des hiboux dans mon dos : flippant … Mais au moment où j’allais ouvrir la marche, n’attendant pas sa réponse à ma question - qui m’aime me suive- il se passa un truc totalement dingue : Nathanaël passa son écharpe autour de mon cou. Et heureusement qu’il m’enroula aussi les joues car j’étais en train de piquer un fard monstrueux : Un garçon - qui n’était ni mon père, ni Alex- me prêtait un de ses vêtements pour que je n’ai pas froid. C’était totalement inédit pour moi cette situation et j’étais heureuse que mon camarade ne puisse pas voir le trouble par lequel son geste venait de me plonger.

- Bien sûr que l’on peut rentrer ensemble. Tu as raison cela nous permettra de mieux nous connaitre.

 

J’étais contente d’avoir son consentement pour rentrer à l’intérieur, par ce que même si c’était bien agréable de parler là comme ça dehors, en plein dans le froid, mais je tenais à mon petit confort. Ho rien de très compliqué : un chauffage et surtout un endroit où ces hiboux cesseraient de me fixer. Bref la salle commune était parfaite dans le genre !

- Ah … eu … Génial !
Bafouillais-je toujours un peu troublée. - Ben allons-y alors !

Et je commençais à descendre l’escalier juste devant lui, silencieuse. En vérité je ne savais pas trop sur quoi faire repartir la conversation : parler de sa famille ? Trop personnel et c’était visiblement un sujet à éviter. Des cours ? Oui ca pouvait le faire.

- Au fait tu as pris quoi toi comme option cette année ? Moi je me suis inscrite en cours de runes et de soins aux créatures magiques.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nathanaël Oryon
Elève de 6ème année & Préfet



Masculin
Nombre de messages : 1271
Localisation : Why so serious ? Avec mes chocolats sur Mars...
Date d'inscription : 18/02/2011

Feuille de personnage
Particularités: Je peux vous prouver par A+B que les aliens existent vraiment... C'est fou n'est-ce pas ?
Ami(e)s: Les aliens.... Et les aliens... Quelque chose de réelle, dites-vous ? Mais les aliens sont bien réels, regardez X-files voyons !!!
Âme soeur: L'amour c'est un rituel élaboré avec ses épreuves, ses hauts et ses bas, ses larmes et ses tornades...

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Mer 31 Oct - 14:25

C’était indéniable, je me les gelais grave dans cet endroit. Mais quelle idée j’avais eu de venir ici en plein mois de Janvier ? Genre je n’aurais pas pu attendre le mois d’Avril pour poster cette fichu lettre… Non je n’aurais pas pu attendre autant de temps pour l’envoyer car sinon j’aurais eu des relances de la part de ma sœur et surtout elle aurait été capable de me mettre parrain car selon ces dires je suis son frère favori. En même temps, elle a que deux frère donc si ce n’était pas moi son préférer cela aurait été mon idiot de grand-frère. Enfin maintenant que j’étais dans cette tour entourée de volatile je ne pouvais certainement plus reculer, surtout que je venais de commencer à faire connaissance avec Aure.
Je l’avais déjà vu plusieurs fois dans les couloirs et même en classe. Dans la salle commune aucune idée, je ne m’amusais pas à regarder les gens sauf si je m’ennuyais. Enfin bref, je n’avais jamais abordé Aure avant parce que mon cerveau l’avait classé seul dans les personnes à risque. Quand je dis à risque cela signifie que j’aurais été potentiellement susceptible de devenir mon amie. Et il faut savoir que de un je n’aime pas avoir d’amis depuis que je suis petit, pour une raison totalement inconnu et de deux parce que je m’étais dit qu’elle ne voudrait certainement pas parler avec un garçon comme moi. Je m’explique plus en détail, durant mes deux première année j’étais le genre de garçon à passer son temps à se dévaloriser, alors que j’ai un charme fou, lire des tonnes de livres qui pouvait donner la migraine à certains et surtout j’étais obséder par l’astronomie et surtout par les aliens. Ma chambre regorgeait de revue scientifique ou de science-fiction, j’avais des maquettes de vaisseau spatial, des peluches du super dessin animée Toys Story… Et j’en passe.

Enfin, maintenant que je parlais avec Aure, je me rendais compte que j’avais peut-être loupé quelques choses en ne lui parlant pas. Bon on n’aurait pas été les meilleurs amis du monde mais on aurait surement pu parler d’un tas de chose ensemble. C’était dommage que l’on se parlait que maintenant. Je lui fis remarquer que ces stupides volatiles nous regarder avec des yeux meurtriers depuis que nous étions là. Ils me donnaient des frissons ces petits bêtes à plumes. Je ne les portais pas vraiment dans mon cœur, mais je ne les haïssais pas pour autant. Elles étaient très pratique pour le courrier donc je n’allais pas créer un panneau et protester contre leur existence.
Je lui exposais le fait que j’étais d’accord pour me représenter à cette magnifique élection. Bien sûr j’étais ironique, cela n’avait rien de magnifique. Voir les sous disant plus beau visage de l’école faire compagne pour être élu et dansant devant tout le monde durant le bal de noël n’était pas vraiment quelque chose de génial. Certes je m’étais présenté de mon plein gré cette année, mais je n’étais pas au courant de tous les risques. Et maintenant que je l’étais, j’étais vraiment fou pour accepter de le refaire une nouvelle fois. Oui c’est ça j’étais complétement fou, mais elle, l’était-elle tout autant ?

- Bof, c’est pas si grave que ça, et puis bon, même si en équipe on a plus de chance, on pourra toujours se faire devancer par des élèves plus âgés et populaires que nous. Mais au moins on se sera bien amusés. Si tu es d’accord on se la claque ?

Oui elle l’était. Son enthousiasme me fit sourire, mais mon expression changea, mon visage devenait interrogateur. On se la claque c’est quoi ça ? Réfléchissant au plus profond de mon cerveau, aucunes expressions que je connaissais ne s’en reprocher… Je regardais dubitatif sa main, avant qu’une petite lumière atteigne mon cerveau congelé par le froid. Elle voulait faire un high-five. J’esquissais un sourire et lui tapa dans la main.
J’avais vu qu’elle grelottait, pour ne pas dire qu’elle était en train de ce les cailler. Alors quand elle me proposa de rentrer, j’acceptais. En plus cela m’éviterais de me sentir observer encore plus que maintenant. Pour qu’Aure n’ait pas encore plus froid, je lui passais mon écharpe autour du cou tout en couvrant ses joues. Elle semblait étonner de mon geste enfin c’est ce que ses yeux disaient, en même temps qui ne le serait pas. Je n’avais pas l’air du mec le plus sympa de l’école. En fait mon petit esprit sadique l’aurait laissé avoir les joues gelées et une bonne bronchite, mais ma gentillesse plus ou moins naturelle m’avait interdit de faire ça.

- Ah … eu … Génial ! Ben allons-y alors !

Il n’y avait pas que ces yeux qui me disaient qu’elle était étonnée. Enfin je la comprenais un peu. Je lui emboutais le pas pour sortir de cette sordide et monstrueuse volière. Un silence gêné c’était instauré entre nous deux. Je ne savais pas quoi dire. Habituellement j’aurais eu un million de sujet de conversation mais là aucuns me venait à l’esprit. Je me contentais de descendre les escaliers en regardant mes pieds.

- Au fait tu as pris quoi toi comme option cette année ? Moi je me suis inscrite en cours de runes et de soins aux créatures magiques.

Sa voix me fit lever la tête. Je sentais qu’elle allait me prendre pour un fou notoire si je lui disais exactement tous les cours optionnels que je suivais. Mais en même temps je ne pouvais pas lui mentir, à quoi cela me servirait. Un point positif c’est que l’on suivait les mêmes options. Je dois dire que je l’avais déjà vu en cours de runes. Je me frottais légèrement la nuque.

« Eh bien… S’il te plait ne me prend pas pour un fou ou un maso ou bien encore pour un Serdaigle mais… J’ai choisi quatre options : Arithmancie, Divination, Etude de runes et soins aux créatures magiques. J’aurais aimé faire étude des moldus mais cela ne plaisait pas trop à mes parents. »

Je l’imaginais déjà me regarder avec des yeux ronds comme des boules de neiges et partir en courant, enfin si elle ne glissait pas sur les marches pour aller plus vite encore. Pour ne pas paraitre trop intello, car j’avais horreur de cela, je repris la parole :

« Si ça peut te rassurer, c’est pas moi qui est tout choisi, si cela n’aurait tenu qu’à mon propre chef, j’aurais choisi soins aux créatures magiques et divination. Divination c’est surtout pour le prof. Sinon pourquoi tu as choisi c’est deux options toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   Mar 6 Nov - 22:58

Les bestioles, tant qu’elle ne mesurait pas deux mètres de haut apparaissant à la pleine lune et ayant des dents pointues, je les aimaient bien. Après c’était autre chose si elles me bavaient dessus. Là ca n’avait plus rien de drôle. Tant qu’ils se contentaient d’être mignons ou un peu bizarres, c’était intéressant. J’aimais bien les strangulos, c’étaient de sales bestioles qui aimaient bien attirer les gens pour qu’ils se noient mais en même temps je les trouve cool.

Les runes par contre c’était une autre histoire : je travaillais beaucoup, c’était laborieux pour autant j’adorais vraiment cette matière. Par ce que justement c’était compliqué. Mais le professeur était patient avec nous, gentil et puis sa matière était intéressante, bien plus que la divination ou tout autre de ces charlataneries. Etudes des moldus je n’avais pas pris, pas que ca m’intéresse pas, mais je connais.

- Eh bien… S’il te plait ne me prend pas pour un fou ou un maso ou bien encore pour un Serdaigle mais… J’ai choisi quatre options : Arithmancie, Divination, Etude de runes et soins aux créatures magiques. J’aurais aimé faire étude des moldus mais cela ne plaisait pas trop à mes parents.


Je le regardais avec de gros yeux : oui effectivement je le prenais pour un fou. C’était quoi ce délire : quatre options ? Mais c’était déjà bien assez compliqué comme ca pour pouvoir s’ajouter volontairement de nouveaux cours ! Woodley nous couvrait de travail en potion, la métamorphose demandait vraiment beaucoup de travail. Et je ne parlais même pas des potions !

- Excuse-moi, mais je ne peux m’empêcher de te prendre pour un taré : Quatre options? Mais déjà qu’avec deux c’est bien compliqué ! Et pourtant on est qu’en troisième année ! Tu imagines au moment des buses ? La charge de travail de malade que ca fait ! Moi je ne pourrais jamais gérer tout ca… Tu dois avoir de supers pouvoirs.

Je lui souriait tout de même : de nous deux il n’était surement pas le plus fou. Je détestais les citrouilles, j’aimais la bande dessinée moldu j’étais véritablement anormale pour une sorcière. Anormale et parfois tout à fait psychopathe… Bref, qu’il se rassure, pour moi la folie n’était pas un facteur qui m’éloignait des gens.

-Si ça peut te rassurer, c’est pas moi qui ai tout choisi, si cela n’aurait tenu qu’à mon propre chef, j’aurais choisi soins aux créatures magiques et divination. Divination c’est surtout pour le prof. Sinon pourquoi tu as choisi c’est deux options toi ?


Comment lui dire que je trouvais que la divination n’était qu’une supercherie ? Non mieux valait ne rien lui dire, pour ne pas le vexer.

- Moi la divination c’était vraiment pas le truc qui me branchait. Après j’aime bien les bestioles et puis ensuite… Runes ca m’attirait mais vraiment genre comme si j’étais destinée à en faire. Voilà tu sais tout. Vu ce que je viens de te dire je crois que tu n’as pas de problèmes à te faire au niveau de la folie.

Nous venions d’arriver devant la salle commune, je toquais sur le bon tonneau qui nous laissait finalement la voie libre. Et enfin nous étions dans la grande salle circulaire, au chaud, plus dans le froid polaire. Je me retournais vers Nathanaël :

- C’est là que nos chemins se séparent Nathanaël, je vais dans mon dortoir, me changer. A une prochaine fois.

Je lui souriais, m’éloignais et en me retournant lui fis un signe de main avant de disparaître dans mon dortoir pour me débarrasser de mes affaires. En enlevant mon manteaux je me rendais compte que je ne lui avait pas rendue son écharpe. Je sortais du dortoir pour lui rendre mais il n’était plus là. Tant pis, je lui rendrais la prochaine fois que je le verrais : on était dans la même maison, on aurait largement l’opportunité de se revoir.



RP FINI

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Avion en feu [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avion en feu [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Les Tours :: La Volière-
Sauter vers: