RSS
RSS
"United we stand, divided we fall" [PV]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "United we stand, divided we fall" [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: "United we stand, divided we fall" [PV]   Sam 5 Nov - 20:35

Les professeurs avaient l'air pressé que tous les élèves rejoignent leur salle commune. Pauline se demandait vraiment pourquoi mais personnes ne semblait être au courant. Même les préfets devait rester avec les élèves. Cependant, certains élèves était absent, mais comme toujours, il y a des élèves qui n'obéisse pas à la règle. La jeune Poufsouffle venait de terminer sa petite sieste et avait terminé ses devoirs. Elle s'ennuyait beaucoup. Son dortoir était vide car les autres filles discutait sûrement dans la salle commune. Elle réfléchis un peu aux deux dernières semaines. Ses notes avait légèrement remontée. Et puis,elle avait découvert un truc aussi. Maintenant, elle savais ce que c'était de faire confiance en quelqu'un et surtout... de l'aimer. Un cri la fit sortir de ses penser. Il venait d'en haut elle en était sûre ! Ne se formalisant pas la dessus, la jeune Poufsouffle retourna dans la salle commune. Tout le monde discutait de tout et de rien dans une ambiance chaleureuse. Pauline s'approcha d'un groupe de fille qu'elle ne connaissait pas très bien. Celles-ci parlaient du devoirs de Potion et franchement, Pauline n'avait pas très envie de parler de ça pour le moment. Elle chercha donc des yeux Makie, la capitaine des Golden Flyers mais ne la vit pas dans la salle.

Finalement, Pauline s'assit sur la canapé. Il faisait pas très chaud en ce moment et les flammes qui dansaient la réchauffait un peu. Pauline crut entendre un objet qui tombait sur le sol. Elle n'y fit pas attention. Le son montais de plus en plus. La Poufsouffle avait mal à la tête, celle-ci commençait à tourner. Elle devait prendre l'air. La jeune fille entendait quelques brides de la conversation d'à côté. Un bout de phrase la fit sursauter :


- … Mort. Il a été enterré au cimetière.

Non ! C'était deux mots qu'il ne fallait pas dire ! En effet, depuis quelques temps, elle n'étais plus triste mais en colère quand elle pensais à sa famille décédée. Sa haine contre les mangemorts s'était multipliée. Pauline commençait vraiment à ne plus supporter tout le bruit qu'il y avait. Discrètement, elle sorti de la salle commune. Personne ne l'avait vu car les gens ne faisaient pas attention à elle. Elle se retrouva paumée au milieu du couloir. Elle commençait donc à monter les escaliers pour aller à la tour d'astronomie. Cet endroit lui rappelait tant de souvenirs. Soudain, elle entendit un cri :

- Expelliarmus !

Oh oh, il se passait quelque chose dans le hall du collège. Pauline monta les escaliers à pas de loup. Elle espérait franchement que c'était pas un professeur. Le première personne qu'elle vit était un mangemort. La jeune fille sursauta.

**c'est quoi ce bordel !**

Ensuite, un professeur, la baguette tendu, devant le mangemort. Oulà, cela était très bizarre. Pauline arriva en haut et se cacha un peu. D'autres élèves était là, en train de se battre, et c'était tous des 5ème, 6ème ou des 7ème années. Elle n'aurait jamais du sortir de sa salle commune. Pour une fois qu'elle aurait du obéir car c'était dangereux ! Elle n'était qu'en deuxième année et n'était pas douée pour la magie... Cachée derrière son mur, elle espérait franchement que personne ne la verrai.

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 


Dernière édition par Pauline Klemente le Dim 13 Nov - 14:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Makie Sasaki
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 841
Localisation : Comme ça t'aimerais savoir où je suis ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Feuille de personnage
Particularités: -Suis-je folle ? - Oui . (oui,je me parle à moi-même)
Ami(e)s: En parlant d'amis , vous ai-je déjà parlé de la fois où.... *soufflements*
Âme soeur: Ben.. Entre nous, je dois vous avouer que j'ai craqué sur une jolie boîte de chocolats !

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Lun 7 Nov - 19:43

C'était dur de conserver son sang quand on savait que un ultime combat se préparait. Pourtant, les professeurs et quelques responsables avaient faits le nécessaire pour essayer de protéger leurs élèves au maximum. Assise sur le rebord d'une fenêtre , Makie fermait les yeux et essayait de se calmer le plus possible. La peur n'arrange jamais grand chose lors de ses situations. Elle savait ce qu'il se passait. Les bruits courent vite dans ce collège , c'est loin d'être nouveau. Certe, elle savait qu'il fallait être vraiment très prudente si elle ne voulait pas y laisser sa vie. Des cris retentirent. Makie leva les yeux et sortit de sa cachette pour voir si il restait des élèves de sa maison. Elle fit le tour des chambres... Et plus personne n'était là. Elle s'imaginait les pires choses. Des élèves battus par des mangemorts ou pire.. tués. Refroidie par cette pensée, elle se metta à chercher sa baguette dans sa chambre. Lorsque l'objet fut trouvé , elle enfila son sweat gris préféré et sortit de sa salle comune, le courage à deux mains.Elle n'avait pas vraiment de plan, ni d'idées claires. Elle pouvait juste suivre son plus profond instinc. Elle était certaine qu'au fond elle , il y avait ce zeste de chance qui pouvait agir. Elle s'arrêta de marcher deux minutes et laissa son esprit s'allourdir pour peut-être trouver une idée. Ce qu'elle se posait comme question c'était : Où sont-ils ? Comment vont-ils ? Que se passe-t'il vraiment ? Je doute que quelqu'un pouvait répondre parfaitement à chaques questions. Ainsi , elle se remémora chaques endroits possibles de points de rendez-vous lors des cas graves.. Soudain, l'image de la grande salle se dessina dans son cerveau. Elle devait aller là-bas, à présent elle en était sûre.

Elle descendait escaliers par escaliers, baguette à la main , le coeur qui battait vite et fort. Elle ne savait pas dans quoi elle se lançait mais , elle comprennait que c'était là qu'elle devait aller. Elle prit quelques bouchées d'airs et puis s'élança le plus vite possible dans les marches. Quelques minutes se sont écroulés avant qu'elle n'arrive tout près de la salle. Elle ralentit le pas et calma son souffle. Elle tenda l'oreille à chaques bruits suspectibles de retentirent. Si seulement elle aurait pû voir dans le futur , la vie aurait été moins dure et compliquée qu'elle ne l'est maintenant ! Un silence se créa. Makie faisait la paix dans son corps , dans sa voie , dans sa respiration. Personne ne devait remarquée sa présence, et surtout pas un de ses mangemorts.Qui sait ce qui arriverait ? Elle-même n'osait pas se l'imaginer.

- Expelliarmus !

La Poufsouffle sursauta. Le coeur battant encore plus vite qu'avant , elle ne bougea plus d'un poil. Elle était paralysée par la peur. Ce sort n'était pas le plus gentil qu'il soit, c'était sûr . Il fallait donc s'en méfier. Elle attendait... Elle attendait une réponse. Une réponse de ce qu'elle devait faire. Par exemple , si c'était un mangemort , elle s'impatientait à le voir pour pouvoir au plus vite se protéger. Cela peut être aussi un professeur qui venait de se débarraser d'un de ses funestes personnages à capuches, à ce moment-là , elle s'attendait à ce qu'elle fasse un discours d'excuses . Cependant, rien de cela n'arriva. Le silence continua dans sa lancée. Elle hésita longuement. Devait-elle fuir ou continuer à avancer ? Après un instant de réflexion, elle franchit un pas pour s'approcher plus des bruits étranges. Elle avait hâte d'arriver dans la Grande Salle, elle n'avait plus que quelques mètres à emprunter pour y arriver. Pourtant Makie frenait à chaques cris, à chaques cracements d'os ou à chaques chuchotements. Alarmée , elle se rendit compte que ses bruits de pas étaient plus ou moins faibles , elle commença à trottiner jusqu'à... jusqu'à.. ce qu'elle la voit.

Arrêtée , fixe ou plutôt immobile. Makie fixait une fillette aux cheveux blond tombant jusqu'aux épaules. Cette fille, en tout cas de dos, elle ne la reconnaissait pas.. Elle , aussi, avait l'air perdue ou inquiète. La jeune fille se cachait au mur . Y avait-il quelque chose ? Hésitante tout de même , Makie rejoigna se mit au côté de... Pauline !? Quand elle découvra le visage de cette soit disante inconnue son coeur se serra. Elles étaient dans le même pétrin , mais pourquoi elle ? Oui ? Pauline est pour Makie, comme une petite soeur. Elle ne voudrait jamais qu'il lui arrive quelque chose. Makie jetta une de ses mèches en arrière et s'approcha lentement de l'oreille de Pauline :

-Et.. Qu'est-ce que tu fais là ?!

C'était horrible ce qu'il se passait. Elle regarda sa gardienne d'équipe avec tristesse et peur. Ce qu'il fallait faire avant tout à présent, c'était de protéger l'or et noire qui était en sa compagnie. Il ne fallait surtout pas qu'elle lui arrive quelque chose. Cela serait une vraie catastrophe ! Autant physiquement que mentalement. Cette fois-ci, il n'était plus question d'avoir peur. Seulement s'il nous arrivait quelque chose , la meilleure défense est l'attaque. En pensant à cela, Makie fut animée par un courage décisif et crispa ses doigts sur sa baguette. Elle devait avoir en mémoire tous les sorts qu'elle avait dû étudier. Ce n'était pas très dur, Makie adorait travailler. Cependant, pour la théorie ça allait mais ce qui concerne le savoir-faire , cela était encore à savoir car elle n'avait pas vraiment eu déjà l'occasion de s'entrainer avec des sortilèges dangereux. Elle prit un long sac d'air , qu'elle emmagasina dans ses poumons plus que mis en actions.

Pour finir, aller dans la grande salle n'était pas une si bonne idée que ça. Elle prit la main de Pauline, et la tira vers un autre couloir qui avait l'air plus tranquille. Elles marchaient à pas rapides mais silencieux, elles ne s'attendaient au pire. Elles étaient sur le point de changer de couloirs quand soudainement quelqu'un surgit de celui-ci.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Liinky Aschen
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 623
Localisation : Ici ou là... A toi de me trouver
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Particularités: Gentille avec ceux qui le mérite, timide au début, du mal à s'intégrer...
Ami(e)s: Des amis? C'est quoi? Ca se mange?
Âme soeur: Heuum, je savais pas que mon âme avait une soeur.

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Mar 8 Nov - 22:19

On était le soir, et comme dans ses habitudes Liinky regardait le ciel à travers la fenêtre qui se trouvait juste à côté du lit de la Griffondor. La plupart des filles de son dortoir la trouvait assez bizarre à cause de ça, mais elle s’en fichait un peu… Elle avait des amis qui l’aimaient pour se qu’elle était et elle en était fière. Elle aimait bien faire des connaissances, se qui finissait généralement en amitié, mais pas avec les faux-cul…

Elle ne fit donc pas attention au reste de ses camarades de chambre qui pouffaient de rire dans son dos et préféra regarder les étoiles. Etant petite, elle aimait venir le soir son jardin et s’installer sur les genoux de sa grand-mère qui était généralement assise sur le banc qui se trouvait sous notre beau petit saule pleureur. La Griffondor appréciait tous particulièrement cette arbre, sans trop savoir pourquoi… Peut-être à cause des souvenirs qu’elle avait eus sous cet arbre ?

A cette arbre, elle lui avait confié son bonheur, sa tristesse, ses amours,... C’était un peu son journal intime, mais sans pouvoir se relire après. Très pratique si vous voulez vider un point et ne plus revenir dessus ! Elle lui avait d’ailleurs confié la peur et la tristesse qu’elle avait eue quand sa grand-mère adorée est morte, puis le reste de sa famille qui mourut au fil des mois... A part à cet arbre, elle ne pouvait dire tous se qu’elle avait sur le cœur qu’à sa meilleure : Makie !

A la vu de toutes ses pensée et des ses souvenirs elle versa une larme. Puis elle commença vraiment à pleurer… Ses yeux étaient bouffis et tous rouges. Elle voulut les essuyer mine de rien, mais quand elle partit pour chercher du papiers dans la salle de bain il n’y en avait plus…

Alors elle décida de sortir de la salle commune, sans se faire voire, d’au temps par les préfets que par les élèves, pour aller dans les toilettes publique des filles. Elle réussit à sortir, mais une fois sortie elle entendit des grincements de planchers et des sorts qui volaient par ci par là. A se moment un éclaire passa au dessus d’elle et Liinky eu le réflexe de se baisser et de se cacher, c’est là qu’elle se dit qu’elle aurait du rester dans son dortoir ! Elle réussit à se glisser jusqu’au croisement des murs et tourna. Elle put enfin se relever et commença à courir sans la direction des toilettes. Là bas au moins elle pourrait de 1 essuyer ses yeux et de 2 se cacher !!

Ensuite la Griffy arriva à un deuxième croisement et pris le couloir qui était perpendiculaire à son ancien. C’est là qu’elle tomba nez à nez avec deux autres filles de l’école. Elle failli leur foncer dedans mais s’arrêta attend. Et puis elle reconnue les deux visages, tous les deux aussi effrayer que le sien, qui se trouvaient juste devant elle. C’était Pauline et Makie ! Deux personnes de Pouffsoufle qu’elle avait eu la chance de rencontré, même si Makie ça faisait déjà neuf ans… Elles étaient aussi tous les deux dans sa nouvelle équipe, que Liinky avait eu la chance d’intégrer !!

La première idée qui passa par la tête de la jeune fille fit de les prendre dans mes bras pour tous nous réconforter, puis de leur demander :

-Ca va ? Il ne vous est rien arrivé ??

_________________



Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Mer 9 Nov - 0:27

Des cris... Des pleurs... Des larmes...Des combats...Un but. Cela faisait maintenant plusieurs heures que tout le château se défendait corps et âme contre ces maudits Mangemorts, ces sorciers masqués distribuant chaos et carnage à tout va, et sans aucune pitié. Quand tous s'affolaient dans la salle commune de la maison bleu et bronze, Keith, lui, restait calme, posé, affalé sur son lit, regardant la fenêtre qui donnait sur le parc avec plaisir. Là-bas se déroulait de nombreux duels entre Mangemorts et Aurors. Tous les sortilèges énoncés les uns après les autres, et envoyés en serpentins dans le clair-obscur du ciel rendait le tout parfaitement chatoyant. Le jeune sorcier, seulement en deuxième année, avait été contraint de rester dans son dortoir pour éviter tout accident. Il se contentait donc de se délecter du spectacle de couleurs qu'offrait cette guerre atroce. Vu comme ça, on aurait dit un peintre, ce qui n'était pas du tout l'orientation de Keith. Ce qu'il aimait, c'était les défis, et sortir de la salle commune sans être vu des autres en étaient un assez tentant.

Ce fut donc sur la pointe des pieds que le jeune garçon quitta son matelas douillet et la salle rectangulaire de sa maison, où se mêlaient joie, tristesse, angoisse et prudence. Une fois sortit de la gigantesque tour de Serdaigle, il fit quelques pas dans la pénombre, au détour d'un couloir, restant sur ses gardes et scrutant le moindre petit recoin. Chaque son, grincement, bruit l'attiraient, tel un félin à la chasse. Certes, un petit félin, mais un félin hardi et prêt à combattre tout de même ! Keith entendait gueuler à tout va de nombreux sortilèges, dont bon nombre d'entre eux lui étaient inconnus. Pour sa part, il s'était entraîné au duel contre sa chère amie Helena, avant qu'elle ne se blesse à la cheville, il y a de cela quelques mois. Son entraînement intensif d’assimilation de sorts pourrait lui être décisif ce soir, ou pas.

Soudain, il entendit un cri strident. Un hurlement plus fort que les autres. L'appel au secours d'une petite fille, d'une première année sûrement. Le voila donc entraîné dans une course à l'aveuglette, contournant plusieurs étages et escaliers. Pas à pas, le cri de détresse devenait de plus en plus percutant pour les tympans de Keith, et son sang bouillait sans cesse dans ses veines. Suivant un point fixe inconnu, le Serdaigle s'attelait à retrouver cette fille qui gémissait de peur, et dont la voix était tintée de petits hoquets. Soudain, il la vit, près d'un homme en capuche, tenant sa baguette dans ses doigts crispés. Le garçon ne pouvait voir le visage de l’agresseur, mais il s'en fichait. Le spectacle était trop horrible pour qu'il le laisse faire. Le Mangemort éleva sa baguette vers la jeune première année et ouvrit la bouche pour s'exclamer.


- Rictusempra !

Cette formule ne sortit pas de la voix rauque de l'homme, qui fut éjecter contre un mur en pierre, puis qui tomba dans l'inconscience. La jeune fille suivit des yeux la masse rigide s'envoler pour terminer sa course dans la roche dur et froide du château, comme si le bâtiment lui-même rendait ses constructions plus solides, pour lui faire plus de dégâts. Venant de se rendre compte de son action, Keith abaissa sa baguette et resta stoïque. Une de ses jambes le lâcha, et il fut à moitié à genou. Sa vue se troubla, et le paysage fut parsemé de petites tâches noires. Il aperçut quelques silhouettes dans l'ombre, trois précisément, qu'il ne reconnaissait pas. Une seule de leurs phrases parvient au bleu et bronze.

-Ca va ? Il ne vous est rien arrivé ??

Il tenta de se relever tant bien que mal, prenant appuie près d'une étagère, le regard vide, ancrée dans le sol.

** Mais qu... Qu'est-ce que j'ai fait ?? **


_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Keith Taylor le Sam 12 Nov - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Elinor Cealtar
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 500
Localisation : Dans le parc, la bibliothèque, sinon : cherche, tu finiras par me trouver... ^^
Date d'inscription : 21/06/2010
Célébrité : Liv Tyler

Feuille de personnage
Particularités: Yeux violet, cheveux auburn (châtain avec des reflets roux)
Ami(e)s: Emeraude, ma chouette, The Golden Flyers sinon à toi de voir !
Âme soeur: Qui sait ?

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Mer 9 Nov - 2:03

Appuyée contre le mur, près de l'entrée de la tour des aigles, Elinor attendait le bon moment pour bouger...
La jeune Irlandaise ne pouvait décemment pas laisser faire ces damnés ! Ceux-là même qui avait fait fuir sa mère, du foyer qu'elle partageait avec le père de la demoiselle.
Il fallait, d'une manière ou d'une autre que l'aiglonne se venge de ce que les mangemorts avaient fait subir à sa famille. De ce que les mangemorts lui avaient fait à elle. Ils devaient payer !!!

Les combats entre les élèves des années supérieures, les professeurs et les tiers personnes venues à la rescousse de Poudlard (qui étaient certainement des aurors) contre ces maudits mangemorts faisaient maintenant rage depuis plusieurs heures.

Soudain, quelqu'un sortit de la tour. De dos, la jeune fille ne reconnu pas l'élève. Quelques instants plus tard, des cris stridents se firent entendre.

Le bon moment était arrivé ! Ni une ni deux, la collégienne se mit à courir pour retrouver l'auteure de ces hurlements. Dans sa course, Elinor se munit de sa baguette et se prépara mentalement à ce qu'elle allait peut-être voir.
D'ailleurs, qu'allait-elle voir, à quoi allait-elle assister ?

Les pleurs se firent entendre de plus en plus fort, c'était désormais certain que la victime n'était qu'autre qu'une fille de première année.
Encore quelques instants et Elinor serait aux côtés de cette enfant, à la protéger de son agresseur.

- Rictusempra !

Cette voix qui venait de s'élever n'était pas celle d'un de ces encapuchonnés, c'était celle de l'élève qui devançait Elinor.
Cette voix, elle la connaissait...

Arrivée près du jeune garçon, celui-ci s'effondra sur ses jambes et partit à la renverse. La bleue et bronze ouvrit les bras et rattrapa son ami dans sa chute, ce qui l'empêcha de se cogner la tête au sol.

Quelques secondes plus tard, Keith se trouvait entouré dans les bras de la jeune fille, maintenant assise. Celle-ci parla alors doucement au garçon.

- Keith, est-ce que tout va bien ?

Puis, une autre élève posa une question, il s'agissait de Liinky.

- Ça va ? Il ne vous est rien arrivé ??

Pendant ce laps de temps-là, Keith s'était relevé, tant bien que mal, avec l'aide d'Elinor.
Une fois sur ses deux pieds, l'aiglonne soutenait toujours son ami tout en ayant un bras dans le dos de celui-ci, au cas où il chuterait à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Sam 12 Nov - 20:57

Ce soir-là, comme la plupart des élèves si ce n'étaient pas tous, j'ignorais tout du plan d'attaque contre les mangemorts. Les professeurs avaient fait leurs cours comme d'habitude et les mangemorts ne s'étaient pas montrés plus soupçonneux que d'ordinaire. En y réfléchissant bien, peut-être que certains de nos professeurs nous donnèrent un peu plus de devoirs qu'à l'accoutumée, comme s'ils voulaient nous donner un prétexte pour que nous restions cloîtrés toute la soirée dans nos salles communes respectives.

En tout cas, quelle que fut la raison de cette avalanche de travail, je ne compris pas le message. Je me retrouvais donc d'une manière tout à fait innocente en train de me laver les mains dans les toilettes des filles, frottant le savon entre mes doigts pour qu'il mousse généreusement. J'étais seule et l'unique bruit qui parvenait à mes oreilles était celui de l'eau qui coulait dans l'évier. L'atmosphère dans laquelle j'étais baignée était une des plus paisibles.

Ce fut lorsque je refermai le robinet qu'un groupe d'élèves déboula brusquement au cinquième étage, tous essoufflés, hoquetant des paroles incompréhensives avant de s'empresser de regagner les étages supérieurs. Je réussis à intercepter quelques mots comme « aurores », « mangemorts ». Mon corps réagit plus vite que mon esprit. Déjà, je sentais mon cœur palpiter avant même de comprendre ce que cette interruption pouvait signifier. J'avais chaud et je réalisais que j'avais les mains qui tremblaient.

Sans plus réfléchir, je sortis précipitamment des toilettes et bondit dans les escaliers. Je croisais au passage des élèves de premières années qui remontaient, complètement paniqués, tandis que d'autres, bien plus âgés que moi descendaient eux aussi. D'ailleurs, j'eus le droit à des regards réprobateurs et quelques uns qui me lancèrent des « hé, va dans ton dortoir toi, laisse nous faire ». Si je m'étais montrée plus sage, sans doute je les aurais écouté, mais là, non. Écouter ma raison était au-dessus de mes forces, je n'en avais pas envie. On ne résiste pas à la tentation.

Je courais, je courais tellement vite que je sautais des marches, les enjambant par deux, parfois par trois. Plusieurs fois je manquais de tomber, mais je continuais, j'étais comme une folle! Il y avait ce frisson, cette adrénaline qui me transportait et j'avais de plus en plus chaud. Je ne réfléchissais pas vraiment, percutant au passage quelques personnes. Au fur et à mesure que je descendais, la foule se faisait plus dense et je dû ralentir le rythme. Je ne me rendais même pas compte que j'étais à bout de souffle! Je cherchais des yeux ce qui causait toute cette ambiance chaotique.

Les gens criaient et deux grands groupes semblaient se former. Ceux qui se dirigeaient vers la grande salle et ceux qui tentaient d'atteindre les escaliers. Ces deux flux contradictoires formaient un énorme bazar, tandis que d'autres restaient pétrifiés sur place. C'est en apercevant au loin les mangemorts se diriger vers le corps enseignant que je commençais vraiment à réaliser le danger de la situation. Mais qu'est-ce que je foutais là??!

Et là, alors que je ne savais plus ce qui était bon de faire ou non; tiraillée entre ma raison qui m'ordonnait de fuir et mon désir de défendre courageusement mon école, je découvris alors avec horreur Keith un peu plus loin, soutenu par Elinor. Il n'avait l'air pas très bien, merde de merde! Qu'est-ce qu'il lui était arrivé?! Tout en bousculant les élèves qui me séparaient de mon meilleur ami, je me répétais qu'on avait rien à faire ici, qu'on devait trouver un endroit pour tous nous mettre en sécurité, que nous ne serions que des boulets pour nos professeurs qui allaient déjà avoir grand mal à gérer la situation.


- Keith, Keith!! M'écriai-je en prenant son visage entre mes mains. Tu m'entends? Qu'est-ce qu'il lui est arrivé?? Demandai-je à Elinor.

Il avait l'air complètement sonné, le regard dans les vapes. J'étais paniquée et je levais les yeux vers la Serdaigle qui ne semblait guère maîtriser la situation mieux que moi. J'aperçus alors Makie, entourée de Pauline et de Liinky, qui était juste à côté de nous. Une lueur d'espoir naquit dans mes prunelles lorsque je vis notre capitaine à nos côtés. Elle était plus âgée que nous, elle avait plus d'expérience. Un instant je me sentis comme rassurée de savoir qu'elle était là, j'avais la soudaine impression que d'une certaine façon, nous étions plus protégés, ce qui n'était pas forcément le cas.

- Makie! Hurlai-je dans sa direction.

J'espérais vraiment qu'elle allait nous tirer de là.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Sam 12 Nov - 22:53

Pauline avait peur. Voir les professeurs se battre contre les mangemorts, de se trouver dans ce couloir et d’apercevoir, à l'autre bout de la grande salle dont la porte était ouverte d'autres élèves qui se battaient, c'était comme... pétrifiant. Dans son dos, la jeune fille sentit une présence. Makie. Elle lisait dans le regard de sa grande soeur de coeur de l'inquiétude mélangée à de la peur. La capitaine de l'équipe souffla :

- Et.. Qu'est-ce que tu fais là ?!

Très bonne question. Makie semblait être au courant de la lutte contre les mangemorts. Par contre, Pauline, elle, ne l'était pas. Elle voulait aller à la tour d'astronomie et se retrouve en plein combat. Il y a de quoi être déroutée. N'attendant pas sa réponse, la quatrième année pris la plus jeune par le bras et l'emmena dans un couloir apparemment moins calme. C'est lorsque les deux jeunes filles arrivait dans un autre couloir que quelqu'un surgit de celui ci. Encore une fille qu'elle connaissait. Liinky. La jeune Gryffondor, apparemment contente de trouver Pauline et Makie dans le couloir les pris dans ses bras. Liinky étouffa légèrement Pauline car ses petits bras fin ne pouvaient pas serrer deux personnes en même temps.

- Ca va ? Il ne vous est rien arrivé ??

C'étais une question un peu idiote mais par temps de crie comme celui ci, Pauline pouvais passer l'éponge. Après tout, c'est normal de s'inquiéter pour ses amies. D'une faible voie, dû à la peur des mangemorts, la deuxième année à Poufsouffle répondit :

- Non, pas encore.

Le pas encore était très réaliste mais pas super encourageant. Pour le moment, les trois jeunes filles restaient sur place. Soudain, dans le dos de Pauline, un cri plus ou moins étrange :

- Rictusempra !

La deuxième année à Poufsouffle espérait vraiment que ce n'était pas un mangemort qui venait de crier ça. Justement, cette voix lointaine, elle semblait la connaître. Pauline se retourna. Une ombre s’affaissa. Un garçon apparemment venait de subir ou d'envoyer ce sort. La jeune fille commençait à vraiment avoir peur. Si ça se trouve, elle la connaissait cette personne là. La lutte contre les mangemorts n'aurait jamais due avoir lieu, les mangemorts aurait du rester chez eux, au lieu de venir faire chier leur monde. Leur histoires de sang purs, sang impurs, franchement, c'était de la merde. Il aurait mieux fait de rester coucher le jour où ils ont inventer ces thermes. Tant de gens ont souffert à cause d'eux, tant d'autre allait encore souffrir. Non, il fallait vraiment que ça cesse et malheureusement, Pauline ne pouvait rien faire pour changer les choses.

La jeune fille aperçu une ombre s'approcher de la personne. Elle la soutenue et l'aida du mieux qu'elle pouvait. Un chuchotement se fit entendre. La blondinette de Poufsouffle réfléchit. Où pouvait-elle avoir entendue cette voix. Pourtant si lointaine, elle savait qui c'était. Soudain, elle se rappela. C'était Keith. Keith Taylor. C'était lui qui avait lancé le sort, ou qui l'avait reçu. Lui qui venait de s'effondrer et lui qu'un autre personne venait d'aider. Pauline se mit à courir pour rejoindre le groupe. Elle s'arrêta en chemin, essoufflée. Une troisième ombre s'approcha du groupe. De là, la jeune fille pouvait reconnaître les deux personne qui était avec lui. Elinor, la première ombre, et Helena, la deuxième. La gryffondor s'écria :


- Keith, Keith!! Tu m'entends? Qu'est-ce qu'il lui est arrivé??

Était-il toujours conscient, Pauline ne le savait pas. Elle observa le groupe de trois. Elle voulait absolument rejoindre Keith mais un point de côté violent l'empêchait de courir un peu plus.

- Makie!

P*tain, qu'est-ce qu'il pouvait bien lui être arrivé pour qu'Helena appelle Makie pour venir l'aider. Elle était pourtant douée avec la magie. La blondinette se remit à courir, elle voulait voir ce qui se passait, comprendre, le voir. Keith. Il était pâle et complètement sonné. Il ne répondait pas quand on lui parlait. Son regard était vide. Pauline ne l'avait jamais vu comme ça. Elle ne chercha même pas à comprendre, tomba à côté de lui et commençait à pleurer. Aucune paroles ne parvins à sortir de ses lèvres. Juste un faible chuchotement :

- Keith... Répond moi...

Elle pleurait encore et encore. Elle ne pouvait s'arrêter. Il avait l'air si... mal en point

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Makie Sasaki
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 841
Localisation : Comme ça t'aimerais savoir où je suis ?
Date d'inscription : 27/09/2010

Feuille de personnage
Particularités: -Suis-je folle ? - Oui . (oui,je me parle à moi-même)
Ami(e)s: En parlant d'amis , vous ai-je déjà parlé de la fois où.... *soufflements*
Âme soeur: Ben.. Entre nous, je dois vous avouer que j'ai craqué sur une jolie boîte de chocolats !

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Dim 13 Nov - 21:16

Tout le temps que Makie a pû perdre lors de sa vie , défilait sous ses yeux si rapidement. Pleins de souvenirs naquirent en si peu de temps. Comme des étoiles qui s'illuminaient et qui nous déssinait notre chemin tracé jusqu'à aujourd'hui. Aujourd'hui , à cet instant précis , elle n'avait pas les moyens de pleurer sur son fichu destin. Il fallait se montrer capable , elle devait prouver qu'elle avait grandit et mûrit depuis son arrivée à Poudlard. Elle se remémora ainsi ses premiers amis , ses premiers fous rires, ses premières bétises, ses premiers problèmes , ses premiers chagrins... Il y avait tant de choses à dire, à décrire et à ne jamais oublier. Elle devait aussi avouer , qu'elle avait un sème de regret dans cette histoire. Il lui manquait quelqu'un dans sa vie à présent, il manquait son père. Makie l'avait perdu si vite sans s'en rendre vraiment compte. Plus jamais elle voulait qu'un de ses proches meurent sous ses yeux sans qu'elle ne puisse lui dire quelques derniers mots. Elle avala sa salive d'un air dégouté et continua prudament sa route , bras croisés avec Pauline, ce qui leur arrivait ... n'était pas très joyeux non plus. Elle avait l'impression d'être dans un de ses films de guerre où la mort était l'une des chances d'échapper au cauchemar. La mort , sans doute , était une façon d'échapatoire mais aussi de meurtre. Comment les gens peuvent-ils tuer leurs pareils ? Si on devait débattre sur ce sujet interminable , la mort nous aura déjà rattrapée. Makie serra encore plus fort le bras de sa petite soeur de maison en espèrant de pas la perdre. Et de perdre personne d'alleuirs. Quand le couloir s'apprêtait à changer de direction, soudainement et brusquement, Liinky Aschen en sortit bondissante. Cette nouvelle fut sauté le coeur de Makie d'un mètre sans doute. Sa respiration s'éleva puis rapidement se calma avec l'aide la présence de sa meilleure amie.

Elle lui souria d'un air pitoresque et très vite, toutes les trois s'enlacèrent par tristesse et par peur. Cet action mit les larmes aux yeux à l'ainée. Après quelques instants de silence , elle se rendit compte à quel point elle tenait en elles. Tout d'abord, elle connaissait Pauline depuis moins d'un an mais pourtant, toutes les deux partagent une amitié faite de confiance et de fidèlité. Au mot près, c'était une sorte de petite soeur qu'elle ne voudrait en aucuns cas perdre. Ce qu'elle aimait chez la petite blondinette aux yeux éclatants ,c'étaient sa façon attachante qu'elle avait en nous regardant. Elle dégageait quelque chose d'inexpliquable : une présence soutenue . Et depuis toujours , il y avait du Liinky Aschen dans la vie de la grande soeur Sasaki. C'est sa meilleure amie et elle le sera éternellement et cela jusqu'après la mort. Toutes les deux partageaient leurs vies ensemble. Au début , amies d'enfance ensuite, elles partagèrent la même école puis jusqu'aujourd'hui où elles sont réunies ici sous le même secret pesant. Ces deux figures familières étaient trop chers pour Makie . Elles devaient vraiment faire attention à chaques faits et gestes.

- Ca va ? Il ne vous est rien arrivé ??

Cette voix venait de la george de la rouge et or, qui avait l'air assez calme pour le moment. Pas de morts, pas de blessés pour.. l'instant. Tout ce qui comptait était de rester en vie . Toutes les trois, et tous ceux qui pouvaient avoir des problèmes. Makie s'éclaircissa les cordes vocales avec un toussotements timides qui ne voulait pas trop se faire entendre dans le calme suspect qui s'était installé.

- Non, pas encore.

-Pour l'instant.. rajouta-t-elle à la réponse de Pauline, même si elle aussi avait précisé le faite que rien n'était arrivé pour le moment.

Elle baissa les yeux en songeant à quelques personnes qui auraient pû être en état plus grave qu'eux. Oui car même si l'aspect physique allait bien, Makie, en tout cas , était assez choquée pour l'aspect mental. Elle avait réellement peur et essayait de prendre confiance en elle pour essayer de gérer la situation à l'aide des deux autres filles qui l'accompagnait dans cette sombre aventure. Le silence qui logeait dans la château se brisa très brusquement pour se remplacer par quelques dizaines de hurlement stridents et par des jets de sorts peu convoités. Elle ne percevait plus la réalité des choses, une sorte de floutements envahirent sa vue . C'était pire qu'un cauchemar. Elle lança ses yeux vers ses coéquipières.. Des yeux présents et horrifiés.

- Keith, est-ce que tout va bien ?

Un peu plus loin d'elles , dans l'ancien couloir qu'elles avaient empruntés , demeuraient Elinor et Keith. Rien de plus ne s'éclairçit dans la vue de Makie. Quand soudain, elle eut une sorte de tilt qui résonna dans son esprit. La jeune serdaigle avait bien demandé ce qui était arrivé à Keith ? Oh mon dieu. Elle fixa en direction des adolescents et réalisa comment la situation était grave. Le batteur de l'équipe de quidditch The Golden Flyers avait posé son dos sur l'avant bras d'Elinor qui le soutenait. Il n'avait pas l'air dans son assiette , c'était le cas de le dire. L'image du Keith Taylor, tout joyeux et toujours en forme disparut dans la vision de la quatrième année. Elle s'apprêta à tirer ses deux amies vers eux quand soudainement une foules d'élèves se rua dans les couloirs , visiblement , certains avaient le même problème qu'eux. Tout en les poussants , en essayant de se frayer un chemin, Makie tirait Pauline et Liinky vers le drame qui se rapprochait d'elles. Avant qu'elles ne arrivent à eux, elles ont dû passer à travers des couples qui s'embrassaient tant qu'ils étaient en vie, à travers des bandes de garçons qui essayaient de se prouver tout en rigolant et entre des clans de filles qui pleuraient et qui se câlinaient jusqu'à leur derniers souffles. Elles étaients vraiment retardées par les élèves qui essayaient de fuire aussi d'une autre manière. C'était impossible d'entendre quoi que ce soit dans cette foule, chacun parlait , tout le monde criait ... Tout doucement , elles arrivaient à leur destination, quand Makie pû voir le visage d'Helena Dashwood qui s'était jointe aux deux serdaigles celle-ci, accroupie vers Keith, hurla :

- Makie!

Toutes les trois filles poussèrent ensemble le peu de gens qui restaient sur leur passage et furent arrivé face à eux. Très vite, Pauline rejoint Helena et chuchota quelque chose à l'oreille de Keith. Elle avait l'air tellement triste. Makie , du faite de les voir tout ensemble à cet évenement eut les larmes aux yeux , encore une fois. Elle rejoignit la bande et les fixa tous. Elle avait peur , non des mangemorts mais du destin. Pourquoi.. Lui ? Mister Taylor est certainement l'un des garçons auquel l'aînée tenait énormément. Tout comme chaques membres qui était ici. Elle se forgea la voix et essuya ses yeux rouges pour demander plus d'informations.. Et comme chaques personnes Makie demanda à Keith se qu'il y avait :

-Keith ! On peut t'aider mais ,avant toute chose, dis-moi ce qu'il ne va pas.

Elle avait peur d'avoir perdu encore une fois trop de temps en parlant. La meilleure des choses à faire, peut-être , était-ce soit de fuir d'ici ou soit d'aller à l'infirmerie. Seulement .. Le risque de présence de mangemorts étaient en hausse. Il fallait essayé. C'est l'une des seules choses possibles à faire. Elle avait en idée présice de guider Keith Taylor jusque là-bas et ensemble , elle était certaine qu'ils pourront briser les murs de bonhommes aux capuchons noirs. En voyant que Keith se faisait absent , elle se releva face aux autres et essaya d'expliquer ce qu'elle avait en tête . En espèrant que cela leur conviendrait :

-Les filles, a-t-elle commencé , on devrait pouvoir l'apporté jusqu'à l'infirmerie.. Je ne vois pas d'autres endroits.. Peut-être qu'avec un peu de chance , on pourra passer à travers les murs de mangemorts. Enfin, pour cela on aura besoin de nos baguettes et de chacun de nous , Makie repensa à la citation de l'équipe qu'ils se partageaient et brisa son silence ,United we stand , divided we fall..

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Liinky Aschen
Élève de 5ème année



Féminin
Nombre de messages : 623
Localisation : Ici ou là... A toi de me trouver
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Particularités: Gentille avec ceux qui le mérite, timide au début, du mal à s'intégrer...
Ami(e)s: Des amis? C'est quoi? Ca se mange?
Âme soeur: Heuum, je savais pas que mon âme avait une soeur.

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Lun 14 Nov - 17:39

Liinky sans doutait, car oui, c’était une question idiote, mais quand on stresse tous se qui nous passe par la tête n’est pas très réfléchis… Alors Pauline et Makie répondirent faiblement l’une après l’autre :
- Non, pas encore.
- Pour l'instant..


Pour l’instant non… Un encourageant non ? Mais Makie avait raison, ici elles pouvaient très vite attraper des soucis… Puis ça faisait quand même plaisir que sa meilleure amie et sa très chère Pauline allaient bien ! Mais ensuite Liinky entendit un sort, parmi tous les autres.. Pourquoi ? Elle se le demanda, mais dès qu’elle se retourna elle sut. C’était la voie de Keith qui venait de lancer un sort. Mais trop expérimenté pour lui apparemment car quand elle le vit, il venait de se faire rattraper par Elinor avant de se fracassé par terre, une chance qu’elle fut été là ! A peine put-elle se rendre compte de la situation qu’Helena se dirigeait vers Keith en criant :
- Keith, Keith!! Tu m'entends? Qu'est-ce qu'il lui est arrivé??

Elle appela ensuite Makie. Pour qu’elle demande l’aide de la quatrième année, ça devait être grave. Car dans ses souvenirs, la première fois que Liinky avait rencontré Helena, elle était assez douée avec les sorts. Makie entraina alors Pauline et Liinky vers les trois autres membres de l’équipe dont elles faisaient partie. Elles passèrent à travers tous genre de personnes, amoureux, angoissé, stressé,… Les trois amies finirent quand même par y arriver.

Elles se dirigèrent tous cers Keith et lui demandèrent si il allait bien ou de leur parler… Liinky, elle, était sur le choc et n’avait pas de mots à dire… Mais Makie, telle une bonne capitaine, nous motiva toutes, alors toutes les filles qui étaient accommodé à Keith le lâchèrent et se levèrent afin de mieux écouter Makie:
-Les filles, on devrait pouvoir l'apporté jusqu'à l'infirmerie.. Je ne vois pas d'autres endroits.. Peut-être qu'avec un peu de chance , on pourra passer à travers les murs de mangemorts. Enfin, pour cela on aura besoin de nos baguettes et de chacun de nous. United we stand , divided we fall..

Nous sortîmes donc toute nos baguettes. Liinky la pris donc de la main de la main gauche pour pouvoir passé le bras de Keith au dessus d’elle. Il revenait enfin un peu à lui, se fut donc plus facile pour la Griffondor pour le porter. Ensuite elle demanda, en s’adressant à toutes les filles (car le seul garçon ici présent n’était pas très en état de répondre..) :
-On fait quoi maintenant ??

A se moment là, Liinky était assez fière d’avoir de l’entrainement en sport. Car elle se demandait bien qui aurait put tenir la main de Keith de la main droite et le tenir par la hanche de la main gauche ainsi que sa baguette et pouvait envoyer des sort avec cette dernière. Tout en pouvant encore parler et courir s’il le fallait ! Oui, ça lui faisait du bien que tous ses efforts de s’entrainer durant toute ses année puissent enfin lui servir maintenant !

_________________



Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Keith Taylor
Élève de 7ème année



Masculin
Nombre de messages : 1873
Localisation : Là où ma conscience veut aller
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Particularités: Euuh.. *Une réflexion s'impose*
Ami(e)s: On verra avec le temps =)
Âme soeur: Personne à ma connaissance

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Sam 19 Nov - 2:08

Une force mécanique usa de son pouvoir pour retenir le bras de Keith, que celui-ci embarquait dans sa chute. Le sol siffla près de ses oreilles, il avait failli rencontrer son crâne. Si la personne qui tentait maintenant de le lever, bien que la masse du Serdaigle semblait trop lourde pour elle, lui avait empêché une mort certaine, il lui en serait fortement reconnaissant. Pour l'heure, le garçon faisait de son mieux pour reprendre peu à peu connaissance, au milieu de la panique, des hurlements et des gémissements qui composaient l'atmosphère de cette soirée, crée par la cohue des élèves se pressant dans tout le château. Le souffle chaud de l'individu, portant désormais le corps immobile du bleu et bronze sur ses genoux, lui effleura la joue. Celui-ci laissa échapper un léger son, porté vers l'aigu. Keith devina donc qu'il se trouvait dans les bras d'une fille... Qui plus est familière au troisième année, car le mince morceau de voix qu'il eut entendu, il l'avait déjà connu quelque part. Était-ce Pauline ? Liinky ? Ou encore sa meilleure amie, Helena ? Son doute se leva, car la jeune fille se décida d'aligner plusieurs mots d'un coup, en s'adressant au bleu et bronze.

- Keith, est-ce que tout va bien ?

Aucune réflexion requise. Cette voix ne pouvait appartenir qu'à une seule et même personne, et de sur croix une camarade de Keith, qui répondait au nom d'Elinor Cealtar. Il remua légèrement une narine, comme pour dire que sa conscience était là, même si son corps refusait provisoirement de l'écouter. La Serdaigle comprit directement et se leva, sans lâcher son confrère d'un poil. De manière irrégulière, elle essayait tant bien que mal de le faire tenir sur ses jambes, mais ce fut une tâche difficile. La brunette devait sans cesse user de ses épaules fines pour retenir Keith qui commençait à tomber, tout ceci sans le moindre volontariat de la part du garçon. Le mieux que ce dernier put faire, c'était de se mettre à genoux, le regard vide et l'air parfaitement niais, ce qui le gênait un peu d'ailleurs, car ce n'était pas l'air qu'il aimait particulièrement se donner.

Une violente pression sur ses joues et ses pommettes le fit broncher un peu, puis une tignasse blonde et bouclée, ainsi que des yeux bleus remplis d'émotions, se rapprocha dynamiquement de lui. Cette courte description, faite par son fidèle nerf optique, permit à Keith de reconnaître ici sa meilleure amie, en deuxième année à Gryffondor, Helena Dashwood. Celle-ci était folle d'inquiétude pour le bleu et bronze, et il y avait de quoi. Le secouant comme un prunier, elle ne cessait de répéter, en lui hurlant dans les oreilles :


- Keith, Keith!! Tu m'entends?

Puis, se tournant brusquement vers Elinor, la petite blondinette s'exclama, comme si les deux Serdaigles se trouvaient à une quinzaine, voire une centaine, de mètres d'elle. Les tympans de Keith souffrirent un instant, suite à cette exclamation :

- Qu'est-ce qu'il lui est arrivé??

Ce fut le moment parfait que choisirent les jambes du garçon pour fléchir d'un seul coup, et le faire basculer une nouvelle fois, le nez contre la pierre froide. De ce fait, il n'eut aucun moyen de saisir la calme réponse d'Elinor. Un nouveau cri de la part de sa « Loupiote » l'alerta. Mais cette fois-ci, ce fut un cri un détresse, un appel à l'aide. Et pas à n'importe qui, Helena souhaitait le coup de main de la part de la capitaine de leur équipe de Quidditch. Le nom de celle-ci déchira le silence de son agréable tonalité :

- Makie!

Le sol trembla violemment, et Keith, couché dessus, reçut de nombreuses vibrations qui lui offrirent une violente migraine. Quoi de mieux pour bien continuer sa soirée ! Au son des voix des nouveaux élèves arrivés près d'eux, le Serdaigle en déduit que les Golden Flyers étaient au complet, bien que la voix rauque d'Alex Turner n'ait pas encore retenti. Était-il peut-être parti combattre avec d'autres élèves, sûrement ceux de la Résistance, comme son amie Aure Strangle. Keith faisait également partie de la Résistance, cette organisation d'élèves se regroupant afin de contrer l'attaque des Mangemorts. Cependant, son groupe respectif ne s'était pas encore manifesté auprès de lui.

Un léger hoquet, suivi de larmes, retentit jusqu'aux oreilles de l'« invalide ». La jeune fille qui pleurait n'était personne d'autre que Pauline Klemente, une consoeur de Makie, qui était en deuxième année à Poufsouffle. Celle-ci se mit à genoux et pleura à chaudes larmes sur le corps végétatif du Serdaigle, qui ne pouvait actuellement rien y faire. Un court murmure parvint difficilement au visage du garçon, qui dut faire abstraction du reste du monde pour pouvoir l'entendre distinctement :


- Keith... Répond moi...

Encore trop sonné pour aligner deux mots l'un à côté de l'autre, le bleu et bronze de contenta d'acquiescer nonchalamment et de pousser un petit son grave, proche de celui du phoque. Keith n'était d'ailleurs pas très fier de sa prestation, et espérait que Pauline avait réussi à quand même comprendre ce qu'il voulait lui dire. La question reçut un sympathique vent, car la Poufsouffle semblait s'être transformé en fontaine à larmes, et pleurait jusqu'à en tremper le visage du Serdaigle. Celui-ci eut un pincement au coeur, du fait de ne pas pouvoir consoler la blondinette, s’apitoyant sur le pauvre sort du garçon.

Une once de tristesse retentit également dans la voix de leur capitaine, Makie Sasaki, dont la scène représentée devant ses yeux avaient placé des larmes aux bords de ceux-ci. Tentant, tant bien que mal, d'effacer toutes traces de faiblesses et de placer le plus d'assurance qu'elle put dans sa voix, l'émotion restait omniprésente. Comme le reste de son équipe, et de ses amies, la brunette en quatrième année essaya elle aussi d'avoir une quel conque information sur le problème de Keith ici présent.


- Keith ! On peut t'aider mais ,avant toute chose, dis-moi ce qu'il ne va pas.

Et comme pour tous le reste des filles qui lui avaient posées cette question, l'unique réponse restait un grognement qui signalait sa présence, bien que peu active. Un grand silence s'installa, comme-ci durant un instant, la mort vînt les guetter un par un, tourna autour d'eux, se délecta de leur souffle incertain, puis repartit dans une volée d'ombres et de cris perçants. Ce fut une nouvelle fois Makie qui rompu ce calme, pensant trouver une idée de génie.

- Les filles, on devrait pouvoir l'apporter jusqu'à l'infirmerie.. Je ne vois pas d'autres endroits.. Peut-être qu'avec un peu de chance , on pourra passer à travers les murs de Mangemorts. Enfin, pour cela on aura besoin de nos baguettes et de chacun de nous, United we stand , divided we fall..

En effet, Keith trouva très perspicace la quatrième année. Tous se trouvaient près de la grande salle, donc au rez-de-chaussée du château. L'infirmerie se trouvant au troisième étage, et à la vue des sales caractères que possédaient les escaliers qui y menaient, la terrible idée que semblait avoir eu la Poufsouffle se révéla plus ou moins subtile. Subtile, certes, mais suicidaire également, puisque le Serdaigle aurait pu parier que le chemin jusqu'au bâtiment des soins serait semés d'embûches et remplis de Mangemorts pas franchement cools. Cependant, cette reprise de la citation de Keith fit très plaisir à celui-ci. C'est cela qu'il aimait avec cette équipe, les Golden Flyers, malgré leurs jeunes âges, ils restaient très soudés entre eux. On pourrait traduire leur cri de guerre par « Un pour tous, tous pour un », et c'était précisément ça qui faisait leur force. Un court instant d'hésitation traversa un moment le groupe tel un coup de vent, qui fut accueillit par une question de Liinky :

- On fait quoi maintenant ??

Tous s'activèrent dynamiquement. Après avoir sortis leur baguette magique, et dégainés leurs Lumos, créant ainsi une lampe torche géante, chacun saisit Keith par un côté, tout en évitant le plus possible de lui faire mal. Le Serdaigle ne sut pas trop qui le porta où, il ne fit que sentir qu'en deux temps trois mouvements, le garçon ne touchait pratiquement plus le sol, seulement en l'effleurant de la pointe du pied. Ce qu'il n'apprécia en revanche pas tant que ça fut les légères secousses qui accentuaient son mal de crâne à chaque pas de course. Ces tremblements répétés, en plus d'augmenter la migraine du jeune homme, lui trifouillait l'estomac, et ramenaient vers son oesophage son repas du soir. Ce qui, de son point de vue, était particulièrement écoeurant au niveau gustatif, voir même presque odorant.

Se retenant au maximum de ne pas tout déballer sur ses amies, camarades et coéquipières, le Serdaigle essayait tout au plus de poser, quand il pouvait, le pied par terre, pour lui servir d'appui et éviter d'être secouer et de souffrir le martyr. Au détour d'un virage, il réussit quand même à l'articuler un mot, qui, à lui tout seul, exprimait toute la gratitude qu'il portait en lui pour toute son équipe, malgré l'absence inattendue d'Alex Turner, l'autre homme des Golden Flyers :


- Merci...

_________________


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Go Golden Flyers <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Elinor Cealtar
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 500
Localisation : Dans le parc, la bibliothèque, sinon : cherche, tu finiras par me trouver... ^^
Date d'inscription : 21/06/2010
Célébrité : Liv Tyler

Feuille de personnage
Particularités: Yeux violet, cheveux auburn (châtain avec des reflets roux)
Ami(e)s: Emeraude, ma chouette, The Golden Flyers sinon à toi de voir !
Âme soeur: Qui sait ?

MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   Sam 19 Nov - 4:08

Après avoir lancé un sort puissant pour défendre une première année, Keith s’effondra. Elinor, qui se trouvait alors derrière lui, le rattrapa en plein vol. Lui évitant ainsi une dure rencontre avec le sol fait de pierres.
La Serdaigle ayant son camarade dans les bras, lui adressa la parole :


- Keith, est-ce que tout va bien ?

Malheureusement, son ami ne pipa mot. Mais lui signala tout de même qu'il était conscient. après quelques secondes de réflexion, Elinor aida le jeune homme à se lever et en le soutenant fermement, au cas où il tomberait à nouveau.
Un instant plus tard, le garçon tomba à genoux, toujours tenu par son alliée. Celle-ci se rapprocha du bleu et bronze et lui dit dans un souffle :


- Tient bon, je suis là...

Soudain, une ombre fit irruption, une jeune fille fondit sur Keith, le secoua tel un cocotier tout en hurlant presque.

- Keith, Keith !! Tu m'entends ?

Puis l'élève, qui pendant ce court moment avait été identifié par l'aiglonne, se tourna vers celle-ci et reprit :

- Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ??

Elinor n'eut pas le temps de répondre car Helena appelait déjà quelqu'un d'autre. Ce quelqu'un n'était autre que la capitaine de l'équipe de quidditch, dont faisaient partie les trois collégiens déjà présent.

- Makie !

C'est alors que Keith s’effondra définitivement. Elinor le retint, mais le Serdaigle toucha néanmoins le sol. La demoiselle s'assit alors sur ses genoux et posa la tête du garçon sur ceux-ci ensuite, l'étudiante disposa ses mains sur le torse de son ami. Ainsi, et crâne et le haut du corps étaient à l'abri de tout chocs.

Après plusieurs minutes, Elinor entendit des pleurs, tout près d'elle. Elle leva son regard, et découvrit Pauline, une autre de ses coéquipières, les larmes aux yeux.
La Poufsouffle s'assit près de Keith et pleura, sans retenir les perles salées...


- Keith... Répond moi...

Elinor plaça alors sa main droite sur l'épaule gauche de la jaune et noir, afin de la soutenir.

- Pauline, ne t'inquiète pas, ce n'est rien de grave.

Makie apparut un instant après. Elle semblait choquée et ébranlée par la scène qui se jouait devant elle. Sans qu'elle puisse y faire grand-chose.


- Keith ! On peut t'aider mais ,avant toute chose, dis-moi ce qu'il ne va pas.

Comme le Serdaigle était trop sonné pour émettre le moindre son, c'est Elinor qui prit parole...

- Il a défendu une première année d'un Mangemort, en lançant un rictusempra. Le sort a très bien fonctionné mais l'a assommé et je l'ai rattrapé juste avant qu'il ne se fasse mal.

Après cette explication, plus personne ne dit mot. Pauline se calma un peu, Makie réfléchit. Le silence s'installa. Un silence lourd comme le plombs...
Makie le brisa quelques minutes plus tard en proposant une solution.

- Les filles, on devrait pouvoir l'apporter jusqu'à l'infirmerie.. Je ne vois pas d'autres endroits.. Peut-être qu'avec un peu de chance, on pourra passer à travers les murs de Mangemorts. Enfin, pour cela on aura besoin de nos baguettes et de chacun de nous, United we stand , divided we fall..

La phrase de l'équipe sembla éveiller quelque chose dans l'esprit des jeunes filles. C'est vrai, les élèves de ce groupe n'avaient pas le même âge, pas forcément les même idées en tête non plus. Mais il y a bien une chose que les gens pouvaient dire des Golden Flyers, ils étaient solidaires les uns envers les autres.
En citant le principe du groupe, Makie avait réveillé un espoir dans les esprits de ses amis.

Liinky formula néanmoins son opinion, qui n'en restait pas moins légitime :


- On fait quoi maintenant ??

Le proverbe avait été dit, le coup de fouet, donné.
Toutes se levèrent, soulevant ainsi leur camarade et dégainèrent leur baguette. Elinor soutenait la tête de son ami quand l'équipe en entier commença à avancer.

Toutes entendirent alors :


- Merci...

Mais jusqu'à l'infirmerie, il y avait trois étages à franchir...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "United we stand, divided we fall" [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"United we stand, divided we fall" [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "United we stand, divided we fall" [PV]
» pv. | united we stand, divided we fall
» Haiti United Press
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» [Stand] Fruti Apple ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle :: Intrigue du forum-
Sauter vers: