RSS
RSS
Etre au pied du mur [PV]

 

Partagez | 
 

 Etre au pied du mur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Etre au pied du mur [PV]   Sam 3 Sep - 16:39

Suite à ce topic



Pauline et moi sortîmes de l'infirmerie en tout hâte. Ni l'une ni l'autre ne serions resté une minute de plus dans cette pièce, la salle sur demande nous attendait! Je me lançais dans une course folle dans les escaliers. Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas dépensée physiquement, et j'en éprouvais soudainement l'envie. J'entendais ma camarade qui me suivait, et j'accélérai encore la cadence. J'aimais tant ça, courir. Malheureusement pour moi, je n'avais encore trouvé personne qui partageait cette hobby.

C'est ainsi que nous arrivâmes tout en faut. J'étais encore toute essoufflée et le visage en sueur. L'air de rien, nous venions de monter quatre étages, en passant par les escaliers qui bougent. Pour une fois, ils nous laissèrent passer sans trop nous embêter, si bien qu'il ne nous fallu pas beaucoup de temps pour arriver à notre destination. Je jetais un coup d'œil dans le couloir. Je n'avais aucune idée de l'endroit exact où nous devions nous rendre.

Si j'en croyais ce qu'on m'avait raconté, l'entrée pour accéder à cette fameuse salle n'était pas une porte, mais un mur. Le problème c'est que les murs dans un château, ce n'était pas vraiment ça qui manquaient! J'espérai du fond de mon cœur que Pauline était un peu mieux renseignée que moi...


- On doit... aller où... exactement ? Lui demandai-je d'une voix saccadée.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Sam 3 Sep - 21:06

Helena courait vite. Très vite? Pauline n'arrivait pas à suivre. Encore fatiguée, elle étais maintenant épuisée. La Gryffondor accéléra. La sorcière jaune et argent ne suivait plus du tout. Elle pris une petite pause pour reprendre son souffle. Elle leva les yeux et vis Helena, un étage au dessus. Non, elle n'arriverait jamais à la rattraper. Pauline se remit à monter 4 à 4 les escaliers. Helena était déjà arrivée depuis un bon bout de temps quand la Poufsouffle franchit la dernière marche.

Essoufflée et rouge, trempée de sueur, Pauline se pencha par dessus les escaliers. Voyant tout ce qu'elle avait grimpé, c'est à dire 4 étages, elle sourit. Pour une fois, les escaliers était resté bien sage si bien que les deux filles arrivèrent au 7ème étage très vite. Une fois la haut, Pauline se demanda où aller. En effet, elle avait entendu parler de la salle sur demande mais ne savait pas où elle apparaissait.

Pauline s'inquiéta, les porte apparaissait sur un mur, mais jamais le même. La Poufsouffle ne voulait pas se déplacer dans tout l'étage pour voir si la salle apparaissait ! Apparemment, Helena pensait à la même chose qu'elle car, d'une voix saccadée, elle demanda :


- On doit... aller où... exactement ?

Pauline réfléchit, elle n'allait pas se balader dans les couloirs quand même. En plus, la Poufsouffle n'avait aucune envie de tomber nez à nez avec un mangemort ! Sinon, c'étais un aller simple à l'infirmerie. Après une longue réflexion. Elle eut une illumination :

- Viens, si on as vraiment besoin de cette salle, elle apparaîtra devant nous, peut importe sur quel mur !

Pauline attendit la réponse d'Helena appuyée sur la rambarde de l'escalier pour pouvoir se reposer un peu.

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Dim 4 Sep - 12:55

Je n'avais pas remarquée que j'avais autant distancée Pauline. Ce n'était peut-être pas très cool de ma part de m'être mise à courir, alors que la Poufsouffle sortait tout juste de l'infirmerie. Certes, elle n'avait pas beaucoup de séquelle finalement suite à son accident, mais ce n'était pas la peine de l'étourdir. Cependant, elle ne se plaint pas pas une fois arrivée en faut. Elle se contenta de répondre à ma question.

- Viens, si on as vraiment besoin de cette salle, elle apparaîtra devant nous, peut importe sur quel mur !

Ah c'était... intéressant. Une porte qui n'apparaît que si une salle considère qu'on a besoin d'elle. Et on était censé s'y prendre comment au juste? Le lui dire? Ô sublime porte, apparaît s'il-te-plait j'aimerai bien m'entraîner à lancer des sortilèges sans qu'un élève se prenne une banane ou un citron dans la tronche? Ou alors, autre possibilité, elle faisait de la télépathie. Je me mis donc à penser très fort. Tellement fort que je sentis mon front chauffer au bout de quelques minutes.

Pauline et moi demeurions toutes les deux silencieuse. Sans doute essayait-elle de faire comme moi. Si quelqu'un passait par-là, j'étais pas sûre qu'il comprenne ce qu'on fabriquait. Ou alors, il se moquerait de nous. Nous, qui n'étions même pas capables de faire apparaître une porte. Je fermais les yeux. Je voulais rentrer. Je voulais une grande pièce, avec juste deux sièges dans lesquels on pourrait s'asseoir. Un endroit tranquille où personne d'autres, hormis Pauline et moi ne pourrions pénétrer.

Soudain, j'ouvris un oeil et un grand sourire apparut sur mes lèvres.


- Là Pauline! Regarde!



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Dim 4 Sep - 17:08

Appuyée sur la rambarde, Pauline attendait la réponse d'Helena... Apparemment, celle-ci réfléchissait. Peut être à comment trouver la porte ? En tout cas, Pauline espérait de tout son coeur qu'elle allait apparaître !! Les deux filles en avait besoin !!
C'est là que, sur le mur d'en face, quelques traits couleur bois apparurent. Puis plusieurs, laissant deviner une porte. Puis, la porte était là, devant nous. Devant les yeux écarquillé et la bouche bée de la Poufsouffle, une porte, une vraie. La magie étonnerai toujours la sang de bourbe.
Helena s'écria, le sourire au lèvres :


- Là Pauline! Regarde!

Oui, la salle sur demande était apparue devant elles. Devant deux premières année aussi contente l'une que l'autres. Je couru pour essayer d'ouvrir la porte. Celle-ci s'ouvrit sans problème pour laisser Pauline entrer. C'était magnifique !!! Ou plutôt devrais-je dire, magique !!! Une salle immense, avec deux chaises. Parfais pour s'entraîner.

- Viens ! répondit-je Celle salle est vraiment géniale !!

Pauline souriait, rigolait. Elle était tellement contente que la salle était apparue pour elle et Helena.

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Mer 7 Sep - 18:53

Wow, je pense que c'est le truc le plus cool qu'il ne m'avait jamais été donné de faire avant! Faire apparaître une porte par la simple action de ma pensée, c'est génial! Rien à voir avec les lampes qu'on peut allumer en claquant dans les mains. Bon en même temps, ce n'est pas vraiment comparable, mais c'est pas grave! J'avais l'impression de redevenir une toute petite fille, j'étais tellement excitée! Je me demandais bien ce que Pauline et moi allions découvrir à l'intérieur. Normalement, j'imagine qu'il y aurait ce que je voulais, mais je ne savais pas ce que Pauline avait bien pu vouloir, elle aussi.

Je regardais la Poufsouffle. Elle aussi était complètement fascinée par ce phénomène inexplicable rationnellement. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes avant qu'elle ne devienne aussi agité que moi. Ce fut d'ailleurs elle qui se rua comme une folle vers la porte, tandis que je continuais de sautiller un peu partout dans le couloir. Je crois que je n'arrivais pas vraiment à réaliser ce qu'il venait de se passer.


- Viens ! Celle salle est vraiment géniale !!

Déjà à l'autre bout du couloir, je revins en courant vers la porte et rentrait. Découvrir ce qu'il y avait à l'intérieur ne me calma pas vraiment. Je commençais à courir à l'intérieur en criant, et poussais des cris de joie.

- C'est géaaaaant !!

C'était bien la première fois qu'une salle avec deux pauvres chaises me rendait aussi enthousiaste. Cependant, ce n'était pas que deux pauvres chaises, c'était nos chaises, et cette salle... on l'avait pour nous toute seule! On pouvait faire tout ce qu'on voulait, on avait aucune crainte à avoir, personne ne pourrait nous troubler. En même temps, heureusement que nous étions seules, sinon je me serais faîtes une réputation de dingo.

Je m'arrêtais en plein milieu de la salle, le sourire jusqu'aux oreilles. Le rire de Pauline résonnait dans la salle vide et moi j'étais aux anges. En fait, je crois bien que j'étais heureuse. Sans réel explication, je me sentais bien, comme libérée d'un poids énorme. Je savais que cette sensation n'était qu'éphémère, alors je fermai les yeux et respirai un grand coup. Tout mon corps était apaisé.

Pendant quelques secondes, je ne bougeai pas, et que je rouvris les yeux, je demandais à ma camarade :


- Vas-y, demande un truc!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Sam 10 Sep - 22:55

La salle sur demande était là. C'était génial ! Avec deux chaises, la salle était super grande, une salle parfaite pour s'entraîner ! Pauline était si heureuse. Cette salle n'apparaissait que pour elles deux. Personne ne pourrait venir et elles pourraient s'entraîner à leur guise ! Et ne blessé personne, cette fois ci. Aoutch, le mal de tête de Pauline s'amplifia, et comme elle ne voulait pas le montrer, elle ria. C'était inexpliquable. La Poufsouffle se coyait dans un rêve. Une salle qui apparaît, comme on en as envie, et où on veut (enfin presque, puisque toujours au septième étage). Bref, la jaune et argent n'était pas habituée à ça.

Helena était super contente elle aussi. Elle souhaitait au moins autant qu'elle voir apparaître cette salle. Elle sautillait dans le couloir puis arriva à la porte en poussant des cris de joie. La première personne qui passait par là la prendrait pour une folle.

C'était peux être qu'une salle avec deux chaise en bois mais c'était la salle sur demande quoi ! Pauline avait souvent du mal avec la magie car elle en avait appris l'existence que depuis peu. Mais là, elle était vraiment contente qu'elle soit là. Finalement peut être que la magie, c'est pas si compliqué... Peut être même qu'elle allait aimer ça qui sait ? Helena ramena la Poufsouffle sur terre. Elle hurla :


- C'est géaaaaant !!

Oui, c'était hyper méga extra super. C'était magique quoi ! C'était fabuleux même, mais Pauline n'avait pas besoin qu'Helena lui perce les tympans. Son cri allait rameuter tout le collège au dernier étage !
Là, si jamais quelqu'un montais voir la directrice par exemple, il verrait tout simplement deux folles qui gueule dans le couloir devant une porte.

Pauline se demandait vraiment si la salle faisait tout ce qu'Helena et elle voulait. Par exemple si elle voulait une glace à la framboise, est-ce que la salle allait lui en donner une ? Nan, une glace c'est peu être exagéré mais par exemple, une armoire, ou une table. Helena pensait surement la même chose la preuve :


- Vas-y, demande un truc!

Hum... Pauline ferma les yeux. Qu'est-ce qu'elle aimerait rajouté à la pièce ?? Hum... Une fenêtre. Une fenêtre où l'on voyait la nature et les oiseaux chanter. Une vue qui inspirait le printemps et la joie de vivre. Où l'en entendait le rire des enfants, comme avant. Une vue qui faisait oublier les mangemorts et les révoltes. Une vue qui faisait oublier la peur, la mort, la misère. Une vue de rêve quoi... La Poufsouffle voulait revoir les jardins de son enfance, où ses amis s'amusait et riait, où elle n'était pas encore assez grande pour parler des soucis et être triste. Les moments d’innocence, les moments de l'enfance. Maintenant, la jaune et argent était une adolescente et avait plein de soucis.

Bref, c'est là que sur le mur à droite de la porte apparue une fenêtre. Une grande baie vitrée même. Avec un balcon. Dehors, le ciel bleu. Et un chêne, avec un nid d'oiseau et un rouge gorges qui chante. Pauline couru voir ce qu'il y avait. Le même jardin que dans ses souvenirs. Un jardins qui sentait l'herbe fraîchement coupée, un jardin avec plein de fleurs de toute les couleurs. Jaune, rose, bleu, violet... Et au loin, on entendait des rires d'enfants... Ça alors ! La magie était formidable et venait de remplir tout ce que souhaitait Pauline. Il y avait un soleil éblouissant. A l'horizon, des montagnes enneigées, un lac, des champs de blés, de la verdure ! Voilà ce que souhaiter la jeune Poufsouffle. Un paysage où résonnait le bonheur. Ça y est ! Les deux filles pouvait enfin s'entraîner... D'ailleurs, Pauline avait complètement oublié ce pour quoi les deux filles était venue à la base. Tout les souvenirs que lui rappelait ce paysage lui avait fait perdre la tête.

D'un coup, elle se rappela d'Helena, de l'entraînement, de la salle sur demande. De tout. Elle sourit. Cet instant, c'est tout ce qu'elle aurait aimé voir depuis qu'elle est à Poudlard. Elle se retourna, regarda la Gryffondor et lui dit d'une voie enjouée :


- Voilà, j'ai demandé quelque chose ! Apprend moi un sort maintenant, il faut que tu t'entraîne pour ton duel.

Le duel. Avec qui son amie le faisait-elle ? En voilà une bonne question. Pauline ne voulant pas paraître trop indiscrète la garda pour elle et sorti sa baguette. Un bourdonnement énervant commençait dans sa petite tête. Elle était encore faible à cause de la citrouille qui lui est arrivée sur la tête. La jaune et argent s'assit sur la chaise, sa baguette sur les genou et ferma les yeux. Le bourdonnement cessa et Pauline lança un regard à Helena, espérant qu'elle ne s'était aperçue de rien. Quoi que, après tout, la Gryffondor n'aimait pas non plus l'infirmerie donc elle ne ramènerait pas Pauline dans cet endroit un peu trop froid pour elle.

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Dim 11 Sep - 17:31

J'étais tout excitée – bon, ça je crois qu'on a compris -, et du coup j'avais aussi une pêche d'enfer. J'avais l'impression que j'aurai pu faire une dizaine de fois le tour du château en courant sans me fatiguer. Il fallait à tout prix que je mette cette énergie à l'épreuve. C'était le moment ou jamais de me donner à fond dans quelque chose. Sauf qu'en fait bizarrement, je préférai qu'on s'amuse encore un peu plutôt que de m'exercer. Ahlala, si seulement on contrôlait ses envies... moi je n'aimais pas résister à la tentation. J'aimais faire ce que je voulais dans la minute qui suivait. Ce n'était pas très drôle de refréner ses désirs, ça frustre, ça donne des démangeaisons partout! On a envie de crier pour s'en débarrasser. Bref, y a plus horrible que de s'obliger à faire quelque chose alors que l'on en a pas envie.

Je remarquai que Pauline était toute concentrée, puis, soudain une baie vitrée apparut à ma gauche, à sa droite du coup vu que nous étions face à face. De là où j'étais, j'apercevais vite fait quelques branches d'arbres, et toutes sortes de fleurs qui recouvraient le sol. La jeune Poufsouffle se précipita vers la grande fenêtre tandis que moi, je ne bougeai pas d'un centimètre. Je la laissais contempler seule ce qui semblait lui couper le souffle. Moi aussi, j'aimais beaucoup tout ce qui était jardin, parc... bref, la verdure, où on pouvait respirer l'odeur fraîche du printemps, mais je n'étais pas non plus une grande amie de la nature. Observer quelques secondes un parterre fleuri d'accord, commencer à renifler chaque fleur et s'enthousiasmer à son odeur, j'étais moins fan.

Puis, Pauline finit par quitter son paysage de rêve et revint vers moi. Une idée devait venir de surgir dans son esprit, car elle avait l'œil qui pétillait légèrement, comme si elle attendait quelque chose avec impatience. La blonde me sourit et j'attendis patiemment qu'elle daigne de me dire ce qu'elle voulait.


- Voilà, j'ai demandé quelque chose ! Apprend moi un sort maintenant, il faut que tu t'entraîne pour ton duel.

Ah la voix de la raison, l'extrême sagesse... si seulement j'avais envie de l'écouter. Cependant, je n'avais pas envie de faire ma fille énervante, alors qu'on était quand même monté ici à la base pour me faire plaisir, pour que je puisse m'entraîner en toute sécurité. Enfin, que je puisse m'entraîner sans porter atteinte à la vie des autres. En même temps, on était si bien, là, maintenant. Le travail pouvait attendre un peu, non?

Soudain, une image horrible vint me couper tout envie de me divertir. Je voyais Keith, en train de s'entraîner durement, avec une liste d'une dizaine de sorts déjà ajoutés à son répertoire. Gloups! Il fallait que je me ressaisisse un peu si je ne voulais pas qu'il me transforme en bouilli pour cochon la semaine prochaine! Bon d'accord, j'exagérai un peu. C'était un duel « amical » - où l'on ne va pas propulser son adversaire sur le mur où l'électrifier puisque de toute façon on n'a pas le niveau de savoir faire ce genre de choses-. Avec mon ami de Serdaigle nous nous étions donnés un délai de quinze jours, ce qui à la base m'avait semblait être assez long, alors qu'en fait c'était shortos les bananos!!


- Bon d'accord. On pourrait s'entraîner sur l'« Expelliarmus » alors. Ça te dit?

L'expelliarmus était un sort qui permettait de désarmer son adversaire. Il me semblait indispensable qu'il fallait le connaître, que ce soit pour un duel ou dans une situation où il fallait se défendre. C'était le premier qui m'était venu à l'esprit. Enfin, pas vraiment, j'avais d'abord songé au « crache-limaces », mais ce n'était pas l'idée la plus merveilleuse que j'avais eu. Pauline venait à peine de sortir de l'infirmerie, et en plus, elle avait certainement encore mal au crâne vu la grimace qu'elle afficha lorsqu'elle s'assit sur l'une des chaises. Ce n'était pas la peine qu'elle y retourne de sitôt, j'allais finir par me faire une réputation de « martyriseuse » d'élèves. N'empêche qu'il allait bien falloir que je trouve un cobaye pour tester ce sort moi... j'allais faire comment sinon?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Pauline Klemente
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 395
Localisation : Dans les nuages...
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Particularités: Prete pour un nouveau départ!
Ami(e)s: C'est à toi de voir ^^
Âme soeur: ...

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Dim 18 Sep - 20:46

Hum... Helena n'avait pas très envie de commencer à s'entrainer apparemment. Sauf que si elle ne fesait rien, elle allait perdre, c'était clair et net. Il ne faisait pas très chaud, il faisait donc un temps idéal pour s'entraîner. Et vu que Pauline ne connaissait presque aucun sort, Helena allait devoir lui apprendre. Sauf que l'idée de la citrouille qui volait ne lui plaisait pas trop. Un mauvais souvenir. Bref, il fallait vraiment commencer.

- Bon d'accord. On pourrait s'entraîner sur l'« Expelliarmus » alors. Ça te dit?

L'Expeliarmus ? Hein ? Non, Pauline ne connaissait pas. Bouh, il fallait vraiment qu'elle aille faire un petit tour à la bibliothèque et trouver un livre sur les différents sorts qui existait. Cela pourrait lui faire un grand bien car elle avait vraiment besoin d'entraînement. Que ce soit des sorts de défenses ou des sorts quelquonque, il fallait en connaître. En plus, avec le conseil d'un gentil garçon de Serdaigle, Pauline venait de s'engager en tant que résistante. Groupe qui était en train de se créé pour faire partir les mangemorts de Poudlard.

Les deux filles allait donc commençer l'entraînement dans la salle sur demande, leur salle à elle deux. Avec deux chaises et une grande baie vitrée. Une salle perso quoi. Pauline sortit sa baguette et demanda à Helena :


- Tu m'apprend comment on fais ? Je ne connais pas ce sort.

Pauline se sentait ridicule et rougit légèrement. Sin ignorance totale pour la magie lui faisait honte. Elle regardait Helena comme si elle s'attendait à voir un truc inimaginable genre une chaise qui se transforme en limace ou un truc bizarre... Elle avait les yeux équarquillé et attendait la démonstration d'Helena.

- Au fait, tu peux essayer tes sorts sur moi, comme ça, j'apprendrais à me défendre.

Pauline souria à Helena.

_________________
Reve pas, vis. Pense pas, agis. T'excuse pas, assume. Hesite pas, fonce.
Rapelle toi qu'hier est parti pour toujours, que demain ne reviendra peut etre plus jamais.
Seul aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta vie.



J'ai compris que le bonheur c'était pas un lieu, ou un moment. Le bonheur c'est des gens.
Des gens particuliers. Et qu'on se trouve à Hawaï, en plein désert ou n'importe ou ailleurs,
ça ne change rien, du moment que ces gens, ces sourires, ces yeux, nous accompagnent..






Golden Flyers ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helena Dashwood
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 23/06/2011

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s: Keith, Pauline
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   Mer 28 Sep - 20:55

A la mimique que décocha Pauline, je compris tout de suite que si je lui avais parlé en chinois, cela aurait eu exactement le même effet. En même temps, c'était normal. Je n'étais même pas sûre que ce sort soit à notre programme, mais il ne devait pas être trop difficile à réaliser si l'on s'appliquait bien. Il était à la portée des deuxièmes années, donc pourquoi pas nous? Quelques mois d'apprentissages supplémentaires n'allaient pas rendre les mouvements de mon poignet plus agile, ou ma diction plus claire. Du moins, c'est que ce je pensais. Je pensais que tout ce qu'il fallait faire, c'était suivre correctement les instructions. Les instructions que je connaissais pas cœur. C'était comme si la page de l'encyclopédie était gravée parfaitement dans ma tête. Je voyais jusqu'à la couleur jaunie du papier et la police noir de l'encre imprimé. Mais tout ça restait de la pure théorie, et un sortilège ne servait pas à être lu.

- Tu m'apprend comment on fais ? Je ne connais pas ce sort.

Cela ne me dérangeait pas de lui apprendre, mais j'avais peur d'être mauvais professeur. Oui, j'osais avouer que j'avais peur d'être nul dans quelque chose. Enseigner n'était pas vraiment ce que j'avais dans les gênes, je pouvais même affirmer que je n'avais pas du tout l'esprit pédagogue. Les choses qui me paraissaient si simples dans ma tête, n'arrivaient jamais à être expliqué à haute voix. Du moins, celui à qui je tentais vainement de fournir des explications claires me disait toujours qu'il ne comprenait pas. C'était frustrant, horriblement frustrant quand cela m'apparaissait comme une évidence alors que celui en face de moi restait dans une confusion totale.

- Au fait, tu peux essayer tes sorts sur moi, comme ça, j'apprendrais à me défendre.

Ah! Voilà quelque chose qui semblait être plus à ma portée. M'entraîner, moi. Bon, dis comme ça, ça pouvait me faire passer pour une petite égoïste. Mais, pour les nerfs de l'une comme de l'autre, cette deuxième proposition me semblait plus sage. Je pouvais lui faire une démonstration, puis ensuite, s'étant montré attentive, elle pourrait à son tour essayer. Je ne voyais pas de meilleur moyen. Quoi que... et si je me loupais? Si je n'arrivais pas à déclencher le sortilège du bout de ma baguette, j'allais passer pour une bonne à rien. Angoisse. Ma gorge se serra.

J'avais tant besoin de montrer aux autres que j'étais la meilleure, que le moindre échec m'était insupportable. C'était pour moi une humiliation aussi violente que de recevoir un coup de poing dans le nez. Sauf que dans ces moments-là, c'était à l'intérieur que j'étais blessée. Mais après tout, je me disais qu'il valait mieux rater ici que lors du duel. Pauline ne connaissait pas l'Expelliarmus, et sans doute le trouverait-elle difficile à réaliser, tandis que si je me prenais une raclée par Keith, j'allais en attendre parler jusqu'au prochain affrontement.


- D'accord, va là-bas et tiens ta baguette devant toi. Lui dis-je tout en désignant de la main un emplacement à quatre ou cinq mètres de moi.

Je lui laissais le temps de se placer à l'endroit indiqué et pendant ce temps, je pris ma baguette. Elle était assez grande, mesurant presque trente centimètres. J'étais assez fière de sa longueur, qui la rendait plus imposante qu'un certain nombre de baguettes de mes camarades. Malheureusement, la taille ne faisait pas tout et mes compétences en sortilèges n'étaient guère concluant. Pourtant, j'étais persuadée qu'un jour j'y arriverais sans difficulté. A force d'entraînement, je choperai le truc qui me ferait réussir à chaque fois. Je ne désespérais pas.


- Experlliamus! Lançai-je en brandissant ma baguette vers Pauline.

Je rouvris les yeux, prenant conscience que je les avais imprudemment fermés et découvrit avec grande déception que la jeune blonde tenait toujours fermement la baguette dans sa main...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Etre au pied du mur [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre au pied du mur [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et pourtant,il est loin d'etre un social-democrate
» Shaman Uruk + Etre des Galgals
» Je deteste etre malade
» Trouver chaussure à son pied...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: 7ème étage :: Salle sur demande-
Sauter vers: