RSS
RSS
Un monde de BD [PV]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un monde de BD [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Un monde de BD [PV]   Jeu 28 Juil - 18:02

Ce matin Strangulot ( ma chouette) largua sur mes genoux un énorme paquet à l’heure du petit déjeuner. C’était le premier depuis que j’étais arrivé à Poudlard. Surement de mes parents. «  Ben c’est pas trop tôt ! » Ne pus-je m’empêcher de penser. Ils avaient attendus deux semaines avant de m’envoyer la moindre lettre ! Connaissant ma mère et la surprotection dont elle avait toujours fais preuve je me serais attendus à recevoir trois lettres par jours. Enfin, peut-être que papa l’a un peu modérée. Mais bon : deux semaines sans mes BD c’est un coup à ne pas me faire ! J’ai bien cru que j’allais devoir regarder les tableaux bouger et devenir folle pour bien y trouver une histoire. Ou sauter de la tour d’astronomie : A débattre !

Bref, j’éventrais le paquet pour tomber sur des tonnes de pat citrouilles. «  Beurk ! » Pensais-je avec dégout, après toute ces années ils n’avaient toujours pas compris que je haïssais le gout de la citrouille ? Je les sortais et trouvais avec joie des chocogrenouilles et lorsqu’elles furent sorties : Mes chères bande dessiné. Je vis quelques regards courroucé se tourner vers mes BD et moi mais je me fichais bien des pro sang-pur qui ne voulaient pas admettre que la culture moldu avait aussi de bon coté ! Je regardais les titres que l’on m’avait envoyé avant de découvrir une lettre coincée entre un Astérix et un Schtroumf. Je l’ouvrais et découvrais avec surprise l’écriture de Rosie, ma grande sœur. Je retournais la lettre pour voir si maman ou papa m’avaient écris un mot mais non, rien.

«  Salut Aure !

Comment ca va ma grande ? Je me suis dit que j’allais t’écrire et comme j’ai vu que tes Bd étaient toutes sur ton lit j’en ai mis quelques-unes dans mon colis. Et puis des friandises. Ne t’inquiète pas pour papa et maman, ils sont partis en voyage en Australie, ils t’enverront surement un hiboux en revenant, donc ne te fais pas de soucis. Ici tout est normal et banal ! Je t’envie tellement d’être à Poudlard ! Si tu savais comme ca me manque ! Donc comme ca tu as atterris chez les Pouffsoufle ? Dommage, j’aurais aimé que tu sois dans ma maison, à Gryffondor, mais bon on peut pas tout avoir, hein ! Puis Pouffy n’est pas une mauvaise maison. D’ailleurs je connais quelqu’un qui est en septième année maintenant et qui trafic des potions hallucinogène si ca te dit !

Bref, à bientôt petite sœur ! Et n’oublie pas de t’amuser ( maintenant que tu n’as plus maman sur le dos) il est temps que tu vive comme une enfant de ton âge !

Rosie »

La lettre de ma grande sœur me redonna du baume au cœur mais je décidais de ne pas vérifier pour se Pouffsoufle de septième année. Je ne toucherais pas à ça ! Contrairement à Rosie qui est camée à longueur de journée ! Sérieusement, depuis qu’elle est entrée en troisième année ici je ne l’ai pas vu une seule fois clean ! Et m’est avis que quand elle à écrit cette lettre elle l’était pas non plus !

Maintenant qu’Obélix, et le schtroumf costaud m’accompagnaient je ne craignais plus les murs de ce château ! Tremble Poudlard ! Car ton sadisme n’agira plus contre moi ! J’ai bu de la potion magique désormais et toi et tes murs vous ne me faites plus peur ! »

Erreur fatale : Je tombais de tout mon long et j’entendis les rires des personnages peints dans leurs tableaux se moquer de moi. Note à moi-même : ne jamais provoquer un ennemi qui vous encercle ! Ou un ennemi plus fort que moi. On ne peut gagner contre Poudlard à ce jeu là. Mais au moins maintenant j’ai un soutien moral de taille, bon ok un schtroumpf c’est pas très grand quatorze centimètre à peine, et ça il ne pourra jamais me l’enlever.

Je me dirigeais donc gaiement vers le parc : j’avais une heure de libre autant l’utiliser à mon occupation préféré : inutile vous le dire, je crois que vous l’aurez deviné tout seul. La bibliothèque ne me tentais pas, je préférais me rendre au parc, au moins, il y aurait de l’air. Le parc était bondé de personnes et je m’éloignais vers l’est du château. Je ne trouvais aucun arbres qui ne fut pas occupés par quelqu’un : je les comprenais c’étaient les derniers rayons de soleil que nous aurions surement avant le printemps. Il fallait en profiter avant que notre peau ne devienne translucide faute de ne pas voir de soleil !

Bon, je les comprenais mais pour autant ils pourraient me laisser un arbre ! C’est vrai quoi je suis une pauvre petite pouffsoufle de première année ! Bon, ben, Aure tu sais qu’il te reste un endroit : La forêt interdite. Enfin, l’orée. Par ce que rentrée dedans c’est hors de question ! Je m’asseyais donc contre un arbre et m’installais moi et mes BD. Non, la foret derrière ne me faisait pas peur tant que je n’entrais pas dedans et qu’il ne faisait pas nuit ! Je saisissais mon «  Astérix et le tour de gaule » et commençais à le lire, ravie de retrouver mon univers.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nienna Anárion
Élève de 2ème année



Féminin
Nombre de messages : 205
Localisation : Par-ci, par-là
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Toujours souriante et à l'écoute des autres. Ce sont des particularités ça ?!
Ami(e)s: Un petit peu par-ci, un petit peu par-là ...
Âme soeur: Je l'ai trouvé !

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Lun 8 Aoû - 13:54

Nienna était de bonne humeur ce jour là, elle se leva en avance afin d'aller déjeuner avant tout le monde ; et pourquoi pas, attendre son hiboux. Elle était persuadé que ses parents lui écriraient, une lettre de leur part lui remonterait certainement le moral. Elle se sentait seule en ce moment, peut-être était-ce car elle passait trop de temps seule ? Aller savoir ... Seulement, Nienna aimait la compagnie mais elle aimait aussi être seule et lire ses romans préférés, dans un coin caché des autres.

Elle attendit son hiboux plus d'une heure, les élèves arrivaient tous les uns après les autres, la Grande Salle fut vite pleine à craquée. C'est avec regrets qu'elle quitta la salle, seule, sans aucun courrier de la part de ses parents. Elle retourna dans la salle commune des Serdaigles, celle-ci était bondée de monde, elle ne pourrait donc pas lire ici. C'était un jour de repos pour Nienna, elle n'avait aucun cours, ses devoirs terminés, elle pouvait donc profiter pleinement de cette journée de repos.

Un jeune Serdaigle - de première année - la frappa de plein fouet alors qu'elle tentait tant bien que mal de passer au dessus des élèves avachit les uns sur les autres. Il la fit trébucher contre le rebord du canapé, elle perdit l'équilibre et se retrouva par terre sur les genoux. Heureusement, elle n'avait pas la fâcheuse manie de mettre ses mains dans les poches de sa cape de sorcière. Sa baguette sauta de sa poche intérieur et roula sous le canapé qu'elle avait tenté d'éviter quelques secondes auparavant.

Le jeune homme tenta de s'excuser à plusieurs reprises, elle lui fit comprendre que ce n'était pas grave et qu'il la laisse tranquille. Tout e restant polie, bien-entendu. Cependant, sa bonne humeur venait de disparaître, soit elle n'avait pas de chance et tout le monde s'en prenait à elle, soit elle était très maladroite. C'était la troisième fois cette semaine qu'elle tombait ou qu'elle se faisait bousculer. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase !

Elle monta quatre à quatre les marches de la tour qui menaient au dortoir des filles afin de s'emparer de son livre préféré, celui qui la transportait dans un autre monde et qui lui donnait le sourire quand elle arrivait vers les dernières pages. Un livre typiquement moldu que peu de personnes connaissaient ici. Elle poussa la porte en bois haute de plusieurs mètres et s'engouffra à l'intérieur. Elle se dirigea vers le lit le plus proche de la petite fenêtre, elle glissa une main sous son lit et tira une petite valise qu'elle ouvrit avec hâte, il y gisait plusieurs "pavés", elle chercha des yeux le livre qu'elle cherchait, elle reconnu tout de suite la première couverture : la moitié du visage d'une jeune fille, puis le titre : "Les âmes vagabondes". Elle s'en empara, referma sa valise puis redescendit les escaliers avec hâte.

Nienna franchit les portes qui donnaient vers l'extérieur du château. Elle voulait prendre l'air et s'isoler un petit peu, profiter des doux rayons du soleil. Le parc lui semblait le meilleur endroit. Elle avançait dans le parc qui lui aussi semblait occupé par un bon nombre de personnes. Elle chercha un arbre de libre où elle pourrait s'adosser et lire son bouquin tranquillement. Les arbres passaient les uns après les autres, elle s'enfonçait de plus en plus dans le parc, pas le moindre arbre de libre. Elle aperçut au loin la lisière de la forêt interdite, celle-ci ne lui faisait pas peur, certes elle ne s'aventurerait pas dans le bois mais se poser à la lisière de l'effrayait pas. Elle savait pertinemment que les créatures magiques qui y régnaient avaient pour ordre de ne pas franchir cette lisière.

Elle aperçut au loin une jeune fille assise à la lisière du bois, peut-être n'avait-t-elle pas trouvé de place elle non plus. Nienna s'approcha d'elle, elle vit que celle-ci lisait une BD. Les sorciers connaissaient donc les BDs, c'était étonnant, peut-être était-t-elle née de parents moldus ? La jeune fille, qui devait se trouver en première année, était installée contre un arbre, concentrée elle n'avait pas vue Nienna arrivée. Un arbre se trouvait juste à côté d'elle, Nienna se permit de lui demander :


- Excuse-moi de te déranger... Ca ne te dérange pas si je m'installe ici ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Sam 27 Aoû - 18:29

Malgré le nombre de fois incalculable où j’avais lu cette aventure de mes gaulois préférés, je ne me lassais pas. Le talent de ses deux auteurs me fascinaient à chaque fois et je louais chaque jour le maitre qu’était Goscinny en la matière. Plus tard je serais comme lui. Enfin si j’y arrive, tout le monde ne nait pas avec autant de talent que lui. Moi encore moins que les autres ! Manque de confiance en soi me direz vous, et je vous répondrez : non réaliste.

Bref, je me délectais de chaque cases, de chaque bulles et je me mettais à rêver d’un monde de BD. Plus précisément EN bd ! J’imaginais mes parents avec de gros nez et ma cousine dans toutes les situations rocambolesque dont elle a si souvent rêver ! Je me mis à rire seule. C’était totalement stupide de penser à de telles choses mais c’était ce qui m’avait fait tenir pendant cinq ans. Et certaines habitudes ont la peau dure ! Comme celle que j’avais aussi de toujours anticiper les mauvaises choses, des qu’il était possible de le faire.

Je me replongeais avidement dans mon album, comme quelqu’un qui vient d’échapper à la noyade et qui se précipite pour respirer un grand coup. L’oxygène pour moi était l’humour et la fraicheur qui se dégageait de mes chères bande dessinés. Absorbé dans la lecture que je faisais d’elle je n’entendis pas les bruits de pas qui se rapprochaient de moi. De toute façon je n’y aurais même pas fais attention: j’étais à la lisière de la forêt, ce qui était permis. Aucun professeur ne pouvais me sanctionner pour ça ! Aussi, fus-je surprise d’entendre une voix me demander si ca ne me dérangeais pas qu’elle s’installe à coté. Pas la voix, la fille qui la possédait. Je lui lançais un regard neutre, elle semblait avoir mon âge, et vu son blason elle appartenait aux Serdaigles. Pas que cela ai une quelconque importance, mais bon d’un autre coté c’est moi, et il ne faut pas s’attendre à ce que je remarque quelque chose d’important.

- Ben non pas de problème.

C’est vrai quoi, cet endroit n’est pas ma propriété, d’ailleurs je n’aimerais pas l’avoir, la propriété de la lisière de la forêt interdite. Ce serait vraiment trop bizarre et c’est un lieu qui ne m’inspire pas trop confiance une fois la nuit tombée. Bref, trêve de détails inutiles. La serdaigle s’assit un arbre plus loin, un livre à la main. Un livre dont la femme sur la couverture ne bougeait pas. Un livre moldu ? Je lus le titre qui ne me dit absolument rien, mais qui ne m’évoquait en rien la magie.

La question se posa alors dans mon esprit. Cette fille était elle née-moldu ? Pas que cela est une importance, mais si elle l’était, elle connaitrait peut-être les bandes-dessinés franco-belge, et je n’avais encore rencontré personnes avant moi qui les connaissent. Aussi ne pus-je m’empêcher de lui parler. Ce qui est en soit extraordinaire quand on connait mon tempérament.

- Excuse moi, l’image sur ton livre ne bouge pas. C’est un livre moldu n’est-ce pas ?
Je n’attendis pas sa réponse pour poursuivre. Alors j’aimerais savoir si tu connaissais Astérix le gaulois ?

Ok, comme entrée en matière on a vu mieux, cette fille va me prendre pour une psychopathes, mais tant pis, j’ai besoin de savoir si je ne suis pas la seule sorcière qui connait les BD et les aiment. Je me rendis alors compte que je ne m’étais même pas présentée. J’attendrais qu’elle me réponde pour le faire. En fonction de sa réaction soit : 1 je ne dirais plus un mot et retournerais à mon livre.

2 je me présenterais et entamerais une discussion avec elle.

Bref, je suis totalement cinglé mais je l’assume

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nienna Anárion
Élève de 2ème année



Féminin
Nombre de messages : 205
Localisation : Par-ci, par-là
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Toujours souriante et à l'écoute des autres. Ce sont des particularités ça ?!
Ami(e)s: Un petit peu par-ci, un petit peu par-là ...
Âme soeur: Je l'ai trouvé !

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Mer 31 Aoû - 10:18

J'attendais devant la jeune fille qu'elle me donne sa réponse, sinon j'irais plus loin. Je ne voulais pas paraître impolie de m'asseoir ici si elle attendais quelqu'un d'autre. La jeune Poufsouffle (d'après l'écusson qui était attaché à sa robe de sorcière) était complètement plongée dans son livre, qui me semblait être une BD. Plus jeune j'en lisais parfois quand je n'avais plus de livre à me mettre sous la dent. Elle tournait les pages les unes après les autres sans se soucier de ce qui se trouvait aux alentours ; j'étais pareil lorsque j'étais plongée dans un livre passionnant.

La jeune fille releva la tête vers moi :


- Ben non pas de problème.

J'avais donc sa permission, je n'ajoutai pas un mot et me dirigea vers l'arbre situé à côté du sien. Je m'installais donc confortablement, si on pouvait qualifier le sol de confortable, et plongea dans mon livre une nouvelle fois. Ce livre était pour moi comme "magique", il m'emmenait chaque fois dans un autre univers où tout semblait beau et paisible ; même si l'histoire racontée n'était pas paisible ! Je ne possédais pas encore de livre de sorcier où l'image bouge sur la couverture, mon image était immobile et elle le serait pour toujours.

Comme si elle lisait dans mes pensées, la jeune fille me lança :


- Excuse moi, l’image sur ton livre ne bouge pas. C’est un livre moldu n’est-ce pas ? Alors j’aimerais savoir si tu connaissais Astérix le gaulois ?

La jeune fille me sortit de mes esprits, je mis mon marque page la où je m'étais arrêtée, c'est-à-dire à la troisième ou quatrième page...

- Euh... Oui c'est un livre moldu. Je m'arrêtai une ou deux secondes pour me remémorer sa deuxième question. Oui je connais les BD, j'en lisais quand j'étais plus petite. Par contre, Astérix le gaulois je ne l'ai pas lu mais vu en dessin animé, il était super ! Lançais-je un sourire aux lèvres.

Il est vrai que j'avais aimé ce dessin animé, comme les autres Astérix d'ailleurs : Astérix et les douze travaux, Astérix chez les bretons, et j'en passe. C'était de très bons souvenirs passés toute seule devant ma télé dans le salon, les après-midi d'hiver.
Je ne savais pas si j'avais bien fait de répondre cela, mais c'était la vérité, je connaissais les BD et j'aimais bien en lire de temps en temps.



[J'ai changé ma narration à la première personne ^^ et désolée, je n'ai pas réussi à reproduire la couleur de ton écriture !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Dim 25 Sep - 21:35

C’est vrai quoi basé son opinion sur les gens à partir de leurs avis sur les BD est peut être un brin excessif et fou. Néanmoins je pense que la folie est dans mes gènes : regardez Amy, totalement folle bien plus que moi, même ! Rosie aussi, une sœur qui passe son temps à moitié camée si c’est pas être un peu fou tout ca qu’est-ce que c’est ? Quoi que j’avoue que l’idée de vivre avec ma sœur et seulement avec elle ne me dérangerait pas vraiment. Par ce que bon, vivre cinq ans étouffé par la surprotection de sa mère c’est bien gentil mais quand on a pris gout à la liberté et qu’on commence à avoir envie de faire ce qu’on veut, une mère comme la mienne n’est pas l’idéal. Le jour où je voudrais me faire chasser de chez moi je lui dirais ca. Tiens, je suis sure que ca lui plairas… Je suis ironique bien sure…

Je reportais mon attention sur la fille qui venait de s’assoir à coté de moi. Je notais, sans une certaine appréhension, que ses cheveux étaient roux. A la base je n’ai rien contre les roux, mais quand on connait ma cousine, une rouquine diabolique, on ne peut s’empêcher de redouter les personnes possédant une chevelure de feu. Néanmoins, celle-ci me semblait totalement inoffensive ce qui me rassura. Je n’étais pas disposé à engager une conversation avec une folle furieuse. Pas aujourd’hui où je venais de recevoir mes précieuses bande-dessinées. Cependant lorsque je lui posais ma question elle se retourna vers moi avec un semblant de sourire.

- Euh... Oui c'est un livre moldu.

Je me disais aussi sa couverture ne bouge pas, alors à moins qu’on se mette nous aussi à faire des images fixes…

- Oui je connais les BD, j'en lisais quand j'étais plus petite. Par contre, Astérix le gaulois je ne l'ai pas lu mais vu en dessin animé, il était super !

Un brin déçue, j’aurais aimé partagé ma passion de la bd avec quelqu’un ici, je fus tout de même ravie de ne pas être la seule à connaitre Astérix et à apprécier ses aventures. Même si ce n’était qu’en dessin animé. Après tout j’avais moi-même un faible pour «  Asterix et le coup du menhir » qui regroupait « le combat des chefs » et « le devin » dans un mélange détonnant. J’appréciais tout particulièrement les chansons.

- J’aime beaucoup Asterix et le devin en dessin animé. Toute ma famille est sorcière, mais nous ne sommes pas des pro-sangs purs alors je connais un peu de la culture moldu, j’ai même une télé chez moi. Lui répondis-je avec un sourire avant de me présenter. Moi c’est Aure, je suis à Pouffsoufle, et toi ?

Je me rendais bien compte que je venais de déballer un petit peu de ma vie mais je n’en avais pas grand-chose à faire. Et puis j’étais sure que je ne risquais rien avec cette fille : après tout elle lisait un livre moldu alors elle ne devait pas elle-même être pro-sang pur, ce qui finalement était mieux. Je ne voulais surtout pas me lancé dans un débat sur la prétendue pureté du sang avec n’importe qui. Et encore moins avec des sang-pur convaincus.

Soudain j’entendais un craquement derrière nous, un peu plus loin dans la forêt. Qu’est-ce-que ca pouvait être ? Quoi qu’il en soit cela ne me rassura pas. Je me retournais vers la jeune fille, livide.

- Tu as entendu ce bruit ?

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nienna Anárion
Élève de 2ème année



Féminin
Nombre de messages : 205
Localisation : Par-ci, par-là
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Toujours souriante et à l'écoute des autres. Ce sont des particularités ça ?!
Ami(e)s: Un petit peu par-ci, un petit peu par-là ...
Âme soeur: Je l'ai trouvé !

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Dim 6 Nov - 11:02

Cela ne faisait d'une année et demie que j'étais dans ce château et je n'avais jamais autant lu de livres. Je n'avais pas de frères, ni de sœurs ; je me retrouvais donc seule dans cette immensité qu'était l'école de sorcellerie Poudlard. J'avais passé de nombreuses heures à découvrir les divers étages tout cela en étant seule. Faute de timidité, je n'avais pas réussi à aller vers les gens, j'étais peut-être différente d'eux. Avant de recevoir cette lettre au courrier un matin, je n'avais jamais entendu parlé de magie et encore moins d'école qui nous l'apprenait ! Chez moi mes parents pensaient que c'était une blague d'un enfant habitant quelques maisons de la mienne, puis ont avaient reçu une visite et là tout avait pris de l'importance.

J'étais partie dans mes pensées et la jeune fille me ramena à la réalité en me répondant :


- J’aime beaucoup Asterix et le devin en dessin animé. Toute ma famille est sorcière, mais nous ne sommes pas des pro-sangs purs alors je connais un peu de la culture moldu, j’ai même une télé chez moi. Moi c’est Aure, je suis à Pouffsoufle, et toi ?

Je ne pris pas le temps de réfléchir et répondit de suite :

- Moi je préfère "Astérix et les douze travaux", j'aime bien le petit bonhomme qui présente les taches à accomplie, il a vraiment l'air blasé ! Un sourire aux lèvres je me remémorais ses souvenirs d'enfance. Je suis né de parents moldus donc je ne connais rien à la vie qu'on les familles de sorciers. Chez nous il y a plusieurs télé et c'est un élément indispensable pour mes parents ! Ça à été dur de me faire à l'idée qu'il n'y en avait pas ici ! Enchantée Aure, moi c'est Nienna et je suis à Serdaigle.

Je racontais ma vie comme si je connaissais cette jeune fille depuis des mois ; ce qui n'était pas le cas. Cela faisait tellement longtemps que personne ne m'avait adressé la parole comme elle venait de le faire. Je la regardais, elle avait vraiment l'air d'être quelqu'un de gentil et sans arrières-pensées. Le silence revint un instant me faisant repartir dans mes pensées les plus lointaines. Celles des hivers passés dans le canapé entre mon père et ma mère ; emmitouflés dans une couverture et en train de regarder des films.

Aure me sortit de mes pensées en me disant :


- Tu as entendu ce bruit ?

La jeune fille semblait inquiète et à dire vrai je n'avais pas entendu le bruit. Cependant, le fait qu'elle me le fasse remarquer et s'en inquiète commençait à m'inquiéter moi aussi. Je tendis alors l'oreille en direction de la forêt interdite. Nous étions installées juste devant celle-ci, à la lisière et j'avais appris que cette forêt grouillait d'étranges créatures. Je regardais donc derrière moi afin d'apercevoir une quelconque créature, seulement, il y faisait très sombre avec tous ces arbres et je n'aperçus rien.

Mes yeux se sont alors habitués à cette pénombre et je distinguais alors quelque chose qui se dirigeait droit vers nous. J'attendis que les créatures s'approchent un peu plus pour savoir de quoi il s'agissait ; seulement, la peur prit le dessus. J'attrapais mon livre et je pris la main de la jeune fille et l'entraina vers la direction du château tout en courant.

Tout en courant, je lui demandais :

- Tu as une idée de ce que c'était ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Sam 12 Nov - 22:06

J’avais peur extrêmement peur ! Personne ne pouvait savoir quel genre de créatures pouvaient bien vivre dans cette forêt ? Honnêtement je ne préférais même pas y penser. Je sentais mon cœur qui s’accélérait à mesure que les secondes s’égrainaient entre maintenant et le bruit fait par la « chose ». Je reposais ma BD, avant de concentrer mon attention sur les bruits provenant du sous-bois : rien. Je regardais Nienna, son regard à elle était focalisé sur ce que cachait les profondeurs de la forêt et ce qu’elle recelait. Son visage était aussi anxieux que devait être le mien. Tout d’un coup la serdaigle se leva son livre à la main et me saisit le poignet avant de se mettre à courir. J’allais commencer à croire que ca allait devenir une habitude : ma cousine il y a quelque semaine et maintenant cette autre rouquine !

Je courais donc à sa suite, elle me tenait toujours la main. Je regardais la forêt qui commençait à se réduire à vu d’œil tendis que le château grossissait.

- Tu as une idée de ce que c'était ?


Je secouais la tête, négativement. Comme je l’avais dit plus tôt je n’avais aucune envie de le savoir. Quoi qu’il vive là-dedans, je préférais ne pas y être mêlée ! Je doutais bien que tôt ou tard Amy finirait par m’y emmener mais le plus tard serait le mieux.

- Pas la moindre ! Répondis-je essoufflée.

Mon regard glissa sur le livre de ma camarade avant de me rendre compte avec horreur : Mes B.D ! Je les avaient laissé là-bas ! Je devais les récupérer ! Toute peureuse et malmené que j’étais pas ce château je ne pourrais laisser mon oxygène que je venais tout juste de retrouver ! C’était hors de question, je préférais mieux mourir que de les exposer à un tel sort. Je réussissais à dégager ma main de celle de Nienna et tournait les talons en hurlant comme une dingue : « 
MES BANDES-DESSINEE ! MES BANDES-DESSINEE !!!! ». J’espérais que Nienna ne me suivrait pas, qu’elle irait se mettre à l’abris car je n’étais déjà pas foutue de me protéger moi-même donc il était inimaginable que je puisse assurer la protection d’une autre personne !

Je courais comme une dératée, jamais je n’avais courut aussi vite de toute ma vie, j’avais l’impression que si je ne récupérais pas mes Astérix et mes schtroumfs ce serait comme abandonné de vieux et très bon amis à une mort certaine : je ne pouvais pas laisser faire une telle chose ! Ils m’avaient apportés tant de choses durant les années où j’étais enfermés dans ma propre maison, je devais les sauver , c’était nécessaire, je dirais même plus : vitale.

Arrivée à leur hauteur je trébuchais et glissais, offrant un roulé-boulé dans la terre à la vue de tout ce qui me regardait c’est-à-dire à la bête qui se cachait dans le sous-bois et peut -être Nienna. Sans plus attendre je me remettais debout et saisissait mes Bds. Me retournant vers ma camarade je me rendis compte qu’elle courait dans ma direction. Je ne pus m’empêcher de penser qu’elle aurait dut aller à Gryffondor vu sa témérité qui frôlait la stupidité avant de me rendre compte que moi la première j’avais fais preuve d’un courage proche de l’imbécilité la plus totale en retournant vers mes dessinateurs belges.

Soudain un second grognement se fit entendre je fis volte face : dans la forêt des yeux me fixaient, et se rapprochaient. Je reconnus alors, un sanglier, pareil à ceux qui ornaient la porte de Poudlard sans les ailes bien sure. Mais plus qu’à ceux là il me faisait penser à ceux qu’Obélix chassait. Sauf que lui avait l’air très sauvage, et que moi je n’avais jamais bu de potion magique ! Au secours !

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nienna Anárion
Élève de 2ème année



Féminin
Nombre de messages : 205
Localisation : Par-ci, par-là
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Toujours souriante et à l'écoute des autres. Ce sont des particularités ça ?!
Ami(e)s: Un petit peu par-ci, un petit peu par-là ...
Âme soeur: Je l'ai trouvé !

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Dim 27 Nov - 12:27

La peur me gagnait petit à petit, cependant je ne desserrais pas ma main de celle d'Aure. Elle n'avait pas eu le temps de réagir quand je me suis emparée de sa main. Je ne réfléchissais pas, je courais le plus vite possible afin de nous éloigner de cette maudite forêt. Il était impensable que les responsables de ce château laissent des créatures pareilles vagabonder près de l'école. Ils ne devaient sans doute pas connaître ce sentiment de peur que peut éprouver quelqu'un lorsqu'il ne peut pas se défendre...

C'est ce même sentiment que j'éprouvais dans l'instant. La main chaude d'Aure dans la mienne me rassurait quelque peu, même si je savais que ni elle, ni moi ne pourrions nous défendre contre une quelconque créature. Une fois éloignées de la lisière de la forêt, nous étions essoufflées et tentions de reprendre notre souffle. Aure ne prit pas une minute de repos, elle filait déjà dans la direction opposée. Je ne compris pas pourquoi, était-elle folle ? Je la regardais s'éloigner en direction de la forêt sans comprendre son geste. C'est lorsqu'elle se mit à hurler que je compris pourquoi elle avait rebroussée chemin. Et, je l'avoue j'aurais fait de même. Laisser la seule chose qui me permettait de m'évader de tant à autre aurait été chose impossible pour moi. Laisser mon livre préféré au bord d'une forêt envahie de monstres, brrr... Je ne préférais pas y penser.

Je la regardais s'éloigner, elle ne regardait nulle par ailleurs qu'au sol afin de distinguer si ses BDs étaient toujours présentes. Seulement, moi, je scrutais les alentours afin de distinguer le moindre animal. Je regardais partout afin de pouvoir venir en aide à ma camarade si quelque chose s'approchait d'elle. Aure atteignait presque la lisière quand j'aperçus deux gros yeux rouges... Je ne distinguais pas l'animal mais je me l'imaginais tout poilu et d'une énorme laideur. Je ne voulais pas qu'Aure se fasse attaquer, c'est pourquoi je me suis mise à courir dans sa direction, certes je ne connaissais pas beaucoup de sortilèges, mais peut-être que crier effrayerait la créature. Mon idée était peut-être stupide mais mieux valait essayer que de laisser ma camarade se fait attaquer.

Prise dans un élan je me mis à hurler en direction de la créature, Aure s'était emparée de ses livres et remontait dans ma direction, l'animal détourna alors son regard vers moi, peut-être était-ce une très mauvaise idée de hurler de la sorte... Cependant, il ne voulait plus attaquer mon amie, c'était moi... J'aperçus alors cette créature, elle ressemblait étrangement à un sanglier, cependant ; les créatures de ce monde étaient toutes magiques... Ce qui signifiait alors que ce sanglier n'était pas un banal sanglier... Je priais pour que mes cris le fasse rebrousser chemin, cela ne l'atteint pourtant pas. Je ne pouvais pas réfléchir dans de telles conditions, me souvenir d'un éventuel sortilège appris en classe n'était pas envisageable. Il ne me restait plus qu'un seul choix : prier !

La créature prit alors son élan et s'élança vers moi, Aure était plus éloignée et nous fixait. Je ne savais pas quoi faire, la créature allait me rattraper d'une minute à l'autre et je me ferais piétiner. Je pris mon élan afin de courir dans la direction opposée. Ma robe de sorcier ne pivota pas en même temps que moi... Je me pris les pieds dedans, trébucha et me plongea tête la première. Je ne voyais pas l'animal, cependant je pouvais entendre sa respiration saccadée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Aure Strangle
Elève de 5ème année & Préfète



Féminin
Nombre de messages : 983
Localisation : Univers>Voie lactée>Système solaire>Terre>Europe>Grande Bretagne>Ecosse>Poudlard>Dortoirs des Pouffy'
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Particularités: Que veux-tu qu'une gamine de quatorze ans ai comme particularité ?
Ami(e)s: Alex Turner, loup garou de son état. Hannah. J'ai deux amis :D
Âme soeur: Obelix

MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   Mar 10 Jan - 15:47

« Il faut que quelqu’un m’aide je n’ai qu’une seule vie ! » Pensais-je effrayée en voyant le sanglier s’approchait de moi. Ca sentait méchamment mauvais, je le voyais à la lueur qui brillait dans ses yeux. Et elle était tout sauf bienveillante. HELP ! Onze ans ce n’est pas un âge pour mourir ! En aucun cas ! Dans quatre vingt ans on pourrait en reparler mais là je n’étais pas d’accord ! Sauf que c’est bête, mais visiblement mon avis n’était pas pris en compte par le sanglier en face de moi.

Si je m’en sortais vivante j’irais sérieusement me plaindre à la directrice : mais quelle idée d’avoir de telles bestioles dans sa forêt ! Et pourquoi pas des araignées géantes pendant qu’on y est ! Mais pour l’instant il valait mieux que je me concentre sur le sanglier qui se rapprochait encore de moi. Mon cœur battait à tout rompre et je l’entendais résonner dans mes oreilles. L’odeur que dégageait la bête était infâme et si je n’eusse pas eut si peur je crois que j’aurais rendue mon déjeuner ! Elle n’était à présent qu’à un mètre de moi. Une question me traversa alors l’esprit «  Est- ce que je peux décemment survivre si elle me fonce dessus ? » J’en doutais. Je fis alors la dernière chose qu’il me restait à faire :

- Au secours !!!

Un hurlement répondit à mon appel à l’aide. Effarée je regardais Nienna sur lequel l’animal chargait désormais, m’ayant visiblement oublié. Je mis quelque seconde, choquée, à regarder la scène sans rien faire, quand soudain, miracle, je me souvins d’une chose très importante : j’étais une sorcière. Certes avec des pouvoirs médiocres mais tout de même ! Armée de ma baguette magique je pouvais certainement mettre hors d’état de nuire ce cochon velu non ? Il fallait que j’essaye ! En un éclair la formule du saucisson me revint en tête, je saisissais ma baguette d’une main, reposé mes B.D par terre, et ramassé une grosse pierre dans l’autre et visais avec celle-ci l’animal, pour qu’il se retourne vers moi. Par je ne sais quel miracle ma pierre atteint sa cible et celle-ci visiblement énervée se retourna vers moi.

Est-ce que la fumée qui sort des naseaux d’un sanglier est de bonne augure ? Me demandais-je durant une fraction de seconde avant de décider que non. Tremblante de peur, couverte de terre je m’efforçais de ne pas bouger de rester droite et de garder mon calme : il fallait que le sanglier soit le plus proche possible pour que j’ai le plus de chance de réussir mon sort. Ou alors de me faire tuer. Mon cœur continuait toujours à jouer du tambour dans ma poitrine et j’essayais de ne pas y penser : il fallait que je sois en pleine possession de mes moyens pour pouvoir articuler correctement la formule. Déjà que c’était pas gagné je ne voulais pas que cet imbécile de peur gâche tout !

Quand le sanglier ne fut plus qu’à un mètre de moi, moi qui était à la limite de défaillir, je m’exclamais avec la voix la plus claire que je pus :

- Petrificus Totalus !

Un rayon blanc frappa le sanglier en pleine poitrine et je le vis s’effondrer. Sans demander mon reste je récupérais mes bandes dessinés et courait vers Nienna. Quand je fus arrivée à sa hauteur je la trouvais encore sous le choc, mais je n’avais pas le temps de la ménager : je ne savais pas si mon sort résisterait longtemps, et si ce n’était pas le cas je préférais avoir mis le plus de distance entre nous et le sanglier pétrifié quelques mètres plus loin. Je saisissais sa main et nous entrainais en direction du château ne faisant pas attention aux points de côtés qui me faisaient méchamment mal.

Au bout d’une folle course au travers du parc du château nous arrivions enfin à son perron, mais cela ne me suffisait pas : je voulais m’enfoncer le plus loin possible en son sein pour éviter toute éventualité que le sanglier ne rentre à l’intérieur : Entre lui et un château sadique j’avais tranché ! Je nous entrainais donc dans un couloir ou je me permis enfin de respirer un grand coup et de lâcher la main de Nienna.

- Ca va ? luidemandais-je d’une voix rauque, me tenant les côtes.

_________________






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un monde de BD [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde de BD [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parc de Poudlard :: Le parc :: Lisière de la Forêt Interdite-
Sauter vers: