RSS
RSS
La classe comme dans les Disney [Coleen]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La classe comme dans les Disney [Coleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Hadrian T. Easter
Élève de 6ème année



Masculin
Nombre de messages : 1123
Localisation : La même que celle de mon caleçon.
Date d'inscription : 05/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Je sais lire et écrire. AMAZING !
Ami(e)s: Mes calebuts.
Âme soeur: C'est moi qui décide.

MessageSujet: La classe comme dans les Disney [Coleen]   Lun 20 Déc - 12:56

Un bal. Un bal. Me voilà plongé dans mon élément de prédilection. L'endroit où je me sentais roi, moi Hadrian Taram Henry Easter-Schoonmaker. Les bals, j'en avais l'habitude grâce à mes grands-parents qui en donnaient régulièrement dans leur maison à New-York lorsque nous passions les voir durant les vacances. Ce qui différait entre celui de Poudlard et ceux de mes grands-parents c'était que là, on devait en principe y aller accompagné. Accompagné. Ça, pour vous dire franchement, je ne comprenais pas trop l'intérêt car il y avait toujours des personnes qui s'y rendaient seules donc il était facile de les inviter. Regardez ce que je faisais chez mes grands-parents. Bon c'était un peu différent car aucune des familles amies de celle des mes parents n'avait une fille de mon âge. Sauf la famille Cheatham, mais les deux jumelles Clara et Constance avaient sept ou huit ans. Un peu moyen vous ne trouvez pas ? J'avais presque l'âge d'être leur baby-sitter. Bien sûr qu'avec Noah et Samuel on alternait quand une des deux filles de John et Iselin nous demandait de leur accorder une danse. En fait, je pense que le fait d'avoir un père militaire, un general of the army s'il vous plaît, ça vous dissuade de refuser la demande d'une de ses filles. Non pas que John soit méchant mais un militaire, croyez-moi, ça intimide toujours, surtout quand il porte le grade le plus haut. Vous devriez voir son uniforme ; il est tellement stylé !

Bref. En fait au départ, je comptais m'y rendre seul car j'avais envie d'avoir un œil attentif à ma sœur qui, je n'en doutais quasiment pas, s'y rendrait au bras de ce bâtard de Carlton. A mon grand dam. Je me disais donc qu'en y allant sans cavalière, j'aurais plus que jamais l'occasion de les dissuader de faire des bêtises et donc casser la figure à ce mec s'il touchait un peu trop mon aînée. Cependant, j'avais oublié qu'ici, dans cette école, les filles étaient également dans leur bon droit en demandant aux garçons s'ils étaient gréés de les accompagner pour la soirée de Noël. Je m'étais fait avoir comme un con.

Je marchais tranquillement dans les couloirs avec Leo pour nous rendre à notre cours de potions quand je remarquais un groupe de filles qui nous courrait presque après. On aurait dit un troupeau de pintades, vraiment. Dès que nous nous arrêtions de marcher, elles faisaient de même quelques pas derrière. On avançait, elles avançaient. On tournait, elles tournaient. On retournait nos têtes, elles gloussaient, pouffant entre elles pour dire à leurs copines de rester discrètes au cas où Leo et moi nous ne les aurions pas vues. Chose extrêmement difficile car elles étaient tellement discrètes.

Le cours de potions fut très étrange. Alors que le professeur Nakamura nous expliquait en quoi consistait la leçon du jour suite à quoi nous nous apprêtions à former les groupes, j'allais me mettre avec Leo lorsque quatre filles déboulèrent vers moi, poussant Leo sur le côté. Elles me regardaient toutes avec des yeux de Chat Potté, m'avançaient divers arguments censés m'aider à faire mon choix. Leo me regarda d'un air jaloux et me faisait signe de le rejoindre. J'allais le faire lorsqu'on m'empoigna le bras, me tirant en arrière. Je manquais de m'écrouler sur le sol lorsque je vis que deux grands yeux verts me fixaient. Yeux verts, cheveux roux... Ah ouais, elle ressemblait vraiment au Chat Potté. Ne voulant pas lui faire de peine à cette dénommée euh Fiona je crois, je me mettais avec elle avant de constater que Leo subissait le même sort que moi.

Je n'avais rien contre elle mais le dernier souvenir que j'avais d'une rousse n'était pas très agréable ; c'est pourquoi lorsqu'elle me demanda si j'avais quelqu'un avec qui me rendre au bal, je mentais en lui affirmant que oui. Elle s'était rapprochée de moi en enlaçant mon bras et posant sa tête dessus, toujours en me dévisageant avec son regard de Chat Potté. J'avais l'impression de rejouer une scène de Merlin L'Enchanteur, quand Moustique transformé en écureuil se fait draguer par la fille écureuil, elle lui faisait les mêmes choses. A croire que cette bande de filles avait revu ses classiques avant ce cours. Je réussi à me tirer de cette mauvaise passe en brandissant ce qui semblait être une tête inerte de Mandragore en prétextant qu'il fallait l'incorporer à notre potion et Fiona se recula, apparemment dégoûtée. De quoi, je ne saurais réellement le dire ; s'il s'agissait de la tête de Mandragore ou de mon vrai mensonge pour le bal.

Toujours est-il qu'elle s'en alla à la fin du cours, un peu dépitée il me semblait. Je soupirais de soulagement et rejoignais Leo. Tandis que je m'apprêtais à lui raconter ce qu'il venait de se passer, j'entendis une petite voix m'appeler. Je me retournais, ne doutant pas de la question qui suivrait.

Comme vous l'avez deviné, j'ai accepté. Ce soir, j'allais au bal avec Coleen Beckett, élève à Pousfouffle. Blonde, yeux bleus, un peu timide, oui elle était mignonne. Elle ressemblait d'ailleurs légèrement aux jumelles Cheatham. Bah, si Constance et Clara lui ressemblaient plus tard, je ne m'en plaindrais guère. Je terminais de resserrer mon nœud-papillon noir sur mon col blanc et descendait de mon dortoir. J'avais donné rendez-vous à Coleen à l'entrée. J'aimais bien les bals car dans mes costards, j'avais grave la classe. Et puis, Coleen ne devait pas oublier qu'elle serait ce soir au bras d'Hadrian Taram Henry Easter-Schoonmaker, le frère de Lilian LA Sirène de Poudlard. Elle aussi aurait la classe.

Et puis, à défaut d'y aller avec le Chat Potté, j'y allais avec la Princesse Raiponce. What else ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: La classe comme dans les Disney [Coleen]   Sam 25 Déc - 17:07

Je ne savais pas ce qui m'avait poussé à aller au bal de Noël. Je n'étais qu'en première année, j'avais tout le temps pendant ma scolarité d'aller à d'autres fêtes ou d'autres bals. Mais il y avait ce garçon... Ce garçon, c'était Hadrian Easter. Il était en première année à Gryffondor et partageait les cours de Potions, de Métamorphose et les leçons de vol avec moi. Les Poufsouffles et les Gryffondors s'entendaient bien alors on les mettait souvent ensemble, c'était simple.

J'avais remarqué Hadrian dès la rentrée, il était mignon avec son petit air nonchalant et ses yeux sombres. Il me plaisait beaucoup, mais plusieurs filles tournaient autour de lui et je savais bien que je n'avais pas ma chance.
Je m'étais interrogée toute la semaine, j'avais demandé conseil à mes amies les plus proches. Je me disais que c'était peut-être une mauvaise chose si je lui demandais de danser avec moi... Il devait être très occupé. Pourtant, une petite voix en moi me disait de le faire...

Ce soir, c'était le grand jour, pour ne pas dire celui que j'attendais le plus pendant l'hiver. Il était 10 heures à peine et j'entrais en salle de Potions. Hadrian était déjà là, accompagné de ses camarades. Toutes les filles s'étaient rapprochées de lui en gloussant comme des poules. J'haussai les épaules et m'assit en silence.

Le cour n'était pas très passionnant, ce qui m'intéressait le plus, c'était surtout de surveiller les (peut-être) futures prétendantes d'Hadrian, je n'étais pas méfiante, seulement un peu jalouse...
Au bout d'une heure, le cours prit fin et je me sentais bouillir de l'intérieur. Une rousse aux grands yeux verts se pavanait devant tous les garçons en essayant d'en pêcher un bon, sans succès. Elle était presque pathétique, car elle s'y prenait comme un pied.

Je retrouvais une de mes amies près de la sortie, elle seule savait que j'étais sous le charme d'Hadrian. A vrai dire, on l'étaient toutes un peu !


- Tu sais Coleen, sortir avec le frère de la belle Lilian Easter ce n'est pas rien !


Je me retournais vers mon amie, ne comprenant pas ce qu'elle voulait me dire.

Je ne connaissais que de nom cette Lilian Easter, à vrai dire j'étais peu passionnée par les potins du collège. Je méditais quelques secondes sur ces paroles. Si on y réfléchissait bien, au final, ces filles voulaient sortir avec Hadrian tout en sachant qu'il était le frère de cette célèbre Lilian. Le Gryffondor devait se sentir flatté évidemment ! Le pauvre... il ne méritait pas ça.

Je pris ma décision au quart de tour, il fallait que je lui demande d'aller au bal avec moi ! J'attendis patiemment à la porte de la salle de cours et inspirait une bouffée d'air puis l'expira par les narines en essayant de me détendre.
Soudain, quand sa tête dépassa du seuil de la porte, je l'appelai d'une petite voix, sans le laisser partir. Je lui demandai d'une façon naturelle, en essayant de vaincre ma timidité et mon bégaiement.

Il fut d'abord surpris, puis accepta en un sourire charmant.

J'avais été sous le choc pendant longtemps et la nouvelle avait vite fait le tour. J'attirais le regard des filles, jalouses et je fus plus que déconcertée. Je n'avais absolument pas envie de me faire des ennemies, mais plutôt de passer une bonne soirée avec un garçon que j'appréciais.

Ma mère m'avait envoyée ma robe de bal depuis une semaine déjà. Je la sortie doucement de l'armoire et la posa sur mon lit. Elle était très jolie et elle était très bien sur moi! Sa couleur marron foncée faisait ressortir mes cheveux très blonds et les petites perles azures au niveau de la poitrine rappelaient mes yeux bleus.
Je l'enfilais, elle s'arrêtait à la hauteur de mes pieds, ni trop grande, ni trop petite. Je me mis pour la première fois du maquillage en petite dose, je n'étais qu'en première année après tout. Je finissais d'un coup de baguette magique d'accrocher une pince à mes cheveux, c'était un oiseau de bronze que m'avait offert ma mère. Il était magnifique ! Je mis alors mes chaussures de bal, avec un petit talon tout de même, puis descendit calmement les escaliers du dortoir de Poufsouffle, sortant des sous-sols.

On s'était donné rendez-vous à l'entrée, là où tous les jeunes couples se retrouvaient pour entrer dans la Grande Salle spécialement décorée pour l'occasion. Je le vit, il était de dos. Je n'osais pas trop m'approcher, de peur qu'il ne me reconnaisse pas. Puis je me lançai. J'avançais calmement en lui tapotant le bras tranquillement. Je souris de toutes mes dents et le complimenta :



- Salut Hadrian ! Dis-donc, tu es vraiment très élégant ! Cette tenue te vas très bien !


Je tournais la tête et vis la chère Fiona, la rousse aux yeux verts, accompagnée d'un garçon de deuxième année, moche comme un poux.

J'avais décidément de la chance... Et du goût !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Hadrian T. Easter
Élève de 6ème année



Masculin
Nombre de messages : 1123
Localisation : La même que celle de mon caleçon.
Date d'inscription : 05/03/2009

Feuille de personnage
Particularités: Je sais lire et écrire. AMAZING !
Ami(e)s: Mes calebuts.
Âme soeur: C'est moi qui décide.

MessageSujet: Re: La classe comme dans les Disney [Coleen]   Mer 29 Déc - 15:26

Allez Hadrian, you can do it. Tu connais les bals, tu sais comment ça se passe. Alors ? Pas d'inquiétude et fonce ! Elle va venir ta princesse ! Tiens, quand on parle du loup... Elle était vêtue d'une robe simple marron avec quelques perles bleues qui rappelaient la couleur de ses yeux et des miens également. On est assortis, si ça c'est pas mignon ! Ses cheveux dorés était retenus grâce à une pince et de petites chaussures couvraient ses pieds. Elle était très jolie. Ça me faisait presque bizarre de dire que c'était avec elle à mon bras que j'allais entrer dans la salle de bal et passer le reste de la soirée. Non pas que ça me dérange, j'étais en charmante compagnie mais je n'y était guère habitué.

Quand je participais aux bals de mes grands-parents ou amis de mes parents, on ne venait pas accompagné par une jolie fille – de toute façon, moi j'avais la mienne : ma sœur – mais à part les danses, avec mes potes on ne restait jamais bien longtemps en contact avec les filles. Peut-être parce que, comme je vous l'ai déjà dit, on se trouvait entre deux eaux : plus âgées ou plus jeunes. On avait le choix entre des filles de sept ans ou d'autre de dix-sept et plus. Sachant qu'en général, on nous regardait assez mal lorsqu'on proposait soit à Lilian ou Alexandra une danse. Fin, surtout les potes de ma sœur qui, je le savais, pourraient en coller une à Noah ou Samuel s'ils venaient à reluquer d'un peu trop Lilian. En même temps, je dis ça mais je suis pareil avec eux sauf que moi, je n'avais aucune chance. Ils font juste deux têtes de plus que moi, vingt kilos plus lourd et baraqués comme mon aînée aimait, je n'avais plus qu'à courir très vite. Sinon, ils étaient très sympas enfin, je savais très bien que jamais ils n'oseraient lever la main sur moi parce que sinon, Lilian leur en voudrait à mort pour toujours.

Tiens, en parlant d'elle je ne la voyais toujours pas. Ce qui ne m'étonnait pas non plus car lorsque je l'avais croisée dans la salle commune pour lui demander de me faire mon nœud-pap' elle était encore habillée en mode « Aujourd'hui, je glande » et à des années lumières de se préparer. Elle serait en retard, comme toujours mais je pensais que c'était pour créer de l'effet et que tout le monde la regarde. Chose complètement stupide parce que même lorsqu'elle était vêtue d'un simple jean et pull, les mecs bavaient presque à ses pieds. Imaginez alors quand elle arriverait dans une robe de bal qui coûte bonbon ! Je crois qu'on pouvait déjà appeler la femme de ménage ; il y allait avoir des inondations.

Mais reconcentrons-nous sur Coleen. Elle était vraiment mignonne dans sa robe. Elle me sourit, radieuse et sûrement ravie de participer à son premier bal avec moi. Attendez, j'ai la classe et pour un premier bal, c'est pas négligeable
.

- Salut Hadrian ! Dis-donc, tu es vraiment très élégant ! Cette tenue te vas très bien !

Je lui rendit son sourire. En même temps, si les costards ne m'allaient pas, je n'avais plus qu'à me cloîtrer dans ma chambre et me suicider avec ma brosse à dents. Ce qui serait dommage je vous l'accorde.

- Hey Coleen ! Je te retourne le compliment, tu es très belle ce soir !

Je disais ça, mais je ne l'avais vue qu'en uniforme de Poufsouffle donc pour moi elle était vraiment très jolie. Cependant, je ne doutais pas qu'elle l'était tout autant avec autre chose sur le dos ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis. Je lui offrais mon bras – je crois que c'est comme ça qu'on faisait – et je nous emmenais dans la salle de bal qui était magnifiquement décorée. Nos professeurs avaient vraiment fait du bon boulot. Nous avancions tranquillement, des personnes étaient arrivées avant nous et squattaient surtout la buvette. Pff, quand je pense que ce soir nous n'aurions droit qu'au jus de citrouille. Moi d'habitude je prends un peu de champagne ! Mais bon, mieux valait ne pas passer pour le gros alcoolo de service devant Coleen et les profs.

Là par contre, je ne savais pas trop quoi faire. D'habitude, à peine étions-nous rentrés dans la salle de bal que mes grands-parents m'attrapaient par le col pour me présenter avec Lilian à leurs amis que nous n'avions pas vus depuis... Un an. On change tellement en un an c'est sûr. Et après les présentations, je partais rejoindre Samuel et Noah pour épier les danseurs et nous marrer. Mais c'était avant que nos mères ne nous attrapent pour la photo de famille. Alors là, je priais intérieurement pour qu'il n'y en ait pas ce soir parce que je détestais ça. C'était ce que nous redoutions le plus, qu'on ait onze ou dix-sept ans. Nos mères nous ramenaient comme des lionceaux par la peau du coup pour que nous posions sagement et gentiment devant les photographes professionnels engagés par June Haye et ma grand-mère. En fait, le plus drôle dans ce truc c'était de regarder les autres passer. Surtout quand Gabriel devait poser avec ses deux petites sœurs ; c'était juste hilarant.


- Tu préfères danser ou boire un peu ? Je t'avouerais que je suis pas un très bon danseur, même si je suis plutôt habitué à ce genre de réceptions...

Autant lui dire la vérité, c'est plus classe quand même ! Et puis, je lui demandais son avis comme ça je ne passais pas pour le mec qui voulait absolument tout contrôler. C'était le meilleur moyen pour se prendre un vieux vent et passer pour l'abruti de service. Or je ne suis pas un abruti de service ! En plus, excusez-moi mais quand on y va avec une fille aussi belle que Raiponce, on se doit d'être un gentleman. Or ça, je sais très bien le faire.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La classe comme dans les Disney [Coleen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La classe comme dans les Disney [Coleen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Comme un mauvais rêve
» ℓ'αtεℓιεя ∂'нιtσε [closed, comme les watter]
» [1619] Comme dans un bocal.
» Êtes-vous organisés ? (dans Pokémon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal-
Sauter vers: