RSS
RSS
Let's get party started ! [Hope]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's get party started ! [Hope]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Millicent Winter
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 697
Localisation : C'est que tu n'as pas assez cherché...
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Particularités: Le sourire hypocrite sur une échelle de 1 à 10 ? 11. (Oui c'est valable pour toi aussi)
Ami(e)s: L'amitié ? Ca se paie cher et c'est pas qu'une métaphore...
Âme soeur: Pas toi... Pas toi... Pas toi non plus. Pas toi. Mais le joli bracelet que tu m'offres en cadeau, oui !

MessageSujet: Let's get party started ! [Hope]   Dim 19 Déc - 19:17

Spoiler:
 

Cette soirée, c'était la mienne. Je l'attendais depuis des années, des mois, des semaines, des jours, des heures, des minutes, des secondes jusqu'à enfin pouvoir vivre à l'instant présent, instant magique où j'allais pouvoir me pavaner dans la plus belle robe -la plus chère aussi- que mon papa avait bien voulu me faire passer par Hibou Express. Mais revenons un peu en arrière.

Depuis que j'avais foulé un pied sur cette planète Terre, je ne vivais que pour une seule raison : le célèbre bal de Poudlard à la période de Noël, d'année en année. De quoi faire rêver n'importe quelle petite fille qui se prenait un tant soit peu pour une Princesse. Je vous l'accorde, certaines n'avaient vraiment de quoi se prendre pour une princesse tellement elles étaient hideuses, mais d'autres, comme moi par exemple, même si je les dépassais toutes, et bien celles ci, elles répondaient à tout les critères de beauté, d'élégance de charisme et de prestance pour avoir hâte à leur tour de poser leurs beaux escarpins, somptueux pour l'occasion, sur la piste de danse.
Cette idée se renforçait à chaque fois que j'entendais les discours des grandes personnes autour de moi qui elles aussi avaient vécu ces moments magiques. Bien sûr, j'étais déjà allée à de grandes fêtes où j'avais pu dévoiler toutes mes plus belles tenues, mais quand même, là, ce n'était pas n'importe quoi, et c'était bien simple : n'importe quel Winter se devait d'être à la hauteur. Comme si l'inverse pouvait arriver ceci dit. Bon, il y avait bien ma tante à la limite, mais même elle, bien que ce qu'elle fasse comme job c'était relativement moyen on pouvait bien lui avouer une chose : elle le faisait bien. Et venant de ma part, c'était un compliment.

Bref, partout autour de moi les discussions ne portaient que sur le bal, et en même temps c'était compréhensible; qui aurait pu ne pas en parler ? J'étais la première à m'émerveiller devant tout ces préparatifs et je me permettais aussi de frimer un peu par la même occasion -tout le monde aurait fait la même chose à ma place- car bien que je laissais planer le mystère quant aux soies que j'allais porter le grand soir, il n'y avait pas de doutes là dessus : c'était ma robe de soirée qui serait la plus ravissante et tout le monde n'aurait d'yeux que pour moi. D'ailleurs je riais sous cape -quoi que pas toujours... non, pas du tout en fait- quand j'observai les autres filles faire des essayages de leurs vêtements. Je ne vous parlais même pas de celles qui étaient un peu enrobées ! De vrais boudins à pattes ! Jamais je n'aurais voulu me montrer si j'étais comme elles, à croire que ca leur était égal d'être sujettes à toutes les moqueries de la soirée...
Et puis il y avait celles qui auraient pu être jolies, c'est vrai, mais seulement dans l'optique où elles ne ressembleraient pas à d'écœurantes meringues tant que qu'elles avaient choisi de porter était moche. Non mais sérieusement, toutes ces nanas n'avaient décidément aucun goût !

Ceci dit, ce n'était pas mon problème certes et j'étais bien contente de ne pas être dans leurs baskets. J'allais les aveugler tellement j'allais avoir la classe. Et elles en auraient tellement le souffle coupé qu'elles n'oseraient même plus se rendre dans la grande salle !
J'employai le terme « elles », mais les garçons aussi allaient pouvoir se rincer l'œil soyons bien d'accord là dessus ! J'avais pris le parti de me rendre au bal en solo, et ne croyez pas que c'était parce que je n'avais pas trouver de cavalier à me mettre sous le bras, loin de là. J'étais sans cesse à la conquête de quelqu'un à me mettre sous la dent et j'avais beau être en première année, toute la journée, je n'arrêtais pas de battre les cils vers un gars que j'aurai par hasard trouvé mignon. C'était entre autre pour ca que je préférais y aller seule plutôt qu'accompagnée, parce que dans le second cas, en imaginant que finalement le mec en question soit ennuyeux à mourir -ce qui risquait fort d'arriver- et bien je n'aurai même pas la possibilité de pouvoir m'en débarrasser. Quoi que avec moi rien n'était impossible, mais bon, voilà quoi. Tandis que si j'y allai tranquillement, je pourrai alors filer de garçons en garçons sans avoir de remords. Bon, okay, je n'en avais jamais. Mais là n'était pas le problème.

Ce qui nous ramène donc à là, maintenant, tout de suite, dans les dortoirs alors que j'étais en train de passer enfin ma robe, dans les teintes roses, avec laquelle je n'avais fait que m'admirer dans un miroir sans la montrer aux autres. Tout d'abord parce que c'était trop dangereux et ces bêtes là qu'on appelait des femmes étaient parfois tellement jalouses qu'elles pouvaient faire n'importe quoi pour nuire à une personne et parvenir à ses fins. Si je ne voulais pas retrouver ma robe en lambeaux, il valait donc mieux que je fasse profil bas même si en fin de compte je n'avais pas tellement de soucis à me faire parce que quiconque s'approchait de Millicent Winter pour lui faire du mal ne savait pas à quoi il s'attaquait. La deuxième raison, c'était parce que je voulais préserver le secret jusqu'au bout et alors étonner tout le monde. Comme vous avez déjà eu l'occasion de vous en rendre compte, j'aimai attirer l'attention. Les regards braqués vers moi, plus il y en avait, plus j'étais dans mon élément.

A l'aide de ma baguette magique je retouchai de nombreuses fois ma coiffure, savamment compliqué, si bien que je me demandai encore comment j'avais fait tenir cette merveilleuse choucroute sur ma tête. Mes cheveux étaient relevés et j'avais voulu leur donner du volume. Alors que sur certaines personnes cela aurait pu paraître ignoble, cela va sans dire que de mon côté, cela allait à merveille ! Comme disaient-ils les moldus déjà ? Ah, oui... ! Une vrai star de cinéma ! Je souriais à mon reflet et claquait mes talons prête à éblouir tout le château.
Qui commençait tout d'abord par ma salle commune ! Avec élégance, je traversai la pièce sous les yeux de mes congénères et en cet instant, je regrettais qu'elle ne soit pas au dernier étage de l'école car dès que je sortait des cachots, j'étais dans le hall d'entrée ou se trouvait la salle de bal. La distance était moins longue pour pouvoir se pavaner, mais qu'à cela ne tienne, puisque de toute façon, j'étais la plus belle !

Je fonçai tout droit vers mon destin alors que d'une main sûre, je poussai la porte de la grande salle.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Let's get party started ! [Hope]   Lun 20 Déc - 20:08

Je me trouvais dans le hall de la magnifique école de magie qu'était Poudlard. Mes yeux étaient rivés sur une petite affiche qui attirait l'attention, à coup sûr, tellement qu'elle était colorée. Une police tout à fait remarquable, encadrée de multiples couleurs.
Enfin, de toute façon, il n'était pas nécessaire de se trouver dans le hall pour pouvoir voir cette affiche. On la voyait un peu partout. Même le plus aveugle de tous les aveugles ne la louperait pas.

Alors comme ça, c'était vrai ? Il y avait bien un bal organisé cette année ? Le type de ma classe n'avait pas menti ? Bon, c'est vrai, la manière dont je le dis laissait penser qu'il ne racontait que des bêtises... ce qui dans un sens n'est pas totalement faux. Et puis d'abord laissons-le ! On a qu'une vie, comme on dit, pourquoi ne pas en profiter pour tourmenter (gentiment bien sûr) les autres ?
Et bien évidemment, ce n'était que maintenant que je me rendais compte que toutes les personnes autour de moi ne faisaient que de parler du bal. Ah, le bal, le bal, le bal. Ils avaient tous cette expression à la bouche.
D'un côté, les filles s'extasiaient, par groupe de quatre en moyenne, en se conseillant mutuellement quel garçon irait bien pour chacune d'entre elles.
De l'autre, la plupart des garçons de Poudlard semblaient vouer une haine sans merci à la personne qui avait décidé de mettre en place cette soirée dansante. La plupart. Ce qui veut dire qu'il y avait une partie qui restait neutre à ce genre de fête, et une autre qui était impatiente d'être le grand jour.

Quant à moi, évidemment, je n'avais qu'une seule chose en ma possession pour réagir à cette nouvelle. Je souriais béatement, comme à mon habitude. J'étais heureuse, rien ne pouvais l'expliquer. Non seulement, je n'avais pas de robe à mettre, mais en plus, je n'avais pas de cavalier. Tiens, cavalier ? Pourquoi ce mot étrange ? A la base, il n'était pas adressé à un garçon courageux en armure qui chevauche un équidé ? Si bien sûr, mais pourquoi donner ce titre à l'homme qui va accompagner une fille à une soirée ? Peut-être parce que ces hommes pensent qu'il faut faire preuve de courage pour danser devant tout le monde... Mais dans ce cas, quel rapport avec un cheval ?
Quoi qu'il en soit, j'étais contente.

Je me dirigeais alors vers mon dortoir avec pour objectif de trouver une tenue mettable. Je n'allais tout de même pas venir en jean et T-Shirt ! Quoique. J'éclatais de rire. Toute seule. Dans ma chambre. Oui, des fois il arrivait que je perde un peu la boule. Mais je ne suis pas méchante. Et je tiens à dire que je n'ai aucune tendance schizophrène.
Je fouillais dans ma chambre (ou plutôt mon armoire) afin de trouver une tenue correcte. Hélas, en faisant les valises chez moi, je n'avais pas prévu qu'il y aurait un bal. Je n'avais plus que deux solutions : soit ne pas venir, soit venir... Moins bien habillée que toutes les autres filles. Et puis de toute façon, il n'était même pas la peine de demander à maman d'essayer de me faire parvenir une tenue. Elle me répondrait avec son calme habituel que je n'avais qu'à prévoir et anticiper. Et moi, je lui répondrais avec mon calme habituel que les cours de divination où on lit l'avenir, ce n'est qu'en 3eme année qu'on apprend. Et au final, je ne serais pas plus avancée.
Alors je souriais et voyais les choses du bon côté. Au moins, je pouvais assister à un bal.

Et c'est à ce moment qu'on se dit que les miracles existent. Oui, par le plus grand de tous les hasards, une petite robe toute simple, blanche cintrée avec un petit noeud papillon noir à la taille, était entre deux pulls. Finalement, maman était prévoyante elle. Je n'oublierai pas de la remercier ! Demain, je filerai à la volière lui envoyer un hibou ! Enfin, au moins, je savais ce que je mettrai pour la fête de ce soir. J'irai seule, et puis tant pis ! Je ne m'amuserai pas moins qu'avec quelqu'un ! Et puis ce sera aussi le moment de faire connaissance avec d'autres personnes que celles de ma classe. Il faut ouvrir son esprit et ne pas regarder juste ce qui nous entoure. Non, il faut voir bien plus loin. Du moins, essayer.

Ca y est. J'étais enfin prête. Oh évidemment, je n'étais certainement pas la plus belle de toutes : ma robe était vraiment simple (je m'estimais déjà heureuse d'en avoir une) et ma coiffure, pas du tout sophistiquée. Mais qu'importe ! Je savais que j'allai m'amuser dans quelques minutes, et ça c'était beaucoup mieux qu'être super bien habillée.
Je m'apprêtais à pousser les deux portes qui donnaient sur le bal. Rien qu'ici, on entendait les cris enjoués des élèves et la musique qui battait son plein. Avant de m'adonner aux plaisirs de la fête, mon reflet dans un miroir retint mon attention. Une mèche de cheveux s'était fait la malle. Je la rattachait avec ma pince, puis ouvrais les portes. L'ambiance qui regnait dans cette salle était... surprenante ! Partout, on rigolait, criait et surtout dansait ! Avant d'entamer le moindre pas de danse, c'était le bar qui m'intéressait. Non, je ne suis pas alcoolique.
Pour y parvenir, j'avais dû me frayer un chemin à coup de coudes. Je pouvais enfin demander un verre d'eau, et je m'adossais contre le comptoir. Bien que je n'étais entrée que quelques minutes auparavant, je commençais déjà à avoir chaud. Après avoir jeté quelques sourires en guise de salut aux personnes que je connaissais, je trempais mes lèvres dans l'eau glacée. Mazette, qu'est ce que ça faisait du bien ! Je fermais les yeux, comme si je tentais de ralentir le temps afin que ce moment soit plus long.
Ce n'est que quelques minutes après que je vis une fille (très élégamment habillée soit dit en passant) à quelques mètres de moi, qui semblait analyser un par un chaque élève présent dans cette salle.
Affichant mon plus beau sourire, je tentais de faire une nouvelle connaissance :


- Hey salut ! Très belle robe ! Enfin toi aussi !

Sur le coup, elle sembla se dire que je devais être une folle, et peut-être se demandait-elle ce qui m'avait piqué de venir lui parler comme ça. Mais je ne me décourageais pas pour autant :

- Il fait chaud, bien qu'on ne danse pas tu ne trouves pas ? Au fait, moi c'est Hope ! De Poufsouffle. Hope Jensen !

Disons que là, je ne lui avais pas laissé le temps de me répondre.

- Tu en fais une de ces têtes ! Le bal ne te plaît pas ? Pourtant, c'est magnifique ! Ah, peut-être n'as-tu pas de cavalier ? Oh, ne t'en fais pas, moi non plus ! En tout cas, ce n'est pas ce qui va m'empêcher de m'amuser, personnellement !

A partir de ce moment, je décidais qu'il fallait tout de même la laisser s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Millicent Winter
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 697
Localisation : C'est que tu n'as pas assez cherché...
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Particularités: Le sourire hypocrite sur une échelle de 1 à 10 ? 11. (Oui c'est valable pour toi aussi)
Ami(e)s: L'amitié ? Ca se paie cher et c'est pas qu'une métaphore...
Âme soeur: Pas toi... Pas toi... Pas toi non plus. Pas toi. Mais le joli bracelet que tu m'offres en cadeau, oui !

MessageSujet: Re: Let's get party started ! [Hope]   Mer 22 Déc - 18:01

Je les détaillais tous du regard sans exception. J'analysais chaque robe, chaque chaussure, chaque coiffure sans exception, repérant les personnes qui avaient su se rendre élégantes tout comme les thons qui auraient eu mieux fait de rester tout au fond de leur salle commune ce soir ! Mon visage affichait alors un sourire moqueur alors que ces dernières m'enviaient avec leurs petits yeux noirs et je ne pouvais que les comprendre et je ne leur en voulais quand je savais qu'elles voulaient certainement en secret être à ma place. Il fallait dire que même moi je m'étonnais et je me trouvais encore plus belle que d'habitude, même si en temps normal j'étais quelqu'un de plutôt jolie. Comme cela aurait-il pu être le contraire de toute façon lorsqu'on passait son temps à vous le répéter toute la journée ? Après tout, je ne faisais que croire que ce qu'on me disait.

J'étais tout à côté de la buvette un misérable jus de citrouille à la main. Pour une fois, je n'avais même pas tentée de demander une boisson alcoolisée, les professeurs prenant bien vigilance à ce que ce genre « d'accident » n' arrive pas. Et puis cette fille qui tenait la buvette -Moon machin truc, je savais son nom seulement parce qu'on me l'avait dit juste avant que je sorte de la salle commune- elle devait elle aussi être surveillée de près car dans son regard, j'avais tout de suite remarqué que ce n'était même pas la peine d'insister, elle n'était pas dupe, et mon whisky, je ne l'aurais pas. Qu'à cela ne tienne, je trouverai bien un autre moyen de m'en procurer et ce n'était que partie remise.
En parlant de la Gryffondor, elle ne s'était pas trop débrouillée quant aux choix de ses fringues et en même temps, elle n'avait pas tellement le choix que d'être mignonne ce soir puisqu'elle ne pouvait même pas avoir de cavalier à cause de son statut. Il aurait été bien dommage qu'il arrive malheur à sa tenue avec tout ces liquides qui trainaient à proximité. Oui, une idée néfaste naissait dans mon esprit, mais même si j'avais eu envie l'espace de quelques secondes de mettre mon projet à exécution, mon attention fut retenue par une nouvelle arrivante que je n'avais même pas vue débarquer.

- Hey salut ! Très belle robe ! Enfin toi aussi !

Autant dire que cela suffit à me faire gonfler la poitrine de fierté et de sourire à la fille qui m'avait adressé ces paroles d'un petit air entendu. Rien qu'en disant cela, je savais que cette fillette était intelligente. Quiconque remarquait que ce soir j'étais la plus ravissante avait le droit d'avoir mon attention ce soir. J'allais la remercier, prête à lui balancer un discours sur comment j'avais eu ma robe, comment elle avait été fabriquée et tout ce qui allait avec, mais elle ne me laissa pas le temps de m'exprimer.

- Il fait chaud, bien qu'on ne danse pas tu ne trouves pas ? Au fait, moi c'est Hope ! De Poufsouffle. Hope Jensen !

Hmmm ? Oui, peut être, je ne m'étais pas tellement posée la question puisque les problèmes de sueur de me concernait pas. J'étais de ces gens qui ne transpiraient pas -quelle horreur !- et puis franchement, comment aurais-je pu me le permettre ?! Rien que d'y penser, ca me filait presque la chair de poule et la simple évocation du mot saleté me faisait tirer la grimace. Décidément, s'il y avaient des gens qui manquaient de classe, on ne pouvait pas leur en vouloir, à la limite, ce n'était pas de leur faute, mais vraiment, ceux qui étaient crades ! Pourquoi n'avions nous pas encore inventé de loi stipulant qu'il était interdit à ces gus là de mettre le moindre pied dehors ???? Nous vivions dans un monde de fous à n'en plus douter. Bref, toujours est-il que cette fille ne voulait décidément pas me laisser en placer une ce qui était carrément frustrant lorsqu'on s'appelait Millicent !!!

- Tu en fais une de ces têtes ! Le bal ne te plaît pas ? Pourtant, c'est magnifique ! Ah, peut-être n'as-tu pas de cavalier ? Oh, ne t'en fais pas, moi non plus ! En tout cas, ce n'est pas ce qui va m'empêcher de m'amuser, personnellement !

Une chose était sûre, elle remportait haut la main la palme de l'interprétation la plus douteuse possible !! Abasourdie l'espace de quelques secondes, je me reprenais rapidement car il n'était pas question que je laisse qui que ce soit avoir le dessus sur moi. Époussetant ma robe -qui n'avait nullement besoin d'être époussetée au passage, c'était juste pour faire genre- je commencais d'abord par la remercier; car oui, j'étais polie, qu'est-ce que vous croyez !

- N'est-ce pas ? C'est une robe qu'on ne peut pas trouver partout bien sûr... je daignai enfin jeter un coup d'oeil sur mon interlocutrice parce que si j'avais écouté ce qu'elle disait, ca ne voulait pas pour autant dire que j'avais remarqué à quoi elle ressemblait. Toutes les deux, nous ne nous amusions pas dans la même cour, mais au moins, elle avait de la chance comparé à certaines comme je le disais tout à l'heure. Sa tenue aussi banale soit-elle collait au personnage si je puis dire, même si pour rien au monde je n'aurais voulu la porter. Mais en même temps il fallait des gens comme ca pour rendre encore plus resplendissants des gens comme moi.

Les lèvres pincées, je buvais une gorgée de jus de citrouille afin de me désaltérer. C'était vrai qu'avec tout ces humains qui grouillaient dans les parages, il commençait sacrément à faire chaud, et de plus, certains ne sentait pas la rose... De mauvaises odeurs me remontaient dans le nez et je reniflai avec dédain.

- Mais éloigne toi !
Ordonnai-je à un garçon aux cheveux longs gras et sales. Qu'est-ce que c'était dégueulasse, beurk ! Ils ont donc oublié de se laver ce soir ?!! J'avais parlé pour moi, mais comme dans le secteur, il n'y avait maintenant plus que... Hope, c'était un peu comme si c'était à elle que je m'étais adressée. Moi c'est Millicent, tu sais déjà qui sont les Winter je suppose ?

Question inutile oui, mais c'était histoire de meubler la conversation.

- Les cavaliers sont parfois beaucoup trop encombrants... J'étais déjà en train de repérer ma prochaine cible. Voler un cavalier à sa cavalière, voilà qui était rigolo et j'imaginais déjà la scène que ferait la malheureuse à qui j'aurais emprunté son copain le temps d'une danse qui se clôturait immanquablement par un baiser.

Qu'est-ce que j'aimais être à l'origine de conflits !

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Let's get party started ! [Hope]   Sam 1 Jan - 15:01

La jeune fille épousseta vite fait sa robe. Je ne compris pas trop pourquoi d'ailleurs. M'enfin bon, je haussais les épaules en attendant une réponse de sa part, qui d'ailleurs ne tarda pas à venir.

- N'est-ce pas ? C'est une robe qu'on ne peut pas trouver partout bien sûr...

J'acquiesçais. Tout d'abord, cette robe avait dû coûter horriblement cher. Il était clair que jamais aucun de mes deux parents ne m'en achèterait une de la sorte. Ma mère disait toujours qu'il fallait se contenter des choses simples. Oui enfin, je ne pense pas que du mieux de temps en temps me ferait du mal. C'est pas grave. Moi, ma robe, je l'aimais bien.

N'empêche qu'elle ne m'avait toujours pas dit comment elle s'appelait. Allez savoir pourquoi, j'étais impatiente de mettre un nom sur cette tête. La jeune fille (qui d'ailleurs avait l'air d'avoir mon âge) but ce qui ressemblait à un jus de citrouille. Puis vint un garçon, plutôt répugnant certes, qui eut le malheur de traîner dans les alentours. Naturellement, je m'écartais légèrement. Et ce fut soudain, je l'entendis sortir ça comme si c'était logique de parler de la sorte :


- Mais éloigne toi ! Ils ont donc oublié de se laver ce soir ?!! Voyant mon regard écarquillé un peu interrogateur, elle dût passer outre ce moment car elle reprit. Moi c'est Millicent, tu sais déjà qui sont les Winter je suppose ?

Je n'eus même pas le temps de secouer négativement la tête. En fait, je n'osais pas. Oui, c'est ça. Vu la manière dont elle avait remballé ce pauvre garçon, je ne tenais pas à créer une nouvelle prise de tête.
Cependant, elle continua en répondant à ma troisième question.


- Les cavaliers sont parfois beaucoup trop encombrants...

Tout en disant cela, Millicent observait quelque chose. En suivant son regard, je vis qu'il s'agissait de quelqu'un. Un petit couple dansait ensemble. Non, le garçon n'était pas si gros que ça. En fait, il était même plutôt maigre.
Je haussais les épaules.


-Bah tu sais, tu n'es pas obligée de danser avec quelqu'un... bien en chair, dirons-nous. C'est vrai que certains prennent de la place, mais pas au point d'être encombrants tout de même.

C'était dit tellement innocemment, tellement naturellement... Mais évidemment, une fois de plus, devant le regard interrogateur de Millicent, je compris que je m'étais plantée. Je soupirais et posais une main sur mon front en fermant les yeux. Je levais des yeux honteux vers la jeune fille.

- Ce que je viens de dire n'a rien à voir avec ce que tu voulais dire, je me trompe ?

Oh, ou alors, Millicent devait sûrement dire que "les cavaliers sont parfois beaucoup trop encombrants" parce qu'il n'y avait aucun garçon avec qui elle était, et que le fait de voir ces deux personnes danser ensemble lui rappelait qu'elle était seule. Alors, elle faisait semblant d'être indifférente à la présence d'un quelconque garçon.
Je lui adressais un sourire compatissant. La pauvre, il fallait peut-être que quelqu'un songe à la soutenir !


- Ah, je vois. Ne t'inquiète pas, ne joue pas à ce petit jeu avec moi. Même si on se connaît depuis quelques minutes, il faut que tu saches que tu peux tout me dire. Je n'ai jamais révellé un secret. Je sais que tu te sens triste parce que personne ne danse avec toi. Alors, comme tout le monde, tu fais semblant que tout va bien. Mais c'est pas le cas ! Oublie que tu es seule et amuse toi !

Je rigolais. Pourquoi ? Peut-être pour détendre l'atmosphère. Ou alors c'est l'unique manière que je connaissais pour cacher ma gêne. Je ne sais pas.
Toujours est-il que j'avais sûrement réussi à la rassurer ! De toute façon, elle n'était pas la seule fille à être toute seule. Et les autres filles n'en étaient pas mortes pour autant.
Je bus une autre gorgée dans mon verre d'eau tout en espérant que Millicent soit de bonne humeur et commence vraiment à faire la fête.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Millicent Winter
Élève de 4ème année



Féminin
Nombre de messages : 697
Localisation : C'est que tu n'as pas assez cherché...
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Particularités: Le sourire hypocrite sur une échelle de 1 à 10 ? 11. (Oui c'est valable pour toi aussi)
Ami(e)s: L'amitié ? Ca se paie cher et c'est pas qu'une métaphore...
Âme soeur: Pas toi... Pas toi... Pas toi non plus. Pas toi. Mais le joli bracelet que tu m'offres en cadeau, oui !

MessageSujet: Re: Let's get party started ! [Hope]   Lun 3 Jan - 17:38

Dans l'ensemble, c'était quand même une soirée assez ennuyeuse dans le sens où un peu d'animation n'aurait pas tellement fait de mal, histoire qu'il y ait enfin un peu d'ambiance. Là, il n'y avait que personnes qui dansaient, les têtes des filles posées sur les épaules des garçons pendant les slows, ou alors, il y avait les autres comme moi qui désespéraient de ne pas avoir de cavalier ou cavalière. Sauf à une différence près; je ne risquais pas de désespérer parce que quand je voyais le manque de classe de certains, ainsi que la plupart de ces gars qui marchaient sur les pieds de leur partenaire, j'étais bien contente d'être de ce côté là de la scène pour pouvoir se payer leur tête. Moi moqueuse ? Je ne voyais pas vraiment où était le problème puisque tout le monde l'était à un moment ou à un autre. Oui, oui, sur ce point, je n'étais pas très différente.

Je n'étais plus totalement seule en plus depuis l'arrivée de cette fille, Hope. Elle était chanceuse pour le coup. J'aurai peut être envoyer bouler n'importe qui d'autre, parce que je n'avais pas besoin d'entendre une malheureuse s'apitoyer sur son sort, mais dans un élan de bonté mais aussi parce que je ne l'avais pas vu, je l'avais laissé parler avant de décider de ce que j'allais faire ou non. Un petit peu niaise à mon goût, mais tant qu'elle ne pleurnichait pas parce qu'elle était en solo ce soir, tout allait bien. Et puis en plus, elle avait su remarquer ma beauté ainsi que celle de ma robe. Un bon point pour elle. Même si ca ne suffirait peut être pas à ce qu'elle soit dans mes petits papiers !!

-Bah tu sais, tu n'es pas obligée de danser avec quelqu'un... bien en chair, dirons-nous. C'est vrai que certains prennent de la place, mais pas au point d'être encombrants tout de même.

Je haussai les sourcils, en songeant tout de suite que j'avais atterri dans une autre dimension tant ses propos m'échappaient. Il n'y avait pas trente six mille solutions en plus, soit elle le faisait exprès, elle se foutait de moi et elle allait très vite le regretter, soit elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire, et là, elle avait de quoi s'inquiéter sur ses facultés mentales. Ou alors, j'avais mal entendue et c'était encore ce qui restait le plus plausible. Oui, personne n'osait se payer ma tête, comme je l'ai déjà fait remarqué. En même temps, c'était tout à fait suicidaire que de penser à me critiquer, que ce soit avec tact ou non !!

- C'est ca, dis-je en souriant. Car après réflexion ca pouvait aussi être une blague sans aucune arrière pensée, et avec un sourire je lui prouvais qu'elle n'était pas tombée à plat. Enfin, si elle l'était, mais bon, c'était mon cadeau de Noël ainsi que ma B.A de l'année. Je n'allais pas avoir de remords au moins... Ok, je n'en avais jamais.

Mais je déduisais bien vite que ca ne devait pas en être une en fin de compte puisque sa mine changea soudainement. Mais quel drôle d'énergumène dites moi ! En plus de ca, je ne sentais pas la bravoure d'affronter ce genre de personne toutes la soirée, vous savez, on rigole et la minute suivante, on pleure. Soit on était heureux, soit on était triste, mais pas les deux à la fois. Point barre.

- Ce que je viens de dire n'a rien à voir avec ce que tu voulais dire, je me trompe ?

AHAH ! Une de mes théories s'avérait enfin être juste, même si ce n'étais pas pour être rassurée quant à la personne qui ce trouvait en face de moi. Même si je devais avouer que je n'avais pas pris en compte au départ le « je dis des conneries mais je finis par m'en rendre compte ». Est-ce que cela était néanmoins excusable ? On pouvait dire oui dans la limite du raisonnable, et là ce n'était que le début, alors on pouvait pourquoi pas penser que cette dite limite n'était pas encore franchie.

- Entre autre. Je ne savais pas trop quoi dire en fait, parce que je n'avais jamais encore été confrontée à ce genre de personnalité et j'avais quand un élan de curiosité à son égard, comme lorsqu'on découvre une espèce méconnue et qu'on veut découvrir ses habitudes.

Mais bon, comme ce qui m'intéressait le plus c'était quand même moi, moi et moi, ce n'était pas non plus également comme si c'était fantastique de pouvoir parler à quelqu'un comme elle. On en arrivait presque au statut de la bête curieuse, presque tout simplement parce que je n'étais pas au point de la considérer comme tel.

Par contre ce qui suivait n'était pas pour me réconforter. Nouveau changement d'humeur. Ca commençait vraiment à faire peur tout ca !

- Ah, je vois. Ne t'inquiète pas, ne joue pas à ce petit jeu avec moi. Même si on se connaît depuis quelques minutes, il faut que tu saches que tu peux tout me dire. Je n'ai jamais révellé un secret. Je sais que tu te sens triste parce que personne ne danse avec toi. Alors, comme tout le monde, tu fais semblant que tout va bien. Mais c'est pas le cas ! Oublie que tu es seule et amuse toi !

Je restais perplexe et le terme était employé à la perfection ! Alors qu'elle débitait toutes ses paroles, je ne prenais même pas le temps de la couper dans son élan pour lui dire qu'elle se plantait complètement, parce qu'elle se plantait complètement ! Mes yeux s'agrandirent comme des soucoupes, parce que je trouvais pour ma part à en arriver à une pareille conclusion, parce qu'elle était invraisemblable. Dieu qu'elle avait de l'imagination cette fille ! Ce qui eu le don de m'enlever les mots de la bouche temporairement.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Let's get party started ! [Hope]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's get party started ! [Hope]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's get the party started > ouvert à tous
» Let's get the party started
» 01. let's get the party started - Shane & Lynn app'.
» 4Th X Let's get the party started
» Let's Get This Party Started! [event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal-
Sauter vers: