RSS
RSS
Comme un tourbillon d'or [Ulrich]

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme un tourbillon d'or [Ulrich]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Gabrielle Delacourt
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1521
Localisation : Comme si j'avais envie que tu me trouves.
Date d'inscription : 05/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Vélane, déconnectée, fermée sur elle-même.
Ami(e)s: Heather
Âme soeur: Thor.

MessageSujet: Comme un tourbillon d'or [Ulrich]   Lun 28 Déc - 6:11

[Excuse la médiocre longueure XD]

La jeune femme s’était promis de revivre un bal de Noël aussi merveilleux que celui de l’an dernier, malgré la disparition d’Etane qui, au dernier bal, avait été son semblant de cavalier. Bien sur, ces souvenirs du merveilleux bal de sa quatrième année n’avaient fait que remuer le couteau dans la plaie, mais Gabrielle avait décidé d’essayer de panser cette plaie, par respect pour Ulrich qui l’accompagnait, cette année. Il n’avait pas à endurer les plaintes d’une jeune qui fille qui avait été trop souvent blessée dans son passé. Puis, il fallait dire que ce bal l’enchantait, elle avait commencé à préparer sa robe des semaines en avances. Elle l’avait faite elle-même. Le design de robe était un talent que la grande majorité des gens qui l’entouraient ignorait chez elle. Pourtant, cette robe était l’une des plus belles que la jeune femme avait pu voir au cours de sa vie. Elle était vraiment très fière d’elle-même. Fidèle à elle-même, elle l’avait faite dorée. Elle était décolleté, mais sans l’être trop pour autant. Elle s’attachait dans son coup, laissant ainsi son dos à découvert. À sa taille, elle avait cousu sur la robe une large bordure de diamants et de paillettes or. Devant, la robe lui arrêtait un peu en haut du genou, mais derrière, elle avait une belle traine digne des tapis rouges d’Hollywood. Pour combler la beauté de cette robe, rien de mieux qu’une belle et gracieuse vélane la portant.

Lorsque Gabrielle Désirée sortit de la salle de bain des filles Poufsouffle, ce fut comme si le temps s’était arrêté dans les filles présente la dévisageait avec… envie? Elle se dirigea devant son miroir et, même si elle avait déjà élaborée une coiffure particulièrement compliquée à faire pour le bal, elle se rendit compte qu’au naturel, ses cheveux étaient bien plus beaux qu’attachés, et ce, même pour un bal. Elle ne fit donc que les brosser et passer un coup de baguette par-ci par-là pour arranger les quelques mèches rebelles. Lorsqu’elle eut terminé de se préparer, elle sourit gracieusement à son reflet et fit volte-face, sans un regard derrière pour les filles qui l’avaient tant lorgnée lorsqu’elles l’avaient vue. Elle avait l’habitude. Dans ces temps-là, elle savait qu’il valait mieux ne pas leur parler. C’était la solution qui marchait le mieux, elle le savait bien, elle les avait toutes essayées. Le jeune femme enfila de magnifiques souliers d’un doré éclatant et descendit d’un pas assuré et rayonnante à la salle de bal.

Elle était un peu en avance, d’ailleurs. Elle se doutait qu’Ulrich ne serait pas encore arrivé, elle décida donc de se poster à l’entrée pour regarder les jolies robes que portaient les filles de l’école. Elle voulait se donner des idées pour l’an prochain! Elle voulut s’effacer de la foule. Elle savait l’effet qu’elle avait sur les hommes et, même si, de nature de vélane, elle avait un tempérament plutôt exhibitionniste qui aimait bien avoir l’attention de la pièce au complet pour elle seule, elle ne voulait pas faire exprès de gâcher le bal de ces filles. Après tout, leur cavalier étaient venus avec elles et pas avec Gab’. Selon la vélane, c’était la moindre ddes choses que, le soir d’un bal où l’on a tout fait pour être magnifique, notre cavalier fasse un effort pour n,avoir d’yeux que pour nous. Elle se terra donc dans un coint tranquille en attendant Ulrich. Elle avait hâte de le voir, il lui faisait tant de bien.

_________________

Merci à Heather <3


Merveilles:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuxdenewyork.forumsrpg.com/
avatar


Ulrich Liechtenstein
Assistante de Potions



Masculin
Nombre de messages : 2628
Date d'inscription : 29/06/2008

Feuille de personnage
Particularités: Masochiste
Ami(e)s: Hazel Woodley dans mes plus grands fantasmes
Âme soeur: Katie Bell, mais ça ne change rien au fait que je vais en épouser une autre.

MessageSujet: Re: Comme un tourbillon d'or [Ulrich]   Mar 29 Déc - 2:26

Enfin le grand jour . Depuis maintenant quelques semaines on pouvait entendre dans tout les recoin du château une ribambelle de personnes parler du fameux et légendaire bal de noël. C’était l’époque de l’année ou personne ne rentrait chez soi. Il était beaucoup plus amusant de rester au château pendant cette période. De toute façon, Ulrich ne rentrait jamais chez lui pendant les vacances… sauf quand le collège était fermé. Il n’avait appréhender cette soirée jusqu’à la semaine dernière car il n’aimait pas les fêtes. Beaucoup de trop de personnes surexcités et beaucoup trop de brui à son goût. Mais justement,l’autre jour, il avait reçut un message par hiboux de Gabrielle. Elle lui demandait si il accepterais d’être son cavalier. Lui qui n’avait à la base pas prévu d’y aller, il en fut plus que surpris. Elle avait du recevoir de nombreuses invitations et le fait qu’elle lui demande à lui le touchait particulièrement. Il accepta donc le plus volontiers du monde.

Quel remue ménage cela avait causé ! il ne c’était pas battu autant ces dernier temps dans les dortoirs que pendant toute sa vie. Il y avait eu pendant quelques jours deux camps : ceux qui était contre le fait qu’il y aille avec la fille la plus belle du collège, parce qu’ils étaient jaloux ou juste qu’ils cachaient cette raison en prétextant qu’il s n’aimaient pas le fait qu’un serpent aille avec une poufsouffle et ceux qui étaient pour. Le nombre de la seconde catégorie était étrangement infime. Mais il se fichait bien de tout cela. Il adorait Gabrielle et pour rien au monde il ne serait aller avec une autre qu’elle.

Finalement tout c’était arrangé et plus personne ne fessait de commentaire. Ulrich se rendit dans les jours suivant hors de poudlard. Il avait eu du mal pour cela mais il était rentré chez lui pour une journée.
Plus jamais il ne ferait cela, il se l’était juré ! son père lui fessant milles et un commentaires sur sa tenue, ses façon et surtout sa coupe de cheveux… plutôt passé une journée en tête a tête avec peeves ! ou… peut-être que non, pas a ce point. Mais il voulait être vraiment bien pour cette soirée. Gabrielle allait brillé de mille feux et il était hors de question de passé pour un minable. Il voulait qu’elle soit fière d’être sa partenaire… même si ce n’était pas spécialement gagné.

Finalement, après que son père ai accepter, pour ne pas avoir honte a cause de son fils, de lui payer une tenu de bal. Tenu qui personnellement trouvait un peu inconfortable mais bon, ce n’est qu’un détail, il reprit le chemin du château par les cheminer.

Beaucoup de monde lui demanda ou il était passé mais il n’en dit rien. C’était plus drôle de laisser flotter le secret… c’était comme un jeu ou lui seul connaissait les réponses. Et voir tout ces idiots essayé de savoir était particulièrement amusant.

Soir du bal. Ulrich pour la première fois passa autant de temps à se préparé. Et il fallait l’avoué, il se trouvait pas mal « classe ». Il était habiller en noir et blanc. Son pantalon et sa veste était noir ainsi que ses chaussures mais en dessous il avait une sorte de chemise pas totalement boutonné et une cravate noir avec quelques motif que l’on remarqué légèrement. Il descendit dans la salle commune à une vitesse assez rapide apparemment car il bouscula quelques personnes au passage.

Dans la salle commune résidait encore les dernières filles qui terminaient leur touche finale entre elles. C'est-à-dire les bijoux, les dernier conseils de coiffures, enfin ce genre de chose. Quand il arriva une des filles vint vers lui avec un doux sourire. Ils s’entendaient bien tout les deux bien qu’Ulrich ne se souvenait jamais de son nom. Elle lui dis qu’elle le trouvait vraiment beau et lui demanda si il avait prévu un cadeau pour Gabrielle. Il fallait offrir quelque chose ? ha bon ? il faut dire que niveau sentiments et chocolats ulrich était la décadence incarné. Il ne connaissait rien à cela. Il savait les bonnes manière de base mais alors pour tout ce qui était drague et cadeaux il était vraiment nul.

Bien embêter devant cela il s’isola quelques instant dans un coin en réfléchissant à ce qu’il pourrait bien concocté pour elle et qui ne fasse pas paysan. Puis, une idée lui vint quand il aperçut un des tableaux dans la salle commune qui passait son temps à s'idolâtré.

Il sortit de sa poche sa baguette et après quelques vagues paroles vint se loger dans sa main une rose ou les pétales était d’or. La fleur ressemblait tant à sa cavalière qu’il ne pensait pas pouvoir trouvé mieux. Magnifique d’apparence mais pas facile à possédé car elle pique. Il se débrouilla pour que la rose soit entouré d’un beau ruban de la même couleur fermé en flot.

Maintenant que tout était fin prêt, il se dirigea vers la grande salle et s’arrêta dans le hall quand il découvrit sa charmante cavalière l’attendant déjà. Il se sentait un peu bête d’arriver en retard et voulu se précipité vers elle pour s’en excusé mais ce n’était pas le moment. Avec tout ce monde, il allait passé pour un abruti. Et si jamais quelqu’un le fessait tombé elle en subirait aussi un peu de honte.

Non, Ulrich arriva dans le dos de Gabrielle doucement et proche de son visage il lui murmura quelques mots pour l'avertir de sa présence :

- Bouh…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Gabrielle Delacourt
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1521
Localisation : Comme si j'avais envie que tu me trouves.
Date d'inscription : 05/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Vélane, déconnectée, fermée sur elle-même.
Ami(e)s: Heather
Âme soeur: Thor.

MessageSujet: Re: Comme un tourbillon d'or [Ulrich]   Mar 12 Jan - 2:09

La soirée était encore jeune. L'endroit lui rappella son merveilleux bal de l'année précédente. Endroit où elle avait rencontré Lilian qui s'était avérée être une fille géniale, malgré ses apparences parfois superficielles. D'ailleurs, en tant que vélane, elle était un peu mal placée pour parler d'apparences superficielles étant elle-même l'une des premières jugé de la sorte. Mais après mures réflexions, elle ne songeait même plus à vouloir être normale. Elle avait appris à vivre avec sa différence et, au bout d'un certain temps, elle avait compris que ces pouvoirs étaient une partie d'elle-même, que si un jour, elle venait à les perdre, elle ne serait plus la même, elle s'en était, pour ainsi dire, impreignée. Et puis, en vieillissant, une vélane prend, naturellement de l'assurance, de la classe et surtout, de la grâce. Lorsque Gabrielle marchait, elle semblait danser comme si elle flottait vers chacun de ses pas avec une classe indescriptible. Ce qui était encore plus beau, c'était que tout cela était inné chez elle. Elle n,avait eu aucun cours de démarche ou d'attitude comme ceux que les mannequins doivent avoir. Elle était née avec ça dans le sang.

La jeune femme espérait grandement qu'Ulrich ne serait pas en retard parce qu,elle voulait profiter de sa soirée au maximum. Naturellement, elle ne lui aurait pas sauté à la gorge si cela avait du arriver, mais elle pouvait espérer quand même. Elle se demandait si Heather serait présente. Naturellement, là où il y a de l'alcool il y a l'Irish alcoolique!. La seule évocation du nom de la jolie rousse fit sourire Gabrielle. Cette fille était tellement merveilleuse! Elle ne pouvait pas croire qu,elle ait vécu un certain temps de sa vie sans la connaître. Maintenant qu'elle avait nommé Gab comme co-capitaine, les deux jeunes filles étaient devenues très proches l'une de l'autre. ELle espérait pouvoir apercevoir sa chevelure de feu au moins une fois durant la soirée. C'est alors qu'instinctivement, la belle blonde commença à s'inquiéter un peu. Et s'il était arrivé quelque chose à Ulrich, un empêchement ou quelque chose du genre? Elle avait peut-être raté son hibou!!! *Voyons Gab, on ne rate jamais de hibou, à Poudlard, tu devrais le savoir il me semble, après 6 ans*. C'est à ce moment précis que...


- Bouh…

La petite blonde avait cette caractéritique d'être vraiment nerveuse, tout le temps. La faire sursauter de la sorte était donc excessivement facile. Donc, tel que prévu elle sursauta violamment et se retourna vers le responsable. Lorsqu'elle vit Ulrich, son sourire resplendissant se fendit jusqu'aux oreilles. Il était vraiment magnifique dans son habit et Gab était vraiment fière d'être sa cavalière, ce soir-là.

-Tient, salut toi! Wow! Sérieusement tu es vraiment beau!!

Toujours souriante elle prit son bras et l'entraîna vers la salle de bal, impaiente de découvrir ce que la soirée lui réservait...

_________________

Merci à Heather <3


Merveilles:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuxdenewyork.forumsrpg.com/
avatar


Ulrich Liechtenstein
Assistante de Potions



Masculin
Nombre de messages : 2628
Date d'inscription : 29/06/2008

Feuille de personnage
Particularités: Masochiste
Ami(e)s: Hazel Woodley dans mes plus grands fantasmes
Âme soeur: Katie Bell, mais ça ne change rien au fait que je vais en épouser une autre.

MessageSujet: Re: Comme un tourbillon d'or [Ulrich]   Ven 5 Fév - 16:04

-Tient, salut toi! Wow! Sérieusement tu es vraiment beau!!

Qu'est ce qui pouvais faire aussi plaisir que d'entendre ces mots sortir de la bouche de sa cavalière? franchement? surtout de la bouche de la plus belle femme qui occupait cette école. Et ce soir, sa splendeur était encore mise en avant. Gabrielle était disons comme une fleur, un lys... oui un lys c'était une fleur magnifique et de symbole de royauté et de grandeur. C'est une femme belle et séduisante qui jamais ne cherchera a être mauvaise envers quelqu'un, sauf quand on la cherche un eu trop. Le lys répand une poudre orangé, impossible à détaché si elle touche les vêtement. Quand on sait comment fonctionne la demoiselle, elle n'est plus la beauté indomptable mais une femme magnifique répandant autours d'elle un parfum de douceur et d'amour. Gabrielle était ce genre de femme. Si douce que des fois on avait peur pour elle qu'un jour on la brise. C'était ce genre de femme pour qui on mettrait sa vie en péril pour un de ses sourires. Et ouis... Ulrich avait ce soir l'honneur d'être à son côté. N'était-ce pas incroyable? il le savait bien, mais ce dont il était le plus fier, ce n'était pas de l'avoir durant cette soirée à son bras, mais de l'avoir pour toujours comme amie.

Ulrich lui souria. Il était si heureux finalement de venir ce soir. Cette soirée promettait d'être riche en fou rire et en amusement. Quand on y viens avec la personne dont on est amoureux, la soirée est souvent douce et tendre mais entre amis... c'était surtout pour s'amuser et tout deux avait bien besoin de cela !


- Ho ! attend...

Ulrich sortie de derrière lui la rose dorée qu'il voulait offrir à la jeune fille. En plus elle était vêtu en cette couleur ce soir, il avait bien choisie.

- Tien c'est pour toi.

Ulrich lui tendis la fleur orné de son ruban qui la contourné. Elle serait sortie d'un livre, un moldu en serait certain. mais ici a poudlard, on peut s'attendre à tout... même a des roses dont la couleur n'as jamais existé.

Ulrich et Gabrielle était près de la salle de bal. Tout près d'eux une musique s'élevait. Des couples de toutes les couleurs dansaient sans se soucier du monde. Tout paraissait avoir quitter le temps et l'espace. On dansait avec des gens dont le nom nous échappait, on invitait à boire la voisine de chambre alors qu'on ne l'appréciait pas trop et surtout on disait bonjour au professeur comme si il était nos meilleurs amis ! oui c'était bien une chose étrange une fête... et surtout le bal de noël.

Loin d'eux, il y avait une des filles qui lui avait demandé conseil sur sa robe. Elle était ravissante ce soir. pas autant que Gabrielle c'est sur mais personne ne rivalisait avec elle aux yeux du jeune homme. Il y avait eu cette douce meli mais elle avait quitté l'école donc... Miss Delacourt resterait sur le trône ! Cette vision le fit sourire en silence. Il était bien en sa compagnie et sa se lisait sur son visage. Il aimait vraiment beaucoup la jeune fille.

Mais l'heure étant à la fête, Ulrich ne s'éternisa pas. Il ne voulait pas qu'elle s'ennuie !


- Tu veux danser?

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Comme un tourbillon d'or [Ulrich]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme un tourbillon d'or [Ulrich]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal :: Archives de la salle de bal-
Sauter vers: