RSS
RSS
Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]

 

Partagez | 
 

 Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Lun 7 Déc - 20:51

[HJ: Suite de >>Cliquez là<<]

Le jeune sorcier ne sembla pas remarquer la contrariété d'Heather à l'idée de se transformer de nouveau. Au contraire; pour lui, ce secret sauvage qui n'appartenait qu'à eux était un symbole très intime; l'adolescent se plu pendant tout le retour à cavaler autour de sa compagne; allant jusqu'à bondir au-dessus d'elle avant de retourner conter fleurette aux feuilles qui s'envolaient deci dela sous la dictature du vent froid. Lorsque les deux sorciers purent retrouver forme humaine; Harry se glissa le premier dans le hall; comme tout bon chevalier galant, il vérifiait d'abord que la dame de son cœur ne risque rien. Mais le Survivant n'agissait pas ainsi dans cette seule optique, en réalité il avait une autre idée. La salle de bains des préfets était une pure merveille, certes; et Harry savait comment avoir le mot de passe, il l'avait rapidement apprit du préfet de cette année en se servant, pour une fois, de sa célébrité habituellement maudite. Une ou deux minauderies auprès du garçon qui était fan et hop... Voilà, en faisant fi de sa honte; de magnifiques bains garantis toute l'année!

Cependant, si sublime soit cette salle de bains, elle n'était pas pour eux! L'adolescent voulait quelque chose de spécial; qui leur ressemble et ne risque pas non plus l'intervention mal à propos de l'ectoplasme qu'ils avaient précédemment mis en déroute et qui voudrait peut-être se venger. C'était il y a quelques mois de cela; Peeves avait bien failli leur créer des ennuis! Ce soir c'était comme celui pendant lequel ils étaient devenus Animagus... Venant de se retrouver et sans doute de se comprendre, le couple était à l'apogée de son histoire. Bien sûr, il restait des choses à régler; des questions à se poser mais tout irait certainement mieux une fois là haut. D'ailleurs tout allait déjà merveilleusement bien n'est-ce pas?

Harry prit le poignet de la Serpentarde avec douceur pour l'éloigner de la salle de bains. Il avait en fait choisi la salle pour demande... Et sans doute que la jeune fille le comprendrait en montant les escaliers à ses côtés. En effet c'était là dedans qu'ils avaient fait la potion pour devenir Animagus et l'avait découvert en songes. L'adolescent ne doutait pas de l'intelligence de sa belle qui lui permettrait de faire le rapprochement! Dommage sur le coup, ça gâcherait un peu la surprise. Mais qu'importe! Pendant qu'ils marchaient, et surveillaient à la fois l'arrivée de Rusard ou de sa maudite chatte, Harry essayait de penser en détail à ce qu'il voulait voir apparaître. Sans encombres les amoureux parvinrent à l'endroit voulu et sans un mot, le Survivant se posta devant l'entrée, esquissant les trois allées retours requis en pensant avec force de détails à la pièce souhaitée.

Lorsque la porte s'ouvrit, l'adolescent découvrit ce que son imagination avait dessiné pour lui. Il avait bien sûr tout élu en fonction des goûts de la demoiselle. Au milieu de la salle, trônait une salle de bains immense, aussi riche en shampooings et autres merveilles que celle des préfets; plus profonde peut-être même mais avec des petits bancs installés pour que l'on puisse s'assoir dos contre le mur; et recevoir des petits jets dans celui ci. Diverses robinets parés d'argent discret, sobre mais très élégants proposaient quantité de sortes de bulles, de vaguelettes ou d'écumes. De belles chandelles éclairaient doucement les lieux, tandis que le sol était couvert d'un tapis de velours vert dans lequel il faisait sûrement bon d'y plonger ses pieds. Les murs aussi comportaient quelques doux tons verts comme l'aimaient sa compagne, l'argenté se mêlait au tableau de ce ravissant endroit qui au fond, avouons-le, mettait Harry un peu mal à l'aise. On peut dire que son imagination n'avait pas chômé !


Le Gryffondor esquissa quelques pas, retirant ses chaussures pour profiter de l'épais tapis de velours. L'endroit était chaud sans être étouffant. Il se dirigea vers l'immense baignoire; attrapant deux peignoirs; l'un faisant à peu près la taille de Heather et l'autre lui correspondant. Celui de Heather était vert pomme, très beau; le sien, plus sobre et moins recherché était d'émeraude; l'adolescent se saisit du bien de sa compagne et lui le posa entre les mains avec délicatesse. Il rougit violemment tout à coup, car en cherchant un maillot des yeux, Harry s'aperçut qu'il avait oublié d'imaginer cela!

-Voilà, je souhaitais venir ici; j'espère que ça te plairas.


Glissa-t-il à la Serpentarde en se demandant quel maillot voudrait mettre la jeune fille... Sauf qu'il n'arrivait vraiment pas à se concentrer en pensant à ça; ce qui le mettait encore plus dans tous ses états... A moins de penser à un truc moche qui cacherait les très belles formes de la sixième année, le Gryffondor était incapable de faire apparaître quoique ce soit pour elle... Et pour cause! Il se sentait trop mal de penser à la silhouette de sa belle enrobée dans un beau maillot ajusté.

-Euh... pour le maillot, tu peux faire apparaître ce que bon te semble. Je ne veux pas trop m'avancer pour tes goûts en la matière.

Toutefois si la gêne existait encore. C'était une expression charmante de sa maladresse; on sentait qu'il allait quand même mieux de ce côté là et bien qu'il rougisse et se cache à moitié derrière son peignoir, Heather n'avait pas à craindre un retour en arrière. C'était une confusion différente, pas de la peur, plutôt la réaction-enfin- normale de tout adolescent amoureux. Ce qu'il fut pourtant capable de faire apparaître fut une brosse soyeuse entre ses doigts.

Doucement pour ne pas effaroucher sa belle renarde irlandaise; le garçon passa derrière elle, ses doigts se glissant dans la chevelure rousse de la Serpentarde. Il faisait vraiment tous les efforts possibles pour être romantique, rattraper ces temps anciens où il n'avait pas assez fait attention à elle; la pensant déjà acquise. Une fois l'idée venue, ce n'était pas si difficile que ça à appliquer; plaisant même. Le sorcier ne se risqua pas à aller plus loin toutefois, il n'avait pas envie d'empiéter sur l'intimider de Heather. Lui montrant la brosse dans sa main puis un ruban de soie vert de l'autre-qui disparaîtrait en sortant de la salle bien entendu- le Gryffondor sourit gentiment, mettant tout son art dans ses expressions pour tenter de la charmer. Ce n'était pas encore du Sirius Black ça c'est sûr! Mais il faisait vraiment de son mieux; avec toute l'inexpérience volontaire qu'il pouvait posséder.


-Ils sont si beaux. J'aimerais beaucoup te les lisser. Tu permets?

Le Gryffondor la frôlait, l'invitant au jeu doux des caresses tout en la respectant. Il n'était pas si à l'aise que cela; mais la phobie avait disparue, chassée par le souvenir de ce que l'absence avait provoqué. Une souffrance dix fois pire que celle qu'il risquait en se prêtant à l'amour qu'il avait tellement craint, repoussé. Le Survivant avait peur, mais c'était une fébrilité normale, toute adolescente, en fait, Harry craignait surtout de mal s'y prendre, pas que le contact le brûle. Ou alors si, un peu, mais pas assez pour s'arrêter.

Harry avait conscience que leur corps avait changé, même en quelques mois! Lui encore plus peut-être à cause de ses transformations à répétition, de ses longues courses dans les bois... Il savait déjà qu'un trait commun de leur pouvoir était de voir leurs cheveux pousser très vite; et surtout plus épais que jamais; soyeux comme tout. C'était l'un des rares effets secondaires plaisant; enfin sur le physique, l'animagus n'avait que des avantages en fait... Mais le mental d'Harry en avait beaucoup pâti! Seule Heather qui lui avait trop manqué échappait à une nature sauvage bien plus ancrée en lui; et donc une peur du contact encore accentuée. Avec les autres, l'adolescent se sentait encore plus mal qu'auparavant. Heureusement qu'avec la Serpentarde ce n'était pas ainsi! Le corps du Gryffondor avait aussi beaucoup changé car il avait rattrapé le retard en grandissant d'un coup; comme ça, en deux mois même pas... Pendant que Heather et lui n'étaient plus ensemble en fait, comme si ça avait été le signal d'alarme pour prévenir d'un adieu; une chance ultime pour tenter de la récupérer. Mais au fond, l'adolescent savait que Heather avait changé elle aussi, embelli, sans aucun doute. L'imaginer lui plaisait autant que cela l'effrayait. En effet; le Survivant pensait que c'était un manque de respect envers elle, et pour cela il s'en voulait... Certes l'adolescent avait fait d'immenses progrès mais il ne connaissait pas pour autant les codes et les normalités qu'engendrent l'amour. Sans doute que si la Serpentarde lui donnait la permission; le sorcier se sentirait déjà moins coupable. Harry se permit de reposer la chevelure de Heather sur son épaule, prêt à passer la brosse dans cette dernière avec une attention certaine.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mar 8 Déc - 12:19

Heather resta distante tout au long de leur trajet pour rentrer dans le château. Les sourcils froncés, elle ruminait ses interrogations, à peine attentive à tous les efforts que faisait Harry. A le voir aussi plein d'entrain elle craignait un peu que leurs baisers et leur petite explication aient suffit au Gryffondor pour que tout redevienne comme avant, car pour elle ce n'était pas le cas. Une si longue séparation ne pouvait pas être effacée en un clin d'œil et elle avait besoin également de sentir qu'elle avait des attentes nouvelles. Ces quelques mois l'avaient un peu transformée: elle s'était renfermée sur elle-même et son habituelle tendance à vouloir être au centre de l'attention s'était exacerbée. Le groupe "d'amis" qu'elle s'était fait lui était utile car elle en était le centre, et qu'elle sentait qu'elle avait de l'influence sur eux. Pas forcément bénéfique pour elle, donc, mais elle n'avait pas le recul nécessaire pour le juger. Rassurée tout de même, elle constatait qu'elle était toujours le centre du monde pour Harry - chose qui avait toujours été mais qu'elle avait eu peur de perdre. Mais qu'en était-il de lui? Il avait été le centre du sien également, et maintenant elle sentait quelques réticences à ce qu'il le soit de nouveau. Elle avait besoin de mettre les choses au clair.

Elle ne broncha pas quand ils bifurquèrent et n'allèrent pas vers la salle de bain des préfets, et elle se laissa docilement mener par le Gryffondor qui avait une idée en tête. Patiemment, elle attendait le moment propice pour s'expliquer, désireuse cette fois de ne pas le peiner. Pas comme cette horrible soirée ou ils s'étaient balancé les pires horreurs à la tête... La salle de Duel n'avait jamais aussi bien porté son nom. Frissonnant à cette idée, elle s'obligea à avoir l'air moins bougon et à sourire à Harry qui devait s'interroger sur ce brusque changement d'attitude. Mais Heather avait besoin de sentir les choses pour agir... elle ne pouvait pas jouer un rôle qui ne lui convenait pas.

La Salle sur Demande lui rappelait bien des souvenirs... Combien de fois les deux amis s'en était servi, pour trouver un refuge et n'être que tous les deux, pour palier à leur différence de maisons qui leur interdisait de se poser ensemble dans une salle commune, et pour même commencer leur transformation secrète en Animagi? Voir Harry passer trois fois devant le mur vierge arracha à la jeune fille un sourire sincère, cette fois. C'était bon de se rappeler un temps aussi plaisant. Elle se prit à regretter avec une certaine amertume cette insouciance qu'ils avaient alors, et qu'ils n'avaient plus au, au moins pendant quelques mois. Serait-ce une chose bien que de la retrouver ou bien au contraire était-il de mieux de l'éviter pour se retrouver à nouveau confronté aux problèmes qui les avaient séparés? Une fois de plus préoccupée, elle baissa la tête et se passa nerveusement la main dans les cheveux. Il était parfois douloureux de réaliser que la vie ne pouvait pas être aussi simple qu'on le souhaitait. Elle pénétra dans la salle par la porte qui était apparue devant Harry qui s'était effacé pour lui laisser place.

Il avait bien fait les choses, il n'y avait pas à dire... La salle était magnifique, chaleureuse, tout en étant décorée avec luxe et goût. Elle ne put s'empêcher un regard amusé et attendri à la fois vers le Gryffondor qui avait fait en sorte que les couleurs qui dominent soient ses préférées. Touchée de cette attention, elle fit quelques pas, respirant avec délice l'air chargé de parfums légers et agréables. La chaleur était douce et elle se sentit immédiatement beaucoup moins tendue - elle soupçonna même la salle de contenir quelques vapeurs aux effets apaisants. On était une salle magique ou on ne l'était pas!!


-Voilà, je souhaitais venir ici; j'espère que ça te plaira.


Arrachée de ses pensées, elle attrapa le joli peignoir en remerciant à Harry et fut quelque peur surprise. Il allait plus vite en besogne qu'elle ne le pensait! Cachant un petit sourire, elle allait se diriger vers une petite cabine pour se changer quand il compléta:


-Euh... pour le maillot, tu peux faire apparaître ce que bon te semble. Je ne veux pas trop m'avancer pour tes goûts en la matière.


Haha. Pas si vite que ça finalement! Soudain tentée de rentrer dans un petit jeu qui mettrait sûrement Harry un peu mal à l'aise - mais qui lui plairait sans doute... Elle le regarda droit dans les yeux avec cette petite moue qu'elle savait très efficace sur lui et lui répondit d'une voix douce:

- Pas besoin de maillot... On est là pour prendre un bain, non? Je vais me changer! [Ça y'est Heather est en mode chaudasse xD ]

Tournant les talons, les joues toutes roses d'excitation, elle fila se changer. Elle ôta tous ses vêtements et les posa sur une chaise puis elle revêtit le peignoir vert pomme. Il était juste à sa taille et elle l'ajusta bien, avant de se regarder une dernière fois dans le miroir de la porte de la cabine. Elle se passa la main dans les cheveux pour qu'ils aient l'air savamment décoiffés, vérifia que le peignoir était bien noué autour de sa taille et qu'il ne laissait pas trop sa gorge dénudée - juste ce qu'il fallait. Enfin prête, elle rejoignit Harry, en prenant bien soin d'être gracieuse, avec un petit sourire énigmatique affiché sur les lèvres.

Elle avait hâte de la suite des évènements. Hâte aussi de voir à quoi ressemblait le nouveau Harry... Car ils ne pouvaient pas fermer les yeux sur le fait qu'ils avaient changé et évolué tous les deux. Elle le sentit derrière elle, et il passa délicatement la main dans ses cheveux. Un frisson lui parcourut l'échine et elle ferma les yeux un instant, comme si elle profitait là de la plus agréable des caresses.


-Ils sont si beaux. J'aimerais beaucoup te les lisser. Tu permets?

L'assurance du Gryffondor la déstabilisa un instant. Il avait pris des cours intensifs avec Sirius ou quoi?! Heather se rappelait très bien du parrain de Harry et, malgré tous les ans qu'il avait passé en tant que fugitif, de son attitude et des traits parfaits. Elle imaginait sans soucis les filles de son âge quand Sirius était à Poudlard s'exclamer des trucs du genre "il est troooooooop sexyyyy" avec des voix d'hystériques. Eh bien là, elle pensait à peu près la même chose. Harry n'avait jamais été si sûr de lui tandis qu'il lui frôlait de ses doigts les cheveux et la nuque et son petit air lointain et mystérieux se transformait en des airs de serial lover qui n'avait rien à envier à Sirius Black. L'irlandaise s'efforça de ne pas rester bouche bée et les yeux écarquillés devant le Gryffondor et détourna même le regard car elle tenait à garder les idées nets. Harry aurait pu prévenir qu'il était devenu un charmeur de première catégorie!

Complètement vaincue sur ce coup là, elle se laissa coiffer, incapable de penser à autre chose que les mains de Harry sur sa tête et ses cheveux. Elle n'aurait pas de retenue qu'elle se serait jetée férocement sur lui pour l'embrasse, mais bon, il ne fallait pas qu'elle montre qu'elle était totalement tombée sous son charme dès les premiers instants. On désire encore plus ce que l'on n'a pas alors elle tenait à rester un peu inaccessible... Mais cela demandait des efforts. Elle s'étonna elle-même de ne pas ronronner de plaisir. Elle était si bien!

Cependant, ses incertitudes de tout à l'heure ne lui laissait pas le loisir de s'abandonner complètement. Il fallait qu'elle agisse maintenant. Elle se retourna doucement, les yeux encore brillants des émotions qu'elle ressentait. Elle saisit délicatement la main de Harry et l'emprisonna dans les siennes, tout en la caressant du bout des doigts. Elle réfléchit un instant avant de commencer d'une voix posée:


- Harry. J'ai vraiment envie qu'on recommence tout et que ce soit parfait. Alors dis moi... Est-ce que tu es prêt à m'apporter tout ce dont j'ai besoin? Je ne veux pas que l'un de nous se retrouve à se forcer ou à faire semblant... Et aussi... Qu'est ce que tu n'aimes pas chez moi?


Elle leva des yeux emplis d'inquiétude vers le visage du Gryffondor. Elle avait un peu peur de sa réponse et avait envie de s'enfouir dans ses bras et qu'il la serre fort pour la rassurer. Elle était prête à faire des concessions pour lui mais elle ne voulait pas que ces décisions empiètent sur leurs envies et leurs façons d'être respectives. Tout dépendait de la manière dont Harry envisageait les choses.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mar 8 Déc - 13:10

[HJ: Chaud devant! Les jeux sont faits! Rien ne va plus!-sauf pour Harry pour qui tout va très bien apparemment XD- Heather se dévergonde ]

- Pas besoin de maillot... On est là pour prendre un bain, non? Je vais me changer!


Si les deux sorciers avaient eu faim en cet instant, nul besoin de poêle pur leur chauffer une omelette tant les joues du Gryffondor s'enflammèrent. Détournant violemment les yeux; l'adolescent se prit à fixer l'une des chandelles avec autant d'attention que si il s'agissait de la tour effeil ou d'un autre monument historique à ne rater sous aucun prétexte. Il se détacha de l'objet au prix de milles efforts et parvint à faire face à Heather; puis, ô suprême miracle; à hocher la tête pour signifier son accord. Harry la délaissa donc, décidé à s'occuper de sa chevelure rousse plus tard. Lorsqu'il se changea; le Survivant évita soigneusement de regarder le miroir, au contraire de sa compagne. Dire qu'il avait honte de son corps n'était pas la bonne définition; en fait il était tout simplement peu habitué à s'admirer ou à vouloir se faire beau. Ainsi bien sûr, l'adolescent craignait un peu le reflet que lui offrirait la glace. Une fois après avoir enfilé le peignoir; il essaya de l'arranger un peu, mais lui qui était si souvent débraillé-surtout ces derniers temps où il n'en avait rien à faire puisqu'il passait sa vie en Renard et surtout sans Heather.- ne put arriver au point de perfection de la Serpentarde. La voir ainsi habillé le fit suffoquer pendant une seconde 30 et 9 dixième environ avant qu'il ne puisse enfin se rattraper et faire réapparaître le beau ruban vert dans sa main; et prendre la brosse dans l'autre, après de multiples efforts pour détacher un peu ses yeux de la belle. Contrairement à tout à l'heure, l'adolescent avait désormais le plus grand mal à ne pas fixer la rouquine.

Longuement, lentement, les mains du Gryffondor passaient dans les mèches de celle qui était désormais sa petite amie, sans ambiguité sur l'amour ou l'amitié. L'équilibre semblait se restaurer et malgré quelques difficultés normales pour un adolescent; Harry semblait prêt à progresser et rattraper la maturité avancée de sa comparse. Ses yeux verts n'avaient de cesse de contempler ce qu'il pouvait voir de dos d'Heather: son cou, la naissance de son menton et une partie de ses yeux si cette dernière se tournait vers sa personne. Ses gestes étaient tendres bien qu'un peu maladroits-choses normale- ce que la Verte et Argent ne semblait pas remarquer; ou alors elle le voyait mais l'acceptait sans rechigner. Cependant, aussi maladroits furent ses gestes; ils étaient sincères, souhaitant hardiment délier les noeuds dans les cheveux- ainsi que le noeud de leur problème-avec le plus de douceur possible. Inconsciemment certes, mais tout de même, l'Animagus avait bien remarqué qu'il restait quelque chose entre eux; comme un blocage imposé par Heather. Maintenant qu'il s'en souvenait, le Gryffondor se demandait pourquoi elle avait été si austère quand lui s'était amusé à faire 1000 cabrioles autour d'elle alors qu'ils revenaient au château? La jeune fille ne paraissait pas aussi insouciante que Harry. Au fond, lui non plus ne l'était pas tant que cela... Mais il avait tellement besoin de retrouver cette complicité! Au plus vite surtout, qu'il essayait par tous les moyens d'adoucir cette amertume qui dormait encore entre eux.

Le temps passait, personne ne parlait mais Harry sentait que Heather le ferait bientôt. Le caractère dominateur de la jeune fille était encore présent bien que le Gryffondor ait fait des progrès certains en terme d'affirmation de soi; la confiance n'était toutefois pas totalement acquise. Il avait vraiment envie de trouver quelque chose à dire; mais à part ses petites répliques poétiques sortant toujours au bon -ou pas- moment qu'il ne contrôlait pas; le Survivant n'était pas ce qu'il y avait de plus expressif. Il essayait vraiment de communiquer, le souhaitait, mais ce n'était pas toujours simple. En fait, sa manière à lui c'était de caresser ses cheveux come il le faisait maintenant, passant doucement le ruban vert sur une mèche de devant et le nouant avec douceur; pas besoin de parole. "Le silence, c'est parfois le mot qui parle le plus" disait une auteure amatrice (XD...Grillée); et sans doute le mieux rajouterait bien l'Animagus... Mais il était conscient que la plupart des gens avaient besoin de questions, de réponses pour avancer. Cette prise en compte était l'un des symboles de son avancée dans la maturité; de son voeu de grandir enfin; de tenter malgré la peur... Peur incisive qui touchait tout adolescent bien sûr; mais lui plus encore car n'ayant pas eu d'enfance; ses bases étaient bien plus fragiles, risquant de s'écrouler à l'instant. Heather aussi avait un passé difficile; mais chacun résiste, réagit à sa façon n'est-ce pas? La rousse courait, virevoltait, fonçait tandis que lui se renfermait dans une aura de mystère qui, à défaut d'aider sa croissance, le protégeait efficacement.


- Harry. J'ai vraiment envie qu'on recommence tout et que ce soit parfait. Alors dis moi... Est-ce que tu es prêt à m'apporter tout ce dont j'ai besoin? Je ne veux pas que l'un de nous se retrouve à se forcer ou à faire semblant...

Ainsi elle avait fini par rompre le silence. L'adolescent n'avait pas besoin de réfléchir pour la première question... C'était d'une telle évidence désormais! Harry s'exprima tout de suite; ses yeux s'illuminant de détermination tandis qu'il revenait face à elle pour saisir doucement mais fermement à la fois ses bras.

-Je suis prêt... Je t'apporterai ce que tu as besoin; et plus encore s'il le faut! Et je te dirai toujours la vérité. Tu sais... J'ai fais semblant de savoir comment t'aimer et c'était un tort; mais je n'ai jamais pu faire semblant ou me forcer à t'aimer. C'est un fait qui existe depuis 5 ans Heather.

Il ne s'excusait plus trop maintenant bien qu'il n'en pense pas moins. Franchement, oui il était désolé d'avoir fait ça à sa compagne sans même s'en être rendu compte... D'avoir fait semblant de savoir; mais, au fond, il ne savait même pas qu'il faisait semblant. S'excuser ne servirait à rien; Harry l'avait fait tout à l'heure, tout était pardonné, maintenant au lieu de s'appesantir, il fallait avancer. Malgré ses problèmes pour s'exprimer; l'adolescent faisait de son mieux. Volontaire, déterminé, il s'ouvrait à la Serpentarde avec cette peur instinctive encore enfouie; mais heureusement cette crainte ne régissait plus sa vie... Ou plutôt si! Mais ce n'était pas celle du contact qui commandait, sinon la peur de perdre Heather. Elle était tout pour lui; alors oui, encore heureux qu'il lui apporterait ce dont elle avait besoin!

Ce besoin d'être au centre de l'attention paraissait normal au Gryffondor. Ainsi les deux sorciers se complétaient; autant lui était effacé et secret, autant elle aimait se faire valoir. Plus encore qu'avant! Mais ça Harry ne l'avait pas remarqué consciemment vu que c'était naturel; normal. Au contraire, le Rouge et Or avait encore plus envie de tout faire pour sa belle, de la combler, la chérir; lui apporter tout ce dont elle avait besoin du moment qu'elle ne le quitte plus. Bien sûr, il y avait une limite à tout et quoique discret, le Survivant avait aussi un caractère fort et ne se laisserait pas marcher sur les pieds si la demande ou l'ordre ne lui paraissait pas juste... Mais pour l'instant, tout était normal. Après l'avoir autant délaissé, il devait bien se rattraper. Quant à la seconde question de sa compagne, l'adolescent mit beaucoup plus de temps à réfléchir... Il ne trouvait pas ce qu'il n'aimait pas chez Heather... Quoique, en fouillant sa mémoire, l'adolescent se souvint de ce qu'il avait vu dans le dortoir de la Serpentarde.

-Et aussi... Qu'est ce que tu n'aimes pas chez moi?

-J'aime aussi ce que je n'aime pas chez toi... Parce que ça fait partie de toi. Tes défauts réhaussent tes qualités; alors je suis incapable de vraiment te dire ce que je n'aime pas chez toi... Je t'aime pour toi, pour tout, je ne veux pas que tu changes; juste que tu évolues, naturellement, c'est ce qui te vas le mieux. Bon à part deux ou trois petites choses...

Il avait dit ça de manière générale; c'était sincère! Toutefois certaines choses étaient quand même à modifier. Il avait dit la dernière phrase sur un air taquin; espérant détendre l'atmosphère.

-Je n'aime pas que tu te fasses du mal comme j'en ai eut la preuve dans ce dortoir. Que tu te lies avec des gens qui ne t'aiment même pas; qui dégradent ta santé et ton bonheur avec toutes ces bouteilles. Je ne veux pas juger Heather mais... Que veux-tu? Je suis amoureux et je veux le meilleur pour toi. Je sais peu de choses mais je sais, que tout ça n'est pas bon pour toi. Je n'aime pas cela, c'est tout.

Mais au fond, lui aussi s'était détruit lorss de l'absence d'Heather; à sa manière, d'une façon beaucoup plus saine en apparence; en courant, chassant, développant ses sens mais brisant le peur de sociabilité qui lui restait. Sauvage te farouche, Harry n'appartenait au monde des hommes que pour la famille Lass et Sirius.

-Je sais que beaucoup de choses t'ont fait du mal, surtout moi. Et j'essaye de changer, non je voulais dire... Je vais changer! Laisse moi juste un tout petit peu de temps; et ça se fera naturellement. Je ne me cherche plus d'excuses... J'aurais dû entreprendre ce travail bien plus tôt; pour nous. Ma peur était stupide! Elle est instinctive et existe encore... Mais je ne l'écoute plus.


Comme c'était difficile de parler de tout cela; de cette enfance qu'il n'avait pas eu et caché plus ou moins à sa compagne... Pour ne pas la brusquer; la faire souffrir mais l'empêchant sans doute de comprendre aussi... Ce manque de communication qui les avait mené au bord du gouffre.


-Et toi? Qu'est-ce que tu n'aimes pas en moi?

Au fond, le Gryffondor connaissait la réponse; ça allait lui faire mal mais tant pis... S'ils voulaient avancer, c'était ainsi que cela devait se faire. Dans un cas comme celui ci, même lui, Potter de pure souche devait bien se plier aux règles de l'amour. Parfois sans même les comprendre! Ah qu'il était rageant de devoir vivre sous cette si douce dictature qui brisait ceux qui s'éloignaient de ses ideaux et lois. Il laissa ses mains glisser le long des bras de la jeune fille pour arriver jusqu'à ses mains, ouvrant ses paumes pour la laisser poser les siennes dedans; si jamais la Serpentarde le souhaitait... Un peu comme un pacte en fait.

-Je veux grandir avec toi Heather...

Qu'elle l'emmène dans sa barque donc! Ils la dirigeraient tous les deux vers où bon leur semblait! Parfois, les courants les entraineraient loin de leur idées de paradis; au milieu de tempêtes gigantesques... Mais qu'importe, ils survivraient bien! Et sauraient retrouver le bon chemin en s'alliant pour grandir ensemble; laisser cette chose inconnue qu'était l'amour croître aussi au milieu; sans trop se poser de questions... Juste, laisser faire les courants les plus doux.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mer 9 Déc - 19:28

[Ouhlàlàààà j'en peux plus x) ]

Le cœur palpitant en attente de ces si précieuses réponses, Heather ne quittait pas des yeux le visage de Harry. Ses traits avaient tellement changés depuis la première fois qu'elle l'avait vu à l'entrée de la Forêt Interdite - tout cela était si loin. Ils s'étaient affinés, avaient perdus cette douceur de l'enfance et avaient gagné en maturité. Mais ils portaient toujours cette petite touche de mystère qui était si spécial à Harry. Heather se demanda comment elle avait pu survivre sans contempler ce visage pendant plusieurs mois... Elle leva une main tremblante et effleura du bout des doigts la joue du Gryffondor, comme pour s'assurer que tout cela était bien réel, tangible. La peau du garçon était douce et elle sentit ses doigts fourmiller à ce contact. Puis elle l'enleva, aussi rapidement qu'elle l'avait posée.

-Je suis prêt... Je t'apporterai ce que tu as besoin; et plus encore s'il le faut! Et je te dirai toujours la vérité. Tu sais... J'ai fais semblant de savoir comment t'aimer et c'était un tort; mais je n'ai jamais pu faire semblant ou me forcer à t'aimer. C'est un fait qui existe depuis 5 ans Heather.

Incapable de détacher son regard de celui de Harry, elle mesura un instant l'étendue des sentiments qu'il éprouvait pour elle. Comment pouvait-elle poser de telles questions alors qu'elle réalisait que personne ne l'avait jamais aimée autant que Harry? Un instant, elle eut honte. Mais rapidement sa raison reprit le dessus: elle devait justement toute la vérité à Harry. Si elle avait des inquiétudes, elle ne pouvait les ignorer, par respect pour lui. Rassurée, elle attendit la suite des révélations du Gryffondor, essayant de calmer les battements désordonnés de son cœur.

Paradoxalement, elle lui faisait une confiance sans bornes mais savait qu'il y avait des choses qu'il ne pourrait pas lui donner. Du moins pour l'instant. Il était ainsi et comment aurait-elle pu exiger qu'il se renie pour ses simples désirs à elle? Aussi elle résolut de lui accorder ce qu'on pouvait appeler le bénéfice du doute tout en espérant beaucoup en l'avenir...


- J'aime aussi ce que je n'aime pas chez toi... Parce que ça fait partie de toi. Tes défauts rehaussent tes qualités; alors je suis incapable de vraiment te dire ce que je n'aime pas chez toi... Je t'aime pour toi, pour tout, je ne veux pas que tu changes; juste que tu évolues, naturellement, c'est ce qui te vas le mieux. Bon à part deux ou trois petites choses...

Hmm, bonne réponse mon cher Harry... Heather sentit une agréable chaleur lui couler dans les veines et sourit tendrement au Gryffondor. Elle se demandait comment elle avait fait pour que ce garçon l'aime d'une façon aussi inconditionnelle - elle eut la furtive impression qu'il l'aimerait tout le temps, quoi qu'elle fasse. Elle aurait pu lui demander l'impossible qu'il aurait essayé de lui donner... Un peu étourdie, Heather tenta de garder la tête sur les épaules. C'était plus que flatteur d'être aimée ainsi, et c'était également la plus merveilleuse des sensations qu'elle n'avait jamais ressentie. Être la raison de vivre de quelqu'un apportait une telle volupté qu'elle se figurait mal comment elle aurait pu vivre sans.


-Je n'aime pas que tu te fasses du mal comme j'en ai eut la preuve dans ce dortoir. Que tu te lies avec des gens qui ne t'aiment même pas; qui dégradent ta santé et ton bonheur avec toutes ces bouteilles. Je ne veux pas juger Heather mais... Que veux-tu? Je suis amoureux et je veux le meilleur pour toi. Je sais peu de choses mais je sais, que tout ça n'est pas bon pour toi. Je n'aime pas cela, c'est tout.

A ces mots, la jeune irlandaise fronça légèrement les sourcils. Forcément, tôt ou tard, Harry aurait été au courant. Pas gênée le moins du monde, elle le regarda en affichant une petite moue impuissante. Elle ne le niait pas, elle avait agi d'une manière assez dangereuse ces derniers temps, en buvant et en absorbant bien trop de substances illicites. La cause de tout cela avait été le mal-être qui l'avait envahie et des idées noires qui l'avaient travaillées pendant de longues nuit d'insomnies, mais au fond, elle était plutôt satisfaite et ne le regrettait pas. Certes c'était vivre dangereusement et surtout mauvais pour la santé mais il ne fallait pas exagérer, elle n'avait fini ni camée ni alcoolique. C'était une expérience comme une autre. Elle haussa les épaules, sans parvenir à chasser un sentiment de fierté. De tout façon, on ne revenait pas sur le passé.

- Il faut bien que jeunesse se passe,
minauda-t-elle, amusée. Je ne le nie pas, ce n'est pas forcément la meilleure façon de s'amuser, mais au moins cela m'a bien divertie. Et j'en avais besoin...

Peu désireuse de s'appesantir sur cette zone d'ombre, elle sourit une nouvelle fois à Harry pour le rassurer. Elle avait depuis quelques temps ralentit le rythme de ce genre d'activités, il lui arrivait parfois de passer des soirées arrosées avec des amis, mais bien moins souvent qu'avant et en proportions raisonnables. D'ailleurs, elle était bien curieuse de voir ce que cela pourrait donner si elle passait une soirée de ce genre aux côtés de Harry...

-Je sais que beaucoup de choses t'ont fait du mal, surtout moi. Et j'essaye de changer, non je voulais dire... Je vais changer! Laisse moi juste un tout petit peu de temps; et ça se fera naturellement. Je ne me cherche plus d'excuses... J'aurais dû entreprendre ce travail bien plus tôt; pour nous. Ma peur était stupide! Elle est instinctive et existe encore... Mais je ne l'écoute plus.


Cette fois, confuse, elle baissa les yeux. Cela lui retourna le cœur d'entendre Harry s'accuser ainsi de la sorte. Il n'avait pas à porter à lui tout seul le poids de ce qui leur était arrivé! Elle le coupa d'une voix précipitée:


- Ne dis pas ça. Tu sais bien qu'on a tous les deux causé du tort à l'autre. Après chacun a réagi à sa façon, moi c'était comme ça, et tant pis... Ne regrette rien. Moi, je ne regrette rien. Pensons au présent.
Elle continua d'une voix plus velouté: Je ne veux pas que tu changes parce que te sens obligé... Je veux avant tout que tu agisses en fonction de ce qui est bon pour toi. Après, si ça me va, on continuera. Mais je ne veux pas que tu t'obliges pour moi... tu comprends?

Elle se mordit la lèvre: elle avait la certitude que ses dernières paroles pouvaient être interprétées différemment que ce qu'elle pensait. Elle aimait juste trop Harry pour penser qu'elle pouvait l'influencer et changer sa personnalité parce que sa petite personne le désirait. Elle voulait que tout se fasse naturellement... Mais elle voulait que cela se fasse tout de même. Embêtée, elle réfléchit un instant avant de répondre à sa dernière question.

-Et toi? Qu'est-ce que tu n'aimes pas en moi?

- Je n'aime pas mes défauts qui se reflètent en toi,
commença-t-elle en riant. Je ne sais pas, tu es également un tout et je t'aime pour ce que tu es... Je te connais tellement bien, depuis tout ce temps, que je crois que je ne pourrais pas me passer de ce que je n'aime pas chez toi!

Plus sérieusement, elle chercha le meilleur moyen de s'exprimer sans blesser Harry:

- Euh... Sinon tu sais à peu près ce que je te reproche; cette manière d'être si éloigné de moi... J'ai grandi et j'ai besoin de choses auxquelles on ne pensait pas quand on avait onze ans... Enfin tu vois... J'ai envie d'une vraie relation avec toi, quoi. Mais je ne sais pas si toi tu penses à la même chose. Et aussi... Je me trompe où tu as passé plus de temps sous la forme d'un renard que dans ton vrai corps?! Je ne suis pas la seule à avoir eu quelques addictions!

Elle lui lança un petit regard appuyé, mi-amusée mi-sérieuse. Déjà que Harry était un peu farouche, elle n'estimait pas que c'était la meilleure des choses pour lui que de se transformer souvent.


- Je te fais confiance, tu sais. Je ne peux pas effacer non plus toutes ces années à tes côtés. Même si notre relation n'a pas toujours été comme celle que je te demande. J'espère juste que... la gorge nouée, elle laissa un petit temps passer. Dis moi, je te plais vraiment, physiquement, je veux dire?

Et si ce recul de la part du Gryffondor était lié à cela? Car ils se connaissaient parfaitement l'un l'autre, mais peut-être que tout simplement Harry aimait son âme et pas son corps?...

- Moi je te trouve parfait; tu es de plus en plus beau...

Il avait glissé doucement ses mains le long des bras de la jeune fille et ils entrecroisèrent leurs doigts, tandis qu'elle laissait son regard se perdre dans les prunelles émeraudes du garçon. Une fois encore s'emballa, mais d'une façon différente. L'atmosphère qui les entouraient avait pris une consistance épaisse et douce - comme si ils n'y avaient plus qu'eux. Heather se laissa attirée vers lui et posa sa tête sur l'épaule de Harry tandis qu'elle lui lâchait les mains pour entourer son cou de ses bras. Il dégageait une et chaleur et un parfum qui l'enivrait plus que n'importe lequel des alcools qui existaient sur cette terre. Fermant les yeux, elle l'entendit murmurer:

-Je veux grandir avec toi Heather...

Elle sourit et se pelotonna encore plus contre lui, comblant tous les espaces entre leurs deux corps.

- C'est déjà commencé, chuchota-t-elle en souriant. Moi non plus je ne veux plus te quitter...

Cela lui paraissait hors de question; malgré toutes ces petites choses qui la préoccupaient encore. Mais Harry était trop précieux pour elle. Lui vint à l'esprit qu'elle était peut-être un peu trop serrée contre lui alors qu'ils étaient tous les deux vêtus simplement de peignoir, mais elle ne s'écarta pas de lui pour autant. Désireuse de ne pas rompre ce moment si merveilleux et aussi... parce qu'elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce que pensait Harry sur ce qui allait advenir de leur relation. Allait-il devenir comme ces garçons parfaitement à l'aise avec leur copine ou resterait-il toujours un peu sur la retenue? Comme elle n'avait pas la réponse, elle le serra plus fort. Et tant pis sur ce qu'il pouvait bien ressentir.

Amusée, excitée une nouvelle fois à l'idée du petit jeu qu'ils allaient jouer, elle le défia du regard en relevant la tête:


- Alors, on le prend, ce bain?

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mer 9 Déc - 21:53

[HJ: Chauuuuuuuuuuuud j'ai un Harry qui ne sait plus se tenir non plus ]

Les 5 doigts de Heather qui caressaient sa joue étaient des larmes de joie que ses yeux ne contrôlaient pas. Oui c'était pareil aux gouttes d'eau source de vie; naissant de ses cils, elles perlaient le long de son visage, douce sensation qui l'avait pourtant tellement effrayé. Aussi légers que ces mêmes larmes, les doigts de la jeune fille continuaient de le palper, comme pour vérifier si sa présence était bien réel semblait-il à Harry. Lui en tout cas était dans ses état. Lorsque sa main enserra la sienne, celle qui cavalait sur ses joues pour accompagner son mouvement, c'était bien pour vérifier qu'Heather était là, et que ce moment de retrouvailles si intense n'était pas un rêve. Un foutu rêve comme il ne voulait jamais en avoir! Parce que lorsqu'on se réveillait, c'était pire qu'un cauchemar... On se rendait compte que tout était faux, idéalisé et que le seul moyen de voir ce bonheur, c'était de fermer les yeux. Or on ne peut véritablement lorsque le regard est clos.


Mais les paupières de Harry étaient belles et bien actives, clignant doucement; se raccommodant à chaque ouverture à la silhouette changée d'Heather. L'adolescent n'avait jamais imaginé qu'elle puisse grandir. Pourtant c'était dans l'ordre des choses! Mais jusque là, le Gryffondor avait maudit avec rage tout ce que les hormones avaient modifié en lui, et surtout en elle. Il savait pertinemment que quelque chose de magnifique les attendait peut-être... Mais aussi que cela pouvait signifier la perdition. Le Survivant ne s'était pas senti apte à échanger ses soirées dans le lit de la petite Heather à cause d'un vilain orage contre un bonheur espéré, utopique et rêvé... Qui n'existait pas en vrai encore et n'existerait peut-être jamais! Il fallait fermer les yeux pour le voir; or le Gryffondor avait toujours été quelqu'un qui préférait garder ses prunelles bien à l'affût du danger. Farouche, sauvage, exclusif... Il n'avait pas voulu céder une parcelle, une place même minime à l'adolescence, qui, sournoise, dans le but d'avoir le dernier mot avait alors grandi dans son coin... Façonnant leurs corps sans rien dire, se vengeant de Harry en faisant en sorte que même les soirs d'orage, ils devaient rester chacun de leur côté. Croyant pouvoir récupérer cette enfance volée et magique, l'Animagus avait perdu toute son énergie à nager à contre courant pour tenter de remonter le temps. Au final, il avait bien failli tout perdre! Heureusement, une seconde chance leur était donné.

Se laisser porter par le courant, par la nature... Laisser à la vie le soin d'ordonner sans essayer d'imposer ses voeux dictés par la peur était si facile; si doux. Un immense nuage cotonneux, pelucheux les entouraient, rendant muets les cris alentours du monde. Il l'aimait tant! C'était peut-être dangereux de n'accepter qu'une bouée de sauvetage(désolé pour la comparaison XD, mais promis, c'est une bouée sexy) dans son bateau était risqué, car en cas de perdition ( la j'ai pas osé dire dégonflage XD) on ne pouvait survivre... Mais pourtant le jeune sorcier prenait ce risque; de un parce que c'était un Potter; et qu'un Potter qui n'est pas casse cou n'en est pas vraiment un... Et de deux parce qu'il n'avait pas le moindre désir de tenter autre chose! Enfin... Certes Harry avait un petit peu dérapé au bras d'un jeune homme -Sisi- au Pré-Au-Lard en se laissant embrasser par le bel hidalgo inconnu; alors désespéré et se cherchant... Le baiser lui avait même plu... Mais Harry pensait que c'était surtout parce qu'il pensait à Heather en laissant ce garçon lui caresser le cou; à elle qu'il songeait en entendant les mots doux du bel étudiant en droit magique. Le désespoir vous faisait apprécier la moindre petite étoile, si fragile soit sa lueur; quoiqu'il en soit, il était évident que Harry n'avait pas accepté de suivre le jeune homme... Prétextant aller aux toilettes dans un bar, il était sorti par l'arrière porte et avait filé, transformé, aussi vite que ses pattes de renard lui avait permis. Pourtant c'était quelqu'un de très doux, qui avait su lui montrer de nouvelles choses, le faire grandir l'espace d'un après midi... Sauf que Harry voulait Heather et personne d'autre! Fille... ou garçon d'ailleurs. -Bah apparemment, il avait découvert qu'il ne crachait pas non plus dans la soupe si un beau garçon lui faisait de l'effet o_O'. Chose qui l'avait d'ailleurs grandement perturbé, vous imaginez bien.- Et elle était là sa belle renarde irlandaise! Tout à lui. Il ne vivait que pour sa compagne, et puisque cette dernière était présente, alors il vivait pleinement en cet instant.

- Il faut bien que jeunesse se passe, Je ne le nie pas, ce n'est pas forcément la meilleure façon de s'amuser, mais au moins cela m'a bien divertie. Et j'en avais besoin...

Elle minaudait, plaisantant avec lui; oui, la Serpentarde était bien là, vivante dans ses bras. A lui de ne plus jamais la délaisser. Il sourit, un peu rassuré au final... Du coup sa bêtise avec le bel étudiant étranger passait pour une erreur de jeunesse. C'était pardonnable n'est-ce pas?. Cependant Harry se voyait très mal -bien qu'il ait promis de dire la vérité à Heather- à sa compagne qu'il avait, un jour, embrassé un garçon sur les lèvres et apprécié ça en plus... Là ce n'était pas mentir, c'était ne pas dire une vérité qu'on ne lui avait jamais demandé! Comme le disait Rousseau. Révéler une vérité qu'on ne vous a pas demandé; c'était un peu comme payer quelqu'un à qui l'on ne doit rien avec de la fausse monnaie.

-Je ne te juge pas. Ce n'est rien, si ça t'a fais du bien, alors c'est le plus important. Mais arrête de parler comme une petite vieille sage, tu me fais peur avec tes expressions genre " il faut bien que la jeunesse passe!" Ma voisine, une vieille folle aux chats la disait toujours à longueur de journée.


La taquinant à son tour, sentant l'atmosphère se détendre, l'adolescent en profita pour la chatouiller un peu au ventre... Avant de se rappeler qu'il n'y avait rien d'autre entre lui et la peau nue de sa compagne que ce peignoir. OUPS! Rougissant soudainement après avoir un peu dérangé le peignoir-étrangement pas très bien attaché- le Gryffondor préféra reposer sa main sur celle d'Heather. Là au moins il n'y avait aucun risque de défaire le tissu par inadvertance.

- Je n'aime pas mes défauts qui se reflètent en toi

-Je sais. Pauvre de toi; j'ai tout d'un miroir de vérité.


Prenant ses grands airs; le Gryffondor se donna une allure de prétentieux; bombant le torse et fermant à demi les yeux; haussant ses sourcils légèrement arqués tel une star (ça te rappelle pas une collection de smileyx ça?^^). Ahh comme le rire de sa belle lui avait manqué!

-Je ne sais pas, tu es également un tout et je t'aime pour ce que tu es... Je te connais tellement bien, depuis tout ce temps, que je crois que je ne pourrais pas me passer de ce que je n'aime pas chez toi!


Oulà... Elle s'emmêlait un peu là, comme lui en fait! Harry s'apercevait qu'Heather n'en savait pas plus que lui sur certaines choses; juste que ça ne l'empêchait pas d'aller de l'avant. Cela le rassura un peu et il continua de l'écouter avec attention.


-Euh... Sinon tu sais à peu près ce que je te reproche; cette manière d'être si éloigné de moi... J'ai grandi et j'ai besoin de choses auxquelles on ne pensait pas quand on avait onze ans... Enfin tu vois...

-Oui je vois... Tardivement c'est vrai, mais de ce fait je le vois encore plus clairement.

Vu que son cheminement avait été à l'opposé de celui d'aujourd'hui; Harry distinguait encore mieux les différences qu'il y avait eu entre la Serpentarde et lui... Et ce même fossé qui se creusait désormais entre Harry enfant et Harry adulte. L'adolescence était là pour tempérer le tout; essayer d'expliquer aux deux états qu'aucun d'entre eux ne devait jalousement garder son territoire; essayant même d'empiéter sur celui de l'autre. L'enfance avait le droit de rester un peu; pour s'amuser, détendre l'atmosphère et préserver l'essence même d'Harry; mais elle devait arrêter à tout prix d'empêcher l'adulte de sortir de sa coquille. Se taisant finalement, le petit garçon avait cédé sa place au grand, malgré sa terreur, preuve d'un amour inconditionnelle pour celle qui n'était plus son amie, sinon son âme soeur.

J'ai envie d'une vraie relation avec toi, quoi. Mais je ne sais pas si toi tu penses à la même chose.

-Oui.

Enfin, était-il vraiment apte à penser intelligemment en l'ayant ainsi, serré contre sa poitrine? Disons que ses hormones n'avaient jamais autant été réveillées, étourdies qu'en cet instant! A croire qu'elles s'étaient soûlé après avoir piqué l'une des bouteilles de Wisky pur feu sous le lit de Heather... Peut-être même deux! Le résultat? Harry voyait flou même avec ses verres correcteurs et son corps était totalement en ébullition. Tout juste si ses sens n'étaient pas plus éveillés que lorsqu'il était renard; et pourtant, Merlin savait qu'il avait connu des sensations fortes sous cette apparence.

Et aussi... Je me trompe où tu as passé plus de temps sous la forme d'un renard que dans ton vrai corps?! Je ne suis pas la seule à avoir eu quelques addictions!


-... Co... Comment as-tu deviné?

Quoi? Il avait encore du poil roux resté collé sur la poitrine? o_O' Presque tenté de vérifier, l'adolescent paniqua un peu sur le coup. Qu'est-ce qui avait tellement changé en lui pour que cela se voit? Seul Heather pouvait le savoir ou son secret était si visible que chacun pourrait le deviner? Une partie de son mystère envolé, le Survivant ne savait plus trop que dire. Il était confus à vrai dire de se rendre compte, une fois de plus à quel point la rouquine était proche de lui pour deviner ça, comme ça, après des mois d'absence sans même s'étonner... Souriant en disant ces mots. Cette fille était tout simplement incroyable! A moins que ce ne soit son instinct animal qui le sente? Toutefois cela l'étonnerait car Heather ne paraissait pas très proche de son animae. Ces deux là n'étaient pas fait pour s'entendre apparemment; tandis que celui de Harry et son propriétaire s'entendaient à merveille; comme deux larrons en foire pour tout avouer. Enfin là, le renard avait beau montrer les dents, glapir de colère en lui, il n'avait pas son mot-enfin son grognement- à dire! Jamais le Gryffondor ne s'était senti tellement humain. Fatigué de lutter, l'animae se laissa dominer; sans doute vexé, mais qu'importe.

- Je te fais confiance, tu sais. Je ne peux pas effacer non plus toutes ces années à tes côtés. Même si notre relation n'a pas toujours été comme celle que je te demande. J'espère juste que...Dis moi, je te plais vraiment, physiquement, je veux dire?

-Elle n'a pas été parfaite; mais tant mieux. Le parfait est ennuyeux. Et puis... Ne dis-t-on pas que la chose le trait le plus parfait chez l'homme est son imperfection?


Bon, d'accord, on ne disait pas... mais il disait! Franchement, il devait y avoir un poète en plus du renard et de l'adolescent dans cette petite tête de gamin de 16 ans... Enfin vu la question posée par sa belle; autant dire que le Survivant se sentait beaucoup mais alors beaucoup trop adulte tout à coup. Il avait comme un petit problème quelque part en bas... Un phénomène qui, avouons le, lui avait toujours fait énormément honte! Eloignant très légèrement Heather pour la contempler mais aussi éviter qu'elle ne sache certaines choses sur son problème technique, encore léger mais qui risquait d'empirer si elle continuait à lui prodiguer de telles caresses, ou à user de son sourire... De sa voix... De sa présence tout simplement! Pour échapper à son ennui d'adolescent sous le charme, en fait il n'y aurait pas d'autre moyen que de quitter cette pièce, d'être loin du parfum de sa compagne. Mais même s'il avait honte, Harry ne se sentait pas la force de quitter Heather.

-A... Ton avis? Pourquoi?

Il rougit intensément! Ce genre de réponse très implicite mais suffisamment porteuse d'indices n'était pas son genre; après un effort mémorable, un combat légendaire contre sa raison si sage, le Gryffondor se lança dans la suite. Allez, ce n'était pas si difficile! Un pronom interrogatif; un verbe, suivit d'un pronom personnel ... Enfin bref, vous mélangez tout ça et vous en faites une phrase. Courage Harry! C'est pas comme si on lui demandait de parler français! Enfin quoi, il connaissait l'anglais quand même...

-Je n'ai pas pu faire ... hum... euh réussi à imaginer un maillot de bain pour toi?


C'était assez évident non? Rien que le fait de dessiner les premières esquisses du tissu enveloppant la silhouette d'Heather; le Rouge et Or avait perdu toute notion de concentration. Evidemment qu'elle lui plaisait physiquement! Il était aussi fou de son caractère que de ses formes... Elle était Heather enfin voyons!

- Moi je te trouve parfait; tu es de plus en plus beau...

Entendre ce compliment accéléra encore un peu plus le processus de réchauffement général de son corps. Avant, le Gryffondor avait été trop enfantin pour songer à séduire. Il avait prit conscience de ce désir existant en chacun une fois avant ce soir; lorsqu'il s'était amusé à voir quel effet il causait sur le bel hidalgo du chemin de traverse. Ce dernier avait tout bêtement bousculé Harry et pour s'excuser, lui avait offert un café. Les deux sorciers avaient parlé, un accident tout simple comme un frôlement de jambes et la rougeur naissant sur les pommettes de l'autre lui avait donné envie de titiller son amour propre en voyant ce qu'il valait en se mettant à faire du charme. Ca n'avait pas tardé! L'étudiant étranger lui avait dit de but en blanc qu'il aimait le caractère du garçon puis son physique, le complimentant sur ses magnifiques yeux verts. Ce soir, Heather lui faisait prendre conscience de son ascendance sur elle. Le Survivant avait donc envie d'en profiter! Pas dans le sens manipulation bien entendu... Mais déranger un peu cette Serpentarde qui ne se gênait pas pour chambouler ses sens et donner à boire du Wisky Pur feu à ses hormones à son insu. Non mais! Dire qu'elles n'étaient même pas majeures ! (ses hormones hein^^) Franchement... Là Heather était une vraie délinquante. mais qu'est-ce que ça lui allait bien comme rôle!

- C'est déjà commencé, Moi non plus je ne veux plus te quitter...

Oh Merlin! Elle chuchotait ça comme ça, innocemment, mine de rien maintenant. Heather ne doutait de rien! Ou plutôt ne redoutait rien apparemment. Ne lui laissant pas le choix, la Verte et Argent se colla à Harry qui essaya en vain de penser à la tante Pétunia en maillot de bain bronzant dans son jardin pour couper certaines de ses idées peu respectueuses selon lui! Cette image parvint à le calmer un peu. Sur le coup il eut même un long frisson... Bah avouez que s'imposer ça comme photo, c'est être un peu masochiste quand même, le choc était grand. Enfin refroidi comme il le fallait, ni trop ni pas assez; le Gryffondor put s'appliquer à la serrer contre lui et l'embrasser dans le cou après avoir dégagé doucement une mèche de ses cheveux roux-Mais où avait-il apprit ça? Harry n'en savait rien, en fait, c'était juste instinctif.-

-Je survivrai à tout sauf à un autre au revoir.


*Et peut être pas non plus à d'autres provocations du genre...*

Bon maintenant il allait falloir penser à se décoller un peu; parce que l'image vaillante de la tante Pétunia n'allait pas tenir deux heures à ce rythme là. Le jeune sorcier sentait quelque chose revenir le hanter. Ce sale truc qui se mettait entre eux! Réduisait le brin d'innocence qui pourrait encore y avoir entre eux au néant! Vite. Que Merlin ait pitié de lui et fasse que Heather s'en aille avant que le problème technique des hormones emballées -après s'être soûlées... Forcément hein. Bravo! Pfft, quelle décadence -


- Alors, on le prend, ce bain?

-D'accord!

Le Gryffondor soulagé se dit qu'il pourrait quand même faire preuve d'un peu de romantisme. Se saisissant de sa compagne; il la maintint dans ses bras; la soutenant sous les genoux et dans le dos pour la porter élégamment jusqu'au seuil de la bagnoire... Au moins Heather n'était plus collée à lui et le pot aux roses ne risquait plus d'être découverte. La déposant là avec délicatesse, le sorcier sauta -oui carrément xd- agilement sur le rebord de la baignoire à la manière élégante qui rappelait nettement le renard. Non, il n'aurait pas pu, juste grimper... C'était instinctif! Retrouvant les gestes de l'animal, le jeune sorcier bondit comme s'il sautait un tronc d'arbre. Arrivé là; désormais bien plus grand que sa belle; l'adolescent décida de s'assoir sur le rebord large, ne sachant toujours pas comment entrer dans cette eau... bah oui, fallait bien retirer le peignoir pour ce faire... Et comment on s'y prenait quand quelque chose de bien gênant-pau point d'oublier que l'idée de de dévoiler son corps nu était également quelque chose de très très gênant- dans le bas du ventre? Hummm.

Commençant donc à s'assoir, avec toute la majesté et solennité auxquels appelaient forcément la situation; le Gryffondor semblait perdu pendant quelques secondes dans ses pensées. Sauf que.. Dans sa précipitation il n'avait pas regardé derrière et mirait seulement sa douce. Aussi s'assit-il dans le vide. Déséquilibré le garçon n'eut pas à se poser la question de comment entrer dans le bain... Renversé en arrière le Survivant essaya bien par réflexe de poser ses mains sur le rebord pour se retenir; mais il n'y eut que l'eau pour l'accueillir.

-Waaah !!!

Un plouf accueillit sa chute mémorable. Lorsqu'Harry remonta, autant dire qu'il était un peu chamboulé, dérouté -c'était le Wisky pur feu que ses hormones avaient ingurgité qui lui montaient vraisemblablement à la tête!- pourtant, prenant son courage à deux mains; l'Animagus chercha Heather des yeux! La baignoire était si grande qu'aucune éclaboussure n'avait pu atteindre le rebord; heureusement, sa chérie n'était donc pas mouillée. Bon certes; elle allait plonger dans l'eau, mais Harry ne voulait pas lui faire payer le prix fort de ses maladresses encore belles et bien présentes (Voyez un renard se payer une branche, et vous le grillez à coup sûr).


Il prit donc son courage à deux pieds-( bah ses mains avaient déjà donné tout à l'heure, quand il avait fallut regarder Heather ) et retira son peignoir, trempé vous l'aurez deviné. Le posant sur le rebord; le sorcier plongea entièrement dans l'eau qui montait jusqu'à son menton. Heather elle, devait sûrement encore se poser la question de savoir comment rentrer dans l'eau. Gentleman, et surtout très confus par la situationl e Gryffondor se décida de se proposer à l'aider.

-Tu veux que je me retourne, le temps que tu entres dans l'eau?


Bah il fallait respecter sa comparse; c'était la moindre des choses que pouvait faire l'amoureux transis non? Transis et mouillé bien sûr.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mar 22 Déc - 12:31

C'était tellement grisant. Heather sentait qu'elle tenait dans ses mains les fils d'une marionnette... Non pas qu'elle voulait manipuler Harry mais elle constatait juste qu'il était parfaitement soumis à tout ce qu'elle mettait en œuvre pour le séduire. Les petits regards de braise, les sourires en coin, ses baisers, ses caresses, la façon dont elle se pelotonnait dans ses bras: tout cela rendait fou le Gryffondor et elle le voyait bien. Cela dit, cela la rendait folle elle aussi...

Peu à peu les paroles de Harry la rassurèrent. Elle constatait qu'il avait fait un grand pas. Il parlait avec beaucoup plus de maturité et elle sentait qu'il essayait de se projeter leur avenir, et pas de rougir et d'être gêné quand elle évoquait l'évolution de leur relation. C'était peut-être rien pour certains garçons, mais pour Harry c'était énorme. Maintenant qu'elle s'était exprimée clairement, elle espérait fortement qu'il agirait en conséquence. Elle avait besoin d'un petit ami viril et qui prenne les choses en main et pas d'un petit garçon qui ne sache pas quoi faire... A ce propos, un souvenir émergea dans son esprit. Hmmm... Le moment n'était pas venu pour en parler.


-Je sais. Pauvre de toi; j'ai tout d'un miroir de vérité.

Il prit ensuite pour l'amuser un air pédant et prétentieux et évidemment, cela fonctionna. Elle éclata d'un petit rire aigu qui lui fit en même temps un léger pincement au cœur... que c'était bon de rire dans les bras de Harry après tant de temps! Une insouciance l'envahit alors et elle se jura de profiter à fond de ses retrouvailles au bord de la baignoire.

-... Co... Comment as-tu deviné?

Là, elle s'écarta un peu de lui, un instant plus sérieuse. Elle le regarda droit dans les yeux en se demandant comment il pouvait poser une question pareille. Ils se connaissaient par cœur, non? Six petits mois n'allaient tout de même pas réussir à effacer tout ça! Et puis... Elle avait aperçu quelques fois un renard roux aux abords du château et même dans les couloirs tard le soir, elle croisait peu Harry dans les couloirs... Or elle ne le connaissait que trop bien pour savoir qu'il n'aimait pas plus que ça passer trop de temps dans sa salle commune. Ça, c'était pour les faits. Pour le reste... Le caractère de Harry était ainsi. Farouche, sauvage, solitaire aussi. Elle savait parfaitement, dès l'instant où ils avaient décidé de tenter la transformation, que cela serait un problème. Que Harry serait tenté, bien plus qu'elle, de rester dans son enveloppe animale. Elle savait qu'elle aurait à le surveiller... Or, ces derniers temps, elle n'en avait plus le droit. Ajouté à son caractère naturel, Harry avait en plus été malheureux, ce qui avait renforcé son renfermement. Il n'y avait pas besoin de chercher plus loin. Elle le savait, c'est tout.

- Parce que je te connais,
fit-elle simplement. Rien de plus logique.

Elle n'eut pas le temps de se réinstaller confortablement dans ses bras car une incertitude l'envahit et elle ne pouvait penser à autre chose. Elle fronçait les sourcils sans pouvoir détacher ses yeux du Gryffondor: alors c'était pour ça? Il l'aimait mais n'appréciait pas son physique?!... Pourquoi mettait-il tant de temps à répondre clairement? Presque furieuse, elle dut retenir les larmes qui lui montaient les yeux. C'était débile, c'était puéril certes, mais son physique était une chose à laquelle elle ne pouvait rien changer. Alors si Harry ne la trouvait pas à son goût... Et puis depuis le temps qu'ils s'aimaient, aussi bien d'amitié que d'amour, il avait découvert les facettes de sa personnalité et pouvait avoir fait l'impasse sur son allure physique...


-A... Ton avis? Pourquoi? Je n'ai pas pu faire ... hum... euh réussi à imaginer un maillot de bain pour toi?


La réponse chemina un instant dans le cerveau de Heather... puis la fit sourire d'un air parfaitement satisfait. Rassurée, elle se serra plus près contre Harry, ne parvenant pas à réfréner une foule de pensées plus flatteuses que les autres. Harry la trouvait belle... et il n'arrivait même pas à l'imaginer en maillot de bain, c'était dire!

-Je survivrai à tout sauf à un autre au revoir.


Que faire de plus que de fondre entre les bras du garçon qui vous dit cela? Elle se laissa volontiers emporter dans la douceur de ses caresses. Elle sentit qu'il embrassait son cou, elle resserra l'étreinte de ses mains autour de ses épaules et se mit à son tour à lui déposer des petits baisers le long de sa joue, de sa mâchoire, de son cou. Puis elle se mit à le mordiller doucement - je vous rappelle que le but était de le rendre fou, haha - avant de chercher ses lèvres pour l'embrasser passionnément.
Tout cela eut l'air de fonctionner car elle sentit que Harry l'écartait fermement mais doucement, et qu'il mettait fin à leurs câlins. Elle le regarda, les yeux malicieux, en souriant avec un seul côté de la bouche. Était-ce déjà trop insupportable? Harry n'était pas au bout de ses peines...

Puis il la prit dans ses bras à la manière d'une princesse - quelle romantique, ce garçon - et l'emmena près de la baignoire. Les choses sérieuses commençaient. Contre lui, un peu ballotée par la marche de Harry, Heather posa sa main sur la poitrine de Harry et sentit à travers l'épaisseur du peignoir la chaleur de la peau de Harry et les battements de son cœur à peu près aussi affolés que les siens. Puis il la posa délicatement avant de... se mettre à l'eau, au sens propre du terme. Il avait sans doute prévu d'enlever son peignoir avant, en tout cas il tomba dans un grand plouf! et la tête la première. Que voulez-vous, on ne se refait pas.

- La prochaine fois, tu pourras me quitter des yeux une seconde, je ne vais pas m'envoler, lui lança-t-elle en riant. La maladresse du Gryffondor lui avait manqué! Il ôta son peignoir et elle gagna à son tour le bord du bassin.

-Tu veux que je me retourne, le temps que tu entres dans l'eau?

Tsss tsss. Heather avait une idée bien plus... osée en tête. Bon, ils étaient à une étape plus avancée que le premier baiser, non? Leur nudité devait cesser d'être un tabou. Heather lui jeta un coup d'œil, cachant à grand-peine sa gêne passagère. De toute façon, elle n'avait pas honte de son corps, alors il n'y avait pas de raison d'être mal à l'aise. Harry était un peu plus loin, pas directement à côté d'elle. Sans répondre, elle détacha rapidement le peignoir et se glissa dans le bain sans attendre que Harry se tourne.

Héhéhé.

L'eau merveilleusement chaude l'enchanta tout de suite. Lui ôta toute once de gêne. Cet endroit était décidément parfait! Elle laissa ses longs cheveux détachés; leur bout baignait dans l'eau parfumée du bain. Fort heureusement celui-ci était plein d'une mousse odorante et épaisse qui lui procurait un minimum d'intimité. De l'eau jusqu'aux épaules, elle gagna l'endroit où se trouvait Harry en jouant de la main avec des paquets de mousse. Elle se mit face à lui, et planta son regard dans le sien. Puis elle décida que c'était à lui d'agir, un petit peu.

Elle continua de le regarder en se laissant porter par l'eau légèrement remuante, tout en lui lançant ce petit sourire auquel Harry ne pouvait résister. Elle finit par se laisser porter jusqu'à lui, si près qu'ils pouvaient se toucher. Elle leva la main mais l'arrêta avant de la poser sur le torse du garçon, restant un instant immobile. Un voile passa devant ses yeux et elle fronça les sourcils. Se reculant légèrement, elle lança à Harry d'une voix plutôt basse:


- Hmm, il fallait que je te dise quelque chose. Je suis euh... sortie avec un garçon il y a deux mois. Un serpentard. Mais je ne l'aimais pas. Voilà.

C'était dit, elle eut le cœur soudain plus léger. Elle regarda Harry une nouvelle fois, lui faisant comprendre d'un geste de la main que tout cela n'avait pas d'importance. C'était vrai: c'était du passé. Cela n'avait pas vraiment compté. Elle avait juste profité de ce qui s'offrait à elle. Mais elle n'avait pas cherché à remplacer Harry...

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mer 30 Déc - 11:59

[HJ: J'adore les paroles dans ta signature Je peux enfin remettre le orange comme couleur de dialogue ]

- Parce que je te connais


Harry se raidit, se demandant comment il avait pu poser une question aussi stupide. L'adolescent hocha doucement la tête, jouant avec la mousse qui entourait son corps nu, l'empêchant ainsi d'être dévoilé; seules ses épaules restées très minces mais toutefois un peu plus musclées qu'avant dépassaient du liquide bienfaiteur. Bientôt, à force de barboter en attendant une réponse d'Heather concernant le fait de se tourner le temps qu'elle retire son peignoir, l'avait fait éclabousser son menton; du coup il avait l'air de porter une petite barbe blanche. Pendant un instant, l'idée d'attendre cette réponse lui parut incongrue; il n'en avait pas besoin! Le Gryffondor devait évidemment se tourner, c'était d'une logique imparable! Et pourtant... Quelque hormone sournoise et passablement soûle depuis ce début de soirée lui avait suggéré l'espérance que la jeune fille le défie ouvertement, et se jette dans l'eau sans même lui demander de cacher ses yeux; se dévoilant nue devant lui.

Lorsque la chose se réalisa vraiment, le jeune garçon n'en eut pas réellement conscience, enfin au premier abord... Trop surprit pour faire autre chose que hausser ses sourcils d'un air vraiment étonné. Ensuite le rouge envahit ses joues, le premier signe d'effarement s'éteignant pour faire face à une gêne et une confusion inégalables, ne faisant qu'augmenter au fur et à mesure que l'adolescent s'apercevait qu'il ne faisait rien pour détourner son regard. La silhouette de son amie n'avait pas encore tout à fait fini de grandir mais ça se voyait à peine. Ses traits étaient déjà tellement raffinés, et bien découpés. Au début bien sûr, pendant ces quelques secondes durant lesquelles Heather oscillait entre terre et eau; Harry se cantonna à son visage, mais ses yeux ne purent s'empêcher de suivre la cavalcade des long cheveux roux de la jeune fille; lesquelles descendaient, évidemment, bien en dessous des épaules.

La découverte du corps de son amie le laissait à la fois bouleversé et perplexe... Et rempli de complexes pour rimer avec. Harry avait très peur de décevoir sa compagne en se dévoilant à son tour-car il n'y avait aucun doute sur la question; si Heather avait levé le tabou, le Gryffondor se devait de continuer dans la lignée-. Il faut dire que ne s'étant absolument pas attardé dans un miroir depuis des mois, le Survivant ne savait que penser de sa propre silhouette, laquelle était de toute évidence moins gracieuse-en même temps c'était un garçon- et moins bien sculptée. Il savait qu'il avait encore quelques deux ou trois kilos à prendre pour atteindre la norme, mais les muscles légers et homogènes courant sous sa peau le rassuraient un peu de ce côté ci. Ce qui l'inquiétait plus c'était les quelques griffures-pas trop nombreuses non plus- sur son épaule droite, son dos ainsi qu'une longue marque sur son flanc. Ca venait de ses courses folles dans les hautes herbes et de ses parties de chasse, sans parler de ses bagarres avec les autres habitants de la forêt. Deux renards voulant protéger leur territoire l'avaient proprement massacré et Harry avait dû se retransformer en vitesse pour espérer ne pas devenir borgne ou pire; un grand oiseau l'avait harcelé alors qu'il essayait en vain, d'atteindre ses oeufs sur une branche assez basse-sans jamais y parvenir par ailleurs- Miss Teigne lors de son escapade avec Carmen Itala, une fille de Serdaigle ayant assisté à sa transformation, mais ayant heureusement tout oublié grâce à ses bons soins ( HJ: on est d'accord avec la joueuse ;)... Bref; et on ne parle pas des branches qui avaient cinglé ses pattes lors de courses effrénées dans la forêt! Heureusement, ces dernières n'étaient pas assez profondes pour avoir marqué sa peau, ses poils protégeant le tout.

Les marques s'en iraient rapidement, peut-être que celle au flanc durerait plus longtemps... Mais le fait est qu'il les avait, certes cicatrisées, lisses, d'aspect tout à fait acceptable- ce n'étaient que des griffures hein- mais...Il les portait quand même, et comparé au corps lisse, sans défaut de son amie, il ne savait vraiment pas quelle impression il allait donner. Lorsque Heather plongea puis nagea jusqu'à lui; ses cheveux formant un halo ensoleillé autour de sa silhouette; le garçon réprima un long frissons. Elle n'était plus adolescente, mais une jeune femme maintenant! Sans doute prendrait-elle quelques centimètres comme lui, mais son corps avait probablement fini de grandir, contrairement à ce qu'il avait pensé au tout début; parce que franchement, il voyait mal comme elle pouvait encore embellir.

La jeune fille lui servit son fameux sourire sur un plateau d'argent; le fait de ne pas l'avoir vu pendant des mois augmentait encore son pouvoir sur le Gryffondor; charmé, stupéfait aussi de voir comment elle avait montré son corps nu, sans paraître être plus gênée que ça... Pas vulgaire non plus bien évidemment, juste entre les deux! Bon sang! Mais qui lui avait enseigné les trucs pour plaire? Sa renarde Irlandaise préférée devenait redoutable! Les mains de Harry semblant oublier leur timidité s'avancèrent dans l'idée de caresser le visage de son amie; celle-ci plaça la barre plus haut, dans l'instant même en mettant ses doigts sur sa poitrine.

C'était comme posséder un second coeur prenant le relai du premier, bien fatigué par de multiples épreuves. Un baume qui soutenait son véritable organe pour le rajeunir, lui faire oublier toutes les larmes! Harry aussi voulait offrir cette possibilité à sa compagne; sans être sûr que l'effet serait le même... Peut-être que son corps était trop repoussant pour une telle créature? Une sirène possédant deux jambes; une... Bah Heather quoi, la première merveille du monde pour l'adolescent; et ceux qui savaient ouvrir les yeux. Clamer la beauté de sa douce, son caractère, son sourire aussi; voilà ce que voudrait faire Harry, persuadé que s'il essayait une transformation Animagus maintenant, il deviendrait un paon tant il était fier d'avoir la Serpentarde comme compagne.

- La prochaine fois, tu pourras me quitter des yeux une seconde, je ne vais pas m'envoler

Il rit aussi, emporté par un tourbillon de bonheur effaçant tout à fait sa gêne-vis-à-vis d'elle en tout cas- la serrant contre son coeur avant de l'éloigner précipitamment. Oups... Il n'y avait même plus de peignoir pour les séparer présentement; et l'eau traitresse ne les aiderait pas en cela, s'enroulant autour d'eux, réduisant la moindre parcelle de liquide qui se mettait entre leurs corps. Pourtant le Gryffondor avait envie d'avancer encore, de sauter ce pas; il la regarda avec une douceur certaine, effaçant son air si confus qui avait peint son visage juste avant. Souriant malgré sa terreur profonde; le Gryffondor se dirigea vers le bord du bain où l'eau était moins profonde et se leva lentement; d'abord les mains sur sa poitrine avant de les laisser descendre le long de son corps pour le dévoiler entièrement; seuls ses pieds trempaient dans le liquide transparent, la mousse en s'enfuyant, révéla sa silhouette. ( Hj: Et non !!! Il n'a pas de poils sur la poitrine, nan mais! )

-Voilà, on est a égalité.


Il avait peur, non plus du contact, mais toujours de ne pas plaire à l'élue de son coeur. Redescendant dans l'eau, de une car il n'était pas exhibitionniste, de deux parce que bon, il commençait à faire froid. Revenant à Heather; le Gryffondor l'enlaça doucement, sans toutefois la serrer trop, permettant à leurs peaux de s'effleurer sans non plus se rencontrer totalement. Dans l'idée de rendre autant de plaisir qu'il en avait reçu, le Survivant posa sa main contre le coeur de sa compagne; prenant quand même soin d'éviter sa poitrine, ne serait-ce que par respect... Avant d'oser imaginer franchir ce pas, il avait besoin de l'accord de la Serpentarde, tout comme cette idée de s'enlacer totalement, malgré l'absence totale de vêtements. Pour l'instant, chacun semblait garder le silence, emmuré dans sa découverte, concentré sur l'autre. Harry avait la gorge un peu sèche; décidant de rendre tout cela moins cérémonieux, il leva la tête vers Heather; poser ses yeux dans les siens le calmait, l'attirait, le rassurait aussi. Il avait entière confiance en elle! Et son caractère sauvage s'apaisait à son contact; sa compagne avait su l'apprivoiser; Harry semblait prêt à grandir maintenant, faisant des efforts de son plein gré et avec bonheur; bien que son ascension reste un peu moindre par rapport à Heather plus mature; l'équilibre était tout de même présent. Décidé donc à rendre l'ambiance moins solennelle, le sorcier prit la parole; sans trop savoir que dire évidemment.

-Tu sais, je crois que maintenant, ça ne sert plus à rien de se cacher. Enfin, sans le clamer sous les toits, on peut très bien laisser la confirmation s'imposer, au lieu de ne leur laisser qu'une rumeur en pâture. Ayant eu ce qu'ils voulaient, les autres élèves nous ficheront la paix et passeront à autre chose.


Et c'était vrai! Combien de fois les gens avaient-ils pu supposer que les deux amis étaient plus que cela, ou revenir sur leur décision? Certes Harry était l'un des garçons les plus célèbres du monde magique, Heather jouissant également de sa petite notoriété de part son caractère, sa capacité à faire amie amie avec tous ceux des autres maisons, ainsi que sa différence-non palpable mas facile à deviner- et pourtant... Rien de plus difficile que de prouver que les deux adolescents étaient ensembles tant ils avaient été discrets! En y réfléchissant, le Survivant ne trouvait pas cela flatteur, d'avoir ainsi demandé à Heather tant de discrétion-mais d'un côté elle le désirait aussi peut-être? Enfin il verrait bien à sa réponse-; la Serpentarde avait besoin de nouvelles choses, d'être entourée, de se savoir importante à ses yeux, et non être cachée telle un secret honteux. Le Gryffondor ne lui en avait certes pas parlé, ni ne lisait dans ses pensées, mais comme elle le disait elle-même.

*Je te connais; tu as besoin de tellement d'attention, tu veux sortir du lot*


Quoi de plus normale pour cette jeune fille ambitieuse-avouons-le! Mais ce n'était pas dans le mauvais sens du terme- noyée au milieu d'une grande fratrie que de vouloir être le centre du monde pour une fois? Le sorcier avait mit énormément de temps à comprendre cela; car si lui aussi avait étouffé, sa propre existence étant remise en cause, il avait réagit différemment, préférant rester dans l'ombre, au lieu d'avoir besoin de jaillir à la lumière. Mais il avait mûri, comprit certaines choses, analysé. Voulant faire un peu d'humour, souriant rien qu'en pensant à cette sacrée fille; le garçon cru bon de rajouter.

-Surtout Lyrra Parry.

Malgré lui, le Gryffondor éclata de rire, se rappelant avec bonne humeur de cette fille au grand coeur; toujours préoccupée par les autres, et surtout, par son couple favori qu'elle adorait taquiner. Ce nom n'était pas sans lui rappeler un certain voyage au Pré-Au-Lard ainsi qu'une sucette en forme de coeur par ailleurs.

Puis il laissa s'écouler le temps, offrant un vol silencieux aux anges qui se succédaient; volant bas autour du couple qui se découvrait avec tout le respect, la peur et le désir dû à l'adolescence, le tout étant bien sûr enveloppé d'un amour adulte et sûr. Cela n'existait pas vraiment, on disait que c'était des contes de princesses... Pourtant le Gryffondor en avait la preuve; le premier amour pouvait être celui de votre vie! Aller voir autre part était inutile, car tout avait le goût d'amertume et vous ramenait vers celle qui avait été d'abord votre amie, puis votre soeur de coeur et enfin, la compagne de vos rêves. Pour preuve, sans chercher plus loin; Harry s'était enfui à toutes pattes-tant bien littéralement que métaphoriquement- parlant, après avoir échangé un baiser qui pourtant, en d'autres circonstances aurait pu être qualifié de savoureux avec cet étudiant étranger.


- Hmm, il fallait que je te dise quelque chose. Je suis euh... sortie avec un garçon il y a deux mois. Un serpentard. Mais je ne l'aimais pas. Voilà.

Heather avait apprit à être Légilimens en plus d'être Animagus ou quoi? Non c'était juste que leurs esprits s'accordaient parfaitement! Et cette fois dans le sentiment de culpabilité. Bien sûr, la jalousie vrilla l'âme de Harry, sinon, ce serait une preuve qu'il ne l'aimait pas... Cependant l'adolescent pouvait tout à fait comprendre ce geste, quoiqu'il lui fasse mal. Calmant ses derniers pincements de coeur, le Survivant, se demandant ce que Heather voulait dire par "sortir avec" essaya de calculer combien de temps elle était rester avec ce dit Serpentard. Son acte à lui pourrait plutôt s'appeler Flirt, puisqu'après avoir plus ou moins jouer le jeu de charme de l'étudiant inconnu qui l'avait bousculé puis invité à prendre un café; Harry s'était juste laissé embrassé avant de s'enfuir sans laisser d'adresse! N'offrant à ce bel hidalgo, qu'un passage éphémère de sa personne; et bien sûr... La note de leurs consommations. La chose l'avait terriblement gênée; et le Gryffondor osait espérer que l'air doux de l'étudiant reflète son caractère et que ce dernier comprenne qu'il l'ait planté comme ça... D'un coup. Maintenant, restait à avouer ça à Heather. Et même si ce n'était pas "sortir avec quelqu'un"; le Survivant avait aussi de quoi faire chavirer la Verte et Argent. C'était bien avec un garçon, lui aussi que Harry avait flirté. Inutile donc de rajouter le... Pareil pour moi, enfin... Une fille tu vois. Non parce que justement, Heather allait bien devoir voir que le Gryffondor avait embrassé quelqu'un de son propre sexe... Et pas détesté ça en plus!

Certes, il était déjà arrivé à Harry de laisser ses yeux verts vaquer par ci par là et de se dire que tel ou tel garçon était bien fait... Mais comme tout à chacun, n'est-ce pas? Tout comme Heather pouvait aussi se dire, ah tiens, elle, elle plait au filles. Bref ses doubles penchants n'étaient donc pas du tout mis en valeur, c'était une simple constatation... Si cela se trouvait, Harry ne supportait pas du tout les garçons; et que son inconscient avait accepté celui-ci, voir même apprécié par sentiment de perdition ou même de provocation; car connaître une autre fille que Heather le dégoûtait encore plus. Quoiqu'il en soit, l'Animagus ne s'était jamais posé la question, parce qu'il y avait Heather, point final... Mais maintenant en y repensant, ça faisait un peu étrange de dire ça tout haut... Et ça impliquait peut être quelque chose aussi. Enfin bon, rien ne concernant sa compagne pour qui il éprouvait toute l'attirance possible, donc ça devrait passer. Calmement le sorcier, juste curieux lui sourit et demanda-comme pour introduire avec plus de douceur sa révélation à lui-


-Je comprends; pendant combien de temps êtes-vous sorti ensemble? -Demander qui c'était serait un manque de respect flagrant, d'ailleurs ça ne l'intéressait pas... Qui sait si ses pulsions "animales" ne l'emmèneraient pas à faire goûter à cet importun ce qu'il en coûtait de poser une patte sur son territoire.- Moi aussi... J'ai... Enfin, juste embrassé pour ma part, après je suis parti. Un après-midi au Pré-Au-Lard.

Devait-il se contenter de sous-entendre que c'était un garçon en ne précisant " enfin moi aussi mais... Avec une fille quoi" ou lâcher sa bombe de façon explicite? Comment faire? Bah si il acceptait qu'elle soit sortie avec un Serpentard, pourquoi n'accepterait-elle pas l'histoire d'un simple baiser? Et puis ils s'étaient promis franchise et honnêteté l'un envers l'autre!


-Euh... Comment te dire... Un étudiant, il m'avait bousculé et pour se faire pardonner m'a offert un café... Et. Hum. Il m'a dit que j'avais de beaux yeux, pleins de compliments, enfin tu vois... Et je ne sais pas, j'avais comme envie de tester ma capacité à plaire; comme s'il était un tremplin vers toi, ou j'en sais rien! Peut-être parce que je ne côtoyais plus personne et que j'avais besoin de compagnie... J'ai tout mis en oeuvre pour lui plaire assez, afin qu'il finisse par m'embrasser. Sur le plan purement... Théorique je n'ai pas détesté, c'était même très agréable; mais en vrai c'était vraiment horrible car ce n'était pas toi. Je suis parti pour ça, j'avais l'impression de te trahir. Et puis... Enfin, ce n'était pas très naturel avec ... Un garçon.

Le Gryffondor essaya de la rassurer en lui souriant. Non non il n'avait pas viré Gay... En preuve de ça, il y avait cette manière d'essayer de se retenir de dévorer sa magnifique compagne des yeux, ce qui le faisait rougir et faire une drôle et adorable grimace... Certes mignonne comme tout mais loin d'être sexy. Essayant d'arranger ça, le jeune sorcier caressa les longs cheveux de la rousse, il avait peut-être la capacité d'apprécier les deux sexes, et encore rien n'était moins sûr... Ce n'était pas un baiser d'être perdu et seul qui allait prouver quoique ce soit; Mais une chose était sûre... Harry n'aimait qu'une seule personne, c'était bien Heather.

-Que dirais-tu d'envoyer une lettre à ta famille? J'aimerais leur annoncer officiellement pour nous deux.

Les Lass, surtout le père avait dû lui en vouloir terriblement d'avoir fait souffrir sa fille chérie ainsi. Harry craignait d'avoir perdu leur estime, de ne plus avoir de famille de coeur du coup... Et si c'était le cas, ce serait bien difficile de vivre avec sa compagne sous les feux de sa colère. Il espérait tellement que son père accepte la chose; lui pardonne et l'accueille à nouveau. Un peu de paix de tous les côtés-amour, amitié avec les frères et le géniteur de la Serpentarde- lui ferait tellement de bien! Et puis comme précédemment pensé, Harry ne voulait plus cacher la chance qu'il avait d'être en couple avec ce bout de femme merveilleuse. Même si sa nature si secrète lui chuchotait que par sécurité, pour se protéger il ne devrait pas; c'était un fait, le Gryffondor était si fier d'être avec elle qu'il voulait le clamer au monde entier.

-Et aussi à Sirius... Mais on pourrait lui dire de vive voix! Cette tête de mule ne veut rien entendre et revient au Pré-Au-Lard bientôt. On pourrait lui concocter une petite surprise en arrivant sous notre forme animale.

Rien que l'idée de clouer le bec-enfin la truffe plutôt- à son parrain le faisait frissonner de bonheur. Il tenait là sa vieille vengeance contre celui, qui, pour son anniversaire précédent lui avait acheté un caleçon à coeurs... Noëlle son chaton avait joué, fouillé dans ses affaires et remit à jour l'horrible vêtement que le jeune sorcier avait enfilé sans s'en rendre compte; le jour même où il avait prit un bain avec Heather dans la salle réservée aux préfets; pour fêter leur réussite concernant ce nouveau pouvoir... Peeves était arrivé, achevant de l'humilier lorsqu'il avait révélé le caleçon à fleurs en se levant pour essayer de le chasser; depuis, Harry cherchait toujours une vengeance. Son parrain se vantait toujours -gentiment bien sûr, quoiqu'avec un peu d'arrogance aussi, avouons-le- de son pouvoir formidable; faisant de lui bien sûr, un être exceptionnel-disait-il avec un sourire charmeur qui ferait fondre n'importe quelle femme! Et... peut-être un peu lui aussi du coup-; lui montrer qu'il n'était plus aussi unique; et que non, Sirius ne pouvait continuer de se moquer de leur petit couple gentillet et culcul la praline n'était pas aussi "impuissant" qu'il ne le croyait; il n'y avait pas qu'une bande de copains, de vrais "durs" comme il le disait de vrai. Ahah ! Il allait en rester baba le vieux Sirius.

-J'aimerais que l'on passe nos vacances à visiter l'Irlande. Si ta famille est trop fâchée contre moi, ça ne fait rien, je prendrai un hôtel.


Et Si Heather se rangeait du côté de son père le jugeant malandrin et mal fichu par la même occasion? Si jamais la colère -si colère il y avait, mais Harry était persuadé que oui, vu comme Michàl protégeait sa perle unique- de son géniteur brisait leur couple? Le Gryffondor ne voulait pas que Heather se dispute avec eux, à cause de lui. Le petit sal*pard qui avait brisé le coeur de la fille et soeur adorée de la maison. Assez inquiet du coup, il sentit ses mains se raidir sur les bras de la Serpentarde, sans lui faire mal bien sûr, il enserrait quand même un peu plus fermement son amie et puis tiens... Question à part, histoire de se détendre un peu; Heather avait-elle pu cacher ou avait-elle du -ou eu envie- de dévoiler leur condition d'Animagus à son père et à ses frères?

-Tu leur as dis au fait pour nous deux? Pour notre pouvoir?


Oui parce que lui il n'avait pas eu de mal à cacher ça aux Dursley qui ne le connaissaient pas, et se fichaient de lui... Mais Heather avait-elle pu cacher ses "symptômes"? Ses ongles coupant et solides même quand ils étaient cours, la pousse de cheveux inexorable, rapide et intense, l'envie de dévorer de la viande; des gestes réflexes dans le train train quotidien, si on les surprenait par exemple, ou qu'ils se sentaient en danger; vision de jour et de nuit améliorées -même si cette capacité n'était optimale que sous forme animale- l'ouïe, l'odorat même! Sans parler de petits grognements qui s'échappaient parfois des lèvres, des soupirs... Et même chez Harry, une fois ou deux, une manière d'avancer les mains comme des griffes et de montrer légèrement les dents alors qu'il s'était senti agressé. Autant de petits trucs que l'on repérait chez quelqu'un que l'on connaissait et surtout chérissait... Mais Heather ne semblant pas avoir vraiment d'affinité avec son animae n'avait peut-être pas les derniers "symptômes"... Seule la pousse des cheveux et les ongles ainsi que l'envie de viande demeuraient à expliquer? Qui sait? Sa compagne allait bien vite lui répondre.


-Tu... Tu t'en sors aussi avec le don? Je veux dire; le cacher? J'ai des fois du mal... Des gens me trouvent bizarre à cause de certaines de mes réactions. Est-ce que tu es bien avec?

Sûr que grogner sur un adversaire humain en jetant ses mains en avant comme des griffes était étrange... Mais lui au moins avait la chance de très bien s'entendre avec son hôte animal, une fois son parrain lui avait parlé d'un cas; même si les deux êtres se ressemblent forcément, l'animal ne se soumet jamais à l'homme ou l'homme rejette la bête... Cet homme, animagus déclaré et cas assez connu donc, avait fini par se donner la mort; chaque jour était une horreur pour lui, une terreur psychologique; incapable d'assumer son don pourtant durement acquis. Dans des cas moins graves, il était possible que l'humain n'accepte jamais tout à fait l'animal... Au mieux, il le considérait juste comme un outil et ne se transformait que par nécessité, ce qui n'était pas dangereux mais bien dommage selon Harry, qui lui, ne faisait plus qu'un avec le renard.-ce qui pouvait aussi être dangereux. Heureusement, Heather ne semblait pas souffrir de son don, mais savait-on jamais! Harry s'en voudrait alors terriblement d'avoir un jour, osé réalisé cette alternative avec elle. Changer de conversation lui avait fait du bien, et le Gryffondor avait de toutes manières besoin de savoir comment se portait la Serpentarde, si tout allait bien pour elle. Il avait certes changé de discussion mais restait quand même dans le sujet non? Ce don était aussi une affaire qui concernait sa famille! Et leur couple bien entendu.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Lun 25 Jan - 13:24

[HJ: Ouiiiiiiiiiiiiii =D Voilà enfin ma réponse <3
Haha j'adore juste comment Heather est de mauvaise foi: elle peut avoir eu une aventure mais Harry non xDDD]

Comme quoi, il ne fallait pas avoir d'idées arrêtées... Chacun était vraiment, vraiment susceptible de changer et de surprendre les autres. Mais Harry, qui sur certains points, pouvait passer pou un "cas"...

Baignant au milieu des vapeurs chaudes et enivrantes de la gigantesque et confortable baignoire, Heather se plaisait à tourmenter le garçon en lui dévoilant bien plus que ce qu'il n'avait jamais vu et en jouant de regards, de gestes, et d'attitudes comme une princesse qui sait parfaitement que tout va lui être accordé mais qui prend bien son temps pour le demander. En vérité, jamais Heather n'avait trouvé dans les yeux de quelqu'un d'autre une telle admiration et surtout un si réel amour pour elle. C'était cela, sans doute, qui avait empêché que Harry et Heather se détachent définitivement l'un de l'autre. Parce qu'un lien solide mais intangible les liait tous les deux, envers et contre tout, malgré tous les sales coups qu'ils avaient pu se porter.

Ravie de la petite danse qu'elle menait, donc, elle fut cependant surprise qu'après avoir posé ses mains sur la poitrine nue du garçon, il la serre brièvement dans ses bras. Je vous rappelle que tous deux étaient dans le plus simple appareil! Ainsi Harry avait réussi à passer outre cette éternelle retenue qui l'empêchait souvent un rapprochement un peu trop physique? Il la prit pendant un laps de temps plutôt court, certes, mais elle eut à loisir le temps de goûter à la sensation de leurs deux peaux nue l'une sur l'autre et, pour une fois, perdit un peu de son sang froid. C'était justement comme si on venait de lui verser un seau d'eau glacée sur la tête alors qu'elle évoluait au milieu de volutes d'eau chaude. Figée, immobile, sa première réaction fut de jeter à Harry un regard brûlant sans pour autant rien faire ou ajouter. Elle avait juste envie qu'il recommence.

Mais il s'éloigna - pour une raison qui lui échappa tout d'abord. Quand enfin elle le vit aller vers l'endroit de la baignoire où l'eau était de moins en moins profonde, et qu'il ne se baissait pas pour rester au niveau de l'eau, elle comprit tout d'un coup.


-Voilà, on est a égalité.

Elle sourit. Mesurant le pas que venait de franchir le Gryffondor, elle en fut très touchée, non seulement parce qu'il accomplissait un grand effort pour elle mais en plus parce qu'il n'avait pas hésité un seul instant. Comme elle tout à l'heure: comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Cela ne l'avait pas gênée plus que cela qu'elle se montre à lui alors que lui ne l'avait pas fait, mais apparemment Harry tenait à rétablir l'équilibre. A travers le brouillard de vapeur d'eau, elle posa sur lui son regard vert clair, comprenant un peu ce qu'il avait pu ressentir. Ce n'était pas un sentiment de gêne qui l'envahissait, mais plus comme une retenue empreinte de respect, qui montrait qu'elle comprenait bien comme se dévoiler ainsi était une marque de confiance et d'intimité. Elle savait bie que Harry avait toujours été très mince, mais le trouva là nettement moins qu'elle l'avait connu. Des muscles fins se dessinaient clairement sous sa peau blanche, le tout formant un aspect général très harmonieux. Il n'était pas taillé comme un rugbyman mais avait tout de même une carrure suffisante, des épaules bien bâties, même si sa silhouette était élancée. Des petites traces rouges s'étalaient sur ses bras et son torse et Heather devina aisément d'où elles provenaient. Non, Harry ne se flagellait pas, c'était juste des restes de ses escapades dans les fourrés sous la forme de son animae.

Trop tôt au goût de la jeune fille, il se rabattit dans l'eau et revint vers elle. Elle le regardait avec un air mêlé d'admiration et d'amusement, et n'avait qu'une seule envie: se jeter dans ses bras. Mais bon, il venait de se montrer à elle et elle lui en était reconnaissante, alors elle n'allait pas lui infliger cela en plus. Elle le connaissait bien, tout de même. Il fallait le ménager.

Eh bien croyez-moi, il arrive parfois des choses dingues.

Ce fut lui qui la saisit entre ses bras, avec autant de douceur et de grâce que si elle avait été une magnifique et fragile œuvre en porcelaine. L'attirant contre lui, mais pas totalement, il posa ses yeux dans les siens avant d'imiter le geste de Heather un peu plus tôt, en recouvrant le cœur de la Serpentard avec sa main. Il n'en fallut pas plus à Heather. Elle savait réfréner ses ardeurs, mais tout de même... Bouleversée par ce câlin, elle enlaça fermement le buste de Harry en passant ses deux bras autour de sa taille avait de se serrer, vraiment, contre lui, collant son torse à celui du garçon. La tête lovée dans son cou, elle ferma les yeux, se laissant bercée par l'eau chaude qui les enveloppait et la merveilleuse sensation du corps nu de Harry contre le sien. Elle ressentait des sensations si intenses et si nouvelles, son coeur palpitait si fort, au rythme de celui du Gryffondor, qu'elle avait le sentiment d'assister à sa propre renaissance. Comme si la vie lui offrait une existence nouvelle, et qu'elle voyait le jour entre les bras nus de Harry.

Complètement transportée, les effluves qu'elle respirait se mêlaient à l'odeur de la peau de Harry, et elle se sentait si bien que n'importe quoi aurait pu arriver sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle sentait son sang en pulses réguliers irriguer tout son corps, corps qui était serré contre celui de Harry dans une parfaite osmose.

-Tu sais, je crois que maintenant, ça ne sert plus à rien de se cacher. Enfin, sans le clamer sous les toits, on peut très bien laisser la confirmation s'imposer, au lieu de ne leur laisser qu'une rumeur en pâture. Ayant eu ce qu'ils voulaient, les autres élèves nous ficheront la paix et passeront à autre chose.

Rompant leur étreinte, il s'éloigna un peu d'elle et elle ressentit comme un manque cruel, comme si elle se retrouvait tout d'un coup démunie, nue face à des gens qui ne l'étaient pas. Elle s'accrocha à la main du garçon qu'elle garda captive de la sienne, avant de s'enfoncer un peu plus dans l'eau chaude pour tenter de récupérer un peu de cette chaleur magique qui s'était brusquement évaporée.

- Oh, mais je n'ai plus l'intention de me cacher, ne t'inquiète pas! De toute façon, vers la fin on ne se cachait plus trop... C'est juste que tu ne m'embrassais jamais en public
- elle lui lança un petit clin d'oeil et un sourire en coin pour le taquiner. Harry n'était pas fanatique des démonstrations d'amour en général, bien que tout ce qui vienne de se passer démontrait le contraire. - Enfin, ça peut changer maintenant! ajouta-t-elle en riant doucement. Puis, plus sérieusement: Et puis de toute façon... L'union va faire la force avec tout ce qui se prépare...

Elle faisait aux références aux rumeurs de plus en plus certaines au sujet des Mangemorts qui rôdaient et des temps qui se troublaient. Et rien que pour cela, elle tenait à s'afficher clairement avec Harry, parce qu'elle ne voulait pas que son appartenance à Serpentard lui colle une étiquette de "pro-mangemort". Il fallait que les autres ouvrent les yeux, être serpentard ne vous obligeait pas à penser comme la majorité d'entre eux...

-Surtout Lyrra Parry.

Joignant son rire à celui du garçon, comme lui, elle repensa à toutes les tentatives de Lyra de leur faire cracher le morceau, et à leurs sorties à Pré-au-Lard. Sacrée Lyra!

- Tu m'étonnes... Elle va être absolument ravie si on officialise tout çà!!

Elle voyait déjà la Gryffondor se frotter les mains, comme une mère qui vient de marier sa fille, en jetant des regards à Heather qui voulaient dire: je te l'avais bien dit, je le savais, je le savais!

Les deux adolescents se retrouvaient petit à petit, malgré eux, et Heather avait le ferme et grandissante sensation qu'ils ne s'étaient jamais véritablement séparés. Tout lui semblait aussi facile qu'autrefois, aussi facile que cette première rencontre à la lisière de la forêt interdite! Transportée avec délice dans ses souvenirs, elle se revit, tellement plus petite et plus enfant, sa grosse écharpe fièrement serrée autour de son cou comme si c'était la chose la plus merveilleuse du monde, tomber sur ce petit garçon à l'air un peu égaré, comme si il se demandait ce qu'il faisait là... Et leur conversation... Déjà elle avait commencé à la taquiner, et déjà il avait dans le regard cet étincelle qui la captivait...

Elle en vint donc à lui avouer sa petite aventure avec Nathan Turner, pas forcément parce qu'elle était rongée de remords, mais plus parce qu'elle tenait à ce que, comme avant, il sache tout d'elle.


-Je comprends; pendant combien de temps êtes-vous sorti ensemble?

Le ton de Harry ne la trompa pas... Il était touché, forcément. Aussi elle essaya d'en parler avec le plus de détachement possible, pour bien lui faire sentir que ce n'était qu'une histoire sans importance, qu'elle avait eu pour se divertir. Certes Nathan lui avait bien plu, mais Harry n'était pas obligé de le savoir.

- Un mois. On s'affichait juste dans notre salle commune... Oui, il était à Serpentard; enfin tu vois peu de gens étaient au courant dans le reste de l'école; et puis ça n'a pas duré trop longtemps. Donc ne t'inquiète pas... Je n'étais pas bien à ce moment et ça m'a aidée à affronter les temps durs. Mais je suis bien mieux avec toi...


Elle lui sourit calmement et sincèrement, tout en serrant plus fort la main de Harry toujours prisonnière de la sienne. Elle voulait qu'il comprenne. Nathan était un ami, rien de plus.

- Moi aussi... J'ai... Enfin, juste embrassé pour ma part, après je suis parti. Un après-midi au Pré-Au-Lard.

Elle faillit lui lâcher la main sous le coup de la surprise et écarquilla les yeux avec stupeur... Pardon, elle avait bien entendu?

-Euh... Comment te dire... Un étudiant, il m'avait bousculé et pour se faire pardonner m'a offert un café... Et. Hum. Il m'a dit que j'avais de beaux yeux, pleins de compliments, enfin tu vois... Et je ne sais pas, j'avais comme envie de tester ma capacité à plaire; comme s'il était un tremplin vers toi, ou j'en sais rien! Peut-être parce que je ne côtoyais plus personne et que j'avais besoin de compagnie... J'ai tout mis en œuvre pour lui plaire assez, afin qu'il finisse par m'embrasser. Sur le plan purement... Théorique je n'ai pas détesté, c'était même très agréable; mais en vrai c'était vraiment horrible car ce n'était pas toi. Je suis parti pour ça, j'avais l'impression de te trahir. Et puis... Enfin, ce n'était pas très naturel avec ... Un garçon.

Cette fois, elle laissa clairement tomber la main du Gryffondor et croisa les bras sous sa poitrine. Non mais oh!!!!!! C'était quoi ce délire??? Comment ça quelqu'un embrassait SON Harry, un GARÇON qui plus est? Bah bien sûr!!! C'était qui ce mec, qu'elle lui éclate la tête? Harry était A ELLE, bon dieu!!

- J'ESPÈRE BIEN QUE C'ÉTAIT PAS NATUREL OUAIS! lança-t-elle avec rage, se rendant compte après avoir parlé qu'elle avait beaucoup trop haussé le ton. Garçon, fille, elle s'en fichait: même combat, elle ne supportait juste pas que quelqu'un d'autre qu'elle ait embrassé Harry...

Furieuse, les sourcils froncés, elle eut cette moue qu'elle avait toujours quand elle boudait. Essayant de chasser les HORRIBLES images q'un mec plutôt pas mal qui embrassait Harry, elle réfléchissait à cent à l'heure.


- Eh bien, je pense que c'est de bonne guerre,
fit-elle d'un ton pincé et sans aucune conviction. La prochaine fois que tu vas à Pré-au-Lard, je viens avec toi....dit-elle froidement, et elle finit dans sa tête: et je lui arrache les yeux à cet étudiant débile, qui détourne les mineurs, en plus, non mais oh.

Elle lança un regard enflammé de reproches au garçon, même s'il elle en voulait encore plus à l'autre qui l'avait embrassé. Vexée également, sans qu'elle ne se l'avoue, que Harry ait pu avoir une petite aventure, elle décida d'oublier tout cela pour le moment. Cet endroit était merveilleux et elle ne voulait rien gâcher de toute cela en s'énervant! S'obligeant à se calmer, elle se mit à se laisser porter par l'eau chaude et parsemée de petites paillettes et parfumée délicatement. Inclinant un peu sa tête, elle ferma les yeux et se détendit peu à peu, sentant Harry tout près d'elle. Qu'importe qui pouvait être ce fichu jeune homme, Harry était à elle à présent - comme il l'avait toujours été.


-Que dirais-tu d'envoyer une lettre à ta famille? J'aimerais leur annoncer officiellement pour nous deux.


Se redressant brusquement, elle faillit boire la tasse.

- C'est à dire que oui pourquoi pas mais bon en fait pas tout de suite on peut comme attendre quoi enfin bon, lança-t-elle précipitamment. Elle avait pensé à tout sauf à cela. Comment dire... Comment expliquer à Harry qu'il était fortement déconseillé qu'il montre ne serait-ce que le bout du nez d'une plume et d'un parchemin chez les Lass pour l'instant?

Il fallait prendre en compte, premièrement, qu'elle était l'unique fille de la famille, benjamine de quatre frères et enfant choyée de son père, très protecteur qui plus est. Ajouté à cela, ils étaient tous irlandais, et les irlandais ont un goût très très très prononcé pour la famille... et la protection de leur fille/soeur. Donc déjà, le fait qu'Heather ait pleuré à cause de Harry, que tous connaissait bien et depuis la première année à Poudlard des deux amis, cela suffisait pour que les cinq Lass aient de sérieuses envies de meurtre précédées d'une bonne séance de torture sur la personne du Gryffondor.

Ultime précision: il n'est pas nouveau qu'Heather aime être au centre de l'attention, qu'on s'occupe d'elle, qu'on la chérisse etc. De plus, comme elle déteste avoir tort et qu'elle avait une grande partie de torts dans sa rupture avec Harry... Elle avait refusé de se l'avouer. Et elle avait accusé le Gryffondor de tous les coups bas: c'est lui qui avait rompu, c'est lui qui avait fait un caprice, c'est lui qui lui reprochait les pires choses, c'est lui qui lui avait fait du mal, il l'avait même trompée, etc. Voilà. Donc là, les Lass en était venus à ce que le seul prénom de "Harry" les mette dans une rage folle.

Alors une lettre...


- Comment te dire; je crois que ma famille t'en veut beaucoup... Je préfère qu'on attende un peu. Mais c'est normal, ils m'ont vu malheureuse sans toi, et puis tu connais leur caractère protecteur...


Elle essaya de parler d'un ton qui se voulait rassurant, mais elle se sentait tellement mentir, et pour une fois cela la dérangeait, qu'elle ne se trouva pas très vraie. Mais le principal était qu'elle réfléchisse à la meilleure méthode pour que Harry récupère les faveurs de sa famille.

- Et aussi à Sirius... Mais on pourrait lui dire de vive voix! Cette tête de mule ne veut rien entendre et revient au Pré-Au-Lard bientôt. On pourrait lui concocter une petite surprise en arrivant sous notre forme animale.

- Oh oui!!
Beaucoup plus enthousiaste à cette idée, son visage s'éclaira d'un grand sourire. Elle adorait le parrain de Harry (il était telleeeeeeement sexy XDD) et d'ailleurs, il lui avait manqué ces derniers temps. Curieuse, elle demanda à Harry: Tu lui avais dit pour nous? ... Qu'on était plus ensemble? Et lui, comment va-t-il? J'adorerais lui montrer notre transformation... Mais tu n'as pas peur qu'il te sermonne, c'est interdit tout de même... Et on n'a pas une aussi bonne excuse que lui!

Néanmoins elle était toute excitée à l'idée d'arriver en renard devant Sirius Black, qui était pour elle un modèle incontestable. Même s'il était fugitif - de toute façon il était innocent - il restait un sorcier très compétent et puissant, et puis il avait combattu Lord Voldemort...

-J'aimerais que l'on passe nos vacances à visiter l'Irlande. Si ta famille est trop fâchée contre moi, ça ne fait rien, je prendrai un hôtel.

- Euh hmmm... Ils sont fâchés contre toi pour l'instant, mais ça va s'arranger. Oh oui! Cet été? Ca serait génial! Tu connaîtras vraiment mon pays comme ça...

Enchantée, elle pensa tout de suite aux endroits que Harry devait absolument visiter. Le Ring of Kerry, les falaises de Moher; elle les voyait déjà tous les deux et rien que tous les deux se promener et visiter comme bon leur semblait les recoins les plus beaux de sa chère patrie...


-Tu leur as dis au fait pour nous deux? Pour notre pouvoir? Tu... Tu t'en sors aussi avec le don? Je veux dire; le cacher? J'ai des fois du mal... Des gens me trouvent bizarre à cause de certaines de mes réactions. Est-ce que tu es bien avec?


- Je ne l'ai dit qu'à Tomàs... Pour l'instant les autres ne le savent pas encore, mais comme je sais par avance la réaction de mon père ou de Paddy tu vois, je préfère attendre... Ils vont nous dire qu'on est que de petites inconscients, et blablabla, sans faire attention à ce qu'on a réussi réellement. Alors j'attends le moment propice! Et sinon euh oui je m'en sors très bien...

Elle réalisa que le contact de la main de Harry dans la sienne lui manquait, alors elle la réattrapa. Puis elle lui sourit et chercha ses mots pour lui avouer quelque chose dont il ne semblait pas mesurer l'ampleur:


- Mais tu sais Harry... Je n'ai plus le même rapport avec notre pouvoir que tu as toi. Je me métamorphose très peu, ce qui explique sans doute que je n'ai presque pas d'effets quand je suis humaine. Personne ne peut s'en rendre compte. D'accord mes cheveux poussent plus vite, mais ça ne prouve rien. Je crois que... Je crois que ça me rappelait trop toi. Alors j'ai mis mon animae de côté.

Elle plongea son regard dans le sien et lui sourit faiblement. Ses aveux terminés, elle réfléchit un instant... Il lui avait tellement, tellement manqué.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mar 26 Jan - 7:42

[ HJ: Sacrée Heather ! m'enfin, c'est ainsi qu'on l'aime XD. Au fait, hier je n'ai plus eu internet de la soirée, juste 10 min, heureusement j'étais juste sur notre page quand ça a sauté, donc j'ai pu lire et répondre sur Word après avoir copié collé ta réponse. Mais c'est un peu le bazar du coup... Il répond à des trucs avant et d'autres après ect... Raaah ! Une fois de plus je ne peux plus utiliser mon orange habituel pour les dialogues -_-'. Piiii je ne sais pas si ça fait avancer le Schmilblik mon post... D'ailleurs, j'ai adoré le tien ]

Heather faisait des efforts pour ne pas le forcer outre mesure, devinant sans doute l'immense pas qu'accomplissait le Gryffondor, plein de bonne volonté mais réclamant sans même s'en apercevoir, un peu de temps. Pourtant, la jeune fille avait ses limites, et Harry aurait dû le savoir; poser sa main contre sa poitrine avait été jouer avec le feu. N'en tenant visiblement plus, ou bien mû d'un simple geste spontané -l'ayant fait oublié qu'ils étaient nus- Heather se serra contre lui; d'abord son torse se trouva prisonnier des merveilleux doigts de sa compagne puis son corps entier. Il songea d'abord à se défaire de l'étreinte dans l'instant; absolument terrifié par leur acte. Cette conscience ne dura que quelques secondes, durant lesquelles, raidi, le Survivant semblait vouloir imposer ses limites à ce corps « prostitué » qui cédait si facilement aux tendresses qu'on lui offrait. Bien vite, il céda, oubliant l'orgueil de son esprit qui s'était toujours voulu insaisissable; non seulement pour se protéger... Mais sans doute par peur de ne plus attirer sans avoir plus de mystères à révéler. Ceux qui connaissaient tout de leur moitié ne se lassaient-ils pas au bout d'un moment? Longtemps, sans le savoir l'Animagus avait entretenu cette aura de secret dans l'espoir de toujours surprendre Heather, de lui donner envie de le découvrir encore, d'ouvrir de grands yeux. Maintenant que le tabou était levé, les deux jeunes gens avaient-ils fini le chemin de découverte? Les poètes disaient que c'était une route éternelle, Harry mourrait d'envie de les croire; cependant les séparations dues à un amour consumé jadis avec tant d'ardeur, un amour qui n'avait plus rien à offrir étaient légion.

Ce raisonnement cessa à la seconde même où il sentit le cœur d'Heather battre contre sa propre poitrine, ses sens d'Animagus captèrent l'odeur de sa compagne de manière plus forte que jamais, sans doute était-ce dû à son pouvoir mais aussi à la longue absence, la sensation de retrouver quelque chose d'essentiel, comme une source d'eau après avoir erré dans le désert. Attiré, il eut l'impression magnifique qu'en dépit de toute logique les poètes avaient finalement raison... Pour eux tout du moins! Jamais ils n'auraient finis de se découvrir, alors pourquoi se priver? Pourquoi ralentir le processus et garder plus longtemps pour soi, le mystère du corps qui ne sert qu'à être partagé un jour. C'était avec elle qu'Harry voulait apprendre, désirer, et vivre. A l'adolescence, les doutes étaient bel et bien là, seules quelques certitudes aidaient l'individu en recherche de soi à tenir debout, à se reconnaître un temps soi peu et ne pas devenir fou... La sienne, c'était que la Serpentarde ne devait plus s'éloigner de lui; ô grand jamais! Harry était né pour survivre malgré les lois de la logique. Il avait donc survécu, et ce, pour mieux mourir si la jeune fille rousse l'abandonnait au bord du chemin. Voldemort n'était qu'une chimère peu inquiétante à côté de sa première leçon de « vol ». Le garçon sentait s'agiter en lui, une paire d'ailes que lui avait offert l'amour... ne restait plus qu'à apprendre à s'en servir et visiblement, Heather se ferait un plaisir d'être sa professeur et son élève à la fois. N'y tenant plus, l'adolescent pressa légèrement sa compagne un peu plus contre sa poitrine, repoussa une mèche de ses si long cheveux pour l'embrasser dans le cou, s'y attardant pour goûter à sa peau délicieuse, la relâchant pour finalement lui permettre de poser sa tête contre son épaule.

Le Survivant était soulagé que son corps pourtant loin d'être aussi magnifique que celui de sa superbe compagne à ses yeux, ait pu trouver grâce à ses yeux. Il rompit doucement l'étreinte cependant; chaque chose en son temps... Quand on aimait, on ne se sautait pas dessus comme des bêtes sauvages voyons. Le garçon aimait Heather autant pour son physique que pour son esprit, parler avec elle était donc aussi magique que la tenir contre lui, il était fasciné par ses paroles... Quoiqu'elle dise, même si il s'agissait d'une banalité! Entendre la Verte et Argent s'adresser de nouveau à lui sans que ce soit pour lui lâcher une méchanceté-tout comme lui-même avait pu le faire- était un breuvage fantastique, un baume à appliquer sur un cœur abîmé. Mais il y avait ce fichu garçon qui gâchait tout; d'ailleurs Harry irait bien lui dire deux mots à l'occasion! Ah... Il avait aidé Heather à cette période, du coup il aurait le droit à sa clémence... Un coup de poing en moins, où alors une insulte ou deux dont le Gryffondor ne le ferait pas profiter.


-Si il t'as aidé, ça me console un peu

Fit-il d'une voix posée et tranquille. Bien sûr la jalousie était ancrée en son âme mais sa confiance en Heather également. Il pouvait donc demeurer calme, il savait que sa petite amie ne lui mentait pas, que c'était fini; que lui seul était désormais dans son cœur. A vrai dire le Gryffondor n'aimait pas se donner en spectacle ou être le centre de l'attention-ce qui faisait d'eux un couple particulièrement équilibré puisque Heather ne pouvait se plaindre d'être dans l'ombre de Harry, et ce dernier prétexter la même chose puisque c'était tout ce qu'il souhaitait, leurs désirs allaient dans le même sens en fait.- mais il tenait vraiment à recevoir celle de la Serpentarde. S'il fallait l'embrasser en public pour la rendre heureux et fière, il allait de soit que l'Animagus s'exécuterait, ayant trop bien comprit le danger que cela représentait de croire que la Verte et Argent lui était totalement acquise, ne faisant donc aucun effort.. De toutes façons, le Gryffondor était si orgueilleux en cet instant, d'avoir pour compagne une telle créature que montrer à tous et à toutes qu'elle était sienne ne lui demanderait sûrement pas tant de sacrifices que cela. Au moins les sales mioches comme Nathan sauraient à quoi s'attendre désormais! C'était chasse gardée.

-Nous le dirons à Lyra en premier, elle mérite bien cela après tous ses efforts pour nous mettre ensemble... Puis tout rafistoler ensuite.

Il sourit, se rappelant des débuts de leurs déboires amoureux et d'une sucette en forme de cœur au Pré-Au-Lard puis d'une salle de bain dans un appartement moldu loué pour les vacances. Cependant le rire dans ses yeux s'éteignit en entendant la phrase suivant de sa compagne. Sa seconde famille de cœur lui en voulait... Terriblement! Harry était certain qu'Heather en parlait comme quelque chose de banal pour le rassurer. Du coup, malgré le fait qu'il ait la Serpentarde, le Gryffondor se sentait un peu orphelin de nouveau. Il avait trahit les Lass; et ces derniers ne voudraient plus jamais le voir. Sur le coup, l'adolescent en aurait presque pleuré de honte et de rage. Il était vraiment triste à cette annonce qui gâchait beaucoup de choses. Bien sûr, peut-être exagérait-il, mais bon, il faut avouer que cette famille avait une place immense dans son cœur. Les sourires de Paddy, la complicité avec Thomàs qu'il avait vu revenir à la vie, le père lui ayant plus ou moins confié sa petite fille...

Comment te dire; je crois que ma famille t'en veut beaucoup... Je préfère qu'on attende un peu. Mais c'est normal, ils m'ont vu malheureuse sans toi, et puis tu connais leur caractère protecteur... Euh hmmm... Ils sont fâchés contre toi pour l'instant, mais ça va s'arranger. Oh oui! Cet été? Ca serait génial! Tu connaîtras vraiment mon pays comme ça...

Il poussa un léger soupir, son regard se faisant un peu vague, un peu flou. Revenant à Heather, un nouveau soupir naquit entre ses lèvres; comme souvent, Harry s'en voulait pour cette situation... Mais pas tellement! Au fond, le garçon était en colère contre la famille Lass, ils avaient le droit de lui en vouloir certes; mais pas au point qu'une lettre leur annonçant ses réconciliations avec la jolie rousse soit à proscrire. Ce n'était pas tout à fait leur histoire non plus! Pourquoi le juger? Harry était encore jeune, les deux sorciers avaient fait une erreur, pouvait-on lui tourner le dos uniquement pour cela? Il ne savait plus trop... Le fait qu'Heather, fille débrouillarde et intelligente leur confirmant avoir reçu les preuves qu'on pouvait faire confiance au brun devraient suffire non?

-Mais- répondit le Survivant, jouant avec des bulles de savon qui se formaient juste autour d'eux- si tu leur dis que l'on a fauté une fois? Que... J'ai compris mes erreurs, et que l'on peut me faire confiance, ce serait un témoignage suffisant, n'est-ce pas? Je sais que ta famille, à juste raison, écoute souvent tes intuitions.

Harry se sentait mal, il détestait décevoir les gens; sans doute un traumatisme de peur d'abandon caché quelque part par là. Ses yeux d'un vert pur sillonnèrent les ondes légères de l'eau, son doigt plié venant frôler la surface des veloutes du liquide.


-Je ne veux plus te perdre, je ne te ferai plus jamais de mal, ils doivent bien comprendre ça, n'est-ce pas? Regarde-Il montra les cercles d'eau qui s'agrandissaient. -Tu vois ces cercles, un petit rond, notre première année, notre seconde un autre plus grand, jusqu'au aujourd'hui... Nous grandissons ensemble, avec plus ou moins d'harmonie... Mais nous sommes fait pour rester unis comme ces cercles, à la seule différence que nous ne nous effaceront pas même en grandissant encore.

En effet l'onde disparue bientôt et Harry ayant saisi doucement son aimée par les bras la relâcha avec tendresse mais aussi tristesse... Tout devait se rééquilibrer pour enfin vivre le bonheur parfait. Sirius par exemple était prêt à les accueillir tous deux! Il est vrai que le Gryffondor ne lui avait rien dit sur le comportement de sa compagne, ce sauvage l'aurait traité de sale femelle et autres termes, se voulant compatissant mais ne faisant qu'irriter le Survivant. Même au plus sombres moments qu'il avait passé, jamais Harry n'aurait admis que l'on insulte ainsi Heather; lui-même tentant de s'y refuser. Il avait jugé qu'entretenir la haine n'aurait rien fait de bien; et qu'ayant également fauté, il était impossible de l'insulter sans le faire pour soi-même également; chose que le garçon n'avait pas vraiment eut la force de faire, assez faible ainsi. Il mira sa belle renarde irlandaise, ses yeux jusque là voilés s'irisant d'une touche d'espoir. Du côté de Sirius au moins, tout allait bien!

Oh oui!! Tu lui avais dit pour nous? ... Qu'on était plus ensemble? Et lui, comment va-t-il? J'adorerais lui montrer notre transformation... Mais tu n'as pas peur qu'il te sermonne, c'est interdit tout de même... Et on n'a pas une aussi bonne excuse que lui!

Entendre la phrase « on n'était plus ensemble » lui réchauffa le cœur. La famille Lass lui manquait vraiment mais au moins, il avait récupéré le membre le plus important à ses yeux. Enfin là ce n'était même pas une question de critères d'importances mais de nécessité absolue sous peine de dépérir sans plus tarder. Frottant doucement la main d'Heather, celle qui ne tenait pas la sienne captive, l'Animagus répondit avec douceur, soucieux de réconforter sa belle, de la rassurer.

-Non, je ne le voyais pas beaucoup, c'était « facile » de lui cacher. Il savait que quelque chose n'allait pas, mais je ne voulais pas te mettre en tort devant lui. Sirius est quelqu'un de très entier et aussi protecteur que ta famille, les manières et délicatesses en moins tu l'auras deviné... Il les a laissé en prison, je n'aurais pas supporté qu'il t'insulte. De plus, malgré toutes les raisons du monde, lui ne t'aurait jamais pardonné. Il a tant souffert Heather qu'il en est devenu extrémiste parfois... La moindre erreur est trahison, il n'y a rien de pire pour lui... Sirius exagère toujours les choses et les situations. Je ne voulais pas de cela. Et j'ai bien fait car au moins, n'étant au courant de rien, il n'a pas eut à souffrir d'autres soucis en plus des nôtres.

Harry lui sourit doucement. Ne pas parler d'Heather à chaque seconde, le peu de fois pendant lesquels le Gryffondor l'avait aperçu avait été très difficile, évidemment la Verte et Argent pouvait facilement le voir. De toutes manières le Survivant n'essayait pas de se cacher.

-Heather... Lui me sermonner? Tu plaisantes j'espère? Il l'a fait pour d'autres choses mais pas pour ça, c'est bien trop « cool » selon lui. On a tout de même des Mangemorts à nos trousses, n'est-ce pas une raison suffisante?
- Il sourit, se rappelant d'un Sirius l'exhortant à devenir Animagus, le traitant de chochotte lorsque le Gryffondor refusait, prétextant telle ou telle raison voir un manque d'intérêt total, alors qu'il faisait tout les démarches avec la Verte et Argent.-Et puis tu sais, Sirius n'avait que 15 ans ou un peu plus lorsqu'il est devenu Animagus; il n'avait alors aucune raison plus valable que nous. Il aurait pu trouver un autre moyen pour accompagner son ami Remus, et il le dit lui même... Sauf qu'être Animagus c'est trop « fun » selon lui. Si tu savais comme il me casse les pieds pour nous tenter toi et moi... Nous offrant l'immense chance d'être notre professeur. « Ainsi vous aurez une infime chance de plus de ne pas vous rater ».

Sirius ne mâchait pas ses mots, c'était quelqu'un de dur et exigeant malgré les apparences, il attendait toujours le meilleur de soi-même, de son filleul et de sa compagne par la même occasion.

-Sinon, il va bien, rassure-toi. Je l'ai vu une ou deux fois, j'ai failli lui cracher à la figure de nous lâcher avec son obsession d'Animagus, mais cela aurait été gâcher la surprise, assurément.

Ayant retrouvé un brin d'enthousiasme et peut-être même plus, parvenant enfin à se dire que s'il avait réussi à récupérer Heather, rien ne devait être impossible-donc se réconcilier avec la famille- le Gryffondor nagea jusqu'au bord pour prendre un shampooing à la vanille, un autre à la menthe et la coco; proposant à sa belle de choisir celui qu'elle préférait, optant quant à lui pour la vanille, son parfum préféré-pour la glace c'était cassis et pour Heather la pistache.- Vint ensuite un sujet de discussion tout aussi obscur que la question concernant la famille de la Serpentarde... Ah oui, le fait que Harry ait flirté, avec un garçon en plus... La réaction ne se fit pas attendre! Et le Survivant était sûr que ses cheveux se seraient instantanément dressés sur sa tête s'ils avaient été secs tant l'exclamation d'Heather ainsi que son regard enflammé de reproches furent violents.

J'ESPÈRE BIEN QUE C'ÉTAIT PAS NATUREL OUAIS!

Sur le coup, les jambes du garçon fléchirent légèrement, il glissa un peu dans l'eau, reculant légèrement. D'un côté il pouvait comprendre le désarroi de sa compagne... Mais qu'elle ne s'inquiète pas! De un Harry lui était fidèle à jamais et de deux, non il n'était pas gay... Au pire bi,-et encore un baiser apprécié en pleine crise de désarroi n'avait rien d'une preuve tangible- mais certainement pas allergique aux filles... Preuve en était son petit problème d'hormones qui refaisait surface de temps en temps... Grrr pourquoi cela ne se voyait-il jamais sur une femme? C'était injuste! Elles pouvaient feindre l'indifférence beaucoup plus facilement.

-Heather... Je te rassure! C'est comme toi avec l'autre garçon, je veux dire, je t'aime toi! Et je suis totalement... Enfin, attiré par le côté naturel des choses... Toi, avec moi, pas les garçons voyons. Tout à l'heure tu as bien vu... Enfin... Non, je ne voulais pas dire ça, en fait... Si...Bref

Enfin voilà, ce n'était pas du tout clair comme discours mais allez expliquer à une adolescente de votre âge les effets qu'elle vous faisait, lorsqu'on s'appelait Harry Potter encore en plus c'était plus difficile que de commencer à faire un discours politique dans une langue qu'on ne connaissait absolument pas. Il y avait également un quiproquo entre les deux amoureux, logique car le thème était assez complexe; le Gryffondor savait que Heather lui en voulait pour cette incartade mais il croyait aussi que la Verte et Argent était inquiète quant à savoir que son petit ami semblait capable de s'intéresser aux garçons. Logique direz-vous; il faut dire que le cas exposé était loin d'être banal et que, quitte à paraître vraiment maladroit, le sorcier tenait à essayer de la rassurer, même s'il devait avouer pour cela, certaines réactions qui prouvaient son attirance envers elle, et elle seule.

Eh bien, je pense que c'est de bonne guerre, La prochaine fois que tu vas à Pré-au-Lard, je viens avec toi....

Souhaitant ardemment dénouer la situation, et lever le brouillard entre eux deux, le garçon sourit, se faisant doux charmeur pour lui répondre avec délicatesse.

-Mais je ne pensais pas une seconde accepter d'y aller sans toi. N'oublie pas que c'était la récompense promise pour mon défi réussi. Une journée entière au Pré-Au-Lard avec toi. Permets-moi de réserver les prochaines sorties également.

Ses yeux d'émeraude se posèrent dans ceux de la jeune fille, parfois, il était si aisé de jouer les Gentlemans! De la rassurer... Oui c'était vraiment gênant d'un côté d'avoir évoquer ce flirt, mais de l'autre, le brun avait changé tout à fait de comportement au moment même où, inconsciemment, il avait comprit que cet air indigné signifiait qu'elle le voulait, donc qu'exigeant qu'il lui appartienne, la jolie rousse se donnait corps et âmes à lui... C'était tout à fait grisant d'avoir en son pouvoir, la capacité de faire changer les expressions de son ravissant visage, de voir qu'elle avait besoin de lui et de pouvoir la protéger ainsi; lui montrer qu'en effet, le Gryffondor tenait à sa personne, ne considérant pas le fait qu'elle l'accompagne comme une punition, ou se braquer en arguant qu'elle ne lui faisait pas confiance! L'adolescent était flatté pour tout dire, et puis... Étant le digne fils de son père ainsi que le filleul de Sirius Black, l'Animagus se devait bien de laisser un ou deux gênes charmeurs refaire surface de temps à autre.

Doucement, le temps passait, Heather à sa grande joie ne garda pas un air courroucé plus longtemps; enchaînant sur leur don commun. Qu'il était bon, tels deux papillons de fleurer quelque graine de pollen avant de se lancer vers une autre fleur qui n'avait rien à voir sans éternuer... Autrement dit, le duo se connaissait tellement bien-non pas qu'il ne restât aucune once de mystère heureusement- qu'il n'avait pas besoin de se cantonner à un sujet ou préciser que la conversation changeait... Une personne extérieure n'aurait pas comprit leurs changements intempestifs de ton ou de conversations, eux si, c'était tout à fait naturelle. Se frottant finalement les cheveux noirs dans lesquels le shampooing blanc contrastait fortement, le sorcier ouvrit un œil entre deux ruisselets de mousse, contraint de grimacer un peu pour que le produit n'entre pas dans ses yeux. Il aurait apparemment du investir dans du dop... Parce que Dop évite les nœuds, Dop ne pique pas les yeux. En plus il y en a à la vanille aussi

Je ne l'ai dit qu'à Tomàs... Pour l'instant les autres ne le savent pas encore, mais comme je sais par avance la réaction de mon père ou de Paddy tu vois, je préfère attendre... Ils vont nous dire qu'on est que de petites inconscients, et blablabla, sans faire attention à ce qu'on a réussi réellement. Alors j'attends le moment propice! Et sinon euh oui je m'en sors très bien...


Le Gryffondor finit par plonger la tête sous l'eau afin de se rincer, il sortit finalement, s'ébrouant à la manière d'un animal, oui, à force de gambader sous forme Animagus il avait prit certaines habitudes, lesquelles, entre autre celles-ci se remarquaient. Curieux, Harry inclina légèrement la tête sur le côté, il avait très envie de connaître la réaction de Thomàs, ce dernier avec Paddy était le frère préféré du Survivant, pensant un instant que ce dernier devait avoir une folle envie de le massacrer puis de boire son sang pour sa trahison, la tristesse l'envahit une seconde, mais bien vite il se reprit, curieux avant tout.

-Tu lui as dit que nous l'étions devenu tous les deux? -La fierté pointait dans sa voix, en souvenir de cette époque absolument bénie! Au passage le Gryffondor se promit d'en offrir d'autres encore mieux à Heather, c'était un peu prétentieux mais bon... Il était amoureux donc...- Comment a-t-il réagit? Vu son caractère il a du s'énerver en te traitant d'inconsciente, ou nous si tu lui as dit pour moi aussi puis éclater de rire en disant exactement « trop fort » comme le jour où il a découvert que son portrait ne se reflétait plus dans les miroirs... Mais à vrai dire, je ne sais plus trop... Comment en être sûr. Je suis incapable de les connaître suffisamment bien pour savoir si j'obtiendrai un jour, le droit au pardon.

Sa mine se renfrogna légèrement tandis qu'il portait une main pleine d'eau juste au dessus de l'épaule de sa compagne pour ensuite incliner le récipient improviser et regarder les gouttes s'écouler sur l'épaule de son amie, un peu comme quelqu'un qui regarde les grains s'écouler dans le sablier du temps qui passe, inexorablement. La solution du pardon était peut-être là qui sait? Le temps... Le laisser courir, laisser s'apaiser la colère et la peine, quant à savoir si Harry serait assez patient, c'était une autre question. Il était tellement miné de savoir que sa famille de cœur était déçue par son comportement.

Mais tu sais Harry... Je n'ai plus le même rapport avec notre pouvoir que tu as toi. Je me métamorphose très peu, ce qui explique sans doute que je n'ai presque pas d'effets quand je suis humaine. Personne ne peut s'en rendre compte. D'accord mes cheveux poussent plus vite, mais ça ne prouve rien. Je crois que... Je crois que ça me rappelait trop toi. Alors j'ai mis mon animae de côté.

Quelque part c' était étrange, le Gryffondor s'était toujours escrimé à trouver leurs points communs, à les faire ressortir, croyant que différence voulait dire incompatibilité. Pourtant Heather et lui se complétaient! C'était fou comme ils pensaient différemment en fait. Elle était la lumière, le raffinement et lui l'ombre et la sauvagerie, elle entrepreneuse lui plutôt prudent... Rusée, réfléchie, lui imprévisible, impulsif. Elle voulait oublier ce qui faisait mal... Il rêvait de vivre dans le passé doré, s'enfonçant dans les beaux souvenirs pour tenir, alors que Heather essayait d'avancer en les supprimant de sa tête.

-Je me transformais pour la même raison... Ça me rappelait toi, nous, alors c'était si beau... Revenir du temps où l'on s'aimait. Mais, c'était avant que je sache que ça peut être encore mieux maintenant.

Il sourit de nouveau, leur situation présente prouvait qu'ils ne s'étaient pas vraiment assagis, au contraire... Nus dans une salle de bain, il y avait de quoi faire mieux en matière de gentils enfants bien sages. Cependant les deux sorciers avaient grandis, de quoi rééquilibrer leur relation, ils avaient dû souffrir pour ça... Mais rien que pour cet instant, même si cela ne devait être qu'un rêve, Harry ne regrettait rien. Le Survivant avait eut mal, comme souvent dans son enfance, mais là c'était pour une bonne cause, ce n'était pas de la douleur gratuite, celle qui n'apporte rien, il était content de ressortir des leçons de ses souffrances... Désormais le garçon avait tout les éléments en main pour que cela ne se reproduise plus.

-Ce n'est pas plus mal, que tu aies laissé le don de côté... Cela t'aurais attiré des ennuis, je peine à cacher certaines choses... Déjà, dès le début j'avais une relation très forte avec l'animae, son mystère et sa liberté m'attirait. Lorsque nous nous sommes quittés, j'avais peur des gens; je ne voulais pas de leurs questions, alors j'ai tout fait pour m'échapper d'ici, l'animae m'attendait juste près de lac; je t'avoue que je n'ai plus beaucoup dormi depuis longtemps. J'ai appris un tas de choses merveilleuses sur la nature, pas autant que toi certes, mais... Certaines en valaient vraiment la peine. Il n'y a que la lisière de la forêt interdite que nous avions franchis en première année que je n'ai pas tenté de traverser. Nous nous étions promis d'y retourner tous deux, je ne voulais pas trahir cette promesse qui avait alors, un parfum de réconciliation possible... Après tout, nous n'avions même pas terminé tout ce que nous nous étions promis de faire. Se quitter n'avait aucun sens.

Harry se voulait à l'aise en parlant ainsi, il se dévoilait de son mieux, pas à pas sur le chemin de la confidence, comme un ancien malade en convalescence après avoir trop longtemps souffert d'une obsession au mystère? Bien sûr le Gryffondor gardait sa part de secrets afin de toujours attiser la flamme d'Heather, ne pas laisser la lassitude se placer entre eux-sachant aussi que son aura de mystère charmait autant qu'elle énervait sa compagne. Il en trouverait bien d'autres à révéler petit à petit puis à en former de nouveaux indéfiniment juste pour raire rager sa jolie rousse.- Ils avaient parlé longtemps en tout cas, plus d'une demi-heure et peu à peu les mots, les réponses, même les sujets s'épuisaient, le Rouge et Or aimait parler avec la Serpentarde, et adorait son esprit mais maintenant, que pouvaient-ils bien se dire? Apparemment, le reste de la nuit-car il était hors de question de dormir visiblement, aucun des deux ne semblaient fatigués ou alors Heather le cachait bien- et ils avaient bien trop de temps à rattraper! Harry ne savait plus vraiment que proposer. Il tendit le shampooing à la noix de coco à sa compagne, d'un geste timide, l'invitant à le laisser lui passer le produit dans ses longs cheveux.

-Et pour l'équipe de Quidditch? Veux-tu que nous la remettions en route? Cela ne semble décidément pas vouloir nous réussir, d'abord avec cette folle de Fred, et puis les membres qui ne semblaient pas vraiment motivés... Puis notre dispute.


Le sorcier poussa un léger soupir. Il avait beaucoup aimé Fred fut un temps, mais la jeune fille avait agressé un garçonnet de 11 ans dans le Stade, venu par erreur à l'heure ou les jadis et feu Vivets Dorés venaient s'entraîner; complètement furieuse, l'insultant et le menaçant de blessures. La dispute avait tourné au tragique lorsqu'un cognard était venu frapper la capitaine indigne. (HJ: je rappelle que tout cela avait été décidé/joué en RP, aucun rapport avec le HJ). Franchement, la conversation était minable... Ça prouvait vraiment que Harry n'avait rien d'autre à raconter; à vrai dire, il commençait à se sentir vraiment la à l'aise là dans ce bain... Dans le sens où, ce qui était gênant, c'était justement cet intense bien-être qui s'emparait peu à peu de lui. Il avait déjà fait d'énormes progrès et était capable de répondre si on lui en parlait... Mais poser la question implicite qui régnait entre eux était trop difficile pour lui; Heather ne pouvait pas lui en vouloir, ce n'était pas du tout dans son caractère... Et il ne s'agissait pas d'une question de se forcer ou pas... C'était juste que « parler » de ça, lui était totalement impossible, tout du moins le faire en premier. Personne ne lui en avait jamais parlé, ni adulte-n'ayant pas eu de parents pour le guider, il ne lui restait que Sirius, pas très raffiné ou délicat sur le sujet, ne pouvant que le faire fuir- ni camarade de dortoir. Aucun n'était assez proche de lui pour s'être essayé à parler de ces « choses » avec le Survivant. Les garçons connaissant pourtant sa répugnance pour sa célébrité faisait apparemment un blocage; on ne parlait pas de « ça » avec Harry Potter... Si tenté que le dit adolescent se soit ouvert à eux, ce qui était encore plus improbable qu'un soudain déblocage de leur part concernant sa personne.

Même si il avait voulu aborder le sujet, il aurait pu y mettre toutes ses forces que ça ne serait pas sorti! Harry ne savait pas comment en parler... De ce qui changeait en eux, de leur situation présente aussi et de la conversation qui s'amenuisait sans qu'il n'ait envie de sortir du bain pour autant-tout en mourant de désir à la fois de le faire, mais la première envie était plus forte.- craignant de plus de manquer de délicatesse et de froisser sa belle. De plus, sur le coup le brun avait bien peur que ce soit lui qui soit un peu trop mature, et que sa compagne était bien loin de ces idées pas très catholiques.-en même temps le sorcier n'était pas croyant alors ^^- N'attendant finalement pas son ascendance pour le shampooing, ne sachant pas quoi faire d'autre en attendant que Heather continue le jeu en trouvant un sujet plus intéressant ou tout aussi minable pour le suivre dans l'art de tourner autour du pot, ou s'exprime clairement, le Gryffondor passa ses mains dans la chevelure rousse de son amie après avoir déposé une noisette de produit qui sentait bon la noix de coco; passant doucement ses doigts entre les mèches pour bien laver toutes les parties de son cuir chevelu, mais aussi lui faire un petit massage; espérant qu'elle apprécie.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2347
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Lun 15 Mar - 13:58

[ Je pense que je peux aller me pendre pour le retard XDDDD Mais notre conversation commence à être tellement longue que j'en étais perdue ^^ ]

-Mais si tu leur dis que l'on a fauté une fois? Que... J'ai compris mes erreurs, et que l'on peut me faire confiance, ce serait un témoignage suffisant, n'est-ce pas? Je sais que ta famille, à juste raison, écoute souvent tes intuitions.

Hmm... Comment dire... Heather mesurait juste à l'instant le poids que pouvait avoir le fait de déformer la vérité. Elle n'avait pas envie d'avouer à Harry comment elle avait tourné son récit pour faire en sorte qu'elle passe pour la fille parfaite et martyre, trompé par son méchant amoureux qui avait joué avec elle avant de la laisser choir. Elle n'avait pas envie de lui mettre cela sous les yeux, autant qu'elle n'avait pas eu envie d'expliquer à sa famille les raisons de leur séparation. Parce que, elle en mettait sa main à couper, elle était certaine que ses frères et son père l'aurait sermonné pour avoir agi comme elle l'avait fait. Oui mais maintenant, comment se démêler de tout ça?

-Je ne veux plus te perdre, je ne te ferai plus jamais de mal, ils doivent bien comprendre ça, n'est-ce pas? Regarde. Tu vois ces cercles, un petit rond, notre première année, notre seconde un autre plus grand, jusqu'au aujourd'hui... Nous grandissons ensemble, avec plus ou moins d'harmonie... Mais nous sommes fait pour rester unis comme ces cercles, à la seule différence que nous ne nous effaceront pas même en grandissant encore.

Encore un peu plongée dans ses réflexions embêtées, elle ne suivit qu'à demi le reste des paroles de Harry, mais sourit tout de même à l'évocation poétique des cercles sur la surface de l'eau. Oui. Ils étaient faits pour être ensemble, elle le savait, et ce depuis toujours, estimait-elle avec le recul qu'elle avait maintenant. Mais s'aimer ne suffisait pas. Il y avait d'autres facteurs à prendre compte. C'était un peu comme si tous les paramètres étaient là mais un réglage n'avait pas été correctement effectué... Oui, c'était cela...

Heather se sentait étrange. Comme si elle occupait une place qui lui était dédiée mais qu'elle n'arrivait pas à trouver satisfaisante. D'où diable pouvait bien venir ce ressentiment bizarre? Elle retrouvait Harry qui lui avait tant manqué, il lui avouait qu'il l'aimait elle aussi, que demander de plus, alors? Elle ne savait pas. Sauf qu'une mélancolie latente flottait dans son être, et l'empêchait par la même occasion de s'adonner complètement au bien être qui aurait dû normalement l'envahir pleinement.

Harry la prit dans ses bras et elle se laissa bercer, sans rien entreprendre de son côté, laissant juste l'odeur sucrée du garçon lui emplir les narines. Fermant les yeux, elle n'attendait rien, profitant juste de la délicieuse caresse de la peau de Harry sur la sienne. Si la situation n'était pas parfaite, alors, pour sa part, il fallait juste se contenter du mieux. Et en cet instant, cela fonctionnait.

Harry lui parla ensuite de Sirius et la rouquine baissa les yeux, gênée, comme un peu plus tôt à propos de sa famille. Harry n'avait rien dit à son parrain. Par égard pour elle, et pour Sirius aussi, qui se serait inquiété pour son filleul. Et elle, elle n'avait eu d'égards pour personne. Personne. Elle n'avait pas été capable de penser à Harry un tant soit peu, de rester loyale avec lui, de reconnaître leurs fautes à tous les deux. Et elle avait chargé son rôle de méchant au plus qu'elle le pouvait, mentant sciemment à sa famille, et cela ne pouvait pas s'expliquer comme le semi-mensonge qu'avait fait Harry à Sirius. Elle avait menti non pas pour les protéger mais pour les monter contre Harry - une manière de lui faire payer, sans doute. A l'époque, cela l'avait emplie d'une joie machiavélique; maintenant, elle se dégoûtait. Quel genre d'amour pouvait-elle offrir si elle n'était même pas capable de rester loyale envers les gens qui comptaient pour elle?...

-Sinon, il va bien, rassure-toi. Je l'ai vu une ou deux fois, j'ai failli lui cracher à la figure de nous lâcher avec son obsession d'Animagus, mais cela aurait été gâcher la surprise, assurément.

Elle n'arrivait plus à suivre la conversation mais se rattacha à quelques paroles du Rouge et Or qu'elle saisit entre deux douloureuses questions qu'elle s'adressait. Se forçant à paraître naturelle, elle essaya d'agir comme si tout allait bien:

- Bon, je suis contente de savoir qu'il va bien. Avec les Mangemorts qui rôdent en ce moment... Il est bien caché? Tu crois qu'on pourra le voir bientôt?

Fort heureusement, Harry avoua alors son "adultère" (XD) et cela offrit à Heather une excuse de prendre un air courroucé et de ne pas forcément réagir comme si tout allait bien. Le sentiment d'énervement masqua quelques instants celui de gêne diffuse qui l'envahissait depuis tout à l'heure. Laissant Harry s'expliquer un peu confusément, elle croisa les bras tout en le défiant du regard - position étrange puisqu'elle avait avoué elle aussi qu'elle l'avait trompé. Mais une irlandaise permet rarement aux autres les fautes qu'elle a accompli elle-même. Un étudiant, qui plus est! Bah... Au fond, tout le monde était sans doute bi... Et... Ce n'était pas elle qui allait dire le contraire...

Oui mais sauf qu'elle, elle avait bu, ce soir-là. Pas Harry.

Alors chut.


-Mais je ne pensais pas une seconde accepter d'y aller sans toi. N'oublie pas que c'était la récompense promise pour mon défi réussi. Une journée entière au Pré-Au-Lard avec toi. Permets-moi de réserver les prochaines sorties également.

Elle estima qu'il fallait mieux se radoucir, elle ne voulait pas en venir aux aveux et de toute façon, si elle avait embrassé Nathan, Harry pouvait bien avoir embrassé quelqu'un d'autre également. Un partout.


- Ne t'inquiète pas, je ne t'en veux pas. On était plus ensemble de toute façon. On est quittes. Et je n'ai pas oublié pour Pré-au-Lard!


Elle lui sourit, ses iris verts prenant un ton beaucoup plus doux. Qu'il était bon tout de même de se sentir aimée!

-Je me transformais pour la même raison... Ça me rappelait toi, nous, alors c'était si beau... Revenir du temps où l'on s'aimait. Mais, c'était avant que je sache que ça peut être encore mieux maintenant.

Elle l'écouta parler de leur don, et de son attrait à lui si particulier pour la transformation. Pour elle, c'était définitivement différent. Elle n'en voulait presque plus... Alors qu'elle s'y était tellement investie, elle l'avait tellement désiré. Mais voilà, maintenant, devenir un petit renard blanc ne lui posait plus aucune difficultés, mais de la même façon, cela ne l'intéressait plus. D'accord c'était pratique parfois pour passer inaperçu, pour aller plus vite ou pour se faufiler quelque part, mais c'est tout. Jamais pour le plaisir elle n'allait flâner dans le parc sous la forme d'un petit animal. Mais tout cela s'expliquait aisément: son animagus, c'était lié à Harry. La transformation, les premiers essais, les ballades sous la forme d'un renard, etc. Ils avaient tout fait ensemble. Alors quand ils n'étaient plus ensemble... Cela ne rimait plus à rien.

-... Après tout, nous n'avions même pas terminé tout ce que nous nous étions promis de faire. Se quitter n'avait aucun sens.

Elle acquiesça vigoureusement. C'était exactement ça.

- Je pense que tout va reprendre du sens, maintenant,
ajouta-t-elle doucement.

Elle se sentait même capable de se ré-intéresser à son animagus. Tout en discutant, Harry avait déposé une noisette d'un shampoing à l'odeur exquise sur ses cheveux roux et s'était mis à lui laver la tête tout en la massant. Elle se laissa faire, docilement, en profitant comme tout à l'heure de la simple caresse des doigts du Gryffondor, et de la sensation ravissante d'être celle vers qui toute l'attention du garçon était tournée. Fermant les yeux, elle s'immobilisa, goûtant à ce moment de grâce sans le perturber.

Le Rouge et Or avait fourni une telle dose d'efforts pour elle qu'elle en était admirative. Il y a un an, si on lui avait promis qu'elle prendrait un bain avec Harry et qu'ils se serreraient même dans les bras, elle s'en serait écroulée de rire au sol. Comme quoi... On peut se tromper! Ce bain avait été parfait, mais néanmoins, elle ne pouvait ôter de son esprit toutes les interrogations qu'elle avait et se sentait toujours à moitié mal à l'aise à cause de ce qu'elle avait fait. Soudain, elle eut envie de sortir de là. Les vapeurs des bains moussants lui donnaient mal à la tête.

Elle se retourna doucement quand Harry eut terminé et lui déposa un petit baiser sur les lèvres en guise de remerciement. Puis elle lui sourit, avant de dire doucement:


- Sortons, tu veux? C'était parfait mais... Je commence à avoir un peu trop chaud. J'ai besoin de changer d'air.

Elle se hissa rapidement sur le bord de l'immense bassin, attrapa son peignoir et s'en enveloppa. Tendant le sien à Harry, elle attendit qu'il en fasse de même.

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   Mar 23 Mar - 12:19

Elle avait raison, mieux valait sortir de l'eau; quant à parler de tout et de rien comme il venait de le faire, ça ne servait strictement à rien! La preuve, Heather n'avait pas prit la peine de répondre... Normal puisqu'au fond, la jeune sorcière avait du sentir que le Gryffondor se fichait pas mal du Quidditch ou autre, seule l'idée de meubler le silence lui avait traversé l'esprit; visiblement ce n'était pas la bonne méthode car la gêne était encore plus visible. Les yeux du Rouge et Or se fermèrent à demi, ne prenant même plus la peine de se fermer quand elle sortait de l'eau... Cela aurait été d'une triste hypocrisie après tous les câlins qu'ils s'étaient faits! Du coup le Gryffondor s'apercevait qu'il s'était habitué à la vision du corps d'Heather; cette silhouette ne lui paraissait plus étrangère et ne l'effrayait plus comme avant, la prochaine fois peut-être faudrait-il un nouveau temps pour se réadapter mais la plupart des pas avaient été franchis. Par chance, le point de non retour n'était pas encore atteint et le sorcier dont les hormones étaient précédemment chauffées à blanc put revenir sur terre assez facilement en fin de compte. Il sauta lestement hors de la baignoire et partit se changer assez rapidement, ce n'était pas parce qu'il pouvait désormais paraître nu devant son amie qu'il allait jouer les exhibitionnistes volontairement non plus. Revenant habillé plus ou moins correctement, l'adolescent répondit à Heather, tout en séchant sesd cheveux avec la serviette, les frottant avec énergie et de ce fait, les ébourriffant encore plus que d'habitude.

-Pour Sirius, je sais qu'il se débrouillera, ne t'en fais pas. Je préfère choisir le moment où l'on se verra malgré les risques plutôt que de refuser et de le laisser comettre une folie au nom de son entêtement.


Harry soupira, souriant gentiment toutefois, des fois son parrain était un véritable gosse! Si le Gryffondor refusait de le voir car il y avait trop de risques, ce dernier le traitait juste de poule mouillée-avouez que c'est un comble pour un renard XD- et venait quand même à un moment où c'était encore plus dangereux! Ainsi comme le Survivant avait choisi de ne rien dire à Sirius en ce qui concernait leur couple afin d'éviter les réactions puériles-il fallait bien le dire, car c'était la vérité- de son parrain à l'égard de la Verte et Argent, il décidait de canaliser l'énergie que l'homme échappé d'Azkaban n'utilisait pas toujours à bon escient afin de lui éviter bien des ennuis... Chose un peu ironique lorsqu'on savait que le filleul aussi était trop téméraire et particulièrement doué pour attirer les problèmes... Enfin bon, avec Sirius il n'avait pas d'autre choix que de se montrer adulte! Souvent c'était lui qui calmait le jeu, faisait office de parent, rôle assez difficile pour quelqu'un qui n'en a jamais eu. Cependant Sirius possédait une certaine expérience qui le rassurait aussi, et son parrain savait aussi lui éviter des ennuis par moment, disons qu'ils se complétaient, formant un drôle de duo qui prônait le désordre organisé... Ou le déséquilibre équilibré!

Avec Heather c'était encore autre chose, car ces deux-là se complétaient toujours, c'était presque comme si une seule personne se sentait divisée lorsqu'ils se disputaient, ou entière lorsqu'ils se réconciliaient... Une relation fusionnelle impliquant le déchirement, la perte des deux sorciers lorsque quelque chose se passait mal, preuve en était de ces derniers mois! Ainsi le duo infernal était plus fort que quiconque ensemble mais aussi plus faible que jamais une fois délaissé par son autre moitié... Une relation dangereuse car trop entière, trop passionnée mais au final, le Survivant trouvait qu'ils ne s'en tiraient pas trop mal. D'ailleurs Heather avait totalement raison, tout allait reprendre du sens maintenant, quelques soient les obstacles ou les ennuis, tant qu'ils étaient deux, tout allait pour le mieux.

-Je pense aussi... Malgré tout ce qui se passe autour de nous, nous saurons affronter ça; tout du moins tant que nous serons ensemble. Et crois-moi je ne suis pas prêt de te laisser t'en aller une seconde fois.


Son ton était un brin possessif et protecteur mais que voulez-vous, on n'allait pas le changer en deux secondes hein. Enfin bon, il paraissait que les dames aimaient qu'on les enlacent de bras puissants-là il pouvait aller se rhabiller mais bon - et qu'on montre combien on tenait à elles en étant parfois jaloux... Masochistes que ces êtres humains de la gente féminine mais tellement irrésistibles! Le sorcier pensa en souriant qu'il devrait peut-être rester avec les garçons histoire d'arrêter de se prendre la tête à essayer de comprendre les filles... Mais bon, ça c'était une pensée totalement délirante, sans aucune fondements car Harry aimait trop sa compagne pour changer d'avis comme ça! D'ailleurs même se prendre la tête pour elle il adorait... A croire que finalement, les êtres du sexe masculin savaient aussi apprécier le masohisme à leur "juste valeur".


-Nous devrions aller nous coucher

Fit-il un peu triste de quitter sa belle, craignant que tout ceci ne soit que la fin d'un rêve merveilleux et de se réveiller pour se voir encore seul, sans sa moitié.

-Demain nous y verrons plus clairUn bruit mat se fit entendre et Harry gémit, il venait de se cogner dans un coin de mur particulièrement sombre, il faut dire que le sorcier ne faisait pas vraiment attention non plus... Massant son genou il ajouta finalement en souriant.

-Dans tous les sens du terme d'ailleurs. Je te raccompagne si tu le souhaites; d'ailleurs même si tu ne le veux pas... J'ai trop peur de te perdre.

Il rit, bien sûr, si Heather ne voulait pas de lui, le Survivant n'allait pas lui imposer sa présence, disons qu'il essayait juste de jouer aux princes charmants. Enfin, ça l'attristerait quand même que sa douce refuse que son roi de pacotille sans couronne l'accompagne. Ouvrant la porte à sa belle après lui avoir volé un dernier baiser; le Gryffondor s'inclina légèrement pour la laisser passer...

Demain, le monde leur appartiendrait de nouveau, c'était chose sûre.

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]
» Le premier de nous deux qui l'aura aura une tapette (Grifter)
» Plouf plouf ! Ce sera toi qui chopera le méchant au bout de trois ! Un, deux, trois !
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le château :: 7ème étage :: Salle sur demande-
Sauter vers: