RSS
RSS
La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]

 

Partagez | 
 

 La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]   Dim 20 Sep - 17:41

Puisque certains d'entre vous avaient aimé cette nouvelle, je voudrais leur proposer ici une suite! Sans compter que j'ai corrigé la première partie. Pour les commentaires, n'hésitez pas à les faire dessous... Ces 3 épisodes représentent pour l'instant la nouvelle dans son intégralité. Si cette dernière a encore du succès; il y aura une suite se détachant un peu de la construction du monde pour plus d'aventure, moins de philosophie et plus d'action :D


**************************************************************

L'alliance des jeunes lettres ou la genèse poétique

Éparses l'Univers, elles naviguaient, libres de toute attache dans le vide qui ne s'appelait pas encore le vide. Il y avait 26 sortes de lettres ; plus ou moins rares selon l'espèce. Ainsi le E pullulait, se comptant en millions d'individus, tandis que le Z en voie d'extinction ainsi que son comparse le Y faisait parti des espèces protégées.

Un jour une jeune lettre décida de changer les choses... J'ai dis jeune car il est inscrit depuis toujours, dans l'histoire de l'univers, que se sont eux qui se révoltent pour faire évoluer le monde-qui ne s'appelait pas encore le monde-. Sans compter qu'il faut beaucoup d'énergie pour organiser une révolution, et encore plus pour cette révolution là justement.

Le A à l'origine de ce mouvement rencontra d'abord la difficulté de la communication... sans mots en effet, imaginez un peu le calvaire pour se faire entendre à travers le vide interstellaire. A ferma donc les yeux et transmis cet Appel avec son Ame. Avec ses sentiments d'Amour et d'Authenticité il bâtit un vaisseau spatial où il logea son idée ! Puis avec toute la force de son désespoir lança cette fusée dans l'espace.

Certaines lettres considérèrent avec haine celle qui voulait faire changer les choses, celle qui introduisait sans pudeur ce sentiment d'inconnu et d’insécurité au sein de leur petite vie tranquille. D’autres, plus tendres dans leur jugement prirent A en pitié... Malheureuse inconsciente que cette jeune lettre "malade" incapable de comprendre l'ampleur de sa folie.

Cependant quelques individus se sentirent concernés. Admettant peu à peu dans leur Ame que la folie de A les habitaient aussi. Au début, honteuses elles cachèrent le sentiment d’Admiration qu’elles éprouvaient pour A... Mais cet Appel se fit si pressant qu'ils finirent par rejoindre la fondatrice. Hélas seules quelques lettres s’enhardirent suffisamment pour traverser le vide interstellaire, guidées par l’élan lancinant de cet appel viscéral.

Cette belle alliance naissante était un nouvel espoir... 7 lettres téméraires. Il y avait un couple de jeunes B, un couple de G, un N, un I et le A fondateur... Que faire avec ça ? Les lettres rebelles avaient découvert que si elles formaient un mot, leurs prononciations différentes s'allieraient en une grande sonorité et leur donneraient un certain pouvoir. Elles décidèrent donc de former un mot qui éclate de puissance, une force sonore qui ferait tout exploser... d'ailleurs EXPLOSER leur vint dans l'esprit... Le si rare X était vraiment eXcité à l'idée mais tenait trop à sa précieuse eXistence . Le P ne Préférait Pas Prendre Parti. Il Pérora longuement sur le sujet; Déclarant d'un ton Pédant: qu'à aucun Prix, il ne serait Partisan d'une quelconque association ou bien d'un Parti, Politique ou Pas. Le L décidément Lent d'esprit Lambina tant qu'au bout de sa troisième demande d'explications on se Languit et on L’abandonna. Le O un brin Ombrageux était en Overdose de ce qu'il considérait être des bêtises. Il s'exclama avec véhémence « Je ne me sens pas assez Opprimé pour vouloir tout changer, et je préfère la sécurité de l'habitude plutôt que le peut-être « mieux »-Et le sans doute « pire »-d'un futur incertain » . Le S Susurra Sournoisement que moyennant Salaire, cela pourrait se faire... Certes, on aurait pu le Soudoyer: Subtilement et Secrètement bien Sûr, cependant l'article 542 de la charte qu'avait établit la jeune alliance des lettres était claire, toute action au sein de l'association serait régit par la volonté de tous, et la volonté seule, afin que chaque action reste pure.

C'est donc deux B, deux G, un I, un N et un A qui devaient faire changer les choses... ce n'était pas gagné d'avance ! Mais un dernier membre arriva, un E , décidément très inspiré il réveilla tous les membres de l'alliance des lettres au beau milieu de la nuit pour parler de ce songe très étrange qu'il avait fait à ses nouveaux complices.

Le lendemain donc, tous fiévreux ils se dirigèrent au centre de la Galaxie-qui ne s'appelait pas encore Galaxie bien sûr-, en flottant comme toujours -mais plus pour longtemps selon elles- dans ce vide qui ne se nommait pas encore le vide. Chacune se disposa comme il avait été convenu... Ils formaient en fait deux mots, Le couple de B menait la danse en étant les premiers de chaque mot, pour ne pas rendre jaloux l'un des deux compagnons; pareil pour les deux G , mais à la fin des deux « convois » de lettres cette fois... on plaça le i solitaire tremblant d'effroi entre le B et le G du premier pour le rassurer. Ainsi entouré, il se sentait un peu mieux. Le A se disposa de bonne grâce en seconde position dans le second mot, et le N sans faire d'histoire juste derrière A, poussant gentiment du coude le G pour se faire une petite place entre eux... Quand au E il ne pouvait se joindre à eux, car c'était le moment pour lui de dévoiler son rêve étrange pourtant porteur de vérité: selon ce dernier donc; Il lui fallait invoquer le soleil pour faire agir sa magie (oui le soleil était déjà présent dans l'univers... Mais n'avait pas de nom encore); cette magie était régie par la volonté des membres de la jeune alliance des lettres. Celle-là même qui représentait l'épicentre de leur association; E serait leur porte parole auprès du soleil. Tandis qu'il était parti chercher ce dernier, les lettres finissaient de se réunir; comme convenu, deux mots apparaissaient désormais au beau milieu du vide qui ne s'appelait pas encore le vide: BIG BANG . Ça ne voulait rien dire certes, mais c'était tout de même la première fois qu'était crée une association de lettres... et le pouvoir de sonorité était là. Chacun des petits rebelles attendit avec impatience de voir ce que leur sonorité donnait... Ils n'eurent pas longtemps à attendre ; E était revenu, accompagné de l'être de Lumière. Ce dernier les éclaira donc de l'un de ses rayons majestueux, hésitant quant à l'idée mais trop intrigué pour refuser d'entrer dans la combine, et ce, malgré l'abnégation des autres lettres de l'univers. En effet, la magie dont avait parlé E se déploya, faisant montre de son pouvoir immenses. Les lettres sentirent une vive douleur dans leur corps qui ne cessa de s'amplifier. Seule la volonté leur donnait la force de se maintenir en place comme si ils implosaient, oui imploser, et c'est d'ailleurs ce qui arriva... Éparses l'univers, mus par une force intérieure alliée à la magie de la sonorité les jeunes rebelles éclatèrent littéralement !

Leurs petits corps, un instant ballottés, tiraillés dans l'espace, se déformèrent brutalement pour se coller les uns aux autres. Le A hurla en message d'Ame(parce qu'il n'existait toujours pas de mots, sauf BIG BANG ) que malgré la douleur il était heureux d'avoir fait cela... Ensemble les autres répondirent pareillement. Le E impuissant après avoir fait son office alla prier silencieusement le soleil d'inscrire leur nom dans le vide, que l'on sache, que plus jamais le noir profond ne resterait aussi vide grâce à ce groupuscule de révolutionnaires.

Le Soleil lui-même impressionné illumina alors les héroïques lettres, et leur corps mutilé se mit à briller, les fissures et les plaies se soudèrent; leurs yeux éteints par la mort se mirent à luire doucement. Les morceaux de corps illuminés retombèrent lentement, caressant avec tendresse des cieux qui ne seraient désormais plus jamais vide. Sans doute pour la première et la dernière fois de l'Histoire- Celle de la « Genèse Poétique » mais aussi de toutes les autres Histoires à venir-: la mort était devenue belle... Merveilleuses lueurs douces qui s'installèrent un peu au hasard sur toutes la surface des cieux, destinées à ne plus jamais s'effacer. Grâce à l'Amour brûlant que les petits rebelles avaient voué à leur idée de changement. De part la force de ces êtres du renouveau portant à bout de bras et de vie l'idée folle mais magnifique de A; Les souvenirs de l'alliance des jeunes lettres traça dans le vide froid des sillons de lumière que l'on appellerait plus tard ETOILES .

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. La magie de la sonorité alliée à celle du sacrifice, créèrent un élément solide et rond, vide et sans vie, puisque qu'elle n'était qu'un amas de débris, de magie suite au BIG BANG . Il lui fallait pour exister, en plus d'avoir une simple contenance physique, un mot... un mot pour elle, une sonorité qui lui donne une âme.

Quant à celui qui, suite à son rêve concernant le BIG BANG avait invoqué l'astre du jour... Le même qui avait orchestré la magie de l'alliance des jeunes lettres et prié le soleil d'illuminer ces jeunes héros; Le E donc; il décida de leur rendre hommage en continuant leur œuvre commune. Le temps que l'amas de magie du BIG BANG se réunisse, il s'était marié et avait convaincu sa femme de l'aider. Un couple de R impressionné par l'exploit de l'alliance des jeunes lettres les avaient rejoints... Malheureusement les autres lettres n'osaient pas faire de même; craignant sans doute le poids de la douleur lors de l'explosion, où renâclant à cause d'un nouveau changement tout simplement. Un mot avec 4 lettres pour un espoir nouveau, ce n'était sans doute pas suffisant... Néanmoins mus par l'article 452 de l'alliance des jeunes lettres prônant la volonté, ils essayèrent. Se postant à l'entrée de la voie lactée (qui avait aussi été crée par le choc du BIG BANG ) ils attendirent que la magie du soleil fasse effet. Impuissants lorsque l'échec se révéla certain.

Tristes ils s'apprêtèrent à se quitter, la magie de la sonorité avait été assez forte que pour créer une légère douleur en eux ainsi qu'une petite lueur, unique et fragile; inutile pour donner vie au résultat du BIG BANG, simple amas de cratères et de poussières... Soudain un bruit se fit entendre, flottant dans les airs aussi vite que lui permettait le vide intersidéral un T fendit l'air... c'était un tout jeune celui-là. En langage d'âme il expliqua qu'il avait toujours cru en leur œuvre mais que le O, son sévère oncle particulièrement Ombrageux de nature avait refusé de le voir participer à ces « bêtises » comme il le disait lui-même. « Je ne me sens pas assez opprimé pour vouloir tout changer, et je préfère la sécurité de l'habitude plutôt que le peut-être « mieux »-Et le sans doute « pire »-d'un futur incertain » . Mû par la volonté, il s'était échappé, et le voici, frêle mais vaillant, présent, prêt à sacrifié l'aube de sa vie pour celle d'un avenir meilleur. Sachant que les T étaient de puissantes lettres, le couple de E et les deux R reprirent espoir face à la pureté, la force du sentiment de l'enfant adhérent. Ils se lièrent à nouveau, craintifs devant la mort mais hâtifs de voir l'univers changer, même s'ils ne le verraient jamais. T, symbole de renouveau et de volonté à lui tout seul connu l'honneur de la première position. La position du sauveur.

La douleur se fit sentir, ils surent immédiatement que la réussite arrivait en même temps que leur dernier souffle: leur corps explosa, retombant en douces lueurs, et ils s'éparpillèrent en lumières dans le pan du manteau froid du vide-que l'on appellerait sans nul doute bientôt le vide- comme leurs prédécesseurs... Et BIG BANG prit vie, ce n'était plus un caillou, c'était TERRE .

© Calli Kayan
Septembre 2008

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~



Dernière édition par Harry Potter le Dim 20 Sep - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]   Dim 20 Sep - 17:42

Chapitre deux: ABYSSE

ABYSSE posa ses yeux de glace sur son royaume; c'était un immense tout de vide, qui, bientôt changerait encore. ABYSSE était l'une des nombreuses alliances de lettres s'étant formées suite aux deux coups d'éclats ayant crée BIG BANG et TERRE. La naissance de cette dernière avait laissé ses résidus de magie puissante, emprunte de Volonté errer dans l'espace à l'instar des lettres. Fragiles grains de poussières bleuâtres, ils avaient longuement tournoyé avant de voir leur centre de gravité se rompre doucement. Un à un, dans une pluie fine de neige d'azur, ils tombèrent sur le sol de TERRE, et dans une alchimie parfaite, les deux corps étrangers l'un à l'autre formèrent une seule et même matière instable, merveilleuse et dangereuse aussi. Le soleil, intrigué par ce miroir qui se créait sous son auguste personne n'avait de cesse de s'y contempler. Chaque année, l'un de ses rayons devenait visible grâce au reflet de la matière bleue, celle-ci devenait d'ailleurs de plus en plus transparente, les résidus de magie se mourant finalement. Le soleil, être déjà narcissique de nature ne pouvait plus se contenir; l'impatience le faisait frissonner sans cesse, son propre émoi le poussait à se mettre dans des rages folles, telles, que ses rayons sans pitié calcinaient le sol de TERRE, dessinant de monstrueux cratères bientôt envahi d'une lave rougeâtre et enflammée; résultat des résidus de magie du Soleil déposés à chacun de ses éclats de colère.

Un jour, il organisa une réunion où l'on parlerait en Appel d'Ame-le premier langage de cet univers qui ne s'appelait pas encore Univers, celui que A avait inventé afin de lancer sa révolution.- Les lettres flottant dans le vide-qui ne tarderait sans doute pas à se nommer vide-répondirent rapidement; après avoir goûté au nouveau, à l'aventure, elles avaient apprit la lassitude et s'ennuyaient donc fermement dans leur petit bout d'espace interstellaire. Devant l'engouement de ses sujets, le soleil rayonna un peu plus; fier de son importance. Sans prendre le temps d'en perdre l'astre lança son discours.

-Mes loyaux serviteurs, fidèles amis; vous souvenez-vous du premier message de A? En vos coeurs, vous l'aviez reçu comme une offense, une folie et avez fermé votre porte. J'ai fait de même où presque, offrant ma magie à ce groupuscule de révolutionnaires sans joie, simplement parce que c'était mon devoir. Pourtant... Inexorablement, tout change. Je vous vois bien souffrir d'ennui, de questions et du mal de la révolution. Ne sommes-nous pas, maintenant, en train d'utiliser le langage d'Appel d'Ame que nous avions honnis pour communiquer? Vous-même le faites entre vous, chaque jour un peu plus, j'entends chuchoter vos esprits à toute vitesse. Avouez que c'est une chose très agréable que de combler ce... Ce... -Le soleil chercha ses mots pendant un bon moment avant d'abandonner- Bref de combler cette chose qui nous brûlait de l'intérieur. Mais si le langage d'Appel d'Ame un jour inventé par une lettre que l'on croyait folle nous a fait avancer dans le bon sens; pourquoi ce changement qui se produit en bas ne serait-il pas agréable lui aussi?

Un long brouhaha s'ensuivit; les esprits s'embrouillèrent entre eux tant ils discutaient. Évidemment, le secret n'existait pas encore, ainsi tout le monde entendait en son coeur ce que le voisin voulait exprimer; c'était donc un mélange de milliers de débats, de questions et de réponses-précises ou fausses.-Le soleil, impatient darda ses rayons et fit taire tout le monde en les aveuglant avec la lumière qui l'entourait.

-Je propose une expédition qui rapporterait la gloire mes amis! Alliez-vous, je ferai scintiller ma magie pour votre révolution à vous. Oui, la votre. Depuis des décennies, cet étrange miroir qui se dessine-hélas trop lentement- sous moi me renvoie ma propre chaleur, mon reflet, mes forces, ma magie. Je pourrai donc vous allier sans que vos âmes n'aient besoin de se donner, de se sacrifier à la magie de la Volonté pour fonctionner; car oui, au lieu d'en appeler à la Volonté suprême, je peux l'instiller en vous afin que vous ne soyez pas détruits. Les premiers colons partiront dès demain afin de s'installer sur TERRE; j'ai besoin d'une alliance forte et vaillante afin de la conquérir, de déposer des résidus de magie qui accroîtraient la matière liquide d'en bas, je ne sais point ce que c'est, mais je sens que cela est bon.

En ces termes, le souverain parla. Fils de l'inventeur du langage d'Appel d'Ame, un A courageux s'avança; doucement, la tête basse, les épaules frémissantes mais l'esprit clair quant à son désir. La Volonté émanant de lui était telle que des étincelles jaillissaient seules de son corps, à la manière d'un mini BIG BANG ou de la lumière habillant les rayons du soleil.

-J'irai. Ô toi qui ne porte pas encore de désignation mais possède la puissance. Toi qui dit ressentir la force positive en cette matière étrange qui se dessine sous nous, je pense que tu as raison. Mon père, l'instigateur du Grand Changement avait pressenti les même choses, c'est pour cela qu'il a tracé les premières lignes; en secret, au cas où si sa mission échouait, ils m'ont offert un don; lui et ses amis, c'est ce qui permet de lire là-bas, plus loin qu'aujourd'hui. La première lettre en son honneur est d'une incommensurable puissance. L'Alliance des jeunes lettres m'a légué ce pouvoir de sonorité...

-Parle, je veux savoir ce que A avait trafiqué sans que nous le sachions! Quel est ce pouvoir dont tu disposes? Tu es effectivement habité d'une force presque pareille à la mienne, c'est donc que l'on t'as offert la magie. Quelle est donc cette magie de sonorité qui t'appartiens désormais?

-il s'agit de l'alliance des lettres suivantes monseigneur: Le A: comme tu le sais, nous sommes les plus puissantes lettres, nous sommes représentants et instigateurs du changement. Il fut leur Action. Le V fut posté à la seconde place en l'honneur de ce qui régit notre magie: Volonté suprême. Il en appelle à sa magie pour unir, guider ceux qui changent le cours des choses. C'est lui qui leur a montré la Voie. Le E ingénieux, te souviens-tu Ô souverain? C'est lui qui est venu voir l'alliance des jeunes lettres pour leur proposer se donner la main afin d'en appeler à la Volonté. Suite à un rêve il t'as proposé d'offrir ta magie régénératrice afin d'éveiller le pouvoir de Volonté. Il fut l'exégète, et quand plus rien ne semblait fonctionner; leur ultime Éclat. Le N ne fut jamais héros au cours notre histoire passée, mais reconnais que notre histoire n'est pas bien longue. Que serait les petits sans les grands? Le N possède une grande force monseigneur, presque pareille à celle du A. Il ne s'agit pas du changement, mais d'une création totale, à partir de rien. Le changement reprend ce qui a été fait. La création naît. Le N fut leur Naissance. Le I a participé au BIG BANG. Effrayé, il s'était caché entre le B et le G; ce n'est pas un lâche puisqu'il est quand même allé jusqu'au bout de son idée. Il fut leur prudence, car sans peur, le courage n'est que folie. Sans réflexion il nous serait impossible de venir au bout de notre entreprise. Il est celui qui freine l'Impulsion Inutile. Il fut leur Intelligence. Le R enfin s'est illustré dans la naissance de l'alliance de TERRE. La présence de ce couple uni, main dans la main, décidé à aller jusqu'au bout des choses. Ils étaient les plus enthousiastes, les premiers à suivre E après que les membres de BIG BANG ne soient morts. Prêts à tout, malgré la souffrance qu'ils avaient vu dans les yeux de la première Alliance lors de l'agonie; s'aimant même dans l'épreuve, y parvenant ensemble, ils ont été ceux qui nous font croire que Rien n'est impensable. Dans leur cause jusqu'au bout, encourageant ceux qui voulaient abandonner. Ils furent leur Respiration, leur Révolution.

-AVENIR? -Le soleil s'essaya à la prononciation à voix haute. C'était d'un ton rauque et malhabile qu'il le fit. Pourtant le pouvoir de sonorité fonctionna et le A en hommage de ces 6 lettres défuntes dans l'anonymat pour lui offrir la possibilité de changer les choses comme son père baissa les yeux. Les sujets du Souverain soleil agirent de la même façon. Devant tant d'émoi, l'astre pressé d'en savoir plus titilla le A.-Mais qu'est-ce donc? L'alliance qui me représente? Ca me plairait bien tiens comme désignation.

-Cela ne siérait pas à ta Majesté-Fit A en secouant vigoureusement la tête, prenant sur soi pour garder patience face à l'astre si narcissique.-Avec AVENIR, je pourrai voir plus loin, là bas comme je te l'ai dis plus tôt. Oui, je pourrai lire l'AVENIR. Poste-moi sur TERRE, installe-moi au coeur même de cette matière bleuâtre et je te dirai comment la faire croître, puisque j'en suis certain, elle représente un bon AVENIR pour TERRE.
-Très bien fit le soleil dérouté, perdant peu à peu le rôle de maître du jeu à cause de son ignorance. D'un hochement de tête, il désigna plusieurs lettres, se ravisa puis en appela d'autres jusqu'à créer une sonorité puissante. Les désignés vinrent, certains étaient effrayés, d'autres enthousiastes. En dernier seulement arrivèrent les deux S sifflant d'un air mauvais. Le projet les avait toujours intéressé mais moyennant Salaire, lequel aurait dû leur être versé Subtilement et Secrètement bien sûr. Leur parent avait refusé de créer EXPLOSER car la cause devait n'être que volonté pure; le pouvoir du soleil avait cependant grandi grâce au minuscule miroir posé sur TERRE; il pouvait désormais tricher un peu et stimuler leur Volonté.

-Votre nom brillera, soyez-en certain S. Vous aurez l'honneur, je vous offrirai la primeur suprême. La réussite de votre entreprise vous permettra de siéger à la première place.

Il n'en dit pas plus mais les S foudroyé par l'appât du gain remercièrent bien vite l'astre sans nom avant de se jeter aux côtés du A, soudain animés d'une volonté sans faille-Bien que loin d'être pure.- Leur parent serait enfin payé à travers eux.

Les colons au nombre de sept s'unirent; le soleil les prévint

-Votre alliance grandira au point que vous ne formerez plus qu'une seule entité au bout d'un temps. Une seule pensée, un seul état d'esprit formé par un mixte de vos caractères, motivations, qualités et défauts. Approchez maintenant que j'éveille la magie de la Volonté.

Ils s'approchèrent donc, les mains tremblantes. Le soleil en appela à la force de la Volonté et bientôt leur corps s'irradia d'une violence intense, surtout que le souverain leur offrait en plus le pouvoir de respirer sous cette matière bleuâtre qu'ils devaient étudier puis cultiver. La douleur cependant diminua et leurs mains bien que collées n'explosèrent pas, elles retombèrent juste le long du corps des lettres épuisées. Le soleil trop impatient pour en prendre compte les envoya directement sur TERRE; ainsi, évanouis, A, B, Y, S, S et E glissèrent au fond de l'étrange flaque bleuâtre

© Calli Kayan
Août 2009

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19
avatar


Harry Potter
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1435
Localisation : Là où tu veux que je ne sois pas
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Orphelin, Survivant, Célèbre, Balafré, Aventurier, Surdoué sur un balai, Fourchelang, Animagus Renard Roux non déclaré... Ah oui, j'oubliais : mal peigné...
Ami(e)s: Brooke *ferme les yeux* j'ai pas dis Brooke !
Âme soeur: Juan (PNJ), un étudiant espagnol

MessageSujet: Re: La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]   Dim 20 Sep - 17:43

Chapitre trois: VIE

Le temps avait passé, ABYSSE était devenue une seule et même entité, possédant son propre pouvoir de souverain ainsi que sa désignation. Toutes les alliances de lettres avaient la même en fait. Il s'agissait de trois petites lettres que l'on avait pensé sans importance mais qui s'étaient investis dans leur coin; de telle sorte que l'on avait pu les privés de cette puissance de désignation commune, surtout que pouvoir désigner les choses, c'était pratique. D'une part donc, ABYSSE, comme toutes les autres entités de lettres était un MOT mais c'était aussi le roi d'un nouveau royaume qu'il avait su faire croître, tant et si bien qu'il inondait la plus grande partie de TERRE. C'était un très grand royaume, un tout de vide, qui, bientôt se disloquerait. ABYSSE posa ses yeux de glace vers cette chose bleue mais non liquide où régnait le SOLEIL-récemment appelé ainsi. Les S sournois avaient en effet eu leur récompense, et pas des moindres comme l'astre l'avait promis puisque s'était un de leur pair qui séjournait à la première place du MOT désignant le souverain.-Oui, ABYSSE en était sûr. Tout comme l'entité avait lu que la matière bleue grandirait et serait une douce révolution pour TERRE; il avait pu lire dans AVENIR que tout changerait...Bientôt.


Chapitre trois: L'alliance des jeunes lettres ou la jeunesse poétique

AVENIR avait prédit un changement. La matière bleuâtre renforçait la puissance du SOLEIL-Portant désormais son nom propre- en reflétant ses rayons, cependant elle prenait aussi une petite part de cette magie régénératrice et l'emmagasinait en son sein. Certes, il ne s'agissait que d'infimes résidus mais, le petit s'accouplant au petit devient vite grand. Tout comme la flaque de matière bleuâtre, instable, merveilleuse et dangereuse à la fois était devenue immense avec le temps. Il fallait d'ailleurs trouver un nom à cette Géante. Un MOT simple et vif en l'honneur de son caractère houleux, impulsif fut choisi rapidement par ABYSSE qui siégeait au plus profond de son coeur en mère matrice. ABYSSE choisit le M de MOT, la Géante serait porteuse une désignation, la désignation de quelque chose de grand, de tout un monde. Tout comme MOT était souverain du langage, elle serait reine d'un symbole... Lequel? Celui-ci aussi, il faudrait le nommer. ABYSSE décida également de placer un E, ces lettres avaient plus d'une fois, notamment pour la création du BIG BANG prouvées leur ingéniosité. E devrait tempérer le caractère naturellement fougueux de la géante. L'ultime lettre était le R. Ce dernier, déjà présent dans l'alliance des lettres formant l'entité TERRE serait le lien entre la matière solide et liquide afin que le monde soit uni. On aurait pu choisir le T qui faisait aussi parti de TERRE mais le problème de la sonorité se posait. En effet; il ne fallait pas oublier que ce qui régissait cet univers-que l'on avait fini par appeler univers- c'était la loi des trois magies: celle de la Volonté, celle de la Sonorité et celle du Soleil en personne. Le MOT « met » manquait de force; la troisième lettre était trop faible à cette position ultime; le E était déjà choisi et le problème restait le même, c'est donc R qui serait le lien entre les deux éléments.

Sitôt l'entité MER crée par ABYSSE, le changement s'opéra, lentement, irrémédiablement. Elle avait lu dans AVENIR que si l'on ne donnait pas de nom à la Géante, elle aurait grandit en puissance, mais ce, de façon négative, incontrôlable! Certes, MER demeurait indomptable à ce jour, et ce malgré sa désignation... Cependant la magie qu'elle avait accumulé s'en trouvait régulé; MER ne possédait pas d'esprit propre, de pensées ou de Volonté, seule les résidus de la magie du Soleil avaient agis jusqu'à présent; celle de la Sonorité et de la Volonté des autres qu'on lui avait imposé pouvaient au moins l'apprivoiser un peu. Comme l'avait donc prédit ABYSSE, le changement s'opéra. De vagues courants naquirent dans l'échine de MER, la faisant frissonner alors qu'il n'y avait même pas de vent. On rencontra bientôt des êtres minuscules et étranges: des résidus de magie qui s'agitaient, se déplaçaient, grandissaient. MER serait-tel qu'ABYSSE l'avait prédit- comme MOT: la désignation de quelque chose de grand qu'il faudrait également nommer. Alors que les résidus de magie devenaient de plus en plus indépendants, l'on trouva enfin un nom. Le V, toujours en référence à la Volonté fut placé devant. Le I porteur d'Intelligence, destiné à modérer les choses, à réfléchir et prendre des solutions fut choisi avec sagesse et placé au milieu. Enfin, le E pour ses coups d'Eclats, son don pour interpréter les rêves, voir la vérité fut également choisi. C'était sans doute la désignation la plus puissante qui soit; au-dessus même du SOLEIL un peu jaloux qui dû consentir cependant à laisser cette quatrième magie s'insuffler en lui s'il voulait survivre.

L'alchimie se fit, toute chose refusant la nouvelle entité en son sein était certaine de disparaître de suite. Cependant, ceux qui l'acceptait s'en allaient aussi au bout de quelques années. Plus rien n'était figé; l'ennui s'était évanoui car tout changeait: il n'y avait plus de lassitude, seulement la beauté et l'horreur... Cette désignation que représentait MER, cette nouvelle entité née au creux de sa poitrine qui faisait courir le monde après elle s'appelait VIE. VIE avait exigé une soeur: une cinquième magie, normalement la dernière. Porteuse d'une grande désignation elle aussi mais pas de Volonté-car personne ne voulait disparaître-l'entité adopta le M de MOT et de MER. ABYSSE prit le O, cet oncle ombrageux qui avait tant refusé le changement, interdisant à l'enfant T de rejoindre le couple de E et de R au début. Souhaitant remettre les choses à leur place, il avait finit par s'y engager, certain de pouvoir revenir en arrière à force de tout faire disparaître. R fut placé afin d'unir le monde une fois de plus. Il était le lien entre toutes choses pour l'instant: les quatre plus importantes entités: MER, AVENIR, TERRE et la nouvelle magie: MORT. Le T avait été placé là en signe de réconciliation tacite entre lui et O. L'enfant T avait fini par comprendre que son Oncle Ombrageux avait seulement voulu le protéger. Cependant, il agissait, non pas pour rétablir l'ordre des choses comme O en détruisant tout avec rage, mais simplement pour participer au changement, même si c'était de façon bien austère. C'était sa manière à lui d'accepter le point de vue de son Oncle tout en continuant lui, d'appuyer ses pensées, ses idées.

ABYSSE prenait de plus en plus de pouvoir et le narcissique astre souverain n'était pas d'accord. Il ordonna à VIE de quitter MER. Cependant, le E d'ABYSSE, en être avisé qu'il était y avait pensé; ayant songé à passer un pacte avec sa création, elle protégea une partie de son pouvoir; SOLEIL finit bien par s'en apercevoir mais ne pu rien faire car MER lui procurait toute sa puissance de part son reflet, mieux ne valait pas fâcher cette entité, ne pas se permettre de la rabrouer quand bien même la Géante n'était que sujet du roi.

VIE conciliante-et sans doute désireuse d'étendre son propre pouvoir- se départagea en deux. Elle gagnait sur les deux tableaux au milieu de cette guerre. ABYSSE était tellement désespérée qu'elle en était venue à supplier sa création de rester en son sein afin que MER, son royaume survive. SOLEIL lui ordonnait vivement, d'une voix sans appel de quitter ABYSSE, mais bien sûr, dans les yeux de l'astre arrogant, on voyait clairement poindre des larmes de désespoir: s'il ne suppliait pas à haute voix comme ABYSSE, son regard perdu l'implorait tant que si un regard avait pu crier, alors on l'aurait entendu du fin fond de l'univers. La magie de la Volonté disparaissait petit à petit. Les nouvelles entités prenaient le pouvoir sur elle depuis que le Soleil avait annulé la plupart de sa force en la remplaçant par la sienne-afin que le sacrifice ne soit plus nécessaire à la naissance d'une Alliance-. La pureté des sentiments n'était donc plus utile pour régir l'univers. Toute volonté, même celle qui était stimulée par le désir d'accroître son pouvoir était bonne à prendre-Les deux S d'ABYSSE ayant obtenu salaire pour leur travail en étant le parfait exemple-; tout cela, VIE le savait parfaitement, c'est pourquoi elle avait acceptée de se déchirer en deux. Ayant un contrat avec les deux entités les plus puissantes du moment, elle rampa hors de MER alors que le Soleil retirait vivement et jalousement le pouvoir de respirer sous l'eau aux résidus de magie envoyés sur TERRE. Riant doucement de cette empressement VIE choisit avec soin les résidus de magie qui resteraient au sein de MER. Il s'agissait de choisir ceux qui avaient grandi de telle façon qu'ils étaient les plus aptes à la survie dans le royaume d'ABYSSE. Sa maîtresse- ABYSSE donc- agit pareillement que le soleil, enlevant rapidement la possibilité aux entités de l'eau de respirer sur TERRE. Dans leur précipitation SOLEIL et ABYSSE avaient oublié de retirer leur pouvoir à certaines entités; ainsi quelques résidus de magie marins ou terrien conservait le don du voyage entre la matière liquide et solide; BALEINE, DAUPHIN, LOUTRE, MARTIN-PECHEUR nouvellement nommés par ABYSSE en faisaient partis par exemple. Par manque de temps ou de zèle, on décida de leur laisser ce pouvoir. Après tout, c'était peut-être une solution même: les entités seraient tout simplement les messagers de TERRE, servant d'intermédiaire entre ABYSSE et SOLEIL.

VIE grandit, la haine entre ABYSSE et SOLEIL également. ABYSSE était désormais terrée au fin fond de son royaume, tellement profonde que la lueur des rayons du roi ne pouvaient même plus y parvenir; elle remuait les entrailles de MER en d'immenses raz-de-marée et de tempêtes de là-bas, en dessous de tout, au centre de TERRE. SOLEIL enragé lui aussi monta dans les cieux, toujours plus haut, toujours plus en colère. Les résidus de magie qui s'étaient déjà échappés de son être lors de ses premières rages-au moment où il devait attendre trop longtemps pour se contempler dans la petite flaque qu'était MER-furent rejoints par d'autres, se déposant dans les immenses cratères que ses rayons incendiant TERRE avaient crée. Les premiers VOLCANS portant le V d'une Volonté propre mais erronée et dangereuse explosèrent, de leurs corps faits de terre et de haine, des résidus de magie brûlants blessant et nourrissant TERRE à la fois. Ainsi abîmée TERRE mit du temps à soigner ses plaies; ainsi abreuvée TERRE reçu la visite de VIE la gourmande qui souhaitait absorber tout résidu de magie déposé sur le sol afin de grandir, encore et encore. Ainsi, l'entité HERBE couvrit peu à peu TERRE, se nourrissant d'elle mais offrant en retour un air pur et sain; VIE devait prendre soin de TERRE et de MER à la fois: ses deux royaumes; ne pouvant avoir la tête partout, elle donna une partie infime de son pouvoir à ses entités. Ainsi les dinosaures se sont mis à pondre des eux. VIE s'était arrangée avec TEMPS pour ordonner l'action de GRANDIR. Les choses continuaient d'apparaître, de disparaître aussi mais après un certain TEMPS. Ainsi tout était organisé et VIE pouvait reprendre son règne sans perdre la tête.

Puis un jour... VIE créa des entités qui marchaient tantôt sur 4 pattes, tantôt sur 2. Elle les appela SINGES. ABYSSE frissonna du fin fond de son royaume sans trop savoir pourquoi. Alors que sa création revenait en son sein pour se reposer au creux de son écume; ABYSSE invoqua AVENIR, ce mot aux pouvoirs extraordinaires légué à A par les amis de son grand-père. AVENIR qui était neutre se contenta de hocher la tête et de dire sans émotion.

« Plus tard VIE, tu n'auras d'autre choix que de changer de nom à ces êtres. Ils grandiront sans disparaître malgré l'arrangement que tu as passé avec TEMPS et EPOQUE. Bientôt VIE, tu les nommeras HOMMES »

© Calli Kayan
Août 2009

_________________
Avatar par Whoshibbdou et signature par Viria13

~Animagus Renard Roux Non Déclaré~



~L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol~

Revenir en haut Aller en bas
http://conjugaisonsdarts.com/index.php?p=fartiste&id=19


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La genèse poétique où l'alliance des jeunes lettres [suite]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche universitaire; jeunes haitiens demandés
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue
» Cap-Haitien; Jeunes de rue en danger
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Ouverture à la VBM pour les jeunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Discussions et bavardages :: Fictions :: Fictions terminées-
Sauter vers: