RSS
RSS
Porcelain Heart [fic+commentaires] - Page 4

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Porcelain Heart [fic+commentaires]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Jeu 19 Aoû - 22:47

Ah ah ah ! Mais c'est qu'il est vite arrivé ce chapitre !
Alors figures toi que j'ai adoré.
Je comprends très bien Ludivine, qu'elle veuille savoir. Surtout que bon, Pat lui cache quelque chose donc techniquement c'est qu'il y a quelque chose qu'elle ne doit pas savoir.
J'ai été plongé "dans" Ludivine, tu arrives à nous faire comprendre exactement (ou presque^^) ce qu'elle ressent. Ses réflexions sont poussées sans l'être trop (si tu vois ce que je veux dire), c'est tellement humain..
Au niveau de l'écriture et bien, c'est toujours aussi beau, tellement agréable à lire qu'on relirai bien tout depuis le début.
J'attends la suiite !
Bisous.


_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Ven 27 Aoû - 13:38

Réponses aux commentaires :


Ambre : Salut !
En effet, Pat est bien mystérieuse ces derniers ce qui contraste tout à fait avec la personnalité exubérante qu'elle peut avoir.
J'espère d'ailleurs au fil des chapitres que tu n'as pas l'impression de lire la même chose, si ce n'est pas le cas, tant mieux alors tu me vois ravie de constater qu'un personnage de fiction peut, petit à petit, prendre réellement forme humaine. C'est vraiment très flatteur de ta part !
Un nouveau chapitre pas forcément joyeux dans le genre... XD mais Ludivine n'a pas d'autres choix que de passer par là ! ^^
Merci beaucoup pour ton commentaire une nouvelle fois. Bonne lecture !
Bisous !!

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Ven 27 Aoû - 13:49

Play

Chapitre 15




Je me sens un peu faible d'être incapable de tenir, mais après tout, je me dis avec une certaine amertume que ca ne change pas beaucoup de d'habitude. Mais je ne peux plus attendre; comme tout le monde, moi aussi, ma patience à des limites et les limites sont à présent franchies.
Comme ca, ca à l'air tellement plus simple d'écrire nos messages à l'aide d'une machine, mais en fait c'est tout aussi difficile que de s'exprimer en face d'une personne. Il est tellement compliqué de traduire ses pensées ! Mais je prends aussi mon courage à deux mains parce que justement, c'était loin d'être évident, et je me lance et lui explique que cette situation me semble plus qu'étrange. J'évoque implicitement notamment que je pense que ces amis étaient peut être à l'origine de notre rupture et que lui même était certain d'être amoureux de moi avant de virer de cap brusquement. Mes doigts glissent de lettre en lettre sur le clavier mais je ne les arrête pas. J'ai encore le temps de renoncer.

Trop tard. Message envoyé.

Je n'ai plus qu'à attendre... Un peu. Beaucoup. J'en arrive même à la conclusion qu'il ne va certainement jamais me répondre, trop agacé par ces éternelles demandes de ma part qui ne cesse jamais. Peut être même qu'il crache dans mon dos en cet instant. C'est injuste. Il prend le monopole de la situation, il sait qu'il est en position de force mais il est bien incapable de le masquer. Je ne sais pas si je ressens de la peine ou de la colère ou même de l'amour. Je ne sais plus. Tout se mélange pour ne devenir qu'un monstrueux chaos qui ne cessera donc jamais.

Je veux pourtant que tout s'arrête.

Et puis, l'écran du téléphone s'éclaire brusquement. C'est à peine si j'ose regarder le nom qui est inscrit dessus de peur que ce ne soit pas celui de la personne espérée. C'est pourtant le cas. Fébrile, je m'empare de l'appareil, un peu craintive de voir le contenu du nouveau message. Car même si je souhaite de tout coeur qu'il soit de nature positive, au fond de moi, mon inconscient sait que c'est loin d'être le cas.

Pourtant, je ne m'attend pas à ca. Il me propose de se voir de nouveau, pour "discuter". C'était bien ce que je voulais alors que malgré tout, ca ne me plaît pas. Il n'évoque rien d'autre. Pourquoi ? Je lui ai quand même dit tout ce que je garde pour moi, et de ma part, j'estime que c'est un assez gros effort pour le prendre en considération ! Il connaît mon caractère, il sait comment je suis vis à vis de mes pensées. Et qu'en fait-il ? Rien. Ca me contrarie plus qu'autre chose.
Nous convenons quand même de nous retrouver dans deux jours dans un lieu que nous avions l'habitude de fréquenter, et un instant, je me demande s'il ne le fait pas exprès pour remuer le couteau dans la plaie encore plus. N'a t-il donc aucun tact ? Ca m'exaspère, mais c'est quand même pour ca que je l'apprécie.

Mais défauts, est-ce que tu les as aimé ? Où alors ca aussi, ce n'était qu'un tissu de mensonges... ?

Durant les deux jours qui arrivent, j'essaye de réfléchir le moins possible, mais bien entendu, c'est impossible. La seule chose qui est en mon pouvoir, c'est d'imaginer tout ce qu'il va bien pouvoir me dire. Si parfois je décide de faire confiance à l'avenir, à d'autres moments, je redoute cette entrevue à laquelle je n'ai plus envie d'aller. Parfois, ne pas savoir, ce n'est pas plus mal et cela blesse moins les gens. Mais je me reprends vite car ce moment, je l'attends depuis tellement de longtemps que je refuse de reculer.

Pas cette fois.

Bien sûr, je fais tout pour être la plus élégante possible pour lui montrer ce qu'il a perdu. C'est à la fois ma seule défense et ma seule arme, je dois donc absolument m'en servir. J'essaye de nombreuses tenues avant de garder celle qui me plaît le plus. Je passe de longues minutes devant le miroir de la salle de bain, essayant de trouver désespérément la coiffure qui ira le mieux avec. Je cherche chaque bijou qui pourrait attirer son attention.

Puis je suis prête. Parce qu'il faut bien l'être, même si on le retarde le plus longtemps possible. Bien sûr, c'est moi qui arrive la première. Encore. Je ne peux que constater avec tristesse que cette discussion ne doit pas être réellement importante pour lui puisqu'il ne prend même pas la peine de se pointer à l'heure. A la place je n'ai qu'une fois de plus l'impression qu'il prend un malin plaisir à me prendre pour une conne. Il cherche peut être les coups tout simplement... Ou alors, il a peur lui aussi.

Tant mieux alors.

J'ai déjà passé ma commande et il arrive en même temps que celle ci, un bon quart d'heure plus tard. Il me repère vite, car je ne lui signale pas ma position et s'installe en face de moi avec un "salut" gêné. Commencent donc les commodités.

- Tu as réussi tes examens ?
- Oui.

Je ne vois pas pourquoi je devrais faire des efforts de ce côté là. Comme si en plus de cela, c'était le genre de choses qui l'intéressait maintenant ! Du coup, il préfère ne pas poursuivre ce sujet et en même temps, ca me vexe de voir qu'il n'est même pas foutu d'insister. Je suis seule. Et je sens que je fais tout pour l'être encore plus. Malgré moi.

- Tu ne m'as pas répondu.

Je préfère rentrer dans le vif du sujet le plus rapidement possible parce que sinon je sais que nous allons tourner autour du pot toute l'après midi et que je n'aurai jamais de réponses à mes interrogations. Alors que justement, il est essentiel que je les obtienne enfin.
En tout cas mes paroles ont au moins le mérite de l'étonner parce qu'il ne comprend pas où je veux en venir. Quand même... On dirait vraiment qu'il se moque de moi !

- Tu ne poses aucune question !

Il retourne toujours tout à son avantage, il passe toujours pour la victime. Le problème, c'est que des victimes... Il n'y en a pas ! Alors s'il te plaît, arrête, arrête. Fait le courageux pour une fois.

Et c'est moi qui dit ca...

Non, je n'ai pas envie de répéter tout ce que j'ai écris la dernière fois, et je ne veux pas non plus qu'il me le demande, parce que je ne le ferai pas. J'en ai assez d'être celle qui doit subir.

- On est pas ici pour rien.

Ma voix reste calme, même si elle est froide et à la limite de l'agressivité. Comment, mais comment en nous sommes arrivé là ?

Parfois, j'ai l'impression que cette histoire n'a jamais existé. Sauf dans mes rêves.

- Non. Mais je comprends ton mal être.

Voilà maintenant que j'ai l'impression de m'adresser à un psy ! Les bras croisés, j'hausse un sourcil, attendant la suite. Je ne l'aide pas. Qu'il se débrouille lui même avec les problèmes qu'il a créé !

- Tout ce que j'ai pu te dire, à chaque fois, je le pensais. Je ne veux pas que tu es de doutes là dessus. Mais entre temps, les choses ont changé. Je ne sais pas non plus pourquoi, mais mes sentiments ont évolué. Personne ne m'a poussé à prendre cette décision.

Il avait vraiment l'air désolé. Moi non. Ce beau discours préparé à l'avance, je n'en voulais pas. Pourtant je n'avais d'autre choix que de le recevoir en pleine face. La vérité, rien que la vérité, juste la vérité. Voilà que mes craintes se réalisaient. Même si je les masquais comme la bonne actrice que j'étais.

Je ne savais faire que ca.

- Même pas "Carole" ?

Le fait que je connaisse le nom de sa nouvelle copine le laisse perplexe parce que je sais bien qu'il c'est appliquer à la cacher. Et est-ce que ca lui plait à elle ? Si c'est le cas, ce n'est rien d'autre qu'une idiote.

- Non. Crois moi, il n'y a aucun lien.
- Peuh !

Je ne peux que lui lancer ca dédaigneusement tant ce bobard semble énorme. Le pire dans tout ca, c'est qu'il y croie. Le pire dans toute ca, c'est qu'il a l'air honnête. Très bien. Je ne ferai donc pas de sortie par la grande porte. Je finis de boire ma grenadine et jette la monnaie sur la table.

- Je ne vais pas te déranger plus longtemps.
- Tu ne me déranges pas !

Il se lève en même temps que moi, désemparé. Je ne le regarde pas droit dans les yeux, je n'en ai pas le courage. Mais il me reste une dernière part de dignité et avant qu'il ait eu le temps de faire un geste pour me suivre je pousse déjà la porte et je m'engouffre dans la foule, avec la tête qui tourne. J'ai eu ce que je voulais après tout. Mais je ne suis pas satisfaite. Ce n'est pas ce que j'espérais.

De toute façon, j'ai souvent espéré. Vainement. Parce que c'est ce qu'on aime bien faire.

Je suis vide. Comme une coquille d'huître. Je n'arrive même pas à ordonner mes pensées correctement. Pourtant je m'attendais à cet échec. Alors pourquoi je crois que je suis encore plus malheureuse qu'avant ? J'ai besoin d'aide. Seulement personne ne veut m'aider. Où alors peut être que je ne veux pas le prendre. Je n'en sais rien. Je plonge, je plonge dans ce trou sans fin, percutant parfois la paroi glacée qui contribue grandement à mes nombreuses égratignures.

J'ai quand même réussi à atteindre le fond. Mais pas tout de suite.


Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Alexia Gray
Assistant à l'infirmerie



Féminin
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 08/11/2006

Feuille de personnage
Particularités:
Ami(e)s:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Jeu 2 Sep - 18:21

Salut Olivia!!!

Et bien! Deux chapitres intenses, dis donc!

C'est vraiment bizarre... La pauvre lectrice que je suis est partagée entre différents sentiments! Après tout, la fic ne peut pas finir ainsi! Mais d'un autre côté, Ash a l'air d'avoir définitivement tourné la page!
On s'attend donc à ce qu'il arrive quelque chose de vraiment important à l'héroïne; un événement qui créerait un nouveau bouleversement ou qui clôturerait l'histoire...

Ah, tu nous fais languir, n'est ce pas, avec toutes tes petites allusions perpétuelles!

Deux chapitres toujours aussi sympathiques à lire en tout cas! Bonne continuation pour la suite!!!!
Bye!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 5 Sep - 22:59

Réponse aux commentaires :

Alexia : Hey coucou !
Quel plaisir de te revoir ! La fic commence à s'accélérer en effet et peut donner lieu à plusieurs questions. Tu devrais pouvoir toutefois trouver tes réponses petit à petit, et bien entendu, j'espère que cela satisfera tes attentes.
En effet, je n'ai pas abandonné l'idée des "allusions" comme tu dis. Ca ne devient pas trop lassant et répétitif au moins ?
Je suis toujours autant ravie de te savoir parmi mes lectrices ! Je te fais de gros bisous !



Je ne fais que répéter mes erreurs, et ca m'attriste un peu, mais dans une semaine je prends un nouveau tournant qui ne me permettra pas d'aller sur internet aussi souvent qu'avant (déjà que c'était pas fameux XD) ni de pouvoir avoir des activités sur l'ordinateur si ce n'est pour travailler. J'aurai une connexion, mais certainement pas le temps d'aller sur le forum, ou alors rapidement. Malgré tout, même si ma fic reste en suspens quelques semaines, quelques mois, je la terminerai. j'ai fait trop de chemin pour ne pas la conclure, espérant par avance que mes lecteurs me pardonneront et continueront de me lire à la publication de nouveaux chapitres.

Bonne continuation à tous !

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Lun 8 Nov - 12:15

Salut!
Oulala je viens de me répondre que j'avais complètement oublié de te dire ce que je pensais de ton chapitre alors que je l'avais lu. Mais bon ça m'a donné une bonne excuse pour le relire.
Je suis sûre qu'à chaque fois je me répète mais c'est fou à quel point tu arrives à retranscrire aussi bien les sentiments de Ludivine! Sinon oui, Ash à l'air d'avoir tourné la page. Un chapitre pas très joyeux tu avais raison. xD Mais il n'en reste pas moins magnifique.
Donc j'attends, et j'attendrai la suite même si elle met plusieurs mois à arriver parce que c'est toujours un plaisir de lire un nouveau chapitre, donc voilà je serais toujours là quand tu auras le temps et l'envie de poster un nouveau chapitre!
Bisous!

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 15 Jan - 19:30

Ambre ton message me fait très plaisir !!! Je suis contente de voir que ma fic t'intéresse surtout qu'avec le manque de temps ce n'est pas évident de la poursuivre même si je suis bien déterminée à la terminer dans tout les cas !
D'ailleurs je m'y suis remise, voilà donc un nouveau chapitre, un peu kif kif cochon d'inde j'ai envie de dire, j'espère que tu comprendras pourquoi en le lisant XD. En tout vas j'aime toujours autant avoir ton avis qui est aussi très motivant !!

Bisouuus !!

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 15 Jan - 19:35

Play

Chapitre 16



Je ne veux pas accepter ma nouvelle routine, mais on ne m'en laisse pas le choix. Alors je subis et s'en vraiment m'en rendre compte, je prends de nouvelles habitudes qui sont loin d'être bonnes pour moi. Mais pourtant, c’est dans ces moments là que je me sens le mieux et je ne pense à rien. Comment peut-on en arriver là ? Quand j'y repense, j'ai parfois des frissons dans le dos...
Parce que je n'ai plus d'autre choix que d'agir comme Ash maintenant. Au début, il a quand même fait l'effort de m'adresser la parole quand il me croisait. Mais je prends souvent les initiatives et il reste toujours évasif et mal à l'aise quand je parle avec lui, comme s'il avait l'impression que j'allais lui sauter dessus d'un instant à un autre alors que c'est loin d'être le cas. J'ai encore ma fierté ! Il culpabilise me dit-il; je ne vois pas pourquoi. Alors, je me braque également et c'est comme si deux murs essayaient vainement de rentrer en conversation.

Impossible en somme.

Les jours ont passé, les semaines et puis les mois. Nous ne nous parlons plus. Je me rends compte que c'est pire que le jour où il a décidé de tout lâcher. Ce silence est plus douloureux que le reste et lorsqu'il nous arrive parfois de nous rencontrer dans des soirées, il prend bien soin de m'ignorer et je n'ai pas d'autre choix que de faire pareil. Parce que je ne vois pas quoi faire d'autre. Cette situation est ridicule. Ce n'est pas ce que je veux.

Est-ce que c'était ton cas ?

C'est simplement comme si nous ne nous étions jamais connu. Peut être que c'est plus facile comme ca, et que je pourrais passer à autre chose plus facilement. Sérieusement, qu'est-ce que c'est que ce délire ? Ce n'est pas de ca dont j'ai envie. Ce que je veux, c'est ton amitié. Si je ne peux pas avoir le reste, pourrais-tu au moins avoir la bonté de me laisser cette requête ? A croire que ma demande ne t'intéressait pas... Je suis la première à critiquer toutes ces personnes qui restent en de mauvais termes à la fin d'une histoire. Et voilà qu'à présent, je suis comme tant d'autres... Je suis déjà banale, mais si j'avais espéré pour une fois sortir du lot et faire preuve de maturité... C'est raté.

Maintenant, le temps passe, parce qu'il n'a pas vraiment le choix et si avant je courrais après, à présent, j'arrive à le suivre. J'ai appris à penser à d'autres choses, j'ai appris comment faire pour sourire de nouveau. Il n'est pas exclu que je repense à Ash quelques fois, pour ne pas dire souvent, mais c'est déjà moins une obsession qu'au départ. Je ne sais pas quel genre de sentiments j'éprouve pour lui et moi même, j'ai l'impression de ne pas savoir ce que je veux. Mais je suis au moins certaine que j'ai la patience nécessaire aujourd'hui pour attendre.

Attendre qu'il revienne.

Je refuse que ca se termine ainsi. Par moments, je n'ai même plus envie de lui en vouloir. Le plus important maintenant, c'est de lui parler. Simplement parler comme avant, de tout... mais surtout de rien. Souvent j'espère qu'il fera de nouveau le premier pas mais j'évite de trop prendre mes désirs pour des réalités parce que je sais que sinon, je vais encore m'entretenir dans mes illusions. Seulement, je ne souhaite plus replonger dedans. Je peux dire que je ne m'en sors pas trop mal.

Si j'omets le reste.

Car plus que jamais je cherche à combler ce nouveau manque, même si je ne m'en rends pas trop compte. Mais pas en courant après les garçons, comme cela plait à la plupart des filles. Au contraire, ma nouvelle condition de célibataire me convient très bien, et je n'ai pas envie de chercher une quelconque conquête. C'est peut être pour ca d'ailleurs que toutes les personnes qui gravitent autour de moi ne m'intéressent pas même si le contraire n'est pas forcément exclu. Je n'en sais pas plus.
Non, moi je me plais à me laisser vivre, un peu trop même, en ignorant tout le reste. La rentrée est arrivée; moi qui a pourtant réussi ce que je voulais entreprendre, j'oublie carrément ma volonté de devenir styliste un jour, m'en prenant à la fatalité qui refusera de m'ouvrir les portes de ce métier, alors je néglige de nouveau mes études.

Qu'est-ce que je suis en train de faire ?

Je détruis tout sur mon passage, mais ca pour le moment, c'est bien le cadet de mes soucis; ce qui m'intéresse, c'est de savoir comment je vais bien pouvoir m'habiller pour cette nouvelle soirée où il y aura de l'alcool, car de toutes manières, je ne vais qu'à celles ci. C'est mon seul et nouveau refuge alors, je me complais là dedans. Après tout, c'est là dedans que je m'en sors le mieux. Voilà qu'on y revient à chaque fois. La boucle est bouclée, rien de plus.
Mais ca, c'est ce que je me dis pour me rassurer car nul doute qu'au fond, j'ai peur. Une peur monstre de l'avenir, c'est bien pour ca que je me voile la face et que je vis au jour le jour afin d'oublier cette crainte comme je le peux.

Grossière erreur.

Mais ca, on s'en rend bien souvent compte lorsqu'il est trop tard, et dans mon cas, cela n'allait pas être une exception. A croire que mon chemin vers le bonheur est semé d'embûches parce qu'un quelconque esprit malveillant refuse que je l'atteigne un jour. C'est bien pour ca qu'il faut se battre pour l'obtenir. On peut dire que ces divers événements furent un mal pour un bien, et pourtant si c'était à recommencer, jamais je ne voudrais revivre tout ca. Pour rien au monde. Pour me rassurer, on me dit parfois que j'ai le coeur bien accroché. Mais très franchement, si j'avais pu l'échanger contre l'épaule qui ne se plaignait jamais de supporter tout mon poids, alors je l'aurais fait.

Sans hésitation.

Maintenant, ce fardeau, c'est le mien, même si j'ai finis par l'accepter lui aussi. Puisque je n'ai pas le choix. Là encore, on m'a aidé, car je suis certaine que, jamais, seule, j'aurais pu être de nouveau mettre un pied devant l'autre. Aujourd'hui, on peut dire que je suis que je suis heureuse.

Pour toi.


Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 15 Jan - 20:27

Un nouveau chapitre. Je suis contente que tu sois déterminée à la terminer parce que j'aimerai bien la lire en entier. Pour ton nouveau chapitre, il est superbe. J'ai vraiment l'impression de comprendre Ludivine alors que je n'ai jamais été dans ce genre de situations. Je vois ce que tu veux dire.^^ Mais je ne trouve pas tant que ça. Sinon j'ai envie de dire pauvre Ludivine! J'aimerai vraiment pas être à sa place. Sa relation avec Ash est complexe aussi mais c'est sympa je trouve. Je terminerai en disant que toujours aussi beau ce que tu écris et que j'attends le prochain chapitre et, là encore, quelque soit le temps que tu mettes à le poster.
Bisous!

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 22 Jan - 12:53

Ambre, contente de te revoir !!

Et oui, ce serait dommage d'arrêter maintenant surtout que niveau écriture, je suis plus proche du début que de la fin, donc avoir la sensation d'avoir fait ca pour rien... ainsi que les lecteurs, aussi peu nombreux soient-ils, ce serait quand même pas sympa >_< !

C'est vrai que j'ai une petite préférence pour les personnages torturés, complexes et tout ce qu'il va avec, ca permet d'explorer pleins de facettes que justement à a peut être pas vécu mais qu'on peut rendre puissant grâce à un personnage...

Dans tout les cas, ton avis me fait toujours plaisir d'autant qu'il est important, j'ai hâte de savoir ce que tu penseras de ce chapitre !! ^^
Bisous !

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 22 Jan - 12:55

Chapitre 17



Vous avez sans doute déjà entendu parler de ce cliché, comme quoi, une personne malchanceuse a toujours au dessus de la tête un petit nuage gris qui menaçait d’exploser ? Il n’était pas bien gros, il n’empêchait que lorsque l’orage et la pluie tombaient en rafales sur vous, et bien, ca trempait bien. J’avais mon propre nuage et cette fois il ne s’était pas gêné pour déverser sur moi une véritable tempête dans laquelle je me voyais incapable de sortir. J’étais prise dedans, et personne ne pouvait m’aider. Personne. Cette fois je n’allais pas m’en sortir. Mais encore une fois, j’avais pensé à ces termes trop rapidement et même si le temps n’efface pas les blessures, on finit par vivre avec.

Même si j’aimerais bien m’en passer.

Je suis donc à cette soirée, où je suis déjà un peu pompette, seulement après quelques verres. Et oui, ca n’a pas traîné, et cette ivresse qui m’envahit de nouveau, je la recherche tellement que maintenant, je ne peux plus m’en passer. D’ailleurs, je redemande déjà à ce qu’on me donne une fois de plus une canette de bière que j’ouvre d’une main experte. J’ai l’habitude.
Je ne fais pas attention à cette main qui me demande d’approcher, un peu à l’écart. Je veux danser, pas croupir, assise sur une chaise, devant faire la conversation à une énième fille qui a des problèmes sentimentaux ! Je comprends tout à fait ces gens puisque je vis un peu près la même chose, mais je ne veux pas non plus m’engouffrer dans un trou avec des idées noires et quand j’entends toutes ces petites amourettes de passage, j’ai juste envie de leur dire que moi aussi je n’ai pas eu de chance, mais qu’il faut bien avancer si on veut faire de nouvelles rencontres. Oui, oui, je me mets à relativiser, ce qui ne me ressemble pas vraiment, mais c’est bien, n’est-ce pas ?

Ca ne va pas durer.

Cette main, qui appartient à l’organisateur de la fête, a terminé par me rejoindre, n’en pouvant plus de brasser du vent pour attirer mon attention. Etonnée, je le suis sur quelques pas alors qu’il s’en emparé de mon poignet puis j’exige des explications. Et oui, j’ai toujours ma bulle.

- Téléphone pour toi.

Il ne m’en dit pas plus, mais son visage livide en dit long sur le sujet. Une boule d’angoisse nait au fond de mon estomac, je me saisis du combiné, mais je n’ai encore aucune raison de m’inquiéter. Autant, l’autre qui me fait face à trop bu et s’apprête à vomir d’une minute à l’autre. Oui, ca doit sans doute être ca, je ne vois pas d’autres explications.

- Allo ? Pas de réponse. Je demande une nouvelle fois avec un peu plus d’insistance. Allo ?!

La seule chose que j’arrive à entendre c’est un terrible brouhaha à l’autre bout du fil et la musique qui résonne dans la grande pièce dans laquelle je suis n’arrange pas. Puis une voix me répond enfin.

- Ludivine ? Allo ? C’est Ash.

Hum ? Qu’est-ce qu’il me veut celui là ? Il ne me laisse pas le temps de poser la moindre question toutefois.

- C’est urgent, rejoins nous à l’hôpital…

Je n’entends rien.

- Quoi ? Où ca ?
- A l’hôpital, dépêche toi ! C’est Pat.

Je n’y comprends rien du tout. Ash, hôpital, Pat… Qu’est-ce qu’ils foutent tout les deux là bas ? Qu’est-ce qu’il ne va pas ? Il s’est passé quelque chose de grave ? Toutes ces questions résonnent dans ma tête et je veux m’empresser de les poser mais mon interlocuteur me dit de me grouiller d’une voix pressante et me raccroche au nez. Si quelques minutes plus tôt, j’étais encore dans le space, maintenant, j’ai de nouveau bien les pieds sur terre et je quitte l’endroit sans faire de chichis. J’attrape le premier taxi que je trouve, ce qui n’est pas forcément évident et nous fonçons donc vers le bâtiment, le chauffeur slalomant comme il le peut entre les autres voitures.

Dans ma tête, de nombreux scénarios défilent et ils sont loin d’être joyeux; Pat qui a eu un accident, de la famille de Pat qui aurait eu un accident… Et Ash, je ne vois pas ce qu’il vient faire dans l’histoire, mais il y est quand même et je ne peux m’empêcher de me faire du mourrons pour lui aussi. Est-ce qu’il lui est arrivé quelque chose également ? Ou alors ca na rien à voir ? Je me torture l’esprit à n’en plus finir, mais je ne pense pourtant pas au pire.

Erreur ? Plutôt oui.

Et puis le taxi s’arrête dans un bruit de pneus devant l’hôpital et je lui donne de l’argent sans vérifier que ce soit la somme exacte. Rien n’a d’importance, là maintenant, tout de suite, tant que je ne sais pas ce qui se passe. Cet immeuble est tellement grand que je ne sais même pas à qui m’adresser pour trouver où sont mes amis. Je panique pendant quelques instant puis je vais voir une infirmière si elle peut m’informer. Ce qu’elle ne tarde pas à faire allant elle-même chercher des informations chez sa supérieure. Aussitôt elle m’emmène avec elle dans un couloir austère qui m’oppresse un peu, où les lumières sont aveuglantes. Dans le fond il y a un banc et des personnes sont assises dessus alors que d’autres préfèrent faire les cent pas. Je reconnais la silhouette d’Ash au loin, ainsi que d’autres connaissances et également les parents de Pat…

Mais la rousse souriante, où est-elle ?!

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Sam 22 Jan - 22:37

    Oh. Waouh. Je viens de lire toute ta fic' d'un coup, et... *.*
    Pile le jour où tu postes un nouveau chapitre, j'ai trop de bol =D

    Enfin. C'EST-TROP-MÉGA-GIGA-DÉMENTIEL-J'ADORE-TROP-TROP-TROP !!
    Calme. Zen. >>'

    Bref. En gros, ta fic' est vraiment magnifique. J'ai franchement adoré, t'écris super bien, et... Que de suspense !
    J'ai trop peur pour Pat ç__ç
    L'histoire est juste géniale, tu tiens tes lecteurs en haleine jusqu'au bout...!
    Je m'identifie beaucoup à Ludivine sur le plan sentimental, en plus. Je vais pas étaler ma vie, mais bon, ta fic' est vachement réaliste, alors en plus quand les héros nous ressemblent c'est le pied (:
    Ton style est super fluide, ça coule tout seul, ça te prend plein de temps parce que t'as ENVIE de savoir, il FAUT que tu saches la suite !
    Manque de bol, la suite, va falloir l'attendre xD

    J'ai adoré le dernier chapitre... Le petit nuage du début ♥
    Quel choc n'empêche.
    PAT SHOULDN'T DIE !
    Si tu la fais crever je boude. Fais plutôt mourir Ash si doit y avoir un mort. xD
    Par contre t'as pas mis de musique ç__ç
    Pas grave, ça va tout seul avec "It Ends Tonight" ^w^


    Au fait, tant que j'y pense, j'ai une 'tite question.
    Pat, ça existe comme prénom ? Féminin qui est plus est x)
    Je suis me suis dit que c'était peut-être le diminutif de quelque chose, mais de quoi ? Patricia ?
    Désolée avec ma question à la con, mais ça me tracasse. x')

    Enfin, gros bisous, et bon courage pour ta fic' !
    (T'as de la chance que je m'en sois aperçue à temps, sinon, ayant fait un lapsus, t'aurais eu droit à "con bourage" xD)
    Ze t'aime =D //ZBAFF//
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 23 Jan - 18:15

Je confirme que pour les lecteurs, ça ne serait pas cool parce qu'on suit l'histoire même si ça serait tout de même compréhensible. Il faut avant tout écrire pour soie.
Pour ton nouveau chapitre...c'est horrible. De ne pas savoir ce qui est arrivé à Pat. Tu nous tortures là. xD J'espère qu'il n'y pas arrivé quelque chose de grave à Pat parce que déjà que Ludivine n'a pas trop le moral mais alors là...
Sinon, toujours aussi bien écrit, décrit même. J'attends donc la suite pour savoir ce qu'il ait arrivé à Pat. Bonne continuation. (Une nouvelle lectrice en plus à ce que je vois. =D)
Bisous!

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 30 Jan - 20:04

Réponses aux commentaires :


Kerry : c'est toujours très émouvant d'avoir une nouvelle lectrice !!! (ok, je sors...), plus sérieusement, c'est vrai, surtout quand on écrit à la lenteur d'un escargot comme moi, on comprend que ca ne motive pas les gens de vouloir tenter une lecture...
Ce que tu me dis en plus de ca est évidemment très encourageant pour la suite car j'ai souvent la crainte de me répéter tout au long des lignes... Donc si ce n'est pas le cas, ca va ^^ ! Quant à Pat, comme tu t'en doutes, je ne peux pas vraiment t'en dire plus, tu le sauras au fil des chapitres... Je ne sais pas si celui t'apportera les réponses que tu attends, enfin...
Et oui, effectivement je n'ai pas mit de musique sur le dernier chapitre parce que je séchais à vrai dire et comme j'avais envie de poster, je me suis dit que ca viendrait plus tard... J'éditerai lorsque j'aurai une idée !!
Tant tout les cas, fais moi également savoir ce que tu penses de celui là !! Gros bisous, tu es un amour !! ^^


Ambre : Ce que tu dis es tout à fait juste; mais quand même je me sentirai super coupable d'avoir fait perdre du temps aux gens pour rien XD (moi un élan de culpabilité ? naaaaaan !!)
Et oui, et oui c'est le but de maintenir le public en haleine mouahahahah ! Pour tout avouer, ca fait partie des choses que je préfère parce que je sais que quand c'est moi qui dois le subir, c'est tout à fait affreux. Enfin c'est encore aussi et surtout pour voir si ca intéresse surtout les lecteurs au point de vouloir lire la suite ou non. Je ne leur en voudrais pas si c'était la deuxième réponse, ca voudrait dire qu'il faut que je retouche deux ou trois trucs.
Comme pour Kerry, quant à Pat... je ne dis rien, j'espère que tu ne m'en voudras pas XDD. J'aime toujours autant avoir ton avis !!!
Bisouuuuus !

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 30 Jan - 20:12

Play

Chapitre 18



Non, non. Soit c’est une blague, soit c’est un rêve. Dans tout les cas, je trouve que c’est de bien mauvais goût, mais en même temps, la réalité ne peut que se dresser devant moi en cet instant précis alors que je vois la mère de ma meilleure amie, les yeux gonflés part les larmes. Je n’ai plus de voix, mes idées ont du mal à s’organiser dans ma tête. Je reste debout, au milieu de ce couloir sordide ne sachant que faire et puis mon regard croise celui d’Ash. Ash qui m’attrape par les épaules et m’installe doucement sur un autre des bancs. Je me sens toute drôle à ce contact. Comme si tout ce que je connaissais remontait à la surface. Non, je ne veux pas qu’il me touche, non surtout pas, c’est trop douloureux. Ce n’est pas le moment de penser à ca. Pourquoi est-ce que je le laisse faire ? J’ai l’impression que je suis dans une autre dimension lorsqu’il m’explique.

Pat

Pat qui ne respire plus, Pat qui tombe, l’arrivée des urgences et Pat qui est à l’hôpital. Ils étaient tous là lorsque c’est arrivé. Il étaient tous là, mais moi, moi qui aurait du être présente, la seule qui devait être présente n’y était pas, trop occupée à aller m’amuser ailleurs. Ce n’est pas à eux d’être ici, c’est moi. C’est moi qui doit la soutenir, même si j’ignore encore réellement ce qu’elle a. Je ne comprends pas ce qu’on me décrit, je ne connais pas cette maladie. Tout ce que je retiens, c’est que c’est rare. C’est que c’est incurable. C’est que c’est mortel. Mortel. Mais non, non, non bien sûr que non, je m’en serais certainement rendu compte si ca n’allait pas bien. Oui, je m’en serais certainement rendu compte, n’est-ce pas ? Je suis encore plus effarée lorsque en effet mon cerveau fait finalement le rapprochement. Je suis toute tremblante.

« - Pat ?
- Hmm… ?! »

Je m’en rappelle très bien. Ce jour là, j’avais été interloquée de son retard. Etre en retard, ca arrive à tout le monde, on ne va pas en faire une maladie. Mais elle ne souriait pas, elle ne parlait pas. Est-ce que ca aurait du me mettre la puce à l’oreille ? Mais oui bon sang, oui !!

« - Ça ne va pas ?
- Ce n'est rien. Je suis juste en train de faire une allergie. »


Je me souvenais aussi de cette soirée. C’était tellement rare qu’elle soit triste que je n’avais jamais oublié sa réaction à l’entente de ma question. Oui, oui elle avait pleuré et trop conne comme j’étais, j’avais tellement cru qu’elle ne voulait pas en parler que je l’avais laissé seule. Seule. Et maintenant je ne pouvais que regarder le résultat. Je m’en serais donné des gifles. Mais il est un peu tard pour penser aux conséquences, puisqu’elles sont déjà là, sur la table.

Je ne veux faire qu’une chose : voir Pat tout de suite pour m’assurer qu’elle va bien. Ou alors, peut être que je suis en train de rêver ? Je remets bêtement l’hypothèse sur le tapis pour me rassurer. Tout semble si réel… mais de nombreux rêves semblent réels, non ? Quand je vais me réveiller, tout à l’heure, j’y croirai pendant quelques secondes, le temps de remettre mes idées en place, et lorsque j’aurais enfin compris que je suis bien au chaud dans mon lit, tout ira mieux. Oui, tout ira beaucoup mieux…
Alors pourquoi est-ce que je sens toujours cette boule d’angoisse au fond de mon estomac ? J’ai l’impression que mon âme a été arrachée de mon corps de force, je m’entends pleurer, crier pendant que les parents de Pat me regardent d’un air triste et affligé. Ils ne savent pas quoi faire non plus. Je suis égoïste. C’est l’électrochoc qui me fait me calmer presque instantanément. Je n’ai pas le droit de réagir ainsi. Pas devant eux. Ils ont besoin de moi autant que j’ai besoin d’eux, puisque des « adultes » qui me prennent dans leurs bras pour me consoler, je n’en ai plus. Voilà que je ramène tout à moi une nouvelle fois. J’ai envie de me taper la tête contre les murs. Mais au moins je n’ai plus à subir cette voix qui est la mienne, qui résonne dans le corridor, mais qui me semble lointaine et étrangère comme si elle ne m’appartenait pas. Comme si c’était une autre personne qui était en train de parler en ce moment même.

Sans que je sache comment, ni pourquoi, je me retrouve assise. Peut être que je l’étais déjà avant, mais que je ne m’en rends compte qu’à présent ? Je suis de nouveau incapable de réfléchir. Je voudrais ne plus savoir penser, ca me rend folle, j’aimerais presque qu’on me tire une balle dans la tête pour abréger mes souffrances. Oui, c’est une bonne idée, comme ca, je ne souffrirai plus je ne penserai plus… Mais non, ca non plus je n’ai pas le droit de le faire et ca me fait, par le même occasion, faire reprendre partiellement mes esprits. Cette douleur, la douleur que doit subir Pat, je veux bien la faire mienne et avoir encore plus mal si ca peut ne serait-ce qu’une seul instant l’apaiser. Oui, oui, si c’est la seule solution pour lui venir en aide, alors j’accepte. Je pourrai peut être le proposer aux autres ? J’ouvre la bouche, mais aucun son n’en sort, comme lorsque je suis arrivée. Pourquoi ? Je sens mon cœur s’accélérer une nouvelle fois mais je refuse de le laisser prendre le dessus. Attend. Encore un peu. S’il te plaît, attend. A qui je m’adresse ? A mon propre organe ou bien à mon amie dont le visage rieur s’impose à moi comme une souffrance ? Je ne peux pas répondre moi-même à la question. Je n’en sais rien. Et ca aussi c’est très angoissant.

Tout le monde a la même réaction lorsqu’une infirmière sort par l’une des grandes portes principales. C’est-ce qu’on voit dans les films, le genre de scène très cliché et pourtant c’est bel et bien ce que je suis en train de vivre. Oui, j’en suis certaine maintenant, ce n’est pas un rêve.

- La famille peut me suivre.

Ce n’est pas encore mon tour donc, et pourtant la mère de mon amie me serre la main pour m’inviter à venir avec elle. Je sens avec cette pression que c’est une demande; seule, même avec son mari, elle n’y arrivera pas. Alors, je me lève à mon tour. Mes jambes tremblent.

Fibrose pulmonaire idiopathique.


Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 30 Jan - 20:30

Aie. (Ce fut ma première pensée en lisant ce chapitre). Aie pour Pat bien sûr mais aussi pour Ludivine. Il est triste ce chapitre et dur aussi. Surtout quand Ludivine se rappelle de l'histoire de l’allergie, parce qu'on sent qu'elle se sent vraiment coupable. C'est surtout dur parce que, pour ma part, j'ai déjà pensé quelque chose de ce genre dans une situation semblable. Du coup je me retrouve bien en Ludivine. Une maladie mortelle? Arf. Moi je veux pas qu'elle meure Pat. Sinon j'ai trouvé superbe la façon dont la mère de Pat invite Ludivine à venir avec eux, c'est un magnifique geste je trouve. Aussi, la façon dont Ludivine croit que c'est un rêve c'est bien fait parce qu'on comprend bien (enfin j'ai compris, si ça se trouve c'était pas du tout ça ^^) qu'elle sait qu'elle n'est pas dans un rêve mais qu'elle l'espère quand même.
Sinon, tu sais, même si tu ne termines pas l'histoire de Ludivine je n'aurais pas du tout l'impression d'avoir perdu du temps. Parce qu'à chaque fois je passe un bon moment à lire tes chapitres. (Donc aucune raison de te sentir coupable. xD) Là, tu as coupé pile au moment où l'on allait peut-être avoir les réponses aux questions qu'on se posait. C'est affreux, mais ça fait parti du charme de l'histoire. En tout cas, moi j'aime bien ce sentiment (même si c'est frustrant parfois^^).
Pour le reste c'est toujours aussi bien écrit, on comprend parfaitement ce que ressent Ludivine, ce qui est encore un peu flou je dirai, pour elle etc. Bonne continuation.
Bisous! =)

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 13 Fév - 15:14

Hey !!

Alors, dans ce nouveau chapitre, il ne va pas se passer grand chose, j'aurais pu le faire plus long, mais manque de temps oblige il sera comme tout les autres, mais je me suis dit que si je ne faisais pas comme ca, j'allais encore poster dans trois plombes, donc j'essaye de m'améliorer ^^ !
Je suis super contente que tu te retrouves dans Ludivine, Ambre, pas pour la situation hein, mais comme ca je peux constater que j'ai réussi à la rendre proche de mes lecteurs tout au long de l'histoire, ce qui me semblait super difficile au départ, du coup je suis ravie !
Ce n'est pas très joyeux, je l'accorde, y'a de quoi se tirer des balles maintenant que j'y pense, mais je me suis dit qu'il y avait toujours des hauts et des bas dans une vie et qu'on a plus tendance à retenir les mauvais sur le coup mais ensuite à ne garder que les bons... Je connais déjà le sort de Pat, mais là encore je ne dis rien de plus même si tu as peut être une petite idée.

J'espère que tu apprécieras ce chapitre néanmoins un peu plus mou cette fois ci mais que j'ai pris pas mal de plaisir à écrire *_* !

Gros bisous mon, chou !

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 13 Fév - 15:23

Play


Chapitre 19




Est-ce que je tremble ? Je crois bien que oui, même si pour l'instant, je ne m'en rends pas compte. C'est pourtant évident, mes jambes sont flageolantes, et je ne sais même pas par quel miracle, j'arrive à mettre un pied devant l'autre. Aussi étrange que cela puisse paraître, j'ai l'impression de flotter, mais flotter dans le mauvais sens du terme. Je suis sur un nuage, mais ce nuage est menaçant. Il n'est pas stable. Il peut se percer à tout moment. Je peux tomber, tomber de si haut, qu'après ca, je serais incapable de me relever. Je ne préfère même pas y penser. Non, je marche plutôt sur des œufs dans ce couloir qui semble interminable. Je n'en ai jamais vu d'aussi long. Ou alors, ce sont peut être les secondes qui sont tellement lentes qui me donne cette impression. Impossible à déterminer. Mes pas, nos pas; ceux des parents de Pat et les miens, ne font aucun bruit. La sensation est pareille que si nous marchions sur de la feutrine. Par contre, les petits talons des chaussures de l'infirmière s'entendent fort, trop fort, comme s'il s'agissait d'un requiem. Je me cale à ce bruit tandis que je poursuis ma route, il se fait de plus en plus fort, de plus en plus insupportable. Je n'entends que lui, j'ai très envie de lui ordonner d'arrêter, mais je ne peux pas. Je me mords les lèvres, car je crois bien que c'en est devenu tellement douloureux que je vais tomber. Ce qui m'empêche une fois de plus de ne pas céder à cette tentation, c'est la volonté de voir mon amie. La volonté de lui donner la volonté de continuer le chemin avec moi. Elle n'a pas le droit de partir. Pas maintenant.

Jamais.

Cette fois, je veux être forte. Seulement pour elle. C'est à cet instant que je me dis que finalement, l'amitié est plus fort que l'amour. C'est une maigre consolation là encore, mais c'en est une quand même. J'ai fait des erreurs par le passé, mais je ne ferais pas celle de laisser tomber celle qui a le plus d'importance pour moi, alors qu'elle a toujours été présente pendant mes nombreux coups durs. Je n'ai pas toujours été là pour elle, et je m'en veux terriblement. Mais là, je suis présente, bien présente et il n'est même pas envisageable de faire un pas en arrière. De toute façon, tout rembobiner serait impossible. Je ne veux pas vivre dans des « Et si ». Je ne veux pas retomber dedans. Il n'y aura pas de « Et si » parce que je suis certaine d'une chose; Pat est une battante et elle s'en sortira.

Parfois, la motivation ne suffit pas.

Ca y est. Nous sommes devant une porte qui est celle de ma meilleure amie, ce n'est pas trop difficile à deviner, bien que ca ne me déplairait pas qu'on me hurle « Poisson d'Avril » dans mon dos en me révélant que tout ca est une farce dont Pat serait à l'origine et qu'elle serait déjà en train d'observer ma réaction, tout sourire. Bien sûr, elle serait de très mauvais goût, et ce ne me plairait pas le moins du monde, je m'autoriserai même à la réprimander de m'avoir fait une peur pareille. Mais au final il y aurait eu plus de peur que de mal et c'aurait été ca l'essentiel, n'est-ce pas ? Mais il y a bien longtemps que j'ai arrêter de rêver à ma vie de princesse dans ma chambre où les murs sont tapissés de rose... Et de plus...

Nous ne sommes pas le premier Avril.

Ce n'est pas moi qui ouvre la porte, mais son père. J'attends. Je ne peux pas entrer pour l'instant, et en plus je ne veux pas. Cet instant, il n'est que pour eux et je n'ai pas envie de m'imposer. L'infirmière me lance un sourire pour me rassurer, mais je ne peux lui rendre la pareille. Je ne sais pas quelle tronche je tire, mais au final, cela m'est bien égal. Je ne dois certainement pas être très belle à voir, mais elle doit s'en ficher, je ne dois pas être la première qu'elle voit dans cette état. Et même si elle ne s'en fiche pas, moi, ca m'est bien égal. C'est fou comme plus rien d'autre n'est important lorsqu'on est dans pareille situation. Je n'ai jamais vraiment compris ce genre de réaction. Mais je n'ai pas envie de comprendre.
Ce membre du personnel ne se décourage pas pourtant et me propose de m'asseoir à côté d'elle sur la seconde chaise qui est libre, juste en face de la porte qui est à présent refermée. Elle essaye tant de bien que de mal de me faire parler, je sais qu'elle pense bien faire en faisant cela, mais je n'ai pas envie de faire la conversation. Je hoche de temps en temps de la tête pour lui faire plaisir. Elle continue pourtant; je me doute qu'elle a l'habitude. J'aimerais éprouver de la gratitude pour elle, mais je n'y arrive pas non plus. Je voudrais alors lui expliquer pourquoi je n'y arrive pas, mais ca aussi, c'est impossible. Son sourire reste le même, mais il paraît figé comme s'il était préconçu, comme s'il en avait déjà vu d'autres des personnes comme moi. Soudain, je la trouve très hypocrite. Je ne sais plus distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux.
Alors je cesse de l'observer pour concentrer mon esprit sur autre chose. N'importe quoi tant que c'est autre chose. Je me rends alors compte que mes mains se sont crispées sur ma chaise; alors j'examine la chaise qui elle aussi est comme toutes les autres chaises de l'hôpital. Pas vieille, mais pas neuve non plus. Elle a reçu de nombreux coups, elle est sale par endroits. Le dossier et l'assise sont en plastique basique; les pieds en métal tout comme les montants qui me picotent le dos puisqu'ils sont froids. Elle sûrement du être déplacée plusieurs fois, d'une pièce à une autre, d'un couloir à une autre, d'un étage à un autre, elle a du tomber dans les escaliers à cause de deux bras gauche... Oui, elle a du en voir des vertes et des pas mûres.

Pourtant, elle, elle est toujours là.

Soyons fou alors, soyons tous des chaises ! Cette pensée me fait sourire. L'infirmière pense que c'est grâce à elle, peut être à cause de quelque chose qu'elle a dit, mais je ne l'écoute plus depuis plusieurs minutes. Je ne lui en fait pas part. Si elle aussi ca peut lui faire plaisir, faisons lui plaisir. J'aurais au moins fait ca pour quelqu'un aujourd'hui.
Et maintenant ? Et maintenant, c'est à mon tour. Ses parents viennent de sortir. Sans poser de questions, même si elles me brulent les lèvres, je me lève le plus doucement possible. Je ne sais pas quelle personne je vais voir dans cette chambre et ca me fait un peu peur. Mais je vais quand même y aller. Pour le moment, c'est encore assez facile, je viens d'entrer et là, je m'apprête à refermer encore une fois cette maudite porte derrière moi.

Et après ?

Je me rapproche tout doucement du lit. Pour l'instant, je ne vois personne, mis à part une chevelure rousse que je connais bien. Sans attendre, je fais les derniers mètres qui me séparent de Pat. Immédiatement, ce que je vois me paralyse, mais avec un effort surhumain, je ne laisse rien transparaître sur mon visage et je me permets même de faire un franc sourire, comme l'infirmière tout à l'heure. Je prends son rôle à présent. Mais là aussi, je sais que la rouquine ne m'en voudra pas. D'ailleurs, en ce moment, ses yeux sont clos. Est-ce qu'elle est en train de dormir ? Difficile à dire, alors autant ne pas faire d'hypothèses. Elle a l'air toute petite dans ce lit qui n'est pourtant pas bien grand lui aussi, au milieu de la couette et des draps. On dirait qu'ils l'attirent autant qu'ils le peuvent pour l'étouffer. A cette idée, je les tire un peu, au moins pour voir son visage et pour qu'elle puisse respirer plus librement. Je n'ose pas la toucher parce que je me dis que si je fais ca, elle va se briser en mille morceaux. Elle ressemble à une poupée de porcelaine. Elle est toute pâle. Elle est bien malade, il n'y a plus de doutes possible.

Elle ouvre les yeux comme une automate.
C'est le moment de s'expliquer.

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Jeu 17 Fév - 18:23

En tout cas, moi je trouve que tu postes assez rapidement en ce moment. Ce qui d'ailleurs nous permet d'être encore un peu plus proche de Ludivine je trouve, bien que, sinon, il suffit de relire le -ou un bout du- chapitre précèdent. D'ailleurs, pendant mes vacances je vais relire "Porcelain Heart" d'une traite, pour voir si on se sent encore plus proche de Ludivine et si on ressent d'autres émotions. Je te ferai le bilan.^^
Une chose est sûre ce chapitre est là est formidable. (Toujours.) Excellent même. On voit le côté complexe optimiste/pessimiste de Ludivine "je suis certaine d'une chose; Pat est une battante et elle s'en sortira." Côté optimiste de Ludivine. Et juste après il y a : "Parfois, la motivation ne suffit pas." qui est plutôt négatif. D'ailleurs, je vois ça comme quand on annonce une sentence même si le "parfois" adoucit quand même cette sentence. "La motivation ne suffit pas" ça fait très.. verdict je trouve. Breeef, excellent chapitre. Avec la petite phrase à la fin qui laisse le suspens. ^^
Bonne continuation!
Bisous!

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 6 Mar - 18:52

En tout cas, je vais essayer de rester active le plus possible !
Ah oui, tu me diras si du coup tu as le temps, j'ai bien envie de savoir ce que ca donne quand on lit tout d'une traite !
Donc voici finalement un chapitre qui donnera un avant goût de la suite (pour la petite anecdote, je l'ai écrit dans le train, coupée du monde grâce à ma musique )

Peut être moins de suspens que dans les autres du coup, mais en même temps, il ne peut pas en avoir à chaque fois... bref une fois de plus, dis moi tes impressions sur celui ci !!

je te fais pleiiins de bisous

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Olivia Balsey
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 964
Localisation : Je ne te dirai pas où se trouve tout mes secrets.
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Particularités: Tu veux pas ma pointure de godasse, non plus ?
Ami(e)s: J'évite de m'emcombrer du superflu.
Âme soeur: Juste un pantin de plus qu'on peut manipuler.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Dim 6 Mar - 18:57

Play

Chapitre 20



La peur ne cesse de me monter au ventre alors que je rencontre une autre personne à la place de la Pat habituelle et ce n'est pas pour me rassurer. Sans un bruit, je m'assois sur une chaise similaire à celles qui se trouvent dans le couloir. Même ma respiration semble trop forte et alors qu'une multitude de questions se posent dans ma tête, je ne sais pas par où commencer. Elle me sourit faiblement, comme si elle tentait vainement de m'encourager. Je dois prendre mon courage à deux mains; elle en a déjà assez fait comme ca.

- Ca va ?

Sitôt les mots prononcés, j'ai envie de me gifler tellement je trouve cette question ridicule et dénuée de sens. Par ailleurs, ma voix également est fausse, si bien que je ne la reconnais pas non plus. Mais maintenant que je suis lancée, au moins, la boule d'angoisse au fond de mon estomac, même si elle est toujours présente, a un peu rétréci, et c'est toujours mieux que rien.

- Ecoute Pat,

Toutefois, je ne sais pas quoi dire car même les paroles se mélangent dans ma tête, me rendant ainsi incapable de les ordonner correctement. Mais il n'est pas question que je me défile. Je me suis rapprochée du lit parce qu'elle plisse les yeux comme si elle avait des difficultés à m'entendre. Je ne sais pas si je dois le faire, mais néanmoins, j'attrape sa main que je n'ose malgré tout pas serrer pour le moment. Elle me laisse faire, chaque effort fourni semblant encore trop difficile.

- Excuse moi.

De toute façon, c'est bien la seule chose que je suis capable de lui dire. Cela ne l'empêche pas de hausser les sourcils d'un air qui semble étonné, et tout de suite, je me demande si j'ai bien fait de lui dire ca. Mais je préfère ne pas m'arrêter, de peur là encore, de ne pas pouvoir repartir ensuite.

- J'aurais dû m'en rendre compte plus tôt. Je suis nulle.

Je baisse la tête, penaude et pantoise, avec toujours l'impression d'être dans un autre monde qui n'est pas le mien.

- Ce n'est pas grave.

C'est à mon tour d'être étonnée parce que je m'étais imaginée être la seule à m'expliquer. Effectivement, j'ai eu le temps de me faire différents scénarios dans ma tête, mais pas celui ci. Immédiatement, tout prend un tournant différent. Alors que je m'étais jurée de ne pas en parler, je ne peux plus me retenir, et avide d'en savoir plus, je termine par poser la question fatidique.

- Donc... C'est... quoi exactement ? C'est très... grave ?

J'aimerais bien qu'elle ne me réponde pas, mais ca aussi c'est une requête non réalisable, tout comme s'il était possible de figer cet instant dans le temps pour toujours. Même si ce n'est pas une situation très confortable, ce sera sûrement mieux que l'après. L'après ? Je ne préfère même pas y penser. Envisager le pire n'est même pas envisageable. Pat ne parle pas tout de suite, et cligne plusieurs fois les yeux comme si elle allait chercher ses dernières ressources.

- On t'a sûrement déjà dit que c'était une fibrose pulmonaire idiopathique... Ce n'est pas le genre de maladie qu'on peut guérir, conclue t-elle sur le ton de la fatalité.

Alors, je ne sais pas pourquoi, mais ca m'énerve. Je ne comprends pas. Ce n'est pas dans ses habitudes de renoncer. J'ai l'impression que nous avons échangé les rôles, et elle n'a pas le bon, ca ne me plaît pas. Après le désespoir, c'est la colère qui s'empare de moi, car peut être que finalement, j'étais bien contente d'être à ma place, la pauvre fille malheureuse que les gens plaignent... Je me déteste, mais pourtant, je suis bien décidée à ne pas la laisser s'en tirer comme ca ! C'est aussi une manière pour moi de me rassurer encore un peu. Puisqu'il n'y a plus que cela.

- Donc c'est comme ca ? Tu abandonnes maintenant, après tout le chemin que tu as fait ?

J'entends de l'amertume au fond de ma gorge, mais c'est plus fort que moi. Je veux l'empêcher de tomber, même si à cause de moi, elle est déjà bien assez en bas.

- Et puis, pourquoi tu n'as pas essayé de m'en parler ?

Je ne m'en suis pas rendue compte, mais je me suis à présent accrochée à sa main toute faible. Mes traits se sont durcis, et cette fois, je lui adresse vraiment des reproches, alors que je sais qu'elle n'a certainement pas besoin de ca en ce moment. Mais comme d'habitude, ca j'y penserais après. Si j'avais la possibilité de sortir de mon corps pour pouvoir m'observer, je penserai que je suis idiote. Seulement, ce n'est pas le cas, alors je continue. Et la rousse n'a pas dit son dernier mot non plus. Elle relance d'une voix plaintive.

- C'est mon problème, pas le tiens. Et puis, j'ai déjà essayé !

Le pire c'est qu'elle a raison, elle a déjà essayé, et moi, j'ai bêtement cru qu'elle avait des vues sur Ash. Du coup, j'en ai également après lui. Je suis vraiment une bonne à rien comme nana. Je fais preuve de mauvaise foi.

- Il fallait insister !

Cette fois, je sens ma voix trembler et je ne suis pas loin de pleurer, pourtant, je retiens encore les larmes qui commencent à apparaître au coin de mes yeux. Ce n'est pas encore le moment de flancher.

- C'est injuste ce que tu viens de faire Pat !

Je ne me rends même pas compte que je suis une petite fille égoïste, qui veux garder toutes les personnes qu'elle aime autour d'elle. En définitive, ce n'est pas bien méchant, mais ca fait du mal à tout le monde, sans exception. Nous engageons un dialogue de sourds, et je suis incapable d'écouter quoi que ce soit pour le moment. Je lâche brusquement sa main, et je m'en vais soudainement, sans lui dire au revoir.

Je ne me retourne pas lorsque je l'entends prononcer mon nom, au loin.
Au moins, elle ne voit pas mon visage, à présent ravagé par les larmes.

_________________


Ambre a écrit:
Les sèches mains sont nos plus fidèles compagnons d'infortune.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ambre Serana
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1901
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille de personnage
Particularités: Cousine de Aurore Mereadda
Ami(e)s: A-t-on vraiment besoin de le savoir ?
Âme soeur: C'est un débat qu'il faudrait avoir dessus, pas une simple affirmation.

MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   Ven 25 Mar - 22:54

C'est fait! J'ai tout lu d'un coup (ce qui m'a d'ailleurs demandé pas mal de temps ^^). Ce que je peux dire après cette lecture intégrale c'est que..c'est encore mieux! Parce qu'on est vraiment mais alors vraiment plongé dans Ludivine, son évolution, ses différentes réactions au fil de temps, sa relation avec Ash. Tout se précise. Surtout que, je dois bien l'avouer, j'étais plongée dans ta fic parce qu'elle est très agréable, facile à lire comme elle est super bien écrite! Je conseille à tout le monde de la lire d'un traite parce que ça faut le coup, c'est enrichissant et tout. Du coup maintenant je me rappelle de tout, c'est pratique. xD
Concernant ce nouveau chapitre maintenant. Je trouve que la petite conversation entre les deux filles est juste triste et même temps belle. Ludivine qui s'excuse, Pat qui se braque. J'ai presque l'impression qu'elles ont échangées de rôle, quoi que Ludivine n'a pas vraiment pris le rôle de Pat' enfin, un tout petit peu. Par contre, pour l'inverse (et peut-être que c'est moi ^^) mais je trouve ça flagrant. J'aurais bien vu Ludivine dire : "- On t'a sûrement déjà dit que c'était une fibrose pulmonaire idiopathique... Ce n'est pas le genre de maladie qu'on peut guérir." Quoi qu'elle se serait peut-être braquée un peu plus.
Sinon un chapitre toujours aussi beau, bien écrit et tout le tralala. Le train ça te réussit visiblement.^^
Bonne continuation, bon courage pour tes études et pour la suite de "Porcelain Heart".
Bisous!

_________________
@Dray Collins a écrit:
non, je ne tripe pas alone dans mes toilettes en déroulant du papier-cul ..








Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Porcelain Heart [fic+commentaires]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Porcelain Heart [fic+commentaires]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Planning / commentaires des matchs
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ? Pete (terminé)
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Discussions et bavardages :: Fictions :: Fictions terminées-
Sauter vers: