RSS
RSS
Eileen et le loup(récit et commentaire)

 

Partagez | 
 

 Eileen et le loup(récit et commentaire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 14:22

Eileen & le Loup


( Cette histoire se passe en Irlande)


I :

Il existait en Irlande y a fort longtemps,, dans l’actuel compté de Cork, un petit village du nom de Cork entourée par une forêt et coupait par la rivière Lee. Il se situait un peu en retrait des cotes Irlandaises, Dans ce village verdoyant il y avait une petite fille nommée Eileen, ses yeux noirs étaient constamment en mouvement à la recherche du moindre petit papillon. Ses cheveux d’ébène coupée à la façon d’une lutine et son petit nez recouvert de taches de rousseurs la faisait étrangement ressemblait à un farfadet. De plus le fait qu’elle s’habille constamment en vert rappelait ce petit peuple. Cette fillette était très curieuse et ce fut lors d’une de ces recherches a travers le village qu’elle rencontra un garçon de son age. Leurs regards se croisèrent. Ce seul regard d’enfants leurs fit oublier tout ce qui se trouvait autour d’eux : Quel heureux hasard de croiser cet autre petit ! Ils avaient la certitude d’être lié pour la vie à cet autre enfant. Les deux firent un pas vers l’autre et d’un mouvement similaire se touchèrent la joue. Ils éclatèrent de rire. De ce rire si pur que c’est un bonheur de l’entendre et que seul les petits enfants sont capables de produire. A partir de ce moment là ils devirent amis, meilleurs amis même. Le petit garçon s’appelait Liam, il possédait d’incroyables yeux verts et ses cheveux bouclés étaient couleur chocolat, un peu plus grand en taille qu’Eileen il s’amusait à la porter sur ses épaules. Les deux enfants étaient bien ensemble car ils étaient complémentaires : Elle était aussi vif qu’il était calme et aussi peureuse qu’il était courageux. Eileen pouvait parfois se montrer vexante mais il lui pardonnait toujours et ne lui en tenait pas rigueur. Ce qu’elle appréciait beaucoup… De plus à son contact elle devenait plus gentille, elle essayait de ne pas faire de mal à son ami et de ce fait à ses parents. Eux étaient des paysans qui travaillaient dans les champs tandis que le père de Liam ( sa mère était morte) était le chasseur du village. Les deux enfants savaient tous deux qu’ils pouvaient conter l’un sur l’autre et souvent lorsqu’il y avait de l’orage ( ce qui arrivait fréquemment ) Eileen courait ce réfugient dans la maison de Liam.

Plus tard lors qu’ils eurent huit ans, la forêt les attiras violemment, et ils répondirent à cet appel partant l’explorer plus de fois que nécessaire de sorte que les parents des deux enfants finirent par leur interdire d’y entrer. On disait qu’une force antique hantée les bois et les adultes n’aimait pas y voir traînait leurs progénitures. Les deux petits durent donc arrêter de s’y rendre.

Les années passèrent et les deux enfants eurent dix ans. Liam avait désormais l’age d’aider son père à la chasse, et Eileen elle fut « forcer » d’assister sa mère aux travaux ménager, ce qui ne l’enchantait guère. Les deux enfants ne se côtoyaient plus aussi souvent qu’ils le voulaient et lors ce qu’ils arrivaient à passer un moment ensemble il n’était jamais très long.

Un jour il y eut un grand bruit sur la place du village. Profitant d’un moment d’inattention de sa mère, Eileen courut jusque là, curieuse de savoir ce qui agitait cette foule. Lorsqu’elle découvrit l’objet des attentions des personnes elle eut un haut le cœur. Au milieu de la place se trouvait, un enfant de son âge, en sang. Elle le reconnut immédiatement : Liam. Les larmes abondèrent au niveau de ses yeux et elle se précipita vers lui. Le guérisseur s’activait déjà auprès de son ami. Elle lui saisit la main d’un mouvement brusque. Il ouvrit ses yeux vitreux et tenta de lui sourire, celui qui la rassurait tant, enfant. Mais c’était à son tour de l’épauler.

- Tiens bon Liam. Parvint-elle à prononcer la voix rauque, esquissant un vague sourire. Tu vas t’en sortir, sinon tu auras affaire a moi.

Il sourit et ferma les yeux. Le guérisseur la chassa et l’emmena dans sa maison. Le monde retourna vaquer à ses occupations, ne s’occupant pas de la fillette en pleurs. Se fut le père de Liam qui la récupéra. Il l’emmena jusqu’à chez lui et la fit asseoir sur une chaise, il lui lança une couverture. Eileen avait arrêté de pleurer mais ses yeux étaient bouffis et elle ne bougeait plus, ne parlait plus. Le père de son ami lui passa une tasse de thé. Il s’assit sur un tabouret en face d’elle et d’une voix douce commença à lui parler. Mais elle n’entendait pas ses mots, ils glissaient sur elle.

- Nous allons partir loin d’ici, Liam et moi. Dit-il. La léthargie de la jeune fille s’évapora et elle ouvrit grands ses yeux de détresse. Elle se mit à s’agiter.
- Non ! Murmura t-elle. Non, non, non…répétait-elle comme folle.
- Eileen… Eileen, écoute-moi. Je m’excuse mais ce qui c’est passé dans la forêt, je ne le laisserais pas se reproduire. Je dois éloigner mon fils de cette ville. Désolée petite !
- Non ! Non ! Vous n’avez pas le droit ! Pas le droit pas le droit ! Dit-elle en se levant. Elle se précipita sur le père de son ami, mais s’évanouis avant d’avoir fait quoi que ce soit.
Il la ramena chez elle et expliqua à ses parents ce qu’il venait de dire à leur fille. Un masque de tristesse passa sur le visage de l’homme. Lors ce qu’elle revint à elle la jeune fille courut chez son ami, mais la maison était vide. Elle partit donc chez le guérisseur : personne non plus. Dans un dernier élan d’espoir, espoir que tout ceci soit un rêve, elle partit à la lisière de la forêt. Mais il n’y avait personne. Elle rentra chez elle en larmes. Elle ne ressortit plus pendant des semaines, abattus par le fait que son meilleur ami est disparut. Ses parents à force d’effort lui refirent peu a peu reprendre le goût à la vie. Mais au fond d’elle, elle gardait rancune à son meilleur ami et au père de celui ci.

II :


Cinq ans s’était passé depuis le jour où Liam avait disparut. Elle, ne s’en remettais pas mais, une phrase que le père de son ami avait prononcé avant leur départ résonnait toujours dans sa tête. Pourtant elle ne s’en était ressouvenue quelques jours plus tard. Que signifiait donc : « Ce qui c’est passé dans la forêt. » ? Depuis cinq ans elle vagabondait souvent autour de la forêt. Ses longs cheveux noirs lui arrivaient désormais à la taille et son air revêche et triste suffisait à éloigner tous ceux qui auraient put devenir ses amis. Ils la trouvaient étrange et ne voulaient pas se lier étroitement avec elle. Eileen avait pourtant un ami. Un peu plus grand qu’elle, il connaissait toutes les légendes et mythes de la région. Elle l’aimait bien, même si elle ne connaissait pas le même lien qui l’avait uni à Liam. Cieran, c’était son nom, était blond aux yeux bleus. Depuis longtemps il vivait avec son grand frère, leurs parents ayant disparus dans la forêt un beau jour. A partir de ce moment là, il c’était intéressé à cette forêt et à tout ce qui touchait à l’occulte. Il avait, comme tout le monde, entendus parler de ce qui était arrivé au « ptit du chasseur » et avait cherché à rencontrer la jeune amie du garçon. Mais c’était elle qui l’avait trouvé, un air déterminé bien que triste. Cela faisait cinq ans qu’ils recherchaient ensemble ce qui aurait put mettre le jeune homme dans cet état. Il évitait de lui poser des questions sur Liam, sachant à quel point la jeune fille était susceptible sur ce sujet. La seule fois ou il avait osé la questionner elle était partit en tempêtant et ne l’avait revus que quelque jours plus tard. Ses parents à elle, avait abandonné de la raisonner et préférais s’occupais de leur deuxième enfant qui venait de naître. Elle jouissait donc d’une grande liberté et bien que son enthousiasme est disparus avec son ami, sa curiosité elle restait en éveil. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle ferait lorsqu’elle découvrirait ce qui c’était passé mais elle voulait savoir ce que c’était. Apres tout se devait être vraiment terrible pour que ce courageux chasseur quitte le village ! Ce n’était sûrement pas une bête banale qui lui avait fait lever le camp ! Toutes ses questions trottaient encore dans sa tête lorsqu’elle arriva chez Cieran. Elle lui souries. Mais plus de ce franc sourire qu’elle avait réservé à la période « Liam. C’était celui triste et faux qu’elle adoptait depuis.

- J’ai envie de me couper les cheveux… lâcha t-elle finalement.

Il la regarda étonné. C’était bien la première fois qu’elle parlait avec lui d’autre chose que de ce qui se caché dans les bois. Commencé t elle à tourner la page ? A peine eut-il cette pensée qu’il la vit se pencher sur la lettre qu’il venait de recevoir au sujet de ce qui se trouvait par delà la lisière. Il lui avait appris à lire très vite après s’être rencontré. Il venait de l’aristocratie de ce pays mais avait décidé de rester prés de cette forêt avec son père. Comme Eileen il voulait savoir de quoi il en retourné !

- Rien qui viennent nous en apprendre plus, finit-elle par dire à la fin de sa lecture.

Il eut un soupir : non elle était toujours aussi enfermé dans son idée. Lui-même avait dépassé le stade d’être buté. Il avait d’autre fréquentation et d’autre but. Mais elle non. Même quand il n’était pas là, elle venait, pour lire, lire les écrits, les recueils et tout ce qui pouvait toucher au monde « magique. Il était peiné de la voir dans cet état mais préféré ne pas en parler avec elle. S’il se fâchait il ne pourrait plus la protéger. Alors que si elle s’en allait, il ne pourrait plus la surveiller du coin de l’œil. Un sourire passa sur ses lèvres, elle était comme une petite sœur pour lui, il ne voulait pas la perdre aussi bêtement.

- Eileen ! L’interpella t il. Je vais au village tu m’accompagnes ? Demanda t il sans espoir d’une réponse positive.
C’est pourquoi il fut étonné de la voir hocher de la tête pensivement. Elle se leva et mis son châle vert sur ses épaules. Ses longs cheveux nouée en un chignon lâche qui laissait échappaient des mèches de jais. Elle évité souvent la place centrale du village lui rappelant trop de souvenirs mais c’était le jour du marché ambulant et elle voulait s’acheter du tissu. Ses parents étaient de plus en plus aisé, et on disait qu’ils habitaient près d’un fort aux esprits qui les protégeaient. Elle n’y croyait pas vraiment mais cela l’arrangeait.

Ils se mirent donc en route, comme d’habitude il y avait un monde fou sur la place et des attroupements autours de certains stands. Elle ne se sentait plus à l’aise dans cette foule et se rapprocha instinctivement de son ami. Ils s’approchèrent du stand de tissu où elle acheta quelques mètres de tissus vert émeraude. Elle aimait cette couleur et elle eut un de ses rares « vrais » sourire comme lorsqu’elle trouvait un nouvel indice. Puis ils repartirent vers un marchand de fruits et légumes. Cieran acheta ce qu’il avait besoin, et ils repartirent. Mais avant qu’ils est put quitter la place , quelque chose la retient. Elle se retourna violemment.

- Liam ! Cria-t-elle

Mais personne ne répondit, personne ne se retourna. Son appel était vain. Cieran regarda autour mais ne vit personne.

- Ou ça ? Demanda t-il perplexe.

Elle le regarda perdue et il distingua les larmes dans ses yeux. Elle les baissas et regarda derrière elle. Il n’y était plus ! Pourtant elle était sure d’avoir vu ses yeux verts. Ils étaient unique et étaient propres à Liam. Mais peut être avait-elle seulement eut une hallucination. Perdait-elle la tête ? Lui manquait-il à tel point qu’elle en venait a crée une image de lui ? Peut être.

- Nul part… finit elle par dire.

Elle le força à se remettre en place. Elle n’aimait pas cet endroit elle voulait le fuir et le plus vite possible ! Pourquoi donc devait-il lui revenir maintenant ? Maintenant qu’elle commençait à s’en sortir ? Une larme perla le long de sa joue mais elle ne s’en autorisa pas une autre. Cela faisait quelques temps qu’elle s’était refusé de pleurer à cause de son ami.

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Mer 13 Mai - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 14:23

III :


Quelques jours passèrent et elle continua de broyer du noir a tel point que Cieran finit par s’inquiéter pour sa santé. Il décida finalement de la faire examiner par le guérisseur. Elle refusa vivement, l’envoyant balader. Mais pourquoi donc se bornait-il à croire qu’elle était souffrante. Il était parfaitement normal qu’elle se sente mal : le fantôme de son meilleur ami ressurgissait. Comment aurait il réagit lui si il avait rencontré ses parents dans une place et si ils avaient disparut ensuite ? Mais elle n’avait pas la force de se battre contre lui et se laissa emmener de mauvaise grâce vers le guérisseur.

Sur le chemin pourtant elle marcha bon train, voulant fuir le plus vite possible le village. Elle avait peur de recroiser ce Liam spectrale. Elle resserra son châle autour de ses épaules et baissa les yeux sur le pavé. Elle avait vu pour la première fois son meilleur ami sur ce même pavé, puis elle l’avait vu pour la dernière fois baignant dans son sang sur ce même pavé. Et pendant dix ans ils avaient foulé ENSEMBLE ce même pavé. Et puis un jour elle c’était retrouvée seule, seule sans personne. Elle avait ensuite rencontré Cieran mais ce n’était pas comme avant, bien qu’il soit avec elle physiquement ce n’était pas comme avec Liam, ils avaient été liés par l’esprit. Elle se sentait seule, tout le temps et même si elle aimait beaucoup Cieran elle n’arrivait pas à le considérer comme un ami. Pourquoi ? Pourtant il était toujours la pour elle ! « Mais pas comme Liam » pensa t elle tristement. Elle se haïssait d’avoir de si mauvaise pensée envers lui mais elle n’y pouvait rien. Sa vie était fade sans son meilleur ami.

Le guérisseur l’examina mais ne trouva rien. Elle lâcha un soupir et lança un regard a Cieran qui signifiait « je te l’avais bien dit. Elle quitta la maison du médecin et partit seule. Elle n’avait pas envie de voir Cieran s’inquiétait pour elle. Pensait-il qu’elle ne l’avait pas remarqué ? Elle avait d’autre chose à faire que de penser à ça. Le mystère de la forêt l’obsédait. Elle ne pourrait être tranquille sans savoir ce qui c’était passé cinq ans auparavant.

Ne regardant pas ou elle allait-elle se cogna contre quelqu’un et faillit hurler de colère. Elle n’avait pas envie de s’excuser pas envie de parler à quelqu’un elle avait juste envie de s’enfuir, de tout oublier, toute sa vie et Liam en particulier. Elle leva quand même la tête pour lançait un regard noir au paysans quand elle faillit avoir un malaise.

- Non. Murmura t elle pour elle-même. Non, non, non ! Cria t elle. Pourquoi, pourquoi ? Pourquoi s’acharnait-il à la suivre alors qu’il n’existait plus que dans sa mémoire ? Pourquoi Liam se tenait il devant elle ? Elle ferma les yeux et compta trois secondes puis les rouvris certaine d’être victime d’hallucinations. Non il était toujours là. Elle se permit alors à lui parler.

- Liam ? C’est bien toi ? Demanda t elle avec espoir. Il la regarda et posa un regard froid sur elle.

- Oui. Puis je passé maintenant ? Demanda t il glacial.

Eileen frissonna de chagrin et de peur quand elle entendis ce ton dur de celui qui était, pour elle en tout cas, son meilleur ami. Elle ne se souvenait pas qu’un jour il est jamais employé cette intonation contre elle ! Il lui avait toujours réservé un ton doux ! Malgré cela elle le laissa passer et crut apercevoir un masque de tristesse sur son visage.

Eileen, resta là, debout, raide comme un piquet, désemparée. C’est à ce moment là que Cieran arriva, il la regarda avec étonnement. Elle, elle leva un regard malheureux sur lui mais ne dit rien. Il comprit qu’il valait mieux ne pas la questionner dans cet état là et lui posa une main sur le dos pour l’inciter à marcher jusqu’à chez elle. Quand ses parents la découvrirent dans un tel état il l’interrogèrent tout de suite du regard mais il répondit qu’il n’en savait rien. Elle marcha comme un automate jusqu’à sa chambre et y resta enfermé plusieurs jours, refusant de manger ; acceptant à peine de boire. Elle ne dormait pas, ne pleurait pas, elle restait vide, plus rien n’avait de sens. Elle ne parlait plus, encore sous le choc des paroles de celui qui lui avait tant manqué. Ses parents venaient la voir tout les jours la forçant à manger en la câlinant mais rien ne marchait-elle restait dans cet état quasi végétatif. Même ses rêves ne l’apaisaient plus ! Un beau jour elle se leva, la pluie battait contre le carreau de sa chambre mais elle s’en fichait, qu’importe qu’il pleuve, ou qu’il fasse beau ! Qu’importe puisque ce qui comptait vraiment avait disparut en même temps que Liam soit réapparus ! Elle enfila une robe et une pèlerine verte et sortit de chez elle.

Elle aurait très bien put retourner chez Cieran ou allez s’expliquer avec son « meilleur ami » mais comme autrefois c’était l’appel de la forêt qu’elle avait le plus envie d’écouter. Elle se fichait bien de l’esprit malfaisant qui y errait. Apres tout peut être que s’il lui faisait connaître ce que Liam avait connu celui ci redeviendrait son ami ? C’était une idée folle mais elle n’était plus tout a fais sure de ne pas avoir perdu la tête. Elle arriva à la lisière et pénétra sur le sentier qui s’enfonçait de plus en plus dans la sombre foret. Mais elle était bien trop vide pour avoir peur. Elle s’enfonça de plus en plus, ne remarquant même pas les ronces qui lui entaillaient la peau et le chemin qui devenait de plus en plus étroit. Elle n’avait que faire de cela : La douleur physique n’était rien comparer à celle qu’elle endurer dans sa tête, et si elle pouvait se perdre elle en serait heureuse.

Le ciel en haut devenait de plus en plus sombre et elle sentait l’orage arrivait : elle en avait toujours peur ! Elle se réfugia en dessous d’un arbre et abattis la capuche de sa pèlerine sur sa tête se plaquant les mains sur les oreilles. Un grand bruit se fit entendre : ça commençait ! Seul sa peur finit par dominé tous ses autres sentiments et elle repris enfin conscience de sa situation : Elle était perdue, égratignée de part en part et seule dans cette immense forêt ou régnait une force maléfique et pour couronner le tout il y avait un orage. Elle se leva d’un bond et se mit à courir, s’enfonçant plus profondément encore dans la foret. Dans son affolement elle se prit les pieds dans une racine et tomba en ce heurtant la tête contre le sol. Elle perdit connaissance.


IV :


Un hurlement spectral la réveilla. Elle leva les yeux, son corps tout endoloris et découvris une lune parfaitement ronde au-dessus d’elle : Elle c’était absenté toute une journée ! Les évènements des heures passées lui revinrent d’un bloc et elle crut refaire un malaise mais sa volonté de survivre était plus importante : Elle ne voulait pas se faire dévorer par une meute de loup ! Elle se mit à courir, vers ce qu’elle pensait être la direction du village. Elle entendis un autre hurlement, puis le bruit d’une course qu’on entamait contre elle. Il ne fallait pas qu’elle se retourne sinon elle serait perdue ! Elle continua de courir, courir sans s’arrêter, aussi vite que ses jambes douloureuse lui permettait : Elle apercevait au loin les champs du vieux O’Kelly ! Elle arrivait sur le village ! Elle essaya d’accéléré mais trébucha et tomba. Elle se releva tout de suite mais avait perdu de précieuses secondes. Le loup était bientôt sur elle,Eileen redoubla d’effort mais une nouvelle fois, arriva par terre. La bête se jeta sur elle et la plaqua au sol de ses deux pattes avant. Elle distingua finalement la forme de l’animal et plus que la terreur se fut la stupeur qui domina : Le loup, était aussi grand qu’un homme et semblait ne pas avoir de mal a se tenir sur deux pattes. Sa tête ressemblait exactement a celle d’un loup sauf les yeux. Les yeux étaient ceux d’un humain : Ils étaient vert, d’un vert comme ceux de Liam. Lorsque les regards de la jeune fille et du loup se croisèrent, Eileen vit toute l’humanité de la bête, qui hésita un instant avant de relâcher l’irlandaise et de s’enfuire à quatre pattes vers le cœur de la forêt. Eileen, ne demanda pas son reste et se remit sur pied en s’enfuyant du coté opposé.

Elle courut non pas jusque chez elle mais chez Cieran : Elle venait enfin de comprendre ! Elle arriva chez lui et tambourina à sa porte. Ce fut son frère aîné Patrick qui lui ouvrit, dans les vapes. Sans rien dire elle fila au premier et ouvrit la porte de son ami a la vôlet. Il ne dormait pas et étudiez un livre. Il tourna la tête, inquiet et surpris de voir Eileen arrivait chez lui a cette heure ci.

- Qu’est ce qu’il ce passe ? Demanda t il.
- J’ai tout compris ! S’exclama t elle triomphante.
- Compris quoi ? Demanda t-il surpris de la voir essoufflée.
- Compris ce qui se cacher dans cette foret ! Répondit-elle agacée.
Cieran remarqua que du sang coulait de son front a l’endroit ou elle c’était cognée. Elle semblait en nage et complètement fourbus.
- Assied toi et raconte-moi tout, lui demanda t il. Elle s’exécuta et attendis d’avoir repris son souffle et de rassemblait « correctement » ses esprits avant de commencer à lui expliquer.
- Liam est victime d’un sort ! Ce qui hante le bois c’est une sorcière, on avait des soupçons mais cette fois ci on en a la preuve : Liam est un homme-loup ! Exposa t elle bizarrement rayonnante. Cieran lui ne voyait pas très bien quel était le lien entre les trois faits qu’elle lui expliquait. Voyant son incompréhension elle leva les yeux au ciel et ce mit a chercher un livre. Quand elle l’eut enfin trouvé elle chercha une page puis lui lut un passage.
- Un homme peut être transformé de 2 façons en loup-garou : un, par une morsure d’un autre loup-garou. Deux, par un sortilège, dans ce cas s’il s’abstient de manger de la chaire humaine pendant neuf ans il redevient humain ! Un loup-garou se transforme à la pleine lune, est possèdent à ce moment la une apparence a mi-chemin entre l’homme et le loup. Il n’existe qu’une seule façon de le tuer : une arme en argent. Quand le loup garou meurt il reprend forme humaine. – Elle se tut quelques secondes avant de recommencer- Tout se tient ! Je l’ai vu cette nuit et …
- PARDON ? S’exclama Cieran. Tu as vu un loup-garou cette nuit ? Ou étais-tu ? Et comment peux tu être sur que c’était lui et non un loup ordinaire ou une autre personne ?

Penaude Eileen baissa les yeux, elle n’aimait pas qu’on s’inquiète pour elle de la sorte et quand elle provoquait elle-même cette inquiétude en agissant bêtement c’était pire encore ! Mais elle se devait de dire la vérité a son ami. Il l’avait aidé dans ses recherches et soutenus moralement elle lui devait d’être honnête. Elle lui raconta, donc toute son histoire.

- Et puis je suis sure que c’est lui : Il avait les même yeux et Liam est le seul à les posséder.

Cieran ne répondit rien. Ils discutèrent encore un peu avant de se donner rendez vous chez l’armurier le lendemain matin. Il fallait tuer le loup qui vivait dans Liam avant qu’il puisse attaquer quelqu’un du village : il avait faillit tuer Eileen et si il l’avait épargné c’était seulement car elle avait était sa meilleure amie. Ils devaient lui rendre une vie normale si elle voulait retrouver son meilleur ami ! Il la ramena ensuite chez elle, mais elle ne réussit pas à s’endormir trop excité a l’idée de leur plan. Elle allait enfin retrouver son meilleur ami comme elle l’avait toujours connu ! Elle resta donc devant sa fenêtre à observer les oiseaux passer. A l’aube une silhouette sortit de la forêt. C’était Liam. Quand il passa devant chez elle il lança un regard à la fenêtre de sa chambre et quand il se rendit compte qu’elle y était réveillé il partit en courant. Elle avait raison c’était bien lui. Même si cela faisait cinq ans qu’ils ne s’étaient pas vu il fonctionnait toujours de la même façon : Quand il avait quelques chose à ce reprocher vis a vis d’elle, il ne disait rien et la fuyait. Exactement à la façon dont il venait de le faire.

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Mer 13 Mai - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 14:32

V :

Le lendemain, la jeune irlandaise, sortit de sa maison, une cape sur le dos. Ses parents ne lui avaient rien dit concernant son absence de la veille, bien trop occupé avec les dents du bébé qui commençait à poussé et qui lui provoqué de grande souffrance. Ce matin là donc elle n’eut pas de mal à s’en aller. Elle rejoignit bientôt Cieran, il avait apporté une petite boite en bois, finement graver de fleurs et des oisaux. Eileen devina que c’était un coffret à bijoux.

- Tu es sur de vouloir faire ça ? Lui demanda t-elle désolé.
- Et toi ? Tu te sens prêtes ? Lui répondit-il.
Elle hocha la tête, oui elle se sentait prête, certes elle avait eut un mal fou a ce faire a l’idée que Liam était un loup garou mais il fallait y remédier et elle se sentait une obligation de le faire. Si ce n’était pas elle, elle ne voyait pas qui d’autre aurait pu prendre sa place !

Ils entrèrent donc tous deux dans l’armurerie. Elle rabattis le capuchon de sa cape sur sa tête ne voulant pas que l’homme derrière le comptoir voit de qui il s’agissait. Cieran s’approcha du bonhomme et ouvrit la boite. Apres lui avoir glisser deux trois mots il lui fit passer la boite entre les doigts et l’homme le regarda comme s’il était devenu fou. Mais la famille O’Connor était respecté et on ne discuter pas une de leurs demandes même si elles étaient stupide et excentrique comme c’était le cas pour ce jeune garçon !

Il partit dans l’arrière boutique expliquant aux deux jeunes gens de revenir dans quelques jours. Et ils revinrent. L’homme leur passa de nouveau la boite et quand Cieran l’ouvrit ,il constata que c’était du bon travail, il salua l’homme le payant grassement et ils partirent. Cieran offrit alors le coffret a Eileen puis lui fis passer un mousquet. Elle saisit les deux présents d’un air grave. Ils retournèrent chez lui ou il lui expliqua comment l’utiliser. Ils n’avaient plus qu’à attendre la prochaine pleine lune pour mettre leur plan a exécution.

La jeune fille gardait précieusement les balles d’argent, les ayants constamment dans une poche. Le mousquet lui, restait dans sa chambre sous son lit. Elle savait désormais viser et elle était sure de réussir sa mission. De toute façon il fallait qu’elle y arrive sinon, Liam ou elle mourrait à la prochaine pleine lune…

Et la pleine Lune revient, bien trop tôt au goût de l’adolescente. Le soir elle partit en direction de la forêt ou l’attendait Cieran.

- Tu es sure de vouloir y aller toute seule demanda t il.
- Oui certaine. Répondit-elle, une boule dans la gorge.

Il lui souhaita bonne chance lui remémora les règles de sécurité en cas de danger et lui rappela qu’elle n’avait que deux chances. Apres toutes ses recommandations elle pénétra dans la forêt. Elle n’avait pas dit à son ami qu’elle mourait de peur rien qu’à l’idée de pouvoir faire du mal à Liam. Car quoi qu’il en soit-il aurait mal ! Et si ça tournait mal ce serait elle qui serait tué. Aussi fallait-elle qu’elle aille vite !

Un hurlement se fit entendre, mais cette fois ci elle resta à sa place, tremblant d’effroi à l’écoute de ce cri glaçant le sang. Il arriva, ce loup sur ses deux pattes. Quand il vit Eileen il eut le réflexe de se jeter sur elle : son arme était prête elle prit le temps de viser une seconde et pria pour que tout ce passe bien : La balle fila et alla se loger dans l’épaule droite de son ami. Il s’écroula retrouvant petit a petit sa forme humaine. Au loin un cri suraigu se fit entendre : La sorcière ! Eileen sortit un sifflet de sa poche et siffla. Cieran accourut aussitôt et compris tout de suite en voyant le visage effrayer de la jeune fille. Il attrapa Liam et le porta sur son dos. Heureusement pour eux ils n’étaient pas loin des champs et ils coururent à en perdre haleine. Lors ce qu’il furent sortit-ils se regardèrent dans les yeux : Plus jamais ils ne retourneraient dans cette forêt !

VI :

Eileen et Cieran avaient ramené Liam au village, certains désormais qu’il n’était plus qu’un humain. La balle qu’avait tiré Eileen n’avait pas tout a fais atteint son but et avait « effleuré » l’épaule de son ami. C’était suffisant pourtant pour que l’enchantement cesse. De plus le guérisseur avait certifié qu’il pourrait le soigner. Le jeune homme se réveilla brièvement, ayant juste le temps d’avaler la potion du vieux médecin.

Eileen profita de ce moment d’accalmie, pour se couper les cheveux aussi court que ceux d’un garçon : Sa tristesse était finie et ses longs cheveux étaient les derniers liens qui la rattachaient à cette triste période. Certes il faudrait qu’elle se réinsère peu a peu a la société qu’elle avait fuit depuis cinq ans mais elle avait confiance en elle et en ses amis.
Liam se réveilla dans un lit, une douleur lui traversait l’épaule, il ouvrit les yeux et vit le visage souriant d’Eileen, ses cheveux étaient coupé si court qu’il faillit ne pas la reconnaître : Sa meilleure amie ! Elle lui avait sauvé la vie ! Elle l’avait délivré de sa malédiction, et cela au péril de sa vie ! Alors qu’il avait était si désagréable avec elle.

- Je voulais te protéger. Articula t il enfin.

Elle lui sourie, et il comprit qu’elle effaçait, par ce geste, tout ce qui lui avait fait subir depuis cinq ans : Après tout lui avait vécus pire ! A coter d’elle se trouvait un jeune homme. Apparemment il était au courant et c’était sûrement lui qui avait aidé son ami. Il lui sourit aussi.

- Liam je te présente Cieran. C’est notre amie. Dit-elle retrouvant son sourire de ses dix ans.
- Enchanté. Dit il faiblement.
- Le guérisseur dit que tu seras bientôt remis. Assura Cieran. Je suis ravi de te connaître. Continua t il.
- Raconte nous comment tu es devenu un loup-garou et pourquoi tu as dut partir, finit par demander Eileen, curieuse.

Il se tut quelques secondes réfléchissant à la manière dont il allait expliquer cela.

- J’ai rencontré une vieille dame, qui avait l’air folle alors que j’aidais mon père à
Chasser. Je l’avais perdu de vu quelques instants pour me pencher sur deux cadavres. Des gens riches et inconscients dévorer apparemment par la bête que nous chassions.- Cieran trembla violemment : C’était sûrement ses parents…- Et je m’étais retrouvé face à elle. Elle a commencé à chanter une chanson étrange avec un air hagard. Puis elle ses transformé et m’a mordu. Je me suis retrouver sur la place et après tu connais la suite. Mon père à décider que j’étais une menace pour le village donc des que j’ai était guéris on a quitter la ville. Je voulais te dire au revoir mais on m’en à empêcher. Pendant cinq ans j’ai vécu dans une forêt non loin d’ici avec mon père. Les jours de pleine Lune il m’envoyait dehors et se barricadais dans notre maison. Et ainsi jusqu’à ce qu’il décida de revenir ici pour je ne sais quelle raison. La suite vous la connaissait tous les deux et je m’en excuse.

Eileen lui adressa un sourire radieux et lui posa sa main sur sa joue comme lorsqu’ils étaient enfants. Dans ce geste de camaraderie elle exprimait qu’il était tout pardonné et qu’ils seraient encore les meilleurs amis du monde pendant de très longues années. Il l’imita : c’était si bon de retrouver sa meilleure amie après cinq ans de séparation !

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Mer 13 Mai - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 14:33

VII :


Liam se remit très vite et la vie repris son cours : Cieran, fit dresser un petit monument à la mémoire de ses parents devant la forêt . Lui et son frère allaient maintenant pouvoir entamer leur deuil et en finir avec cette sombre histoire. Eileen et Liam était toujours ensemble mais il s’ajoutait souvent Cieran qui était beaucoup plus proche d’Eileen depuis qu’elle était redevenus « elle même ». Eileen aussi sentait que ses liens avec lui avaient beaucoup évolué mais pas de la même forme que ceux qu’elle partageait avec Liam, si bien qu’Eileen et Cieran finire par se marier. Ils eurent deux beaux enfants une petite blonde aux yeux noirs et un petit brun aux yeux bleus. Eileen continua d’étudier les vielles légendes et devint conteuse de son village et son frère repris la ferme à la mort de leurs parents. Cieran étant le cadet et ne pouvant reprendre l’entreprise familiale ouvrit une librairie. Liam lui épousa une jeune femme du village, nommé Siofra, elle était la fille du vieux O’Kelly et possédait un tempérament plus brulant que le feu lui-même. Elle combla de bonheur et eurent beaucoup d’enfant roux et brun mais seulement Aisling eut les yeux de son père. Liam succéda au vieux médecin, et sa femme l’aida. Ils ne quittèrent pas le village mais mirent en garde les habitants et étranger contre ce qui vivait dans la forêt. Des années plus tard le Roi organisa une grande battu pour tuer la sorcière. Plusieurs personnes ne revinrent pas et la sorcière leur échappa. Les habitants du village effrayé la brûlèrent. Quant à Eileen et Liam bien que tout les deux fussent marié les liens qui unissaient les unissaient ne s’altérèrent pas, bien au contraire même ! Ils se renforcèrent ! Et encore aujourd’hui dans le petit village Cork leurs deux tombes se trouvent l’une à coter de l’autre. Devant, dans la pierre sont inscrit "caraid choíche " (amis pour toujours) . Dans ce village, cette légende est passé de génération en génération et moi qui suis leur descendante direct, Aisling (fille de Liam) et Killian ( Fils d’Eileen) s’étant marié, j’entends cette légende depuis ma naissance. On raconte dans cette, désormais, grande ville que mes ancêtres brillent dans les cieux et protègent Cork de toutes les forces maléfiques.


*Caraid choiche*

_____________________________________________________________

Voila donc lacher vos coms !

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Mer 13 Mai - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 17:45

WOUH PINAISE ! (A la Homer Simpson xD)
Ton texte est vachement bien :lov: :lov: :lov: MDR ! Les jumelles Mc Beth doivent se sentir flattées =P Et ma fouine accro à la guinness aussi
En Irlande :*_*:
C'est trop chou la fin, j'adore
Bref, en gros, j'aime tout =P Tu écris vraiment trop bien :*_*:
Héhé, en plus, je suis V.I.P, tu m'as lu le début au tel =P
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 18:28

Merci ma chewie ! Et oui tu es une super VIP. A l'origine c'était sensé être un conte pour ma future petite sœur ! Je pense je vais édité le début et la fin pour qu'ils aient moins l'air bâclé. Pour ce qui est des sœurs Mcbeth c'est que j'adore leur prénoms surtout Eileen.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 18:32

Oui, je sais, tu m'avais dit, pour ma ch'tite cousinette qui va bientôt naître :lov:
Oui, moi aussi j'aime beaucoup les prénoms des soeurs Mc Beth Et de leur frère également.
Encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 18:35

Merci encore ma chére sœur.

Edité !

Cork :

Cork (en irlandais Corcaigh) est la deuxième plus grande ville de l’Irlande. Elle est aussi la ville principale et le centre administratif du Comté de Cork et la plus grande ville de la province du Munster. La ville est située un petit peu en retrait de la côte sud de l'Irlande. La rivière Lee traverse la ville en faisant une île sur laquelle est installé le cœur de la cité avant de se jeter dans la baie de Cork une des plus grandes baie naturelles d’Europe. Cork est le principal port d’Irlande. Ses quais sont situés le long de la Lee dans l’est de la ville.

Cork :
Spoiler:
 


Eileen 15 ans (cheveux long):
Spoiler:
 

Liam 15 ans :
Spoiler:
 

Cieran 16 ans :
Spoiler:
 

Siofra :
Spoiler:
 

Et vu qu'ils font sensation :

Aisling :

Spoiler:
 
Killian :

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Mer 13 Mai - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   Mer 13 Mai - 18:56

Oh merci les miss Parry =) C'est très gentils =)
Hiiiii ! Eileen va être contente, on a nos prénoms dans ton histoire :*_*:
Lyra, félicitations, ton histoire est vraiment géniale ! J'adore imaginer l'histoire de Siofra & Liam avec Aisling et ses frères et soeurs, et pis bien sur Aisling & Kilian :siffle: Encore bravo ! C'est une belle amitié en plus :lov:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Eileen et le loup(récit et commentaire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eileen et le loup(récit et commentaire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Eileen Rogue II [validée]
» Kit de loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Discussions et bavardages :: Fictions :: Fictions terminées-
Sauter vers: