RSS
RSS
Texte .

 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Texte .   Dim 10 Mai - 16:07

Texte à Heather Lass.

A ma petite Irlandaise .

. Mon destin semblait approcher avec une lenteur qui vous aurez donner envie d'hurler. Agaçante, douloureuse, qu'était la lenteur lorsque vous attendiez désespérement quelque chose. Surtout lorsque la chose, vous y aviez rêver pendant des années, et que vous n'étiez qu'à quelques heures de l'atteindre enfin, après des années de dures attentes. Imaginez alors la douleur que pouvait provoquer un simple petit estomac, un petit organe vital, lorsque vous êtiez confronter à une impatience inimaginable. J'aurai souhaiter que mon estomac arrête de se tordre ainsi, sinon j'allais vite finir par vomir. C'était si stupide comme raison de douleur - mais si vraie, si pure, qu'on ne pouvait en douter. La main sur mon estomac, pire que torturé, je regardais par le hublot de l'avion.

Des nuages. Blancs. A perte de vue, toujours et encore, lointains et près à la fois. Ils semblaient si doux qu'on aurait eu envie de les toucher sans le pouvoir totalement. De la barbe à papa blanche. J'imaginais la sensation de toucher du coton si on pouvait toucher les nuages doux. Mais ce n'était là que de l'imaginaire bien sûr, car si on pouvait toucher les nuages, on serait tremper.

L'imaginaire était si vaste et agréable, infini. Plus infini que n'importe quelle autre chose dans ce monde. Si on n'avait envie d'imaginer qu'on sautait de nuages en nuages en rebondissant comme Peter Pan, on le pouvait, On pouvait imaginer qu'on tenait une étoile dans la main – petite lueur chaude et rassurante, douce.

Inconsciemment, j'ouvrais et refermait mon poing pour laissé entrer et sortir les étoiles multicolores de mon univers. Je faisais mine de dessiner avec mon doigt sur la vitre, lorsque je sentis mes yeux me piquer. Je clignais des yeux frénétiquement, refusant de me laisser aller. Mon bras tomba contre la parois et ma main heurta ma cuisse. Ma tête se pencha automatiquement en arrière, pensant surement que les larmes que les larmes qui menaçaient d'arriver allaient re-rentrer. Je levais ma main et essuyais mes yeux discrètement, avant de me tourner vers mon amie, près de moi. Elle semblait observer un je ne sais quoi que je ne pouvais voir, un léger sourire aux lèvres. J'étais heureuse qu'elle soit là, avec moi. C'était un moment dont on avait parler tant de fois... Et je n'aurais pas souhaiter que ça se passe avec quelqu'un d'autre, Qui de mieux que sa meilleure amie, celle qu'on aimait plus que tout pour réaliser ce rêve ? Jude Law n'aurait même pas été à la hauteur.

Les Larmes coulèrent alors, imprévisibles et rapides, transformant mes joues en fontaine à jet lent. Des gouttes coulaient sur mes joues, provoquant une sensation étrangement semblable aux douces étoiles contre la peau. Cette fois encore, j'essayais de les retenir, elles étaient incontrôlables.

Soudain, une barre étrange se plaqua contre mon cerveau, m'assommant. Ma tête bascula en arrière une fois de plus, Morphée attiré par mes larmes salées m'emportant dans son univers bien à elle.

Les fleurs, les arbres, les oiseaux se mirent alors à chanter, m'amenant dans un monde semblable à celui d'Alice aux pays des merveilles. Ainsi, j'observais un lapin avec une poche remplie de têtes brulées, un chapeau sur la tête et un tatouage ridicule sur le nez se dépecher d'entrer dans un trou de taupe, en parlant tout seul. Je vis la reine des cartes dans une version très différente. Un nez d'enrumée tout rouge, elle buvait une Guinness avec monsieur valet roux. Une petite fille courait dans un immense océan bleu, semblant voler sur l'eau, rieuse. Rousse à couettes, elle savait à peine marcher, mais ne tombait jamais. Elle lançait « Pappaaa!! », ses yeux verts toujours brillants sous l'effet du rire. Une vieille grand mère entrain de danser la danse des canards accourait alors, flottant, flottant très haut au dessus de l'eau, en essayant d'attraper Tya. « Mamaaah! » criait alors la petite, et une petite gamine avec une sucette-sifflé à vous percer les timpans dans la bouche courait vers elle. La petite fille chanta « lalala... », puis, la vision changea à nouveau, se transformant en deux filles, l'une jouant du piano, l'autre l'écoutant, les yeux brillants. Puis ces mêmes filles allongées dans l'herbe, plus âgées, observant des falaises et l'océan. Puis une feuille et un stylo se plaça devant la fille blonde, l'autre disparaissant. Les yeux de la fille disparue apparurent alors dans le stylo, et le stylo écrivit... Des elfes dansant au milieu d'une prison à Anglais, un livre ressemblant à une bible avec les mots « Bible HP, by J.QM & M.D », les mots « réservé by Meg' » sur le front d'une fille, et « réservé by Ju' » sur le front de l'autre, un bac à perles, des rires, des DVD sur une table, des rires... Un marsupilami, une cérémonie de mariage, un pub. Puis une bague étrange, puis deux. Un coeur vert, deux mains, une couronne... Un fleuve soudain, l'eau devenant bleu, puis verte, puis jaune, puis violette, puis à nouveau verte, les deux filles faisant une étoile sur l'eau, tandis qu'une musique retentissait, douce, rassurante. Leurs rires éclatèrent, et Morphée me relacha. L'avion me réapparu alors. Les larmes avaient laissées des traces salées sur mes joues, mais furent vite remplacées. Ce rêve bizarre m'avait donné envie d'y rester pour encore très lontemps. Je voulais encore voir les filles essayées de se bouder dans y parvenir... Puis je m'apperçue que je le verrais pour lontemps encore, et je fus la plus heureuse des gamines peureuses du monde.


« Je vous prie de descendre, my dear. Nous sommes arrivées, n'est-ce pas. »
Mes yeux se tournèrent vers ma gauche, et mes larmes s'arrêtèrent. Je lançais un « Kiss me, I m Irish! » tout aussi joueur que les paroles de bourges mélangées à ses paroles qu'elle avait prononcées avant de sortir de l'appareil blanc, mon cerveau ne réalisant pas encore que nous y étions... Mon coeur battait si fort qu'il menaçait de faire exploser ma poitrine. La route pour sortir de l'aéroport ne fut pas identifiée par mon cerveau.

Mon pied entra alors en contact avec la terre. Une terre que j'avais attendu... Je suivais comme un zombi, me trouvant à côté de la falaise, dans la même vision exacte que dans mon rêve, et là, me retenant juste le temps de prendre la main de Juliette, j'éclatais en sanglots.


Et là, pendant toutes les autres années de rires, il resta toujours le souvenir des petites étoiles versées par les filles, bien enfouies dans la terre de la belle Irlande.


Je t'aime.


Megane.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Heather Lass
Assistante de Potions



Féminin
Nombre de messages : 2349
Localisation : Un peu d'intimité, c'est possible, oui?!
Date d'inscription : 05/11/2007

Feuille de personnage
Particularités: Irlandaise et fière de l'être & Animagus non déclaré (renard polaire)
Ami(e)s: Les meilleures sont un peu épartillées, mais elles restent : Lyra, Megane, Haley, Lilian, Katie, Gab
Âme soeur: “I am the voice in the wind and the pouring rain, I am the voice of your hunger and pain, I am the voice that always is calling you, I am the voice, I will remain”

MessageSujet: Re: Texte .   Dim 10 Mai - 16:37

Citation :
Texte à Heather Lass.
Hé ouais c'est MON texte mon mon mon mon mon texte =p

Ha ma Meg, je te remercierai jamais assez... Quand je pense qu'en plus tu me l'as lu au téléphone *.*

Il est juste trop beau parce qu'il regroupe beaucoup de nos rêves et nos délires, et trop bien écrit, je sais pas ce que ça rend pour quelqu'un qui ne les connait pas mais.... Je t'aaaaaaaime!

_________________



« I am the voice that always is calling you
I am the voice, I will remain »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Re: Texte .   Dim 10 Mai - 16:44

=') :grocalin: :grocalin: :grocalin:

Ouais, bah bonjour pour lire ça au téléphone xD Je le ferais pas tous les jours, hein... XD Trop dur. ^^

Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Texte .   Mer 13 Mai - 16:10

Cousine apple : j'ai adoré quand tu me la fais lire sur MSN et je le trouve vraiment superbe : bravo cousine. J'espère que votre rêve se réalisera très fort ! Vous le méritez.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Re: Texte .   Mer 13 Mai - 16:19

=') Roooo merci beaucoup ma Lyrachou cousine apple C'est trop gentil Je l'espère aussi. :grocalin: :grocalin:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Texte .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un texte admirable
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» [Texte] La pluie
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Discussions et bavardages :: Fictions :: Fictions terminées-
Sauter vers: