RSS
RSS
Conte de Noel et autres nouvelles

 

Partagez | 
 

 Conte de Noel et autres nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Conte de Noel et autres nouvelles   Dim 1 Mar - 21:50

C'est une nouvelle ayant pour sujet noel.



Conte de Noël


Noël, la parité entre toutes les nations lors d’une seule nuit, laissé moi rire … Moi, qui essuie depuis des jours déjà les balles ennemies, moi qui tue sans vergogne pour sauver ma vie, moi qui suis étendus, là, par terre. Noël alors qu’il y a la guerre… Comme si en cette nuit de 24 décembre les deux camps avaient signé un accord tacite pour le cessé le feu pour la nuit seulement… Pour moi Noël n’est plus qu’un jour comme les autres où nous, soldats, n’avons le choix qu’entre tuer ou être tuer. Et moi, moi, il semblait que je devais mourir aujourd’hui ; Une balle logée dans mon épaule m’élançait douloureusement, ainsi que celle se trouvant dans ma jambe. La flaque rougeâtre qui s’étirait de plus en plus ne faisait qu’accroître ma peur : Ma peur de mourir, car c’était imminent … Bientôt Elle viendrait me chercher, et je devrais la suivre sans rien dire, résigné à cette inévitable fin, comme tout les autres d’ailleurs… Alors Noël serait pour moi la date de ma fin, mais personne ne le serai… Partout autour de moi sont allongé des morts, parfois empilé les uns sur les autres : des camarades de guerre, des amis dans la tombe. Je ne dois pas me leurrer, pas espéré, qu’on vienne me sauver, cette rupture avec la vie me serait encore plus douloureuse. Déjà mes yeux se voilent, déjà je ne sens plus mes membres. Ca y ait, elle vient, je la vois cette femme s’avançant vers moi évitant les balles, ou étais ce les balles qui l’évitent ? On ne semble pas la voir, sauf moi… Elle me tend la main, j’hésite avant de la prendre, mais à quoi bon ? Personne d’autre ne viendra plus me chercher… Je la saisis avec plus de force que je ne le pensais, à mon grand étonnement sa main était chaude, chaude et douce. Lentement elle me relève et bizarrement ma vie s’éclaircit. Son visage est souriant et incroyablement beau, de longs cheveux roux bouclés lui descendent jusqu’au bassin. Bizarre, elle ne devrait pas être comme ça… Sa longue robe rouge et terminer par une dentelle blanche. Ses bras sortant de sa pèlerine rouge sont nus, on dirait qu’elle ne craint pas le froid. Elle m’emmène vers un traineau où sont atteler des rennes. C’est de plus en plus étranges… Est ce vraiment la Mort ? Je commence a en douter… Doucement elle m’assoit sur le traineau et moi,d’une voix presque éteinte lui pose cette question qui désormais m’obsède tant :

-
Etes vous la Mort ?

Et alors elle fit la dernière chose a laquelle je m’attendais : elle éclata de rire ! D’un rire cristallin qui lui allait bien. Sa capuche était tombée et je pouvais admirer ses magnifiques yeux bleus.

- Moi ? La Mort ? Non ! Je suis l’esprit de Noël ! Je viens te confier une tache ! Dit-elle lorsqu’elle arrêta de rire.


Je la regardais avec des yeux ronds. Je n’allais pas mourir ? Je n’allais pas mourir !!! Je lui sourit et avant même qu’elle me confie ma mission je l’acceptais vivement.


Ainsi disparut Hugo Semprun et ainsi naquit le père Noël.




Si vous avez des remarques allez y !

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Lyra Parry le Ven 6 Mar - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Dim 1 Mar - 22:59

.Mais c'est impossible, vous écrivez tous merveilleusement bien sur ce forum ! Non mais vraiment, ton texte est magnifique, Lyra. Empreint d'une certaine tristesse très bien dosée ... Le soldat près à mourir (.Hugo Semprun, si j'ai bien compris) est tellement persuadé de sa mort qu'il parvient à nous en insufler la certitude. Donc une certaine tragédie dans cette histoire ... C'est très original, et il est beau de se dire que le Père Noël est un ancien soldat, qui reniait Noël à l'heure de sa mort ... J'aime beaucoup cette idée, admettre que tout n'est pas rose ... Tu as beaucoup d'imagination, je dois avouer. Et puis bien que les évènements prennent une tournure à laquelle on ne s'attend pas, c'est parfaitement crédible, la manière dont la supposé mort réagit à la question d'Hugo est très naturelle, colle au personnage. Je ne sais pas si c'est moi qui porte trop attention aux détails, mais j'ai la sensation que la poésie habite ton texte du début à la fin : Tu fais vivre les mots, choisis les verbes appropriés pour annoncer la désolation du soldat mourant ...
.Bravo Lyra !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Lun 2 Mar - 9:01

Merci Gaby ! Sa me fais plaisir que cela te plaise !

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Kathleen Taylor
Élève de 6ème année



Féminin
Nombre de messages : 968
Localisation : Few imports you where I am, because if you really want to know, you will always follow me.
Date d'inscription : 05/10/2008

Feuille de personnage
Particularités: I make strange dreams. I do not see myself any more as before. I have visions which return to me.
Ami(e)s: I wonder if I am losing them...
Âme soeur: I would think never again of it.

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Jeu 5 Mar - 7:19

Coucou Lyra.Vous allez me dire que je complimente toujours les auteurs de fictions mais vous écrivez tous bien,d'une façon différente.C'est tout simplement sublime.On croit vraiment que Hugo Semprun va mourir,ici,sur le champ de bataille.Les mots sont bien choisis,c'est poétique sans être macabre,une phrase m'a particulièrement marquée,celle-ci:"Pour moi Noël n’est plus qu’un jour comme les autres où nous, soldats, n’avons le choix qu’entre tuer ou être tués",c'est incroyablement vrai.N'empêche,nos fictions à Gaby,toi et moi ont un point commun,celui de relater une triste vérité.Gaby,le génocide des Juifs,moi les enfants orphelins et toi,la guerre.C'est une idée vraiment originale que le Père Noël est un ancien soldat,persuadé de sa mort mais sauvé par un esrit divin.D'ailleurs,au début,je croyais que c'était sa femme qui revenait à la vie,mais là,c'est encore plus poétique.Et je ne pensais pas que l'esprit de Noël était comme ça,mais ça colle parfaitement.J'aime aussi le moment où il dit"êtes vous la mort?",inquiet et comment réagit la femme.C'est superbe.Seul bémol:peut-être les fautes d'orthographe mais tu pourras t'améliorer(d'ailleurs,j'ai vu quelques uns de tes RPs récents et tu n'en fais presque plus).Alors bravo,bravo et encore bravo,Lyra.

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Kathleen Taylor le Lun 11 Mai - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Jeu 5 Mar - 14:35

Merci Kathleen ! J'essaye de m'arranger au niveau de l'orthographe et j'ai parfois du mal ^^.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Ven 6 Mar - 13:56

C'est une lettre. Elle n'a rien d'autobiographique je tient a le préciser :
Cher Julien

C'est Manon, tu sais la jeune fille avec qui tu corresponds! Tu c'est celle que tu jette quand sa t'arrange... Maintenant je ne le supporte plus!Je veux bien que je sois lourde parfois oui collante, mais quand même! De toute façon tu as atteint un point de non-retour. Notre amitié-si on peut appeler sa comme sa du fait que l'on ne ce connaît que par hiboux- est totalement terminé.

J'ai bien aimé correspondre avec toi enfin, jusqu'a ce que tu te "torde"tu es devenue différent ou peut être était tu déjà ainsi, juste tu me le cachait.
Quoi qu'il en soit tu es devenue très maussade quelque fois en colères, dans tes pires moments tu parlais de suicide! DE SUICIDE! Tu te rends compte? J'avais peur pour toi!en, fait tu t'en fichait, non?Je ne me rends compte que maintenant a quel point j'ai pus être niaise! A quel point j'ai pus être bête! Tu te lamentais tout le temps sur ton sort... Que tu étais égoïste! Je ne l'ai pas vus tout de suite. Il y avait des gens qui souffrait affreusement et qui aurait tout donné pour être a ta place ! Et toi tu voulais en terminer avec la vie ? Malgré cela des fois tu étais gai, et je pensais que je t'aimé. Dieu que je me tromper! Tu vois mon gros problème c'est que je ne sais pas faire parfois la différence entre ami et amour! L’amitié,l'amour. Deux mots dont tu ne connais pas réellement le sens non? Combien de fois j'ai vu dans tes lettres des "J'ai pas d'amis! De toute façon ils se foutent tous de ma gueule!" Et moi a ce moment la je me disais "Et moi je compte pour quoi moi?"Je te l'ai signaler, une fois, et tu ma répondu cela:"une amitié, ouai!On ce connais que par hiboux!c'est pas une vrai amitié!"Et moi j'était juste indignée pas fâchée!J’était trop conne vraiment!Jamais jusqu'a maintenant je n'ai pensée t'écrire:" STOP!Tes amis doivent bien t'aimée! Ce n'est pas parce qu'il ce foutent de ta gueule qu'il te détestent!Moi mes amies font sa aussi! Bref j'ai contacté mes amies, parfois on ce mettait a deux pour essayer de t'aider!Tu le voyais ça? Que même si tu habitée a Paris et nous a Biaritz, on étaient avec toi? Quand tu ne répondez pas depuis des semaines,j'était terrifié! Avais tu mis tes menacent à exécutions ? Avais tu terminé avec la vie? Je crois que tu me reproches de t'avoir trop coller. Mais il suffisait de me dire: "J’ai besoin d'air" ou "lâche-moi un peu!" Sa m'aurait blessé mais pas autant que ton attitude c'est derniers temps! Tu te montrais froid, distant, méchant. Me faire de la peine c'était ça ton but? Ou juste tu ne t'en rendais pas compte? Quand on se fâchait je ravalais ma fierté, pour que notre amitié ne cesse pas! Et toi tu faisais quoi? Tu dois être content maintenant! Depuis le début de cette lettre je te raconte ce que j'ai vécu, je n'est raconté que tes mauvais cotés!Pourtant tu nous as remonter le moral a Julie et moi, tu es le seul en voyant ma photo qui m'a dis,(enfin écris) "Tu es mignonne! Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas de petit copain!"C'est vrai quand tu voulais tu devenait rayonnant et toi qui te disait moche je te trouvais mignon.
Tournois de volley je t'ai enfin rencontré! Quelques sourire maladroits etc...Pourtant c'est la le début de la fin! Pourquoi? A cause de la disparition de celui qui bien étant a Biarritz était devenue ton ami? Andrew Virgin c'est sa?Je ne le saurais sûrement jamais! Maintenant tu as dus comprendre ou je veux en venir.Julien...cette lettre était la dernière que tu recevra de moi .Je tient a te remercier de tous ce que tu as fais pour moi!Même si tu m'as beaucoup peiner. Peut être que finalement c'est moi qui suis égoïste!Cette lettre touche a sa fin et le fait de l'écrire ma soulageait. Je l'ai écris sur le conseil d'une amie, Annie March ,tu sais je t'en ai parlé la petite amie de Corentin Doger.Voila je termine cette lettre en même temps que notre amitié.
Au revoir et a jamais!



Manon


Ecrite il y a un an environ

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nadine Dubois
Élève de 3ème année



Féminin
Nombre de messages : 268
Localisation : Juste derrière toi..!
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Particularités: Ca, c'est à vous de trouver!
Ami(e)s: Vous pensez que j'en ai peut-être?
Âme soeur: Tu es parti sans un mot... Tu m'as laissé seule... Abandonnée, je t'aimerais pourtant toujours. Mais maintenant que tu n'es plus là, quelqu'un arrivera-t-il à te remplacer?

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Ven 6 Mar - 14:27

Hey Lyra!

C'est vraiment génial tout ça! Bravo bravo bravo!!! :applaudit:


Si tu veux, je peux t'aider pour les fautes, je suis ( sans me vanter... ) assez bonne en orthographe...

Par exemple, dans la deuxième pharse, il y a trois fautes...

MP moi si tu veux que je t'aide! :super:

Et continues d'écrire, c'est vraiment super! :bien:

:doigts:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Sam 9 Mai - 18:28

D’un frère a sa sœur


Ma journée c’était pour le moins bien passé, j’avais passer un excellent moment en compagnie de mes amis et la fête foraine était décidément un endroit très sympas. Mais maintenant, alors que j’étais rentré chez moi et qu’il faisait nuit je me sentais triste. Légèrement désespéré de ne pas avoir eut le courage de lui dire.

Un vieil adage dit : la nuit porte conseil. J’allais donc me coucher mais je ne me sentais pas le cœur a dormir seule. Pourtant a mon age on ne dort plus avec sa mère, elle aurait refusé de toute manière, et cela ne m’aurait pas apporté ce que je recherchais. Je recherchais la présence réconfortante de mon frère.

J’allais donc dans sa chambre, il était en train de s’endormir. Je le secouais et le sommais de venir dormir dans ma chambre. Il m’envoyais balader et j’échafaudais vite fais un plan pour rapatrier mes affaires dans son lit sans que mon beau père s’en aperçoive. Hop je lançais mon coussin : nos chambre était juste séparé par un couloir. La couette et mes peluches suivirent.

Une fois dans son lit je me sentis mieux : Mon frère faisait encore partit d’un autre univers que j’avais quitter depuis quelques années déjà me rapprochant inexorablement de l’age adulte. Son lit était l’exemple même : sa housse de couette Star Wars côtoyait une moitié de lit remplis de doudou. Celle ou je me trouvais actuellement. Bizarrement j’avais besoin de ce monde et de mon frère qui y appartenais.

Mon frère étais la personne qui occupait le plus de place dans mon cœur légèrement distancé par ce garçon. Hors j’étais sure que la présence de mon frère me ferais oublier cette tristesse. Il était ma petite lumière dans ce ciel sombre et le serais pour toujours. On avait tellement passé de temps ensemble a faire des bêtises, a se taper dessus ou a se soutenir que l’on ne pouvais plus s’éloigner plus de quelques semaines sans ce manquer.

Je l’enviais un peu aussi je dois dire. Lui il était encore « pur » il ne s’inquiétais pas de toute ses choses futiles auquel j’apportais désormais beaucoup d’attention. Je me surpris a me dire que c’était beaucoup plus simple pour lui et que si il avait envie de se mettre a jouer aux chevaliers ou aux pirates dans la cours de récréation personne ne lui dirais rien. « Profites en bien, ptite tête, au collège tu pourras plus jouer comme ça » pensais je.

Le pauvre je ne savais pas comment il pouvais me supporter : je ne lui faisais que des misères. Aujourd’hui encore il c’était retrouvais dehors, torse nu, mouillé par notre récente bataille d’eau (dans la maison) a regarder sa sœur ( moi ) manger une crêpe en lui faisant de grand sourire. J’étais un tantinet sadique avec lui mais j’osais espérais qu’il sache que je l’aime.

Sa main brûlante vint se poser sur ma joue et je compris qu’il dormait profondément. Mais en même temps qu’il faisait ce geste je m’arrêtais de penser a tout mes tracas. J’étais la avec mon frère je l’aimais très fort et lui aussi. Je lui pris sa main ( c’est pas pratique de dormir avec une main sur votre joue) et ferma les yeux. Mais au moment ou je sombrais dans le monde des rêves, j’eut la certitude que de la même façon dont ,inconsciemment, il avait gommer mes problèmes cette nuit, il serait toujours la pour moi et me protégerais toujours avec son merveilleux sourire.


J'ai imaginé ce texte hier alors que je vivais un peu la meme situation. c'est pour mon petit frere et ma cousine apple.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Sam 9 Mai - 18:38

Danse d’Etoile



Le ciel était d’un noir profond, piqueté de petites taches lumineuses. Il faisait bon, une petite brise soufflait sur notre campement. Ma meilleure amie et moi avions eut la bonne idée de faire du camping sur ma terrasse et bien que l’idée a première vue nous soit semblaient stupide je dois dire que je ne le regrettais pas. Elle était encore a l’intérieure au téléphone avec ses parents, tandis qu’emmitouflée dans mon sac de couchage j’observais les étoiles. Ces énormes boules de gaz et de feu qui nous paraissaient si petites de notre minuscule planète !

J’aimais les étoiles, il semblait qu’elles racontaient des histoires à ceux qui voulaient bien les écouter. Des histoires venues d’une autre époque avant même que ce système solaire soit né. Du plus loin que je me souvienne j’avais toujours adoré ces astres qui brillaient. Je me souvenais des soirées sur la plage avec mon frère, mon père, ma mère et leur télescope. Tout était tellement calme qu’on aurait pus se croire seul au monde.

Jade arriva a l’instant précis où comme autrefois je me sentais seule sur ce caillou perdu dans l’espace.. Elle et ses longs cheveux couleur nuit. Elle me souria et je me pris à penser qu’elle ressemblait beaucoup à sa mère au même age. Charlyne ( sa mère) et la mienne étaient toujours meilleures amies et elles avaient légué leur affection l’une envers l’autre à leur fille. Elle s’asseyait près de moi se cachant dans son duvet et passa une de ses mains dans mes cheveux courts semblant dire « Tu rêvasses encore Emi ? » Je rêvais souvent…

- Tu vois celle là ? Lui demandais je en lui indiquant l’étoile la plus brillante du ciel. C’est Sirius. De la constellation des chiens de chasse, c’était le meilleure chien du guerrier Orion, il s’est fait satellisé par le scorpion. Lui expliquais je. Je désignais une constellation cette fois. Et bien voilà son maître, Orion. Je me retournais vers elle et lui souriais.
Ma mère m’avait tant de fois conté l’histoire des étoiles quand j’étais petite que je les connaissés par cœur.

Jade savait ma passion pour tout cela et même si elle n’en était pas mordu elle s’y intéressée quand je lui expliquais, même si c’était pour la centième fois ! Je rentrais dans la tente chercher le thermos de chocolat chaud et j’en versais dans deux bols lui en proposant un. J’avais de la chance d’avoir une telle amie ! Je pouvais compter sur elle à n’importe quel moment et vis versa. Depuis que nous étions petites nous étions inséparables. Je dirais même plus nous étions complémentaire : Elle était du genre fofolle mais garder toujours les pieds sur terre alors que j’étais plus calme et plus dans les nuages.

- Mais toi ton astre préféré c’est la Lune n’est ce pas ? Me demanda t’elle avec un grand sourire.
J’acquiesçais et montais mes yeux bleus vers celle qui trônait sur ce drap de velours pailleté. J’aimais les étoiles mais j’aimais encore plus la Lune. Cette jeune fille qui ne rencontrait jamais son frère m’avait toujours parut belle et forte. Moi j’avais un grand frère , Liam, et je n’aurais jamais pu continuer mon chemin sans lui. Nous bûmes notre chocolat en silence, pensives. Chacune de nous laissions voyager notre esprit vers une direction différente.

Mon avenir m’inquiétais, je n’étais pas très bonne en classe, et la troisième était une année décisive. Je devinais que Jade ,elle, devait rêver à ce jeune homme qu’elle avait rencontré à son stage. Nos regards se croisèrent et cela nous calma comme si chacune comprenait que l’autre avait besoin de nous. Je me mis a rire en même temps qu’elle. Quelques minutes après quand notre hilarité retomba , il y eut un silence gêné.

Ce fut à cet instant que cela arriva, comme si elles voulaient nous montrer qu’elles veillaient sur nous, les étoiles se mirent à danser : une pluie d’étoiles filantes !Nous, nous regardâmes un bref instant un sourire de joie. L’instant d’après nous avions fais nos vœux et il ne nous restait plus qu’à graver cet instant magique dans notre mémoire. Ce souvenir n’appartiendrait qu’à nous et à nous seules.

Celui la je l'ai écrit en pensant a ma meilleure amie avec le texte de poussiere d'étoile de Tryo sous les yeux

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Megane Parry
Auror
Auror



Féminin
Nombre de messages : 3935
Localisation : Sous les étoiles avec mon violon...
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
Particularités: Le passé est un prologue.
Ami(e)s: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Âme soeur: ... C'est une longue histoire

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Sam 9 Mai - 18:39

Rooooooooooooo :*_*: Cousinette, c'est magnifique ! Trop touchant =') J'adore, j'adore, j'adore ! :*_*: :lov: Tu écris vraiment bien. C'etait avant d'apprendre que mon cousinet était un pouilleux, hein? =P

:lov: :lov: :lov:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Dim 10 Mai - 0:02

Merci ma cousine apple ! Oui c'était avant que j'apprene que mon frère avait des poux !

Les fleurs du ciel



- Maman ? Je peux descendre en ville ? Regarder le feu d’artifice.

La réponse, je la connaissais c’était non mais je préféré demander. J’étais fascinée par les feux d’artifices mais plus que tout par la fête qui se déroulait en ville. Je la regarda les yeux pleins d’espoir mais cela ne l’attendris même pas et je ne pus rejoindre Angie. De dégoût je lançais-le crayons que je tenais sur le sol avant de partir dans ma chambre.

J’étais égoïste et je le savais : ma mère étant malade nous ne pouvions pas aller en ville aussi souvent que nous le voulions, malgré tous des larmes perlèrent au coin de mes yeux. Pourquoi ? Apres tout ce n’était qu’un simple feu d’artifice non ? Un stupide feu d’artifice, alors pourquoi j’étais si triste ? On toqua à la porte et ma sœur l’ouvrit sans attendre ma réponse :

- Maman a dit que tu peux aller le voir dehors zi tu veux mais il faut que tu t’habille.M’expliqua t elle avec sa petite voix d’enfant.
Ellana avait trois ans et moi je venais de fêter mon dix septième anniversaire. En voyant mes larmes elle se jeta à mon cou. J’aimais quand elle me prenait dans ses bras pour me réconforter. Elle essuya mes larmes de ses petits doigts et me fit un grand sourire. Je me surprise ai lui répondre.

- Attends ma chérie je m’habille et on sort le voir toutes les deux ok ? Lui demandais-je en faisant un effort pour contenir mes larmes.
Elle hocha la tête et j’enfilais un jean et un sweat-shirt. Je lui trouvais ensuite un pull et lui mettais avant de sortir par la porte de derrière, la ou l’on verrait le mieux le spectacle. Je m’assise sur le transat et la fis monter sur mes genoux, pleurant silencieusement.

Le feu commença alors et je séchais mes larmes, serrant la petite dans mes bras. Je me souvenais de mon premier feu d’artifice avec mes grands-parents quand j’avais son age, sur les hauteurs de Grasse. Ce jour là il me semble que j’avais l’impression de ne rien avoir vu d’aussi beau de toute ma vie. Même aujourd’hui je restais scotché devant ce spectacle et les yeux pétillants de ma sœur qui ne cessait de répéter : c’est fabuleux ! C’est magnifique ! A chaque fusée. Je souris, elle me rappelait moi au même age.

Les dessins que produisait les feux d'artifices me rappelait tantôt les étoiles tantôt les fleurs mais plus cette forme quand même ! La fumée voilait les vrais étoiles et des paillette doré retombait sur les collines tandis qu'Ellana applaudissait a tout va. Moi je ne pouvais m'empêcher de pensé que mes amis regardaient TOUS ENSEMBLE ce spectacle sans moi et que je ne semblait pas leur manquait. Mon cœur se serra.

Bien que je sois avec ma petite sœur je me sentais seule. Très seule. Je la serrais davantage et elle se mit à gesticuler : je compris que je lui faisait mal et je desserra mon étreinte. Je ne savais pas pourquoi mais j’étais triste. Triste car, car j’avais l’impression d’être a l’écart. Tous mes amis s’amusaient en bas et moi je devais restais ici a observait le spectacle de loin. A l’écart de tout ce qui se passait d’intéressant dans la vie. J’avais encore les mêmes horaires que lorsque j’avais 13 ans. Je ne demandais pas à rester jusqu’à trois heures mais la permission de minuit étais ce trop demandé ?

Lorsque je côtoyais mes amis j’avais l’impression qu’un mur nous séparait comme si j’avais était élevé dans une tour d’ivoire. Je haïssais cette impression d’isolement surtout depuis que l’idée que c’était moi qui, inconsciemment, mettais cette distance entre eux et moi comme pour y rester. Cette idée me terrorisait. Qu’un fossé puisse me séparer d’eux et que ce soit moi qui le creuse pour rester dans l’isolement m’effrayait à tel point que je frémissais !

Absorbé dans mes sombres pensées je ne comprit que j’avais passé tout le feu d’artifice a réfléchir et que par conséquent je n’en avais pas profiter. Ma petite sœur me secoua pour m’indiquer qu’elle en avait assez et je la pris dans mes bras. Retournant dans ma chambre je la posa sur mon lit. Elle dormirait avec moi ce soir ! Elle se coucha et attrapa une peluche qui trônait au pied de mon lit avant de s’endormir. Elle m’étonnerait toujours a dormir aussi vite !

J’allumais mon ordinateur j’avais besoin de parler un peu avec Angie, mais ce ne fut pas elle que je retrouvais mais mon meilleur ami. Il venait de rentrer de la fête foraine. Alors que nous parlions, je compris que je n’étais pas à l’écart. Lui-même ne semblait pas remarquer ce que j’avais pris pour un isolement. Ce n’en était donc pas un ! Alors pourquoi étais-je si triste ? Une réponse s’imposer à mon esprit : Ils me manquaient ! C’était aussi simple que ça ! On en été parvenu a un tel point de complicités qu’ils me manquaient tous quand je ne les voyais pas ! Rassurée je leur souhaita bonne nuit et partit me coucher près de ma toute petite sœur. Heureuse de savoir que c’était par ce que j’aimais mes amis, et non par ce que je me mettais a l’écart que j’étais si triste.

C'est pour mes deux meilleurs amis et pour ma grande soeur.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lyra Parry
Élève de 7ème année



Féminin
Nombre de messages : 1632
Localisation : L'amérique du Sud ! C'est comme l'amérique , mais c'est le SUD
Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
Particularités: battante
Ami(e)s: Heather bien sure, Meg, mais à part ca de qui suis-je donc vraiment proche ? La vie nous fais perdre les liens.
Âme soeur: Carl Fredericksen et sa maison volante

MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   Dim 10 Mai - 20:01

La grenouille


Les enfants jouaient autour de l’étang appartenant au Leroux depuis quelques siècles déjà. Cette réunion de famille était pour eux le moyen de se rencontrer, c’était une grande famille et la plupart des gamins ne c’était jamais vu. Dans leur insouciance habituelle les petits avaient très vite fraternisé et jouaient ensemble. Les adolescents qui,eux, avait déjà connu leurs cousin a une même réunion essayer ensemble de refaire le monde a leur façon.

Les petits garçons avaient organisé un match de foot avec leurs cousines tendis que les plus petits s’amusaient dans l’eau s’aspergeant avec grands éclats de rire sous les regards protecteurs de leurs parents. Ils ne savaient pas pourquoi ils étaient là, mais n’avaient pas vraiment envie de savoir, ils s’étaient fais des amis c’était suffisant !

Seul un petit groupe restait à l’écart, il était constitué de deux petites filles et d’un petit garçon qui étaient au centre de leur attention. Le petit devait avoir quatre ans et ses yeux verts pétillaient de joie. Les jambes de son pantalon étaient retroussées car ils barbotaient dans l’eau, et ses mollets étaient trempés et comme le regard des petites le sien était focalisé sur ce qu’il tenait dans la main.

Dans ses paumes se tenait une grenouille verte, elle devait avoir atteint l’age adulte car elle était d’une dizaine de centimètre. Des taches noires parcouraient son corps et ses yeux noirs étaient situé des deux coté de sa tête allongée. La pauvre bête s’agitait ne sachant ou elle se trouvait. Les mains de l’enfant l’enserraient si fort qu’elle en avait mal, le petit ne voulait pas qu’elle s’enfuie. Comment avait-elle put se retrouver coincé-la ?

Heureusement pour elle, le petit ne lui voulait aucun mal, il la considérait comme un bijou précieux. Il était si fier de l’avoir attrapé tout seul ! Elle qui s’était donné tant de mal pour lui échapper il l’avait quand même prise au piège l’enfermant dans l’étau de ses mains, la petite bête gluante se débattait mais n’arrivait pas à se dégagé. L’enfant la regarda, il l’aimait sa grenouille ! Il ne savait pas quel mal il lui faisait à l’enlever de son habitat naturel, lui qui n’avait que quatre ans !

Fasciné par l’amphibien il courut la montrer à sa mère suivit par les deux petites. Effrayé la mère fit une grimace de dégoût : que cette chose était dégoûtante ! Elle se comportait à la manière de cette princesse qui n’avait put embrasser la grenouille malgré sa promesse. Pourtant cette grenouille avait bien du courage : vivre dans cet étang insalubre, où les membres de cette famille jetaient sans arrêt leurs déchets, c’était des plus insupportable ! L’air dans l’eau comme sur terre était pollué. Et elle qui faisait partit de ses personnes elle osait la regarder avec mépris ? Ce sentait-elle si supérieur a cette grenouille ? C’était si insupportable !

- Va reposer ça tout de suite ! Cria t elle au petit.

L’enfant repartis les larmes aux yeux : c’était injuste mais il n’avait jamais désobéis à sa mère et il n’allait sûrement pas commencer maintenant ! Il traîna des pieds jusqu'à l’étant et chercha un endroit calme ou il pourrait dire au revoir à sa bestiole. Il trouva un rocher et desserra l’étau qui emprisonnait la grenouille. Il la regarda les yeux remplis de larmes. Il l’embrassa et lui parla avec des mots d’enfants. La grenouille elle aussi le regarder. Elle ne connaissait pas cet enfant, il lui avait ôté sa liberté mais il lui faisait de la peine. Alors quand il la lâcha, elle resta dans sa main et sauta sur son épaule. Le petit fou de joie le repris et la cacha dans son pull. Il avait trouvé une amie , et elle, elle quittait ce lieux pollué par les hommes.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Conte de Noel et autres nouvelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte de Noel et autres nouvelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conte de Noel et autres nouvelles
» L'histoire du Marchand de Sable (conte pour enfants sages)
» Des nouvelles de Fuveau !
» Joyeux noel à tous!
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Discussions et bavardages :: Fictions :: Fictions terminées-
Sauter vers: